COMMENT RÉSISTER À SON ATTIRANCE POUR UN COLLÈGUE

Comment résister à son attirance pour un collègue?

 Comment résister à son attirance pour un collègue ?

Résister à son attirance pour un collègue : l’attirance pour une personne, qu’elle soit physique ou totale, peut devenir envahissante. Lorsque l’objet de nos désirs est un collègue de travail, la situation peut s’avérer délicate à gérer. Surtout si le sentiment d’attraction est à sens unique. Résister à une attirance n’est pas facile, en particulier si vous voyez la personne en question tous les jours : comme votre collègue par exemple. Craquer pour un collègue peut être une situation très stressante et vous rendre la vie impossible au travail. Vous pouvez résister à cette attirance en comprenant les risques que vous encourez à sortir avec un collègue, en cherchant du soutien et en comprenant vos propres sentiments. Passer près de 8 heures par jours sur leur lieu de travail peut conduire certains salariés.es à développer des amitiés entre collaborateurs mais aussi des idylles. Comment appréhender les premiers signes d’un flirt au travail ? Avant de laisser parler vos sentiments, il est toutefois important d’être conscient.e des risques et de savoir comment les mitiger. Le cœur a ses raisons que la raison ignore… En matière d’amour, nous ne savons pas quand et où nous allons développer des sentiments pour quelqu’un. Beaucoup de gens rencontrent leur partenaire au travail, 37 % des Français ont ainsi déjà éprouvé « un intérêt sentimental particulier » pour un.e collègue de bureau et 59 % d’entre eux ont déjà eu une relation au travail (source Le Parisien, 2022).
En effet, il est tout à fait normal de voir des collaborateurs se montrer de l’intérêt, car en travaillant les uns avec les autres, jour après jour, on apprend à mieux se connaître et on se découvre des affinités. Certains environnements sont toutefois plus propices aux rencontres que d’autres, comme le marketing, la tech, la mode, etc. Et selon une étude menée par Yougov en 2017 pour Marco Vasco, 25 % des Français.es âgés.es entre 25 et 34 ans auraient déjà fait un rêve érotique avec leur patron.ne.

Attirance au travail : est-ce une bonne idée de sortir avec un collègue ?

Attirance au travail : est-ce une bonne idée de sortir avec un collègue ?
Les romances au travail peuvent déboucher sur des relations à long terme, voire sur un mariage, toutefois, sortir avec quelqu’un au bureau est souvent mal vu. Dans certains pays, comme les États-Unis par exemple, les entreprises ont même des directives explicites à ce sujet. Pourtant ces amours de bureau peuvent avoir des effets bénéfiques sur la motivation et les résultats des employé.es avec plus de motivation pour se rendre au bureau le matin, un regain d’énergie et d’enthousiasme ou même des collaborateurs qui ne comptent plus leurs heures ! Si la plupart du temps, ces relations se déroulent à l’insu des collègues, les hommes se montrent un peu plus discrets que les femmes sur la question, elles peuvent aussi entraîner des situations inconfortables pour les personnes concernées et leurs collègues. Pour 58 % des répondants a un sondage des éditions Tissot les relations amoureuses au travail ont plutôt un effet négatif sur l’entreprise. Les personnes qui sont fréquemment témoins de flirts déclarent ainsi se sentir moins satisfaites dans leur travail, et se sentir moins valorisées par leur entreprise. Elles sont donc plus susceptibles de donner une évaluation négative de l’environnement de travail et peuvent même envisager de quitter l’entreprise.
Du point de vue personnel aussi, il existe de nombreuses histoires d’horreur qui se produisent à cause de relations amoureuses au travail, certaines nécessitant l’intervention des prud’hommes ou de la justice.

Flirt au travail : ce que dit la loi

Sur cette question, elle est plutôt claire. Un employeur ne peut pas sanctionner deux salariés qui ont une liaison. Selon le Code Civil (article 9) « Chacun a droit au respect de sa vie privée », et le Code du travail (article L. 1121-1) « Nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives de restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché ».
Ainsi, une clause du contrat de travail ou encore du règlement intérieur qui interdirait toute relation amoureuse sur le lieu de travail n’aurait aucune valeur, puisqu’ils ne peuvent pas aller à l’encontre du Code Civil. De plus, une liaison ne peut pas constituer un motif de licenciement, comme l’a montré l’arrêt 05-41.140 de la Cour de cassation Attention toutefois, un comportement qui perturberait la vie de l’entreprise peut, lui, être un motif de licenciement. Par exemple, des attitudes trop démonstratives ou des nuisances sur la qualité du travail peuvent justifier une sanction envers les salarié.es.
Dans le cas d’un supérieur hiérarchique, le droit au respect de la vie privée prévaut aussi. En revanche, si le.la patron.ne se met à favoriser la personne, lui accorde des avantages spécifiques, des primes non justifiées, des promotions, il court le risque d’être accusé de discrimination, d’après l’article L. 1132-1 du Code du travail.

