Bienvenue sur le site jeuninfo.com » Réseau social d'actualités » COMMENT BIEN S’ENTENDRE AVEC LES AUTRES

COMMENT BIEN S’ENTENDRE AVEC LES AUTRES

Comment bien s'entendre avec les autres?

Comment bien s’entendre avec les autres ?

Bien s’entendre avec les autres : des gens difficiles, on en trouve partout. Et il semble que plus la frénésie et le stress s’installent autour de nous, plus les gens répliquent sur le même ton. Sachant que nous passons la majorité de nos heures d’éveil au travail, il est inévitable que nous croisions des gens qu’il faut traiter avec des gants blancs. C’est à nous de trouver des façons de traiter avec ces gens que nous aimerions mieux éviter pour réaliser notre travail sans sacrifier notre humeur. Il peut être difficile de s’entendre avec les autres. Certaines personnes sont incapables de se faire des amis(es), d’autres peuvent se fâcher pour n’importe quoi et d’autres encore sont entourées de gens qui ne les intéressent pas. Ne vous inquiétez pas, quelques bons conseils peuvent vous aider…Il existe dans le monde diverses catégories de personnes, mais en dépit de nos dissemblances nous avons tous envie de nous entendre. Les humains sont sociables et cela nous fait plaisir lorsqu’on nous traite gentiment. S’entendre avec quelqu’un, malgré ses passions, n’implique pas forcément que vous partagez les mêmes passetemps ou soyez de bons amis. Cela implique plutôt le fait de le traiter avec attention et respect.

Soyez attentif aux différents types de personnalité

Les gens difficiles au travail ne sont pas tous du genre à donner des ordres en criant au point où vous vous empressez de vous réfugier sous votre bureau. Les gens peuvent être difficiles de différentes façons et à des intensités variables. Certains sont plus difficiles à identifier. Et certains peuvent ne pas paraître difficiles de prime abord – en fait, ils peuvent avoir l’air tout à fait inoffensifs – pendant plusieurs mois ou plusieurs années au cours desquels les problèmes banals font boule de neige jusqu’à devenir un problème majeur. Voici quelques exemples de personnalités difficiles que vous devez savoir reconnaître :
  • La commère qui parle de tout le monde et qui propage de l’information – véridique ou non – qui vient miner l’esprit d’équipe et susciter la méfiance. Ce type n’espère rien de moins que d’attirer les gens dans son piège. Rien ne lui plait autant que de partager les plus récents détails juteux, et ce, que ses collègues soient disposés à l’écouter ou non.
  • Le « contrôlant » qui fait comme son nom le dit. Il est incapable de déléguer et si on l’oblige à le faire, il n’abandonne jamais vraiment le contrôle et ne s’en remet jamais à l’autonomie des membres de son équipe. Les micro-gestionnaires sont les pires. Ils cherchent toujours à regarder par-dessus votre épaule et vous traitent comme un enfant qu’on doit surveiller attentivement plutôt que comme le professionnel chevronné que vous êtes.
  • Les plaignards et les braillards qui sont incapables de faire preuve de gentillesse. Ils croient toujours qu’on est sur leur dos. Ils voient toujours le verre à moitié vide. Malgré tout, ils n’arrivent pas à comprendre la raison pour laquelle les gens sont incapables de rester dans la même pièce dès qu’ils s’assoient ou pour laquelle on les choisit toujours en dernier pour participer aux projets.
  • Les employés du genre agressif et silencieux sont plus difficiles à repérer. Vous vous retrouvez en train de répondre à leurs moindres volontés sans avoir pu vous en rendre compte et sans être jamais certain de ce qu’ils veulent vraiment. Ils ne mentent pas, puisqu’ils se contentent de vous manipuler et ne vous disent jamais toute la vérité. Ils peuvent même avoir recours au sabotage lorsqu’ils sentent le besoin de miner la situation.
  • Les Joe Connaissants qui ont la réponse à tout et qui ne se trompent jamais. Peu importe de quoi il s’agit, ils vous imposent toujours leur façon de faire les choses. Lorsque survient une polémique, la version du Joe Connaissant est toujours la bonne. Il ne laissera personne le convaincre du contraire.
  • Le type qui réagit de manière excessive et qui exagère le moindre des écarts de conduite. Si vous arrivez quelques minutes en retard, il en fait tout un plat. Vous faites du bruit en mâchant votre gomme? Il ira se plaindre à votre gestionnaire. Ce type de personne fait des pieds et des mains pour trouver des raisons de se disputer, de se plaindre ou de rendre votre vie misérable au travail.
  • L’enragé est le genre de personnalité qu’on qualifie le plus souvent de difficile. Il a la mèche courte et se met facilement crier ou à faire des crises de colère si les choses ne fonctionnent pas à sa façon. Il arpente le bureau et vous fait savoir qu’il n’est pas heureux. Si vous posez un geste qu’il désapprouve, vous allez en entendre parler et tous vos collègues auront tôt fait de l’apprendre en raison du ton de voix qu’il n’hésitera pas à employer.
    soyez attentif aux différents types de personnalité
Par conséquent, comment pourriez-vous atténuer en partie le stress que provoquent ces collègues et trouver une façon de travailler en leur compagnie ? Parce que, croyez-nous lorsque nous vous disons que vous devrez côtoyer de telles gens tôt ou tard. Considérez-vous chanceux si cela ne vous est pas encore arrivé!

