COMMENT APPRÉCIER L’EXISTENCE

Comment apprécier l'existence

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment apprécier l’existence ?

Comment apprécier l’existence :  pas toujours évident d’apprécier l’existence, surtout quand elle ne nous fait pas de cadeaux. Pourtant, en prenant conscience de la singularité et du caractère éphémère de notre vie, nous pouvons commencer à l’aimer pleinement.  Comment apprécier l’existence : apprécier l’existence est souvent vu comme un état d’esprit, le résultat d’une réflexion, d’agissements et de gratitude. Tandis que la plupart d’entre nous manquent de temps libre pour s’évader vers des sommets afin de réaliser un idéal, le meilleur moyen de trouver le bonheur est de procéder à des modifications dans notre vie de tous les jours.   De petits changements dans votre vie procurent rapidement une plus grande joie de vivre, quand ils sont combinés avec une bonne appréciation des personnes qui vous entourent et le moyen de trouver de la place pour faire ce en quoi vous excellez.

Prenez un animal de compagnie

Posséder un animal est une source d’affection, de compagnie et de nombreuses occasions de s’amuser. La possession d’un animal est aussi bénéfique pour la santé, elle réduit la tension artérielle et le risque de développer une maladie cardiaque, elle accroit la sensation de bienêtre et de solidarité et vous enseigne aussi à faire preuve de plus d’empathie et d’attention . Comment apprécier l’existence : envisagez de prendre un animal dans un refuge local pour éprouver un supplément de chaleur et d’affection. Ne prenez un animal de compagnie que si vous pouvez vraiment vous en occuper comme il en a besoin. Ne le faites pas uniquement pour vous.

Comment apprécier l’existence : adonnez-vous à la musique Comment apprécier l'existence

 Comment apprécier l’existence : l’écoute de la musique entre en résonance avec votre imagination et votre identité, décuple votre confiance en vous et diminue le sentiment d’isolement . Écouter de la musique rend plus fort. Mettez votre album préféré ou celui dans lequel vous vouliez vous plonger depuis longtemps, augmentez le volume et laissez tomber tout le reste pour bien vous imprégner de la musique. Dans certains cas, la musique a démontré qu’elle pouvait aider des personnes à gérer la démence et leur donner une plus grande force intérieure .

Contraintes et singularités

Un corps, un lieu de naissance, un métier… Chacun de nous a sa « part donnée », comme le pensaient les Grecs anciens, qui attribuaient aux moires, divinités gardiennes de l’ordre du monde, la capacité à dispenser maux et biens dans la vie des hommes. La donne – ces cartes dont nous disposons à notre naissance pour jouer – et par la suite les épreuves et les opportunités envoyées à chacun ne sont nullement distribuées de façon égalitaire. « Mieux vaut être riche, beau et en bonne santé que pauvre, moche et malade », dit le bon sens populaire. Certes. Mais les conditions matérielles ou physiques ne garantissent pas non plus la capacité à se réjouir de vivre. Les psychanalystes le vérifient ainsi chaque jour auprès de ceux qui viennent leur confier leur malaise. Nos sociétés nanties, voire gavées de biens matériels, de confort et de sécurité ne voient-elles pas le nombre de dépressions augmenter dangereusement depuis cinquante ans ? Bien loin de la vie parfaite, normée selon des critères idéaux qui ne nous correspondent pas toujours, il y a donc la nôtre. Et quelle qu’elle soit, il est toujours possible d’en révéler les aspérités, les goûts particuliers, première façon de l’« apprécier », aux deux sens du terme.  Comment apprécier l’existence : et si, de ces imperfections, de cette part donnée, nous faisions justement des points d’appui pour nous accomplir ?

La voie de l’acceptation

Les philosophes grecs, et, à leur suite, Nietzsche ou des maîtres indiens comme Swâmi Prajnânpad, voient un premier pas indispensable : accepter pleinement le réel, faire avec ce qui est. De cette contemplation – qui n’est pas résignation – peut en effet naître la capacité à distinguer ce qui dépend de nous de ce qui nous échappe : « Je n’ai pas rencontré l’homme de ma vie, mais j’ai des amis merveilleux », ou encore « Je n’ai pas mon bac, mais j’ai monté ma boîte ». C’est là un grand paradoxe : une certaine liberté peut naître de la reconnaissance de nos contraintes. Parce qu’alors les changements ou les décisions qui sont encore possibles pour améliorer notre vie nous sautent à la figure. Tandis que rêver ou fantasmer une autre existence condamne plus souvent à l’inhibition et à l’immobilisme. Comment apprécier l’existence : comme le dit le philosophe préféré des ados, Brice de Nice, « Mieux vaut vivre ses rêves que rêver sa vie ».

Commencez votre journée avec un sourire Commencez votre journée avec un sourire

Votre physionomie est traditionnellement vue comme le miroir de vos émotions, mais on pense aussi que l’expression de votre visage peut influencer votre humeur . Par conséquent, n’économisez pas vos sourires pour vous assurer une humeur optimale. Vous pourriez même vous saluer dans le miroir en vous souriant dès le lever, ce visage réjoui peut suffire à conserver une excellente humeur tout le long de la journée.

Faites une pause

Une bonne pause ne veut pas dire trainer devant la télé ou s’immerger dans les méandres d’Internet. Cela signifie mettre un peu de temps de côté pour apprécier quelque chose de spécial. Donnez-vous des vacances ou un congé en guise de récompense, changez de cadre, même si cela se résume à faire un piquenique dans la cour de la maison ou derrière l’immeuble ou à monter une tente avec vos enfants dans le séjour. Comment apprécier l’existence : faire une pause qui sorte de l’ordinaire et vous fait « planer » peut faire des miracles sur votre sens de l’humour, vos besoins d’évasion et d’épanouissement.

Les leçons du temps

Autre grande voie à suivre pour aimer sa vie : prendre conscience qu’elle est fragile et précieuse. Dans l’enfance, et plus encore à l’adolescence, le temps qui nous est imparti nous semble illimité, éternel, et l’énergie de vivre, inépuisable. Certains se retrouvent à dilapider ce « capital vie ». Ce peut être le temps des excès, des conduites à risques, du grand gaspillage. Un jour, souvent à mi-parcours, naît la prise de conscience que la mort n’arrive pas qu’aux autres. « Reprendre goût à la vie, c’est se réinsérer dans le fleuve du temps, écrit le généticien Albert Jacquard (Reprendre goût à la vie, comment ? sous la direction d’Alain Houziaux, conférences de Maurice Bellet, d’Albert Jacquard et de Daniel Sibony ; Les Editions de l’atelier, “Questions de vie”, 2005). Plus que les anniversaires – qui transforment en fêtes familiales le décompte des années–, le retour des saisons, et souvent le retour brutal de l’hiver, du froid et du vent, nous contraint à prendre conscience de l’amputation que le temps provoque en nous. » Dès lors, aimer sa vie, n’est-ce pas s’en occuper, comme on le fait avec un enfant ?  Comment apprécier l’existence : la conscience du temps qui reste est alors un moteur pour nous pousser à avancer. Un certain tri devient inévitable, et on en arrive à prendre les décisions qui s’imposent pour changer ce que l’on ne veut plus : entrer en thérapie, suivre un bilan professionnel…

Exister au présentComment apprécier l'existence

Quand le ressentiment de ne pas avoir assez et les projections vers une vie idéale cessent, il devient possible de goûter le présent et d’en profiter vraiment. L’existence se présente alors comme une succession d’opportunités à saisir ou à rejeter : cette déclaration d’amour, c’est maintenant, parce que l’autre ne sera peut-être pas si proche demain, cette formation pour changer de job non plus… Et à l’intérieur des contraintes que la vie nous impose, nous pouvons inscrire des instants de liberté, du souffle. « Le sujet ne peut évidemment pas faire dériver, d’une manière magique, le fleuve de son existence des contraintes fortes de son cours, mais il peut adhérer profondément au chemin qui se détermine au jour le jour dans une familiarité, une connivence», écrit Jacques Arènes (La Défaite de la volonté. Figures contemporaines du destin, coécrit avec Nathalie Sarthou-Lajus ; Seuil, 2005). Un passage important peut se faire : passer d’« aimer sa vie », attitude qui dépend souvent des conditions extérieures, à « aimer vivre », tout simplement. Et ce quels qu’en soient les différents aspects. Savoir goûter et apprécier le sel même de l’existence : l’aventure, l’incertitude, les bonnes et mauvaises surprises, et même les galères, les combats à mener pour garder ce sentiment d’exister. Comme pour Viktor Narvoski, peu importent alors la destination ou le but. C’est le voyage lui-même qui devient passionnant.