Attirance au travail : que faire ?

Le mot d’ordre peut être donc résumé ainsi : ne laissez pas une relation amoureuse affecter la qualité et l’efficacité de votre travail. Voici les conseils à suivre en la matière :
Attirance au travail : que faire ?

Consultez le règlement de votre entreprise

Si votre entreprise décourage ou interdit les relations personnelles entre collègues et que vous ne souhaitez pas mettre en danger votre poste, souvenez-vous quelles sont vos priorités. Vous réaliserez certainement que cette attirance ne mérite pas de risquer de perdre votre emploi. Lisez les règles s’appliquant pour votre entreprise (vous pouvez les demander par exemple au département des ressources humaines) en matière de relations personnelles. Connaitre les conséquences possibles d’une relation au travail peut être suffisant à vous décourager à poursuivre cette attirance que vous avez pour votre collègue . Les conséquences d’une relation sur votre lieu de travail peuvent également être légales, en fonction des lois régulant le harcèlement sexuel.

N’oubliez pas non plus les risques de commérages

Si vous exprimez votre attirance et que vos collègues l’apprennent, des rumeurs peuvent se propager. Cela peut arriver même si vous gardez cette attirance pour vous et que vous n’agissez pas auprès du collègue en question. Ces rumeurs peuvent vous donner la réputation de ne pas être professionnel et cela peut également avoir une influence sur votre productivité et votre moral. Si ces risques vous inquiètent, ne parlez pas de cette attirance sur votre lieu de travail ni même avec vos collègues.

Considérez également les risques sociaux que présentent cette situation

Si vous exprimez l’attirance que vous avez pour un collègue, les ramifications sociales peuvent être nombreuses, que cette attirance soit réciproque ou non. Connaitre ces risques peut être suffisant à vous décourager. Les problèmes potentiels que vous pouvez rencontrer sont les suivants :
  • être rejeté par la personne,
  • un malaise grandissant si l’attirance n’est pas réciproque ou si, après vous être révélé auprès de votre collègue, votre relation ne fonctionne pas sur le long terme  ,
  • pousser la personne à répondre à vos avances si vous êtes son supérieur,
  • la perte de votre crédibilité au travail dans le cas où vos collègues trouveraient votre comportement non professionnel ou s’ils pensent que vous favorisez la personne en question  .

Soyez sûr.e de vous

Vous êtes-vous rapprochés à cause d’un projet intense ou d’un collègue que ni l’un ni l’autre ne pouvez pas voir en peinture, ou s’agit-il d’une attraction qui transcende les confins de l’open-space ? Avant de réagir aux signes amoureux que votre collègue vous envoie, il est important de réfléchir aux risques – et ils sont multiples. Bien sûr, le premier que la relation ne fonctionne pas avec la peine qui va avec. Il existe également des conflits d’intérêts potentiels dans votre entreprise.
Soyez sûr.e de vous

Avoir de bonnes intentions, ça compte

Si vous êtes conscient.e de ces risques mais que vous voulez quand même aller de l’avant, sachez que vos intentions, réelles ou perçues, comptent. Choisir de s’engager dans une relation amoureuse avec son patron, par exemple, peut avoir une incidence non-négligeable sur votre quotidien, le ressenti de vos collègues ou votre position au sein de l’entreprise. Les réactions de vos collègues refléteront ce qu’ils pensent de vos motivations : avez-vous cherché à établir une relation pour servir vos intérêts ou êtes-vous tombé.e sous le charme ? Le fait « d’être en règle » dès le départ peut également contribuer à éviter les conflits et les malentendus entre collègues ou les accusations de « promotion canapé »

Pas besoin de vivre caché pour vivre heureux

Vous avez le choix de conserver une certaine intimité ou de parler ouvertement de votre relation avec vos collègues et votre patron. En outre, les amourettes de bureau sont souvent moins discrètes qu’on ne le pensent… Le fait d’informer l’entourage réduit la gêne et augmente la probabilité qu’ils y répondent favorablement. Mais veillez à ce que votre révélation soit simple et directe. Ce conseil peut être difficile à suivre, surtout si vous n’êtes pas sûr de l’avenir de la relation ou pour les employés LGBTQ qui peuvent ne pas se sentir à l’aise pour révéler une relation avec un.e collègue, d’autant plus que, malgré les lois anti-discrimination, de nombreux lieux de travail ne sont pas encore très inclusifs.

Mais fixez-vous des limites !

Vous n’êtes pas pudiques ? Très bien, mais sachez que vous n’êtes pas obligés de soumettre vos collègues à votre relation. Évitez les gestes d’affection et restez professionnels en tout temps. Envisagez d’établir des règles pour déterminer comment réagir lorsque le « mode travail » sera enclenché. Cela peut tenir a peu de choses : évitez de vous asseoir l’un à côté de l’autre lors des réunions, de déjeuner ensemble tous les jours ou d’agir comme des siamois. De même, limitez les communications personnelles, surtout si vous utilisez votre messagerie électronique professionnelle ou votre outil de chat.

Pensez aux conséquences si votre relation s’achève

Même si vous souhaitez exprimer votre attirance, pensez également aux conséquences possibles que cela peut avoir, pour le meilleur et pour le pire. Votre relation peut marcher dans un premier temps, mais imaginez que cela ne soit pas le cas. Votre relation peut fonctionner au début, puis s’effondrer. Si votre relation ne dure pas ou que vous finissez par rompre, vous allez devoir voir la personne au travail tous les jours, recevoir une promotion, etc. Cette situation risque d’être très stressante. Si votre relation s’achève et que vous ou votre collègue ressentiez le besoin de démissionner, cela risque de créer de nombreux problèmes.
Pensez aux conséquences si votre relation s'achève

Parlez à un ami de votre situation

 Parler de votre dilemme avec une tierce personne peut vous permettre de relâcher la pression qui découle de cette attirance que vous ressentez pour votre collègue et donc d’éviter d’agir en conséquence. En plus du soutien d’une oreille amicale, votre ami pourra vous donner de bons conseils. Si vous n’êtes pas suffisamment à l’aise pour en parler avec un collègue ou si vous craignez les commérages et la propagation de rumeurs à votre sujet, vous pouvez parler à un ami en dehors de votre travail.

Concentrez-vous sur les interactions sociales que vous avez en dehors du travail

Votre attirance découle peut-être simplement du fait que vous n’avez pas l’opportunité de construire une relation romantique en dehors de votre travail. Si vous travaillez beaucoup ou que vous évitez les interactions sociales en dehors de votre travail, prenez le temps de sortir avec vos amis ou de suivre de nouvelles activités qui vous permettront de vous épanouir dans votre sphère privée. Saisissez les opportunités de rencontrer de nouvelles personnes qui ne soient pas vos collègues et trouvez d’autres centres d’intérêt afin de moins penser à votre attirance pour votre collègue.

Concentrez-vous sur des distractions positives

Nous nous concentrons souvent sur une attirance lorsque nous n’avons rien d’autre en tête. Si vous vous focalisez sur d’autres choses, vous pourrez plus facilement oublier votre collègue et passer à autre chose. Au bureau, concentrez-vous sur votre travail et maintenez des relations strictement professionnelles avec vos collègues. Il peut s’agir d’activités aussi anodines que de prendre le temps de décorer votre bureau, d’arroser vos plantes ou d’écouter votre musique préférée afin de penser à autre chose. En dehors de votre travail et afin de ne pas penser constamment à votre collègue, vous pouvez vous concentrer sur les projets que vous n’aviez auparavant pas le temps de réaliser. Inscrivez-vous dans une salle de sport ou pour une activité culturelle, faites un grand ménage (que vous repoussiez sans cesse), etc. Le but est de vous trouver des distractions positives

Séparez le fantasme de la réalité

Le fait de craquer pour une personne signifie que vous êtes attiré par elle, vous pouvez donc avoir une idée fantasmée de votre vie avec la personne pour laquelle vous craquez. Séparer ces rêves de votre attirance peut vous aider à prendre les choses avec plus de recul. Les fantasmes reposent sur le passé et le futur. La réalité, elle, est ancrée dans le présent . Concentrez-vous sur la vie que vous menez aujourd’hui et non celle que vous fantasmez pour demain.

Comprenez que vous ne pouvez pas toujours exprimer vos sentiments

Comprenez que vous ne pouvez pas toujours exprimer vos sentiments
Vous pouvez être attiré par une personne, y compris par l’un de vos collègues sans forcément passer à l’acte. Si vous pensez pouvoir maintenir votre vie professionnelle et personnelle séparées, vous pouvez réaliser que votre attirance est bien réelle, mais que vous ne pouvez pas pour autant l’exprimer de façon concrète. Parfois, cette situation (l’attirance que vous avez pour un collègue) peut vous être bénéfique. Par exemple, elle peut vous pousser à vous habiller mieux ou être plus actif au sein de votre entreprise.

Souvenez-vous que l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs

Parfois, vos sentiments reposent uniquement sur du fantasme. Vous êtes peut-être simplement attiré par votre collègue et souhaitez entretenir une relation avec lui, car la situation est interdite et dangereuse. Vous pouvez éviter de vous déclarer en vous souvenant simplement que vous êtes heureux et que le simple fait de sortir avec cette personne ne rendra pas votre vie plus belle ni plus épanouie.

Fixez-vous des limites

Si vous ne souhaitez pas mettre votre emploi en péril en poursuivant l’attirance que vous ressentez pour votre collègue, fixez-vous des règles pour ne pas céder à la tentation. Décidez par exemple de ne parler à votre collègue qu’en la présence d’autres personnes pour ne pas dépasser les limites que vous vous êtes fixées . Ces limites permettront de rendre la situation moins stressante et de gérer plus facilement les émotions que vous pouvez ressentir.

Donnez-vous du temps

Votre attirance ne disparaitra pas du jour au lendemain et vous devez donc vous montrer patient. Prenez le temps de gérer vos émotions et décidez de la meilleure façon dont vous pouvez passer à autre chose. Ne soyez pas trop dur avec vous-même si votre attirance ne disparait pas immédiatement.

Signes de flirt au travail vs. Harcèlement sexuel

Les relations entre employeurs et employés sont parmi les plus risquées en matière de plaintes pour harcèlement sexuel, bien que des plaintes peuvent également être déposées entre collègues. La lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans le monde du travail passe par une bonne compréhension de ce que sont ces comportements illicites et la nécessité d’apprendre à les distinguer clairement des signes de flirt au travail. Cela inclus lorsque l’affection d’un.e employé.e n’est pas réciproque ou qu’il.elle repousse les avances, non désirées, d’un.e supérieur.e.  Selon l’enquête réalisée par le Défenseur des droits (2014), 3 ans avant le pic de la libération de la parole des femmes liée au mouvement #MeToo, une femme active sur cinq disait avoir été confrontées à une situation de harcèlement sexuel au cours de sa vie professionnelle. Aussi, lorsque les Européennes, interrogées par l’IFOP pour la Fondation Jean-Jaurès et la Fondation européenne d’études progressistes en 2019, ont fait l’objet de pression afin d’obtenir un acte de nature sexuelle en échange d’une embauche ou d’une promotion par exemple, dans 34 % des cas, il s’agit du supérieur hiérarchique.
Signes de flirt au travail vs. Harcèlement sexuel
Ici, le harcèlement sexuel se conçoit comme les gestes et propos à connotation sexuelle sans le consentement de la personne et un environnement de travail avec des blagues à caractère sexuel sont, avec le chantage sexuel et l’envoi de messages à caractère pornographique, les manifestations les plus rapportées. Selon le guide du harcèlement sexuel au travail du Ministère du Travail, voici les deux types de harcèlements sexuels et comment les identifier :
  • Une pression grave dans le but d’obtenir un acte de nature sexuel (dit « harcèlement sexuel assimilé ») : cela marque un abus d’autorité, concrétisé par des menaces sur les conditions de travail, des actes de chantage à la promotion ou au licenciement, pour obtenir des actes sexuels.
  • Des propos ou comportements à connotation sexuelle non désirés et répétés : s’applique à un ensemble de propos ou comportements qui, du fait de leur caractère répété, insistant et non désiré, créent un climat intimidant, outrageant, ceci même sans l’expression de menaces évidentes.

Conclusion

Si cette attirance persiste, vous pouvez opter pour un changement plus radical afin de vous sortir de cette situation délicate. Vous pouvez par exemple demander à changer de département ou de site afin de vous éloigner de ce collègue (lorsque cela est possible bien sûr).
Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils