COMMENT FAIRE BAISSER LE NOMBRE DE PLAQUETTES SANGUINES

Comment faire baisser le nombre de plaquettes sanguines ?

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment faire baisser le nombre de plaquettes sanguines ?

Les plaquettes sanguines sont de petites cellules dépourvues de noyau qui circulent dans le sang avec les globules rouges et les globules blancs. Elles ont un rôle majeur dans la coagulation sanguine. Les plaquettes minuscules ne constituent qu’un infime fragment du volume sanguin total. La fonction des plaquettes est principalement d’empêcher une hémorragie en coagulant le sang.Un taux normal de plaquettes est situé entre 150 000 et 450 000. Néanmoins, dans de rares cas, certaines personnes développent une maladie qui pousse la moelle osseuse à fabriquer trop de plaquettes . Cela peut conduire à la formation de gros caillots sanguins, lesquels peuvent provoquer des problèmes de santé graves tels que des attaques cérébrales ou cardiaques. Vous pouvez faire baisser le nombre de vos plaquettes sanguines via des changements d’alimentation, de mode de vie ou un traitement médical.

Définition : c’est quoi les plaquettes sanguines ?

Les plaquettes sanguines, aussi appelées “thrombocytes”, sont issues des mégacaryocytes, grosses cellules produites par la moelle osseuse. Elles circulent dans le sang avec les globules rouges et les globules blancs. Elles jouent un rôle primordial lors de certaines étapes de la coagulation, phénomène très complexe. L’activation plaquettaire a lieu lors des saignements liées à des plaies et évitent également les hémorragies internes.
Définition : c'est quoi les plaquettes sanguines ?

Quelle est la cause de plaquettes sanguines trop élevées ?

Une augmentation du taux de plaquettes (thrombocytose) provoque un risque de thrombose ou caillot par formation d’agrégats plaquettaires provoquant une obstruction vasculaire, veineuse ou artérielle. Elles sont élevées lorsqu’elles dépassent 500 000/ mm³. Les pathologies généralement en cause sont notamment la splénectomie (ablation de la rate), des maladies infectieuses, des maladies inflammatoires, une hémorragie massive, une carence en fer chronique, une thrombocytémie essentielle (sans cause retrouvée), des syndromes myélo-prolifératifs chroniques, des syndromes myélo-dysplasiques, la maladie de Hodgkin, une cirrhose, ou encore une pancréatite.

Quels examens pour mesurer ses plaquettes sanguines ?

Le diagnostic des anomalies plaquettaires se fait sur une simple prise de sang qui permet de savoir si elles sont trop élevées ou trop basses. L’origine d’un nombre anormal de plaquettes est ensuite exploré par d’autres examens (myélogramme, recherche de maladie auto-immune…). Un bilan de coagulation complet est généralement prescrit.

Quel traitement en cas de problème de plaquettes sanguines ?

Le traitement des anomalies du nombre des plaquettes est évidemment celui de la cause. En cas de plaquettes trop élevées, une chimiothérapie peut parfois être nécessaire. Dans tous les cas, on utilisera un traitement anti-agrégant plaquettaire pour éviter la formation de caillots intra-vasculaires. En cas de thrombopénie, si celle-ci est centrale, une transfusion de plaquettes peut être nécessaire. En cas de thrombopénie périphérique, des corticoïdes ou des immunoglobulines peuvent être efficaces. Si, après une analyse de sang complète, le résultat indique une augmentation du taux de plaquettes, il est fondamental de vous rendre chez un hématologue pour découvrir la cause de ce résultat. Les raisons pour lesquelles la taux de plaquettes augmente sont nombreuses et les connaître est fondamental pour prendre le traitement le mieux adapté.
Quel traitement en cas de problème de plaquettes sanguines ?
Ces propositions vous indiquent comment faire baisser un taux de plaquettes élevé jusqu’à atteindre un taux normal. Elles ne remplacent en aucun cas un traitement médical. Avant de consommer les plantes médicinales et les remèdes naturels proposés, il est conseillé de consulter un docteur.

Le ginkgo biloba

L’une des meilleures plantes pour faire baisser le taux de plaquettes jusqu’à atteindre un taux normal est le ginkgo biloba car, riche en antioxydants et terpénoïdes, il prévient la formation de caillots en réduisant la viscosité du sang. Il est conseillé de le consommer sous forme de capsules pour faciliter sa prise et profiter au maximum de ses priorités. Attention, cette puissante plante médicinale ne doit pas être consommée sans l’avis d’un médecin car elle peut avoir des conséquences sur l’effet de certains médicaments comme l’ibuprofène, l’aspirine, les antidépresseurs, les traitement hépatiques ou les convulsifs. Le ginko contient une substance nommée terpène, laquelle fluidifie le sang et empêche la formation de caillots. Le ginko permet aussi d’améliorer la circulation sanguine et augmente la production corporelle de warfarine, laquelle favorise la dissolution des caillots sanguins. Vous trouverez du ginko sous forme de gélules ou liquide. Vous pouvez acheter ces compléments alimentaires dans un magasin de diététique ou en pharmacie. Si vous pouvez mettre la main sur des feuilles de ginko, vous pouvez les bouillir dans l’eau pendant 5 à 7 minutes pour en boire l’extrait sous forme de tisane .
Avec le ginkgo, votre circulation sanguine est améliorée et votre sang ne favorise pas la formation des caillots. C’est un complément alimentaire, donc naturel. C’est très efficace. Vous verrez qu’au bout d’un temps record, vos plaquettes sanguines disparaîtront
Les contre-indications du ginkgo biloba sont :
  • Femmes enceintes ou allaitantes
  • Personnes âgées de moins de 12 ans
  • Personnes souffrant d’anxiété, insomnie ou de stress puisque c’est un puissant stimulant
  • Personnes prenant des anticoagulants
  • Personnes avec des ulcères, internes ou externes
  • Femmes avec des menstruations abondantes, car les saignement pourrait être augmentés.
  • Personnes épileptiques ou qui ont souffert de convulsions
    Le ginkgo biloba

    Le ginseng,

Le ginseng,en plus d’être une bonne solution pour combattre la fatigue et avoir de l’énergie, est aussi indiqué pour réduire les taux de plaquettes élevés en raison de son effet anticoagulant et de sa teneur en antioxydants. De même que le ginkgo biloba, vous devez consulter un médecin avant de le consommer.Le ginseng contient une substance qui permet de réduire la multiplication des plaquettes et empêche ce faisant la formation de caillots sanguins. On trouve du ginseng en gélules dans les magasins diététiques et en pharmacie. On en ajoute souvent dans les boissons et aliments énergétiques pour le sport. Le ginseng provoque chez certaines personnes des insomnies et des nausées. Vous devriez donc prendre ce produit à l’essai pour connaitre sa réaction sur votre organisme.
Le ginseng

Cette plante est contre-indiquée dans les cas suivants :

  • Les femmes enceintes ou qui allaitent.
  • Enfants de moins de 12 ans.
  • Les personnes souffrant d’anxiété, nervosité ou d’insomnie.
  • Les patients atteints de varices ou de maladie vasculaire.
  • Les patients souffrant d’hypertensions ou de maladies cardio-vasculaires, parce que cette plante peut augmenter la tension artérielle et interférer avec des médicaments pour le traitement de ces conditions.
  • Diabétiques sous médicaments, car il peut interférer avec le traitement.
  • Les patients ayant des problèmes de thyroïde.
  • Les personnes souffrant de maux de tête sévères.
  • Ceux qui ont des maladies auto-immunes de toute nature telles que le lupus ou le VIH.
  • Les personnes ayant été transplantées.
  • Ceux qui prennent d’autres stimulants tels que le café ou le thé.

L’ail

L’ail est un remède maison très connu pour diminuer la quantité de plaquettes dans le sang grâce à son contenu en allicine, composé qui agit comme vasodilatateur et anticoagulant. Pour que ses effets soient ceux attendus, il doit être consommé de préférence cru. L’ail cru ou en poudre contient un composant nommé allicine, lequel bloque la capacité de l’organisme à produire des plaquettes, ce qui en réduit par conséquent le nombre dans le sang.
L'ail
Votre organisme réagit à la baisse des plaquettes en améliorant son immunité, laquelle permet de protéger l’organisme de toute intrusion étrangère, telle que les virus et les bactéries. L’allicine contenue dans l’ail diminue rapidement à la cuisson, il vaudrait donc mieux le consommer cru. L’ail cru peut provoquer des indigestions chez certaines personnes. Vous devriez donc en retirer le germe et le manger avec d’autres aliments.

Mangez des grenades pour leurs effets antiplaquettes

Les grenades contiennent des polyphénols, lesquels ont un effet antiplaquettes, ce qui veut dire que ces phénols ralentissent la capacité du corps à produire des plaquettes et les empêchent de former des caillots. Vous pouvez manger des grenades fraiches, boire du jus de grenades ou ajouter un extrait de grenade à vos plats.

Les acides gras essentiels Oméga 3

ne sont pas seulement bénéfique pour maintenir une peau saine ou pour élever nos niveaux de bon cholestérol, mais ils sont aussi un grand allié pour inhiber efficacement la production de plaquettes, en aidant à réduire leur niveau.Ce nutriment est présent principalement dans:
  • Les poissons gras comme le saumon, la truite, les sardines, les anchois ou le thon.
  • Les fruits de mer tels que les crevettes ou les crabes.
  • Le jaune d’œuf.
  • les huiles végétales comme l’huile de canola, de noix, de soja ou de noisettes.
  • Fruits secs.
Nous recommandons de manger 3 fois par semaine des poissons de la liste et d’ajouter à votre régime alimentaires des aliments riches en oméga 3

Mangez des fruits de mer riches en omégas 3 pour bloquer la production de plaquettes

Mangez des fruits de mer riches en omégas 3 pour bloquer la production de plaquettes
Les acides gras omégas 3 ont un effet positif sur la non-production des plaquettes, ils fluidifient le sang et réduisent les risques de coagulation sanguine. Ces acides se trouvent en bonnes quantités dans des poissons gras et fruits de mer tels que le thon, le saumon, le hareng, les sardines, les coquilles Saint-Jacques et les coquillages. Essayez de consommer ces poissons et fruits de mer deux à trois fois par semaine pour parvenir aux apports recommandés en omégas 3. Vous pouvez prendre de 3 000 à 4 000 mg de gélules à base d’huile de poisson par jour si vous n’aimez pas en manger.

Les poissons gras (saumon, sardine, maquereau, hareng…)

On les trouve dans les poissons gras (saumon, sardine, maquereaux …), dans les fruits oléagineux (noisettes, amandes, noix, graines de lin) et dans certaines huiles végétales (huile de noix, l’huile de colza et l’huile de pépin de raisin). or Quels aliments pour faire baisser les plaquettes ? Les fruits et légumes qui contiennent ces salicylates empêchent aussi le sang de former des caillots. Ils améliorent aussi le système immunitaire et endiguent la prolifération des plaquettes. Les légumes riches en salicylate sont les concombres, les champignons, les courgettes, les radis et la luzerne. Comment faire redescendre les plaquettes ? La prise en charge repose sur un traitement évitant la formation de thrombose (caillot), qui fait appel à l’aspirine à faible dose, et sur un traitement qui réduit le nombre de plaquettes (comme l’hydroxyurée, le pipobroman, les interférons pégylés, les inhibiteurs JAK).
Il existe d’autres aliments qui fonctionnent comme antiagrégants plaquettaires car ils empêchent la formation de caillots. Parmi eux,
  • l’oignon cru
  • l’ananas
  • le kiw
  • le soja
  • le raisin noir.
Vous pouvez les ajouter à votre régime pour faire baisser les taux de plaquettes dans votre sang. En revanche, les aliments riches en vitamine K ne sont pas recommandés pour les personnes qui ont un taux de plaquettes élevé car ils peuvent empêcher les médicaments anticoagulants d’agir normalement et favoriser l’augmentation des plaquettes. Il faut éviter la consommation de :
  • brocolis
  • épinards
  • mâche
  • choux
  • légumes verts
  • viande de veau
    Les poissons gras (saumon, sardine, maquereau, hareng…)

    Manger beaucoup d’aliments contenant des alliacés

Une autre astuce naturelle que nous vous donnons pour faire baisser les plaquettes sanguines, est de manger beaucoup d’alliacés. Les alliacés sont des composés volatiles présents dans certains légumes bulbes comme l’ail, l’oignon, l’échalote. L’ail, l’oignon et l’échalote augmentent la fluidité du sang et luttent contre la thrombose veineuse. Une consommation fréquente d’ail, d’oignon ou d’échalote diminue le taux du mauvais cholestérol sanguin. Il faut noter que le mauvais cholestérol est responsable des plaques d’athéromes.

Manger beaucoup d’aliments contenant des antioxydants naturels

Manger beaucoup d’aliments contenant des antioxydants naturels est aussi une astuce naturelle pour faire baisser les plaquettes sanguines. Les antioxydants sont très efficaces pour le renforcement et la dilatation de la paroi des vaisseaux sanguins. On trouve les antioxydants dans les baies rouges comme la myrtille, le cassis et la framboise. Vous pouvez aussi retrouver les antioxydants dans le thé vert (catéchines), dans le raisin, dans la pomme et dans les agrumes.

Buvez du vin rouge pour réduire les risques de formation de caillots sanguins

Le vin rouge contient des flavonoïdes issus de la peau du raisin rouge pendant sa macération. Ces flavonoïdes empêchent la surproduction de cellules sur les parois des artères, un processus dû à un trop grand nombre de plaquettes dans le sang. Cela diminue aussi les risques de coagulation du sang. Une unité d’alcool correspond à environ deux verres de vin. Les hommes ne devraient pas boire plus de 12 unités par semaine et pas plus de trois verres par jour. Les femmes ne devraient pas boire plus de 10 unités de vin par semaine et pas plus de deux verres par jour. Les hommes comme les femmes devraient se passer de boissons alcoolisées deux à trois fois par semaine .

Mangez des fruits et des légumes qui contiennent des salicylates, lesquels permettent de fluidifier le sang

Mangez des fruits et des légumes qui contiennent des salicylates, lesquels permettent de fluidifier le sang
Les fruits et légumes qui contiennent ces salicylates empêchent aussi le sang de former des caillots. Ils améliorent aussi le système immunitaire et endiguent la prolifération des plaquettes. Les légumes riches en salicylate sont les concombres, les champignons, les courgettes, les radis et la luzerne. Les fruits contenant du salicylate sont les baies de toutes sortes, les cerises, le raisin et les oranges.

Ajoutez de la cannelle à vos plats pour réduire la formation de plaquettes

La cannelle contient un composant nommé « aldéhyde cinnamique » qui est reconnu pour réduire la prolifération des plaquettes et par conséquent aussi les caillots sanguins.Ajoutez de la cannelle en poudre à vos pâtisseries où à vos légumes à la vapeur. Vous pouvez aussi faire bouillir des bâtons de cannelle dans une tisane ou dans du vin.

Manger beaucoup d’aliments riches en vitamines et en sels minéraux

Il est important de manger beaucoup d’aliments riches en vitamines et en sels minéraux. Car certaines vitamines et certains sels minéraux facilitent la fluidité sanguine. Comme vitamines, nous pouvons citer la Vitamine C (les agrumes, les kiwis et les fruits rouges). La vitamine E (huile de tournesol, noix et noisette). Parmi les sels minéraux que nous devons consommer, nous pouvons citer : le sélénium (fruits de mer, légumes secs, les noix, abats de poulet ou de dinde).Et aussi le Zinc (fruits de mer, le foie de veau, les champions et les lentilles).

Arrêtez de fumer pour empêcher la coagulation du sang

Arrêtez de fumer pour empêcher la coagulation du sang
Fumer vous fait courir un plus grand risque de développer des caillots de sang en raison des multiples composants nocifs contenus dans les cigarettes (dont la nicotine). Fumer épaissit le sang et favorise l’agglomération des plaquettes. Les caillots sanguins sont responsables de problèmes de santé très graves comme les pathologies cardiaques ou les attaques cérébrales. Arrêter de fumer est ce que vous avez de mieux à faire pour empêcher la formation de ces caillots sanguins. Il est difficile d’arrêter de fumer et il est difficile de le faire du jour au lendemain.

Buvez du café pour son effet antiplaquettes

Le café a un effet antiplaquettes, ce qui veut dire qu’il réduit leur nombre dans le sang et les empêche de s’agglomérer. Cet effet antiplaquette du café n’est pas dû à la caféine, mais au phénol. Vous pouvez donc tout de même tirer des bénéfices de ce phénol en buvant du café décaféiné .

Prenez un médicament qui fluidifie le sang, suivant la prescription de votre médecin

Dans certaines conditions, votre médecin vous prescrira un médicament pour fluidifier le sang. Ce médicament empêchera le sang de s’épaissir, d’agglomérer les plaquettes et de former des caillots sanguins. Il existe une grande variété de médicaments à cet usage et votre médecin saura vous prescrire celui qui vous convient.

Soumettez-vous à un traitement nommé plasmaphérèse

Soumettez-vous à un traitement nommé plasmaphérèse
Dans des situations d’urgence, votre médecin peut vous recommander une plasmaphérèse, laquelle fera décroitre rapidement le nombre de plaquettes sanguines. Une plasmaphérèse consiste à insérer une ligne intraveineuse dans l’un de vos vaisseaux sanguins pour prélever du sang. Ce sang passe ensuite dans une machine qui supprime les plaquettes qui s’y trouvent. Le sang débarrassé de ses plaquettes est ensuite transfusé à nouveau dans votre organisme via une autre intraveineuse .

JeunInfo

Webmaster & blogueur fondateur du site : JeunInfo

COMMENT FAIRE BAISSER LE NOMBRE DE PLAQUETTES SANGUINES

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Publication publiée :11 août 2022
  • Post category:DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
  • Temps de lecture :25 min de lecture
  • Dernière modification de la publication :23 avril 2023