Comment savoir si on se sert de vous ?

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment savoir si on se sert de vous ?

Savoir si on se sert de vous : tous les jours, nous avons des échanges avec différentes personnes. Certaines d’entre elles deviennent de véritables amitiés sur lesquelles nous pouvons compter pour toujours, mais d’autres essaient seulement de tirer profit de l’amitié que nous leur apportons.  Il n’est pas toujours simple d’identifier quand quelqu’un en qui nous avons confiance, nous utilise et nous manipule. Cependant, il existe des situations ou des caractéristiques de la relation qui sont très particulières et qui nous permettent d’identifier une amitié négative ou le rapprochement intéressé de certaines personnes. Il peut être douloureux de voir qu’un ami s’est servi de vous. Lorsque nos proches profitent de nous, on se sent perdu, vulnérable et confus. On peut commencer à perdre confiance en ceux qui nous entourent, étant donné qu’on se sent pris au dépourvu  . Parfois, les amis agissent inconsciemment, mais il arrive qu’ils se servent de vous de façon intentionnelle. Il y a des moyens pour savoir si on se sert de vous, afin de vous aider à décider s’il est temps de laisser tomber votre ami ou pas. Il est aussi déroutant que fâcheux de ne pas pouvoir vous fier à une personne au-dessus de tout soupçon, surtout s’il s’agit de quelqu’un qui est censé être proche de vous. Vous pourriez avoir fait le choix d’ignorer la situation ou de la gérer dans l’instant.
À moins que vous ne soyez tout simplement pas sûr de ce que vous devriez penser. Il faut après tout être assez manipulateur pour se servir de quelqu’un d’autre. Il existe heureusement des signes et indices avant-coureurs pour vous indiquer que l’on se sert de vous. Il vous suffit d’être disposé(e) à les voir et à prendre des mesures pour savoir comment vous allez les gérer.

Prenez votre rôle en compte

Une personne ne peut vous utiliser que si vous la laissez faire, demandez-vous si c’est le cas. Lorsque l’on a peu confiance en soi, on est gentil(le) avec les autres et ils peuvent facilement nous contrôler, ce qui nous fait penser que l’on est manipulé. Si vous êtes manipulé(e), ne vous désespérez pas, concentrez-vous sur le futur.

Demandez plus de clarté par rapport au statut de cette relation

Demandez plus de clarté par rapport au statut de cette relation
Vous pourriez parfois ne pas savoir au juste quelle est la situation exacte de votre relation, car la personne peut soit refuser de lui donner un nom, soit ne pas faire la différence entre ce qu’elle ressent pour vous et pour les autres. Cela peut se produire quand un homme ou une femme refuse d’appeler son partenaire son petit ami devant l’autre et face à l’entourage. Dans un cas comme celui-ci, il y a de fortes chances pour que l’on se serve de vous. Cela peut aussi se produire quand, par exemple, votre meilleur ami nomme aussi ainsi d’autres personnes, ce qui peut vous faire réfléchir sur la vraie nature de cette amitié. Cela se produit souvent parce que la personne est satisfaite de la situation actuelle, parce qu’elle veut garder sous la main plusieurs solutions ou parce qu’elle ne veut pas perdre l’avantage d’être unique à vos yeux  . Demandez à la personne de définir la relation, si c’est faisable et comment elle la voit évoluer à l’avenir, si vous vous trouvez dans ce type de situation. Vous pourriez envisager de couper les ponts ou de modifier vos attentes par rapport à cette personne et à cette relation, si cela ne correspond pas à ce que vous voulez.

Voyez si votre ami se tourne vers vous seulement en cas de besoin

Si votre ami veut vous parler ou passer du temps avec vous lorsqu’il a besoin d’aide ou de conseil ou s’il est toujours question de ses besoins, il se peut qu’il se serve donc de vous  . Est-ce qu’il arrive que votre ami vous appelle ou vous écrive pour avoir de vos nouvelles ? ou vient-il vous voir seulement lorsqu’il a besoin de quelque chose ? Il peut s’agir de le déposer au magasin, des cigarettes, un peu d’herbe, un endroit où passer la nuit, et vous êtes son pigeon lorsqu’il a besoin d’un coup de pouce rapide. Voyez si ce type de comportement est continuel. Après tout, le fait d’aider ses amis fait partie de l’amitié. Les gens n’ont parfois pas la chance et ont besoin d’aide, mais si cela devient trop fréquent ou si c’est le seul contexte dans lequel vous interagissez, il se peut donc qu’ils se servent de vous.

