LE SEXE DE L ENFANT : COMMENT LE CHOISIR GRÂCE À L ALIMENTATION ET AUX RAPPORTS SEXUELS

le sexe de l ’ enfant

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Le sexe de l ’ enfant : comment le choisir grâce à l ’ alimentation et aux rapports sexuels ?

Vous pouvez choisir le sexe de votre enfant  avant de le concevoir. Plusieurs méthodes – basées sur l ’ alimentation, la date de conception ou même la position sexuelle-promettent aux futurs parents de choisir le genre de l’ enfant à naître-sont-elles vraiment fiables et vérifier scientifiquement ? La presse internationale s’est récemment fait l ’ écho d ‘ un programme de coaching dont le concept aussi clair que sujet a controverse, est affiché sans détour : permettre aux parents de choisir ?naturellement?le sexe de leur enfant. Sous forme  d ‘ une box ?garçon ?ou ?fille?à commander dans les quelques mois qui précédent la conception  (moyennant 149€ par mois) , la méthode se base sur deux techniques.

D ‘ une part, l’alimentation  dans le but ?d ‘ orienter le pH vaginal visant à favoriser le passage de spermatozoïdes XX ou XY vers l ’ ovule?, et d ‘ autre part, un suivi ciblé du cycle. Si cette méthode fait parler d ‘ elle, c’est d ‘ abord à cause de la question éthique soulevée par cette pratique d ‘ orientation  du sexe, mais aussi par sa validité scientifique… loin d ‘ être vérifier, ?ces méthodes fonctionnent extrêmement bien… dans 50% des cas ! ?ironise le Pr David Baud, chef du service d ‘ obstétrique Vaudois  (CHUV).”Qui n ‘ a jamais entendu une de ses grands-mères lui dire : si un jour tu veux un garçon – ou une fille -mange ceci ou cela ? Un vieil adage éculé qui ne marche que si l ’ on y croit ? Pas si sûr…

Lorsque Sandra Ifrah, une jeune mère de famille, a eu des envies de bébé , elle a voulu avoir un garçon en premier. Et surtout pas une fille, tradition familiale oblige – A ce moment-là, sa tentation fut grande de savoir si ces fameuses recettes de -grand mère marchaient. Elle a donc commencé a consulté des spécialistes et, en suivant un régime bien particulier pour avoir ce petit garçon tan désiré, la jeune femme a vu son rêve être exaucé, s ‘ apercevant au passage que l ‘ alimentation et les rapports sexuels jouaient effectivement un rôle essentiel pour qui veut choisir le sexe de son bébé “Mais pas que, explique-t-elle, la date d ‘ ovulation doit être également étudiée à la loupe.

Ainsi, c’est en cumulant deux méthodes scientifiquement prouvée-celle du docteur Shettles, un Américain qui publia dans les années 60 un livre sur les bonnes périodes pour concevoir un garçon ou une fille, méthodes suivie par des milliers de femmes, avec un taux de réussite allant de 75 a 90% ; et la méthode du docteur papa  ( ça ne s ‘ invente pas ! ), gynécologue, qui a permis de démontrer que certaines habitudes alimentaires, et plus précisément certains apports en minéraux, pouvaient modifier les sécrétions vaginales et influencer ainsi le cheminement des spermatozoïdes. 

Que dit la science ? 

L ’ idée de favoriser la naissance d ‘ un sexe plutôt qu ‘ un autre grâce à l ’ alimentation et aux rapports sexuels trouve son origine dans une thèse des années 60. Des chercheurs se sont intéressés à l ’ influence de certains paramètres de l ’ eau sur le sex-ratio des batraciens. Leurs travaux ont conclu à l ’ époque qu ‘ une eau riche en potassium favorise la naissance de têtards mâles, tandis qu ‘ une eau riche en calcium augmente celle de têtards femelles. L ’ un des chercheurs, le Pr J. Stolkowski, décide alors de transposer l ’ étude aux bovins, en basant cette fois ses observations sur les aliments ingérés, destinés à modifier le pH vaginal mammifère. 

Il annonce des résultats similaires, mais son travail suscite alors de vives  réactions dans la communauté scientifique qui lui reproche un manque de rigueur et différents biais. ?Transposer cette étude à des  mammifères terrestres en observant non pas l ’ environnement mais les aliments ingérés paraît loufoque, explique le Pr Baud. Certes, il y a une variation du pH vaginal tout au long du cycle sous l ’ effet des hormones, mais l ’ influence de l ’ alimentation sur le pH n’est, quant à elle, que minime. ?

Pourtant, le Pr J. Stolkowski : convaincu de la véracité des résultats, décide de tester ses conclusions sur l ’ espèce humaine et réalise une nouvelle expérimentation avec le Pr François papa dans les années 70. Ils mettent au point ce qui sera plus tard surnommé le ?régime papa?, à adopter durant les trois mois qui précédent la conception. Le but de ce régime est de créer soit un milieu acide, lorsqu’il s ‘ agit de favoriser la progression des spermatozoïdes X (pour obtenir une fille), soit un milieu alcalin, pour faciliter la progression des spermatozoïdes Y  (pour un garçon ) partant de ces simples observations en cabinet, le Pr J. Stolkowski affirme ainsi que, ?l ’ alimentation maternelle conduit à l ’ apparition préférentielle de l ’ un ou de l ’ autre des deux sexes. Dans 80% des cas quand elle est déséquilibrée en ses constituants minéraux ?.

Pour le Pr Baud cependant, il s ‘ agit là d’ ? un chiffre sans fondement, sur un petit collectif de patients publié dans une revue non scientifique. On ne sait pas comment les patients ont véritablement suivi ce régime, ni quelle part du succès est attribuable au régime ou au simple hasard?. Malgré cela, de nombreuses futures mères ?s échangent?cette recette et les forums sont riches en témoignage de femmes comblées ou déçues par cette méthode.

La période de conception 

Période ovulation

Une méthode souvent mise en avant est le ?ciblage de l ’ ovulation?. Dans les années 60. Le Dr Landrium Shettles, partant du postulat que les spermatozoïdes X (filles) seraient plus résistants mais moins rapides que les spermatozoïdes Y ( garçon), émet la théorie que, la date de conception, plus ou moins à distance de la date d ‘ ovulation, peut influencer le sexe de l ’ enfant. Une étude publiée dans Toxicological Research en 20’154 semble parvenir à des résultats semblables. Un rapport sexuel 2-3 jours avant la date d ‘ ovulation favoriserait ainsi le succès des spermatozoïdes X ,  alors qu ‘ un rapport un jour après la date d ‘ ovulation favoriserait les spermatozoïdes Y.

Pourtant, là encore, la communauté scientifique reste sceptique et d ‘ autres recherches mènent à des résultats contradictoires. ? Si les spermatozoïdes  femelles étaient plus lents comment expliquerait-on les faux jumeaux de sexes différents ? S ‘ interroge le Pr Baud. C’est le travail conjointement de tous les spermatozoïdes sur l ’ ovule qui permet à l ’ un d ‘ entre eux de pénétrer la membrane. Ce n’est pas forcément le premier arrivé qui entre !

Bébé sur commande 

Certes, une méthode efficace existe désormais. Avec les avancées en matière de génétique et de procréation médicalement assistée, le choix du sexe est  aujourd’hui une réalité. En suisse, si la différenciation chromosomique dans le cadre d ‘ un diagnostic préimplantatoire  (DPI) avant une fécondation in-vitro est possible  (et fiable à quasi 100%) . Elle est soumise à une réglementation stricte et réservée à de très rares cas de risque de transmission de maladies génétiques ne touchant qu ‘ un seul sexe. Elle est en revanche interdite pour ?convenance personnelle?. Mais tous les pays ne sont pas aussi rigoureux sur ces questions.
Les États-Unis par exemple, ont rendu accessible le choix du sexe, entre autres  options génétiques, comme la couleur des yeux ou des cheveux. Une démocratisation de ? enfant sur commande?qui soulève de nombreuses questions éthiques. ? la crainte la plus répandue, c’est le risque que tout le monde veuille un garçon. Mais même si un déséquilibre peut rapidement avoir des conséquences néfastes sur la société, pour que cela surviennent, il faudra réunir ces conditions : qu ‘ une majorité de parents aient recours à cette sélection, qu’ils aient tous la même préférence pour l ’ un des deux sexes et, enfin qu ‘ il s ‘ utilisent une méthode véritablement efficace, explique le Pr Samia Hurst, responsable de l ’ unité d ‘ éthique clinique du CHUV et directrice de l’ Institut éthique, Histoire, Humanité  (IEH2) à la faculté de médecine de Genève.  Les conditions étant actuellement absentes en suisse, cela fait trois bonnes raisons d ‘ être rassurés.?

Comment ça marche ? 

On part du principe que si le vagin est plus acide, il favorisera les spermatozoïdes X plus résistants, et donc la conception d ‘ une fille. A l’ inverse ,un milieu vaginal alcalin  (basique, antiacide, ndlr) favorisera les spermatozoïdes Y plus rapide que les X, donc la conception d ‘ un garçon. Le concept s ‘ appuie donc sur le contenu de votre assiette. Nous avons sélectionné un certain nombre d ‘ aliments qui sont, selon votre souhait d ‘ avoir une fille ou un garçon, soit acidifiants, soit alcalints. Mais attention, il ne faut pas se fier à l ’ acidité du goût. Prenons l ’ exemple du citron, acide, pourtant il produira un pH alcalin analyse le nutritionniste Raphaël Gruman.

Pour concevoir une fille on va rechercher des aliments contenant du calcium et du magnésium. Toutefois, ces régimes alimentaires ne doivent pas être appliqués si vous souffrez d ‘ hypertension, de diabète, d ‘ insuffisance rénale, de maladie cardiaque ou si vous avez une interdiction de consommer du sodium ou du potassium prévient le nutritionniste. Ensuite, une fois le pH modifier, la date du rapport sexuel compte aussi : pour avoir un garçon, il faux avoir un rapport le jour de l ’ ovulation, et pour avoir une fille, c’est plutôt 2/3 jours avant. Dans ce cas-là, les spermatozoïdes Y ont le temps de s ‘ épuiser tandis que les X qui ont résisté arriveront tranquillement poursuit le docteur Bied-Damon.

Oui mais voilà, comment connaître le pH de son vagin ou encore sa date d ‘ ovulation ? C’est tout l ’ intérêt de ce coaching, de nombreux outils sont mis à la disposition des abonnés. Vous recevez dans un premier temps une box contenant des bandelette pour calculer votre pH et des tests d ‘ ovulation, ainsi que des compléments alimentaires telle que la vitamine B9. L ’ application vous guide ensuite dans le suivi de votre cycle et de votre pH détaille Sandra Ifrah. Mettre toutes les chances de son côté, c’est aussi une histoire de timing. Il est nécessaire de suivre au minimum 2 mois et demi de régime avant de concevoir. 

C’est la durée minimale assurant une stabilité du pH et des sels minéraux.

Voici ce que vous devez manger : 

 JE VEUX UNE FILLE 

Bébé

 

 Boissons : lait  (au moins 3/4 de litre par jour, sans  dépasser 2L). Eaux minérales à forte teneur en calcium  (Evian, hépar, vitel, perrier, contrex ). Pas de café, thé, chocolat, jus de fruits, sodas et alcools.
Produits laitiers : tous sauf les fromages “fermentés”, prendre au moins deux laitages par jour en plus du lait.
Poissons  : 130 g par jour maximum, cuits ou crus, privilégier la cuisson au court-bouillon sans sel si la consommation de poisson est supérieur à 3 fois par semaine. Pas de poisson pané du commerce, de poisson fumé, ,séché ou salé, poisson en conserve, œufs de poisson, crustacés et coquillages.
Viandes : 130 g par jour maximum  (bœuf, volaille, abats, agneau, mouton, porc ). Aucune charcuterie, ni plats à base de viande préparés dans le commerce.
Oeufs  : sous toutes formes.
Céréales : riz, pâtes, semoule, tapioca, farine, fécule de maïs, boulgour, quinoa, sauf le maïs et le pop-corn.
Pains et pâtisseries : pain sans sel, biscottes sans sel, pâtisseries maison sans sel et sans levure, glace maison.
Légumes  (frais ou surgelés) : carottes, haricots verts, oignons, poireaux, petits poids, concombres, radis, poivrons, cresson, aubergines, céleri-rave, céleri-branche, salsifis, tomates cuites, asperges fraîches, salade verte. Sauf mâche, artichaut  ( une fois tous les 15 jours seulement).
Pommes de terre : 150 g maximum par repas plus de 3 fois par semaine.
Fruits  ( frais, surgelés ou au sirop) : les ananas, prunes et pêches ne sont autorisés qu ‘ en conserve et un sirop sans leur jus.
Matières grasses : toutes les huiles, beurres sans sel, crème fraîche.
Produits sucrés : sucre blanc, miel, confitures, gelées de fruits. Pas chocolat, bonbons, réglisse, glace du commerce.
Assaisonnements : moutarde sans sel, épices ( anis, cumin ,quatre-épices , gingembre, noix muscade, piment rouge, poivre, paprika, safran, clou de girofle, genièvre, vanille.) Herbes aromatiques  (basilic, ciboulette, cerfeuil, coriandre, thym, laurier, romarin ) et autres aromates  (ail, échalote, oignon, raifort).

JE VEUX UN GARÇON 

Bébé

 

Boissons : thé, café, infusion, jus de fruits, sodas, seule eau minérale autorisée Vichy Saint-Yorre, eau de source, eau du robinet, vins, bières, cidre, vins apéritifs.
Produits laitiers : aucun ( maximum 10g de beurre salé ou demi-sel par jour toléré ).
Viandes : toutes les viandes, toutes les charcuteries
Poissons : les poissons et de préférences les poissons séchés, salés, fumés ou en conserve, pas de crustacés, ni de coquillages.
Oeufs : utilisés dans les préparations  (crèmes sauces…), autorisés 1 à 2 fois par semaine.
Céréales : blé, boulgour, semoule, pâtes, riz, quinoa, maïs, orge, avoine.
Légumes secs : tous (haricots secs, pois cassés fèves, lentilles, maïs, petits pois…)
Pains et pâtisseries : tous les pains et pâtisseries préparés sans produits laitiers.
Légumes : tous les légumes frais, en conserve, surgelés ou en soupe, sauf les salades vertes.
Fruits : tous, sauf les noix, ainsi que les jus de fruits, les fruits séchés et les sorbets aux fruits.
Produits sucrés : sucre blanc, miel, confitures, gelées  de fruits, bonbons, pas de chocolat, ni de cacao.
Matière grasses : toutes les huiles. Pas de crème fraîche et beurre.
Assaisonnements : sel  ( fortement conseillé), ail, anis, coriandre, cumin, curry, quatre-épices, gingembre, muscade, piment rouge, poivre, paprika, safran, clou de girofle, vanille, génievre), herbes aromatiques (ciboulette, cerfeuil, coriandre, laurier, romarin, menthe)et aromates  (raifort) pas de moutarde.

Sexe du bébé avoir ou non un orgasme aurait une influence 

 

La qualité des rapports sexuels influencerait aussi le sexe du bébé. L orgasme de la femme provoque de nombreuses contractions du vagin, permettant  aux spermatozoïdes masculins, les plus rapide, d ‘ arriver encore plus vite jusqu’à l ’ ovule. A l ’ inverse, une absence d ‘ orgasme favoriserait la conception d ‘ une petite fille. Cette méthode pour choisir le sexe de bébé semble parfaite si vous désirez un garçon. Mais elle suppose bien des sacrifices pour concevoir une fille… N ‘ oubliez pas cependant : la fiabilité de ces pratiques pour définir le sexe de bébé n ‘ a jamais été prouvée scientifiquement. Mais ces méthodes ont au moins le mérite d ‘ être inoffensives.

Cycle menstruel 

Grossesse

Le moment du cycle menstruel où se trouve la femme influe sur la longueur du parcours que les spermatozoïdes devront effectuer . Ainsi, si les rapports sexuels ont lieu  lors des jours les plus fertiles de la femme, les chances que le bébé soit garçon augmente. Car l ’ ovule est dans l attente d ‘ un spermatozoïdes. En considérant que les spermatozoïdes avec un chromosome Y sont plus rapides mais moins résistants, la déduction est logique. Le chemin a parcourir est plus court, de sorte que les plus rapides, c’est-à-dire les chromosomes Y, arriveront avant les chromosomes X.

Jours plus au moins fertiles 

Si les rapports on lieu lors des jours les moins fertiles de la femme, les chances que le bébé soit une fille augmente. Cela est dû au fait que l ‘ ovule n’est pas dans l ‘ attente du spermatozoïdes. L ’ ovule dernier se trouve encore sur le chemin qui le mènera au point de rencontre, le chemin a parcourir par les spermatozoïdes est donc plus grand. Les spermatozoïdes avec chromosome X sont ceux qui sont les plus aptes pour féconder l ’ ovule au cours de ces jours, car ce sont les plus lents, mais les plus résistants. Être dotés d ‘ une plus grande résistance que les chromosomes Y leur permet plus facilement de gagner sur de longue distances

La position sexuelle pour une fille 

Selon cette théorie, les positions sexuelles influencent aussi pour concevoir un garçon ou une fille.

  • Les positions sexuelles qui facilite la conception d ‘ une fille celles où la femme est située au dessus de l ’ homme. Dans cette position, les spermatozoïdes doivent avoir la force de monter, et même si les chromosomes Y sont plus rapides, les chromosomes X sont plus résistants.
  • Il faut aussi concentrer la stimulation sur le plaisir de la femme. Elle doit atteindre l ’ orgasme la première.
  • Il n’est pas nécessaire que la femme reste allongée après un  rapport sexuel parce que les spermatozoïdes avec un chromosome X sont plus résistants et peuvent atteindre l ’ ovule plus tard.

La position sexuelle pour un garçon 

Position sexuelle

Les positions sexuelles qui favorisent la pénétration profonde sont nécessaires. Ainsi, le sperme a moins de distance a parcourir. Le spermatozoïde ayant un chromosome Y est plus rapide et parcourra le chemin en moins de temps. 

  • La femme doit rester allonger 30 minutes après le rapport sexuel pour faciliter l ’ arrivée du spermatozoïdes Y a l ’ ovule. Ce spermatozoïde est plus rapide et arrivera avant celui de chromosome X, parce qu’ils sont plus rapides et se déplace plus facilement dans le liquide séminal.

 

Les phases de la lune 

Selon les hindous, les phases de la lune influencent aussi la conception d ‘ un garçon ou d ‘ une fille, en raison de l’ influence de notre satellite sur le cycle menstruel de la femme. Si vous voulez un garçon, vous devez avoir des rapports quand la lune est au premier quart ou au dernier quart. Faites l ’ amour La nuit et les jours impairs du mois. Si vous voulez une fille, vous devez avoir des  relations sexuelles quand la lune est pleine. Il vaut mieux avoir des rapports l ’ après-midi et les jours pairs.

Le calendrier chinois 

Il y a peu, on a découvert un calendrier bien particulier enterré dans une tombe royale de la dynastie ching et on estime qu ‘ il peut avoir près de 700 ans. Ce calendrier chinois pour choisir le sexe du bébé semble correct dans 99% des cas. Un tel niveau de certitude paraît impossible, mais le mieux est de vérifier vous-même. Le calendrier chinois ne peut être utilisé que chez les femmes âgées de 15 à 45 ans, consulter le calendrier chinois pour choisir le sexe du bébé est assez simple, il suffit de faire correspondre l ’ âge que vous avez et le moment de la conception pour obtenir la réponse.

Pour les garçons, le symbole est un  O et est bleu. Pour les filles, le symbole est un A et est rose.

Privilégiez la méthode Selnas 

La méthode Selnas  ( sélection naturelle du sexe) a été mise au point en 1985 par un biologiste français, le docteur Patrick Schoun. Elle part du principe que l ‘ ovule présenterait une charge électrique variable dans le temps  (tantôt positive, tantôt négative, tantôt neutre ). Ainsi, lorsque l ’ ovule est positif  (environ 70 jours par an ), il attirerait les spermatozoïdes  X,  et donc la naissance d ‘ une fille. A l ‘ inverse, lorsque l ’ ovule est négatif  (70 jours par an), il attirerait les spermatozoïdes Y, favorisant la naissance d ‘ un garçon. Les autres jours( 225), l ’ ovule serait neutre et capterait indifféremment les  X ou Y.

Le principe 

Rapport sexuel

A priori, c’est simple puisqu’il vous suffit de connaître les jours de l ’ année où l ’ ovule est chargé positivement pour avoir une fille et ceux où il est chargé négativement pour avoir un garçon. Le problème est que  vous ne pouvez pas déterminer vous-même quels sont ces jours !

Les contraintes 

Pour savoir quels sont ces jours, il vous faut obligatoirement faire appel à un laboratoire détenteur de la méthode. Vous devez remplir un questionnaire portant sur votre cycle menstruel. Vos réponses, traitées par ordinateur, permettent d’établir votre “cycle de variation de polarité de l’ ovule “. Ensuite, vous recevrez un calendrier qui indique toutes les périodes de l ’ année où un rapport sexuel fécondant donnera un enfant du sexe choisi. Le tout moyennant finances. Pour avoir un garçon. Protégez vos rapports quand ils ne correspondent pas aux jours autorisés et passez a l ’ acte les “bons jours”. Soixante-dix jours par an, c’est à peine un jour sur cinq…

Pour avoir une fille . Même principe, à la différence près que les “bons jours” sont les mauvais pour qui veut un garçon ! Notre avis. Les jours proposés pour tenter d ‘ avoir un rapport sexuel fécondant sont très limités : sur les soixante-dix, jours conseillés combien correspondent à la période d ‘ ovulation ? Il ne faudrait pas que cette restriction aboutisse a un paradoxe : celui de ne pas arriver du tout a avoir d ‘ enfant ! C’est d ‘ ailleurs pourquoi, la méthode de Selnas est déconseillé aux couples ayant des problèmes de fertilité. 

Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils