COMMENT ATTEINDRE L’EXCELLENCE

atteindre l'excellence

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment atteindre l’excellence ?

Atteindre l’excellence : tout le monde peut parvenir à la maîtrise d’une compétence ou d’un domaine particulier à condition de respecter les étapes suivies par les maîtres historiques et contemporains. Tout le monde a la possibilité d’atteindre l’excellence, mais en réalité, ce n’est pas une chose très facile à faire. Il ne suffit pas d’avoir du talent, que vous soyez excellent ou pas. Vous devriez programmer chaque étape et faire de gros efforts si vous voulez être vraiment formidable dans tous les domaines de votre vie.

Faites ce que vous aimez

Il faut énormément d’efforts pour atteindre l’excellence dans n’importe quel domaine et votre motivation risque de s’atténuer si vous ne faites pas quelque chose qui vous passionne avant de parvenir à l’excellence à laquelle vous aspirez  . Comment atteindre l’excellence : vous allez vivre des épreuves, quel que soit le talent que vous cherchez à perfectionner. Il est fort probable que vous ne soyez pas en mesure de dépasser votre découragement, si la passion pour votre objectif n’est pas plus forte que votre accablement à ce moment-là.

Fixez-vous des objectifs réalistes

On peut facilement se décourager quand tout va de travers. Les erreurs et les épreuves sont inévitables, mais vous pouvez vous épargner des soucis superflus en vous fixant des objectifs qui sont réalisables et par ailleurs tout à fait faisables sur un plan pratique. La pire chose à laquelle vous puissiez vous attendre est d’avoir l’impression de réaliser quelque chose avec facilité. Vous serez plus susceptible de vous sentir frustré et tenté de laisser tomber quand ce que vous faites est plus difficile que prévu. Comment atteindre l’excellence : pour réduire au maximum les frustrations sur votre parcours, vous devriez vous souhaiter le meilleur et vous attendre au pire  .

Pas besoin d’être un génie pour excellerAtteindre l’excellence

Beaucoup de personnes croient que les travaux de grands maîtres comme Leonard de Vinci proviennent de leur talent naturel ou de leur génie inné. Il n’en est rien. Aucun enfant ne peut résoudre des équations ou composer de la musique sans passer par un apprentissage. Charles Darwin était un enfant ordinaire qui n’avait aucune prédisposition particulière. Son cousin, Francis Galton, avait un Q.I. supérieur et apparaissait comme un génie prodigieux. Devinez qui a écrit l’histoire avec l’origine des espèces et la théorie de l’évolution ? Aujourd’hui, Darwin est l’un des plus grands scientifiques et l’un des plus grands penseurs des derniers siècles. Vous n’avez pas besoin d’un don particulier ou d’un Q.I. élevé pour aspirer à la maîtrise. Comment atteindre l’excellence : trouvez votre terrain ou un sujet qui vous attache l’esprit et suivez les étapes des grands maîtres qui vous ont précédés.

Trouver sa vocation dans la vie

 Comment atteindre l’excellence : l’étape la plus importante pour atteindre l’excellence est la suivante, il s’agit de trouver sa vocation dans la vie. Si vous passez cette étape, Greene dit que vous ne pourriez jamais parvenir à maîtrise. Pourquoi ? Parce que vous êtes tenu d’accumuler beaucoup d’heures d’entraînement pour que le cerveau ait suffisamment d’informations et de pratique afin que de nouvelles connexions se forment. Tout le monde est né différent. Scientifiquement, c’est évident. Personne d’autre que vous n’a votre ADN. Il y a des distinctions énormes à la naissance entre les cerveaux des différents bébés. Votre cerveau n’est câblé comme nul autre et il détient une configuration unique. Cette singularité scientifique se manifeste physiquement lorsque vous avez 3 ou 4 ans. Vous sentez que vous êtes séduit par certaines activités comme la musique, le travail en groupe, les sports, la compétition. À ce stade, c’est préverbal, les mots ne l’expliquent pas bien. Lorsque vous avez 5, 6, 7 ans, vous vous en rendez encore plus compte. Vous constatez que vous aimez lire, écrire. Mais alors pourquoi n’agissons-nous pas selon notre unicité ?

La pression sociale gomme notre singularité. Vous commencez à écouter vos parents. « Tu ne dois pas être artiste, ça ne paie pas. Va plutôt faire une école de droit ». Ensuite, vous prêtez attention à vos professeurs qui vous font savoir que vous êtes mauvais à certaines choses, vous devez étudier ceci ou cela. Vous tendez l’oreille à vos amis qui vous disent « c’est cool d’être une rock-star ». Bientôt, vous avez 17 ans, et cette voix dans votre tête qui vous disait l’écriture, vous ne l’entendez plus. Vous entendez ce que tout le monde vous dit. Vous ne savez plus qui vous êtes, vous allez dans une école et vous résignez à suivre de la finance, du droit, du commerce, au lieu de réaliser autre chose, car vous n’êtes plus conscient de vos désirs. Vous avez écouté les autres, tout le monde sauf vous-même. Vous n’écoutez pas vos propres désirs. Si vous partez dans une direction qui vous intéresse, vous le sentez dans votre corps, c’est quelque chose de physique avec lequel vous avez perdu le contact au fil des années.Atteindre l'excellence

Tous les grands maîtres ont expérimenté un moment de clarté où ils ont soudainement découvert qu’ils se trouvaient au bon endroit. Beaucoup ont entendu cette voix, sont restés fidèles et ont accompli des choses incroyables dans leurs domaines respectifs. Pour Léonard de Vinci, ce moment est survenu petit lorsqu’il avait volé des feuilles de papier, matière rare au 15e siècle, dans le bureau de son père pour dessiner des plantes et des animaux dans la forêt. Steve Jobs a 5 ans quand il marche dans la rue en Californie, à Sunnyvale où il a grandi, il regarde dans la devanture d’un magasin d’électronique et ses yeux s’illuminent. Ce qui est intéressant c’est qu’il n’est pas seulement captivé par les composants électroniques, mais aussi par leurs apparences, leur design. De 5 à 55 ans, Jobs est resté fidèle à cette même obsession de l’électronique et de design, son interface entre les deux. Il y a des personnes qui perdent cette voix et la retrouvent plus tard dans la vie et retournent vers leur vocation. La raison est que si vous n’aimez pas votre travail, vous allez vous épuiser, vous ne serez plus attentif, vous ne serez plus créatif, vous finirez rigide et conventionnel.

  Comment atteindre l’excellence : il est essentiel que vous reveniez plus ou moins à ces désirs primitifs. Vous n’atteindrez jamais votre objectif si vous n’aimez pas ce que vous faites. Cela ne veut pas nécessairement signifier que tout sera plaisant, mais qu’il vous faut être personnellement et émotionnellement dévoué.

La phase d’apprentissage

Une fois que vous connaissez votre vocation, vous devez passer la phase d’apprentissage. Lorsque vous recherchez un travail, vous pouvez courir après des postes qui vous promettent le plus grand prestige ou une meilleure gratification financière. Ce sont des raisons valables, d’autres récompenses plus importantes sont à considérer. Un travail vous donne l’occasion d’apprendre, même si cela s’avère mal payé. Des postes plus prestigieux et mieux rémunérés seront disponibles pour vous plus tard, et la connaissance pratique que vous aurez acquise au cours de ces emplois précaires vous récompensera dans les décennies à venir. Dans sa jeunesse, Charles Darwin a rejeté à la fois une place à l’école de médecine et a failli de devenir pasteur anglican dans une église. Au lieu de cela, il a convaincu son père de lui permettre de travailler comme naturaliste non rémunéré sur le HMS Beagle, où il pourrait étudier des plantes et des animaux exotiques. Les observations qu’il a faites pendant ce voyage l’ont aidé à développer sa fameuse théorie de l’évolution.

Le travail difficile : 10 000 heures

Restez concentré

Comment atteindre l’excellence : mobilisez votre énergie et votre temps sur un seul objectif majeur à la fois et évitez de vous laisser distraire par autre chose. Vous allez probablement diminuer la qualité de chacune de vos entreprises en vous consacrant à plusieurs choses à la fois. Certaines distractions sont assez évidentes. Passer du temps en ligne, par exemple, regarder la télévision ou jouer à des jeux vidéos fait l’affaire à petites doses, car cela peut vous aider à vous détendre et à recharger vos batteries. Mais vous perdez un temps précieux que vous devriez passer à la poursuite de vos objectifs si vous le faites trop souvent. Les distractions moins évidentes concernent d’autres objectifs. Vous pouvez exceller dans l’art de faire plusieurs choses, mais vous devriez ne faire qu’une tâche à la fois. Vous limitez le temps passé à la pratique d’un objectif précis en essayant de poursuivre trop de choses à la fois, ce qui va par conséquent vous compliquer la tâche pour gagner des compétences dans un domaine particulier.

Montez un réseau de soutien

Comment atteindre l’excellence : votre itinéraire vous paraitra bien plus facile à poursuivre si vous avez des mentors et des supporteurs pour vous soutenir sur votre chemin, même s’il est possible d’atteindre l’excellence sans aucun système de soutien. Un groupe de soutien plus étendu n’est pas forcément meilleur qu’un petit comité composé d’individus dévoués et fidèles. Les mentors et les coachs peuvent vous guider sur le bon chemin. Les supporteurs peuvent vous encourager quand vous avez du mal à atteindre vos objectifs. Même les rivaux peuvent vous motiver à surmonter vos problèmes, mais des rivaux sympathiques qui vous apprécient en tant qu’adversaire sont préférables à ceux qui sont plus hostiles. Tout processus d’apprentissage implique de faire des erreurs et de passer beaucoup de temps à chercher la bonne façon de pratiquer. C’est un peu comme se retrouver dans une ville étrangère pour la première fois est d’essayer de repérer la gare. Vous pouvez soit explorer les environs et vous débrouiller seul jusqu’à trouver le bon chemin.

Ou alors, vous économisez du temps et des efforts en demandant simplement à l’un des habitants. Comment atteindre l’excellence : un mentor est quelqu’un qui est là pour vous guider, vous aider à faire un meilleur usage de votre temps et de vos ressources. Habituellement, le mentor et l’apprenti développent une relation spéciale dont les deux peuvent tirer profit. Le mentor voit l’apprenti comme une jeune version de lui-même, et donc intéressé et investi dans son avenir. Pour l’apprenti, le mentor représente une source d’inspiration et d’admiration. Il absorbe ses connaissances comme une éponge, les réinterprète au gré de son apprentissage et, après un certain temps, aboutit à une maîtrise.

Au moment où vous commencez le voyage, le mentor revient de plusieurs aventures chargées de reliques et de balafres. Grâce à lui, vous gagnerez du temps, vous aurez des conseils pertinents et adaptés à votre situation.

Le travail difficile : 10 000 heuresLe travail difficile : 10 000 heures

Avez-vous déjà entendu parler des 10 000 heures popularisées dans l’ouvrage Tous Winners – Comprendre les logiques du succès de Malcolm Gladwell ? Un homme du nom d’Anders Ericsson a étudié des personnes qui jouaient aux échecs et pratiquait de la musique. Il a découvert qu’après 10 000 heures de pratique, les gens atteignent un niveau supérieur, la structure du cerveau a qualitativement changé, et établit de nouvelles connexions entre des zones auparavant non connectées. Mais ce qui importe n’est pas seulement dans le nombre d’heures, mais aussi dans la qualité des heures. L’intensité. Comment atteindre l’excellence : si vous passez 8 ans en travaillant jour et nuit dans la résolution d’un problème, vous allez accumuler 10 000 heures et cela va aboutir à un résultat incroyable. Si cela s’étend sur 30 ans et que vous bricolez le week-end, rien ne va arriver. Cela requiert une intensité temporelle pour que les connexions qui se forment dans le cerveau commencent à arriver rapidement. Si cela s’étale, vous ne récoltez aucun fruit de vos efforts. La pratique délibérée. On a tendance à pratiquer les choses avec lesquelles on se sent le plus à l’aise et non celles qu’on n’apprécie pas. Problème : nos capacités deviennent bancales.

Comment atteindre l’excellence : pour atteindre les 10 000 heures, il faut aussi exercer nos compétences les moins développées pour être bon partout. Si vous répétez les mêmes choses auxquelles vous êtes, ça ne compte pas pour vos 10 000 heures. Donc, ne vous résignez pas à la notion que les gens sont nés penseurs créatifs ou non. Vous pouvez contrôler et entraîner votre cerveau. En suivant les étapes ci-dessus, un esprit plus ouvert et créatif peut être atteint beaucoup plus rapidement que vous pourriez le croire. Si vous observez vraiment les comportements et que vous n’appliquez pas juste les préjugés d’il y a huit ans alors vous allez cumuler ces 10 000 heures. Lorsque vous cherchez un stage ou un premier emploi, ne vous concentrez pas sur l’argent ou le prestige. Au lieu de cela, saisissez les occasions pour acquérir des connaissances et développer vos compétences.

De tels emplois représentent des aubaines de croissance pour expérimenter et, plus tard, faire valoir votre expertise dans des postes prestigieux et avec de grandes récompenses financières.

Lâchez du lest

Il y aura inévitablement un moment où vous serez contraint d’accepter que quelqu’un d’autre en sache plus que vous ou a une meilleure maitrise de la situation. Comment atteindre l’excellence : il serait préférable que vous appreniez de cette personne la meilleure façon d’aborder cette tâche, plutôt que de vouloir combattre cet individu . Vous devriez vous extraire du processus et avoir une vision plus objective des choses en observant la façon de faire de quelqu’un d’autre. N’ayez pas peur d’affronter les convictions que vous pouvez avoir à l’heure actuelle ou envisager de nouvelles idées. Votre façon de procéder peut en définitive être la meilleure possible, mais même s’il s’avère que c’est le cas, vous serez tout de même en mesure de renforcer votre premier jet d’idées.

Acceptez le changement

La plupart des gens sont plutôt à l’aise avec les changements qu’ils décident de faire d’eux-mêmes, mais ont tout de même du mal à gérer ceux qui leur sont imposés malgré eux. Vous devriez arrêter de vous énerver à cause de changements inattendus et commencer à apprendre à vous y adapter quand ils se produisent, pour atteindre l’excellence dans tous les domaines de la vie. Le fait d’apprendre à vous adapter est déjà en soi une compétence digne d’y exceller. La vie se déroule rarement comme prévu et même si vous devenez excellent dans l’art de faire quelque chose suivant une méthode standard, vous pourriez finir par devoir vous développer au-delà de ce moule qui ne correspond plus à vos objectifs.

La création activeLa création active

Une fois que vous connaissez votre vocation, que vous avez exploré, essayé beaucoup de choses, accumulé beaucoup d’expériences, alors vous atteignez ce que Greene appelle la phase de création active. La finalité de l’excellence est d’atteindre l’intuition de haut-niveau, quelque chose que possèdent tous les experts : Steve Jobs, Albert Einstein, Mozart. Ils n’ont pas besoin de penser, les idées leur viennent, elles sont au bout de leurs doigts. Ils comprennent les choses d’une façon tellement profonde et immédiate. Lorsque nous étions enfants, nous étions tous des libres penseurs. L’esprit d’un enfant est totalement ouvert. Ils considèrent que tout est possible, ne tiennent rien pour acquis, et posent ainsi toutes sortes de questions : pourquoi le ciel est-il bleu ? Qui est la personne qui me regarde fixement dans le miroir ? Les enfants croient également en toutes sortes de créatures surnaturelles et de contes fantastiques, et sont capables d’imaginer, sans effort, qu’ils sont réels. Une telle ouverture d’esprit, une telle absence de peur de remettre en question tout ce que nous ne comprenons pas — c’est l’état naturel d’un être humain.

Si nous visitons un pays étranger où nous ne pouvons pas dépendre des vieilles habitudes et expériences, nous sommes incités à avoir de nouveau l’esprit ouvert. Voir le monde avec les yeux d’un enfant est, pour les adultes, l’une des choses les plus agréables du voyage. C’est précisément cette liberté, cette audace d’enfreindre les règles et de subvertir les attentes que vous devez adopter une fois que vous avez terminé votre apprentissage et que vous faites cavalier seul. C’est ce qui vous permettra de progresser dans votre domaine — et d’atteindre la maîtrise — à votre façon. De nombreux maîtres à travers l’histoire ont fini par penser de façon innovatrice et créer quelque chose qui leur est propre.

Par exemple, Mozart s’est lassé d’interpréter le vieux répertoire pianistique et a donc commencé à composer sa propre musique. Il a fusionné les styles qu’il connaissait déjà, en ajoutant certains de ses propres éléments, inhabituels. Le résultat ? Son public a été impressionné par la nouveauté et l’originalité de sa musique. Alors, soyez courageux et pensez de façon nouvelle, en défiant les règles établies de votre temps. Si vous ne le faites pas, vous pourriez un jour vous retrouver coincé dans les mêmes routines insatisfaisantes.

L’intelligence sociale

Exceller au travail ne suffit pas, il faut aussi se montrer appréciable en collectivité, car nous restons des animaux sociaux. Mieux vaut donc afficher des dehors impeccables en société pour ne pas risquer de neutraliser vos talents. Un de nos problèmes en tant qu’animaux sociaux provient de notre naïveté. Nous arrivons dans le monde du travail avec notre bagage de l’enfance. Nous n’appréhendons pas les gens comme ils sont. Nous les observons à travers le prisme de nos propres faiblesses et de nos propres désirs. Nous remarquons ce que nous voulons voir d’eux, nous ne considérons pas les gens comme ils sont. Ce qu’on voudrait c’est pouvoir atteindre un point où l’on peut améliorer nos chances. Le processus est donc de comprendre les gens comme ils sont vraiment et non pas comme vous les percevez. C’est ça l’intelligence sociale. Il y a des niveaux d’entendement qui demeurent éminemment profonds. Si vous vous coupez de votre naïveté et que vous éteignez votre monologue intérieur, vous voilà à un autre niveau de compréhension de la réalité dans laquelle vous entrez. L’excellence, c’est saisir toutes ces réalités : les autres personnes, soi-même, et son domaine personnel

. Une partie de l’intelligence sociale, c’est de comprendre qu’il y a des idiots partout. Greene propose la définition de l’idiot comme étant quelqu’un qui n’a aucun sens des proportions.  Ils pensent que les petites choses sans gravité sont d’importance capitale, et que les choses énormes sont minimes, alors ils s’emparent de problèmes dérisoires, en font des montagnes, et ignorent ce qui est vraiment essentiel. Ils n’ont aucune notion d’échelle. Nous sommes entourés d’idiots, et nous détenons chacun notre propre côté sot. Nous ne pouvons ni nous fâcher ni nous enfuir, car ils travaillent pour vous en ce moment même, ils sont dans vos bureaux. Acceptez-les et utilisez-les à vos propres fins.

Soyez honnêteAtteindre l'excellence

Vous ne pouvez pas tout savoir, c’est un fait. Vous devriez être honnête vis-à-vis de ce que vous savez et ne savez pas, plutôt que de gâcher de l’énergie à essayer de dissimuler ce fait évident et indéniable. Ce n’est qu’en admettant vos faiblesses que vous pouvez trouver les moyens de les surmonter et d’atteindre l’excellence. Être honnête avec les autres au sujet de vos propres défauts peut être une sensation assez délicate, c’est pourquoi la plupart des gens évitent de le faire d’instinct. L’honnêteté et la vulnérabilité sont cependant les ingrédients essentiels de l’ouverture d’esprit et il faut être assez large d’esprit pour voir l’éventail complet des possibilités et suivre la meilleure solution.

Cessez de compter sur votre seul talent

Trop de personnes croient que les individus les plus formidables sont aussi ceux qui possèdent un talent brut et inné. En fait, la plupart des gens n’atteignent l’excellence qu’après avoir consacré du temps et de l’énergie à la développer. Le talent à lui seul n’a quasiment rien à y voir . Ce que la plupart des gens nomment par erreur un « talent inné » est en réalité une aptitude précoce. On peut avoir une aptitude naturelle pour quelque chose tôt dans la vie, mais cette dernière ne peut pas se développer pleinement en talent véritable si on n’y a pas travaillé dur.

La maîtrise est une forme d’intelligence ultime

La maîtrise est une forme d’intelligence qui vient par la pratique, qui arrive par l’expérience. Ce n’est pas seulement intellectuel, c’est aussi émotionnel. Pour atteindre l’excellence, il faut être fort, endurer les critiques d’autrui, essuyer les revers de fortune, éprouver le doute des autres, subir son propre ennui (10 000 heures à effectuer la même chose…). Atteindre l’excellence est laborieux et requiert une force émotionnelle : de la persistance, de la résilience et de la détermination. La devise de Léonard de Vinci est « Ostinato Rigore » ce qui veut dire « Persistance rigoureuse ». La seule raison pour laquelle il était le meilleur tient au fait qu’il demeurait le plus persistant. C’est le secret de tout succès. Si vous avez un problème, ne vous arrêtez pas. Ce haut niveau d’intuition obtenu par le savoir, l’expérience et l’entraînement vous permet de raisonner plus rapidement. Un grand joueur d’échecs comme Bobby Fischer n’avait pas besoin de réfléchir à leur prochain tour, il avait déjà la vision des 20 prochains tours en s’imaginant la partie 30 minutes dans le futur. Sans réfléchir, il savait d’emblée où poser ses pions.

Les maîtres peuvent y parvenir parce qu’ils ont développé une connexion automatique entre l’esprit et le corps — une connexion qui est profondément enracinée dans notre nature. Si l’excellence devait représenter un animal, ce serait un centaure. Mi-animal, mi-humain. Si vous regardez les animaux, ils fonctionnent à l’instinct, ils n’ont pas à réfléchir, et c’est comme ça qu’ils restent en vie parce que s’ils s’arrêtaient pour penser, ils seraient morts. Nous les humains avons un instinct animal, mais on raisonne et ça nous ralentit, c’est dangereux. L’excellence, c’est mélanger l’animal et l’humain. À ce stade, la pensée est si vive que l’homme possède l’instinct rapide de l’animal. Nous sommes dotés de raison, mais pas suffisamment pour comprendre les choses. Nous avons aussi des émotions comme un animal, mais nous ne pouvons pas combiner les deux. Et nos émotions nous font constamment prendre de mauvaises décisions.Atteindre l'excellence

L’excellence s’inscrit au-dessus de tout cela. C’est un état de lucidité suprême, de vivacité cognitive. Machiavel disait que les personnes puissantes sont mi-renard, mi-lion. En tant que maître, votre esprit et votre corps deviendront un, vous permettant d’atteindre un nouveau niveau de compréhension et d’habileté. Et même lorsque vous êtes dans la pratique de votre discipline, vous serez également en mesure de voir l’image plus grande, et d’utiliser cette connaissance pour accomplir de belles prouesses dans votre domaine.

Sachez quel est votre objectif

Vous devriez vraiment savoir ce que c’est, avant d’atteindre l’excellence en quoi que ce soit. Fixez un objectif clair et bien précis que vous puissiez poursuivre. Après quoi, vous pouvez déterminer les qualités que vous devriez développer pour y parvenir. Le chemin de l’excellence doit comprendre plusieurs étapes. Vous devriez vous fixer de petits objectifs sur lesquels vous pouvez vous concentrer à court terme, plutôt que de vous concentrer sur un objectif en général. Le fait de réaliser chacune de ces petites étapes devrait vous rapprocher de votre objectif global. Si, par exemple, vous voulez devenir un excellent guitariste, une première étape pourrait être de retenir des accords. Quand vous avez réalisé cet objectif, le prochain pourrait être de jouer un air assez simple. Passez ensuite à un air plus difficile puis encore à un autre, plus ardu.

Trouvez des exemples

Trouvez de bons exemples de personnes qui ont atteint l’excellence dans le domaine qui vous concerne aussi. Étudiez leurs travaux et sachez comment elles ont fait pour réussir et quelles erreurs elles ont faites ainsi que la leçon que vous pouvez tirer globalement de leurs expériences  .  Recherchez les méthodes de votre modèle de référence. Lisez tout ce que vous pouvez sur les difficultés que cette personne a pu surmonter, les occasions qu’elle a saisies et la quantité d’efforts mise dans ses entreprises. Utilisez tant les sources secondaires que les sources de première main. Lisez et écoutez les conseils émis directement par la personne que vous admirez, puis lisez et écoutez aussi les propos tenus par tous ceux qui ont parlé ou écrit au sujet de ce même modèle de référence.

Exécutez la tâche

Vous devriez faire à présent ce que vous avez prévu, après avoir réfléchi à la qualité que vous devez développer. Faites très attention à la méthode que vous employez et aux résultats que vous obtenez à chaque étape du parcours, quand vous exécutez la tâche en question. Il s’agit ici de savoir exactement ce que vous faites et pourquoi vous le faites. Vous devriez savoir comment bien reproduire à l’avenir cette étape si vous l’avez effectuée correctement. Vous devriez aussi savoir comment éviter plus tard une procédure incorrecte, si vous faites une erreur.

Tenez compte des avisAtteindre l'excellence

Une critique constructive peut être intimidante et désagréable, mais elle est aussi essentielle pour votre développement. Demandez à une personne que vous connaissez de vous voir à l’œuvre pendant que vous accomplissez cette tâche. Demandez ensuite à cette personne de remarquer ce qui n’allait pas et de vous offrir des suggestions pour rectifier ces erreurs. Laissez vos émotions à la porte. Comprenez qu’une critique peut être un outil utile, si on vous en fait une. Cela ne diminue en rien votre valeur ni ne vous empêche d’atteindre vos objectifs. Vous devriez aussi vous assurer que les personnes qui vous critiquent soient en mesure de le faire équitablement. Les personnes les mieux intentionnées peuvent être des critiques lamentables si elles n’ont pas les connaissances nécessaires pour soutenir leurs remarques. De même, la personne la plus instruite peut aussi faire un critique terrible si elle cherche à vous insulter plutôt qu’à vous venir en aide.

Entrainez-vous souvent

Le fait de vous atteler de temps à autre à la tâche choisie ne suffira pas pour en avoir une pleine maitrise. Vous devriez vous entrainer fréquemment et de façon cohérente si vous voulez vraiment atteindre l’excellence. Dans le domaine professionnel, les personnes les plus accomplies dans leur champ de compétences doivent généralement consacrer au moins dix ans d’efforts soutenus avant de développer un talent suffisant pour atteindre un certain degré de réussite.

Défiez-vous

Votre entrainement peut devenir trop facile et lassant à un certain stade. Changez vos séances d’entrainement quand cela se produit afin d’en augmenter à nouveau la difficulté. Il ne se produit une amélioration qu’à partir du moment où vous êtes défié pour devenir meilleur. Le travail soutenu ne suffit pas. Votre méthode d’entrainement doit être délibérée et stimulante. Vous n’obtiendrez pas de résultats en vous contentant de répéter indéfiniment la même chose, vous devriez donc vous entrainer dans le but d’avoir un mental plus flexible. Faites-le en attaquant régulièrement des formes d’entrainement qui sont chaque fois plus difficiles.

Autorisez-vous à faire des erreursAtteindre l'excellence

Après tout, l’erreur est humaine. Cela peut mal se passer et les résultats indésirables peuvent parfois être la conséquence directe d’un mauvais agissement ou d’une évaluation erronée. Ne soyez pas effrayé par vos erreurs, car la voie de l’excellence ne s’emprunte pas sans trébucher de temps à autre sur un obstacle. Vous ne pourrez pas avancer si vous avez peur d’échouer. Vous ne pourrez pas non plus faire ce qu’il faut pour atteindre l’excellence si vous n’arrivez pas à aller de l’avant.

Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils