COMMENT SOCIALISER AVEC LES AUTRES

Comment socialiser avec les autres ?

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment socialiser avec les autres ?

Socialiser avec les autres : complicité, soutien, rires… les amis apportent un lien affectif, dont nous avons toutes et tous besoin. Il y a bien sûr les copains et copines d’enfance mais, qu’on se le dise, il est tout à fait possible de nouer des amitiés très fortes à tout âge. C’est même recommandé ! Nos conseils pour faire de nouvelles rencontres et se faire des amis à l’âge adulte. Il n’est pas toujours facile de vous mêler à des personnes que vous ne connaissez pas bien, surtout si vous ne pouvez pas bavarder librement, qui peut vraiment le faire ? Mais vous devez bien commencer quelque part si vous voulez connaitre d’autres personnes. Vous pouvez nouer des relations solides en vous intégrant dans un cadre social. Le garçon avec lequel vous vous entretenez lors d’une soirée pourrait devenir votre meilleur ami ou bien la femme que vous rencontrez dans un environnement professionnel pourrait vous aider à trouver un nouvel emploi, vous ne le saurez jamais si vous restez dans votre coin ! Commencez par la première étape et lisez la suite si vous voulez savoir comment vous mêler aux autres et y prendre plaisir. On a tendance à penser que ce sont nos parents qui depuis notre plus jeune âge nous apprennent à socialiser, mais force est de constater que la plupart du temps ils ne le font pas. Pour certains, socialiser est quelque chose de tout à fait naturel alors que pour d’autres, c’est angoissant. Heureusement, c’est un art que tout le monde peut apprendre, vraiment tout le monde. Eh oui, même vous ! Vous voulez voir ?

Fixez le moment de votre arrivée

Il existe deux écoles de pensée à ce sujet : arriver en avance et arriver en retard. Analysons ensemble ces deux méthodes et vous pourrez alors choisir celle qui vous convient. Arrivez en avance. Vous aurez plus de facilité à parler aux gens avant que les groupes ne se soient formés, ce qui vous laisse donc plus d’opportunités. De plus, le fait qu’il y ait moins de monde rend la chose beaucoup moins intimidante. Lorsqu’il y aura plus de monde, vous pourrez alors vous diriger vers les personnes avec lesquelles vous avez fait connaissance un peu plus tôt. Arrivez en retard. Tout le monde est déjà là, ce qui signifie qu’il y a aussi des conversations dans lesquelles vous pouvez vous glisser, ce qui est beaucoup moins stressant. La plupart du temps, vous pouvez vous introduire facilement dans une conversation sans être repéré, vous pouvez aussi choisir celle qui vous semble la plus intéressante !

Faites le pas

Faites le pas
Même les personnes les plus extraverties ont parfois des difficultés à faire le pas. C’est tellement effrayant, nous appréhendons tous le fait d’être rejetés. Donc parfois, vous devrez faire preuve de courage et vous finirez par constater que la plupart des gens ont un minimum de politesse. On ne va pas vous dérouler le tapis rouge, mais ils ne seront pas aussi méchants que ce que vous avez pu vous imaginer. Comment faire le premier pas ? On commence par créer un contact visuel, par sourire et utiliser le langage du corps. Après cela, il suffit de lancer une conversation en rapport avec la situation et de vous jeter à l’eau. Mais comment ? Vous faites bien de poser la question.

Regardez autour de vous pour trouver quelqu’un que vous connaissez

Il est plus facile de vous intégrer quand vous avez déjà quelqu’un dans la place, comme un ami, un collègue ou une relation qui peut vous présenter à d’autres personnes. Ce n’est pas grave si vous ne connaissez personne à cette soirée ou évènement social, cela ne vous empêchera pas de vous intégrer. Il n’y a cependant aucun mal à vous servir de vos relations existantes pour vous aider à vous mêler à un cadre social un brin intimidant. Ne donnez pas l’impression de rechercher désespérément une connaissance. Vous ne voudriez pas paraitre fermé(e) à toute nouvelle rencontre. Balayez rapidement la pièce du regard pour voir s’il y a des gens que vous connaissez. Attendez une occasion propice d’attirer l’attention et de vous rapprocher si vous voyez une personne que vous connaissez, mais qui est occupée à parler avec quelqu’un. Quand vous avez la possibilité de parler à la personne que vous connaissez, résistez à la tentation de ne parler qu’avec elle. Vous perdriez l’occasion de rencontrer d’autres personnes et vous pourriez même paraitre assez antipathique au reste des personnes présentes. Demandez à la personne que vous connaissez de vous présenter à d’autres gens et n’ayez pas peur de vous faire connaitre.

Choisissez de petits groupes

Quand vous vous trouvez dans une pièce remplie de gens que vous ne connaissez pas bien, il est souvent plus facile de vous approcher de petits groupes que de vous mêler à un plus grand nombre de personnes. Recherchez des groupes où l’on semble avoir des discussions sympathiques et détendues. Vérifiez le langage corporel de ces gens : ils ne seront pas forcément ouverts à de nouvelles rencontres s’ils se tiennent au coude à coude en troupeau serré. Allez-y et présentez-vous si leur langage corporel est agréable et s’ils semblent plus accessibles. Cela peut paraitre délicat à faire lors de soirées ou autres évènements sociaux. La grande majorité des gens se montrera sympathique et accueillante. Vous pouvez vous excuser poliment et trouver un autre groupe à intégrer si l’on vous ignore ou si l’on ne se montre pas très aimable.  Gardez-vous des personnes qui semblent plongées dans une discussion en aparté. Cela ne fera qu’augmenter le risque d’un silence embarrassant en votre présence.

Entamez des conversations en rapport le moment présent

C’est le genre de conversation en rapport avec des situations que vous avez en commun avec les autres comme lorsque le bus est en retard, que votre patron porte une horrible cravate, ou que les amuse-gueules sont vraiment délicieux. Il suffit d’une petite phrase pour lancer une conversation. Une fois qu’ils vous ont répondu, souriez tout simplement, donnez-leur votre nom et demandez le leur, la conversation est alors lancée. Voici l’exemple de deux personnes qui font la queue pour un café.
  • Jim : « Je n’arrive pas à croire qu’ils ont encore augmenté les prix ! Autant mettre de l’or liquide dans la crème ! »
  • Karen : « Je suis d’accord. Je n’arrête pas de me dire que je dois arrêter, mais je ne le fais jamais. »
  • Jim : « Même chose pour moi, je m’appelle Jim au passage. »
  • Karen : « Moi, c’est Karen. Quelle est votre boisson de prédilection Jim ? »
Entamez des conversations en rapport le moment présent

Commencez modestement

Respectez ces deux critères : de petites conversations et de petites situations. Voilà en quoi cela consiste. Commencez par de petites conversations, en d’autres termes n’attendez pas de faire de profondes et stupéfiantes déclarations pour faire irruption dans un groupe. À la place, introduisez-vous dans la conversation avec des expressions du genre « je suis d’accord », « totalement » ou « je n’en suis pas si sûr ». Commencez par de petites situations, comme dans l’exemple de celui qui fait la queue au café. Si socialiser vous stresse, il est plus judicieux de le faire dans des endroits qui feront de sorte que la conversation se termine rapidement. Pensez aux petites occasions telles que parler à votre caissier au supermarché, aux gens que vous rencontrez dans la rue ou à l’arrêt de bus, ou à toute personne qui vous précède dans une queue. La conversation ne durera que 5 minutes, ce qui est beaucoup moins effrayant que tenir une conversation toute une nuit.

Soyez disponible

La capacité d’aller vers les autres donne de vous l’impression que vous êtes ouvert(e) à de nouvelles rencontres. Tenez-vous au milieu de la pièce et non pas sur les côtés. Ayez un visage détendu pour faire comprendre aux autres que vous êtes abordable. Il est probable que quelqu’un s’approchera de vous pour vous saluer, de telle sorte que vous ne soyez pas obligé de le faire vous-même. Soyez poli(e) et sympathique quand une personne vous aborde. Vous pouvez augmenter vos chances en vous tenant près d’un centre d’intérêt, le buffet, le bar ou la sculpture de glace géante qui se trouve au milieu de la salle. Ce faisant, vous pouvez en parler pour introduire une conversation.

Aidez d’autres personnes à s’intégrer aussi

Il est probable qu’à une soirée plusieurs invités ne connaissent personne et ont du mal à se mêler aux autres. Recherchez ces compagnons d’infortune et présentez-vous à eux. Ils seront reconnaissants pour votre gentillesse et, qui sait, vous pourriez finir par vous faire un nouvel ami et vous trouver beaucoup de points communs. Intégrez la personne qui s’approche, si vous êtes en train de discuter ! Ne soyez pas renfermé(e).

Faites des activités

Car si vous n’en faites pas, vous allez vous ennuyer avec vos propres histoires. La raison pour laquelle les autres personnes ont des choses si intéressantes à raconter est qu’ils parlent de leur vie et de leurs activités. Vous n’avez pas besoin de faire des choses extraordinaires, des choses simples telles que cuisiner, faire du sport ou lire peut déclencher de fascinantes conversations. Quand quelqu’un vous demande : « Qu’est-ce que tu as fait aujourd’hui ? » Vous avez surement envie de répondre autre chose que : « Je suis resté chez moi ». Il n’y a pas de mal à rester chez soi, mais vous avez fait bien plus de choses que ça. Lorsque vous étiez en train de surfer sur le net, avez-vous lu quelque chose d’intéressant ? Avez-vous fait une recette ? Avez-vous vu quelque chose d’anodin ? Réfléchissez à la façon dont vous pouvez faire le tour de cette simple question. Vous n’avez pas besoin d’y répondre en soi. Vous pouvez facilement répondre par : « Tu sais que c’est aujourd’hui qu’ont commencé les Jeux olympiques ? Est-ce que tu suis d’habitude ? » Et voilà que la conversation est lancée sans que l’on se concentre sur vous, l’autre personne ne va même pas s’en rendre compte.

Tenez-vous au courant de l’actualité

Tenez-vous au courant de l'actualité
Créer une conversation avec des personnes étrangères, avec des connaissances et même avec de bons amis dépend en grande partie du fait d’être au courant de l’actualité et des tendances. Ce sont des sujets dont tout le monde entend parler et qui faciliteront la conversation. Prenez donc 10 minutes dans votre journée pour lire les grandes lignes de l’actualité, regardez un peu de John Stewart, Tosh. Ou allez voir le dernier film dont tout le monde parle, lisez ce qui est en tête de la liste des bestsellers du New York Times, bref vous devez être au courant de tout ce qui vous aidera à tenir une conversation au sein de votre cercle social. Vous n’avez même pas besoin d’avoir des opinions murement réfléchies. En général, les gens aiment être interrogés et parler d’eux, laissez-les donc faire. Quand vous remarquez qu’ils ne parlent plus beaucoup d’eux, donnez votre opinion. Est-ce qu’ils aiment faire du sport ? Que pensent-ils de ce participant au Biggest Loser qui était si maigre ? Est-ce qu’ils aiment la musique pop ? Ils doivent surement opinion sur Miley Cyrus.

Parlez à des personnes très différentes les unes des autres

Ne soyez pas le genre de convive qui s’isole avec une seule personne et ne cherche pas à faire la connaissance d’autres gens. Vous donnerez aux autres l’impression d’être distant(e). Parlez au plus de gens possible si vous voulez être vu comme une personne sociable et ouverte à toutes sortes de nouvelles relations.

Sachez comment vous dépêtrer d’une situation délicate

Vous devriez trouver un moyen de vous éloigner si vous êtes coincé(e) avec une personne qui a décidé que ce cocktail professionnel est l’endroit idéal pour avoir une discussion en tête-à-tête sur les vertus du mariage. Il y a bien des moyens de le faire, restez simplement aimable et poli ! Vous pouvez vous en tirer en prétextant un besoin naturel urgent ou le désir de vous chercher un autre verre au bar. Vous pourriez aussi vous exclamer : « Oh, Marc vient d’arriver ! Permettez-moi de vous le présenter », de telle sorte que vous puissiez mêler quelqu’un d’autre à la conversation. Vous pourriez aussi dire : « On pourrait reparler de ça une autre fois ».

Ne jugez pas les autres

Si vous jugez les autres, vous n’aurez plus envie de faire des efforts dans vos interactions sociales. En réalité, personne n’est comme il semble être, vous pouvez catégoriser les gens suivant les vêtements qu’ils portent ou sur ce qu’ils ont pu dire, mais vous allez vous tromper sur beaucoup d’autres points les concernant. Donnez-leur plutôt une chance de vous surprendre et sachez que vous n’allez pas tarder à être surpris. Plus vous rencontrez de gens, plus vous les fréquentez et apprenez à les connaitre et plus votre vie sera enrichissante. Vous aurez vécu plus de choses, aurez appris plus de choses et vous serez plus expérimenté dans ce domaine. Les gens sont là pour enrichir votre vie, plus vous y invitez de personnes, mieux vous vous sentirez.

Sortez de chez vous

Tout ce qu’on a pu dire sera nul et non avenu si vous ne mettez pas ce point en pratique, vous devez créer des occasions qui vous permettront de socialiser. Si vous n’avez pas d’amis à rencontrer, inscrivez-vous dans un club, assistez à un cours universitaire ou à une séance dans votre salle de sport, travaillez dans des cafés, vous devez être entouré par les gens, c’est la seule façon de commencer. Recherchez l’élément déclencheur. Donc le jour où vous rejoindrez la ligue de softball, vous irez boire un verre avec vos coéquipiers ce qui vous permettra éventuellement de participer à des soirées organisées par l’équipe et d’user de vos compétences sociales à plus grande échelle. Saisissez donc ces petites opportunités maintenant, vous serez capable de parfaitement socialiser en temps et en heure.

Tout d’abord, souriez

Tout d'abord, souriez
C’est le moyen le plus facile et le plus expressif de montrer à des inconnus que vous êtes une personne sympathique. Si vous ne vous donnez pas la peine de sourire, on ne prendra pas le risque de s’approcher de vous pour vous parler parce que vous ne leur facilitez pas la tâche. Tout le monde n’a pas le sourire facile, la plupart des gens préfèrent arborer un air plus sérieux qui les met plus à l’aise. Vous devriez sortir un peu de votre coquille et sourire pour donner envie aux autres de sympathiser, si vous faites partie de ces personnes à mine grave. Faites en sorte d’avoir un sourire sincère. Souriez de tout votre visage, y compris avec vos yeux et non pas juste avec la bouche. Songez au sourire éclatant de Julia Roberts et non pas à celui d’une citrouille d’Halloween. Entrainez-vous à sourire avant de vous rendre à une soirée. Cela vous donnera non seulement une idée de votre type de sourire et le rectifier au besoin, cela vous mettra aussi de bonne humeur, ce qui vous donnera envie de sourire davantage. Allez-vous approcher quelqu’un qui fait la grimace ? Surement pas. Si vous voulez que les gens vous approchent, sourire doit être votre priorité numéro un. Cela montre aux gens que vous les avez vus, que vous êtes content de les accueillir et d’échanger avec eux. Tout le monde a besoin d’être rassuré un minimum et c’est justement à ça que sert le sourire !
Les atouts du sourire ? Vous pouvez le faire alors que vous êtes de l’autre côté de la pièce.
Donc si jamais vous êtes assis dans un coin à observer la pièce, commencez à analyser. Lorsque vous créez un contact visuel avec quelqu’un, ne détournez pas le regard précipitamment, mais souriez. Qui aurait pu penser que la première étape était aussi facile ?

Présentez-vous

Commencez par dire bonjour puis donnez votre nom. C’est aussi simple que ça et la plupart des gens feront de même. Poursuivez avec quelques questions pour entretenir la conversation. Voici quelques suggestions.
  • « La soirée vous plait ? Je connais bien Truc Bidule qui était en fac avec moi. »
  • « La musique est formidable, n’est-ce pas ? J’adore cet orchestre ! »
  • « Faites-vous partie de l’équipe de gestion de JeunInfo ? On m’a dit beaucoup de bien de votre société. »
  • « On se connait ? » (blague à part, ne vous servez pas trop de cette formule ringarde, sauf si vous pensez vraiment avoir déjà rencontré cette personne !).

Votre langage du corps doit être plus ouvert

Vous avez plutôt tendance à vous replier sur vous-même, il est maintenant temps de travailler sur votre corps. Faites en sorte de le garder ouvert, bras détendus, jambes décroisées, corps positionné face aux personnes avec lesquelles vous voulez échanger. C’est un signe subtil pour toute personne présente montrant que vous êtes ouvert à la conversation et que vous cherchez à échanger. Cela signifie également que vous devez poser votre téléphone. La prochaine fois que vous serez dans un groupe de personnes que vous ne connaissez pas, résistez à l’envie de mettre vos écouteurs et de faire une partie d’Angry Birds. Vous ne pourrez jamais rencontrer qui que ce soit si votre monde se limite à regarder et à écouter ce qui est au bout de votre nez.

Maintenez le contact visuel

Si cela vous rend anxieux, c’est que vous êtes trop concentré sur vous-même. Sérieusement, l’autre personne est trop occupée à réfléchir à ce qu’elle va dire pour faire des réflexions à votre sujet, alors arrêtez ! S’ils parlent avec vous, soyez poli et regardez-les. Si vous ne le faites pas, c’est comme si vous étiez en train de les ignorer. Si vous ne voulez pas que les choses se terminent brutalement, ne faites surtout pas cela. Une astuce consiste à ce que vous les regardiez lorsqu’ils parlent de quelque chose d’important ou du moins de quelque chose d’important à leurs yeux. Si vous tenez une conversation ou que vous faites des remarques spontanées sur un sujet, détournez le regard un moment, mais ramenez-le constamment vers eux. Si vous voulez qu’ils apprennent à vous connaitre, accordez de l’importance à ce qu’ils disent. Vous aimeriez que l’on agisse de la même manière avec vous n’est-ce pas ?

Échangez des regards et serrez des mains

Échangez des regards et serrez des mains
Votre attitude et votre langage corporel en disent autant que vos propos. Il est essentiel de bien regarder les personnes que vous rencontrez pour la première fois. N’ayez pas peur de regarder l’autre dans les yeux quand vous tendez votre main et la serrez fermement (mais pas trop). Ce sera un excellent début pour engager une conversation. Ne baissez pas trop les yeux ni ne trainez des pieds. Vous aurez l’air plus intéressant(e) et retiendrez mieux l’attention de l’autre si vous avez de l’assurance. Délivrez le geste approprié pour reconnaitre le degré d’intimité que vous partagez avec certains si vous vous mêlez à des personnes que vous connaissez déjà. Vous pourriez prendre quelqu’un dans vos bras, lui faire les bises, lui tapoter l’épaule ou autre.

Ayez des rapports détendus

Cela signifie de traiter les autres comme s’ils étaient déjà des connaissances appréciées, même si vous venez juste de les rencontrer. Cela mettra immédiatement la personne à l’aise, permet souvent d’éviter les silences embarrassants et accélère la mise en place d’un climat plus chaleureux. Soyez très sympathique, aimable et respectueux et votre vis-à-vis n’aura pas envie de vous laisser tomber. Tâchez d’éviter les clichés en usage quand on rencontre une nouvelle personne et lancez-vous dans des sujets plus intéressants. Plutôt que de dire « comment allez-vous ? », par exemple, vous pourriez demander à la personne ce qu’elle pense d’un sujet d’actualité important.

Écoutez attentivement

Beaucoup de personnes pensent que socialiser revient à dire les choses qui conviennent. Vous vous trompez, ce n’en est qu’une infime partie. Une fois que vous serez familiarisé à ce petit jujitsu social, vous pourrez tenir une conversation sans parler de vous. Cela consiste davantage à écouter, à poser les bonnes questions et à paraitre si intéressé que l’autre personne ne verra rien qui puisse lui montrer qu’elle doit arrêter de parler. Où est la pression dans tout ça ? Tout ce que vous devez faire, c’est poser une question. De préférence une question ouverte du genre : « Qu’est-ce qu’une journée typique au travail pour vous ? » Puis dès qu’ils s’arrêtent sur quelque chose d’intéressant, laissez les choses continuer d’elles-mêmes. Posez sans cesse des questions ouvertes et en relation avec la conversation. L’enthousiasme doit être perçu sur votre visage, dans le ton de votre voix (même si intérieurement vous vous ennuyez). En voici un exemple.
  • Karen : « Qu’est-ce qu’une journée typique au travail pour vous Jim ? »
  • Jim : « Travailler dans la vente de papier n’a rien de très excitant vous savez, mais mon patron fait en sorte que ça le soit. Il est constamment en train de faire la ronde et lorsqu’il nous surveille, je fais comme si j’étais en train de parler au téléphone alors qu’en réalité je suis en train de jouer à Candy Crush. »
  • Karen : « J’ai du mal à y croire ! Je fais exactement la même chose ! Vous ne vous êtes jamais fait prendre ? »

Retenez les prénoms

Les gens aiment énormément entendre leur prénom. Entendre : « Comment vas-tu ? » c’est bien, mais entendre : « Comment vas-tu Karen ? » est quelque chose de beaucoup plus personnel (si vous vous appelez Karen ça tombe bien). Utilisez-les dès que vous le pouvez, cela vous aidera à les retenir également ! Lorsque vous rencontrez des personnes pour la première fois, c’est doublement important. Vous pouvez faire croire à la personne qu’elle est la plus importante au monde rien qu’en prononçant son prénom. Lorsque vous connaissez leur prénom, prononcez-le, insérez-le une à deux fois dans votre conversation, puis assurez-vous de le dire à la fin également. Dire : « C’était un plaisir de vous rencontrer Jim, j’espère que l’on pourra discuter très bientôt ! » semble bien plus sincère et plus original et vous pouvez être sûr que vous laisserez une dernière bonne impression.

Montrez de l’intérêt pour le sujet abordé

Montrez de l'intérêt pour le sujet abordé
Quand vous vous mêlez à une discussion de groupe ou sympathisez avec quelqu’un, il est important d’exprimer de l’intérêt pour ce qui est dit. Même si vous n’y connaissez rien, vous pouvez poser des questions et avoir envie d’en savoir plus. Ne faites pas semblant de connaitre un sujet si ce n’est pas le cas. Les gens sont toujours ravis de répondre à des questions et on ne vous jugera pas si vous n’en savez pas aussi long qu’eux. Ce serait bien pire d’être pris en flagrant délit de mensonge. Tâchez d’amener la discussion vers un sujet connu de tous, de telle sorte que tout le monde puisse y contribuer.

Parlez un peu de vous

Vous pouvez rendre une discussion plus chaleureuse en parlant un peu de vous. Comment feront les autres pour mieux vous connaitre si vous avez du mal à vous exprimer ? Parlez de votre travail, de vos loisirs, de vos centres d’intérêt et de vos opinions. Partagez des impressions si d’autres en partagent avec vous. N’oubliez pas de rester optimiste, positif(ve) et agréable. Ceci dit, vous n’allez pas exagérer et monopoliser la conversation en vous étendant sur vous-même. Il devrait y avoir un juste équilibre entre les personnes qui parlent et qui écoutent à tour de rôle. Ne vous plaignez pas ni ne soyez trop négatif(ve) surtout pas vis-à-vis de la soirée, de ses hôtes ou de la nourriture, même si vous n’êtes pas de très bonne humeur. Vous devriez vraiment éviter les blagues déplacées ou de parler de sujets trop sensibles, comme la maladie ou la mort. Vous pourriez finir par blesser des gens .

Analysez les autres

Il suffit d’observer, c’est un atout que vous pouvez acquérir si vous lisez ce qui suit. Mettez-vous dans la peau d’un Sherlock Holmes en herbe, que pouvez-vous apprendre d’une personne sans lui avoir parlé au préalable ? Il y a deux aspects à prendre en compte. Quel est le message du corps ? Sont-ils fatigués ? Anxieux ? Regardent-ils la porte ? Observent-ils la pièce ? S’ennuient-ils ? Vous pouvez apprendre beaucoup de choses grâce à l’expression de leur visage, au positionnement de leur corps et à l’endroit où ils se trouvent dans la pièce. Que pouvez-vous apprendre sur leur façon de s’habiller ? Une jolie montre, de jolies chaussures ? Cheveux négligés ? Une alliance ? Des écouteurs, une tasse de café et des piercings ? Ce sont des formes de langage auxquelles on ne prête pas attention. Utilisez-les à votre avantage !

Habillez-vous en fonction des évènements

Ce point vient en dernier lieu, mais reste tout de même important. Si Barack Obama avait assisté à une soirée habillé comme un clown, serait-il la personne aussi charismatique et célèbre que l’on connait aujourd’hui ? La première fois que vous rencontrez de nouvelles personnes, il vaut mieux être habillé convenablement. Vous ne devez pas forcément être élégant, mais être habillé convenablement, en accord avec l’endroit où vous vous trouvez. La seule chose en commun à toutes les situations est l’hygiène. Dans certains cas, un t-shirt et un jean suffisent, dans d’autres c’est costume-cravate. Mais peu importe l’endroit où vous vous trouvez, pour l’amour de Dieu prenez une douche. Vous pouvez être le futur Einstein, personne ne vous prêtera attention si vous sentez mauvais.

Ne craignez pas d’être drôle et d’esprit délié

Si vous êtes authentique et charmant(e), vous n’avez pas besoin d’être le centre de l’attention générale ni d’inonder les gens avec votre intelligence. Vous pouvez évidemment sortir quelques blagues, mais n’en faites pas votre objectif pour attirer l’attention. Vous finirez par obtenir de bien meilleurs résultats en vous intéressant aux autres, en vous intégrant à une discussion et en partageant avec d’autres des anecdotes personnelles. Ne jugez pas non plus les autres suivant leur humour ou leur intelligence ! Traitez les autres personnes comme vous voudriez que l’on vous traite aussi, avec respect et gentillesse.

Ne voyez pas les gens comme une forêt de visages

Ne craignez pas d'être drôle et d'esprit délié
Quand vous entrez dans une pièce remplie d’inconnus, il peut être dur de savoir à qui parler. Il peut paraitre intimidant de voir rire et parler des personnes que vous ne connaissez pas. Mais chaque individu que vous voyez est unique, tout comme vous l’êtes et tous recherchent comme vous à connaitre d’autres personnes et passer un bon moment ensemble.

La nervosité rend maladroit

La majorité d’entre nous n’aime pas socialiser simplement parce qu’ils sont maladroits. La maladresse peut rendre tellement triste que l’on préfèrerait se ronger le bras droit que de revivre la même chose. Vous pouvez jurer que vous avez entendu marcher près de la porte qui se trouve derrière vous, mais en réalité (ou du moins dans tout ce qui sort de votre imagination), ce n’est rien de plus que votre nervosité. Si vous arrivez à vous débarrasser de votre nervosité, vous vous débarrasserez de votre maladresseOui je sais, le fait de savoir que la nervosité produit de la maladresse ne va vous servir à rien. Mais cela peut vous aider à comprendre le fonctionnement. On connait tous le type qui ne prête pas attention au fait d’avoir une tâche de moutarde au mauvais endroit ou cette fille qui essaye de faire ressembler le style « négligé » à un véritable style. Comment est-ce possible ? Ils font juste avec et ne laissent pas ce genre de choses les préoccuper.

Ayez des pensées positives

C’est le véritable moyen qui permet de se débarrasser de la nervosité. Si vous gardez des pensées positives, vous aurez plus de difficultés à devenir nerveux. Par exemple, vous allez vers un groupe de personnes qui vous font confiance et avec lesquelles vous vous entendez bien. Ils sont formidables, vous êtes formidable, il en va de soi que ce sera formidable. Lorsque vous aurez une tâche de moutarde sur votre pantalon, vous n’en ferez pas tout un plat et vous savez pourquoi ? Tout simplement parce que vous ne le voulez pas. La vie c’est comme un destin que l’on prend en main. Des études ont montré que ceux qui se disent qu’ils réussiront le mieux réussissent effectivement le mieux . Si vous occupez une bonne place, vous serez plus à même de susciter des interactions positives, la négativité est quelque chose de tout simplement repoussant.

Exprimez un intérêt sincère

Bien des personnes redoutent les bavardages avec des inconnus, mais il y a un autre moyen de voir l’intégration. Vous mêler aux gens et bavarder avec eux paraitra soudain plus intéressant et plus agréable si vous pouvez aborder la situation avec un authentique désir de connaitre les autres. Voyez chaque soirée ou réunion sociale comme une occasion de rencontrer des gens d’horizons divers, qui ont des passions et centres d’intérêt différents. Entrer en contact avec d’autres personnes devrait toujours être agréable, c’est la raison pour laquelle on organise des soirées et des fêtes !

Ne soyez pas trop complexé(e)

Quand vous entrez dans une pièce pleine de gens, obligez-vous à ne plus penser à vous et à ne plus vous préoccuper de l’impression que vous faites aux autres. Si vous êtes trop occupé par votre apparence ou par ce que vous dites, vous manquerez l’occasion d’entrer en contact avec des gens. Tous les autres sont dans la même situation que vous ! Une tenue appropriée à l’occasion peut être d’un grand secours, ainsi, vous ne passerez pas votre temps à vous soucier de votre apparence. Assurez-vous d’être bien reposé(e) et de ne pas manquer de sommeil, il est bien plus difficile de vous mêler aux autres si vous êtes épuisé. Mangez quelque chose avant de partir. Vous aurez plus d’énergie et vous serez moins tenté de trop manger ou trop boire pendant la fête.

Appréciez votre propre compagnie

Appréciez votre propre compagnie
Les gens sont du genre à graviter naturellement autour des personnes agréables et drôles. Si vous appréciez votre propre compagnie, il n’y a pas de raison pour que les autres personnes ne puissent pas l’apprécier. Si vous appréciez déjà votre propre compagnie, cela ne peut que vous encourager et consolider l’idée que le fait de ne pas pouvoir socialiser est dans votre tête. Bien que personne ne puisse vous dire comment faire cela, la manière la plus simple est de commencer par faire des choses qui vous plaisent. Plus vous pouvez être satisfait de vous-même et de la vie que vous menez, plus vous en serez heureux.

Demandez-vous pourquoi vous êtes venu sur cette page

Il y a de fortes chances que ce soit parce que vous n’arrivez pas à socialiser ou que vous n’aimez pas cela ou que ce soit juste pour vous amuser et voir ce qu’il serait possible de dire là-dessus. Ignorez le dernier le point et cherchez une réponse à pourquoi vous n’y arrivez pas ou pourquoi vous n’aimez pas ça. Essayer de comprendre la raison est la méthode la plus rapide pour avoir des résultats. Voici une liste de raisons potentielles. Vous ne savez pas du tout comment faire. Si c’est votre problème, il y a des exemples typiques que vous pouvez suivre pour le résoudre. Vous n’aimez pas le papotage. Bonne nouvelle ! C’est très facile à contourner, vous devez simplement mener la conversation. Cela vous stresse. Pour ce point, il est important que vous vous forciez à vous détendre. Vous avez le contrôle sur votre corps et sur ce qu’il ressent, vous pouvez donc faire les efforts nécessaires pour changer cela. Vous n’aimez pas les gens. Et bien, pour commencer, allez trouver des gens meilleurs ! Mais pendant que vous êtes en train de chercher, faites avec ce qui est disponible et restez concentré sur ce qui est positif, il doit bien être là quelque part.

Échangez des coordonnées avec les personnes que vous rencontrez

Si vous avez de la chance, vous trouverez à cet évènement social des personnes que vous aimeriez revoir. N’ayez pas peur d’échanger des numéros de téléphone afin que vous puissiez vous fréquenter. Et vous aurez aussi quelqu’un à qui parler la prochaine fois que vous vous retrouverez à la même soirée.

Pensez à ce qui vous cause problème lorsque vous êtes en train de socialiser

En partant du principe que vous vous connaissez mieux que quiconque, vous pourrez affronter ce qui vous empêche de réussir socialement lorsque vous aurez trouvé le problème. Analysons ces quatre scénarios. Vous ne savez pas comment faire. Vous devez vous exercer sur ce que l’on va aborder plus loin sur cette page. À force de s’exercer, les choses deviennent une habitude, vous avez juste besoin de vous exercer. Vous n’aimez pas le papotage. Personne ne vous demande de faire ce que vous n’aimez pas. Le fait est que la plupart des gens n’aiment pas le papotage, c’est juste que personne n’ose mener la conversation plus en profondeur, vers des sujets plus sérieux. Vous devez donc faire le pas. Cela vous stresse. Vous aurez alors besoin de vous concentrer sur les facteurs corporels : respirez lentement et en profondeur, concentrez-vous sur quelque chose d’externe, souriez et faites cela un petit peu à chaque fois. Vous détendre quand vous vous retrouvez seul est aussi quelque chose de judicieux à faire. Vous n’aimez pas les gens. Désolé de vous annoncer cela Holden Caulfield, mais il existe des gens bien, vous devez juste leur accorder du temps.
Pensez à ce qui vous cause problème lorsque vous êtes en train de socialiser
Cela demandera un effort de conscience pour ne pas ignorer les gens à cause des chaussures qu’ils portent ou de ce qu’ils ont pu dire sur le magasin Whole Food le considérant comme quelque chose d’unique, et oui ça existe.
Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils