Bienvenue sur le site jeuninfo.com » Réseau social d'actualités » COMMENT SÉDUIRE ET AIMER UN HOMME ÉVITANT

COMMENT SÉDUIRE ET AIMER UN HOMME ÉVITANT

Séduire et aimer un homme évitant

Comment séduire et aimer un homme évitant ?

Si votre partenaire évite l’intimité émotionnelle et est difficile à connecter, vous pouvez vous sentir frustré et même commencer à douter de votre valeur dans la relation. Avec un partenaire évitant, il est vraiment important de se rappeler que ses actions ne reflètent pas qui vous êtes en tant que personne. Il y a des mesures que vous pouvez prendre pour encourager votre partenaire à partager avec vous et à passer du temps ensemble, tout en veillant à prendre soin de vos propres besoins émotionnels. Il faudra du travail des deux côtés pour cultiver une relation saine, mais cela peut certainement être fait!Pour faire s’engager un homme qui a un trouble de la personnalité évitant en amour, il faut d’abord comprendre que ce trouble peut s’expliquer par différents facteurs. Une blessure, un passé difficile et même la pression de la société !
Alors, comment faire quand on est avec quelqu’un qui a peur de parler de ses émotions, peur de s’engager et qui maintient une distance inconstante ? Voici tout ce que vous devez savoir ci-dessous.

Un comportement qui émerge dans l’enfance

C’est dans l’enfance que se dessinent les contours d’une personnalité évitante. En cause, un cadre familial qui ne permet pas à l’enfant d’exprimer librement ses émotions. « La famille n’est pas maltraitante, précise la psychologue, mais à la maison, on ne parle pas de ses sentiments et de ses émotions, on ne les laisse pas paraître. De même, il n’y a pas ou peu de contacts physiques, de câlins… ».Dans cet environnement un peu froid, un enfant qui ne va pas bien apprend à taire ses émotions et ses ressentis. Il a compris que ses parents n’étaient pas disponibles pour aborder ces sujets. « Au fond, le plus souvent, ce qui crée un attachement évitant, c’est l’indifférence émotionnelle, pointe la spécialiste des blessures d’attachement. L’enfant apprend à garder pour lui ce qui ne va pas. Il ne va pas parler à ses parents de ce qu’il s’est passé à l’école ou avec des amis. Il le met au fond de son cœur, l’encapsule et essaie de l’oublier ».
Les personnes au comportement évitant ont ainsi peu de souvenirs de leur enfance, comme une sorte d’amnésie pour oublier ce qui a fait mal. Lorsqu’on leur demande d’évoquer leurs jeunes années, elles parlent d’une période un peu vide, un peu plate. Au fond d’elles, il reste une trace émotionnelle de ces années passées à taire leurs émotions. Mais entretemps, elles se sont blindées : émotionnellement, rien n’entre et rien ne sort.

L’attachement évitant, une source de difficultés relationnelles

Source de difficultés relationnelles
« Tant qu’il ne se rend pas compte que sa manière d’être pose problème dans ses relations affectives, l’évitant ne se pose pas de questions, regrette Gwénaëlle Persiaux. Il commence à en souffrir quand il se rend compte que cet évitement général l’empêche d’avoir des relations qui durent. Les personnes évitantes demandent rarement de l’aide. » Souvent, constate-t-elle, elles viennent consulter parce que le corps a parlé (ulcère, cancer…), qu’ils se sont effondrés d’un coup (dépression) ou parce que leur conjoint leur a posé un ultimatum (« Va voir un psy ou je divorce »). Ces patients ne sont pas faciles à aider, car ils ne viennent pas vraiment d’eux-mêmes. Au fond, ils ne voient pas où est le problème et sont même souvent sceptiques, du moins au début, sur l’intérêt d’une thérapie.D’autres, par contre, ont eu un déclic : un ami de longue date qui dit un jour « j’ai l’impression de ne pas te connaître », un collègue qui lance « toi, rien ne te touche jamais » à un moment où l’entreprise est en crise et les employés inquiets pour leur avenir, ou un conjoint qui s’écrit qu’il n’en peut plus de vivre avec quelqu’un qui n’exprime jamais ses ressentis et ne montre jamais ses émotions… Ces phrases n’ont pas été dites pour blesser, mais elles ont fait mal. « Il n’y a que la vérité qui blesse, observe la psychologue. Ce n’est pas agréable, mais cela oblige la personne évitante à se poser des questions et donc, finalement, lui permettent d’avancer. »

Que faire avec un proche évitant ?

Avoir un proche évitant, c’est avoir une relation avec quelqu’un qui ne dit pas ce qu’il vit, pense ou ressent. Cela ne veut pas dire qu’elle n’a aucune d’émotion, uniquement qu’elle ne sait pas les exprimer. « Les conversations sont toujours superficielles, on ne sait rien de ses émotions, insiste Gwénaëlle Persiaux. On se rend compte après des années d’amitié voire de vie commune que l’on ne le connaît pas vraiment. »Ce n’est pas évident à vivre, mais il faut être patient et faire preuve de douceur. « Gardez à l’esprit que cette manière de se comporter a été à un moment donné, surtout dans l’enfance mais peut-être aussi à l’âge adulte, la meilleure façon pour cette personne de se protéger », recommande la psychologue. Il ne faut donc pas accabler votre conjoint ou votre ami de reproches ou l’accuser injustement.Une personne évitante est émotive, mais elle se cache derrière une carapace. Elle peut même avoir l’air froide, distante, hautaine. « En réalité, elle a peur, mais ne sait pas l’exprimer, soutient Gwénaëlle Persiaux. Il faut donc réussir à l’apprivoiser. » Cela signifie être présent, prendre de ses nouvelles et s’accrocher même si elle répond invariablement « ça va », mais aussi la challenger, lui faire remarquer sans agressivité ce que son comportement induit pour les autres…
Parce que la personnalité est une construction sociale, elle n’est pas figée. Changer de cadre de vie peut changer totalement la donne, explique la spécialiste : « si elle se retrouve dans un milieu où elle peut oser dire ses sentiments et ses émotions sans être jugé, une personne évitante peut se sécuriser et petit à petit s’ouvrir à l’autre. » L’enjeu est de taille. Si l’on n’arrive pas à se mettre en lien avec soi, on a du mal à aller vers les autres, et si l’on est coupé des autres, il est difficile de se connaître. Réussir à se reconnecter à ses émotions et à renouer des liens avec les autres est alors un tremplin pour s’épanouir.
Un proche évitant

Comprendre et communiquer avec votre partenaire

Soyez direct et dites à votre partenaire ce que vous attendez de lui. Évitez de donner des indices passifs-agressifs ou de souhaiter que votre partenaire prenne simplement des initiatives dans votre relation. Si vous êtes engagé envers quelqu’un avec un style d’attachement évitant, exprimez vos besoins émotionnels.
  • Par exemple, vous souhaitez peut-être que votre partenaire organise plus de soirées de rendez-vous. Essayez de leur dire quelque chose comme: «Je me sentirais aimé si vous planifiiez une ou deux soirées de rendez-vous pour nous chaque mois».
  • Ou, vous devrez peut-être dire quelque chose comme: « Je sais que vous aimez votre temps seul, et je respecte cela. Nous devons également passer du temps ensemble. Pouvons-nous prévoir de faire du vendredi soir une soirée de rendez-vous régulière sur notre calendrier? »
  • Si vous avez eu une journée difficile et que vous avez besoin de la traiter avec votre partenaire, dites quelque chose comme: «J’ai eu une mauvaise journée et j’ai besoin d’en parler».
À propos du style d’attachement évitant: Si votre partenaire a ce style d’attachement, il est probablement très indépendant et inquiet d’être sur-engagé, à la fois dans les relations intimes et dans les amitiés. Ils peuvent ne pas aimer passer du temps en groupe et être souvent «trop occupés» pour voir les autres. Ils peuvent croire qu’ils n’ont pas besoin des autres pour se connecter et ont du mal à être vulnérables.