Voyez si votre ami est digne de confiance

Un vrai ami ne trahit pas les secrets, surtout d’une manière qui pourrait vous causer du tort. Pour voir si votre ami est digne de confiance, essayez de vous rappeler s’il lui est déjà arrivé de laisser filer des informations confidentielles sur vous, surtout pour un gain personnel. Si tel est le cas, il est possible qu’il se serve de vous . Pensez à son rapport avec ses autres amis. Est-ce que votre ami trahit la confiance de ses autres amis ou se sert d’eux ? Si c’est le cas, c’est le signe que votre ami se servirait peut-être aussi de vous.

Observez la personne quand vous la fréquentez

Vous seriez bien avisé de vous interroger sur les motifs de la personne que vous fréquentez si vous la voyez la plupart du temps quand elle s’ennuie ou vous réclame quelque chose comme une oreille attentive quand votre belle-mère se plaint de ne pas voir son fils assez souvent, quand elle n’a rien d’autre à faire tard le soir ou quand vous servez de bouche-trou, quand il s’agit, par exemple, de trouver un partenaire de jeu de dernière minute. Ce faisant, cette personne manque non seulement de respect vis-à-vis de vos propres besoins et désirs, mais elle décide aussi des aspects les plus essentiels d’une relation quand vous êtes ensemble . Si c’est votre cas, vous devriez décider si ce que vous tirez de cette relation peut compenser cet aspect, en supposant que cela ne vous plaise pas. Vous devriez aussi savoir si vous allez ou non discuter de vos sentiments ou décisions avec cette personne.
Observez la personne quand vous la fréquentez

Remarquez à quel moment vous fréquentez cette personne

Inversement, vous devriez aussi voir quand vous n’êtes pas ensemble. Êtes-vous, par exemple, rarement invitée à diner au domicile de votre ami supposé ? Un(e) collègue met-il (elle) systématiquement un point d’honneur à faire des copies de vos notes après les réunions de travail, mais oublie chaque fois de vous inviter aux déjeuners entre employés ? Pouvez-vous mettre la main sur la personne dont vous avez besoin quand c’est nécessaire ? Un oubli peut se produire, mais la relation peut ne pas être ce que vous pensiez ou désiriez, si on vous évite souvent ou si on ne vous intègre pas dans un groupe. Tout comme l’autre personne décide à votre place de la fréquence de vos retrouvailles, il se produit la même chose quand vous ne la voyez pas . Là encore, vous devez prendre des mesures, parler à l’autre personne et voir si les choses peuvent changer ou vous détacher sur le plan sentimental d’une relation dont vous voudriez, mais que vous n’avez pas.

Voyez si votre ami vous exclut

Votre ami vous exclut-il des évènements sociaux ? Un ami qui ne se sert pas de vous sera plus accueillant et cherchera à vous associer, surtout à un groupe d’amis que vous connaissez déjà tous deux . Gardez à l’esprit que les amis n’ont pas besoin de s’inviter à chaque évènement social auquel ils prennent part, mais si votre ami ne vous invite jamais et se tourne vers vous seulement quand il a besoin de quelque chose, il pourrait être en train de se servir de vous. Si votre ami dit avoir des programmes avec un groupe d’amis que vous connaissez aussi et vous n’êtes pas invité, essayez de lui demander si vous pouvez également être de la partie. Observez bien sa réaction. S’il n’y a aucune raison logistique pour laquelle vous ne pourrez pas y prendre part et que votre ami ne vous invite toujours pas ou vous sort une excuse bizarre pour laquelle vous ne pouvez pas venir, il est possible qu’il se serve de vous et cet ami n’est pas sincère. Voici un exemple légitime de souci logistique : vos amis vont au camping et il n’y a plus de place pour vous dans la voiture.

Surveillez les actions de votre ami

Les actes sont plus éloquents que la parole. Si votre ami ne cesse de dire qu’il vous rendra la pareille, mais ne le fait jamais, il est possible qu’il se serve de vous . Voici un exemple de la façon dont votre ami pourrait se servir de vous : vous l’emmenez diner deux ou trois fois parce que quelque chose le tracassait. Il vous promet de vous rendre la pareille, mais ne le fait jamais et continue de se plaindre du même problème que vous l’aidiez à résoudre. Si cela se répète trop souvent, votre ami pourrait être en train de se servir de vous. Voyez si votre ami est reconnaissant. Votre ami apprécie-t-il sincèrement les aides que vous lui apportez ? Si c’est le cas, il se peut qu’il ne se serve pas de vous, mais qu’il a vraiment besoin de l’aide d’un ami. Si votre ami ne semble pas se préoccuper de l’aide que vous lui apportez, cela pourrait être le signe qu’il profite de vous.

Refusez tout discours qui n’est pas suivi par des actes

Quand on vous dit que l’on va faire telle chose et qu’il ne se passe rien, la situation peut empirer, surtout si cela devient récurrent. Vous finissez par ne plus croire en cette personne ou en cette relation  . Dans bien des cas, l’engagement a été fait tout en vous demandant quelque chose en retour. Vous devriez donc faire attention si on vous demande quelque chose quand un engagement a été pris puis abandonné. Refusez de faire ce qu’on vous a demandé ou discutez de ce problème directement avec la personne, si vous vous trouvez dans ce cas.
Refusez tout discours qui n'est pas suivi par des actes

N’acceptez pas que l’autre ne tienne pas ses promesses

Les personnes qui se servent de vous ne tiennent jamais parole et font constamment le choix de privilégier d’abord autre chose ou quelqu’un d’autre, souvent eux-mêmes. Vous pouvez aussi remarquer le manque de sérieux de la personne quand elle ne vous considère pas comme ayant une grande importance ou quand elle vous voit comme un expédient qui ne fera pas d’histoire quand on en abuse  . Exprimez à la personne ce que vous ressentez, si vous vous trouvez dans cette situation. Il serait temps de rompre, si rien ne change. Il existe d’autres paysages plus riants où les amis, les proches, les collègues et partenaires amoureux savent vraiment tenir parole.

Faites attention aux signes de culpabilité

Si votre ami essaie de vous manipuler avec des tactiques comme vous culpabiliser pour vous amener à faire des choses que vous ne voulez pas faire, il est possible qu’il se serve de vous . Demandez-vous si vous auriez aidé votre ami s’il ne vous avait pas culpabilisé ou s’il ne vous avait pas fait regretter une situation. Si la réponse est affirmative, il est probable qu’il ne se sert pas de vous et que vous ne faites que l’aider .

Cherchez à savoir si votre ami est autoritaire

Si votre ami ne cesse pas de vous donner des ordres et de vous dire quoi faire, surtout lorsque cela l’avantage, il se peut qu’il se serve de vous . Pour savoir si votre ami est dominant, considérez les facteurs suivants : les personnes autoritaires ont des tempéraments et s’en servent pour obtenir ce qu’ils veulent. Ils peuvent faire usage d’autres émotions comme la culpabilité ou la tristesse pour vous amener à faire ce qu’ils demandent. Assurez-vous de surveiller les signes d’une manipulation émotionnelle, étant donné que cela donne la preuve palpable qu’une personne est dominante . Votre ami peut essayer de vous isoler afin que vous ayez moins de soutien social et soyez plus enclin à abandonner et à faire ce qu’il demande. Votre ami peut essayer de réussir son coup en critiquant vos autres amis et votre famille dans le but de vous amener à passer moins de temps avec eux .

Réfléchissez à tous les messages mitigés

Sachez si ce que l’on vous dit est différent de ce que l’on dit à votre sujet. Votre sœur vous inonde d’affection et vous dit à quel point vous comptez pour elle pour ensuite se plaindre auprès de votre mère parce que vous n’êtes jamais là quand elle a besoin de vous ? Votre collègue vous a félicité pour l’excellent travail que vous avez fourni dans le cadre d’un projet où vous avez donné un coup de main pour rouspéter ensuite auprès d’autres collègues au sujet de votre incompétence tragique en informatique ? Lorsqu’une personne vous dit quelque chose, mais fait autre chose, elle ne vous respecte pas. Souvenez-vous que les actes sont plus significatifs que les paroles. Un signal d’alarme devrait s’allumer dans votre esprit si l’on médit de vous ou si l’on se comporte différemment avec vous quand l’on se trouve avec d’autres personnes et les termes de motifs cachés ou de jalousie devraient y apparaitre en lettres capitales. Songez à ce que cette personne est vraiment pour vous et décidez de la meilleure manière de la laisser tomber (vous n’avez pas besoin d’être l’ami de tout le monde) ou de gérer une relation avec une personne à laquelle vous ne pouvez pas vous fier si vous devez travailler avec elle .
Réfléchissez à tous les messages mitigés

Détournez les discussions de l’autre personne

Car elle ne parle que d’elle. Elle évoque sa famille, son travail, ses problèmes, ses victoires, ce qu’elle veut, ce dont elle croit avoir besoin, généralement de vous. Elle se soucie habituellement fort peu du temps qu’elle vous fait perdre ou de ce que vous êtes en train de faire. Elle peut donc s’appesantir sans relâche sur elle-même . Quand cela se produit, changez de sujet et abordez quelque chose qui puisse l’intéresser, mais qui ne la concerne pas. Vous pouvez aussi couper court à la discussion. On espère qu’elle aura compris.

Fiez-vous à votre instinct

Si vous avez le pressentiment que votre ami n’est pas sincère, surtout si cela arrive souvent, vous avez certainement raison. Pour en être certain, discutez avec lui. Demandez-lui s’il pense vraiment ce qu’il dit . Analysez le caractère de votre ami. Soyez tout à fait honnête envers vous-même et voyez si au fond, votre ami est une bonne personne qui tient à vous ou s’il est motivé par des intérêts égoïstes. Comme traits de caractère, nous avons : le niveau d’honnêteté de votre ami, son intégrité, sa sincérité et sa fiabilité. Repensez à tout ce que vous savez sur votre ami et ses propres interactions avec vous et les autres. Pensez à la façon dont votre ami réagit par rapport aux traits précédemment mentionnés, mais également au type de choses qu’il dit et qui se rapportent à ces traits . Par exemple, si votre ami parle de la manière dont il dit vouloir faire une chose devant les autres, mais en fait une autre derrière eux, il y a de fortes chances qu’il fasse la même chose avec vous et il est possible qu’il se serve de vous.

Préparez-vous

Si vous tenez à votre ami, vous devriez être certain qu’il se sert de vous avant de décider de couper les ponts. Vous pouvez faire cela en l’abordant de façon calme et rationnelle  . Gardez à l’esprit que si au fond, il est une bonne personne, il ne se servait pas de vous en fait, mais ne savait pas vraiment ce qu’il faisait et pourrait être prêt à changer. Si votre ami se sert de vous, s’il devient contrarié et si vous avez ruiné votre amitié en le confrontant, c’est certainement mieux ainsi .

Rendez-vous compte que l’on ne vous écoute pas vraiment

Évaluez la quantité de choses que la personne sait de vous. Votre petit ami sait-il à quel point vous avez détesté votre enfance à Noirmoutier ? Avez-vous l’impression que votre voisin(e) qui sonne souvent chez vous pour que vous le dépanniez semble très pressé dès que vous lui parlez de vos soucis par rapport à vos enfants ou à votre travail ? Cela est simplement dû au fait qu’ils ne pensent qu’à eux. Une personne qui ne cherche pas à mieux vous connaitre s’intéresse généralement à vous pour des raisons qui ne sont pas à votre avantage . Discutez du problème avec l’autre personne et soulignez-le quand il se produit.

Exigez une communication plus soutenue

Une personne qui se sert souvent des autres ne rappelle pas, n’envoie pas de messages ni d’emails sauf si elle en a décidé ainsi. Quand vous entrez en contact avec elle chaque fois que ça l’arrange et avez l’impression d’être une roue de secours, c’est que vous en êtes vraiment une. C’est qu’on a besoin de vous pour servir de chauffeur, par exemple, à la soirée de célibataires d’une vague connaissance . Quand cela se produit, dites à la personne que vous trouvez sa conduite grossière et demandez à avoir des échanges plus corrects. Si cela ne marche pas, refusez de faire ce qu’on vous demande quand la personne finit par entrer en contact avec vous.
Exigez une communication plus soutenue

Trouvez un lieu calme

Lorsque vous abordez votre ami, assurez-vous de le faire à un endroit calme afin qu’il ne s’agite pas. Veillez à être quelque part où vous pouvez, tous les deux, exprimer librement vos idées sans vous sentir trop gênés. Évitez les endroits comme les restaurants remplis de gens avec des tables serrées. Essayez d’entamer la conversation avec votre ami en marchant dans un joli parc.

