COMMENT APPRENDRE À FAIRE DURER LE RAPPORT SEXUEL PLUS LONGTEMPS

Faire durer le rapport sexuel plus longtemps

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment apprendre à faire durer le rapport sexuel plus longtemps ?

Les rapports sexuels (à proprement parler, la pénétration) durent généralement de trois à sept minutes, selon une enquête réalisée en 2005 par la Society for Sex Therapy and Research. D’après l’enquête, les rapports sexuels d’une ou deux minutes sont “trop courts” et ceux qui durent entre 10 et 30 minutes sont considérés comme “trop longs”, tandis que les thérapeutes du sexe affirment que la chose la plus “souhaitable” est de durer entre sept et 13 minutes – le problème est que de nombreux facteurs peuvent interférer avec cela et vous faire rater la cible (ou plutôt y mettre fin prématurément et laisser votre partenaire insatisfait, ce qui n’est bon pour personne). Le livre de 2014, The New Naked : The Ultimate Sex Education for Grown-Ups, rapporte que près de la moitié des hommes finissent en deux minutes, et une partie du problème est que la frustration et les mauvaises décisions prises pour essayer de le régler peuvent aggraver ledit problème. Avoir de meilleures relations sexuelles n’est pas si compliqué, il suffit d’écouter les bons conseils et les experts.
Les rapports sexuels de courte durée sont un problème courant chez les hommes, mais cela ne les rend pas moins embarrassants, inattendus quand ils ont lieu et frustrants (et cela peut arriver à tous les hommes à un moment donné de leur vie, même s’ils sont en bonne forme). Le “problème” est généralement dû à une éjaculation précoce qui, selon le docteur Thomas J. Walsh, urologue à l’université de Washington, survient principalement entre 20 et 30 ans. Savoir que vous n’êtes pas le seul peut vous faire sentir mieux. Mieux encore : savoir qu’il y a des choses que vous pouvez faire pour changer les choses – cela n’a rien à voir avec le fait de penser à vos fantasmes sexuels préférés au milieu de l’action.Seulement, le temps est venu de repenser le coït hétérosexuel. La fin d’un rapport sexuel n’est pas censée être automatiquement quand l’homme a éjaculé, surtout si sa partenaire elle, n’a pas eu d’orgasme. Loin de nous l’idée de faire une course à la jouissance. Toujours est-il que seulement 16% des femmes déclarent atteindre l’orgasme à chaque rapport sexuel, contre 90% des hommes. Ça vaut le coup d’essayer de réduire l’écart, non ?
L’une des solutions est de faire durer le rapport sexuel plus longtemps, et pour cela, de retarder l’éjaculation.Atteindre l’orgasme plus vite que son partenaire n’a rien de rare, ne vous en voulez pas pour cela. Heureusement, la plupart des gens qui ont tendance à jouir rapidement peuvent apprendre à faire durer un rapport sexuel plus longtemps. L’exercice physique et des changements de mode de vie pourront vous aider à mieux vous contrôler. Il existe également de nombreuses autres techniques qui vous permettront de retarder votre orgasme pendant un rapport. Vous pourriez aussi essayer des produits et médicaments spécifiquement destinés à cet effet. Si votre partenaire jouit trop vite, essayez d’aborder le problème comme s’il vous concernait tous les deux. Évitez de rejeter la faute sur lui et faites-lui comprendre que vous voulez travailler ensemble à développer une meilleure intimité physique et émotionnelle.

Pourquoi faire l’amour plus longtemps ?

Pourquoi faire l'amour plus longtemps
Un rapport sexuel est une relation entre deux partenaires. Certains hommes – souvent influencés par les films pornographiques – pensent qu’un rapport réussi doit nécessairement durer longtemps. Or, lorsqu’on interroge les femmes, elles avouent souvent pour la plupart que les rapports sexuels trop longs, souvent ennuyeux, et n’apportent pas nécessairement plus de plaisir. En clair, si vous faites bien les choses, vous pouvez donner autant de plaisir à une femme en un court laps de temps ! Souvent, les hommes qui se focalisent trop sur la durée du rapport sexuel en perdent de vue l’essentiel : la relation avec leur partenaire. Gardez bien cette idée à l’esprit, car à défaut vous risquez de perdre en qualité ce que vous trouverez en durée. N’excluez pas votre partenaire de l’équation ! Quelques chiffres avant de passer à la suite : Le rapport sexuel moyen dure 5,4 minutes selon une étude scientifique publiée en 2005. Lorsqu’on interroge les français, on se rend compte qu’un sur trois surestime la durée moyenne du rapport sexuel moyen. En 2015, il a été demandé à des sexothérapeutes (experts en sexothérapie) quelle était selon leur expérience la durée idéale d’un rapport sexuel, et leur réponse a été : entre 7 et 13 minutes.

Les facteurs psychologiques qui influencent la durée de la pénétration

Le premier facteur et sans doute le plus important est le stress. Un homme stressé éjacule beaucoup plus vite que lorsqu’il est détendu. C’est une sorte de mécanisme darwinien : en cas de danger, mieux vaut ne pas trainer pour assurer la reproduction. Le stress Le stress est doublement important. Il influence la vie en général et le système nerveux ; et le stress de la performance peut entraîner la création d’un cercle vicieux. L’homme a peur de jouir trop rapidement et de ne pas satisfaire sa partenaire, ce qui crée du stress, et provoque une éjaculation rapide. L’anxiété de la performance isole l’homme dans ses pensées. Il n’est plus connecté à sa partenaire et tourne en boucle ses pensées d’angoisse. La crispation qui s’en suit va favoriser la rapidité de l’éjaculation. Le maître mot pour faire l’amour plus longtemps est donc de se détendre. Comme on l’a déjà vu, instaurer une complicité avec votre partenaire, permet de se détendre, de ne pas couper la relation et enfin de retarder l’éjaculation jusqu’au moment propice.

La fatigue

La fatigue influe grandement sur le délai d’éjaculation. Les hommes qui manquent de sommeil sont également plus prompts à l’éjaculation rapide. Sans doute en partie parce que la fatigue joue négativement sur la gestion du stress. Respirez. Prenez de grandes inspirations profondes, cela va mécaniquement faire descendre votre niveau de stress. Il s’agit là en fait presque plus d’un moyen physique que psychologique tant son fonctionnement est mécanique. Prenez votre temps. Prenez le temps de faire des préliminaires, d’explorer le corps de votre partenaire. Lors de la pénétration, allez-y doucement, faites des mouvements lents et amples. Prenez soin de sentir votre excitation sexuelle monter. Observez-la et apprenez à l’apprivoiser. L’excitation sexuelle est un sentiment, il y a une dimension psychologique, mais il y a un élément physiologique. En effet, le cerveau interprète l’excitation sexuelle et la transforme en message nerveux. Techniquement parlant, on ne contrôle jamais son éjaculation, car c’est une contraction musculaire réflexe, mais on apprend à contrôler son excitation sexuelle. À la connaître et à la maîtriser.

Les méthodes à essayer pour des rapports sexuels plus longs

En avant propos, nous dirons que si jamais vous avez éjaculé messieurs, sachez que vos mains (pour une utilisation directe ou via un objet sexuel) et votre bouche ne subissent pas les fluctuations de l’érection. Mais il est aussi possible d’agir avant. Déjà, avant même de faire l’amour : ainsi entre en jeu la communication dans le couple. Souvent ce sont des discussions quand on est ensemble depuis un petit moment, et qu’on souhaite relancer ou augmenter sa libido et son désir sexuel. Choisissez un moment privilégié, pas entre deux bruits de casserole en pleine préparation d’un repas pour vos invités qui arrivent dans une heure, pas devant les autres, ni lors d’une dispute.Lui faire comprendre que vous n’êtes pas pleinement satisfaite et que retarder l’éjaculation serait une bonne idée c’est gênant à annoncer, mais c’est aussi gênant à entendre. Pendant cette discussion, ne vous sentez pas coupable, mais soyez constructive. On n’est pas là pour se faire des reproches mais pour avancer (et prendre son pied au lit). Déterminez bien à l’avance ce qui pourrait être le problème.Rassurez-vous l’un et l’autre, il ne s’agit pas d’éjaculation précoce, que les médecins ont encore du mal à définir, mais juste de trouver quelques trucs et astuces.

Peut-être ne faites-vous pas régulièrement l’amour ? Alors forcément, lors du rapport, votre partenaire vient vite ! Pourquoi ne pas faire l’amour une deuxième fois dans la même soirée Et si votre partenaire prend conscience du problème, en être aimant qu’il est censé être, il prêtera attention pendant l’amour, quitte à vous demander de ralentir le rythme, ou faire des petites pauses entre deux positions, destinées à vous caresser, vous masturber, et bien plus encore.Mais c’est aussi l’occasion de faire l’amour sans pénétration. Méthode Karezza, sexe à distance, coït intercrural (qui est, concrètement, un missionnaire version frotti-frotta), mais aussi les préliminaires. Voilà autant d’idées pour faire durer le plaisir ou simplement remplacer le coït Pendant ces préliminaires, prenez votre temps. Il ne s’agit pas juste d’une petite introduction histoire que l’homme soit en érection et que la femme mouille. Il s’agit de faire monter l’excitation petit à petit, de découvrir le corps de l’autre, de se caresser, se mordiller, se regarder. Et si l’homme est « prêt » depuis un moment et pas vous ? Pas de culpabilité : il peut très bien attendre, c’est pour votre plaisir à tous les deux. En prenant le temps d’avoir une envie irrésistible de lui, peut-être vous surprendrez vous parfois à jouir bien plus rapidement que d’ordinaire !

Faites durer les préliminaires

Faire durer les préliminaires
On n’insistera sans doute jamais assez sur l’importance des préliminaires. L’image la plus commune d’un rapport sexuel, c’est la pénétration. Mais toutes les personnes qui se sont intéressées au cours des derniers siècles à la question de la sexualité nous disent la même chose : une sexualité épanouie est beaucoup plus étendue que la seule pénétration. Concernant la question de faire l’amour plus longtemps les préliminaires présentent au moins deux avantages : Le premier a trait à la femme. Le plaisir féminin monte plus doucement que celui de l’homme. Les femmes ont donc besoin de plus de temps et de stimulations pour faire monter leur désir.Les préliminaires permettent d’attiser le désir de la femme. Elle sera donc à un haut niveau d’excitation au début de la pénétration et aura besoin de moins de temps de pénétration pour parvenir à l’orgasme. Le second avantage a trait à l’homme, et au couple. Les préliminaires sont un jeu de recherche de plaisir. Leur côté ludique amène le couple à créer une certaine complicité. L’ambiance ainsi mise en place par les partenaires au cours des préliminaires leur permet de se détendre. Cela a particulièrement son importance pour l’homme, car on sait que le stress a un impact négatif sur le délai avant l’éjaculation.
Si vous désirez faire l’amour plus longtemps, on ne peut donc que vous inviter à développer les préliminaires. Votre partenaire prendra plus de plaisir et atteindra plus rapidement l’orgasme. Pour votre part, vous serez plus détendu et la pénétration durera par conséquent plus longtemps.Il existe d’autres facteurs qui influencent la durée de la pénétration. Certains sont de nature psychologique et peuvent se révéler très efficaces, car comme souvent en matière sexuelle la psychologie joue un très grand rôle.D’autres sont plus mécaniques et peuvent également se montrer efficaces.

Discuter avec son partenaire

Vous avez peut-être dans l’idée de faire l’amour pendant une bonne heure, alors qu’au fond votre partenaire se satisferait très bien d’une petite dizaine de minutes (douche comprise). Peut-être que vous placez la barre trop haut. Il est important de parler de ses désirs, craintes et problèmes d’érection avec votre moitié (ou plan cul). C’est bien sûr plus facile de le faire avec une personne que vous connaissez depuis longtemps et/ou qui vous inspire confiance.

Faire des pauses ou penser à quelque chose d’incongru

Quand vous sentez que vous allez venir et que pour vous (et votre partenaire), ça risque d’arriver trop tôt, vous pouvez faire une pause en vous retirant (ou non). « Que faire pendant ce temps-là ?, vous demandez-vous. Se regarder dans le blanc des yeux, le temps que la pression retombe ? » Pourquoi pas, sinon vous pouvez aussi vous occupez de votre partenaire avec autre chose que votre pénis.En changeant le rythme lors de la pénétration pour un tempo plus lent, vous pouvez aussi faire retomber la pression. Pour certains hommes, la distraction aide à prévenir l’éjaculation. Quoi de mieux que de faire du calcul mental, penser à sa liste de course, à des questions de fiscalité, à votre travail, à une personne qui ne vous plaît pas, etc., pour se refroidir.

Faire des exercices et avoir une bonne hygiène de vie

Conseillés pour prévenir l’incontinence urinaire chez les femmes et les hommes, les exercices de Kegel aident également certains éjaculateurs rapides à maintenir leur érection. Il s’agit de renforcer les muscles du plancher pelvien (quand vous vous empêchez de faire pipi dans la longue file pour les toilettes, c’est eux que vous sollicitez). Le moyen le plus simple de s’exercer : faire semblant (ou pas) de se retenir d’uriner pendant 5 secondes. Faire du sport, manger ses 5 fruits et légumes bio par jour, éviter de boire, de fumer, de prendre des produits stupéfiants et de manger trop gras, peuvent également vous permettre d’avoir une meilleure maîtrise de votre corps. Aussi connaître son corps par la masturbation permet d’aider à contrôler son érection, et donc l’éjaculation. Comment ? Lorsque vous sentez que l’éjaculation n’est pas très loin, stoppez tout. Répétez l’opération trois au quatre fois, puis laissez venir les choses (votre sperme, en l’occurence).

Ne pas centrer le sexe autour de la pénétration

Faire l’amour ne peut se résumer à quelques préliminaires, suivis de la pénétration et enfin, l’éjaculation. D’ailleurs ces pratiques qu’on appelle préliminaires peuvent constituer le coeur du rapport : caresses intimes, fellation, cunnilingus, etc. Les possibilités sont quasiment infinies.

Faire de l’exercice

Faire de l'exercice
Non, il ne s’agit pas d’aller au gymnase et de faire des milliers de répétitions avec les bras, les jambes et le dos. Les experts disent que vous devriez faire travailler les muscles de votre plancher pelvien, en faisant des exercices de contraction tout en maintenant une tension pendant environ 10 secondes, explique Sandra Hilton, docteur en physiothérapie de l’entropie. Pour sentir ces muscles, dit Hilton, essayez “d’arrêter l’écoulement de l’urine lorsque vous êtes aux toilettes” – ce sont ces mêmes muscles que vous devez faire travailler.

Limiter le mouvement

Cela ne veut pas dire que vous devez imiter une table, mais que vous devez effectuer des mouvements plus contrôlés et plus lents. Cela devrait retarder le moment où vous arrivez à l’orgasme et vous aider à tenir plus longtemps.

Changer les choses

“Comme pour l’exercice, votre corps peut être habitué aux mêmes mouvements que d’habitude, vous devez donc essayer d’alterner entre différentes positions pour durer plus longtemps pendant les rapports sexuels”, explique Vanessa Marin, sexologue agréée, à Bustle. Le fait de changer de position permet à votre corps de faire une petite pause, et cela vous aide à durer plus longtemps. Une autre recommandation est d’essayer des positions plus acrobatiques car, en se concentrant sur le maintien de l’équilibre, votre cerveau met un peu plus de temps à éprouver du plaisir et cela vous évite de finir trop vite.

Edging

Retarder l’orgasme est l’un des moyens les plus efficaces de durer plus longtemps. Selon le Dr Walsh, c’est l’une des techniques les plus courantes pour prévenir l’éjaculation précoce. En gros, vous vous amenez au bord de l’orgasme avant d’arrêter toute activité sexuelle ou masturbatoire jusqu’à ce que vous ayez vos émotions sous contrôle, ce qui apprend au cerveau à avoir une réponse plus contrôlée.

Détendez-vous et encouragez-vous

L’anxiété et le manque d’assurance auront un très mauvais impact sur votre mental. Essayez donc de rester optimiste. Aborder la sexualité avec assurance, respect et une attitude positive pourrait faire toute la différence pour vous et votre partenaire .Au lieu de vous attarder sur des pensées négatives concernant vos performances sexuelles, dites-vous « Jean, jouir rapidement n’a rien de rare et tu ne devrais pas t’en vouloir pour si peu. Tu peux surmonter ce problème ! » Vous adresser à vous-même par votre nom pourrait être plus efficace lorsque vous essayez de vous motiver .

Travaillez à tenir plus longtemps en vous masturbant

En essayant de jouir aussi rapidement que possible lorsque vous vous masturbez, vous entrainerez votre corps à parvenir très vite à l’orgasme . Vous masturber plusieurs fois par semaine et quelques heures avant un rapport sexuel pourrait vous aider à jouir moins vite, en particulier si vous vous êtes entrainé à tenir plus longtemps lorsque vous vous masturbez.

Faites des exercices du plancher pelvien

Faire travailler les muscles qui contrôlent l’éjaculation pourrait vous aider à tenir plus longtemps. Pour identifier ces muscles, arrêtez d’uriner en plein milieu et contractez les muscles qui empêchent de lâcher un pet. Pour les faire travailler, contractez-les pendant 3 secondes, relâchez-les pendant 3 secondes, puis répétez 5 à 10 fois . Dans un premier temps, il pourrait vous être plus facile de faire ces exercices couché ou assis, mais essayez ensuite de les faire aussi debout. Alors que vous renforcez ces muscles, essayez de faire 3 séries de 10 répétitions par jour. Essayez de ne contracter que les muscles qui permettent de se retenir d’uriner ou de lâcher un pet. Ne contractez pas vos fesses et vos cuisses.Alors que vous faites ces exercices, respirez normalement et évitez de retenir votre respiration.

Diminuez votre consommation d’alcool et autres drogues

L’alcool et d’autres substances peuvent favoriser l’éjaculation précoce, les dysfonctionnements érectiles et autres problèmes sexuels. Évitez de consommer de l’alcool ou de la drogue avant un rapport sexuel et essayez d’en limiter votre consommation générale autant que possible .

Ayez un partenaire sexuel régulier

Si vous avez l’habitude d’avoir des relations sans lendemain, essayez d’entretenir une relation stable. Être proche de votre partenaire pourrait vous aider à être plus à l’aise et plus sûr de vous au cours des rapports sexuels. Lorsque l’on est à l’aise avec quelqu’un, il est bien plus facile d’avoir une conversation ouverte sur l’amélioration de sa vie sexuelle .

Commencez par stimuler votre partenaire

Concentrez toute votre attention sur votre partenaire, sans vous stimuler vous-même et sans la (le) laisser toucher vos parties intimes. Ainsi, vous synchroniserez votre niveau d’excitation et jouirez à peu près en même temps.

Faites des mouvements plus lents

Faire des mouvements plus lents
Prendre votre temps pourrait vous aider à tenir plus longtemps. Essayez de vous concentrer sur le voyage plutôt que sur la destination. Voyez un rapport sexuel comme une danse sensuelle, plutôt que comme une série de mouvements rapides .

Essayez de nouvelles positions

Changer de position pourra vous aider à recentrer votre attention et à remettre votre excitation à zéro. De plus, essayer de nouvelles positions pourrait enseigner à votre corps à sortir de sa routine habituelle . Par ailleurs, si une position semble toujours vous mener à l’orgasme, gardez-la pour la fin !

Ralentissez lorsque vous sentez que vous êtes sur le point de jouir

En ralentissant votre respiration alors que vous sentez que vous approchez de l’orgasme, vous bloquerez le réflexe de l’orgasme. Inspirez lentement et profondément, en gonflant votre ventre. Retenez votre respiration pendant 2 à 3 secondes, puis expirez lentement .Continuez à respirer lentement jusqu’à ce que vous ne vous sentiez plus à deux doigts de jouir.

Pensez à autre chose

Lorsque vous sentez que vous allez jouir, essayez de vous distraire en pensant à quelque chose qui n’a rien à voir avec le sexe, que ce soit le travail, le sport, une émission de télé ou vos études. En détournant momentanément votre attention, vous vous détendrez et ralentirez l’action . Essayez de ne pas penser à autre chose pendant tout le rapport. Vous devrez tout de même être présent et vous concentrer sur le plaisir de votre partenaire .

Essayez de faire des pauses

La méthode de l’interruption consiste à se retirer de sa partenaire lorsque l’on sent que l’on va jouir. Faites une pause d’environ 30 secondes, puis reprenez le rapport. Répétez cette technique jusqu’à ce que vous et votre partenaire soyez tous les deux prêts à jouir .Vous pourrez également respirer profondément et penser à quelque chose d’autre lorsque vous faites une pause.


Essayez la méthode « pincer »

Pour utiliser cette technique, retirez-vous de votre partenaire lorsque vous vous sentez proche de l’orgasme. Vous (ou votre partenaire) devrez ensuite presser doucement la partie de votre pénis où le dessous du gland rejoint la verge. Pressez pendant quelques secondes, puis attendez environ 30 secondes avant de reprendre le rapport .N’appuyez pas trop fort et ne recourez pas à cette méthode si vous la trouvez douloureuse ou désagréable.

Utilisez un lubrifiant désensibilisant

Vous pourrez trouver des produits désensibilisants topiques sur Internet ou en parapharmacie. Ceux-ci sont disponibles sous forme de crème, de spray et de lingettes et doivent généralement être appliqués 10 à 15 minutes avant un rapport sexuel.Afin d’éviter de réduire la sensibilité de votre partenaire, portez un préservatif lorsque vous utilisez un produit désensibilisant topique.

Essayez un médicament

Si aucune autre solution ne semble fonctionner, demandez à votre médecin ou à votre pharmacien si un médicament oral pourrait vous aider. Prendre une faible dose d’ISRS quelques heures avant un rapport pourrait vous aider à retarder votre orgasme.Si vous souffrez à la fois de dysfonctionnement érectile et d’éjaculation précoce, un médicament pour le dysfonctionnement érectile pourrait résoudre les deux problèmes à la fois .
Médicament sexuel


Abordez le sujet comme un problème commun . Les performances sexuelles peuvent être un sujet sensible. Abordez le sujet en disant à votre partenaire que vous l’appréciez, lui et l’intimité que vous partagez. Dites-lui que vous ne considérez pas qu’il s’agisse d’un problème qu’il devrait régler seul. Dites-lui plutôt que vous aimeriez travailler à améliorer votre vie sexuelle, ensemble . Vous pourriez lui dire « Ce n’est pas seulement ton problème. Nous devons travailler ensemble à améliorer notre vie sexuelle autant que possible. De plus, je serais ravie d’apprendre à maximiser notre plaisir à tous les deux ! »

Évitez de désigner un coupable

Essayez d’être optimiste et constructive, au lieu de faire sentir à votre partenaire qu’il y a quelque chose en lui qui cloche . Dites quelque chose comme « Je tiens à toi et je veux que tu saches que je ne te juge pas. Je sais que nous pouvons travailler ensemble à développer notre intimité physique et émotionnelle. »

Soyez ouverte et patiente avec les nouvelles techniques

Demandez à votre partenaire, ce qui pourrait fonctionner, selon lui. Faites votre possible pour que la conversation reste honnête et sans pression. Soyez patiente, essayez de nouvelles techniques et voyez ce qui fonctionne le mieux, pour vous et votre partenaire . Dites-lui « Il s’agit d’un processus qui pourrait prends du temps, et cela est parfaitement normal. Essayons simplement quelques techniques et voyons ce qui semble fonctionner. »

Pensez à essayer une thérapie de couple

Les problèmes sexuels peuvent mettre beaucoup de pression sur une relation. S’il est utile de considérer le problème comme un problème commun, vous devrez également être honnête quant à ce que vous ressentez, y compris quant à votre frustration. Une thérapie de couple pourrait vous aider, vous et votre partenaire, à analyser des émotions complexes et à identifier des problèmes qui pourraient interférer avec votre vie sexuelle . Lorsque vous proposez à votre partenaire de voir un professionnel, essayez de ne pas donner de connotation négative à votre proposition. Vous pourriez dire « Nous ressentons tous les deux beaucoup d’émotions fortes et je pense qu’un psychologue pourrait nous apporter un point de vue externe. Il serait préférable de faire le point sur nos sentiments, au lieu de nous défouler l’un sur l’autre. »

Un peu d’anesthésie ?

Vous ne devriez pas faire cela avant de consulter un médecin, mais en 2017, une petite étude a révélé que l’application de lingettes enduites d’une petite quantité de benzocaïne, un anesthésique léger, peut vous aider à durer plus longtemps pendant les rapports sexuels. Le problème est que les lingettes peuvent avoir le même effet sur votre partenaire, explique le Dr David Samadi, urologue basé à New York.

Y a-t-il des médicaments pour durer plus longtemps au lit ?

En France, le premier médicament contre les problèmes d’éjaculation précoce, prescrit sur ordonnance par un médecin, a reçu l’autorisation de mise sur le marché en 2013. Il s’agit de la dapoxétine, qui appartient à la famille des antidépresseurs. Dans le même temps, plusieurs revues de santé ont dénoncé un rapport bénéfice-risque peu avantageux pour les patients et les effets secondaires qui peuvent accompagner la prise du traitement (troubles de l’humeur, troubles digestifs, etc.). Début 2018, un spray anesthésique a été commercialisé. Là encore, la revue Prescrire a tenu à mettre en garde contre ses effets indésirables : impossibilité à éjaculer (c’est cocasse), troubles de l’érection, rougeur, diminution de la sensibilité, baisse de la mobilité des spermatozoïdes. Et chez le ou la partenaire : démangeaisons, sensations de brûlure, perte de sensibilité, douleur.Début 2018, un spray anesthésique a été commercialisé.
D’autres dispositifs médicaux existent pour les hommes voulant retarder leur éjaculation. Certaines personnes sont satisfaites des préservatifs à effet retardant, qui contiennent une petite dose d’anesthésiant local.

Les crèmes anesthésiantes

Il est possible de diminuer les sensations du pénis en utilisant une crème anesthésiante. Le pénis après application de la crème ressent moins les sensations du toucher. Il n’est toutefois pas engourdi et l’érection normale est donc possible. Les crèmes anesthésiantes sont un moyen très efficace de prolonger la durée du rapport sexuel. Leur utilisation a fait débat pendant un temps, car elles étaient détournées de leur vocation première lorsqu’elles étaient utilisées à des fins sexuelles et les médecins craignaient des effets secondaires indésirables. Ce n’est plus le cas depuis 2016 et la mise sur le marché du Fortacin qui est la première crème anesthésiante spécialement conçue pour usage au cours de rapports sexuels. Composé de Lidocaïne et Prilocaïne, le Fortacin s’avère être un remède très efficace pour faire l’amour plus longtemps. Le Fortacin est un médicament disponible sans ordonnance. Toutefois, nous vous recommandons de rester vigilant et de ne vous le procurer qu’en pharmacie. Il est sage de ne pas se laisser tenter par des sites internet qui promettent des produits efficaces sans ordonnance. Il s’agit dans la très grande majorité des cas de contrefaçons dont les effets peuvent être désastreux. Si la consultation physique vous rebute, vous pouvez consulter en toute discrétion un médecin sexologue sur la plateforme de Charles.

Les inhibiteurs de recapture de la sérotonine (Priligy et dapoxetine)

Couple pour faire l’amour
Il est également de prendre un médicament pour faire l’amour plus longtemps par voie orale. La dapoxetine, commercialisée sous le nom de Priligy, est une molécule de la famille des antidépresseurs. Elle pour effet d’augmenter le taux de sérotonine dans le cerveau. La Dapoxetine ne reste pas suffisamment longtemps dans le sang pour en faire un antidépresseur efficace, mais son effet sur l’interprétation des messages nerveux dans le cerveau en fait un traitement très efficace contre l’éjaculation précoce. Les hommes qui éjaculent habituellement en moins de 2 minutes doublent et parfois triplent cette durée grâce à la prise de dapoxetine. Les effets se font sentir 4 heures après la prise du comprimé. Une étude publiée en Juin 2015 dans le Journal of sex medicine a souligné que les résultats des patients qui prennent de la Dapoxetine sont meilleurs lorsqu’ils suivent en plus une thérapie comportementale. La thérapie comportementale consiste en la pratique du stop-and-go au cours de la masturbation, d’abord seul puis avec la partenaire, ainsi qu’en la pratique du squeeze.
Le Priligy est un médicament délivré uniquement sur ordonnance. Comme pour tous les produits médicaux il faut faire très attention à ce qui est vendu sans ordonnance et sans respecter la législation. Charles vous propose un service de téléconsultation afin de pouvoir échanger avec un médecin sexologue français susceptible de vous prescrire le traitement adapté à votre situation.

JeunInfo

Webmaster & blogueur fondateur du site : JeunInfo

COMMENT APPRENDRE À FAIRE DURER LE RAPPORT SEXUEL PLUS LONGTEMPS

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Publication publiée :2 juin 2022
  • Post category:DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
  • Temps de lecture :34 min de lecture
  • Dernière modification de la publication :24 avril 2023