COMMENT DEVENIR CHIRURGIEN

devenir chirurgien

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment devenir chirurgien ?

Devenir chirurgien est le rêve de nombreux aspirants médecins. Toutefois, le chemin pour y parvenir est long, et implique de nombreuses années d’études. De fait, exercer l’un des métiers les plus appréciés et les mieux rémunérés exige détermination, persévérance et confiance absolue dans votre mission : il s’agit d’une vocation. Le chirurgien a une responsabilité énorme, car il a la vie de ses patients entre ses mains. Une seule hésitation, un tremblement ou une erreur de jugement peuvent couter la vie d’un(e) patient (ce qui n’est pas vraiment le but recherché). Le chirurgien est avant tout un médecin qui a une grande connaissance des pathologies du corps humain. Il choisit sa spécialité pendant son internat : cardiologie, orthopédie, ORL (otorhinolaryngologie), etc. Obtenez votre baccalauréat et préparez-vous à suivre 12 années d’études supplémentaires ou plus.

Quelles études entreprendre pour devenir chirurgien ?

Le chirurgien tient littéralement la vie de ses patients entre ses mains. Ses responsabilités sont lourdes et il convient donc de s’investir pleinement dans la formation. L’obtention du diplôme est le sésame qui conclura un parcours jalonné de nombreuses étapes.

Bac S

Pour devenir chirurgien médecin, il est conseillé d’obtenir d’abord un bac S, permettant d’établir une base dans les matières scientifiques. Bien entendu, il s’agit aussi d’une étape indispensable pour poursuivre des études supérieures. Grâce au bac S, les lycéens développent une culture scientifique impliquant deux phases différentes : la connaissance théorique et la démarche expérimentale.

L.AS et PASS

Avec l’entrée en vigueur de la réforme du PASS, la Paces est supprimée depuis 2020. Cette réforme, très récente, prévoit ainsi que les étudiants, à l’issue de leur première année post-bac, puissent choisir entre une licence « accès à la santé », appelée aussi L.AS, ou le Parcours spécifique « accès à la santé », appelé PASS. Ce système permettrait de mieux gérer les demandes et les besoins en personnel du système de santé.

MMOP (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie)Devenir chirurgien

Le cursus médecine s’appelle désormais MMOP (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie). Ce nouveau système implique un examen d’entrée très sélectif, qui a lieu entre la première et la deuxième année. Le MMOP est également accessible aux étudiants qui ont obtenu une licence différente, par exemple en chimie, en droit, en mathématiques, pour n’en citer que quelques-unes. Ce cycle d’études dure six ans.

Stage en chirurgie générale et DES

À l’issue de ce cursus de six ans, l’étudiant devra effectuer un internat de cinq ans en chirurgie générale. Cette longue formation sera finalement validée par le Diplôme d’Études Spécialisées en Chirurgie Générale, aussi appelé DES. Pour un étudiant en chirurgie générale, la thèse de recherche finale est très importante pour donner de la valeur à son diplôme. C’est l’étape où l’étudiant choisit le type de chirurgie dans lequel il souhaite se spécialiser.

DESC

Après le DES, la formation pour devenir chirurgien se poursuit avec deux années de préparation à un diplôme d’études spécialisées complémentaires : le DESC. À ce stade, vous approfondirez vos connaissances dans la branche choisie. En effet, les choix restent nombreux : chirurgie infantile, chirurgie orthopédique et traumatologique, chirurgie thoracique et cardiovasculaire, urologie, chirurgie vasculaire, chirurgie viscérale et digestive, etc.

Combien d’années faut-il pour devenir chirurgien ?

Comme nous l’avons mentionné précédemment, ce cursus et ses multiples étapes couvrent une période de temps allant de 12 à 15 ans : il s’agit de la formation obligatoire que tout chirurgien doit suivre. Toutefois, même après que cette longue phase est terminée, un bon chirurgien devra constamment maintenir ses connaissances à jour en suivant des formations supplémentaires et des cours de perfectionnement. Il s’agit en fait de la clé en médecine, car un bon chirurgien doit se tenir au courant des dernières évolutions technologiques et des nouvelles techniques chirurgicales dans son domaine.

Devenir chirurgien : les devoirs d’un bon professionnel

La profession de chirurgien implique de lourdes responsabilités : il a un impact direct sur la santé et la vie des patients. Il s’agit d’un métier où le dévouement, le souci du détail et les compétences techniques sont primordiales. Ces qualités sont souvent complétées par d’autres compétences en matière de psychologie, de chimie et de droit. Les principales fonctions d’un chirurgien sont les suivantes :

  • réaliser des interventions chirurgicales selon sa spécialisation ;
  • soins ambulatoires ;
  • analyses, recherches et diagnostic ;
  • organiser les passages en salle d’opération et travailler dans la salle d’opération ;
  • recherche et production de publications scientifiques.

Les caractéristiques d’un bon chirurgienDevenir chirurgien

L’une des caractéristiques les plus importantes du chirurgien concerne la relation médecin-patient : en effet, elle peut faire toute la différence dans le processus de guérison. Ainsi, le chirurgien doit être doté d’empathie, de sensibilité et d’une grande capacité d’écoute, qui sont des qualités essentielles pour établir une relation de confiance. De nombreux médecins se forment d’ailleurs en psychologie pour acquérir une plus grande expertise dans ce domaine et mieux aider leurs patients.

Empathie

Un bon médecin doit être capable d’établir un lien basé sur l’humain et l’empathie avec son patient. Cela permet de créer une relation de confiance au sein de laquelle le patient se sent compris, même dans ses malaises et ses difficultés. Se sentir en confiance avec son chirurgien est un élément clé du processus de guérison pour le patient.

Disponibilité

Il s’agit d’une profession où les horaires de travail peuvent être très variables : un bon médecin doit toujours être prêt à intervenir en cas d’urgence. Le chirurgien doit mettre ses engagements personnels de côté, car les urgences peuvent survenir aussi bien de jour que de nuit, à tout moment. Il s’agit d’ailleurs de l’un des aspects les plus difficiles à gérer de cette profession. En outre, les quarts de travail peuvent être très longs et les semaines de travail peuvent atteindre jusqu’à 70 heures dans certains cas, avec une moyenne de 45/50 heures hebdomadaires.

Capacité d’écoute et clarté dans les explications

Un bon chirurgien doit être capable d’écouter ses patients et de montrer de l’intérêt pour les informations qu’ils lui fournissent. En outre, de nombreux patients souhaitent que leur médecin puisse répondre à leurs questions de manière exhaustive. Il est également important de pouvoir expliquer la situation médicale au patient en utilisant un langage compréhensible et accessible. Rassurer le patient par des explications claires et simples fait partie du rôle du chirurgien.

Comment devenir chirurgien

La première étape pour devenir chirurgien consiste à obtenir votre diplôme. L’environnement professionnel est relativement compétitif, et la profession nécessite une formation qui ne s’arrête pas à la fin du cursus universitaire, mais qui continue d’évoluer tout au long de la carrière. En plus d’un cursus axé sur les disciplines de la santé, vous devrez aussi effectuer des stages approfondis pour mettre en pratique la théorie qui vous aura été enseignée. Le quotidien d’un chirurgien est imprévisible et vous devrez être capable de prendre des décisions difficiles, souvent très rapidement. La formation en médecine pose les bases de ce qui sera votre travail au quotidien. Vous devez vous armer de patience et de détermination, car le parcours pour devenir chirurgien peut durer jusqu’à 15 ans après l’obtention du baccalauréat. C’est pourquoi votre choix professionnel doit être mûrement réfléchi.

Soyez habileSoyez habile

Pour être chirurgien, vous devez impérativement être habile avec vos mains. Vous devez également être méticuleux, discipliné et faire preuve d’une grande concentration.

Soyez résistant(e)

Pour devenir chirurgien, les études sont longues et difficiles. Vous devez donc être résistant aussi bien physiquement que psychologiquement. Certaines opérations durent plusieurs heures, ici aussi votre résistance et votre concentration sont primordiales. La tension qu’il peut y avoir lors d’une opération délicate demande une grande maitrise de soi.

Vous devez être responsable

En étant chirurgien, vous avez la vie de vos patients entre les mains, vous devez être particulièrement responsable.

Soyez pédagogue

Vous devez pouvoir rassurer vos patients tout en les informant même quand la situation est difficile. Certains patients en phase terminale ne survivront pas une opération. Vous devez pouvoir surmonter cela et annoncer aux membres de la famille que le patient n’a pas survécu à l’opération.

Vous devez être réactif(ve)

Vous devez pouvoir prendre des décisions rapides (spécialement dans le cas d’une urgence) et vous devez communiquer vos décisions à votre équipe de spécialistes (l’anesthésiste, le réanimateur, les infirmières du bloc opératoire, etc.).

Vous avez un profil scientifique

Vous êtes minutieux et précis, vos longues études ont un caractère scientifique qui vous permettra de connaitre le corps humain à la perfection. Vous devrez toutefois continuer d’apprendre après avoir obtenu votre diplôme, car la science évolue chaque jour.

Quelles études devez-vous faire

Le premier cap à passer est celui de la 3e. Les disciplines à privilégier sont celles dites générales (les mathématiques, le français, la biologie, les langues vivantes et l’histoire-géographie). Misez avant tout sur les matières scientifiques :

  • les mathématiques ;
  • la physique-chimie ;
  • les sciences de la vie et de la Terre ;
  • l’ingénierie.

Votre orientationVotre orientation

Avant d’entrer en seconde, vous pouvez vous renseigner sur les études que vous devez suivre en allant aux rendez-vous de l’orientation. Votre orientation à l’issue de la 3e est primordiale, car il s’agit de votre premier véritable choix d’orientation dans votre vie. Vous avez le choix entre une seconde générale, opter pour la voie professionnelle ou choisir des études technologiques. Pour devenir chirurgien, vous devez opter pour des études scientifiques.

Quel bac passer ?

Pour suivre des études médicales, le bac S s’impose. Il est par exemple pratiquement impossible de réussir le concours d’entrée pour faire des études de médecine en ayant un bac ES ou un bac L. Certaines personnes arrivent à passer le concours en ayant un bac techno (comme le bac STI), mais de nombreux élèves échouent aux deux tentatives du concours en ayant un bac S .

Étudiez sérieusement

Vous l’avez compris, être chirurgien n’est pas donné à tout le monde. Vous devez donc vous montrer brillant tout au long de vos études avant et même après avoir obtenu votre bac S. Il n’est pas question de sortir tous les soirs, car vous devrez mémoriser de nombreuses informations et être concentré et attentif en assistant aux cours.

La PACES

Après avoir passé le concours d’entrée à la PACES (première année commune d’études de santé), vous devrez toujours étudier très sérieusement durant 12 ans ou plus suivant votre spécialité.

Après le bac

Après avoir obtenu votre bac S, vous allez maintenant faire votre PACES (première année commune d’études de santé). Le premier semestre se conclut par la première partie d’un concours. Le deuxième semestre se conclut par la deuxième partie du concours. Quatre concours distincts sont organisés :

  • pharmacie ;
  • médecine – kinésithérapie ;
  • odontologie ;
  • maïeutique (pour devenir sagefemme).

Accédez à la PACESAccédez à la PACES

Vous pouvez (théoriquement) accéder à la PACES en étant en possession d’un bac général (ES, L ou S), d’un bac technologique, d’un bac professionnel ou d’un DAEU (diplôme d’accès aux études universitaires). Les filières technologiques comme « ST2S » ou « STG » sont fortement déconseillées. Vous devez avoir de sérieuses bases en :

  • probabilités et statistiques ;
  • formules et notions élémentaires de chimie ;
  • radioactivité, optique et ondes ;
  • oxydoréduction et acide/base ;
  • connaissances générales de biologie.

Soyez brillant(e)

99 % des étudiants réussissant leur PACES sont titulaires d’un bac S. Les étudiants ayant obtenu un bac S avec mention réussissent le concours à 57 % lors de leur première présentation et à 100 % lors de la deuxième tentative. 0,5 % des étudiants ayant obtenu un bac S sans mention réussissent la PACES lors de la première présentation et 12,8 % lors de leur deuxième présentation. Les épreuves peuvent contenir des questions de cours, des questions à réponses ouvertes ou courtes, des exercices et des questions à choix multiples.

Où passer votre PACES ?

  • En Ile-de-France, vous pouvez passer votre PACES dans l’une des 7 universités suivantes.
  • UFR de médecine Denis Diderot – Paris 7
  • Université Paris Descartes – Paris 5 – faculté des sciences fondamentales et biomédicales
  • UFR des sciences de la santé Simone Veil – UVSQ
  • Université Paris Sud – Le Kremlin-Bicêtre
  • Université Paris 13 – UFR SMBH Bobigny
  • UPMC – UFR de médecine Pierre et Marie Curie – Paris 6
  • UFR de médecine de Créteil – UPEC
  • Vous pouvez trouver une liste des facultés de médecine en France sur ce lien.

Après la PACES

Après avoir remporté le concours de fin de première année d’études de santé, vous accédez aux étapes suivantes du cursus des études médicales. Vous amorcez le 1er cycle avec le DFGSM2.

Le DFGSM2 Le DFASM2

Le DFGSM2 (diplôme de formation générale en sciences médicales 2e année) s’obtient après 453 h de cours, 32 h d’enseignement pratique et des stages hospitaliers. L’année commence par le stage d’infirmier et une initiation pratique à des gestes techniques, diagnostics et d’hygiène. Un second stage de sémiologie (étude des symptômes et des signes) vise à amorcer l’étude des signes des maladies.

Le DFGSM3

Le DFGSM3 (diplôme de formation générale en sciences médicales 3e année) s’obtient après 429,30 h de cours et 81 h d’enseignement pratique et un stage. Un stage hospitalier de sémiologie durera 9 semaines et un certificat de médecine d’urgence vous préparera aux gardes externes.

Le 2e cycle d’études

Après avoir terminé votre DFGSM3, vous devrez obtenir le DFASM1 (diplôme de formation approfondie en sciences médicales 1ere année). Votre année comportera 349 h de cours et vous serez en stage tous les matins. Durant le 2e cycle, vous commencerez votre externat, vous serez donc à mi-temps en faculté et à mi-temps dans un hôpital. Ceci vous permettra d’approfondir vos connaissances théoriques et de les mettre en pratique tout en étant directement confronté aux malades. Vous devrez également faire des gardes de nuit.

Le DFASM2

À l’issue du DFASM1, vous devrez passer votre DFASM2 (diplôme de formation approfondie en sciences médicales 2e année). Vous aurez 264 h de cours et vous serez en stage tous les matins. Toujours en externat, vous approfondirez vos connaissances à l’hôpital chaque matin et vous serez en faculté les après-midis.

Le DCEM4

L’année suivante, vous entrerez en DCEM4 (deuxième cycle d’études médicales). Vous aurez 101 h de cours obligatoires et 144 h de cours facultatifs tout en étant en stage chaque matin. Le stage vous permettra de mettre vos connaissances en pratique.

Les ECN

Les ECN sont les « épreuves classantes nationales » anonymes qui vous permettront (si vous avez validé le 2e cycle) d’obtenir votre affectation en qualité d’interne (3e cycle). Vous devrez vous présenter aux ECN dès l’année universitaire durant laquelle vous pouvez valider le 2e cycle.

Le DESLe DES

Après les ECN, vous pourrez vous inscrire pour obtenir votre DES (diplôme d’études spécialisées). Vous devrez soutenir une thèse devant un jury avant d’obtenir votre diplôme d’État de docteur en médecine. Vous serez alors interne et non plus externe. Pour devenir chirurgien, vous devez compter 4 à 5 ans d’études supplémentaires.

Être chirurgien généraliste

Après avoir obtenu votre DES, vous pourrez choisir d’être chirurgien généraliste ou opter pour une spécialisation. Pour devenir chirurgien généraliste, vous suivrez environ 250 h d’études en :

  • traumatologie ;
  • anatomie chirurgicale ;
  • acte opératoire et méthodologie chirurgicale ;
  • urgences chirurgicales non traumatiques ;
  • pathologie générale.

Spécialisez-vous

Lors de votre cursus pour l’obtention de votre DES, vous aurez la possibilité de réaliser un DESC (diplôme d’études spécialisées complémentaires). Ce diplôme vous permettra d’acquérir une formation supplémentaire afin d’exercer une nouvelle spécialité. Vous pourrez choisir une spécialité chirurgicale comme l’une de celles qui suivent.

  • La chirurgie orale. 250 h d’études générales et spécifiques environ.
  • La neurochirurgie. Environ 300 h d’études.
  • La stomatologie. 250 h d’études environ.
  • L’ORL et la chirurgie cervicofaciale. Environ 300 h d’études.
  • L’ophtalmologie. 300 h d’études environ.

Les autres spécialités

Il existe de nombreuses autres spécialités.

  • La chirurgie reconstructive (par exemple pour les grands brulés).
  • Les chirurgiens-urologues spécialisés dans le système génital et urinaire.
  • Les chirurgiens-obstétriciens interviennent dans les services de maternité (par exemple pour une césarienne).
  • Les chirurgiens-pédiatres sont spécialisés dans les opérations chez les enfants et les bébés.

Votre salaire de baseDevenir chirurgien

Une fois votre diplôme de chirurgien obtenu, vous amorcerez votre carrière en ayant un salaire brut mensuel d’environ 4 000 euros. En cumulant vos revenus, vous pourrez gagner entre 6 000 et 11 000 euros bruts par mois. Des primes et des indemnités pourront s’ajouter à votre salaire en fonction de votre statut. Le métier de chirurgien est très exigeant et exige de nombreux sacrifices, mais il est par ailleurs récompensé des salaires parmi les plus gratifiants du monde de la médecine. Les gardes quotidiennes et nocturnes, la disponibilité constante en cas d’urgence et l’énorme responsabilité de sa profession expliquent d’ailleurs aisément pourquoi la rémunération du chirurgien est si élevée. On estime que le salaire annuel moyen d’un chirurgien est d’environ 74 173 euros. Les variations de salaire dépendent ainsi de l’expérience, des spécialités ou encore du lieu de travail (secteur public ou privé) du médecin.

La situation du métier

La complexité et la difficulté des études de chirurgien sont telles que le secteur est très ouvert. Il existe de nombreuses spécialités chirurgicales et il n’y a pratiquement pas de concurrence. Votre insertion dans le milieu professionnel est donc excellente et votre emploi est assuré. Vous pourrez même obtenir des revenus avant la fin de vos études en étant en internat.

Les évolutions possibles

Pour commencer, vous travaillerez dans un établissement public ou bien privé, mais vous pourrez travailler en même temps dans un cabinet en ville. En ayant de l’expérience, vous pourrez être amené à diriger un centre hospitalier ou une clinique.

Faites de la recherche

Si cette option vous intéresse, vous pourrez vous dédier à faire de la recherche tout en continuant à réaliser des opérations chirurgicales.

Enseignez

Pour obtenir votre diplôme, vous avez assisté à des cours. Si une carrière dans l’enseignement vous intéresse, vous pourrez également continuer à réaliser des opérations.

Travaillez pour une ONG

Si vous aimez voyager et partager vos connaissances avec des chirurgiens d’autres pays, vous pourrez travailler au sein d’une ONG (organisation non gouvernementale). De nombreux pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique ont besoin de chirurgiens qualifiés .

Vos conditions de travailVos conditions de travail

En étant chirurgien, vous passerez bien sûr beaucoup de temps en salle d’opération. Certaines opérations peuvent durer de nombreuses heures. Vous pourrez également consulter dans un établissement privé, au sein d’un organisme de recherche ou d’une association. Vous aurez aussi la possibilité de créer votre propre cabinet ou de vous associer avec d’autres médecins afin de créer un cabinet.

Avertissements : vous devrez travailler de jour comme de nuit. En étant chirurgien, vous n’aurez pas d’horaires fixes. Vous devrez être disponible pour des urgences et faire des gardes de nuit durant vos études et votre carrière. Vous devrez continuer à vous informer et à étudier toute votre vie, car la science évolue constamment. Votre vie familiale peut souffrir de vos horaires de travail.

Conclusion

Les études pour devenir chirurgien sont très longues et difficiles. Vous devrez donc consacrer tout votre temps à vos études. Avant d’entamer vos études de médecine, vous devriez préférablement obtenir un bac S avec mention. Vous devez être responsable. En étant chirurgien, vous avez la vie de vos patients entre les mains, vous devez donc être particulièrement responsable et minutieux.

JeunInfo

Webmaster & blogueur fondateur du site : JeunInfo

COMMENT DEVENIR CHIRURGIEN

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Publication publiée :13 février 2024
  • Post category:DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
  • Temps de lecture :23 min de lecture
  • Dernière modification de la publication :13 février 2024