Donnez beaucoup d’espace à votre partenaire plutôt que de le pourchasser

Si vous poursuivez votre partenaire avec trop de force, il peut se retirer encore plus et refuser de communiquer avec vous. Ils pourraient interpréter votre désir d’intimité comme une menace pour leur autonomie et décider qu’ils ne peuvent pas risquer de se rapprocher de vous. Lorsque vous voulez parler, essayez de le faire lorsque votre partenaire se sent en sécurité et calme et non pendant une bagarre ou une période stressante.
  • Par exemple, si votre partenaire est calme et réservé et a dit «non» lorsqu’on lui a demandé s’il voulait parler, essayez de laisser tomber. Ne leur demandez pas de partager. S’ils le souhaitent, ils vous chercheront.
  • Pour votre santé mentale, il est très important que vous disposiez de vos propres débouchés et soutiens émotionnels. Puisque vous ne pouvez pas compter sur votre partenaire pour toujours être un soutien pour vous, assurez-vous de cultiver d’autres amitiés.

La méthode ocean pour séduire un homme évitant

Qu’est-ce que la méthode océan ? D’abord, imaginez que vous avez les pieds dans le sable au bord de l’océan et que la vague arrive et se retire devant vous à répétitions. Qu’est-ce qui se passe pour vous ? Vous vous enfoncez et vous êtes encré dans le sable. La méthode océan c’est la personne stable dans le sable (vous) et la personne évitante (l’homme) est la vague. Dans la réalité, vous êtes une personne stable et la personne évitante arrive et vous fuit régulièrement. Il faut comprendre que vous pouvez séduire un homme évitant et distant en étant sable. Tout va changer dans votre relation avec l’homme évitant à partir du moment que vous allez comprendre la méthode océan et agir par la suite.Un homme fuit une femme lorsque vous lui courez toujours après… Cependant, si vous fuyez un homme évitant, alors forcément, il va revenir vers vous.La méthode océan consiste à apporter de la stabilité et ne pas tomber dans la dépendance affective. Plus vous allez vous montrer stable et plus il va revenir vers vous, mais vous ne devez pas lui courir après. Une personne évitant ne doit pas se sentir mise sous pression.
En résumé, il faut être une personne stable, un point de repère et prendre le temps de vivre pleinement sa vie, car l’autre personne n’est qu’un complément à votre existence. De cette façon, vous allez pouvoir séduire un évitant et développer une relation saine en gardant toujours en tête l’importance de votre indépendance dans la relation.

Concentrez-vous sur la compréhension de votre partenaire plutôt que d’essayer de le changer

La compréhension du partenaire
Votre partenaire doit décider de changer tout seul. Les encourager ou les cajoler ne fonctionnera pas, surtout parce qu’ils ne comprennent peut-être pas encore les raisons de leur style d’attachement. Au lieu de cela, recherchez leur style de personnalité et faites un effort pour comprendre les actions de votre partenaire dans ce cadre.
  • Par exemple, si vous êtes frustré que votre partenaire ne veuille pas sortir tous les soirs pendant le week-end, évitez d’essayer de le culpabiliser et de passer plus de temps ensemble. Au lieu de cela, prenez du recul et réfléchissez à la façon dont ils pourraient avoir besoin d’un rythme plus lent et plus calme pour se sentir en sécurité.
  • Si votre partenaire a du mal à se faire des amis, n’essayez pas de forcer continuellement les doubles dates. Au lieu de cela, reconnaissez que votre partenaire peut avoir peur d’être rejeté ou souffrir d’une faible estime de soi.

N’oubliez pas que la personnalité évitante de votre partenaire n’est pas une réflexion sur vous

Il peut être très difficile de ne pas voir les actions de votre partenaire comme le reflet de la façon dont il vous voit, mais ayez confiance qu’il en serait de même, peu importe avec qui il était dans une relation. Leur évitement est enraciné dans la façon dont ils ont développé des attachements sécurisés ou non sécurisés lorsqu’ils étaient petits.Parfois, il est tentant de penser à des choses comme: «Si j’étais mieux, les choses seraient parfaites» ou «Il ne veut pas passer du temps avec moi donc je dois l’ennuyer». Cependant, vous ne pouvez pas vous blâmer pour leur style d’attachement. Ils fonctionneraient de la même manière, peu importe avec qui ils étaient en relation.

Soyez affectueux envers votre partenaire avec vos paroles et vos actions

Essayez de toucher l’épaule de votre partenaire lorsque vous passez ou embrassez le haut de sa tête de manière inattendue. Prenez leur dessert préféré en rentrant du travail ou levez-vous tôt pour leur préparer une tasse de café. Dites-leur quand ils sont beaux ou si vous êtes impressionné par quelque chose qu’ils ont fait. Pensez à de petites choses que vous pouvez faire chaque jour pour montrer à votre partenaire que vous vous souciez de lui – cela aidera à combattre les barrières qu’il a construites en raison de sa peur du rejet. Il peut être très difficile de donner émotionnellement à un partenaire qui peut être fermé ou retiré. Parler avec un conseiller professionnel peut vous aider à maintenir des limites saines pour vous-même afin de ne pas vous blesser.

Tenez vos promesses pour montrer que vous êtes fiable et digne de confiance

Votre partenaire est probablement prêt à être déçu, qu’il l’admette ou non. Soyez cohérent dans votre approche avec eux et faites ce que vous dites que vous allez faire pour construire une base de confiance dans votre relation. Par exemple, si vous dites que vous allez préparer le dîner, assurez-vous de préparer le dîner. Cela peut sembler simple, mais ne pas accomplir une petite tâche peut amener une personne à la personnalité évitante à penser que vous n’êtes pas fiable avec de plus grandes choses aussi.
Te ses promesses

Célébrez ensemble des moments spéciaux ou importants pour renforcer votre intimité

Il peut être tentant de se concentrer sur les choses qui vous déplaisent dans votre relation, mais cela peut avoir un impact négatif sur votre relation avec votre partenaire. Assurez-vous de remarquer les choses positives et de célébrer verbalement les grandes et les petites réalisations de votre vie.
  • Par exemple, si vous ou votre partenaire avez eu une semaine difficile au travail, commencez à sortir pour un verre spécial ou un dîner ensemble pour célébrer la réussite.
  • Essayez de prêter attention aux choses que votre partenaire fait pour vous – qu’il s’agisse de vous complimenter, de préparer un repas, de faire le ménage, de ramasser quelque chose au magasin ou de toute autre petite tâche.

Trouvez une activité partagée que vous pouvez profiter ensemble

Une grande partie de la promotion d’une relation saine consiste à passer du temps ensemble, et cela est vrai pour vous et votre partenaire évitant. Même s’ils apprécient leur temps seul, il doit encore y avoir un terrain d’entente dans votre relation. Même regarder une émission de télévision ensemble tous les soirs peut être un moyen de se connecter.
  • Asseyez-vous avec votre partenaire et demandez-lui s’il y a des activités ou des passe-temps qui les intéressent depuis toujours.
  • Cela peut même être une activité faite à la maison, donc cela ne nécessite pas d’engagement à l’extérieur de la maison. Par exemple, si votre partenaire aime les vieux films, vous pouvez vous frayer un chemin parmi les lauréats des Oscars du «meilleur film», à partir de 1928.

Cultivez des amitiés qui vous soutiennent émotionnellement

Ayez des rendez-vous hebdomadaires avec vos amis et faites de votre mieux pour être ouvert avec eux sur ce à quoi vous avez affaire dans votre relation. Appelez-les, envoyez-leur un SMS ou envoyez-leur un e-mail pour rester en contact et favoriser des relations émotionnelles saines.
  • Si votre partenaire aime beaucoup passer du temps seul, vous pourriez vous sentir moins frustré si vous avez des personnes dans votre vie avec lesquelles vous pouvez communiquer régulièrement.
  • Des amitiés individuelles, des groupes d’amis ou même des groupes sociaux ou de soutien peuvent tous vous aider à remplir ce rôle dans votre vie.

Investissez dans vos intérêts et vos passe-temps

Votre relation avec votre partenaire est importante, mais il est également important que vous vous remplissiez et que vous passiez du temps sur des choses que vous aimez indépendamment d’eux. Faites du temps passé sur vous-même une priorité et programmez des activités quotidiennes ou hebdomadaires pour faire les choses que vous aimez.
  • Par exemple, si vous aimez lire, passez votre pause déjeuner avec un bon livre.
  • Envisagez de suivre un cours pour apprendre quelque chose de nouveau ou cultiver une compétence que vous avez déjà, comme la pâtisserie, la cuisine, l’exercice ou l’artisanat.

Allez en thérapie pour résoudre vos problèmes personnels et relationnels

Bien que vous puissiez également encourager votre partenaire à suivre une thérapie, envisagez de consulter vous-même un professionnel. Un thérapeute pourrait vous donner d’excellentes ressources et des conseils sur la façon d’être dans une relation avec une personne à la personnalité évitante. Ils peuvent également vous aider à garder un œil sur votre santé émotionnelle, ce qui est très important.
  • Avoir des yeux extérieurs sur votre situation peut éclairer des motifs que vous ne pouvez pas vous voir de l’intérieur.
  • Si votre relation est négligente ou nuisible de quelque manière que ce soit, un thérapeute peut également être en mesure de vous aider à déterminer quelle est la prochaine étape appropriée.

Communiquez vos limites à votre partenaire et suivez-les

Communiquez vos limites à votre partenaire
Vos limites peuvent sembler différentes en fonction de votre relation, et vous seul pouvez déterminer ce qui est le plus important pour votre santé émotionnelle. Une frontière doit aider à renforcer les choix que vous avez faits pour vous respecter.
  • Par exemple, si c’est blessant pour vous de rentrer à la maison et de ne pas être reconnu par votre partenaire, vous pourriez dire quelque chose comme: « Nous devons nous épanouir les uns les autres quand nous rentrons à la maison. Ce n’est pas normal que vous m’ignoriez quand je rentre du travail. «
  • Ou, vous pouvez dire quelque chose comme: « Je tiens à passer du temps avec vous, mais j’ai aussi besoin de voir mes amis. Cela ne veut pas dire que je me soucie plus d’eux que de vous. »

Reconnaissez les traits toxiques et sachez quand il est temps de mettre fin à la relation

Pour que votre relation fonctionne, vous et votre partenaire devez assumer la responsabilité de vos rôles. Si votre partenaire refuse de s’engager avec vous, ne parle pas à un professionnel et ignore continuellement vos besoins, il se peut qu’il ne soit pas disposé à s’approprier son orgelet d’attachement évitant.Choisir de mettre fin à une relation est une décision très difficile. Vous pourriez avoir peur de faire en sorte que votre partenaire se sente rejeté et abandonné ou de devoir tout recommencer avec quelqu’un de nouveau. Ce sont des craintes communes. N’oubliez pas que vous méritez d’entretenir une relation aimante et solidaire.

Conclusion

Déterminez votre propre style d’attachement. Une fois que vous savez cela, vous pouvez apprendre comment votre style et celui de votre partenaire s’associent. Cela peut vous aider à éviter les schémas malsains ou les pièges communs dans les relations.

En savoir plus sur JeunInfo

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur JeunInfo

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Retour en haut