Acceptez la nature humaine

Les humains font des erreurs. Les gens ne sont pas toujours sympathiques. Ils s’expriment mal, sont distraits et oublient facilement. Vous devez vous rappeler que les autres ont aussi vécu tous les problèmes que vous avez et toutes les souffrances par lesquelles vous passez. Chacun doit gérer ses propres soucis. Il est indispensable de s’en souvenir quand vous essayez de vous entendre avec des personnes difficiles ou qui semblent vous ignorer. Chacun tâche vraiment de faire de son mieux.

Tâchez de leur témoigner de la sympathie ou de l’empathie

La sympathie consiste à comprendre pourquoi une personne peut ressentir telle chose. L’empathie est de reconnaitre chez d’autres une situation que vous avez vécue aussi et que vous pouvez comprendre. Ce sont tous deux d’excellents sentiments à partager avec d’autres. Essayez de comprendre les sentiments d’une personne qui semble vous ignorer ou qui est difficile. Comprenez que même si vous ne partagez pas ce qu’une autre personne peut vivre et ressentir, les sentiments qu’elle exprime n’en sont pas moins valables. Souvenez-vous que les autres essayent de faire de leur mieux et qu’ils doivent aussi gérer leurs propres problèmes. Songez aux fois où vos problèmes peuvent vous rendre plus mauvais que vous ne l’êtes et vous faire dire des choses que vous pourriez regretter. Cela pourrait vous mettre plus à l’aise et aussi vous faciliter les contacts avec les autres.

Sachez écouter

Avant d’intervenir dans une discussion, il faut d’abord écouter les gens, particulièrement lorsque vous êtes au sein d’un groupe. Ne vous immiscez pas dans une discussion instantanée aussitôt venu. Examinez préalablement la conversation et la situation, après quoi vous pouvez dire tout ce que vous estimez approprié. Le mieux est que vous dites quelque chose d’important, plutôt que d’émettre des plaisanteries inconvenantes. Il est donc convenable d’écouter ce dont discutent les gens avant d’intervenir dans une conversation.

Ne cherchez pas à changer les autres

Il ne vous revient pas de changer qui que ce soit. Vous n’en avez pas le pouvoir. Laissez les gens vivre leur vie de la façon dont ils l’entendent. Par contre, la seule chose que vous avez la possibilité de changer, c’est la manière dont vous échangez avec eux. Vous n’avez donc pas la possibilité de les changer. Au cas où vous n’aimeriez pas la façon dont une personne agit, vous pouvez réduire au minimum votre interaction avec elle. Vous pouvez toutefois bien vous comporter envers cet individu pour que la relation que vous entreteniez avec lui s’améliore.
Ne cherchez pas à changer les autres

ne réagissez pas sur le coup

La nature nous a donné la pulsion nécessaire afin de réagir immédiatement aux problèmes, habituellement en fuyant ou en nous battant. Lors des confrontations au travail, la pulsion du combat l’emporte habituellement. Notre réflexe de fuir ou de nous battre représente un moyen de nous protéger pour éviter que nous soyons dévorés par d’autres espèces agressives. Même si ces habitudes remontent à plusieurs millénaires, nous sommes encore programmés pour réagir à l’agression en ressentant les mêmes changements physiologiques, comme un mal de ventre, une augmentation du rythme cardiaque et ainsi de suite, ce qui nous indique que nous devons « affronter l’ennemi »!On nous a peut-être programmés pour nous battre, mais nous avons bien évolué depuis ce temps. Nous sommes également dotés d’une logique et d’un raisonnement intellectuel, qui sont les outils dont nous avons besoin pour aller au-delà de notre première réaction automatique et essayer de trouver des solutions afin de résoudre la situation. Par conséquent, si vous sentez immédiatement l’envie de vous lever sur vos deux pieds, arrêtez. Comptez jusqu’à dix, respirez lentement et profondément et prenez le temps de réagir de manière réfléchie en laissant les émotions de côté.

ne vous en occupez pas

Si la situation ressemble plus à un agacement banal qu’à un véritable problème, vous faites mieux d’adopter un comportement zen et de l’ignorer. Faites preuve de sagesse. Il ne vaut pas la peine que vous tentiez d’empêcher un collègue de perdre les pédales pour une chose insignifiante. Vous n’êtes pas obligé d’imiter son tempérament et son angoisse ou de hausser le ton autant que lui pour provoquer ainsi une escalade des tensions. Plutôt que de vous engager dans une guerre où personne ne sortira gagnant, restez concentré sur vos objectifs et vos priorités ou éloignez-vous. Si vous pouviez vous réfugier dans une salle de réunion paisible ou enfiler vos écouteurs, ce serait pour le mieux. Pour reprendre un autre cliché… l’ignorance est un gage de bonheur. Fermez les yeux sur ce que vous pouvez. Soyez sélectif quant aux enjeux pour lesquels vous serez disposé à vous battre et ceux que vous pourrez vous permettre de laisser passer. Ce qui nous amène à…

Mettez-vous à leur place

Songez à ce que font les autres et demandez-vous ensuite ce que vous feriez à leur place. Essayez d’oublier le plus possible vos propres préjugés et Souvenez-vous que les autres pourraient ne pas être aussi émotifs et sensibles que vous. Auriez-vous fait les mêmes choix qu’eux ? Soyez honnête avec vous-même. La réponse sera souvent positive, vous devriez donc donner une chance aux autres.

Admettez qu’il y a bien des choix possibles et valables

Les gens sont très différents les uns des autres, c’est ce qui fait le charme de l’existence. Le monde est très complexe, tout comme les gens sont différents et ne sont pas coulés dans le même moule. Chaque situation est chaque fois différente. Les autres ne se trompent pas simplement parce qu’ils ne font pas les choix que vous feriez ou parce qu’ils n’empruntent pas la voie la plus efficace ou la plus sensée pour parvenir à leurs objectifs. La vie n’est pas un questionnaire, c’est simplement quelque chose que nous devons faire pour nous-mêmes et nous ne pouvons pas demander aux autres d’adopter nos critères.

Maintenez votre sens d’humour

Un rire léger fera l’affaire et un sourire apaise la tension tandis qu’un froncement de sourcils l’attise. Lorsqu’un individu vous taquine, riez-en. Si quelqu’un renfrogne la mine, souriez-lui. Soignez votre expression du visage. Lorsque vous êtes tout le temps optimiste et joyeux, les gens se réjouiront dès qu’ils vous verront.
Maintenez votre sens d’humour

Affirmez directement votre envie de vous entendre avec la personne

Certains individus préfèrent qu’on soit directe avec eux. D’autres n’arrivent pas à déchiffrer le langage physique. Quant à ces derniers, il convient de dire simplement avec un sourire et une voix agréable J’ai vraiment envie que nous travaillions ensemble. Je t’apporterai mon soutien et mon aide, et tu feras aussi pareil pour moi.

choisissez vos combats

Choisissez vos combats, parce que vous ne pouvez les gagner tous. (Et si vous essayez, vous faites probablement partie de ces personnalités difficiles dont nous parlons!) Les professionnels savent lorsqu’ils doivent faire des compromis. Croyez-nous lorsque nous vous disons qu’il existe des moments dans votre carrière où vous devrez faire les deux pour avoir la paix. Vous devrez parfois laisser passer les petites choses afin de pouvoir concentrer votre énergie sur les questions qui sont vraiment importantes à vos yeux. Rappelez-vous le gars qui a crié au loup. Si vous faites toute une histoire des moindres choses que vous rencontrez, personne ne vous écoutera lorsqu’il faudra s’occuper d’un problème vraiment important.

rappelez-vous les points positifs

Il arrive parfois, pour faire le travail, que vous deviez examiner la situation d’un angle différent. Rappelez-vous que tout le monde fait partie de l’équipe – même les plus insupportables. Voyez les différences dans vos personnalités comme un atout. Les gens différents possèdent des talents, des compétences et des méthodes de travail variés. C’est une bonne chose, tant que tous sont sur la même longueur d’onde en ce qui a trait au but ultime. La préparation joue un rôle important lorsqu’on doit recadrer et ultimement résoudre le conflit. Assurez-vous d’avoir une réponse toute prête face à la réaction ou au comportement qui suivra inévitablement. Et aussi difficile que cela puisse être, essayez de trouver au sujet de l’individu des points positifs dont vous vous souviendrez lorsque la situation deviendra vraiment difficile. La plupart des gens, et même les collègues les plus intraitables, possèdent habituellement des qualités. Après tout, il y a une raison pour laquelle on les a embauchés et ils sont toujours à l’emploi de l’entreprise!

Songez au comportement des enfants

Pensez aux enfants chaque fois que vous avez du mal à comprendre les gens. Les enfants disent et font souvent des bêtises parce qu’ils ne cessent d’apprendre. La vie est malheureusement très complexe. Il y a bien des choses à apprendre. Certaines personnes n’ont sans doute pas encore appris toutes leurs leçons. Essayez de faire preuve de la même patience que vous auriez avec un enfant, sans vous montrer paternaliste. Nous devons tous évoluer tout le long de notre vie.

Réglez les problèmes qui peuvent et doivent être résolus

Vous devriez commencer par identifier précisément le problème quand vous avez du mal à vous entendre avec les autres. Vous devriez identifier le problème et vous arranger pour le régler s’il s’agit de quelque chose de grave qui doit être réglé, comme une personne détestable ou qui fait quelque chose de dangereux. Vous ne devriez pas accepter ou ignorer un comportement inadmissible. Cependant, il vaut mieux passer à autre chose si la personne est simplement embêtante ou si son excentricité vous met mal à l’aise.

Soyez toujours positif

N’oubliez jamais que la manière dont vous exprimez vos émotions affecte ceux qui se trouvent dans votre entourage. Cela laisse presque des répercussions sur eux. Pour cela, il serait avisé que vous faites attention à la manière dont vous vous comportez et interagissez avec votre entourage. Autrement dit, ne déversez pas vos ondes négatives sur les autres.
Soyez toujours positif

Faites des compliments sincères

Nous aimons tous qu’on nous fasse des compliments, particulièrement lorsqu’ils sont sincères. Ne soyez pas trop fier au point de ne jamais féliciter quelqu’un pour ses idées ou son travail. Un compliment bien fait est succinct et sincère. Aucun individu n’aime un lèche-botte, mais on n’aime pas non plus ceux qui s’estiment meilleurs que tout le monde.Une excellente façon de lancer une conversation est d’émettre un bon compliment.

ne le prenez pas personnellement

C’est facile à dire, mais plus difficile à faire. Tout le monde pense que ce sont les autres qui ont un problème. Dans notre tête, nous avons raison et ce sont eux qui ont tort. Tout est noir ou blanc. Un point de vue de l’extérieur peut avoir un peu plus de gris. Il arrive souvent que ce qui provoque les gens difficiles et les pousse à réagir n’ait absolument rien à voir avec vous ou avec la situation au travail. Par conséquent, ne vous sentez pas visé. Essayez de voir la situation de l’angle des travailleurs difficiles. (Une fois de plus, c’est plus difficile que vous ne le croyez!). Ont-ils récemment vécu une situation personnelle difficile qui les pousse à réagir? Il est fort probable que leur comportement n’ait rien à voir avec vous. Peu importe ce qui est arrivé, ils ont été touchés dans un endroit sensible dont ils ne connaissent même pas l’existence. Vous serez sûrement moins prompt à vous fâcher et à user de représailles si vous apprenez qu’un collègue qui crie tout le temps doit s’occuper d’un parent malade ou qu’il s’agit d’un parent qui élève seul un adolescent rebelle. Cela n’excuse en rien son comportement, mais il vaudrait la peine de le comprendre et de chercher une façon de s’entendre pour limiter ainsi le nombre de victimes.

agissez avec noblesse

À la fin de la journée, il y a vraiment peu de choses dans la vie que nous puissions contrôler. Nous pouvons cependant contrôler nos réactions, notre comportement et notre réponse face aux situations et aux gens. En répondant du tac au tac à un individu difficile, on lui donne du pouvoir, puisqu’on lui permet de changer ce que vous êtes. Méditez, pratiquez la respiration profonde et les jeux de rôles, arrêtez-vous – faites ce qu’il faut pour que vos réponses soient en harmonie avec votre vraie nature. Peu importe ce qui arrive, rappelez-vous l’image que vous désirez avoir de vous-même et agissez en conséquence.

Souvenez-vous que tout cela n’est que temporaire

Cultivez votre patience pour vous permettre de gérer des personnes qui vous agacent. Un bon point de départ est de vous rappeler que tout passe, comme se plaisait à dire le génial Joseph Campbell. Tout dans ce monde est temporaire, y compris l’individu ennuyeux qui travaille avec vous. Vous devez apprendre à ne pas vous laisser prendre dans le filet de sentiments négatifs et tâcher plutôt de les mettre de côté pour laisser la place à des sentiments plus positifs. Essayez de vous changer les idées avec une activité professionnelle ou de loisir si vous avez du mal avec cette étape.

Chantez une chanson dans votre tête

Si quelqu’un vous embête, essayez de chanter une chanson dans votre tête pour garder votre calme et une attitude correcte. Vous pouvez chanter la chanson qui vous plait ! N’importe quel air rigolo fera l’affaire, pour peu qu’il ne vous ait pas déjà rendu cinglé(e).

Servez les autres

Le fait d’être gentil représente la seule récompense que vous avez. Il pourrait s’agir du simple fait d’apporter des beignets à des gens ou de donner un coup de main à quelqu’un qui n’arrive pas à transporter quelque chose. Cela prouvera que vous portez de l’attention aux autres et fera en sorte qu’ils voudront être en votre compagnie.

Ayez des comportements exemplaires

Vous devez savoir qu’un comportement poli et les bonnes manières peuvent vous permettre d’être en de bons termes avec tout le monde. Considérez votre comportement comme étant le reflet de votre personnalité. Cela donne aux gens une bonne impression de vous à votre première rencontre si vous le rendez soigné et agréable.
Ayez des comportements exemplaires

si vous réagissez, faites-le de manière professionnelle

Si vous êtes aux prises avec un problème, il est crucial de l’évoquer convenablement. Il arrive souvent que les gens dotés d’une personnalité difficile soient peu réceptifs à ce qu’ils qualifient de critique. On doit cependant s’occuper des problèmes lorsqu’ils surviennent. Voici quelques points que vous ne pouvez tout simplement pas négliger, tel un employé qui met en péril la sécurité ou la santé mentale de ses collègues ou qui met l’entreprise en danger. N’hésitez pas à soulever tout problème de comportement dans un contexte professionnel. Ne haussez pas la voix et ne dénigrez pas les employés en raison de leurs gestes. Décrivez simplement le problème et donnez les raisons qui justifient un changement, suivies des conséquences si la situation persiste. Présentez tous les faits calmement. Si vous le devez, parlez à un supérieur ou aux RH pour vous assurer que tout se fait dans les règles et que vous respectez à la lettre la politique de l’entreprise. Les gens difficiles ne font pas que créer des champs de mines. Ils sont des champs de mines. Leur comportement perturbateur ralentit la productivité, compromet les échéances et influence l’engagement de leurs collègues dans la vie et au travail. Vous devez trouver des stratégies qui vous aideront à composer avec ce genre d’individus.
On y verra non seulement votre aptitude à résoudre les problèmes, mais vous donnerez également le ton d’un comportement approprié et favorable au sein de votre service. On remarquera votre esprit d’équipe véritable et l’importance que vous accordez au succès.

Imaginez que vous êtes ailleurs

Une autre tactique consiste à faire semblant d’être ailleurs pendant que vous devez gérer des personnes pénibles. Imaginez que la personne qui vous fait sortir de vos gonds soit un chat qui ne cesse de miauler. Les chats peuvent parfois être assez casse-pieds, mais cela ne les empêche pas d’être aussi tout à fait adorables, n’est-ce pas ? Vous pouvez aussi imaginer que vous êtes complètement ailleurs, que vous descendez le cours d’une rivière en été, par exemple. Imaginez simplement le chant des cigales et les accords cristallins de l’eau…

Offrez-vous une récompense

Un bon moyen de rester impassible dans des situations difficiles si vous devez beaucoup vous concentrer pour vous changer les idées est de vous promettre une récompense pour avoir été beau joueur. Dites-vous par exemple que vous vous offrirez une bonne glace si vous restez poli(e). Rajoutez une boule à la glace de vos rêves si en plus vous faites l’effort d’aider la personne qui est en train de vous faire tourner en bourrique !

Établissez le contact visuel avec vos interlocuteurs

Lorsque vous parlez avec les gens, regardez-les dans les yeux et souriez. Cela leur montre que vous vous intéressez par ce qu’ils ont à dire et voulez être confortable avec eux. Lors de votre première rencontre avec quelqu’un, regardez-le bien dans les yeux et serrez-lui la main vigoureusement au moment où vous vous présentez.

Soyez toujours souriant

Ce faisant, vous ne paraitrez pas réservé aux yeux des gens et ils auront plus de facilité à s’entendre avec vous.

Apprenez à pardonner

Pardonnez aux personnes qui font des erreurs. Vous devez parfois céder et accorder aux autres le bénéfice du doute. Elles peuvent être parfois sincèrement désolées, à moins qu’elles ne sachent pas qu’elles aient fait quelque chose de mal. Vous devez leur pardonner afin que vous puissiez passer à autre chose et avoir un état d’esprit plus gai. Personne n’a envie de remâcher de la colère vis-à-vis de quelqu’un d’autre.

Gardez un esprit ouvert

Vous devriez parfois voir les autres sous un angle différent : vous pourriez croire que l’on vous déteste alors que l’on cherche sans doute à se montrer gentil(le) avec vous. Quand, par exemple, on vous invite à une fête, envisagez vraiment de vous y rendre plutôt que de refuser cette invitation parce que cet évènement vous parait ridicule.
Gardez un esprit ouvert

Faites montre d’humilité et de politesse

Si vous êtes du genre arrogant et grossier, vous ne serez pas aimé.

Traitez les autres comme vous aimeriez être traité

Cette règle reste la plus importante si vous envisagez de vous entendre avec les gens. Songez à la manière dont vous voulez que vos amis se comportent envers vous. Si vous les traitez avec respect et amour, ils feront de même à votre égard.

Remerciez les autres, même s’ils vous ont fait sortir de vos gonds

Remerciez-les pour leur aide et leurs efforts, même si ces gens vous horripilent. Ils ne pensent généralement pas à mal et vous ne vous sentirez pas mieux si vous êtes odieux ou méprisant. Restez aimable et attendez qu’ils passent leur chemin. La politesse est parfois le meilleur moyen de vous débarrasser des gêneurs.

Dites ce que vous pensez

Commencez par être honnête quand vous tâchez d’entrer en contact avec les autres. Dites ce que vous pensez vraiment plutôt que de tourner autour du pot ou d’avoir une attitude agressivement passive.

Ne dites pas le mal des autres à leur insu

Vous ne devez jamais rien dire au sujet de quelqu’un que vous ne pourriez dire en sa présence. Les commérages se répandent très vite, et apprendre qu’une telle personne a dit du mal de vous dans votre dos peut être une raison valable pour mettre un terme à votre relation amicale. Si vous n’êtes pas en mesure de dire la chose en sa présence, il vaut mieux ne rien dire.

Soyez clair et convaincu dans vos propos

Ayez la certitude. Ne montrez pas que vous vous faites l’effort d’amener les gens à vous aimer. Parlez à haute et intelligible voix, et ce, de manière suffisamment lente afin de pouvoir faire sortir vos mots sans marmonner. Vous n’êtes pas tenu de crier, de faire des interjections ou de vous précipiter. Prenez tout votre temps, puis faites en sorte que chaque mot que vous prononcez ait un sens.

Fixez des limites

Limitez vos contacts si vous n’êtes pas à l’aise avec les autres afin de vous protéger. Si, par exemple, les autres veulent constamment organiser des choses et que vous n’êtes pas trop sociable, dites-leur que vous êtes disponible à telle heure et tel jour sans faire d’exception. Dites à la personne qui vous embête avec un sujet qui vous met mal à l’aise que vous n’avez plus envie d’en parler tout en restant poli(e). Quand vous tentez de vous désengager d’un sujet, utilisez des mots tels que « J’ai l’impression que… » On aura plus de respect pour vous si vous dites tout de suite que quelque chose ne vous plait pas.

Reconnaissez les gens

Les gens ont parfois juste envie d’être vus et d’avoir l’impression que vous les comprenez vraiment. Laissez la personne qui vous ennuie vous dire vraiment ce qu’elle a sur le cœur. Laissez-la vous parler de ce qui la préoccupe. Cela pourrait lui offrir la libération dont elle a besoin pour retourner à ses propres affaires.

Sachez que tout le monde fait des erreurs

Le pardon n’est pas seulement synonyme de politesse, il renforce aussi l’amitié. Nul n’est parfait, et ce n’est donc pas juste de juger quelqu’un pour ses fautes pendant que vous espérez qu’il vous pardonne aussi les vôtres. Soyez apte à accepter les excuses et tolérant par rapport à l’opinion des autres. Avaient-ils vraiment l’intention de vous offenser ou était-ce une faute involontaire ? Votre esprit de pardon est un excellent moyen de prouver aux gens que vous êtes gentil et raisonnable.

Essayez de vous entendre avec les autres

Pour ce faire, vous devez discuter et faire des compromis avec les autres lorsque vous n’avez pas les mêmes opinions. Vous ne devriez pas entièrement éviter les sujets sur lesquels vous ne vous entendez pas. Vous devriez en réalité éviter de juger, de crier ou de bloquer les gens qui ne partagent pas le même point de vue que vous. Vous ne trouverez qu’un nombre de gens très réduit qui seront en accord avec vous sur tout. Pour cela, il est primordial que vous appreniez à adopter un raisonnement courtois ou poli.
Essayez de vous entendre avec les autres

Songez à la vraie signification de ce que vous dites

Nous disons parfois certaines choses sans vraiment penser à leur signification véritable ou à leur impact sur les autres. Ne vous a-t-on jamais dit quelque chose qui vous a vraiment fâché ? Cela peut être assez désagréable et vous pouvez avoir du mal à l’oublier. C’est encore pire quand les autres n’y voient pas de mal ! Réfléchissez à ce que vous allez dire et essayez de comprendre l’impact de vos propos sur les autres. Une blague peut par exemple être drôle pour vous, mais très blessante pour quelqu’un d’autre pour de très bonnes raisons. Le fait de raconter ces blagues peut d’emblée vous mettre à dos bien des gens, car vous les avez blessés et gênés bien malgré vous.

Soyez une force positive

Les gens n’aiment pas fréquenter des individus trop négatifs, geignards ou qui tiennent des propos violents. On pourrait croire que vous n’avez pas toute votre tête ! Plutôt que de jouer à l’épouvantail de mauvais augure, soyez la personne qui voit du bien partout. Voyez le bon côté de toute situation. Soyez la personne qui sait tirer une saine leçon de toute expérience. Soyez la personne qui garde l’espoir, quoiqu’il arrive. Vous attirerez les autres avec une attitude résolument positive, car vous serez une source d’inspiration pour les aider à gérer les temps difficiles de leur vie, surtout si vous avez vécu vous-même des moments difficiles dans votre propre existence.

Aidez ceux qui sont en difficultés

Lorsque vous voyez des individus qui ont des soucis, apportez-leur votre aide. Ainsi, lorsque vous vous retrouverez aussi dans une telle situation, ils pourront également vous aider. C’est un excellent moyen de créer des liens et vous faire des amis. Vous pouvez aider les personnes de votre entourage pour des choses essentielles, comme une aide ménagère ou sur votre lieu de travail ou vous pouvez aider les personnes les plus démunies pour accéder à une dimension supérieure du partage et un plus grand épanouissement personnel. Envisagez sérieusement de faire du bénévolat. Vous pouvez essayer toutes sortes d’infrastructures charitables pour vous occuper des sans-abris, des animaux abandonnés ou d’un programme d’aide aux enfants défavorisés. Mettez à profit vos talents personnels !

Évitez de transformer les discussions en une dispute personnelle

Par exemple, pendant que vous discutez normalement des différences politiques, le fait d’affirmer que le point de vue de votre interlocuteur fait de lui une mauvaise personne peut constituer un excellent moyen de mettre un terme à votre relation. Souvenez-vous que nous partageons presque tous un point de vue différent sur un sujet donné. Ceci n’implique cependant pas qu’il est impossible que vous vous entendiez avec d’autres personnes.

Investissez-vous dans toutes vos relations

Souvenez-vous que vous n’êtes pas uniquement responsable d’une amitié ou d’une relation amoureuse. Nous devons tous œuvrer ensemble et nous partager équitablement entre toutes nos relations. Demandez-vous si vous prenez réellement votre part des responsabilités si une personne qui vous est chère semble s’éloigner de vous ou si votre relation est très difficile. Faites-vous de votre côté ce que vous attendez des autres ? Rendez-vous autant de services que vous en recevez ? Il serait temps de revoir votre approche relationnelle si ce n’est pas le cas. Assurez-vous de vraiment apprécier les autres et de faire un geste vis-à-vis d’eux de temps à autre. N’attendez aucune réciproque. Ce n’est pas parce que vous avez fait un cadeau à une personne chère, par exemple, que cette dernière doit forcément vous rendre la pareille. Faites-le plutôt parce que vous croyez sincèrement que la personne mérite ce présent et non pas dans le but d’avoir quelque chose en retour. Soyez à l’écoute. On a parfois juste besoin d’une oreille attentive qui soit vraiment capable d’écouter. Soyez au moins à l’écoute ainsi qu’une épaule sur laquelle on peut s’épancher si vous pensez que vous n’avez pas grand-chose à dire dans une situation difficile.

Ayez des activités à plusieurs

C’est un autre très bon moyen de vous lier à d’autres personnes et vous faire des amis(es). Vous pouvez œuvrer ensemble dans le cadre d’un projet scolaire ou professionnel ou même monter un programme intéressant pour votre voisinage. Vous pouvez aussi essayer ensemble une nouvelle activité. Joindre un club est un excellent moyen de rencontrer des gens et vous faire des amis qui partagent vos centres d’intérêt. Ces activités vous offriront des sujets de conversation et bien des occasions de rencontrer et de mieux connaitre d’autres personnes.
Ayez des activités à plusieurs

Trouvez un terrain d’entente

Bien que vous puissiez avoir des opinions différentes par rapport à celui qui est censé être le président, essayez de trouver un hobby ou un sujet commun sur lequel discuter. Vous pouvez également aborder des sujets ou parler des activités qui vous passionnent plutôt que de vous atteler aux faits sur lesquels vous n’avez pas les mêmes points de vue.

Soyez en accord avec les gens si nécessaire

Même lorsqu’il s’agit des sujets à controverse tels que la politique ou la religion, il est probable qu’il ait un certain nombre de faits sur lesquels vous partagerez les mêmes points de vue. Ayez toujours le courage d’approuver quelqu’un lorsqu’il émet un bon argument. Cela rendra la conversation plus affable.

Râlez ensemble !

Ce n’est pas la chose la plus positive à faire, ni même le meilleur choix, mais vous pouvez vous lier facilement et rapidement avec d’autres si vous vous plaignez tous ensemble. Mais n’allez tout de même pas vous plaindre sans raison ! Observez et écoutez les autres et faites attention à leur façon de réagir à une situation. Cela vous aidera à trouver quelque chose qu’ils n’aiment pas. Vous pouvez ensuite faire un commentaire et vous plaindre au sujet de quelque chose qui les préoccupe plutôt que de prendre le risque de les froisser. Néanmoins, ne vous plaignez pas trop. Servez-vous-en plutôt pour démarrer une discussion puis passez à un autre sujet.

En savoir plus sur JeunInfo

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur JeunInfo

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Retour en haut