Bienvenue sur le site jeuninfo.com » Réseau social d'actualités » COMMENT RECONNAÎTRE UN SOCIOPATHE

COMMENT RECONNAÎTRE UN SOCIOPATHE

Comment reconnaître un sociopathe ?

Comment reconnaître un sociopathe ?

Reconnaître un sociopathe : Des personnes sans aucune conscience ni remords, en aucun cas intéressées par le bien-être des autres et prêtes à tout pour arriver à leurs fins… Cela paraît presque improbable, mais un individu sur vingt-cinq serait ce qu’on appelle un sociopathe selon certaines études. La sociopathie est reconnue comme un trouble mental, qui affecte une personne possédant « une approche avancée de la manipulation, de l’exploitation et de la violation des droits d’autrui », selon la description faite par la Bibliothèque Nationale de Médecine des Etats-Unis. Sa caractéristique essentielle ? Une tendance générale à l’indifférence et au mépris. « Quelle que soit l’action égoïste, paresseuse, immorale ou douloureuse que vous avez faite, le spectre de la responsabilité ne vous effleure pas », nous explique Cyril Malka, hypnothérapeute et psychothérapeute.
ANTISOCIAL – L’imaginaire collectif et les films ont fait des sociopathes des tueurs sanguinaires. Pourtant, « sociopathie » ne rime pas toujours avec violence. LCI s’est intéressé à ce trouble de la personnalité qui toucherait jusqu’à 4% de la population mondiale.

Dans le domaine de la santé mentale, la sociopathie, aussi connue sous le nom de trouble de la personnalité antisociale, est un trouble qui empêche les individus de s’adapter à des standards d’éthique et de comportement propres à leur communauté . Les individus sociopathes peuvent être dangereux, ils peuvent faire preuve d’un comportement criminel, organiser des cultes dangereux et faire du mal à eux-mêmes et aux autres. Il existe plusieurs signes qui peuvent révéler une personne sociopathe, par exemple le manque de remords, le mépris de la loi et les mensonges fréquents.

VIE DE BUREAU – Vous ne pouvez plus encadrer l’un de vos collègues et vous en arrivez à vous demander si il ou elle ne serait pas tout simplement un sociopathe ? Si sa personnalité regroupe plusieurs caractéristiques de cette liste, c’est que c’est sûrement le cas… On a tous un collègue qu’on ne peut pas supporter. Mais cela ne veut pas obligatoirement dire que cette sale personne incompétente est un sociopathe à proprement parler. Il ne suffit pas d’être désagréable et imbuvable, ni d’atteindre les monstruosités d’un serial-killer pour être qualifié de la sorte. Des personnes en apparence tout à fait normales peuvent cacher des êtres malades. Dénués de conscience et d’empathie, les sociopathes ne se soucient pas de la peine qu’ils peuvent causer aux autres et ne regrettent jamais leurs mauvaises actions. Il n’y a donc rien de pire que d’en avoir un au bureau ! Pour reconnaître ces indésirables et s’en éloigner le plus vite possible, voilà quelques signes qui ne trompent pas.

Définition : une personne sociopathe, c’est quoi ?

Définition : une personne sociopathe, c'est quoi ?
La sociopathie est un trouble de la personnalité, c’est à dire qu’il s’agit d’un ensemble de troubles dont les symptômes sont des traits de personnalité stables et permanents. Ce caractère rigide et « mal adapté » induit des comportements dysfonctionnels dans la vie en société ainsi qu’une souffrance pour la personne. La personnalité ne se fixe qu’après l’adolescence : ainsi, la sociopathie ne saurait ainsi être diagnostiquée qu’à l’âge adulte quoique des troubles des conduites peuvent apparaître bien avant.

10 % des chefs auraient des tendances sociopathes

Si les sociopathes sont dénués d’empathie, ils ont aussi d’autres caractéristiques marquantes : ce sont des personnes très loquaces, des charmeurs en somme. Ils ont une très haute opinion d’eux-mêmes. « Leurs émotions sont complètement superficielles. A part la colère, les autres n’existent pas », développe notre spécialiste. Enfin, ce sont de grands manipulateurs et des menteurs compulsifs. Autant d’éléments qui font de ces êtres aimant avoir le contrôle sur les autres de grands ambitieux au travail, avec toutes les capacités pour atteindre un poste à haut niveau. D’après plusieurs études scandinaves d’ailleurs, jusqu’à 10 % des chefs auraient des tendances sociopathes. Un patron qui vous mènerait la vie impossible et qui ferait régner l’angoisse et l’insécurité au bureau : « Des arrangements, que vous pensiez être clairs et nets, ne sont apparemment plus valables. Les collègues sont dressés les uns contre les autres. À un moment, vous êtes le chouchou, l’instant d’après, on vous démolit », décrit Cyril Malka. En d’autres termes, il est charmant tant que vous êtes son pion, mais devient détestable lorsque vous n’avez plus d’utilité pour lui.

Des causes incertaines, mais un destin tout tracé

Les causes de la sociopathie restent encore inconnues. Cependant, des facteurs biologiques et génétiques pourraient être responsables. D’après une étude de 2013, publiée par Frontiers in Human Neuroscience et menée sur 121 détenus américains âgés de 18 à 50 ans, le manque d’empathie du sociopathe serait d’ordre neurologique. L’expérience consistait à montrer à des cobayes des scènes illustrant des douleurs physiques, par exemple un doigt coincé dans une porte ou un orteil coincé sous un objet lourd. On leur a ensuite demandé d’imaginer ce qu’ils ressentiraient si cela leur arrivait personnellement, mais également à d’autres personnes. Les tests ont démontré que lorsque les personnalités hautement sociopathes pensent à leur souffrance, elles expriment une certaine sensibilité, mais que quand la souffrance concerne un autre individu, les régions liées à l’empathie ne fonctionnent pas. Certains spécialistes parlent d’un trouble qui serait lié à des traumatismes de l’enfance, mais pour Cyril Malka, « on naît sociopathe, on ne le devient pas. Même si l’enfant sociopathe aura effectivement la plupart du temps une enfance difficile, car c’est un enfant à problème, qui peut aller très loin dans le comportement criminel, sexualisé, provocant, etc ».

Finalement, la direction qu’ils prennent est inévitable et on ne peut pas les faire dévier », affirme l’auteur de « Élever un sociopathe ». Alors, comment pouvez-vous agir si votre enfant présente les caractéristiques de la sociopathie ? «La seule chose que vous, en tant que parent, pouvez décider, est quel genre de sociopathe vous allez avoir« . Car selon le psychothérapeute, si vous évoluez dans un milieu violent, vous avez plus de risques d’avoir un sociopathe agressif, criminel et meurtrier. Si vous évoluez dans un foyer harmonieux, vous aurez le plus probablement un « sociopathe à col blanc », personnalité écrasante qui s’en prendra aux autres, flirtant aussi avec la criminalité, mais de manière moins évidente.

Fuyez

Fuyez

Si vous connaissez ce genre de personne ou que vous en reconnaissez une, un seul conseil, « fuyez ! », alerte Cyril Malka. Car un sociopathe restera un sociopathe. «Pour la bonne raison que ces personnes ne voient pas de problème à leur façon d’agir. La thérapie, c’est pour les faibles d’après eux ». Pire, les sociopathes ayant suivi des thérapies « ne deviennent que plus dangereux », car ils s’en serviront pour apprendre des astuces et ainsi mieux manipuler ceux qui les entourent. D’autre part, les sociopathes se savent différents mais sont convaincus d’être supérieurs aux autres : n’étant pas en proie à leurs émotion, ils sont persuadés d’être maître de leur vie. « Lorsqu’on les diagnostique comme tel, ils pensent que l’on tente de les amoindrir », conclut le psychothérapeute.

Symptômes : comment reconnaître un(e) sociopathe ?

L’impulsivité avec des passages à l’acte même si les conséquences sont évidemment négatives dont fréquent chez la personne atteinte d’un trouble de la personnalité antisociale. « Il y a un trouble de contrôle des impulsions, qui conduit à des passages à l’actes sans évaluation des conséquences », note le Dr Cancel. Elle prend pour exemple les détenus qui vont commettre un acte de violence envers un gardien à 15 jours de leur sortie ce qui va, bien évidemment compromettre cette dernière. Très souvent, il y a des transgressions au niveau social, et le parcours de vie de la personne est marquée par des contacts avec la police et la justice pour vols, agressions, destructions de biens publics, une instabilité dans les relations ou dans le parcours professionnel… « Même si le trouble de la personnalité antisociale ne peut être diagnostiqué qu’à l’âge adulte, on trouve dès l’enfance ou l’adolescence des signes que l’on appellera « troubles des conduites » » précise le Dr. Cancel

Observez la personnalité et les manières de l’individu

Les sociopathes sont des individus extrêmement charmeurs et charismatiques. Leur personnalité est décrite comme magnétique et ils génèrent beaucoup d’attention et de louanges de la part des autres. Ils ont aussi tendance à avoir beaucoup d’énergie sexuelle et pourraient présenter des fétiches sexuels étranges ou être dépendants au sexe . Souvent, les sociopathes sentent avoir un droit légitime à occuper certains postes, à diriger certaines personnes ou à posséder certaines choses. Ils pensent que leurs propres croyances et opinions sont l’autorité absolue et ne prennent pas en compte l’opinion des autres . Les sociopathes sont rarement timides, peu surs d’eux ou bafouillent rarement. Ils ont du mal à contrôler des réponses émotionnelles comme la colère, l’impatience ou l’ennui. Ils s’en prennent en permanence aux autres et répondent vigoureusement à ces émotions. Ils peuvent cultiver une personnalité d’innocent(e) comme s’ils jouaient un rôle dans une pièce de théâtre et il peut se révéler difficile de les découvrir. Ils peuvent sembler innocents et gentils, ce que vous acceptez sans sourciller, car ce sont de bons acteurs ! Ne vous fiez pas à votre première impression (de nos jours, ce n’est d’ailleurs en général jamais la bonne, l’apparence ayant aujourd’hui une importance plus grande que la vérité).

Si vous ne connaissez pas bien la personne, vous pouvez penser sincèrement qu’elle est gentille et ne posera aucun problème, l’unique façon de déterminer si une personne est sociopathe est de la connaitre en profondeur. Écoutez votre intuition, elle peut parfois vous aider, sachant que les personnes qui ne sont pas sociopathes sont naturelles et leur personnalité est complexe.

Prenez en compte le comportement passé et présent de cette personne

Prenez en compte le comportement passé et présent de cette personne

Les sociopathes démontrent un comportement anormalement spontané et audacieux . Ils ont l’air d’agir en dehors des normes sociales et pourraient faire des choses bizarres, risquées ou outrageantes sans en comprendre clairement les conséquences éventuelles .Les sociopathes peuvent être des criminels. À cause de leur tendance à ne pas obéir à la loi et aux mœurs sociales, les sociopathes pourraient avoir un casier judiciaire. Ils pourraient être des artistes en escroquerie, des cleptomanes et même des meurtriers .Les sociopathes sont des menteurs professionnels. Ils inventent des histoires et font des affirmations excentriques et fausses, mais ils arrivent à rendre leurs mensonges convaincants grâce à l’assurance dont ils font preuve . Les sociopathes ont une tolérance très basse à l’ennui. Ils s’ennuient facilement et demandent une stimulation constante .

Il est charismatique

Rassurez-vous, toutes les personnes qui ont du charisme ne sont pas forcément des sociopathes. Cependant, il faut bien avouer que la plupart d’entre eux sont bien souvent séducteurs et irrésistibles. Ces derniers ont largement tendance à attirer les autres, grâce à un simple regard ou à un petit sourire magnétique. Attention, une fois que vous êtes subjuguée, difficile de voir la réalité en face…

Il n’a pas d’amis proches

Si le sociopathe a un entourage, il est rare qu’il ait véritablement des amis. Parce qu’il est incapable de se mettre à la place des autres, il lui est quasiment impossible de nouer des liens d’amitiés profonds avec les gens. Son signe distinctif lorsqu’il s’investit dans une relation : il fait le minimum syndical et reste en surface.

Il s’ennuie facilement

Selon les spécialistes, les sociopathes seraient bien souvent en proie à la lassitude. Une caractéristique inquiétante, qui les pousse à titiller sans cesse les autres pour se « distraire ». Ce petit jeu vicieux peut s’exprimer sous de nombreuses formes, même si les sociopathes ont une activité favorite : trouver le moyen de vous faire faire quelque chose alors qu’ils savent pertinemment que cela vous ennuie ou vous gêne.

C’est un menteur

Les sociopathes n’ont aucun scrupule à mentir, qu’ils aient une bonne raison de le faire ou pas d’ailleurs. Du plus anodin des mensonges au bobard le plus énorme, faites bien attention à ce qui sort de sa bouche, car son inspiration est sans limite lorsqu’il s’agit d’inventer un nouveau bidonnage. Une autre manière de tromper l’ennui aux dépends des autres évidemment…

Et un manipulateur

Il n’y a rien de plus distrayant pour un sociopathe que de manipuler les autres. Qu’il cherche à se mettre en valeur ou à vous discréditer aux yeux de tous, il est en contrôle de la situation et il adore ça. Et rien ne lui fera plus plaisir que de contempler sa victime en train de souffrir, c’est sa façon à lui de s’octroyer du pouvoir…
Et un manipulateur

Observez la relation de cette personne avec les autres

La façon dont cette personne interagit avec les autres pourrait aussi vous indiquer si cette personne est un sociopathe. Les sociopathes sont très bons pour amener les autres à faire ce qu’ils veulent qu’ils fassent, soit en les séduisant soit en employant des méthodes plus agressives. Par conséquent, les amis et les collègues d’un sociopathe pourraient se retrouver à faire ce que cette personne veut qu’ils fassent . Les sociopathes sont incapables de ressentir de la culpabilité ou de la honte pour ce qu’ils font. Le manque de remords après avoir fait quelque chose qui a fait souffrir les autres est très commun chez les sociopathes . Les sociopathes sont des manipulateurs. Ils pourraient essayer d’influencer et de dominer les personnes de leur entourage et ont tendance à rechercher des positions supérieures . Les sociopathes manquent d’empathie et pourraient ne pas ressentir d’amour. Même si certains sociopathes pourraient avoir un individu ou un petit groupe de personnes dont ils ont l’air de se soucier, ils ont en fait beaucoup de mal à ressentir des émotions et il y a de bonnes chances qu’ils n’aient jamais eu de relation amoureuse saine dans le passé .

Les sociopathes ont beaucoup de mal à accepter les critiques. Ils recherchent souvent l’approbation des autres et ils pourraient même penser que cette approbation leur est due .

Discutez avec quelqu’un à propos de ce que vous vivez

. Si vous êtes en couple avec une personne abusive ou si vous avez un collègue de bureau qui vous manque de respect, discutez-en avec quelqu’un. Si votre relation est devenue violente ou si vous vous inquiétez pour votre sécurité, demandez de l’aide pour vous éloigner de cette personne. N’essayez pas de gérer la situation seule avec cette personne. Demandez à un ami ou un membre de votre famille de vous aider. Si vous êtes victime de violence domestique, vous pouvez appeler le 3919 si vous résidez en France .

Maintenez une distance sure avec cette personne

Si le sociopathe que vous connaissez n’est pas un membre de votre famille ou votre conjoint, éloignez-vous-en. La présence de cette personne près de vous pourrait avoir un impact négatif sur votre vie. Arrêtez de contacter cette personne et évitez les situations ou les lieux où vous pourriez la rencontrer si cela est possible. Faites-lui savoir que vous avez besoin d’un peu d’espace et demandez-lui de ne plus vous contacter. Si cette personne ne coopère pas et refuse de vous laisser seul(e), vous pourriez envisager de changer votre numéro de téléphone ou vos autres coordonnées. Si elle continue à vous harceler, vous devriez envisager de contacter la police .

Affrontez cette personne avec précaution

Si cette personne est quelqu’un que vous ne pouvez pas ou ne voulez pas éviter, faites attention à la façon dont vous lui parlez de son comportement. Avant d’affronter un sociopathe pour lui parler de son comportement, souvenez-vous que les sociopathes sont par nature sur la défensive, irritables et potentiellement violents. Demandez de l’aide à vos amis ou des proches et venez accompagné pour éviter une réaction hostile et violente. Évitez de l’accuser ou de pointer certaines choses en particulier que cette personne n’aurait pas dû faire. Essayez plutôt de vous concentrer sur son comportement en général et dites-lui que vous vous inquiétez beaucoup pour sa santé. Commencez par exemple en lui disant : « je me fais du souci pour toi et je voudrais t’aider. » Évitez de discuter de ce que vous ressentez ou du mal que cette personne vous a fait. Les sociopathes ont de grandes chances de ne pas comprendre ce genre de choses .

Comprenez que la sociopathie et la psychopathie sont des choses différentes

Comprenez que la sociopathie et la psychopathie sont des choses différentes

La psychopathie et la sociopathie ne sont pas complètement comprises, mais elles sont deux choses différentes selon les chercheurs et les théoriciens. Le manuel statistique et diagnostique des troubles mentaux Votre (DSM-5), c’est-à-dire le livre utilisé par les professionnels de la santé mentale donne une description du trouble de la personnalité antisociale qui partage de nombreuses caractéristiques avec la sociopathie et la psychopathie . La psychopathie et la sociopathie ne sont pas des troubles que l’on peut diagnostiquer comme le trouble de la personnalité antisociale, mais des recherches suggèrent que ces deux termes ne sont que des genres spécifiques de trouble de la personnalité antisociale et qu’ils en partagent plusieurs traits. En voici quelques-uns :

  • le mépris de la loi et des mœurs sociales
  • l’incapacité à reconnaitre le droit des autres
  • l’incapacité à ressentir du remords ou de la culpabilité
  • une tendance au comportement violent

Renseignez-vous à propos des indicateurs principaux de la sociopathie

En plus des signes du trouble de la personnalité antisociale, une personne sociopathe va présenter des caractéristiques supplémentaires. Ces caractéristiques sont surtout liées aux défauts qui affectent la conscience de l’individu tandis qu’une personne psychopathe est atteinte d’un manque de conscience . Voici quelques traits propres au sociopathe :

  • ce sont des menteurs(euses) compulsifs,
  • ils ont une haute estime d’eux-mêmes,
  • de la nervosité,
  • un caractère explosif,
  • le manque d’éducation,
  • une préférence pour la solitude,
  • une incapacité à garder un emploi ou à rester au même endroit pendant une longue durée,
  • tout crime commis sera fait sans organisation et spontanément, sans aucun plan .

Sachez que les causes de la sociopathie restent inconnues

Certaines recherches ont suggéré que la sociopathie pourrait être héritée alors que d’autres suggèrent qu’elle pourrait être le résultat de négligence ou d’abus pendant l’enfance.
Sachez que les causes de la sociopathie restent inconnues
Une étude a montré que 50 % des sociopathes ont hérité leur trouble. Cependant, les facteurs liés au milieu et d’autres sont supposés être à l’origine des 50 % restants. À cause de ce conflit, la cause exacte de l’apparition de la sociopathie reste inconnue .

En savoir plus sur JeunInfo

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur JeunInfo

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Retour en haut