COMMENT AVOIR DE LA CONVERSATION

Comment avoir de la conversation ?

Comment avoir de la conversation ?

Avoir de la conversation : vous avez parfois du mal à tenir une conversation ? C’est dommage, car papoter avec ses collègues, ses proches ou même de parfaits inconnus a de nombreux avantages. Comment se lancer ? L’art de la conversation est important pour tous les âges de la vie, de l’enfance à la vieillesse en passant par la période adulte. Apprendre à communiquer avec respect à l’égard des autres représente probablement l’un des atouts les plus importants. Fort heureusement, ce n’est pas impossible d’améliorer ses compétences en la matière. Grâce à quelques stratégies et exemples spécifiques, vous pourrez discuter de tout et rien avec confiance. Il peut être difficile d’avoir une conversation intéressante. Parfois, vous vous sentez timide ou vous pourriez ne pas avoir beaucoup de choses en commun avec la personne avec laquelle vous discutez. Il n’est pas aussi difficile que ce que vous pouvez imaginer d’avoir une discussion intéressante, mais il va vous falloir un peu d’entrainement. Que ce soit à un diner, à l’école ou au téléphone, les conversations intéressantes commencent lorsque deux personnes se sentent à l’aise en se parlant l’une à l’autre. Il existe plusieurs techniques que vous pouvez apprendre pour vous détendre et pour avoir une excellente conversation avec presque n’importe qui.

Et si le secret, c’était plutôt d’apprendre à papoter ?

“Le bavardage est un art, mais aussi un outil essentiel à maîtriser pour s’épanouir en société”, expliquent Iris Posthouwer et Liz Luyben, autrices du livre Smalltalk Survival. Ainsi que le souligne Iris, « le bavardage est quelque chose que nous faisons très fréquemment, auquel il est presque impossible d’échapper. Ce n’est pas possible de traverser la vie en étant hermétique aux interactions sociales autour de nous : du supermarché à l’école en passant par la machine à café, on croise toujours des personnes qu’on connaît et avec qui il faut échanger quelques mots. Et si ces conversations se passent de manière fluide, cela présente de nombreux avantages.” Lesquels ?
Les gens vous voient sous un jour plus favorable, ils vont avoir tendance à chercher votre compagnie. Le bavardage est la fondation de toute relation, cela permet de créer des liens
rappelle Iris. C’est par le biais des petites interactions qu’on peut mettre les gens à l’aise, avant de se lancer dans une conversation plus longue ou de parler de sujets plus sensibles. Tout est une question de connexion : l’humain est sociable de nature, et réagit favorablement aux interactions qui se déroulent de manière fluide.” Plus facile à dire qu’à faire ? Grâce à ce cursus accéléré, devenez la reine du bavardage et ne laissez plus jamais votre langue dans votre poche.
Et si le secret, c’était plutôt d’apprendre à papoter ?

Pratiquez l’écoute active

Beaucoup ne réalisent pas l’importance d’écouter et de prêter attention lors d’une conversation. En fait, c’est sans doute le plus important pour avoir une conversation intéressante. Pratiquer l’écoute active nécessite deux ou trois petites choses de base . Concentrez-vous sur ce que l’on vous dit. C’est principalement une action cérébrale. Plutôt que de simplement « écouter » ce qui est dit, vous devez prendre l’habitude de « penser » à ce que l’on vous dit pendant que l’on vous parle. Ce type de concentration peut être fatigant au début, mais avec de la pratique, cela devient plus facile. Montrez que vous êtes à l’écoute. Cela passe principalement par une attitude physique. Regardez la personne qui vous parle pour montrer que vous êtes attentif. Acquiescez lorsque vous êtes d’accord. Dites « mmhh » de temps en temps. Posez des questions pertinentes.

Prenez des initiatives

Il est difficile d’être un bon débatteur si vous attendez simplement que les autres viennent à vous. Avoir suffisamment confiance en vous pour sortir de votre zone de sécurité pour aller vers autrui et discuter vous permettra d’améliorer vos compétences en matière de conversation. Commencez par discuter avec des personnes que vous connaissez. Une simple question comme « comment ça va aujourd’hui ?» peut démarrer une conversation. Lorsque vous vous sentez capable de mener une conversation avec des amis ou des membres de la famille, vous pouvez vous rendre dans différents lieux publics pour discuter avec d’autres personnes : des bars, des clubs, des manifestations sociales plus larges (des fêtes, des rencontres), etc. Tout ce que vous avez à faire pour démarrer une conversation avec une personne que vous ne connaissez pas, c’est de dire « bonjour, je m’appelle… Comment vous appelez-vous ?» Vous pouvez aussi commencer en abordant quelque chose de précis « j’aime bien votre pull, où l’avez-vous trouvé ?» ou encore, « super, vous aimez …… » (Quelque chose d’inscrit sur le t-shirt par exemple, un nom de groupe de musique, un auteur, etc.)

Trouvez le bon moment

Personne n’aime être interrompu en plein milieu de ses activités ou de ses préoccupations. Lorsque vous essayez d’entamer la conversation, essayez de garder à l’esprit que la clé du succès est de trouver le bon moment. Par exemple, si vous devez avoir une conversation importante avec votre chef, essayez de trouver le bon moment en avance. Cela vous assurera à tous les deux d’avoir le temps nécessaire pour avoir une conversation productive . Il est aussi important de trouver le bon moment pour les conversations spontanées. Vous cherchez peut-être une façon de faire la connaissance de votre nouveau voisin. Vous ne devriez peut-être pas engager la conversation si vous le voyez entrer dans l’immeuble trempé jusqu’aux os, épuisé ou chargé de plusieurs sacs de courses. À ce moment-là, un simple « bonjour, ça va ? » suffit. Vous pourrez apprendre à vous connaitre plus tard lorsque le moment sera plus opportun. Si une personne établit un contact visuel avec vous, c’est le moment d’engager la conversation. Imaginez par exemple que vous êtes dans une librairie et que quelqu’un regarde souvent dans votre direction en essayant de voir quels sont les livres qui semblent vous intéresser. Vous pouvez engager la conversation en disant quelque chose comme : « Cet ouvrage me parait intéressant, aimez-vous les biographies ? »
Trouvez le bon moment

Lorsque vous voulez parler avec votre mari pour envisager la possibilité de recueillir un chiot, vous devez le faire au moment opportun. Si vous savez qu’il n’apprécie pas le matin, il est déconseillé de lui parler avant qu’il ait bu son café et soit bien réveillé.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Discutez des choses qui vous entourent

Vous arriverez à améliorer vos compétences en matière de conversation si vous arrivez à les ancrer dans le moment présent. Prenez le temps tous les jours pour entamer la conversation avec une personne que vous rencontrez dans votre vie de tous les jours. Par exemple, vous pourriez essayer de parler avec la personne qui se trouve derrière vous pendant que vous attendez votre café. Faites un commentaire ou posez-lui une question à propos de quelque chose qui se trouve près de vous. Cela aura l’air naturel et c’est une excellente façon de démarrer la conversation . Essayez de lui dire : « j’adore le café ici, quel est votre préféré ? » Cela montre que vous êtes intéressé par une discussion tout en la démarrant de manière naturelle. Dites quelque chose de positif. En faisant un commentaire positif sur un ton enjoué, vous obtiendrez de bien meilleurs résultats qu’en disant quelque chose de désagréable. Dites par exemple : « Il fait bon aujourd’hui ! J’adore quand le climat me permet de sortir avec un simple t-shirt. »

N’ayez pas peur des sujets plus banals

“Il fait beau aujourd’hui, hein?” On vous l’accorde, cela peut sembler l’approche la plus banale au monde, mais pour Iris et Liz, même la météo peut donner lieu à une chouette conversation. “Tout sujet est bon pour papoter. Il est possible d’avoir des discussion profondes et intéressantes sur des sujets légers comme la météo, tout comme il est possible aussi d’avoir des discussions très superficielles sur des sujets aussi profonds que la politique ou la mort.

Intéressez-vous à la personne

Tout le monde a des centres d’intérêt. Lorsque la conversation s’épuise, continuez en parlant de choses auxquelles la personne s’intéresse. Si vous ne savez pas quels sont ses centres d’intérêt, demandez-lui. Faites des commentaires appropriés, par exemple, « comment avez-vous découvert… ?» Si vous posez une question relative à une inscription sur un pull et que l’on vous répond « non, c’était un cadeau » ou « je trouvais ça sympa », ne vous découragez pas. Expliquez comment vous connaissez le sujet et pourquoi vous aimez ça.

Imitez les conversations que vous entendez

Les bons orateurs apprennent des meilleurs. Pour trouver des personnes expertes en la matière, écoutez des émissions, des podcasts, regardez des émissions que vous appréciez ou participez à des forums de discussion (même s’il s’agit plus d’écriture que de parler, les compétences peuvent se croiser). Prêtez attention à la dynamique des conversations à plusieurs personnes. Observez lorsque les personnes qui parlent changent : d’ordinaire, cela se fait durant les pauses ou après qu’une personne ait terminé son propos. Vous pouvez deviner lorsque quelqu’un est prêt à laisser parler une autre personne selon l’intonation de sa voix. Observez ensuite si quelqu’un d’autre est prêt à parler.
Imitez les conversations que vous entendez

Souvenez-vous des autres

Nous rencontrons tous de nombreuses personnes tous les jours. Que vous travailliez dans une grosse société ou que vous voyiez simplement de nombreuses personnes dans votre voisinage ou à l’école de vos enfants, il peut être difficile de mettre un nom sur tous les visages. Cependant, des recherches ont montré que vous pouvez augmenter la connexion avec les autres en vous rappelant leurs noms, mais aussi en utilisant leur nom pour les appeler . Lorsque vous apprenez le nom de quelqu’un la première fois, répétez-le dans la conversation. Si quelqu’un vous dit : « salut, je m’appelle Émilie », vous devriez répondre : « enchanté de faire ta connaissance Émilie. » Cette répétition immédiate vous aidera à graver le nom de la personne dans votre mémoire.

Faites-lui un compliment

Vous arriverez à briser la glace en faisant un compliment à quelqu’un. La plupart des gens répondent positivement à un compliment. Essayez de trouver quelque chose de spécifique à propos duquel vous pouvez faire un commentaire et assurez-vous d’avoir l’air sincère. Le ton de votre voix et vos expressions faciales indiquent souvent ce que vous pensez, c’est pourquoi vous devez vous assurer de faire un compliment sincère .Essayez de dire quelque chose d’encourageant à vos collègues que vous aimeriez mieux connaitre. Vous pouvez par exemple lui dire : « j’admire la façon dont tu as fait cette présentation. Tu pourrais peut-être me donner des conseils pour arriver à garder mon calme comme tu le fais. » Ce genre de compliment permet de commencer la conversation sur une bonne note, mais permet aussi d’ouvrir la porte au reste de la conversation.

Commencez la conversation par un compliment

De cette manière, vous faites la journée de votre interlocuteur ou interlocutrice. Pour faire mouche, veillez à dire quelque chose de sincère, et enchaînez sur un autre sujet, sinon vous pouvez vite tomber dans une spirale où chacun complimente l’autre à n’en plus finir. Une astuce est par exemple de suivre votre compliment d’une question : ‘Trop chouette ! Tu fais ça souvent ?’”

Essayez d’arrêter la conversation avant d’y être contraint

La façon dont une conversation se termine est importante. C’est la dernière chose qui se passe et dont les personnes se souviennent. Finissez rapidement et poliment une conversation dès que vous sentez que cela devient étrange (ou même avant si vous le pouvez). Trouvez une excuse « je dois y aller, j’ai des choses à faire ». Cela fonctionne en général très bien. Si vous pensez que la conversation s’est bien déroulée, profitez-en pour renouveler l’expérience avec cette personne. Essayez quelque chose comme « je dois y aller, mais j’aurais bien voulu continuer à discuter. Je peux avoir ton numéro de téléphone ?»
Essayez d'arrêter la conversation avant d'y être contraint

Pratiquez

Vous ne serez pas meilleur pour discuter si vous ne pratiquez pas. Rendez-vous dans des manifestations ou rencontres sociales et parlez avec des gens que vous ne connaissez pas. Commencez par des évènements ponctuels. Si cela ne fonctionne pas, vous n’aurez pas à stresser inutilement. Des rencontres mensuelles ou hebdomadaires sont particulièrement utiles lorsque vous vous sentez plus à l’aise. C’est en ayant des interactions répétées que les amitiés se nouent et se renforcent. Une fois que vous avez de nouvelles connaissances, il faut continuer à leur prêter attention en discutant avec eux. Concentrez-vous sur les compétences que vous apprenez. Tout vous sera utile pour acquérir plus d’expérience pour converser et maintenir vos relations amicales, de la reconnaissance du type de conversation, aux manières de s’intégrer dans une conversation, en passant par les commentaires à faire sur les sujets importants abordés.

Posez les bonnes questions

Il faut au moins deux personnes pour avoir une bonne conversation. Assurez-vous de faire votre part et de participer activement à la conversation. Une des meilleures façons de procéder est de poser des questions qui permettent à la conversation de se développer naturellement . Posez des questions ouvertes. Au lieu de demander : « il fait beau, n’est-ce pas ? », dites : « qu’as-tu prévu de faire en cette belle journée ? » Le premier exemple ne demande qu’une réponse par oui ou par non, ce qui a tendance à mettre fin à la conversation. Posez des questions qui entrainent des réponses autres que monosyllabiques. Posez des questions pour clarifier ce que l’autre personne a dit. Si vous discutez de certaines règles avec un adolescent, essayez de lui dire : « je comprends ta frustration, car tu as l’impression de ne pas avoir beaucoup de liberté. Que pouvons-nous faire ensemble pour trouver une solution satisfaisante pour tous les deux ? »

Entrainez-vous à écouter activement

Une personne qui écoute activement est une personne qui répond à son partenaire et qui démontre son engagement dans la conversation. Vous pouvez indiquer que vous écoutez activement en utilisant votre corps et vos mots. L’autre personne se sent mise en valeur et respectée si vous lui montrez que vous l’écoutez, ce qui est très important pour développer des conversations efficaces . Vous pouvez faire comprendre à l’autre que vous l’écoutez en utilisant un langage corporel positif. Assurez-vous de le regarder dans les yeux pendant la conversation. Essayez aussi de hocher de la tête ou d’acquiescer de la tête aux moments appropriés. Vous pouvez aussi lui montrer que vous l’écoutez grâce aux mots que vous utilisez. Vous pouvez simplement lui dire : « c’est intéressant ! » ou quelque chose de plus développé comme : « je ne le savais pas, tu peux m’en dire plus à propos de ce que tu ressens physiquement lorsque tu cours un marathon ? »Vous pouvez aussi montrer que vous écoutez activement en reformulant ce que l’autre dit. Essayez de le paraphraser. Par exemple, vous pouvez lui dire : « tu as exploré de nouvelles opportunités de faire du bénévolat, c’est très intéressant, tu as vraiment l’air enthousiasmé à l’idée d’essayer de nouvelles activités. »
Entrainez-vous à écouter activement

Souvenez-vous qu’écouter signifie aussi mémoriser et réfléchir à ce que l’autre dit. Au lieu d’essayer de trouver les bons mots pour votre réponse, concentrez-vous sur ce que vous entendez et sur la mémorisation de ces informations.

Maîtrisez les sujets abordés

“Il existe certains sujets à éviter, ou en tout cas, à aborder sans s’y attarder, préconisent Iris et Liz. En cas de ‘dérapage’, c’est important de dévier le cours de la conversation, et donc, d’avoir d’autres sujets en tête. Bonus : votre interlocuteur sera soulagé que vous lui offriez une porte de sortie si vous êtes tous les deux embrigadés dans un sujet délicat.” Exemple : “Je n’en peux plus de parler du Coronavirus… Tu as vu Feel Good, la nouvelle série Netflix ? J’ai profité du confinement pour la regarder et c’est canon.” Conseil de pro : “Si vous avez une discussion avec quelqu’un qui a des opinions diamétralement opposées aux vôtres, ne réagissez pas de manière trop virulente. Peut-être que vous pouvez apprendre quelque chose de son point de vue ? C’est toujours intéressant de se confronter à des manières de penser différentes !” Exemple : “Tu as l’air d’y avoir beaucoup réfléchi. Comment est-ce que toi tu le vois du coup ?”

Commencez votre conversation

Pour commencer, tout ce dont vous avez besoin est d’un simple « bonjour, comment ça va ?». Ces mots vous offrent une ouverture et une question à laquelle une personne doit répondre. Cela évite le moment vide qui peut se créer lorsque chacun attend que l’autre parle et vous permet de lancer une conversation. Soyez prêt. Une fois que vous avez démarré votre conversation, il y a de bonnes chances que l’autre personne vous demande à son tour comment vous allez.

Abordez des sujets de conversations simples

Ayez une ou deux questions à poser. De cette manière, vous n’aurez pas à y réfléchir pendant votre discussion. Choisissez des sujets de conversation qui intéresseront la personne avec laquelle vous discutez pour qu’elle puisse y répondre. S’il est évident que le sujet abordé l’intéresse vraiment, posez d’autres questions. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez simplement parler de ce que vous faites en ce moment et lui demander son avis.
Abordez des sujets de conversations simples

Soyez sincère

Lorsque vous discutez avec quelqu’un, essayez de montrer à l’autre que votre intérêt est sincère. Par exemple, vous pourriez vouloir mieux connaitre votre chef. Son temps est peut-être précieux et il est surement habitué à ce que les autres discutent de banalités avec lui. Au lieu de faire la même chose, essayez d’établir une connexion véritable. Essayez de comprendre ce qui le passionne et servez-vous-en pour bâtir la conversation . Votre voisin a peut-être un écusson du PSG sur son parebrise arrière et vous vous demandez pourquoi. Vous pourriez lui demander sincèrement : « j’ai remarqué l’écusson du PSG sur votre voiture, vous êtes fan de cette équipe ? » C’est une façon sincère d’entamer la conversation. Vous pouvez alors partir sur d’autres sujets une fois que vous connaissez mieux cette personne.

Trouvez-vous des points communs

Une conversation intéressante va vous demander de vous intéresser à ce qui passionne l’autre. Si vous arrivez à trouver quelque chose que vous avez en commun, cela peut devenir un excellent sujet pour apprendre à mieux le connaitre. Vous allez peut-être devoir lui poser des questions pour trouver des points communs, mais cela en vaut la peine . Vous essayez peut-être de vous trouver un lien avec votre belle-sœur, mais vous êtes tous les deux des personnes différentes. Essayez de discuter d’une nouvelle émission télévisée que vous avez regardée ou d’un livre que vous avez lu. Vous allez peut-être vous trouver des gouts en commun. Si rien ne fonctionne, choisissez un sujet que la plupart des gens aiment. Par exemple, la plupart des gens aiment bien manger. Demandez-lui quel est son plat préféré et démarrez la conversation à partir de là.

Continuez la conversation

Alors que la conversation se poursuit, continuez à commenter sur ce dont vous parlez et sollicitez l’avis de la personne. Ainsi, vous en apprendrez davantage sur la personne qui vous parle. Cela rendra les choses plus faciles pour les prochaines fois où vous vous rencontrerez.

Essayez d’éviter les silences

Si vous sentez qu’un silence gênant arrive, changez de sujet ou arrêtez la conversation. En évitant le silence dès le départ, vous évitez l’épineux problème d’avoir à y mettre un terme. Si vous vous trouvez dans cette situation, détendez-vous et posez simplement une question facile sur la famille, le dernier film dont tout le monde parle ou le quartier où vit la personne. Ces sujets classiques peuvent vous sauver d’un moment gênant.Si les choses deviennent vraiment étranges, souvenez-vous que vous pouvez simplement partir.
Essayez d'éviter les silences

Tenez-vous au courant de l’actualité

Essayez d’être au courant de ce qu’il se passe dans le monde. Cela vous aidera à être préparé si quelqu’un entame la discussion à propos d’évènements actuels. Prenez quelques minutes tous les matins pour lire les gros titres. Ce genre de connaissances vous permet de mieux participer à de nombreuses discussions . Vous pouvez aussi y arriver en vous tenant informé de ce qu’il se passe dans la culture pop. Discutez des derniers livres, films et chansons, c’est une excellente façon d’avoir des discussions amusantes avec vos amis, vos collègues de bureau ou même avec des inconnus dans le métro ou le bus. Évitez les conversations pouvant générer des controverses (la religion, la politique…), car cela aboutit généralement à des confrontations sévères.

Surveillez votre langage corporel

Votre comportement physique est une composante importante de toute conversation en face à face. Il est particulièrement important de regarder l’autre dans les yeux. En regardant l’autre dans les yeux, vous lui montrez votre intérêt dans la conversation et votre attention à ce qu’il dit . Souvenez-vous que cela ne veut pas dire que vous devez fixer l’autre du regard. Essayez par exemple de le regarder dans les yeux pendant 50 % du temps pendant lequel vous parlez et 70 % du temps pendant lequel vous écoutez.Vous pouvez utiliser d’autres indices non verbaux pendant que vous participez à la conversation. Essayez de hocher de la tête pour montrer que vous comprenez ou souriez lorsque l’autre attend une réponse positive. Évitez de rester figé comme une statue lors d’une conversation, bougez un peu votre corps sans exagérer au risque de paraitre nerveux ou très agité, ce qui donnera une mauvaise impression. Si vous le devez, croisez les jambes en faisant toutefois en sorte d’avoir une attitude physique montrant que vous portez de l’intérêt à la discussion. N’oubliez pas que le langage corporel est très puissant !

Évitez de partager trop de détails

Il existe des moments où les gens laissent sortir un détail et ils le regrettent instantanément. Vous autant que la personne avec laquelle vous discutez pourriez vous sentir mal à l’aise en donnant trop de détails. Pour éviter de donner trop de détails, essayez de faire attention au contexte de la conversation . Vous avez plutôt tendance à en dire trop lorsque vous vous sentez nerveux ou lorsque vous avez vraiment envie de faire bonne impression. Par exemple, si vous vous rendez à un entretien d’embauche important, inspirez profondément et calmement avant d’entrer dans la pièce. Prenez aussi un moment pour penser à ce que vous allez dire avant de verbaliser vos pensées. Évaluez la relation que vous entretenez avec l’autre. Avant de partager des informations, demandez-vous si c’est la personne adéquate pour aborder ce genre de sujet. Par exemple, vous ne devriez probablement pas discuter de vos hémorroïdes avec la personne derrière vous dans la queue à la caisse. Elle n’a pas besoin de ce genre d’informations et elle va surement se sentir mal à l’aise en l’entendant.Il est normal de partager quelques informations personnelles pour que l’autre vous connaisse mieux, mais vous ne devez jamais raconter toute votre vie immédiatement.
Expliquez deux ou trois choses vous concernant pour approfondir la relation sans vous rendre vulnérable, raconter des choses personnelles est important pour créer une relation intéressante, même si cela peut vous faire peur de vous dévoiler.
Évitez de partager trop de détails

Renforcez vos relations personnelles

La communication est l’une des meilleures façons de renforcer la connexion avec quelqu’un d’autre. Le langage verbal est l’une des formes les plus efficaces de communication, c’est pourquoi il est normal que vos conversations vous aident à renforcer vos liens personnels. Essayez d’avoir des discussions profondes avec les gens qui comptent pour vous . Une façon de le faire serait d’améliorer vos conversations pendant que vous êtes à table au moment du diner. Par exemple, si vous vivez avec votre partenaire, évitez de regarder la télévision pendant que vous mangez. Essayez plutôt d’avoir des conversations intéressantes plusieurs fois par semaine. Posez des questions amusantes, par exemple : « si tu gagnais au loto, quelle serait la première chose que tu ferais ? » Ce genre de questions permet de vous lier à l’autre et d’apprendre à mieux vous connaitre.

Améliorez vos relations au travail

Des conversations intéressantes sont une excellente façon de rendre votre vie au travail plus simple. Cela peut vous aider à avancer professionnellement et rendra votre routine plus agréable. Essayez de discuter avec vos collègues à propos de ce qu’il se passe au travail. Cela vous aidera à vous connecter à un niveau personnel. Ensuite, lorsque vous aurez à travailler sur un projet ensemble, vous pourrez communiquer de façon plus naturelle et efficace . Vous avez peut-être remarqué que votre collègue assis à côté de vous a des photos de son chat collées sur l’ordinateur. Essayez de lui poser des questions à propos de son animal domestique pour apprendre à mieux le connaitre. Cela vous aidera à avoir des conversations plus profondes dans le futur.

Sentez-vous plus heureux

Des recherches ont montré que les personnes satisfaites de leurs conversations sont en général des personnes plus heureuses. En règle générale, cela se réfère aux conversations plus profondes, mais les conversations plus banales peuvent aussi faire augmenter votre taux d’endorphines. En fait, vous devez essayer de faire des efforts à chaque conversation pendant la journée pour vous sentir mieux en général dans votre vie de tous les jours .

Souriez

Sourire lorsque l’on parle avec quelqu’un améliore votre humeur et celle de l’autre personne. Le fait de sourire relâche des endorphines, vous vous sentez alors de meilleure humeur, vous pouvez améliorer la qualité de vos conversations en souriant tout en vous rendant plus attrayant(e), n’économisez donc jamais les sourires ! Pour en tirer les meilleurs bénéfices, souriez avant, pendant et après la conversation.
Souriez

Sachez terminer la conversation

Comment procéder ? “Le plus important est de rester légère. Pour ce faire, rien de tel que de prendre son environnement à parti, pour terminer la conversation en beauté et sans traîner.” Par exemple : “J’espère que cela va s’arranger pour toi. Maintenant, je le prendre mon train !” Ou bien : “J’aperçois Sara de la compta, je devais lui poser une question, bonne soirée !” C’est important aussi d’amener du mouvement dans la conversation, pour avoir l’opportunité de croiser d’autres gens et de lancer d’autres pistes de bavardage… ou de réfléchir à une meilleure manière de terminer la discussion. “Je vais me chercher un verre, tu m’accompagnes ?”

Conclusion

Essayez de sourire, surtout lorsque vous rencontrez une personne pour la première fois. Vous n’avez pas besoin d’un large sourire. Un sourire léger, même timide, suffit. Sourire égaye l’humeur, vous rend plus accessible et améliore les chances d’avoir une belle conversation . Regardez la personne avec qui vous parlez. Si vous avez l’habitude de regarder vos chaussures, cela peut être une habitude difficile à perdre, mais il est essentiel de montrer aux autres que vous êtes à l’écoute. Faites un compliment. Par exemple, en disant à quelqu’un que vous aimez son sac, vous pourriez démarrer une conversation à propos du shopping, des sacs ou de tout autre sujet. N’entamez des conversations que lorsque c’est le bon moment pour vous deux. Vous ne devez pas démarrer la conversation avec quelqu’un de pressé, car cela pourrait l’énerver.Donnez de bonnes réponses aux questions que l’on vous pose. Si vous connaissez bien votre interlocuteur, faites un résumé mental des sujets que vous avez abordés dans le passé et continuez sur l’un d’entre eux, par exemple un évènement important de son enfance, un projet sur lequel il travaille ou un souci dont il vous a parlé.
La construction d’une bonne conversation se déroule comme ceci : le sujet, la définition du sujet et les applications en découlant : sujet, définition, application. Si vous ne connaissez pas la personne, essayez de trouver ce qui l’intéresse et parlez-en. Une fois que vous savez ce qui l’intéresse, vous pouvez avoir de super conversations.Regardez la personne dans les yeux en lui parlant, vous avez ainsi l’air de vraiment être intéressé(e) par le sujet et cela vous donne du charme.Ne la regardez bien sûr pas fixement comme un fou, mais maintenez le contact visuel de manière détendue.
Sachez terminer la conversation
Essayez de vous mettre à la place de l’autre lorsque vous passez un bon moment à discuter et souvenez-vous que vous ne voulez probablement pas que l’on vous empêche d’aller aux toilettes ou chercher un verre quand vous en avez envie.

JeunInfo

Webmaster & blogueur fondateur du site : JeunInfo

COMMENT AVOIR DE LA CONVERSATION

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Publication publiée :16 septembre 2022
  • Post category:DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
  • Temps de lecture :36 min de lecture
  • Dernière modification de la publication :23 avril 2023