Bienvenue sur le site jeuninfo.com » Réseau social d'actualités » HYPERPHAGIE BOULIMIQUE : COMMENT COMPRENDRE CE TROUBLE DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE

HYPERPHAGIE BOULIMIQUE : COMMENT COMPRENDRE CE TROUBLE DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE

Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire ?

Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire ?

Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire ? Chacun de nous mange en excès de temps en temps, en prenant une troisième assiette au souper de Noël, par exemple en avalant un paquet entier de cookies pendant une session d ‘ examen . Mais si la suralimentation est une habitude régulière et incontrôlable, vous souffrez d ‘ hyperphagie boulimique . Les hyper-phages utilisent la nourriture pour faire face au stress et aux autres émotions négatives, mais leur suralimentation compulsive leur fait encore plus de mal. Après un événement stressant, le cerveau des personnes atteintes d ‘ hyperphagie boulimique chasserait les pensée négatives grâce à la nourriture, contrairement à celui des personnes sans trouble alimentaire. Tel est le constat dressé par une nouvelle étude menée par l ’ American psychological Association et publiée dans le journal of Abnormal psychology.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont mené deux expériences. Dans la première, 10 femmes atteintes d ‘hyperphagie boulimique et 10 femmes sans trouble alimentaire ont mangé le même repas. Un peu plus tard, elles ont été invitées à se pencher sur un problème de mathématique impossible à résoudre, afin de leur faire ressentir du stress. Des images d ‘ aliments riches leur ont ensuite été montrées. Pour finir, les volontaire ont dû évaluer leur niveau du stress et leur envie de nourriture . ?Tout le monde a connu un stress accru après le problème de mathématique et tout le monde a signalé une diminution du stress après avoir vu les images d ‘ aliments. Les participantes ont également précisé que les images de nourriture avaient stimulé leur envie de manger ?.

Mais les cerveaux des femmes sans troubles alimentaires et ceux des femmes souffrant de hyperphagie boulimique ont réagi différemment : chez les premières, le flux sanguin vers le precuneu une région du cerveau associée à l ’ auto réflexion, a augmenté, tandis que chez les secondes, le flux sanguin vers cette région a baissé. Une diminution qui démontrerait l ’ existence, dans le cerveau, d ‘ un mécanisme permettant de détourner une pensée négative vers quelque chose de plus concret, à savoir la nourriture. Selon les chercheurs, les personnes atteintes d ‘ hyperphagie boulimique pourraient aussi utiliser la nourriture pour éviter le stress. La bonne nouvelle est que l ‘ hyperphagie boulimique est guérissable. Avec l ’ aide d ‘ un professionnel et d ‘ un soutien, vous pouvez apprendre à arrêter les crises d ‘ hyperphagie boulimique.

QU ‘ EST – CE QUE L ‘ HYPERPHAGIE BOULIMIQUES ?

Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire

L ’ hyperphagie boulimique est caractérisée par une suralimentation compulsive pendant laquelle la personne consomme un grand nombre d ‘ aliments tout en ayant le sentiment de perdre le contrôle et sans savoir s ‘ arrêter. Les épisodes d ‘ hyperphagie durent typiquement deux heures, mais certaines personnes en ont tout ou long de la journée. Les hyper-phages mangent souvent même lorsqu’ils n ‘ ont pas faim et continuent de manger jusqu’à ce qu ‘ ils soient remplis et même au delà. Ils peuvent aussi se goinfrer en mangeant rapidement et en ne faisant pas attention à la quantité d ‘ aliments qu ‘ ils ingurgitent.

Les caractéristiques clés de l ’ hyperphagie boulimique sont :

  • Des épisodes fréquentes des crises d ‘ hyperphagie boulimique incontrôlables
  • Sentiment négatifs (stress, désespoir, culpabilité, honte …) pendant et après la crise
  • Pas de comportements compensatoire comme les vomissements ou la prise de laxatifs ou de diurétiques.
Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire ? Les personnes qui souffrent d ‘ hyperphagie boulimique se battent contre des sentiments de culpabilité de honte de dégoût et de dépression. Elles s ‘ inquiètent à propos de ce que leur alimentation compulsive peut avoir comme effet sur leur corps et s ‘ en veulent pour leur manque de contrôle et de volonté. Elles veulent désespérément stopper des crises mais elles n ‘ y arrivent pas. L ’ hyperphagie boulimique est plus courante que l ‘ anorexie ou que la boulimie. Contrairement aux autres troubles alimentaires, l ’ hyperphagie est un trouble que l ‘ on retrouve aussi bien chez les hommes que chez les femmes. L ’ hyperphagie boulimique débute souvent à fin de l ’ adolescence ou au début de l ’ âge adulte, souvent après un régime. Mais beaucoup de personnes ne vont pas chercher de l ’ aide directement et donc elles prennent du poids ce qui a des effets néfastes sur la santé physique.

ADOLESCENCE ET PUBERTÉ

Une puberté précoce et/ou inattendue (donc souvent non-anticipé par la personne elles-même et le milieu familial) peut constituer un choc important chez une adolescente, à l ’ origine de troubles du comportement alimentaire. En devenant sexuée. L ’ ado, s ‘ expose à différentes perturbations, physiologiques psychologiques et à un changement de statut, familiale et sociale. Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire ? Nul besoin de posséder un doctorat en psychologie pour savoir qu’ un adolescent et puberté constituent des étapes importantes de tout être humain. Dans la genèse du trouble alimentaire. La puberté est souvent une étape importante, étape de perte de repères autant corporels que psychologiques. L ’ image se brouille. La graisse pendant l ’ enfance est distribuée uniformément dans le corps, de manière harmonieuse. Un enfant peut être jugé mignon car présentant un physique ?poupou?. A l ’ adolescence, la graisse vient se situer essentiellement sur le ventre, les cuisses et les fesses, zones sensibles aux effets des hormones (et s ‘ organisant entre autres pour une future maternité ).
CONTRÔLE ET PERTE DE CONTRÔLE

Le corps poupou se transforme en quelque chose de plus hétérogène, le corps perçu se modifie et se fragmente. De plus, les adolescentes au moment de la puberté prennent du poids plus vite qu’ elles grandissent, augmentation bien plus importante que pour les garçons, désynchronise qui peut accentuer l ’ intensité du mal-être. Cette évolution normal et naturelle peut être perçue comme une mutation dangereuse et déstabilisante. A cette insatisfaction corporelle, rendue réelle par la puberté et perçue comme ingrate se mêle aux premières relations sentimentales et donc à l ’ exigence de plaire : conflit entre ?je suis moche?et ?c’est nouveau et important pour moi de plaire ?. Les changements hormonaux favorisent également une certaine instabilité émotionnelle dans des phénomènes d ‘ impulsivité que l ‘ on retrouve dans les compulsions alimentaires.

Le rôle de l ’ entourage est assez prépondérant. Le papa par exemple, est le premier référent masculin. Sa fille étant enfant, il lui disait peut-être souvent qu ‘ elle était jolie. Mais elle évolue, se rebelle voire l ’ intimide en devenant sexuée, il ne le dit plus. Le premier référent est muet. La jeune fille peut en venir à se dire :?je ne lui plaît pas. Pourquoi ?… parce que je suis trop grosse…?. C’est là un mécanisme entre d ‘ autres. Pour contrôler ces phénomènes qui la dépassent, l ’ adolescente va rechercher une norme (sociale ) et mettre en place des stratégies de contrôle. Ce cocktail de phénomènes décrit plus haut est souvent à l ’ origine de la mise en place de restrictions et un certain perfectionnisme, purisme, qui mèneront à court ou moyen terme au trouble alimentaire.

PERFECTIONNISME ET HYPERPHAGIE BOULIMIQUE

Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire ? Le perfectionnisme est une donnée omniprésente dans le code de l’ hyperphagie boulimique (prise alimentaire compulsive avec stratégies d ‘ élimination ) . Elle est à mettre en inter-relation avec la confiance en soi, évoquée par ailleurs. Ce perfectionnisme est assez limité, dans le sens où il naît le plus souvent de manifestation anxieuses : Peur du jugement, de la critique, de l ’ évaluation. Bref ce que l ‘ on nomme anxiété de performance, plutôt la peur d ‘ échouer que la volonté de réussir. Cette forme de perfectionnisme démontre une basse estime de soi puisqu’elle sous-entend que l ‘ on est critiquable, défaillant. Le milieu familial en portant de l ’ importance à la réussite et à l ’ aspect corporel peut participer à ce phénomène. La perfection est souvent une préoccupation majeure : l ’ image doit être bonne, les comportements non normatifs ou de perte de contrôle doivent être absents ou cachés.
PERFECTIONNISME ET HYPERPHAGIE BOULIMIQUE

Il ne s ‘ agit pas là encore d ‘ être performant mais plutôt de ne pas montrer ce qui peut paraître défaillant ou jugé anormal. Un modèle fréquent correspond à un couple parental ou la maman est effacée du point de vue de la communication ou de l ’ intellect plus ou moins limité à un statut nourricier et ménager. Le papa est présenté comme plus brillant, cultivé. Se noue une relation privilégiée père-fille d ‘ ou la maman est plus ou moins exclut. Cela peut même mener à une forme de concurrence mère-fille, où la jeune fille évolue sous la pression des exigences paternelles. Une obligation d ‘ être à la hauteur de ces attentes. Cette compétition mère -fille est d ‘ autant plus développée si la maman elle-même rencontre des problèmes de poids ou des problèmes alimentaires.

Cette image de perfection est frappante en consultation. Bon nombre de thérapeutes surnomment d ‘ ailleurs les personnes souffrant de hyperphagie boulimique : les ? saintes?. Même pendent un entretien thérapeutique, elles sont dans le contrôle permanent de leur communication de leur apparence de l ’ image familiale, de leur vie affective et sexuelle. La seule exception ? Les crises de boulimie, perte de contrôle naturelle et inévitable vu le contexte, mais qui ?fait tâche?dans ce tableau idyllique mais artificiel. Ce perfectionnisme, au niveau d ‘ exigence entraînent une tension intérieur, un malaise et un mal-être qui seront calmés, ponctuellement par la prise alimentaire. Mais pour garder une image irréprochable, les crises vont être secrètes et les stratégies d ‘ élimination vont venir préserver le contrôle de l ’ apparence physique.

Le per est donc au centre de la problématique personnelle et familiale du sujet et donc au centre du trouble alimentaire et de son développement.

CONTRÔLE ET PERTE DE CONTRÔLE

CONTRÔLE ET PERTE DE CONTRÔLE

Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire ? Dans tout domaine psychologique et à fortiori donc celui des troubles alimentaires ou autres, il y a une règle élémentaire :?plus il aura contrôle, plus il aura perte de contrôle ?. Installé, dans un système perfectionniste et exigeant, la personne souffrant d ’ hyperphagie boulimique met en place des stratégies de contrôle de plus en plus sophistiquées. Il s ‘ agit de contrôler l ’ incontrôlable, démarche infernal, condamné à l ’ avance qui ne peut mener qu ‘ à une surenchère le contrôle s ‘ installe à différents niveaux transformant un trouble ( (hyperphagie boulimique) en un véritable mode de vie. Quelque exemples:

Pour un grand nombre, les crises sont planifiées ritualisées : secret, horaires contraintes planification d ‘ achat.

  • Tentatives de surveillance et de contrôle externes par l ’ entourage.
  • Contrôle du poids des périodes anorexiques ( dans 5% des cas ),de jeûne ou de sport à outrance.

Les stratégies de contrôle, réponses mises en place pour contrôler le trouble n ‘ ont d ‘ effet que d ‘ accentuer et le chroniciser en créant un cercle vicieux sous la forme de l’ alternance contrôle/perte de contrôle.

AI-JE BESOIN D ‘ AIDE POUR MES CRISES D ‘ HYPERPHAGIE BOULIMIQUE ?

Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire ? Répondez vous-même aux questions suivantes. Plus vous avez de réponses ?oui ? plus vous êtes susceptible de souffrir d ‘ hyperphagie boulimique :

  1. Est-ce que vous avez le sentiment de perdre le contrôle lorsque vous manger ?
  2. Pensez -vous sans cesse à la nourriture ?
  3. Mangez-vous jusqu’à ce que vous soyez malade ?
  4. Est-ce que vous mangez pour oublier vos soucis ou pour vous soulager ?

Vous sentez -vous dégoûté ou honteux après avoir manger ?

N’avez -vous pas la force pour vous arrêter de manger alors que vous le souhaiteriez ?

L ’ ALIMENTATION ÉMOTIONNELLE ET LA DÉPENDANCE À LA NOURRITURE

L ’ ALIMENTATION ÉMOTIONNELLE ET LA DÉPENDANCE À LA NOURRITURE

Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire ? Il est courant de se tourner vers la nourriture pour trouver du réconfort : se détendre avec un bol de soupe bien chaud après une grosse journée de travail par exemple. Mais quand l ’ alimentation devient une stratégie pour gérer ses émotions et faire face au stress, vous pourrez développer une dépendance malsaine et incontrôlable à la nourriture. Les personnes hyper-phages souffrent de cette dépendance à la nourriture. Comme l ’ alcoolique qui ne sait pas refuser un verre de bière, elles ne savent pas dire non à la nourriture. Souvent, leurs crises d ‘ hyperphagie sont déclenchées par une humeur dépressive ou anxieuse mais elles peuvent également se suralimenter lorsqu’elles sont tendues, lorsqu’ elles se sentent seules ou qu ‘ elles s ‘ ennuient. Elles mangent pour nourrir leurs sentiments plutôt que leur corps.

Le problème est que l ‘ alimentation émotionnelle ne résout rien. Ça peut réconforter pendant un bref moment mais la réalité reprend vite le dessus avec un sentiment de dégoût de soi. L ’ alimentation émotionnelle peut surtout mener à des difficultés comme la prise de poids et l ’ obésité. Malheureusement la prise poids ne fait que renforcer l ’ alimentation compulsive. Ceci n’est pas dû au fait que les personnes souffrant d ‘ hyperphagie boulimique ne prennent plus soin de leur corps mais bien au fait qu ‘ elles se sentent mal de voir leur poids grimper sur la balance. Et plus elles se sentent mal avec leur poids et leur apparence, plus elles vont utiliser la nourriture pour tenter de se réconforter. On se retrouve alors dans un cercle vicieux : ces personnes s ‘ alimentent pour se sentir mieux. Elles se sentent mal car le poids augmente et elles se tournent à nouveau vers la nourriture pour se soulager.

SIGNES ET SYMPTÔMES DE L ‘ HYPERPHAGIE BOULIMIQUE

Les personnes souffrant d ’ hyperphagie boulimique ont honte de leurs habitudes alimentaires et essayent souvent de cacher leurs symptômes et de manger en secret. Beaucoup d ‘ hyperphagie sont en surpoids ou obèses mais certains ont un poids normal.
LES SYMPTÔMES COMPORTEMENTAUX DE L ' HYPERPHAGIE ET DE LA SURALIMENTATION COMPULSIVE

LES SYMPTÔMES COMPORTEMENTAUX DE L ‘ HYPERPHAGIE ET DE LA SURALIMENTATION COMPULSIVE

Les personnes hyperphages

  • Sont incapables de s ‘ arrêter de manger ou de contrôler ce qu ‘ elles mangent
  • Mangent une grande quantité de nourriture
  • Mangent même si elles se sentent remplies
  • Cachent ou stock la nourriture pour la manger plus tard en secret
  • Mangent normalement en présence d ‘ autres personnes, mais se goinfrent quand elles sont seules

Mangent continuellement pendant la journée sans planifier de repas

LES SYMPTÔMES ÉMOTIONNELS DE L ‘ HYPERPHAGIE ET DE LA SURALIMENTATION COMPULSIVE

Les tensions émotionnelles ne peuvent être apaisées que par la nourriture

  • Sentiment d ‘ embarras face à la quantité mangée
  • Sentiment d ‘ être sans ?pilote automatique ?quand elles mangent sans se rendre compte de la quantité et des aliments
  • Jamais de sentiment satisfaction peu importe ce qu ‘ elles mangent
  • Sentiment de culpabilité, de dégoût ou de dépression après s ‘ être suralimenter
  • Désespoir dans le fait de pouvoir un jour contrôler sont poids et ses habitudes alimentaires.

LA DIFFÉRENCE ENTRE L ’ HYPERPHAGIE ET LA BOULIMIE

Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire ? L ’ hyperphagie ressemble à la boulimie en ce sens que dans ces deux troubles alimentaires, la personne mange une grande quantité de nourriture en peu de temps. Mais contrairement aux boulimiques, les hyper-phages ne se purgent pas pour éliminer les excès de calories ingurgités. Les personnes qui souffrent d ‘ hyperphagie essayent occasionnellement de se restreindre au niveau alimentaire mais beaucoup abandonnent car elles ont déjà entrepris beaucoup de régimes qui ont échoués.

LES CAUSES DE L ‘ HYPERPHAGIE ET DE LA SURALIMENTATION COMPULSIVE

LES THÉRAPIES DE L ' HYPERPHAGIE

Beaucoup d ‘ experts pensent que les troubles alimentaires se développe suite à la combinaison de beaucoup de facteurs tels que les gènes, les émotions et le vécu.

LES CAUSES BIOLOGIQUES DE L ‘ HYPERPHAGIE

Beaucoup d ‘ études montrent des anomalies biologiques qui peuvent contribuer au développement de l ’ hyperphagie. Par exemple, l ’ hypothalamus ( partie du cerveau qui contrôle la faim) pourrait ne pas envoyer des messages corrects à propos de la faim et du plaisir. Des chercheurs ont également trouvé une mutation génétique qui pourrait causer la dépendance à la nourriture. Enfin,On il y a des preuves qui montrent qu ‘ un bas niveau de sérotonine dans le cerveau peut jouer un rôle dans l ‘ alimentation compulsive.

LES CAUSES PSYCHOLOGIQUES DE L ‘ HYPERPHAGIE

Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire ? La dépression et l ’ hyperphagie sont fortement liées. En effet, plus ou moins la moitié des hyper-phages souffrent de dépression ou développe celle-ci par la suite. Il y a également des études qui montrent que la faible estime de soi, l ’ insatisfaction corporelle et la solitude peuvent engendrer une alimentation compulsive. Les hyper-phages peuvent également présenter des problèmes au niveau du contrôle de l ’ impulsivité et dans l ‘ expression de leurs émotions.

LES CAUSES SOCIALES ET CULTURELLES DE L’ HYPERPHAGIE

La pression sociale pour être mince peut ajouter des sentiments négatifs à la honte que les hyper-phages ressentent déjà et renforcer leur alimentation émotionnelle. La pression sociale peut donc augmenter le risque de développer de l ’ hyperphagie. De plus, certains parents ont inconsciemment préparer le terrain à l ’ hyperphagie en utilisant la nourriture pour réconforter ou récompenser l ’ enfant. Les enfants qui sont souvent confronté à des remarques sur leur corps sont aussi davantage vulnérables. Enfin, un autre facteur de risque est un abus sexuel durant l ’ enfance.

LES EFFETS DE L ‘ HYPERPHAGIE BOULIMIQUE

L ’ hyperphagie boulimique peut mener à une variété de problèmes physiques, émotionnelles et sociaux, les personnes qui souffrent d ‘ hyperphagie rapportent plus de problèmes de santé, de stress, d ‘ insomnies et de pensées suicidaires que les personnes sans trouble alimentaire. La dépression, l ’ anxiété et l ’ abus de substance sont aussi considérer comme des effets courants de l ’ hyperphagie boulimique. L ’ hyper-phage interfère également avec les relations de la personne et sa carrière professionnelle. Mais l ’ effet le plus important de l ’ hyperphagie est la prise de poids qui peux mener à l ’ obésité.

L ’ OBÉSITÉ ET HYPERPHAGIE BOULIMIQUEL ’ OBÉSITÉ ET HYPERPHAGIE BOULIMIQUE

Comme ci-dessus, l ’ hyperphagie peut mener à l’ obésité et cette dernière entraîne de nombreuses complications médicales :

  • Diabète de type 2
  • Cholestérol élevé
  • Pression sanguine élevé
  • Maladie cardiaque
  • Certains cancers
  • Arthrose
  • Douleur aux articulations ou dans les muscles
  • Problèmes gastro-intestinaux
  • Syndrome d ‘ apnée du sommeil.

COMMENT ARRÊTER LES CRISES D ‘ HYPERPHAGIE ?

Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire ? Il peut être difficile de surmonter l ’ hyperphagie et la dépendance à la nourriture. Contrairement au autres addictions, votre ?drogue? est nécessaire à la vie donc vous ne pouvez pas l ’ éviter. Malgré tout, vous pouvez développer une relation saine avec la nourriture, une relation qui est basée sur vos besoins nutritionnels et non sur vos émotions. Surmonter l ’ hyperphagie implique aussi d ‘ avoir l ’ alimentation émotionnelle sous contrôle. L ’ écoute de votre corps est une étape essentielle pour réussir à gérer l ’ hyperphagie. D ‘ autres stratégies peuvent inclure aussi la pratique des techniques de relaxation, le renforcement des liens avec la famille et les amis et prendre du temps pour faire des activités qui vous font plaisir.

PETITS TRUCS POUR SURMONTER LES CRISES D ‘ HYPERPHAGIE

Prendre un petit déjeuner : sauter les petits déjeuners entraîne souvent une suralimentation plus tard dans la journée. Donc, commencez votre journée correctement avec un repas sain. De plus, prendre un petit déjeuner met votre métabolisme en route. Les études montrent que les personnes qui prennent un petit déjeuner sont plus minces. Évitez les tentations: vous serez plus tenter de vous suralimenter si vous avez de la nourriture industrielle, des déserts et des snacks à la maison. Évitez la tentation en enlevant de vos frigos et armoires vos aliments préférés lors de vos crises d ‘ hyperphagie boulimique. Arrêtez les régimes : la privation et la faim liés aux régimes stricts peuvent mener à des envies irrésistibles de nourriture et déclencher une crise d ‘ hyperphagie boulimique ou une suralimentation compulsive.

Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire ? Plutôt que de faire des régimes, centrez vous sur une alimentation toute en modération ! Trouvez des aliments que vous aimez et évitez l ’ étiquetage ?permis?ou ?interdit?. Faites de l ’ exercice : non seulement l ’ activité physique va vous aidez dans votre perte de poids mais aussi elle va diminuer les symptômes dépressifs, améliorer votre santé et diminuer le stress. Les effets reboostant de l ’ activité physique sur l ’humeur vont vous aider à mettre fin à votre alimentation émotionnelle. Diminuez votre stress : apprenez à faire face à votre stress d ‘ une manière saine qui n ‘ implique pas la routine.

LE TRAITEMENT TRAITEMENT DE L ’ HYPERPHAGIE

LE TRAITEMENT TRAITEMENT DE L ’ HYPERPHAGIE

Même s ‘ il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour vous aider à sortir de l ’ hyperphagie boulimique, il est également important de vous entourez de professionnels l ’ objectif du traitement de l ’ hyperphagie est de réduire la suralimentation compulsive et les épisodes d ‘ hyperphagie. Si l ’ obésité en danger votre santé, la perte de poids peut être un autre objectif. Cependant, les régimes peuvent déclencher les crises d ‘ hyperphagie et donc vos efforts pour perdre du poids doivent être soutenus par des professionnels.

LES THÉRAPIES DE L ‘ HYPERPHAGIE

L ’ hyperphagie boulimique peut être traitée avec succès à travers une thérapie. Celles-ci peut vous apprendre comment vous battre contre les compulsions, comment changer vos mauvaise habitudes alimentaires, comment mieux gérer votre alimentation et vos humeurs et comment développer des aptitudes pour gérer adéquatement le stress. Il existe trois types de thérapie qui peuvent particulièrement vous aider :

  1. La thérapie cognitive et comportementale : la thérapie cognitivo-comportemental se centre sur les pensées dysfonctionnelles et sur les comportement impliqués dans l ‘ hyperphagie un des principaux objectifs est que vous deveniez plus conscient de la manière dont vous utilisez la nourriture pour faire face à vos émotions. Votre thérapeute pourrait vous demander de tenir un carnet alimentaire ou un journal de vos pensées à propos de l ’ alimentation, du poids et de la nourriture il peut également vous aider à reconnaître les signes déclencheurs de vos crises d ‘ hyperphagie et vous apprendre à les éviter et où les combattre. La thérapie cognitive et comportementale de l ’ hyperphagie implique aussi la psychoéducation à propos de la nutrition, de la perte de poids et des techniques de relaxations.
  2. La psychothérapie interpersonnelle : la psychothérapie interpersonnelle de l’ hyperphagie se centre sur les problèmes relationnels et interpersonnels qui contribuent à l ’ alimentation compulsive. Votre thérapeute pourrait vous aider à améliorer vos aptitudes en communication et à développer des relations plus saines au sein de votre famille et de vos amis. Au fur et à mesure que vous allez apprendre à vous comporter différemment avec les autres et que vous aurez le soutien nécessaire, les compulsions deviendront fréquentes et il sera plus facile d ‘ y résister.
  3. La thérapie comportementale contemporaine : cette forme de thérapie combine les techniques cognitivo-comportemental avec la plaine conscience. L ’ accent de la thérapie est mis sur l ’ apprentissage de l ’ acceptation des crises d ‘ hyperphagie. Sur une meilleure tolérance au stress sur la régulation des émotions. Votre thérapeute peux aussi vous faire remarquer quelles mauvaises attitudes vous avez envers la nourriture, le poids et la silhouette. La thérapie comportementale contemporaine se déroule en sessions individuelles mais aussi en groupe.

CONCLUSION

Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire

Hyperphagie boulimique : comment comprendre ce trouble du comportement alimentaire ? Pouvoir contrôler les crises d ‘ hyperphagie et les compulsions demande beaucoup d ‘ efforts. Vous avez donc besoin du soutien d ‘ autres personnes. Votre famille, vos amis, les thérapeutes peuvent prendre part à cette équipe de soutien. Vous pouvez également trouver un groupe qui aide les personnes souffrant d ‘ hyperphagie et vous joindre à celui-ci partager votre expérience avec d ‘ autres personnes qui mangent compulsivement peut être une manière de réduire le sentiment de stigmatisation et de solitude que vous ressentez.


En savoir plus sur JeunInfo

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur JeunInfo

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Retour en haut