COMMENT DEVENIR AGENT DE RENSEIGNEMENT

Comment devenir agent de renseignement

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment devenir agent de renseignement ?

Devenir agent de renseignement : être un agent de renseignement consiste à protéger les intérêts d’un pays en travaillant en collaboration étroite avec les autres services de sécurité nationale. En France, il existe 6 services de renseignement qui sont : la DGSE (direction générale de la sécurité extérieure), la DGSI (ex DCRI) (direction centrale du renseignement intérieur), la DPSD (direction de la protection et de la sécurité de la défense), la DRM (direction du renseignement militaire), la DNRED (direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières) et le TRACFIN (service de traitement du renseignement et d’action contre les circuits financiers clandestins). Les agents secrets sont partout autour de nous : dans les agences gouvernementales, dans les entreprises et dans les organisations privées où ils collectent des informations et font des rapports. Si vous désirez échanger des secrets et que vous pensez que vous avez ce qu’il faut pour être un bon agent de terrain, vous pouvez apprendre comment acquérir les compétences nécessaires pour bien faire ce travail.

Apprenez également comment intégrer une agence de renseignements et bien faire votre travail sur le terrain.

Quel est le rôle d’un agent de renseignement?

Le rôle de l’agent de renseignement est de contribuer aux grandes missions des entités du renseignement telles que la DGSE, à savoir, anticiper les crises géopolitiques, assurer la cyberdéfense de l’État et de ses données, lutter contre le terrorisme, contrer les tentatives d’ingérences étrangères et éviter la prolifération des armements. Pour ce faire, l’agent secret va mener des opérations en France ou à l’étranger, lorsqu’il est en mission spéciale à l’extérieur du pays. Il peut avoir recours à des techniques d’espionnage (écoute, surveillance, filature), s’orienter vers des sources humaines dans le but de collecter des données, de manière clandestine étant donné le caractère sensible de ces dernières, puis de les analyser. Qu’il soit civil ou militaire, l’agent du renseignement peut également – selon sa mission et les ordres qu’il reçoit de son supérieur – être amené à parer, contrer, saboter, manipuler certaines données et informations afin d’assurer la réussite d’une opération, la sécurité des agents secrets sur un territoire précis ou tout simplement pour protéger les intérêts vitaux d’un l’État et ses concitoyens.

Quelles sont les qualités requises pour devenir agent renseignement

Pour devenir agent derenseignement, il est nécessaire de développer et d’intégrer de nombreuses compétences, mais également des qualités et aptitudes spécifiques. En effet, il apparaît indispensable d’avoir un excellent relationnel avec tout type d’individus facilitant la collecte d’informations et la constitution d’un noyau solide de sources humaines. Il est dans ce sens important d’être doté d’un sens prononcé de l’observation et d’une bonne compréhension de la psychologie humaine pour être à même d’analyser rapidement le comportement d’un individu, d’anticiper certaines situations et leur caractère urgent ou encore d’interpréter quantité d’informations, notamment lors des missions à l’étranger. Avant d’envisager une carrière en tant qu’agent du renseignement, il semble essentiel de démontrer une bonne gestion de la pression et du stress de même qu’être psychologiquement stable afin de ne pas compromettre une mission d’espionnage ou le recueil de données sensibles. À l’instar de James Bond, faire preuve de discrétion, être débrouillard et autonome sont également des atouts considérables pour exercer le métier d’espion.Devenir agent de renseignement

Au-delà de ces qualités, les agents secrets mobilisent des compétences diverses et variées en fonction des missions et des responsabilités qui leur incombent. Ainsi, ils doivent avoir la plus grande maîtrise des techniques d’espionnage, acquises au cours de leur formation et affinées tout au long de leur carrière. Des savoirs approfondis notamment sur les relations internationales, la conjoncture géopolitique, les langues étrangères ou encore des connaissances ciblées dans un domaine précis tel que l’industrie, le terrorisme, les armements, l’économie et la cybersécurité sont attendues par les autorités et les différents services du renseignement (DGSE, DGSI, etc.).

Un agent n’est pas un officier

Un officier de renseignement (un officier traitant) est chargé de recruter et de contrôler les agents (les informateurs). Au Canada, un officier traitant est appelé un contrôleur ou un gestionnaire. Les officiers sont des civils, des militaires ou des fonctionnaires. On ne les appelle pas des espions, ce terme est insultant et il est réservé à l’ennemi .

Vous souhaitez être un agent de renseignement

Un agent est une personne qui travaille au siège de l’organisme en face d’un bureau. Il oriente les sources, recoupe les informations et fait des synthèses d’images clandestines ou de communications. Un agent peut également être un informateur local travaillant pour de l’argent ou par patriotisme en donnant des informations à un officier de renseignement .

Vous recherchez de l’action ?

Si vous recherchez de l’action, il est conseillé de vous orienter vers une carrière militaire, les opérations sur le terrain étant réservées aux militaires et aux officiers ayant de nombreuses années d’expérience.

Quelles sont vos aptitudes

Il existe de nombreux postes à pourvoir au sein des services de renseignement. Si c’est l’image de James Bond 007 qui vous motive, vous êtes assez loin de la réalité. Tout d’abord, il n’existe pas d’agent « immortel » et le rôle d’un agent lui demande une discrétion absolue ne lui permettant pas de rouler en Aston-Martin en sirotant du martini et en faisant tout exploser sur son passage. Si vous avez d’excellentes dispositions physiques et un bon entrainement militaire, vous pourrez participer à des opérations sur le terrain, mais laissez James Bond au monde auquel il appartient, le cinéma. Comment devenir agent de renseignement : dans la grande majorité des cas, vous travaillerez en face d’un écran d’ordinateur, dans un laboratoire ou dans un bureau.

Si vous n’êtes pas un militaireDevenir agent de renseignement

Les services de renseignement acceptent les candidatures spontanées (nous fournirons des détails un peu plus loin). Comment devenir agent de renseignement : il vous suffit d’envoyer une lettre de motivation à l’organisme qui vous intéresse. Dans un premier temps, il peut vous être proposé un CDD (contrat à durée déterminée) après une période d’entretiens, de procédures d’habilitation et de tests psychologiques.

Si vous êtes militaire

Si vous êtes militaire, vous pouvez demander une affectation à l’organisme qui vous intéresse. La DRM recrute par exemple des officiers, des sous-officiers et des militaires du rang.

Les différents postes

En 2004, de nombreux linguistes sont recherchés, particulièrement ceux qui maitrisent des langues des zones de « l’arc de crise ». Les personnes généralement recherchées sont spécialisées dans l’ingénierie, le soutien, l’exploitation du renseignement, la cryptographie, l’informatique et la linguistique.

La DGSE

La direction générale de la sécurité extérieure) a une démarche basée sur le système « LEDA » : L comme loyauté, E comme exigence, D comme discrétion et A comme adaptabilité. La DGSE est un organisme faisant de la lutte contreterroriste et contre la prolifération des menaces à l’extérieur du territoire français. Ces luttes passent par deux phases, la perception de la menace et la neutralisation de la menace. Les agents sont recrutés en fonction de leur profil dans l’une des catégories suivantes : réservistes, journalistes, familles, enseignants, monde combattant, jeunes, entreprises, correspondants défense. Le siège de la DGSE se situe boulevard Mortier dans le 20e arrondissement de Paris. Les actions « sur le terrain » sont généralement réservées à des militaires ayant exercé des fonctions de commandement.

La DGSI

La DGSI (direction générale de la sécurité intérieure, elle n’a pas de site internet actuellement) recherche en 2004 et durant les 5 prochaines années des informaticiens, des analystes et des traducteurs. Elle dépend du ministère de l’Intérieur et ses bureaux se trouvent au 84 rue de Villiers à Levallois-Perret.

La DPSD

La DPSD (direction de la protection et de la sécurité de la défense) emploie des militaires et du personnel civil. Comment devenir agent de renseignement : les postes d’inspecteur de la sécurité de la défense sont obtenus après un concours de sélection et la réussite d’une formation. Il existe des postes en France, en outre mer et à l’étranger. Que vous soyez civil ou militaire, vous devez entamer une démarche personnelle de candidature.

La DRMLa DRM

La DRM (direction du renseignement militaire) recrute des civils ou des militaires appartenant aux trois corps d’armée, à la DGA (délégation générale pour l’armement) et à la gendarmerie. Le personnel militaire est appelé à participer à des opérations extérieures où sont engagées des forces françaises. Les civils doivent avoir une grande expérience technique et opérationnelle et doivent par exemple maitriser les possibilités offertes par les satellites d’observation pour être spécialiste du renseignement image. Vous pouvez également être interprète d’images, spécialiste du renseignement électromagnétique, « traitant » ou « exploitant ».

La DNRED

La DNRED (direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières) vous offre la possibilité d’être agent enquêteur (de catégorie A ou B). Comment devenir agent de renseignement : ce métier peut vous demander de vous déplacer sur tout le territoire français et de participer à des opérations confidentielles. Il existe un recrutement sans concours pour les emplois PACTE (parcours d’accès aux carrières territoriales, hospitalières et de l’État) et AC2 (agent de constatation de 2e classe).

Le TRACFIN

Le TRACFIN (traitement du renseignement et d’action contre les circuits financiers clandestins) est chargé du recueil des déclarations, de leur orientation, de l’analyse des renseignements et des relations internationales. Le DARI (département de l’analyse, du renseignement et de l’information), est l’interlocuteur des déclarants. Le DE (département des enquêtes), se charge des investigations approfondies. Le DAAF (département des affaires administratives et financières) assure le support du service, la gestion des ressources humaines et est chargé du budget. Il y a également des officiers de liaison, une cellule d’analyse stratégique (créée en janvier 2013) et une cellule spécifique dédiée au traitement des affaires de financement du terrorisme.

Soyez charismatique

James Bond n’est pas un bon agent parce qu’il est le plus fort, le plus futé ou le plus intelligent. Contrairement aux héros traditionnels, il compense les compétences qui lui manquent par sa faculté d’adaptation à la situation et à son environnement. Il respire le charisme. Comment devenir agent de renseignement : un bon agent secret doit savoir charmer de parfaits inconnus et les manipuler pour les amener à faire ce qu’il veut. Si votre mission consiste à jouer une partie de poker no-limit au Maroc, vous devrez savoir baratiner le portier pour qu’il vous laisse entrer, faire monter les enchères et user des vos charmes pour rentrer dans la partie. Comment faire pour y parvenir ? Soyez charismatique. Pour vous entrainer, essayer d’obtenir le numéro de téléphone d’inconnus en public. Séduisez les personnes que vous ne connaissez pas et rentrez dans leurs bonnes grâces.

Travaillez vos envolées spirituelles, vos répliques incisives et les nombreux talents qui font votre charme naturel.

Passez du temps à améliorer vos talents d’acteur auprès de tout type de publicPassez du temps à améliorer vos talents d'acteur auprès de tout type de public

Comment devenir agent renseignement : fréquentez des endroits où vous n’êtes pas le bienvenu et essayez de vous intégrer en apprenant tout ce que vous pouvez des locaux. Pouvez-vous faire semblant d’être un ouvrier dans une filature du sud qui se démène pour joindre les deux bouts ? Pouvez-vous prétendre être un diplomate québécois ? Que diriez-vous d’incarner un compositeur interprète originaire du Bélize ? Un bon agent secret répondrait « oui ». Apprenez la grande culture et la culture populaire. Si vous devez infiltrer des dignitaires français qui dirigent des opérations de contrebande, vous devrez savoir parler de vin et d’opéra avec les meilleurs d’entre eux. Vous pourriez également avoir à vous glisser dans une exploitation pétrolière.

Il faudra vous sentir à l’aise au milieu des ivrognes qui y travaillent, c’est pourquoi vous feriez mieux de connaitre au moins une des chansons de George Jones par cœur.

Apprenez à dire le vrai du faux et sachez mentir en toute circonstance

Si un agent secret se fait attraper par les agents de sécurité vers minuit caché dans le PC de sécurité avec une lampe torche, il doit savoir trouver une excuse ou une échappatoire crédible en un clin d’œil. Comment devenir agent renseignement : de même, si vous détectez un comportement suspect, vous devez être suffisamment efficace pour découvrir la vérité rapidement. Savoir deviner les mensonges peut également vous permettre de devenir un meilleur menteur vous-même. Prêtez attention au langage corporel. Les menteurs ont tendance à se replier sur eux-mêmes en rentrant leurs membres vers l’intérieur, ce qui signifie qu’ils sont mal à l’aise. En revanche, ceux qui disent la vérité ont tendance à s’étaler davantage. Les menteurs évitent les abréviations, recommencent leurs phrases et répètent les questions mot pour mot de façon à gagner du temps pour fournir une réponse recevable. Pour éviter cela, améliorez vos excuses en amont. Ainsi vous pourrez terminer tranquillement vos phrases sans vous trahir.

Détendez-vous lorsque vous racontez un mensonge. Essayez de vous calmer si vous savez que vous allez devoir raconter un bobard. La plupart du temps, les mensonges sont découverts, car la personne qui les raconte est agitée et anxieuse. Si vous êtes détendu, votre mensonge ressemblera davantage à la vérité.

Restez en forme et soyez sportif

Un agent secret peut avoir à se précipiter par-dessus des clôtures de fil barbelé, à s’accrocher précipitamment au train d’atterrissage d’un hélicoptère ou à se jeter dans le système d’évacuation des eaux usées de Nestlé. Et puis, vous vous en doutez, il doit aussi savoir courir très vite. Par conséquent, si vous voulez tenir bon dans le milieu de l’espionnage, soyez en forme et suffisamment affuté pour faire votre devoir. Concentrez-vous sur les exercices de cardiotraining plutôt que sur les exercices de force. La plupart des agents secrets ne ressemblent pas à Schwarzenegger. En revanche, ils doivent être capables de courir aussi vite qu’un sprinteur olympique pour échapper aux chiens de garde, aux agents de sécurité et autres hommes de main. L’arme secrète de l’agent secret, c’est peut-être tout simplement le yoga.Restez en forme et soyez sportif

Qui peut bien posséder cette faculté de contrôle sur son corps, savoir se tordre et tourner dans des couloirs étroits tout en étant en parfaite condition physique ? Un agent de renseignement qui connait le yoga fait l’affaire.

Apprenez à vous battre

Comment devenir agent de renseignement : si les choses s’enveniment, un bon agent de renseignement doit savoir se débrouiller dans une bagarre. Vous ne voudriez pas finir capturé et interrogé par vos ennemis au fond d’un entrepôt sombre ? Eh bien ! Vous n’aurez pas à vous en soucier si vous savez vous défendre avec vos points . Pour avoir un coup de poing digne de ce nom, faites une boule bien ferme avec vos doigts. Gardez-les serrés dans votre paume, mais suffisamment relâchés pour ne pas vous crisper. Gardez vos poings relâchés lorsque vous vous défendez, puis serrés lorsque vous frappez. Glissez bien votre pouce sous vos doigts et non dans votre poing. Frappez avec la deuxième phalange et non la troisième. Idéalement, frappez avec la partie entre les deux premières phalanges, en la dirigeant au milieu du visage de votre adversaire (le nez et les yeux). Évitez la mâchoire et la tête. Ces endroits sont plus durs et vous feront plus de mal à vous-même. Frappez droit et frappez dur. Jouez la défense en adoptant une position défensive depuis laquelle vous pouvez frapper.

Gardez les poings bien hauts de chaque côté de votre visage en position de boxeur, mais avancez toujours vers votre adversaire, même s’il vous envoie des coups. Allez au-devant des coups pour leur enlever de leur puissance.

Apprenez à parler plusieurs langues

Comment devenir agent de renseignement : si vous voulez parcourir le monde sous couverture, vous devez être à l’aise dans la langue du pays où se déroulera votre mission . C’est particulièrement vrai pour l’espionnage industriel ainsi que certains services dans les agences gouvernementales officielles. Les langues les plus demandées pour les agents secrets sont :

  • l’arabe
  • le farsi
  • le russe
  • le mandarin
  • le pachtou

Apprenez à lire sur les lèvres

Comment devenir agent de renseignement : l’une des compétences linguistiques les plus importantes pour un jeune agent secret est de savoir lire le langage corporel. Savoir déchiffrer les informations transmises par quelqu’un, même lorsqu’il ne s’en rend pas compte lui-même, est une qualité essentielle pour un agent de renseignement. Vous pouvez vous entrainer chez vous en regardant des DVD sans le son, avec les sous-titres, pour vous habituer aux mouvements de la bouche. Puis enlevez les sous-titres et voyez si vous parvenez à comprendre ce que disent les personnages. Allez dans des cafés et des lieux publics afin de pratiquer votre capacité d’écoute.

Obtenez un diplôme d’études supérieures en commerce, en langues étrangères ou entrez dans la policeObtenez un diplôme d'études supérieures en commerce, en langues étrangères ou entrez dans la police

Un agent qui n’est pas éduqué, ça n’existe pas. Les agents secrets ne s’engagent pas directement en sortant du lycée et ils ne sont pas non plus repérés pour leur capacité à surveiller. La plupart des agences gouvernementales qui emploient des agents de terrain exigent au moins une licence et de préférence un diplôme d’études supérieures . Les agents de terrain ont des diplômes dans toutes sortes de domaines, mais des compétences en langues, en droit international et politique ainsi qu’en management sont particulièrement recherchées. Comment devenir agent de renseignement : vous devez étudier un domaine qui vous amène à traiter des questions de politique internationale. L’expérience militaire est également un atout précieux. Aux États-Unis, vous pouvez essayer d’obtenir un stage à la CIA lorsque vous êtes étudiant. Des programmes de stage très compétitifs existent pour les étudiants en politique étrangère et dans la police. L’agence a d’ailleurs tendance à engager sur le long terme les profils qui viennent de ce groupe.

Si dans le futur, vous désirez être infiltré comme agent sous couverture, cette expérience peut être un excellent tremplin pour vous.

Remplissez une candidature auprès d’une agence de renseignements gouvernementale

Pour rendre votre statut d’agent secret officiel, il est probable que vous ayez besoin de trouver un autre travail pour travailler pour le gouvernement sous couverture. Bien qu’il existe de nombreuses carrières différentes dans des organisations comme la CIA aux États-Unis, les agents secrets sont généralement impliqués dans ce qu’on appelle les « Services Clandestins ». Le formulaire de candidature est disponible sur le site de la CIA. Comment devenir agent renseignement : pour remplir votre candidature, vous aurez besoin de créer un compte, puis de chercher les offres d’emplois au sein de l’agence. Des questions sur votre expérience, sur votre éducation et sur votre connaissance des affaires étrangères seront incluses dans votre candidature. Vous devrez également accepter qu’on enquête sur votre passé et passer au détecteur de mensonges avant d’aller plus loin dans le processus de recrutement .

Se soumettre à une enquête sur son passé

Pour travailler comme agent de renseignement, vous devez avoir un casier absolument vierge. Si vous vous êtes fait arrêter pour un délit, voire même une infraction mineure, votre candidature sera probablement signalée et écartée avant que vous n’ayez eu la possibilité de faire vos preuves comme un agent à qui l’on peut se fier. Il y aura surement plusieurs centaines de candidats pour la moindre offre d’embauche. C’est donc un point essentiel si vous voulez réussir. Comment devenir agent renseignement: pour vous donner les meilleures chances d’être reçu, tenez-vous à l’écart des problèmes. Vous passerez au détecteur de mensonges pour vérifier la véracité de vos propos et un dépistage de drogue fera sans doute partie du processus. Veillez donc à rester sobre et évitez toute substance illicite. N’importe quel problème psychologique, légal ou la moindre excentricité sociale peuvent vous empêcher d’obtenir le poste. Ce n’est pas un boulot facile. Ici, nous parlons de la CIA. Il est donc probable qu’ils soient en mesure de faire des recherches approfondies sur vous.

Si vous avez lancé un appel à la bombe pour faire une blague lorsque vous étiez au lycée et que vous n’avez jamais été pris, attendez-vous à ce que ce genre de choses appartenant à votre passé soit mis sur la table au cours de la réunion. Aucun dérapage ne vous est permis.

Repassez-vous le film de votre vieDevenir agent de renseignement

Si vous êtes suffisamment chanceux pour être l’un des rares qui puissent travailler pour une agence gouvernementale, félicitations ! Mais à présent, le vrai travail commence. Vous serez sans doute obligé de déménager régulièrement, de pays en pays et toujours en état de service. Êtes-vous prêt à relever le défi ? Essayez de garder le minimum de biens personnels et menez un train de vie relativement spartiate. Ne gardez rien dont vous ne puissiez vous séparer en moins d’une minute si des ennuis se profilent. Avec de telles responsabilités, trop d’attaches sentimentales peuvent être un handicap. Faites de votre travail votre vie. Vous êtes un agent secret après tout ! Être espion peut rendre les relations personnelles et romantiques très difficiles.

Vous ne serez sans doute pas en mesure de dire à vos amis et à votre famille ce que vous faites pour gagner votre vie. Seront-ils d’accord avec cela ? Le serez-vous ?

Songez à vous rendre disponible pour des missions d’espionnage industriel

Il existe plus d’un seul type d’agent secret. Votre casier sera tout sauf vierge, mais vous aurez une bonne palette de compétences en tant qu’espion. Vous devriez envisager de rentrer dans l’espionnage industriel. En travaillant pour une grande entreprise, vous espionnerez les autres sociétés et ferez des rapports à vos supérieurs. Si vous ne travaillez pas pour le gouvernement, cela peut-être une bonne idée de commencer à travailler comme détective privé pour se faire une réputation : une personne de confiance qui sait se cacher et espionner. L’espionnage industriel, s’il n’est pas illégal à proprement parler, peut vous attirer de gros ennuis si vous signez une clause de confidentialité.

Il est probable que vous aurez à travailler comme agent double. Vous serez employé par deux compagnies différentes à la fois et ferez votre rapport à la première sur ce qu’il se passe dans la deuxième.

Renseignez-vous sur le climat culturel et politique qui règne où vous serez infiltré

Une fois que vous saurez où l’on vous envoie et ce que vous allez y faire (chercher, collecter, faciliter…), il est essentiel que vous appreniez tout ce que vous pouvez sur le climat politique dans lequel vous évoluerez. Si vous allez dans les Émirats Arabes Unis pour espionner un géant du pétrole, vous devrez faire ce travail de manière complètement différente que si vous allez dans le sud de la Floride pour vous faire une place au sein d’un groupe de militants. Étudiez la conjoncture actuelle ainsi que l’histoire plus ancienne. Apprenez-en davantage sur la population locale et sa culture. Pour cela, essayez de saisir à quoi correspond l’air du temps pour ces gens-là. Qu’est-ce qui les anime ? En quoi sont-ils différents ?

Apprenez également la géographie. Si vous êtes en Irak et que vous avez besoin de savoir combien de temps il faut pour faire l’aller-retour entre Bagdad et le Koweït avant la tombée de la nuit, vous préfèrerez éviter de vous embêter avec un iPhone pour avoir la réponse.

Ayez une bonne histoire à raconter pour vous couvrir et faites-vous des contacts locauxDevenir agent de renseignement

Il est probable que l’on vous donne une fausse nouvelle identité quand vous irez sur le terrain. Peut-être serez-vous un cadre pour une société de fruits en Asie du Sud-est à la recherche de nouveaux endroits pour de nouvelles opérations. Le scénario général vous sera donné, mais les détails exacts de votre vie, vous devrez les inventer. Traitez-le comme le ferait un acteur. Votre vie peut en dépendre. Le moindre détail que vous fournirez sur vous-même, s’il est emprunté à votre vie personnelle, peut mener vos ennemis potentiels à creuser un peu plus loin dans votre histoire et à découvrir la vérité. Pour la plupart des missions, vous aurez besoin de trouver quelqu’un pour vous recommander et vous aider à vous familiariser avec la culture locale.

Cette personne peut connaitre ou non votre statut d’agent secret. Si elle le connait, il serait bien de faire de vous faire également vos propres contacts pour faire votre trou dans le paysage local.

Apprenez à connaitre votre cible

Gardez vos ennemis près de vous. La plupart du temps, vous n’espionnerez pas vos cibles à distance, à travers des jumelles, pour voir comment se déroulent leurs sombres affaires. Vous les rencontrerez en face à face, volerez les informations sur leur disque dur et sortirez sans accrocs. Pour cette raison, il est primordial que vous parveniez à rentrer dans les bonnes grâces de votre cible. Apprenez tout ce que vous pouvez sur leurs habitudes, ce qu’elles aiment et n’aiment pas. Si vous découvrez que le général qui trafique de la drogue en cachette a un penchant pour les grands scotchs pur malt, tout ce qu’il vous faudra pour recevoir une invitation à diner, c’est une bouteille de Laphroaig.

Si vous travaillez sur une filature, gardez vos distances et prévoyez-vous une bonne porte de sortie si les choses tournent mal. Se faire prendre en pleine filature sur le trajet de l’épicerie ne fait de bien à personne.

Fondez-vous dans la masse

Si vous voulez espionner, il faut vous mélanger à la foule et aux communautés de façon à ce qu’on ait l’impression que vous en faites partie. Si vous espionnez depuis un endroit précis, prenez garde à avoir une bonne raison de vous trouver là. Portez des habits normaux pour l’endroit, ce qui vous rendra plus difficile à identifier. Évitez d’attirer l’attention. Prenez votre temps avant de vous mêler à des histoires frauduleuses. Pour la plupart des missions, on s’attendra de toute façon à ce que vous ne fassiez rien d’audacieux ou de fantaisiste. Vous devrez principalement attendre et garder un œil sur le cours des évènements. Ne vous précipitez pas afin d’éviter d’envenimer la situation. Restez en retrait et considérez que les informations que vous récolterez sont votre objectif principal. Elles vous permettront de mieux vous intégrer.

Restez sur vos gardes en permanence

Ne vous accoutumez pas trop à votre environnement. Apprenez à penser avec vos pieds et soyez plein de ressources dans n’importe quel type de situation. Essayez d’utiliser les objets que vous avez sur vous de façon innovante ou remplacez-les par d’autres objets qui ont plus de fonctions. Voici une longue liste de compétences qui peuvent s’avérer utiles pour un agent secret :

  • réparer un moteur
  • lancer un couteau
  • réparer une radio
  • crocheter des menottes

Recueillez des renseignementsDevenir agent de renseignement

Gardez l’œil sur tout ce qui sort de l’ordinaire et qui bouleverse les habitudes de votre cible, sur le lieu où vous vous trouvez et sur la situation. Même si vous n’êtes pas sûr de vous, il est probablement plus sage de reprendre contact avec vos supérieurs pour leur faire part de vos suspicions à propos de vos cibles. Utilisez votre instinct et travaillez dur pour l’améliorer lorsque vous êtes sur le terrain. Durant toute votre carrière, vous n’attraperez probablement jamais personne sur écoute en train de dire : « Nous faisons rentrer la cocaïne demain midi. » Les criminels ne sont pas stupides. Aussi devez-vous apprendre à repérer les schémas qui se dégagent de leurs comportements et savoir « lire » les gens que vous suivez pour découvrir ce que vous voulez savoir d’eux.

Faites l’acquisition du matériel et des logiciels des pros

Les gadgets d’espion et le matériel de surveillance peuvent être essentiels à votre travail. Vous finirez sans doute par utiliser de l’équipement de haute technologie pour être vos yeux et vos oreilles. Les micros cachés sont aujourd’hui aussi petits qu’une puce électronique et vous serez probablement briefé sur la manière de les utiliser avant de partir sur le terrain. De même, selon la nature de votre mission, vous aurez sans doute besoin de mettre beaucoup de temps de côté pour surveiller ces appareils de surveillance. Préparez-vous à passer de longues heures à attendre et à écouter des grésillements ou le PDG d’un grand groupe d’armes parler de chevaux avec sa concubine.

Préparez un sac pour « disparaitre ».

Un bon agent derenseignement a toujours un sac prêt avec le nécessaire, de façon à pouvoir l’emporter en cas d’urgence. Remplissez-le d’un de kit de survie, de vêtements pour tout type de météo et d’un transpondeur. En cas d’urgence, s’il vous fallait disparaitre en pleine nuit pour échapper à vos ennemis, il faut que vos alliés puissent vous retrouver.

Avertissements : Pour travailler dans un service de renseignement, une enquête minutieuse sur votre vie sera effectuée. Vous serez également soumis à des tests psychologiques afin de déterminer si vous résistez à la pression et si vous n’avez pas de dépendance pouvant mettre votre travail en péril. Vous devez faire preuve d’une discrétion absolue.Vous devez contrôler votre égo et la perception que vous avez de vous-même en tant qu’individu. Si vous emportez une arme dans les lieux publics, vous pouvez avoir de graves ennuis avec la police. Par conséquent, ne prenez rien qui puisse véritablement blesser quelqu’un. Personne ne doit avoir plus qu’une petite bosse ou un bleu ! Vous devez avoir connaissance des lois en vigueur et ne rien faire d’illégal ou vous pourriez avoir de graves ennuis avec la police. Vous n’êtes pas dans un James Bond ou dans l’Inspecteur Gadget ! De vrais agents perdent la vie chaque jour ! Pensez à garder la notion de ce qui se passe autour de vous.

Conclusion

Pour intégrer un service de renseignement, adressez-vous à l’organisme qui vous intéresse ou envoyez une lettre au ministère de l’Intérieur. Vous n’avez pas besoin d’aptitudes physiques particulières pour être agent de renseignement, car vous travaillez généralement dans un bureau en analysant et en traitant des informations ou des photos, en décryptant des codes ou en faisant des recherches sur internet. Vous pouvez aussi être agent de renseignement en travaillant comme informateur pour un officier de renseignement. Pour participer à des missions « sur le terrain », vous devriez commencer par vous orienter vers une carrière militaire.

Préparez un sac pour « disparaitre

  • Restez calme en toute circonstance et comportez-vous de façon naturelle.
  • Essayer de ne jamais révéler à qui que ce soit que vous êtes un agent secret.
  • Contrôlez vos émotions.
  • Soyez conscient que les gens qui sont trop gentils avec vous en savent parfois plus sur vous que vous ne l’imaginez.
  • Jouez sur l’effet de surprise.
  • Apprenez à parler et à espionner en même temps.
  • Apprenez au préalable à parfaitement savoir lire sur les lèvres.
  • Vous pouvez également enquêter sur des zones géographiques !
  • Ne faites confiance qu’à vos coéquipiers.
  • Achetez des habits chics pour les grandes occasions.
  • Travaillez avec plus de cinq agents secrets. Vos agents pourront vous relayer.
  • Gardez vos amis proches et vos ennemis encore plus.

JeunInfo

Webmaster & blogueur fondateur du site : JeunInfo

COMMENT DEVENIR AGENT DE RENSEIGNEMENT

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Publication publiée :9 février 2024
  • Post category:DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
  • Temps de lecture :35 min de lecture
  • Dernière modification de la publication :9 février 2024