COMMENT CRÉER UN ÉLEVAGE D ESCARGOTS

Comment créer un élevage d'escargots

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment créer un élevage d’escargots ?

Sans conteste, le plus grand consommateur mondial d’escargots est la France. Par an, les Français consomment un peu plus de 65 000 tonnes d’escargots. Quant à la production française annuelle, elle varie entre 500 et 1000 tonnes. Bien que cette production ne soit pas énorme, l’Hexagone se présente comme le principal transformateur d’escargots importés. Si vous souhaitez vous lancer dans l’élevage d’escargots, vous devez bien vous renseigner sur la rentabilité d’une exploitation hélicicole et sur les étapes à suivre pour lancer cette activité.Comment procéder pour créer un élevage d’escargots ? Quelle est la rentabilité d’une exploitation hélicicole ? Quelles étapes prévoir et quel statut juridique retenir ? L’élevage d’escargots ou « héliciculture » est une activité agricole délicate, à la rentabilité fluctuante, et qui nécessite une formation solide. Les escargots sont sensibles à l’hygrométrie (humidité de l’air), à la luminosité, et à la température : trois paramètres qui sont essentiels durant les phases de reproduction et de nurserie. Il s’agit d’une activité nécessitant beaucoup de main d’oeuvre, notamment du fait de la surveillance permanente de ces paramètres.Le taux de mortalité des escargots est très élevé (maladies, vers, prédateurs…), autour de 50%.
Il existe trois principales races d’escargots à élever : les petit gris, les gros gris et les escargots de Bourgogne. Cette dernière nécessite un sol calcaire pour pouvoir se développer normalement (coquille très calcifiée).Les escargots sont des créatures calmes et fascinantes. Ils peuvent aussi se transformer en une entreprise lucrative, car ils sont considérés comme un mets de luxe dans de nombreux pays. Bien sûr, avant d’investir dans un élevage à grande échelle, vous devez vous renseigner sur le marché, sur les règles et la règlementation qui entourent l’élevage et la vente de ces animaux. Il existe trois sortes d’élevage. Les systèmes extensifs permettent aux escargots de rester dehors. Les systèmes intensifs les gardent à l’intérieur où le climat est contrôlé. Les systèmes semi-intensifs combinent des caractéristiques des deux systèmes précédents. En général, dans ce genre d’installation, vous laissez les animaux pondre et éclore dans un environnement clos et vous les déplacez dehors après six à huit semaines.

Escargot, qui es-tu ?

Escargot, qui es-tu ?
Le corps visible de l’escargot s’appelle le pied. Il se termine par la tête qui est munie de deux paires de tentacules. Les organes comme le cœur et le cerveau sont protégés par la coquille. C’est grâce à un muscle puissant que l’escargot peut se retirer dans sa coquille. Le trou visible entre le pied et la coquille est le “poumon” et permet l’entrée et la sortie de l’air. Juste à côté se trouve son anus. Les escargots ont une très mauvaise vue. Ils ne distinguent que la lumière et les obstacles situés à 1 cm de distance (tentacules hauts). Ils n’ont pas d’oreilles donc pas d’ouïe. En revanche, ils ont un odorat extrêmement développé. Au bout de ses tentacules bas, se trouvent des organes olfactifs qui lui permettent de se déplacer et de trouver sa nourriture. Les sens du goût et du toucher sont également bien développés.
Les escargots possèdent une longue langue râpeuse, appelée radula, qui est constituée d’un millier de dents minuscules. Grâce à cette langue, l’escargot coupe de minuscules portions de nourriture qu’il avale ensuite. Pour se déplacer, l’escargot contracte les muscles de son pied dans un mouvement de reptation vers l’avant. Dans le même temps, les glandes produisent du mucus qui l’aide à se mouvoir.
A savoir : les trainées de bave laissées par les escargots sont discontinues tandis que celles des limaces sont continues.

L’élevage d’escargots, quelle importance en France ?

Dans un premier temps, vous devrez vous informer sur la consommation française d’escargots. Généralement, celle-ci reste assez saisonnière, c’est-à-dire très prisée pendant les fêtes de fin d’année. Vos principaux concurrents si vous vous lancez dans cette activité sont l’Asie, mais aussi les pays de l’Est, car leurs coûts de production restent inférieurs aux vôtres en France. Pour réussir et faire grandir votre activité d’élevage d’escargots, vous devrez viser la transformation, par exemple les escargots pré-cuisinés ou cuisinés, mais aussi la vente directe d’escargots nourris sainement à des consommateurs.
L’élevage d’escargots, quelle importance en France ?

Créer un élevage d’escargots : le marché de l’héliciculture

La production française d’escargots varie de 500 à 1000 tonnes par an. Si la production est assez limitée, la France reste le principal transformateur d’escargots importés, en même temps que le premier consommateur mondial d’escargots (65 000 tonnes par an).La consommation française d’escargots est assez saisonnière (fêtes de fin d’année notamment). Après l’Asie, une nouvelle concurrence provient des pays de l’Est, avec des coûts de production de 40% inférieurs.

L’héliciculture demande une formation solide

Pour réussir votre activité d’héliciculture, vous devez disposer de connaissances biologiques relatives à l’escargot, savoir analyser les différentes méthodes d’élevage et savoir maîtriser le cycle de la production. Il faut aussi s’y connaître en transformation et en commercialisation des escargots et avoir une approche de la comptabilité et de la gestion d’une exploitation hélicicole. Il est d’ailleurs important de souligner que l’élevage d’escargots est une activité agricole délicate, dont la rentabilité peut varier selon plusieurs paramètres. Vous devez comprendre l’environnement dans lequel les escargots vivent et se développent. Comme ils sont sensibles à l’humidité de l’air, à la luminosité et à la température, vous devez vous assurer de toujours surveiller ces paramètres.
Vous devrez faire attention aux maladies, aux vers et aux prédateurs qui sont les principales causes de mortalité des escargots. Vous aurez donc besoin de beaucoup de main d’œuvre pour vous aider dans votre activité d’héliciculture. De même, vous devez absolument connaître le cycle de l’élevage :
  • L’hibernation : la température doit être comprise entre 5 et 7°
  • La reproduction : la température doit être d’environs 20°
  • La nursery : la température doit être d’environs 20°
  • La croissance : les conditions peuvent être naturelles
L’héliciculture demande une formation solide

Ce dont vous avez besoin pour créer votre activité hélicicole

Vous pourrez élever trois races d’escargots. Il y a les petits gris, les gros gris et les escargots de Bourgogne. Si vous souhaitez élever des escargots de Bourgogne, vous aurez besoin d’un sol calcaire. Vous aurez aussi besoin de :

Déterminez le climat approprié

La plupart des escargots préfèrent la chaleur et l’humidité, entre 25 et 30 °C et entre 80 et 95 % d’humidité. Renseignez-vous sur l’espèce que vous allez élever pour savoir si vous pouvez les laisser dehors ou non . Prenez aussi en compte le vent. Il amène les escargots à sécher, c’est pourquoi vous devez installer l’élevage dans un lieu abrité si cela est possible.

Un terrain pour l’élevage des escargots

Pour commencer l’élevage des escargots, vous aurez besoin d’un terrain. Idéalement, il vous faudrait choisir une zone assez humide et un peu en altitude. Le terrain doit être sécurisé avec une clôture électrique et la partie extérieure doit être d’au moins 500 m2.D’octobre à mars, l’élevage pourra se faire en partie hors-sol à l’intérieur et à l’extérieur d’avril à septembre. L’astuce pour limiter les coûts et faire des économies est de choisir un bâtiment qui existe déjà et de réaliser soi-même les parcs extérieurs.

Installez une clôture selon le nombre d’animaux

Installez une clôture selon le nombre d’animaux
Vous pouvez installer du grillage à poules, car les escargots détestent grimper dessus. Essayez aussi avec des parpaings et des briques . Enterrez la clôture à au moins 20 cm sous la surface du sol pour éviter que les escargots creusent dessous et s’échappent.S’il n’y a pas de toit, il suffit d’une clôture d’une dizaine de centimètres de haut. Si vous y mettez un toit, vous devez construire un enclos au moins aussi haut que la hauteur des plantes qui vont se trouver dedans.

Un local de transformation, une arrivée d’eau et de la nourriture

Vous devrez aussi vous assurer d’avoir un local de transformation à disposition ainsi qu’une source naturelle ou une arrivée d’eau. Ce que vous devez savoir, c’est que les escargots ont besoin d’eau et d’arrosage pendant certaines périodes. Pour chaque kilo d’escargot, estimez environ 2 kg de nourriture. Il peut s’agir de maïs, de blé, d’orge ou de soja. Vous aurez aussi besoin de temps pour réaliser l’élevage d’escargots.

Décidez si vous voulez ou non un toit

Il peut offrir de l’ombre et un élément de protection supplémentaire contre les intempéries, mais cela va vous couter plus cher. Si vous avez construit l’enclos dans un matériau que les escargots peuvent escalader facilement, vous devez installer un toit pour les empêcher de s’enfuir . Vous pouvez par exemple installer un grillage fin. Vous pouvez le couvrir de tissu fin pour renforcer la protection. Si vous mettez un toit, vous allez devoir aussi prévoir un moyen d’avoir accès à vos animaux. Si vous utilisez du grillage à poules, fixez le toit avec des bouts de fil de fer entortillés pour pouvoir les défaire et accéder aux escargots chaque fois que cela est nécessaire.

Remplissez l’enclos du substrat adapté

Assurez-vous que la terre reste bien aérée. Ils vont pondre leurs œufs dans le sol, c’est pourquoi il est important qu’ils puissent y creuser facilement . Évitez les choses suivantes :
  • les sols très sableux (ils ne vont pas retenir l’eau)
  • les sols lourds riches en argile
  • les sols très acides (cela pourrait abimer leurs coquilles)
    Remplissez l’enclos du substrat adapté

    Mettez des plantes dans l’enclos

Les buissons et les petits arbres leur apporteront de la nourriture et un abri. Essayez par exemple d’y planter des patates douces, des citrouilles et des légumes à feuilles vertes .Vous pourriez aussi envisager de planter de petits arbres à l’extérieur de l’enclos. Cela les protègera du vent, du soleil et de la pluie .

Ajoutez un petit récipient d’eau

Vous pouvez récupérer l’eau de pluie, car l’eau du robinet contient souvent des substances chimiques, comme le chlore, qui ne sont pas bonnes pour les escargots. Utilisez un récipient peu profond (par exemple le couvercle d’un bocal) pour éviter que les escargots se renversent dedans et se noient. Si l’eau commence à avoir l’air très sale ou pleine de saletés, remplacez-la .

Choisissez la structure

Les escargots peuvent ronger le carton et ils ont tendance à être des rois de l’évasion, c’est pourquoi vous avez besoin de quelque chose de résistant . Une boite en bois fera très bien l’affaire. Assurez-vous qu’elle est faite d’aggloméré et qu’elle résiste aux termites. Les vieux bidons d’huile ne coutent pas très cher et font aussi très bien l’affaire. Vous pouvez aussi utiliser des récipients en verre ou en plastique. Si vous n’avez pas beaucoup d’escargots, vous pouvez aussi les mettre dans une boite alimentaire en plastique. Si vous en avez plus, envisagez de leur proposer un aquarium.

Percez des trous dans le couvercle

Percez des trous dans le couvercle
Les élevages d’escargots doivent être bien aérés pour que vos petits amis puissent bien respirer. Si vous laissez éclore les bébés, envisagez d’y mettre du grillage fin par-dessus pour les empêcher de s’enfuir. Si vous voulez simplement vous occuper d’escargots adultes, vous pouvez percer des trous dans le couvercle, du moment qu’ils restent plus petits que vos animaux .

Posez la structure sur un support

Vous devriez relever l’élevage au niveau de la taille pour pouvoir y travailler dessus plus facilement. Si vous voulez la garder dehors, le support permettra de tenir les prédateurs éloignés. Vous pouvez utiliser des parpaings empilés les uns sur les autres . Vous devriez aussi installer vos petits protégés loin de la lumière directe du soleil pour conserver un taux d’humidité approprié. Ne les mettez pas sous une bouche d’aération, car cela pourrait les amener à sécher.

Aménagez l’intérieur

Mettez au moins 5 cm de substrat au fond du récipient. Donnez-leur un abri, par exemple un récipient en plastique à l’envers ou un pot à fleurs à moitié enterré . N’utilisez pas de la terre prélevée dans votre jardin, car elle pourrait contenir d’autres organismes.

Donnez-leur à manger

Si vous n’avez rien planté dans le récipient, vous devez donner à manger à vos escargots dans le cadre d’un système intensif. Vous pouvez leur donner des herbes, des pelures de légumes ou des morceaux de fruits. Évitez les plantes à feuilles poilues et toutes celles qui pourraient contenir du poison . Si vous laissez des aliments dedans qu’ils ne mangent pas et qui commencent à moisir, retirez-les. Vous pouvez leur donner des mangues, des bananes, des poires, des aubergines, des figues, des tomates et des concombres. Ces animaux ont besoin de protéines et ils vont en consommer à partir des patates douces et des bananes plantains. Vous pouvez aussi leur donner certains restes comme le riz et les haricots, mais vous devez vous assurer qu’ils ne contiennent pas de sel .
Donnez-leur à manger

Donnez-leur un récipient peu profond avec de l’eau

Les couvercles de bocaux font très bien l’affaire. L’eau du robinet peut contenir du chlore qui est toxique pour vos animaux. Donnez-leur de l’eau de pluie ou de l’eau en bouteille .

Déterminez le besoin d’un système semi-intensif

Si vous avez déjà un système extensif et si vos escargots vont bientôt se reproduire, vous pourriez envisager d’ajouter un élément intensif pour l’éclosion et le développement des jeunes. Si vous avez déjà un système intensif pour les œufs et les bébés, vous pourriez vous rendre compte qu’un élément extensif est nécessaire au fur et à mesure que les œufs grossissent et ont besoin d’espace.

Assurez-vous que l’élevage est assez grand

Augmentez l’espace disponible au fur et à mesure que la population augmente à l’intérieur. La surpopulation pourrait les empêcher de grossir tout en encourageant la dispersion de maladies parmi les animaux. En général, vous devez avoir environ un mètre carré pour 100 bébés et un mètre carré pour sept à dix adultes .

Remplacez le substrat

Environ une fois toutes les deux semaines, sortez les escargots et remplacez le substrat par du neuf. Assurez-vous aussi de retirer les bouts d’aliments moisis en même temps. Vous devez le faire autant dans le cas d’un système intensif qu’extensif .Faites attention en déplaçant les bébés. La coquille des adultes est suffisamment dure pour pouvoir les attraper, mais essayez plutôt de déplacer les jeunes en les faisant grimper sur une feuille de papier avant de les transférer délicatement.

Laissez de l’eau propre dans l’enclos

Laissez de l’eau propre dans l’enclos
Utilisez des récipients peu profonds comme des couvercles de bocaux ou de pots de yaourt pour éviter que les animaux tombent dans l’eau. Si l’eau commence à avoir l’air sale ou s’il y a des choses qui flottent dedans, remplacez-la immédiatement.

Qu’en est-il de la rentabilité de l’activité d’élevage d’escargots ?

Il est assez difficile d’estimer la rentabilité de l’activité d’élevage d’escargots, car cela va dépendre des conditions climatiques et de la technicité de l’héliciculteur. À titre d’exemple, comptez environ 21 000 euros pour 1 tonne d’escargots vendue. Ce qui fait environ 21 euros le kilo transformé. Notez que vous devrez également prévoir des charges d’exploitation comme l’achat des escargots pondeurs et de la nourriture.
Il vous faudra également disposer d’un budget pour :
  • achat des escargots pondeurs (compter 1500 € pour une production finale d’une tonne),
  • nourriture : compter 800 € par tonne d’escargots produite,
  • Les assurances,
  • les rémunérations et salaires
  • Les charges sociales
  • L’eauL’électricité
  • La location
  • Les déplacements
  • L’entretien
  • Les fournitures
  • La publicité
  • Les emballages
  • Les impôts et les taxes

Voici quelques conseils pour bien se positionner sur le marché de l’héliciculture :

  • Viser la transformation : escargots pré-cuisinés, ou mieux, cuisinés.
  • Se positionner sur la qualité et le fait que les escargots ont été nourris sainement.
  • Viser aussi la vente directe au consommateur.
    positionner sur le marché de l’héliciculture

    Les étapes pour s’installer en tant qu’éleveur d’escargots, et créer un élevage d’escargots

  • Se former (en cycle long ou court, par exemple auprès d’un CFPPA),
  • Mener une étude de marché,
  • Identifier le terrain et les fournisseurs, lister les besoins de démarrage et les dépenses courantes,
  • Etablir un plan financier,
  • Rédiger un business plan et rechercher des financements (s’adresser à la Chambre d’agriculture),
  • Choisir son statut juridique agricole (cliquez ici pour connaître tous les détails),
  • Elaborer les outils de communication,
  • Lancer la production.
Avertissements: Ne mettez jamais leur récipient au soleil. Ne les relâchez jamais dans la nature et faites attention de ne pas les laisser s’échapper. Ils peuvent détruire de nombreuses cultures et causer des problèmes financiers à de nombreux fermiers .

En conclusion

Avant de se lancer dans cette activité saisonnière délicate, il est essentiel de suivre les étapes ci-dessus. Vous devez vous poser les bonnes questions, notamment sur la région, l’établissement, le statut, le terrain, l’investissement, les futurs clients, les concurrents directs et indirects et le circuit de distribution. Pour vous aider à voir plus clair, vous pourrez même aller voir un ou plusieurs élevages. Enfin, retenez que l’élevage d’escargots comestibles est une vraie science, c’est pour cela qu’il faut bien s’informer avant de se lancer.Construisez l’élevage dans un lieu facile d’accès. Vous allez devoir y accéder souvent pour les nourrir et pour nettoyer. En même temps, il est important que vous preniez en compte la sécurité de vos animaux contre les prédateurs. Utilisez un vaporisateur pour vaporiser de l’eau tous les jours dans leur habitat. Les escargots aiment l’humidité.
Les étapes pour s’installer en tant qu’éleveur d’escargots, et créer un élevage d’escargots
Assurez-vous que les animaux ne peuvent pas s’échapper. Quel que soit le type de système que vous utilisiez, vous devez être sûr que vos petits protégés ne vont pas prendre la poudre d’escampette. Ils peuvent soulever jusqu’à 50 fois leur poids ! Vous devez lester les couvercles pour être sûr qu’ils ne vont pas s’enfuir .

JeunInfo

Webmaster & blogueur fondateur du site : JeunInfo

COMMENT CRÉER UN ÉLEVAGE D ESCARGOTS

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Publication publiée :27 juillet 2022
  • Post category:DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
  • Temps de lecture :27 min de lecture
  • Dernière modification de la publication :24 avril 2023