Soyez seul avec votre ami

N’amenez pas d’autres amis avec vous, même s’ils ont le même problème. Le fait d’avoir d’autres amis autour pourrait être encombrant et faire fuir votre ami ou le vexer spécialement. Si une personne vous critique sur quelque chose, vous pourriez vouloir écouter son conseil et changer. Par contre, si plusieurs personnes vous critiquent à la fois, vous pourriez vous sentir menacé et être offensé. Après tout, cela signifie que toutes ces personnes se sont rassemblées pour dire du mal de vous, ce qui peut être frustrant .

Parlez calmement, mais avec certitude

Expliquez les raisons qui vous font suspecter que votre ami se sert de vous et observez sa réaction. Exposez des détails spécifiques pour qu’il ne se contente pas de les ignorer, vous traiter d’accusateur ou de menteur  . Cependant, ne soyez pas trop tatillon dans vos exemples, ou votre ami pourrait vous considérer comme coupable, et vous traiter de mesquin. Assurez-vous de parler des actions de votre ami et non de son caractère. Si vous donnez des exemples d’actions spécifiques, il y a moins de chance que votre ami se sente contrarié. Mais si vous le traitez directement d’opportuniste, il peut être contrarié et la conversation en dissoudra très vite. Par exemple, vous pourriez dire : « Je t’ai déposé plusieurs fois lorsque ta voiture était à la réparation le mois dernier. Pourtant, lorsque ma voiture est tombée en panne cette semaine et je t’ai demandé de me déposer au service, tu as ignoré ma requête. J’ai compris que lorsque je te demande de me rendre un service, tu as tendance à m’ignorer. »

Expliquez que votre opinion compte aussi

La personne en question tient-elle compte de vos besoins et de vos impressions avant de prendre une décision ? Ou avant de prendre une décision à votre place ? Votre colocataire vous prend-il pour son chauffeur attitré afin que vous le conduisiez partout, même si vous avez vos propres soucis, comme de faire des économies et de ne pas vous ruiner en essence ? Vous avez tiré un mauvais numéro si l’on ne tient pas compte de vos désirs, de vos besoins et vos opinions dans cette relation . Dites à cette personne que vous vous sentez exploitée et que votre aide va de soi. Insistez pour mettre les choses à plat avant que l’un de vous ne prenne une décision pouvant affecter l’autre.

Combattez les propos évasifs

Vous posez des questions, mais vous n’avez pas de réponses. À moins que l’on ne vous donne pas de réponses claires. Dans n’importe quelle situation, vous passez votre temps à essayer de savoir ce qui se passe au juste et où cela vous mène  . Il est temps d’être plus directe. Demandez à votre partenaire amoureux pourquoi vous n’êtes jamais invitée aux soirées du vendredi avec son cercle d’amis et leurs proches. Invitez votre associé en affaires à un déjeuner et discutez de vos soucis au sujet d’un projet qui ne prend pas forme parce qu’il ne répond pas à vos messages.
Combattez les propos évasifs

Cherchez une excuse

Si votre ami vous présente ses excuses et s’engage à changer de comportement et vous remarquez vraiment qu’il commence à changer pour le mieux, il est probable qu’il n’était pas en train de se servir de vous, mais n’avait simplement pas conscience de ce qui est devenu un acte égoïste. Parfois, les gens sont rattrapés par leur propre vie et leur monde au point d’ignorer que leurs actes prêtent à de l’égoïsme .

Pensez à couper votre relation

C’est une option, quand la relation n’est pas sincère et qu’il est toujours question de se servir de l’autre. Expliquez les raisons pour lesquelles vous ne pouvez plus être ami avec cette personne et arrêtez de lui parler. Ne laissez pas votre ex-ami vous convaincre qu’il va changer, surtout si vous lui aviez déjà donné plusieurs occasions de le faire. Cette personne continuera à profiter de vous si vous lui ouvrez vos portes à nouveau.

Neutralisez les comparaisons et la surenchère

Certaines personnes sont peu sures d’elles et cherchent à dominer les autres dans le but de se sentir mieux dans leur peau et dans leur vie. Elles possèdent toujours ce qu’il y a de mieux, les meilleures méthodes et ont fait les expériences les plus significatives, entre autres. Ce type de personne partage souvent votre vie amoureuse ou amicale (pour vous apprendre à plier correctement du linge, par exemple) ce qui lui permet de stimuler son estime personnelle. Elle se sert des autres pour en tirer profit, sur le plan sentimental et matériel . Si vous remarquez que cela se produit souvent, vous pourriez demander à cette personne pourquoi elle veut vous fréquenter s’il est clair que vous, vos possessions et votre façon de faire ne lui plaisent pas.

Tenez compte de la trahison

Une amitié véritable, où chacun de vous prend à cœur les intérêts de l’autre, repose sur la confiance. L’autre peut ou non être une personne de parole. Méfiez-vous si vous ne pouvez pas vous confier sans retenue. Ne dites rien si vous ne pouvez pas vous confier sans crainte d’être jugée. Il vous faudra malheureusement apprendre cette leçon d’une manière douloureuse, en voyant que l’on a trahi votre confiance  . Vous pouvez néanmoins limiter les dégâts en vous rappelant à qui vous pouvez et ne pouvez pas vous fier et agir en conséquence.

Soyez plus économe de votre aide

Soyez plus économe de votre aide
Vous retrouvez-vous à faire les courses pour votre patron alors que cela ne fait pas partie de votre travail, à garder constamment les enfants de votre cousine, à devoir sortir votre fils du pétrin chaque fois que vous avez le dos tourné ou à tout faire à la place de votre partenaire pour être sure d’arriver au bout de vos tâches ? Annulez-vous des projets parce que l’autre a eu une journée difficile et a besoin de parler ? Vous devriez malheureusement envisager que l’on se sert de vous si vous faites régulièrement ce genre de choses, qui plus est, pour rien . Il est important de placer des limites quand vous avez affaire à quelqu’un qui veut vous manipuler. Ces limites doivent diminuer l’impact que la personne a sur vous. Vous pouvez par exemple lui dire que vous ne répondez pas au téléphone après 21 h, même si c’est « urgent ». Si elle ne respecte pas vos limites, vous devez appliquer des conséquences. Réduisez votre soutien, sauf si l’on en fait autant pour vous, même si c’est dans d’autres domaines. Vous allez probablement rencontrer de la résistance, vous devriez donc expliquer gentiment vos raisons. À ce stade, la balle est dans leur camp.

Tâchez de vous assurer que l’on vous retourne ce qui a été emprunté

L’échéance du loyer tombe dans trois jours, mais votre colocataire ne vous a toujours pas rendu les 300 euros que vous lui aviez prêtés la semaine dernière. Un collègue vous a emprunté une idée pour ensuite se l’approprier ainsi que les louanges qui y sont associées . Une personne qui vous emprunte systématiquement quelque chose sans vous le rendre ni vous attribuer le mérite de ce qui a été emprunté est tout bonnement une voleuse. Vous voler et se servir de vous ne sont que les deux faces d’un même problème, ce qui n’est pas à votre honneur. Dans le cas d’objets empruntés, demandez à la personne de vous rendre ce qui a été prêté avant de prêter d’autres objets. Ne prêtez plus rien, si l’on ne vous les rend pas. Dans le cas d’emprunts d’idées, voyez si le fait de corriger le problème ne pourrait pas aggraver encore la situation. Si ce n’est pas le cas, parlez-en et soyez plus prudente à l’avenir sur ce que vous partagez et avec qui.

Ne dépensez pas plus pour l’autre que ne vous le permettent vos moyens

Sortez votre calculatrice et faites la somme de ce que l’autre vous coute. Votre partenaire vit-il chez vous à vos frais ou se contente-t-il, par exemple, du règlement des factures de base ? Vous retrouvez-vous constamment à payer l’addition au restaurant quand vous sortez en famille ? Si vos calculs révèlent des chiffres élevés, votre relation est, au mieux, déséquilibrée, sans doute de pair avec votre compte en banque. On se sert visiblement de vous, tant financièrement que sur le plan émotionnel . Sachez à présent ce que vous pouvez vous permettre ou si vous avez encore envie de soutenir financièrement l’autre. Pour les grosses dépenses comme celle qui concernent le train de vie, faites savoir à l’autre personne ce que vous avez décidé, pourquoi vous avez pris cette décision et quand et comment vous allez procéder tous les deux à ces changements. Pour les dépenses moins importantes comme une consommation dans un bar, ne payez que votre part. Si une amie a la fâcheuse habitude d’oublier son portefeuille quand vous allez boire un verre ensemble, faites-lui comprendre de ne pas l’oublier la prochaine fois qu’elle changera de sac.
Ne dépensez pas plus pour l'autre que ne vous le permettent vos moyens

Cessez de voler constamment au secours des autres

Faites à présent le compte précis de vos urgences, comme d’avoir besoin d’un camion pour déménager, que vous seule pouvez gérer et le nombre de besoins de dernière minute comme de trouver une garde pour un animal pendant l’absence du partenaire. Ajoutez à cela la fréquence à laquelle l’autre est dans le pétrin et a besoin de vous tout de suite. Soustrayez à cela le nombre de fois où la personne est là pour vous quand vous avez besoin de quelqu’un pour parler ou pour vous dépanner (surtout quand c’est très important) et le résultat vous dira si oui ou non l’on se sert de vous  . En fait, vous devriez vous souvenir de la dernière fois où cette personne vous a rendu service sans que vous l’ayez demandé, vous a fait spontanément un cadeau, envoyé un mot ou offert une invitation à diner. Sachez à présent si vous avez fait un retour sur investissement.

Résistez au désir de faire encore plus d’efforts

Vous pourriez ressentir le besoin de redoubler d’efforts dans cette relation pour en assurer la bonne marche, en dépit du fait que vous êtes et vous sentez exploité(e). Vous en faites souvent tellement que vous oubliez de prendre soin de vous. Vous parvenez parfois à vous convaincre que cela ne vous dérange pas parce que vous aimez cette personne ou avez l’impression que cette personne a besoin de vous. Cette impression n’est que temporaire, car une relation saine exige de la réciprocité. D’autres fois, vous vous sentez coincée parce qu’il s’agit d’un lien que vous pouvez difficilement éviter, comme une relation professionnelle ou avec certains membres de la famille  . Ne devenez pas un martyr ni un gardien. Aider les autres peut vous faire sentir important(e) et utile et peut satisfaire certains désirs que vous ne connaissiez pas encore, mais à long terme, c’est préjudiciable. Quand vous vous retrouvez à vouloir faire plaisir à quelqu’un, notez ce que vous ressentez, pourquoi vous ressentez cela et le résultat éventuel de votre geste : vous priver de quelque chose, être moins appréciée ou ne pas parvenir à résoudre le problème ? Occupez-vous plutôt de vous-même, si vous avez répondu oui à ces trois questions

Discutez de vos sentiments et de vos rancœurs

Vous pouvez souvent éprouver de la rancœur, quand vous reconnaissez le déséquilibre présent dans votre relation et ne pouvez plus vous voiler la face. Cela peut conduire à une forme d’irritation vis-à-vis de cette personne. Suivant votre propre personnalité, cette irritation peut se révéler sous des formes variées, dont certaines pourraient avoir des conséquences dont vous ne voudriez pas, pourraient vous donner une piètre estime de vous-même ou des regrets . Pour éviter d’en arriver là, parlez calmement de votre rancœur avec la personne dans un environnement neutre. N’oubliez pas que cela ne se passera sans doute pas comme vous l’entendez, mais la situation n’allait pas bien non plus avant la discussion.

Conclusion

Discutez de vos sentiments et de vos rancœurs
Suivez votre intuition. Vous devriez sans doute suivre votre instinct, si votre esprit vous souffle quelque chose et que votre cœur vous dit autre chose. Coupez les vivres pour savoir si quelqu’un se sert de vous sur le plan financier. Vous avez la réponse si vous ne voyez plus cette personne. N’ayez pas peur de défendre vos intérêts. Vous avez non seulement le droit de le faire comprendre à la personne, mais aussi de dire que vous ne le tolèrerez plus à l’avenir, si on a mal agit avec vous. Souvenez-vous que vous avez de la valeur. N’ayez pas peur de vous éloigner, si une personne continue à se servir de vous.
Tirez une leçon de vos expériences afin de ne pas laisser une autre personne se servir de vous, de telle sorte que vous puissiez anticiper la situation.
Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils