COMMENT NE PAS S’ATTARDER SUR LE PASSÉ

Comment ne pas s'attarder sur le passé

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment ne pas s’attarder sur le passé ?

Ne pas s’attarder sur le passé : la vie est imprévisible et plusieurs d’entre nous se retrouvent face à des défis et à des problèmes. Parfois, nous nous interrogeons sur notre passé et nous nous demandons ce qui se serait produit si les choses avaient été différentes. Ces pensées peuvent nous ronger et nous empêcher d’évoluer dans la vie. S’attarder sur le passé peut causer l’anxiété et la dépression et nous vous invitons à découvrir comment rompre avec ce comportement. Pour parvenir à consoler les enfants, il suffit, bien souvent, de tourner leurs pensées vers autre chose, ainsi que l’écrit Mickaël Foessel dans son livre Le Temps de la consolation… Et si, de manière semblable, il suffisait de réussir à focaliser son attention autrement, pour parvenir à stopper cette sorte de hamster qui court, bien souvent, dans notre tête comme dans sa roue, lorsque nous ruminons, lorsque nous ressassons ? Et si, au lieu de se perdre en un tas de phrases comme “pourquoi est-ce à moi que ça arrive”, être pleinement à ce qu’on fait pouvait permettre de profiter enfin, goulûment, du beau spectacle qu’est la vie ?

Ruminer : un hamster qui court dans notre tête

“J’ai inventé un petit personnage qui s’appelle Pensouillard le hamster : cette petite bête qui court sans arrêt dans notre tête comme dans sa roue. J’ai utilisé cette métaphore pour illustrer cet espace de tapage diurne et nocturne, un tas de petites phrases comme pourquoi est-ce à moi que ça arrive ou pourquoi n’est-ce jamais à moi que ça arrive”… Médecin au Québec depuis trente ans, expert mondial de la gestion du stress et de la prévention des risques psycho-sociaux, Serge Marquis explique : “Si l’attention est accaparée par la course du hamster, elle n’est plus disponible pour être dans le présent.” Le médecin et neuropsychologue Bernard Anselme précise, par ailleurs, que la rumination se distingue d’autres pensées négatives – doute, inquiétude, regret – par son caractère répétitif, ainsi que l’absence d’action. Serge Marquis, également auteur du livre On est foutus, on pense trop, l’affirme pourtant : si l’on s’entraîne, on peut tous développer cette capacité extraordinaire qu’est la vigilance. Celle-ci nous permet d’observer notre attention. “Et alors, dès que nous nous rendons compte que le hamster vient de commencer à courir, on peut se dire, ah, il a recommencé à courir. Ce n’est pas grave ! Et on ramène notre attention dans le présent”. Etre capable de faire cela requiert en effet de s’entraîner !

On peut, pour cela, à l’image de l’écrivain Philip Delerm, commencer par exemple par savourer la première gorgée de bière, commencer par être à l’écoute de tous nos plaisirs minuscules… Et ainsi, lorsque l’on déguste un met, en analyser pleinement toutes les saveurs, en distinguer les goûts et les multiples sensations dans notre bouche… Ce qui est, déjà, une forme de méditation.

Ne pas s’attarder sur le passé : qu’est-ce que la distorsion cognitive ?Comment ne pas s'attarder sur le passé

Comment ne pas s’attarder sur le passé : autodépréciation et autres ruminations négatives se manifestent bien souvent sous la forme de petites phrases, tels des “mantras” qui reviennent, que l’on se dit à soi-même. Ces pensées et ces émotions toxiques ont été décrites, dès 1967, par le psychiatre américain Aaron Temkin Beck, qui a alors défini le concept de distorsion cognitive. En effet, notre cerveau doit chaque jour traiter et enregistrer de multiples informations. Mais les processus psychologiques qui lui permettent de le faire, de la perception à l’apprentissage, le langage, la pensée, l’attention, la mémoire, ou encore la motivation et l’émotion, sont limités : ainsi, ils ne permettent pas toujours au cerveau de bien décoder ces informations. Des erreurs d’interprétation et d’analyse peuvent alors surgir au fond de nous, nous faisant croire des choses qui ne sont pas réelles : les psychothérapeutes appellent ce phénomène de la pensée la “distorsion cognitive”. Celle-ci conduit à voir le monde de manière biaisée, par exemple en ne retenant que le négatif dans une situation, et en occultant le positif.

Parlez de vos blessures

Il y a plusieurs sources de douleurs dans la vie. Il est possible que vous ayez fait une erreur, que vous regrettiez une décision que vous aviez prise, que vous n’ayez pas saisi une opportunité ou que vous ayez blessé quelqu’un. Au lieu de ressasser sans cesse votre passé, sortez-le de votre tête . Comment ne pas s’attarder sur le passé : exprimez-vous en rédigeant un journal, en parlant à un ami en qui vous avez confiance, à un membre de la famille ou à un conseiller professionnel. Si cela implique une autre personne, il serait bien d’exprimer à vive voix vos ressentiments à la personne ou de lui envoyer une lettre. Si vous ne voulez pas lui parler, vous pouvez lui écrire une lettre, sans toutefois l’envoyer. Vous exprimer à propos du passé peut aussi vous aider à comprendre ce que vous ressentez face à la situation.

Reconnaissez les décisions que vous aviez prises

Chaque fois que vous prenez une décision, vous dites oui à une opportunité et non à d’autres. Il est simple de s’assoir et de se demander « Et si… », mais cela ne vous conduira qu’à la frustration. Faire passer les différents scénarios possibles dans votre tête ne changera pas ce qui s’est produit. Comment ne pas s’attarder sur le passé : si vous aviez fait des choix différents, au lieu de penser à ce qui pourrait être ou à ce qui n’aurait pas pu arriver, focalisez-vous sur l’instant présent et sur ce que vous pouvez faire maintenant . Admettez que ce qui s’est produit est passé et que vous pourriez en être fier ou pas. Cela fait partie maintenant de votre histoire. Dites-vous ceci : « J’avais pris cette décision avant. Elle avait un sens pour moi en ce moment. Quand j’y repense, il aurait été préférable de… Cependant, je ne pouvais prédire ce qu’il en résulterait, mais cela me servira de leçon dans le futur si je me retrouve confronté à une pareille situation . »

S’entraîner à la discipline, se centrer sur sa respiration

Le psychologue David Burns, à la suite de Beck, recense une dizaine de distorsions cognitives, souvent à l’origine de nos émotions négatives et de nos ruminations. L’une d’elles, par exemple, est désignée par le terme de filtre : il s’agit de cette tendance en nous à s’attarder négativement sur un petit détail dans une situation, ce qui fait percevoir négativement l’ensemble de cette situation. Serge Marquis estime que la discipline requiert de l’entraînement, mais qu’elle est essentielle pour combattre toutes ces formes de ruminations. “Nous sommes sans cesse invités à nous entraîner physiquement. Je rêve du jour où l’on va nous inviter à nous entraîner psychiquement”, glissait-il encore, à l’occasion d’une conférence qu’il donnait à l’université de Nantes en mai 2016. Pour lui, “la discipline n’est pas une contrainte à la liberté. C’est un mot magnifique, qui vient, comme le terme disciple, du latin digere, apprendre”. Et ce spécialiste de la gestion du stress donne un exemple concret pour acquérir cette discipline : le simple fait de se tourner, chaque matin et chaque soir, sur le dos, et ne porter attention qu’à sa respiration. Comment ne pas s’attarder sur le passé : ainsi, en étirant le muscle de l’abdomen, le système nerveux parasympathique, celui de la relaxation, est stimulé ; en outre, un autre nerf , qui monte vers le cerveau, envoie le message de stopper la sécrétion des hormones du stress.S'entraîner à la discipline, se centrer sur sa respiration

Décidez d’oublier votre passé

Une fois que vous aurez laissé parler vos blessures, prenez la bonne décision de les oublier. Comment ne pas s’attarder sur le passé Bien que vous ne puissiez changer le passé, vous pouvez choisir de ne plus y penser et d’aller de l’avant. Quand vous choisissez d’oublier le passé, vous vous motivez à aller de l’avant au lieu d’être une victime de vos souvenirs . Dites-vous ceci : « Je m’accepte tel quel, ainsi que mon passé. J’ai décidé de surmonter cette épreuve. » Ou, essayez de vous dire ceci : « Je ne me définirai plus à travers mon passé. J’ai choisi d’aller de l’avant. » Prendre une décision revient à respecter ses choix tous les jours. Vous pourriez avoir besoin de vous parler à vous-même (à propos du fait d’aller de l’avant) pendant que vous vous débarrassez du passé.

Pensez à ce que vous avez appris

Votre passé vous offre des opportunités d’apprentissage. Grâce à cette expérience, vous avez pu en apprendre plus sur vous-même, sur d’autres personnes ou sur la vie en général. Comment ne pas s’attarder sur le passé : asseyez-vous et pensez aux choses positives et négatives que vous avez apprises, mais retenez surtout les leçons positives que vous en avez tirées. . C’est bien si vous avez longtemps pensé à quelque chose de positif que vous avez appris. Cela pourrait vous aider à faire une liste des leçons positives et négatives que vous avez apprises de cette expérience. Par exemple, une relation amoureuse qui n’a pas porté ses fruits peut vous permettre de connaitre les traits que vous souhaitez rencontrer chez votre prochaine partenaire (comme la patience, l’affection).

Pardonnez-vous

Tout le monde fait des erreurs et a des regrets. Votre passé est votre passé. Ce n’est pas quelque chose qui se produit souvent ou qui arrivera à coup sûr dans le futur. Vous représentez plus que cela. De plus, votre passé ne vous définit pas . Comment ne pas s’attarder sur le passé : pardonnez-vous et allez de l’avant. Écrivez-vous une lettre qui détaille ce qui s’est passé, ce que vous auriez pu faire de Negative thoughts différent, ce qui a influencé vos choix sur le moment et ce que vous ressentez. Concluez la lettre avec quelques mots pour souligner que vous vous pardonnez et appréciez la personne que vous êtes devenue maintenant. Dites-vous ceci : « Je me pardonne », « Je m’aime » et « Je m’accepte ».

Pardonnez les autres

D’autres personnes vous ont peut-être blessées dans la vie et vous ne cessez de penser à cela. Vous ne pouvez pas changer la façon dont ces personnes vous ont traité, mais vous pouvez au moins choisir de pardonner. Comment ne pas s’attarder sur le passé : le pardon, c’est accepter ce qui vous est arrivé et décider de laisser s’en aller la colère et la douleur afin de passer à autre chose. Le pardon est un acte personnel et n’implique pas la personne qui vous a blessé . Examinez le rôle que vous avez joué dans le problème, si tel en était le cas. Faites preuve d’empathie envers l’autre et considérez l’opinion et le motif de ses actes. Cela vous aidera à mieux comprendre la situation. Vous seul pouvez avoir un contrôle sur vous-même ainsi que sur vos émotions. Choisissez de pardonner l’autre. Vous pouvez discuter avec lui, lui écrire une lettre et la lui envoyer ou lui écrire une lettre et ne jamais la lui donner. Le pardon est un processus qui ne se produit pas du jour au lendemain.

Évitez de nouer des relations toxiquesÉvitez de nouer des relations toxiques

Il peut y avoir de mauvaises personnes dans votre vie qui vous empêchent de vous épanouir et d’évoluer. On dit qu’une personne est toxique si vous avez peur d’être près d’elle, si vous vous sentez mal ou gêné(e) quand vous êtes près d’elle, si cette personne vous épuise ou vous bouleverse, si elle vous affecte négativement avec son histoire personnelle ou si vous devez constamment l’aider ou la corriger. Il est important que vous essayiez de gérer cette relation qui vous lie avec la personne ou de vous en éloigner . Comment ne pas s’attarder sur le passé : si vous décidez de rester dans cette relation, fixez des limites qui vous protègeront du comportement de la personne. Faites-lui savoir ce que vous ressentez par rapport à son comportement en disant : « Quand tu…, je suis… J’ai besoin… Je partage là mes sentiments avec toi parce que… »

Consultez un conseiller professionnel

Comment ne pas s’attarder sur le le passé : si vous avez besoin d’aide pour vous relever, un conseiller ou un thérapeute peuvent vous aider à prendre le contrôle de vos sentiments. Ces professionnels ont reçu une formation qui leur permet d’écouter leurs patients, de les aider à gérer leurs problèmes et de leur donner des astuces pour que leur vie soit plus positive. Recherchez un thérapeute qui est accrédité et qui a l’expérience . Si vous avez une assurance maladie, contactez votre compagnie d’assurance pour qu’elle vous donne la liste des spécialistes de la santé mentale qui est à sa disposition. Vous pouvez aussi demander à votre médecin de vous faire une recommandation. Si vous n’avez pas d’assurance maladie, essayez de trouver une clinique gratuite ou à moindre cout non loin de chez vous .

Réorientez vos pensées

Comment ne pas s’attarder sur le passé : les souvenirs du passé vous viendront souvent à l’esprit. Plus vous évitez de ressasser le passé, plus vous le ferez. Au lieu de lutter contre ces pensées, acceptez-les et réorientez-les . Pensez à ce que vous direz quand ces souvenirs vous viendront à l’esprit. Si vous avez des souvenirs, que ferez-vous ? Si les souvenirs du passé vous viennent à l’esprit, dites-vous ceci : « C’est normal. C’est mon passé, mais maintenant je me concentre sur… »

Pratiquez la pleine conscience

La pleine conscience est une pratique de relaxation qui vous aidera à vous concentrer sur le présent et à avoir plus de contrôle sur vos pensées. Le fait de vous concentrer sur vos pensées vous aidera à ne plus vous attarder sur le passé. Pratiquez la pleine conscience lorsque vous vous retrouvez bloqué dans vos pensées . Se focaliser sur la respiration est l’un des exercices de pleine conscience les plus utilisés. Appréciez toutes les sensations physiques que vous ressentez lorsque vous respirez. Commencez à observer les sensations corporelles que vous percevez au niveau de vos poumons et de vos narines quand l’air pénètre et sort. Remarquez la façon dont votre poitrine s’élève. Choisissez de faire des exercices de pleine conscience chaque jour. La pratique régulière de ces exercices peut contribuer à améliorer votre humeur et à réduire le nombre de pensées négatives que vous avez .

Définissez un délai pour vos penséesComment ne pas s'attarder sur le passé

Comment ne pas s’attarder sur le passé : si vous êtes incapable d’arrêter de penser à des évènements passés, essayez de réduire le temps que vous y consacrez. Définissez un intervalle de temps (10, 20 ou 30 minutes) et le moment de la journée où vous pourrez vous permettre d’y penser. Choisissez l’heure de la journée où vous vous détendez habituellement . Par exemple, vous pourriez revivre vos souvenirs de 17 heures à 17 heures 20 minutes chaque soir. Si des souvenirs vous viennent en tête après cet intervalle de temps, dites-vous que ce n’est pas le moment et que vous y penserez plus tard.

Combattez vos pensées

Quand vous ressassez votre passé, vous risquez d’avoir une vue irrationnelle et déformée de ce qui s’est produit en tenant des propos comme ceux-ci : « Tout est de ma faute », « Je suis une mauvaise personne », etc. Vous pourriez commencer par considérer ces pensées comme la vérité et la réalité. Comment ne pas s’attarder sur le passé : si vous commencez par défier vos pensées quand elles surviennent, vous aurez une vue plus objective des choses. Posez-vous les questions suivantes .

  • Pourrais-je regarder ma situation d’une façon plus positive ?
  • Existe-t-il une preuve de la véracité de mes pensées ?
  • Que conseillerais-je à un ami s’il se retrouve dans la même situation ?
  • Ces pensées me sont-elles utiles ?
  • Est-ce que s’attarder sur le passé m’aide ou pas ?
  • Au lieu de vous dire : « C’est trop dur, » dites-vous « Je peux essayer de le faire » ou «
  • Laissez-moi régler le problème sous un angle différent . »

Distrayez-vous

Comment ne pas s’attarder sur le passé : lorsque vous êtes activement engagé dans une activité qui vous apporte du bonheur, vous ne replongerez pas dans vos souvenirs . Remplissez votre vie d’activités et de personnes qui vont vous changer les idées. Trouvez-vous de nouveaux loisirs (l’art, l’ésotérisme, le parachutisme, le symbolisme, l’astronomie, la lecture…), passez du temps avec les membres de votre famille et vos amis ou regardez un film. Faites toute activité qui vous distrait et qui vous rend heureux. Faites de vos activités amusantes une routine régulière de votre vie. Les activités qui nécessitent toute votre attention (la cuisine, les mots croisés) ou qui vous forcent à vous concentrer sur quelque chose d’autre (prendre soin d’un animal de compagnie, faire du babysitting) sont très utiles pour réorienter vos pensées.

Faites beaucoup d’exerciceComment ne pas s'attarder sur passé

Comment ne pas s’attarder sur le le passé : l’exercice physique permet de libérer de l’endorphine (une hormone du bienêtre) et stimule votre système nerveux. Faites 30 minutes d’exercices ou plus chaque jour. Les activités physiques qui font travailler vos bras et vos jambes sont préférables comme la marche, le jogging, la natation, la danse . Concentrez-vous sur votre corps et sur la façon dont il bouge lorsque vous faites du sport. Écoutez de la musique que vous appréciez pendant vos séances d’exercices. Essayez de faire du sport avec vos amis et faites-en une activité sociale.

Retirez de votre vie les facteurs qui vous font ressasser le passé

Vous pourriez remarquer certaines choses qui vous poussent à vous attarder sur le passé. Le fait d’écouter un genre musical en particulier, visiter certains endroits ou regarder certains types de films peut provoquer chez vous des souvenirs. Modifier certaines de ces habitudes peut vous permettre d’aller de l’avant . Par exemple, si les musiques tristes ou douces vous rendent nostalgique, arrêtez de les écouter et écoutez un autre genre musical. Si vous remarquez que vous devenez nostalgique avant d’aller au lit, changez cette habitude en faisant de la lecture ou en écrivant dans un journal avant d’aller au lit. Ces changements peuvent être ou non permanents. Vous pouvez faire certaines de ces choses quand vous ne vous attarderez plus autant sur les évènements passés.

Faites des plans pour le futur

Comment ne pas s’attarder sur le passé : si vous vous tournez vers le futur, vous n’aurez pas le temps de ressasser le passé. Faites une liste des choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant(e), des choses que vous envisagez de faire et des choses que vous aimeriez entreprendre. Ajoutez-y vos anciens projets et faites de nouveaux plans . Vous n’avez pas besoin d’être trop méthodique. Comment ne pas s'attarder sur le passé Vos plans pourraient être aussi simples qu’aller diner bientôt avec un ami. Notez tout ce dont vous avez besoin pour atteindre ces objectifs. Concentrez-vous sur vos forces et sur vos qualités

JeunInfo

Webmaster & blogueur fondateur du site : JeunInfo

COMMENT NE PAS S’ATTARDER SUR LE PASSÉ

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Publication publiée :13 avril 2023
  • Post category:DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
  • Temps de lecture :21 min de lecture
  • Dernière modification de la publication :21 avril 2023