Passez du temps avec des personnes intéressantes

Il est bien connu que les personnes qui ont un large cercle amical vivent souvent plus longtemps  . Il va de soi que qui se ressemble s’assemble et il a aussi été démontré que le comportement de vos amis peut avoir une grande importance sur le vôtre . Comment apprécier l’existence : assurez-vous de fréquenter des personnes positives et intéressantes qui peuvent vous donner envie de vivre une existence plus riche.

  • Vous remettez à plus tard ces retrouvailles avec un vieil ami ? Appelez-le aujourd’hui ! Si vous ne pouvez pas joindre cette personne au téléphone, prenez le temps de lui écrire un e-mail détaillé.
  • Vous êtes rabaissé par une amitié malsaine ? Autoriser votre ami à avoir un tel comportement ne fait de bien à aucun de vous deux. Analysez la situation et décidez si vous voulez résoudre le problème avec un tête-à-tête ou simplement mettre fin à cette relation.
  • Vous avez du mal avec de nouvelles personnes ? Sortez de vos habitudes et rendez-vous à de nouveaux endroits, engagez la conversation avec des inconnus, ayez un nouveau passetemps, joignez-vous à un groupe qui organise des activités sociales via des réseaux en ligne qui proposent des sorties.

Apprenez à gérer et à exprimer vos émotions. Soyez conscient(e) de ce que vous ressentez au lieu de vous distraire avec votre travail, des activités ou des substances diverses, ce qui anesthésie vos Réduisez les tensions

Vous n’avez pas besoin d’un médecin pour vous dire que le stress n’est pas drôle, mais saviez-vous que des variations d’humeur induites par des tensions, même légères, peuvent ravager vos défenses immunitaires ? En fait, la durée de la période de tensions a plus d’impact sur le système immunitaire que sa sévérité .  Comment apprécier l’existence : pour combattre les tensions, commencez par les reconnaitre et cessez de vous battre seul. Trouvez des moyens de vous poser et lâcher de la vapeur de façon constructive. Le sport, une activité physique, un hobby et des réunions amicales sont de bons moyens de contrecarrer les tensions. Vous pourriez essayer la photographie, le yoga ou le taïchi, si vous souffrez de troubles de l’humeur sévères, demandez de l’aide ou voyez un médecin.

Débarrassez-vous du stress ou sachez mieux le gérer

Pouvez-vous changer ce qui provoque les tensions ? Alors, faites-le. Néanmoins, dans bien des cas, le stress est lié à votre emploi, votre famille ou à vos finances. En ces temps incertains, changer d’emploi peut être difficile, auquel cas, vous devez trouver un moyen de mieux le gérer. Cela implique de mieux cerner vos besoins et vos limites, de travailler davantage en qualité qu’en quantité et de vous servir des ressources liées à votre poste de travail pour contrecarrer ses effets nocifs qui ont un impact sur votre santé et votre bienêtre.  Comment apprécier l’existence : ne répondez pas à des appels téléphoniques professionnels quand vous passez un moment avec votre famille, vos amis ou quand vous vous détendez. Essayez de travailler plus intelligemment et non pas plus longtemps. Vous pouvez par exemple prendre une tâche et la diviser en petites étapes que vous pouvez faire progressivement et partager avec des collègues. Profitez toujours des outils mis à votre disposition rendant votre travail plus agréable tout en préservant votre santé et votre bienêtre.

Élargissez vos connaissances

Une plus grande culture générale peut soutenir votre confiance en vous et votre intérêt pour le monde. Mais ce n’est pas donné à tout le monde et ce n’est pas la seule solution : lire, voyager, suivre des cours de théâtre ou à l’université et rencontrer des personnes issues de cultures différentes aura un effet similaire. Essayez aussi les cours magistraux enseignés en ligne, ils proposent un moyen très stimulant d’étendre vos connaissances et capacités suivant votre propre emploi du temps.  Comment apprécier l’existence : finalement, au lieu d’éviter de nouvelles expériences, engagez-vous à les vivre et cherchez-en d’autres chaque fois que vous le pouvez. Après tout, on ne vit qu’une fois…

Trouvez-vous un passetemps Trouvez-vous un passetemps 

  Comment apprécier l’existence : que vous choisissiez de collectionner des timbres ou de pratiquer la boxe, les hobbys et les activités extraprofessionnelles sont indispensables si l’on veut apprécier l’existence. Des habitudes bien ancrées sont contreproductives pour créer de la spontanéité et des surprises, soyez un peu flexible dans votre emploi du temps de telle sorte que la routine et le traintrain ne puissent pas s’installer. Ayez des activités de loisir parce que vous les aimez et parce que cela vous oxygène et non pour des raisons comme de devoir rester en contact avec des gens ou pour se conformer à des standards sociaux aussi conformistes qu’irréalistes. Des recherches ont mis en évidence que participer à des activités récréatives a des effets bénéfiques sur votre santé mentale et générale. Les activités amusantes et ludiques permettent entre autres de diminuer votre pression sanguine et votre taux de cortisol tout en améliorant vos capacités mentales et physiques. C’est également utile pour ne pas prendre trop de kilos en trop…

Lisez un bon livre 

Allonger vos jambes et regarder votre émission de télé préférée à la fin de la journée est assurément d’un grand réconfort, mais si le fait de regarder passivement une histoire ne stimule pas vraiment votre imagination, cela peut aussi vous angoisser et vous priver de tout libre arbitre.   Comment apprécier l’existence : pour changer de rythme, trouvez un livre dans lequel vous pouvez vous évader un certain temps. Si vous n’êtes pas un grand lecteur, sortez des sentiers battus et trouvez une lecture qui cadre avec vos centres d’intérêt : si vous êtes un fan de foot, trouvez une autobiographie de grand joueur, si vous adorez le vélo, voyez pour une magnifique rétrospective de l’histoire du Tour de France. Gardez des notes des passages qui vont ont vraiment parlé. Si vous tenez un carnet de notes pour y consigner tout ce qui vous inspire dans votre coin de lecture favori, vous allez amasser très vite une belle collection d’idées qui vous importent et peuvent vous motiver dans les années à venir.

Méditez

La méditation réduit le stress et les problèmes qui y sont liés.  Comment apprécier l’existence : en méditant durant quelques minutes chaque jour, vous vous sentirez plus calme, en harmonie avec vous-même et plus équilibré. Il est important de méditer dans un endroit calme, sans distractions et en ayant une bonne position du corps.

« La méditation vous permet de créer de la distance entre vous et vos émotions, ce qui vous place en position d’observateur(rice). Les émotions sont de l’énergie qui traverse votre corps comme les nuages se déplacent dans le ciel et vous pouvez apprendre à être l’espace dans lequel vos émotions existent, comme l’est le ciel pour les nuages. »

Soutenez votre système immunitaireComment apprécier l'existence

 Comment apprécier l’existence : personne n’est heureux dans un corps malade ! Le simple acte de prendre un complément alimentaire contenant les vitamines C, E et A, du sélénium et du carotène peut vous aider à stimuler vos défenses immunitaires . Il est néanmoins bien plus utile de manger des fruits, des légumes, des céréales complètes et des protéines qui vont fournir des nutriments de qualité en raison de la richesse en vitamines et oligoéléments que ces aliments non industriels peuvent offrir. Une activité physique, un bon sommeil et des récréations mentales peuvent accomplir des miracles sur les défenses naturelles de votre organisme, en accroissant votre énergie et votre bienêtre. Il est également important d’avoir une alimentation variée et équilibrée.

Ayez une activité physique

 Comment apprécier l’existence : le sport libère des endorphines dans le corps, lesquels transmettent au cerveau des messages interprétés comme des sentiments positifs  . Une activité physique régulière ne combat pas seulement la dépression, l’anxiété et un sentiment d’isolement, mais stimule aussi votre système immunitaire. Même la marche peut augmenter votre taux d’anticorps et de microbicides .

Dormez bien 

 Comment apprécier l’existence : le sommeil est fortement lié à la santé, au niveau de tension, au poids et à la qualité de vie. Plus encore, pendant que vous dormez, votre corps produit des cellules qui combattent les infections, les inflammations et les tensions, ce qui signifie que si vous ne dormez pas assez vous serez plus sensible à la maladie et mettrez plus de temps à vous rétablir . L’activité physique est vraiment le meilleur moyen de dormir mieux .

Manipulez de la terreManipulez de la terre

 Comment apprécier l’existence : des scientifiques ont trouvé que des bactéries inoffensives dans la terre encouragent le cerveau à produire de la sérotonine (similaire au mécanisme de fonctionnement des antidépresseurs  ). Si vous avez un jardin, allez-y et creusez. Si vous n’en avez pas, envisagez d’en commencer un : un potager, si vous ne voulez pas de fleurs. Même un petit coin vert avec des plantes en pot peut devenir un rayon de soleil dans votre vie. Votre jardin contient évidemment aussi des bactéries plus virulentes. Portez des gants pour protéger vos mains, surtout s’il y a des chats dans le voisinage qui se servent de votre jardin en guise de toilettes. Lavez-vous aussi bien les mains après avoir joué avec la terre !

Mangez sainement

 Comment apprécier l’existence : il est évident qu’une alimentation équilibrée (des aliments frais et non transformés) a de multiples incidences bénéfiques sur la santé. De plus, prendre le temps de cuisiner des aliments frais stimule vos sens : cela sent bon, c’est joli à voir et, quand vous devenez expert aux fourneaux, cela peut même être une source d’amusement, de pause créative dans vos habitudes. En plus d’être une façon agréable de vous bichonner, cuisiner est aussi bon pour votre portefeuille. Si vous êtes débutant, commencez par des recettes rapides et inratables qui ne vont pas vous dégouter définitivement des fourneaux. Moins votre alimentation contiendra d’aliments transformés, plus vous serez en bonne santé, ce qui en retour vous donnera un supplément de satisfaction.

Avertissements : Il n’existe pas de solution « taille unique » en matière de bonheur. Vous pouvez évidemment lire ce qu’en disent les gourous du développement personnel et ce que cet article tâche de vous faire comprendre. Mais ne le prenez pas pour une parole d’évangile, si une suggestion n’est pas faite pour vous, ne vous acharnez pas à y adhérer. Trouvez plutôt une solution de rechange qui fonctionne bien pour vous et restez-y fidèle.

Conclusion Comment apprécier l'existence

 Comment apprécier l’existence : si ces recommandations sont soutenues par des théories scientifiques faites sur la notion de bonheur, souvenez-vous que la capacité d’apprécier l’existence dépend de chacun de nous. Il n’existe aucun moyen scientifique de quantifier le bonheur et chacun a une conception différente de la joie de vivre et de l’épanouissement personnel. Le choix tient dans un mouchoir de poche, c’est à vous de savoir si vous voulez ou non être heureux(se), et la seule personne qui peut en décider, c’est vous. Se faire du souci est une perte de temps et d’énergie inutiles. Transformez cette énergie pour en faire quelque chose de valable. Si vous êtes tellement meurtri que la seule pensée de faire quoi que ce soit vous terrifie, faites une pause ou un petit somme, puis reprenez le problème en main et faites-lui face. Vous vous sentirez bien mieux en l’affrontant de face plutôt que de rester à ne rien faire. Souvenez-vous qu’on n’a qu’une vie, alors appréciez-la doublement.

Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils