PENSÉES NÉGATIVES ENVAHISSANTES : COMMENT SE LIBERER AU QUOTIDIEN

se libérer des pensées négatives

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Pensées négatives envahissantes : comment se libérer au quotidien ? 

Les pensées  négatives envahissantes dont nous vous parlons ici peuvent se déclencher de la même manière que grossit une petite boule de neige que l ‘ on laisse rouler . Ainsi, une petite et innocente pensée, libérée sans conscience ni intention, peut finir par devenir un grand Colosse qui contamine toutes nos  émotions, toutes nos conduites ,ainsi que le reste de nos pensées. Comme la force de la boule qui roule sans contrôle, toujours plus grande, toujours plus rapide, les pensées négatives envahissantes  drainent notre énergie et nous ôtent nos forces. Plus vous vous consacrez à ces pensées négatives, plus elles deviennent fortes. Plus encore, de la même manière qu ‘ il est plus difficile de stopper cette petite boule de neige quand elle a déjà roulé plusieurs mètres sur la vallée et qu’elle a gagné en taille, ça l ’ est aussi d ‘ arrêter une boule de pensées négatives envahissantes qui a déjà commencé à rouler.

“C’est trop dur pour moi , je n ‘ y arriverai jamais”… “je suis trop moche”,” les autres n ‘ aiment pas être avec moi “; “personne ne s ‘ intéresse jamais à moi, “j ‘ ai toujours échoué aux examens”,etc . etc . Ces petites phrases  , et beaucoup d’ autres, ressemblent à de vieux refrains bien ancrés dans nos tête  qui resurgissent à intervalles réguliers . Chacun a les siennes mais l ’ effet est souvent le même : au moment où nous voudrions être “au top”,actif, dynamique, entreprenant ,courageux , confiant bref, où nous voudrions “assurer la pensée parasite nous transperce comme une flèche ou s ‘ insinue comme un poison. Touché coulé ! Ainsi, intervenir à temps pour stopper la cause de la boule peut s ‘ avérer une Bonne stratégie pour ensuite ne pas avoir à faire de gros efforts afin d ‘ atteindre le même objectif.

Pensées négatives  à qui la fautes ? 

Cette forme de pensée, le  Docteur serge marquis l ’ a matérialisée par un petit hamster qui tourne dans sa roue. ?Petit hamster qui trotte dans la tête des humains, je l ’ ai appelé pendouillard ?. Pourquoi ? Parce qu’il ?pendouille?beaucoup, mais pense très peu ! Et ces ?pensouilloures?occupent notre esprit toute la sainte  journée : jugement, blâmes critiques, ressassements, regrets ,etc ?. En réalité, pendouillard se révèle tout simplement être notre égo et c’est bien lui qui nous torture . Toutes les petites contrariétés rencontrées au cours de notre journée nous mènent à notre moi, notre égo qui est malmené . Pourquoi est-ce que cela arrive à moi ? Qu ‘ ai-je fait pour mérité ça ? Pourquoi lui et pas moi ? Des pensées  négatives et contre productives , qui nous épuisent sans nous faire avancer.

Que faire avec les pensées négatives ? 

que faire des pensées négatives

La vie nous présente des défis, souvent sans nous accorder de trêves et sans tenir compte des recours sur les lesquels on compte. Avoir des pensées négatives ou défaitiste face à ce panorama est normal. Cependant, les alimenter, les retenir voir même les poursuivre diminue notre qualité de vie et envenime  l ’ image que l ‘ on a de nous-même. Quel besoin a-t-on d ‘ attaquer de cette manière notre estime de nous-même ? La pensée négative et envahissante fait parfois mal et souvent, elle conditionne nos comportements. Elle peut nous mener à agir de manière désespérée . Alors que cela n ‘ a pas lieu d ‘ être, ou même stimuler la possibilité de jeter l ’ éponge alors tout n’est pas perdu.

Finalement, les pensées négatives conditionne généralement nos décisions, et pas vraiment pour notre bien. Du fait de ce type de pensée se donne un phénomène curieux : même si vous êtes conscient(e) que vous devez oublier cette pensée, il est très difficile de la désactiver. Plus vous pensez à l ’ oublier, plus elle sera prensente. D’ où le fait que vous restiez là à ruminer une idée qui non seulement vous fait passer un mauvais moment, mais peut aussi vous mener à compromettre gravement votre santé mentale.

Les pensées négatives forment les murs de votre propre prison, une prison que vous créez pour vous-même. Vous libérer de votre prison est aussi simple que de changer votre manière de penser.

D ‘ abord, repérer ses pensées parasites pour pouvoir les vaincre 

Alors, monsieur le coach, comment faire, quand on ne peut s ‘ empêcher d’ entendre au fond de soi son “mauvais génie ” vous dire que vous êtes “nul”,”moche “,”seul”, “pas doué”,” pas assez ceci “, ou trop cela ” et surtout tellement moins bien que votre frère, votre sœur ou votre cousin”! La première étape c’est de repérer vos propres pensées parasites , de les identifier. Puis c’est de voir comment elles se manifestent, et ce que cela produit en vous”comme dans un jeu de combat pour vaincre un ennemi, il faut d ‘ abord le débusquer et voir quelles armes il utilise pour pouvoir contre attaquer. ” Il faut comprendre à quoi sont reliées ses pensées : des émotions, des croyances.

Puis en peut repérer des cas concrets et mettre en œuvre des stratégies  pour les neutraliser “.

“Je suis quelqu’un d ‘ ennuyeux, les autres ne s ‘ intéresse pas à moi “

C’est la plainte classique  de tous les tempéraments réservés qui on tendance à s ‘ isoler à rentrer dans leur coquille, et qui finissent par craindre que ce soit les autres qui les fuient. “C’est un cercle vicieux  par votre comportement, vous vous isolez vous allez de moins en moins vers les autres, et vous vous ancrez dans l ‘ idée que vous n ‘ intéressez personne.” Recherchez un peu aux situations où vous êtes mal a l ‘ aise et a votre attitude. “Pour qu ‘ il y ait communication , il faut qu ‘ il y  ait une interaction, un feed back. Autrement dit : vous ne pouvez pas tout attendre des autres. Il faut de temps en temps leur montrer que vous êtes là, que  vous avez un avis, que vous vous intéressez à eux.

Il faut chercher l ’ échange… on passe à l ’ action ? Même si vous avez un caractère introverti, plus naturellement porté sur le sens de l ’ écoute que sur la parole, il est important de vous manifester, de montrer que vous êtes présent à l ’ autre, dans une conversation , après avoir écouté, vous pouvez par exemple acquiescer la tête, dire ce que vous pensez

Comment aller vers les autres en soirée ? 

aller vers les autres

Dans cette situation, vous pouvez donnez un challenge : décidez de parler à 3 ou 4 personnes différentes que vous ne connaissez pas au cours de la soirée. Un autre moyen, c’est de se trouver un “cornac”  un ami qui lui n ‘ a pas de mal à aller vers les autres. Plutôt que de rester dans votre coin, vous le suivez vous vous mêlez au groupe qui se forme autour de lui ,et vous rebondissez sur ce qui est dit, vous renchérissez. Enfin, pour démarrer un échange avec quelqu’un, commencez par des phrases, banales, ne cherchez pas à dire des choses élaborées ,la banalité, c’est une bonne accroche pour aborder quelqu’un.

Je suis nul(e). Je ne peux pas réussir a l ‘ école ou faire des études 

En réalité, vous ne pouvez pas être nul en tout. Si vous avez ce genre d ‘ idées parasites. Je vous conseillerais de faire trois colonnes : à gauche, vous indiquer vos réussites scolaire . Si vous réfléchissez bien, il y en a forcément, même si cela remonte à longtemps. Il y a toujours quelque chose que l ‘ on aime ou que l ‘ on avait parfaitement réussi. Surtout, commencez par là. Et à côté ? Vous faites une colonne avec les choses que vous n ‘ avez pas tellement travaillées ,que vous avez négligées parce que cela ne vous intéresse pas et puis une troisième avec celles qui vous paraissent réellement très difficiles. Ce plan d ‘ action consiste alors à s ‘ attaquer à la deuxième colonne :

Laissez les choses qui vous paraissent trop difficiles et attaquez-vous plutôt à ce que vous pouvez facilement améliorer. Fixez de petites objectifs atteignables, en lien avec votre projet d ‘ avenir. Vous allez vite voir que vous êtes capable de les réaliser. Au final, cessez de vous répéter que vois êtes nul(e): vous avez des points faibles et quelques talents que vous pourriez facilement développer ! Le voilà le nouveau refrain qu ‘ il faut vous mettre en tête…

“Même quand je travaille, je ne réussis pas je ne  connais que des échecs “

C’est une autre version de la pensée précédente, très pernicieuse. Vous avez fait quelques efforts, mais vous avez connu un échec. Et la petite musique repart dans votre tête : “c’était sûr, de toutes  façons . Je ne suis bonne à rien,””travailler ? À quoi ça sert ? Etc. etc. Alors que l’on peut au contraire analyser ses erreurs et s ‘ en servir pour rebondir. Comment ?  A nouveaux on vous propose de s ‘ en tenir aux faits, de lâcher un peu ses émotions  (déception , colère ) pour regarder les choses objectivement : vous pouvez encore faire un tableau en distinguant les choses que vous aviez très bien travaillées et préparer.

Celles que vous aviez un peu négligées, et celles pour les qu’elles vous bloquez et qui vous  conviennent pas dans vos études actuelles. Un bilan objectif qui peut non seulement vous apaiser mais surtout vous aider à prendre de bonnes décisions pour la suite : comment faudrait-il travailler pour reuissir, faut-il changer de cadre ( études établissement, secteur) devrais-je travailler plus régulièrement, demander de l ’ aide dans une matière, parler de mes difficultés, formé un groupe de travail ? Vous avez trouvé votre réponse ? Tant mieux, car vous pouvez alors “changer de disque”:

plutôt que ruminer stérilement vitre échec , pensez à ce  que vous allez démarrer de nouveau et de différent pour connaître des réussites.

Comment désactiver la pensée négative

Alors comment pouvons-nous éliminer cette pensée négative et envahissante ? En réalité, on ne peut pas  complètement éviter la pensée négative. Parfois, les pensées négatives ne sont qu’une  étincelle dans notre esprit. Quand cela arrive, nous devons en être conscient(e)  afin de pouvoir immédiatement les reconnaître et ainsi savoir quand nous pensons négativement.

désactiver les pensées négatives

Il n ‘ y a qu’ en étant conscient(es) de nos pensées négatives que l ‘ on peut prendre des mesures de les désactiver

  1. Observez vos pensées : les pensées négatives sont généralement le produit de distorsions cognitives ou de schémas de pensée irrationnelle. Observez-Les comme si vous étiez un(e) spectateur(trice) vous ne les laissez pas s ‘ emparer de votre esprit, elles se dissiperont , tout simplement. Acceptez vos pensées négatives et laisser-les aller.
  2. Re-envisagez chaque question que vous ruminez : les ruminations sont des schémas des pensées excessives . Quand on rumine une idée, on le fait en étant convaincu(es) que l ‘ on pourra résoudre quelque chose simplement en y pensant davantage. Quelque chose qui, en général, est inutile. Vous devez dégager ce qu ‘ il a de vrai dans vos pensées et dissiper ce que vous avez créé dans votre esprit avant de commencer à chercher une solution. Ne soyez  pas surpris(e) si après avoir éliminé cette idée, vous trouvez qu ‘ il n y a aucun problème, au delà de celui que vous avez crée vous-même.
  3. Activez-Vous et agissez physiquement sur votre pensée : quand vous vous retrouvez envahie par une pensée négative, mettez-vous en mouvement. Changer la puce pour réveiller des pensées positives n’est pas si facile quand votre esprit est occupé à chercher la bonne manière de souffrir. C’est alors le moment de sortir faire une balade, d ‘ aller courir, danser ou faire du yoga. Ne vous arrêtez pas pour penser, vous avez l ’ esprit très occupé;  laissez simplement votre corps prendre les rênes et porter votre esprit ailleurs.
  4. Évitez ce qui déclenche chez-vous des pensées négatives : une chanson, une image, une lecture, ce que vous voyez à la télévision, la compagnie de certaines personnes… quand vous avez conscience des stimulation qui déclenchent  chez vous des pensées négatives évitez les. Dans la mesure du possible, remplacez-les par d ‘ autres qui réveillent en vous des sensations agréables. Ne vous martyrisez pas et ne compliquez pas les choses.
  5. Entourez-vous de personnes positives et d ‘ expériences agréables : si ce que vous voulez, ce que vous écoutez et ce que vous lisez est positif, si les gens qui vous entourent sont positifs, il sera plus facile de maintenir la pensée négative à distance. Tout déclencheur de pensez négative sera plus facile à désactiver si l ’ optimisme vous entour.
  6. Répétez les affirmations positives là où avant vous pensiez négativement : la pensée négative est généralement une habitude apprise. Ainsi, ou lieu de vous laisser envahir par une pensée négative habituelle,  prenez l ’ habitude de penser positivement dans ces circonstances.
  7. N ‘ oubliez pas que personne n’est parfait et allez de l ’ avant il est facile de vous arrêter sur vos erreurs la seule chose que vous puissiez faire est de tirer des leçons et d ‘ aller de l ’ avant. Rien ne va changer, aussi fort et  souvent puissiez-vous ruminer. Et si ce qui réveille vos pensées négatives est une faiblesse ou limite, concentrez-vous sur vos forces et sur vos vertus si vous ne pouvez pas, cherchez ce qu il y a, tirez le meilleur parti de ce que vous avez

Les pensées créent votre réalité 

Vos pensées produisent en vous des émotions, des émotions influent elles-mêmes ,le plus souvent de manière inconsciente ,votre façon d ‘ agir. Ce sont les pensées négatives qui vous font éprouver des émotions désagréables produisant anxiété voir dépression cela se traduit par un manque de motivation , une faible confiance en soi et en ses capacités et l ’ impression de subir les événements. Être attentif et croire à ces pensées négatives c’est donner à votre cerveau une mauvaise direction. En agissant ainsi vous lui dites où aller, or c’est tout ce que vous ne voulez pas n’est-pas ? Vaincre les pensées négatives est nécessaire si vous souhaitez avoir une vie plus réussie et plus épanouie. Il est donc temps de changer de stratégie et reprendre en fin le contrôle de votre vie.

Les pensées mènent  aux émotions, les émotions  mènent aux actions et les actions mènent aux résultats – T. Harv Eker

Vous n’ êtes pas vos pensées  négatives 

Peut-être pensez-vous que  vos pensées négatives reflètent la réalité et qu’ elles font partie intégrante de votre personnalité ? Il n ‘ en est rien. Ce sont simplement des pensées et rien d’autre. En général elles surgissent automatiquement. Ce sont des pensées que vous ne choisissez pas et qui apparaissent de manière aléatoire. Elles sont entre autres le fruit de ce qui se produit dans votre environnement de ce que vous voyez, entendez et  ce que vous dites. Elles sont également générées par vos émotions aussi que les croyances que vous avez sur vous-même et les autres. Vous avez le choix de les considérer comme de simple exagération que votre esprit suggère et qui ne mérite pas votre attention.

C’est comme si vous vous rendiez à un événement et qu ‘ une personne désagréable venait s ‘ assoir à côté de vous. Elle commence par vous comparer aux autres invités, puis à émettre des doutes a votre sujet, à vous critiquer et proférer même des insanités. Aimeriez-vous rester une minute de  plus avec elle ? D ‘ instinct vous aurez envie de vous lever et partir pour ne plus l ’ entendre et c’est ce que vous ferez très probablement. C’est exactement pareil pour les pensées négatives. Ne soyez plus prisonnier de vos pensées. Voyez cela comme un exercice cérébral. Plus vous vous exercez à orienter votre attention vers ce qui est important pour vous, plus se développe votre “muscle de l ’ attention” et saurez vaincre les pensées négatives.

Au fur et à mesure que je modifie mes pensées, le monde autour de moi se transforme – Louise L. Hay

Pour se libérer de vos pensées négatives au quotidien acceptez-les 

accepter les pensées négatives

Aussi paradoxale que cela puisse paraître, pour vaincre vos pensées négatives, il est nécessaire de les accepter et les tolérer au lieu de les stopper ou les masquer. En effet, il n’est pas question ici de mettre sous le tapis vos pensées envahissantes, car cela ne fonctionne pas. Avoir des pensées négatives est parfaitement humains. Tout le monde en a. D ‘ autre par, selon plusieurs études, il a été démontré que plus vous essayez de ne plus avoir de pensées négatives plus la probabilité qu’elles occupe votre esprit devient plus   grande. Dans le livre psychologique positive Rebecca Shankland et Sophie Lantheaume évoque plus en détail ce phénomène. Vous pouvez d ‘ ailleurs faire le test maintenant, essayez par exemple de ne surtout pas pensé à… une girafe.

A quoi allez-vous pensé ? La raison en est que peu importe à quoi vous pensez votre cerveau le visualise . C’est précisément votre cerveau droit où réside la partie subconscient de votre cerveau. Le subconscient est en charge des souvenirs et des émotions. L ’ une de ses particularité c’est qu ‘ il ne comprend pas la négation. Par exemple si vous dites : ” ne pas pensé négativement” votre subconscient comprend : penser négativement . Une solution beaucoup plus efficace consiste à les laisser venir et partir tout en vous préoccupant d ‘ autres choses. Comme si vous filtrez les bruits de fond et portez votre attention sur ce qui est important pour vous.

Un peu comme le tictac d ‘ une horloge par exemple. Dès lors que votre attention est portée sur autre chose, vous n ‘ entendrez plus celle-ci.

Vaincre les pensées négatives envahissantes c’est augmenter votre estime de soi 

Si votre estime de soi est faible par exemple, c’est celle-ci qui vous pousse à croire que vos pensées limitante sont des faits réels, et par conséquent vous les prenez pour vrai. Sans vous en rendre compte, vous vous enfermez ainsi dans un cercle de négativité dans lequel vous portez toute votre attention. Votre état d ‘ esprit s ‘ aggravant d ‘ avantage et contribuant à vous pourri la vie plutôt qu ‘ a aller dans une direction plus épanouissante. Plus vous entretiendrez un dialogue intérieur négatif plus vous renforcez l ’ image négative que vous avez de vous-même ou du monde qui vous entoure. Cela vous emprisonne dans le cercle vicieux du manque d ‘ estime de soi et du pessimisme.

Vous comprenez maintenant qu ‘ en vous focalisant sur vos pensées négatives, vous leur donnez de l ’ importance. Elles deviennent envahissantes et  vous imaginez vous-en débarrassez devient de plus en plus lointain. Pour changer ce schéma de pensée, prendre soin de soi et de sa santé est un excellent moyen d ‘ orienter votre attention vers quelque chose de constructif. D ‘ autant plus qu’ il a que des bénéfices à en tirer. La relaxation est particulièrement idéale pour cela, vous découvrirez à ce sujet une technique aussi efficace que surprenante.

Vous êtes un aimant vivant et vous attirez dans votre  vie les personnes et les circonstances en harmonie avec vos pensées dominantes – Brian Tracy

Votre cerveau ne peut pas trouver de solutions s ‘ il est absorbé par les soucis 

Ressasser des pensées négatives a longueur de journée est néfaste a  votre capacité de réflexion. Si votre esprit est rempli de pensées angoissantes, il vous est alors très difficile de vous concentrer sur autre chose. Me direz-vous peut-être qu ‘ en vous attardant sur vos pensées vous espérez trouver des solutions ? C’est une erreur car malheureusement, elles conduisent à des sentiments désagréables et vous conviendrez que c’est le pire moyen pour bannir les soucis du quotidien. Le cerveau est un outil extraordinaire de résolution de problèmes et de découverte d ‘ idée géniales. Tout cela, grâce à votre imagination. Cependant, lorsque votre cerveau est envahi de pensées négatives, c’est comme si un brouillard vous empêchait de voir ces solutions, ces actions nécessaires à mener pour avoir des résultats positifs dans votre vie .

Cela à d ‘ ailleurs été scientifiquement prouvé par les travaux de Barbara Fredrickson , professeur de psychologie émérite à l ’ Université de Caroline du Nord à chapel hill. Barbara Frederickson a démontrer que les émotions positives ouvrent notre champ d ‘ attention. Ainsi, vous percevez beaucoup plus de choses lorsque vous n’êtes pas absorbé par vos soucis, vaincre les pensées négatives c’est pouvoir enfin avoir des idées claires, identifier et saisir les opportunités qui se présente à vous et ainsi améliorer votre qualité de vie.

Prendre le contrôle de vos pensées positives et négatives dans votre état d ‘ esprit est un choix qui transforme votre vie – zig ziglar

Les techniques simples et efficaces pour vaincre les pensées négatives envahissantes 

vaincre les pensées négatives envahissantes

 

Vous allez découvrir les techniques pour réajuster votre mode de pensée vers des pensées neutres et encourageantes. Pour avoir des résultats satisfaisants. Libérez-vous  du perfectionnisme. Le but n’est pas de tout faire parfaitement tout de suite, mais faire tout simplement de votre mieux. Il faux de la patience pour parvenir à vous libérer complètement de l ’ emprise des pensées négatives. Pour que votre cerveau s ‘ habitue à ce changement, il a besoin de temps. Diriger votre attention demande un effort et un entraînement quotidien. Accrochez vous et persévérer, c’est la clé pour vaincre les pensées négatives. Plus vous vous exercerez, plus votre attention se tournera naturellement vers des pensées aidantes.

Vous n’ êtes pas obligé de suivre toutes  les techniques pour que cela fonctionne, testez chacun d ‘ elles et Pratiquez celles que vous appréciez le plus. L ’ efficacité de ces méthodes réside dans l ‘ application et la régularité de votre pratique, même si vous n ‘ y accordez que quelques minutes par jours

On ne se débarrasse pas d ‘ une habitude en la flagellant par la fenêtre; il faut lui faire descendre l ’ escalier marche par marche -Mark Twain

Ça commence dans votre tête 

Notre cerveau possède un pouvoir étonnant, celui de jongler avec nos émotions. Avec une facilité déconcertante. Et quand la situation qu ‘ on vit nous déplait, les idées négatives se mettent à fuser dans tous les sens à l ’ intérieur de notre tête. La cause ? Un reproche qu ‘ on nous  fait un projet qui échoue, une mauvaise performance, le fait de se critiquer le stress , les soucis du quotidien… la liste des éléments déclencheurs est longue. Cela fait partie de la vie. Certes, mais pour toutes sortes de raison, la plupart d ‘ entre nous le gère de  manière maladroite et le garde en soi, de façon inconsciente. Du coup, on entretient un état d ‘ esprit qui ne fait que nous ronger encore plus.

Entretenir un discours intérieur négatif, c’est comme se taper la tête contre un mur alors qu ‘on souffre déjà d ‘ une migraine de cheval.

Technique de concentration de l ’ attention inspirée des TCC 

Cet exercice est inspiré des travaux de thérapies comportementales et cognitives menés par Adrian Wells. Ce professeur en psychologie  de l ’ environnement de Manchester a développé une technique éprouvée pour entraîner son attention grâce  aux sons. Vous apprendre ainsi a être moins focalisé intérieurement sur les ruminations et émotions désagréables. Il est nécessaire, de le faire lorsque vous êtes dans une humeur favorable, c’est à dire positive ou neutre afin que l ‘ exercice soit plus facile à pratiquer.

  1. Installez-Vous confortablement et concentrez-vous sur un point devant vous
  2. Captez 5 bruits, cela peut-être le bruit de la circulation, d’ un appareil ménager, un ordinateur, le bruit des oiseaux ou de votre animal de compagnie par exemple.
  3. Accordez votre attention à chacun des bruits pendant environ 30 secondes tour à tour. Si une pensée vous vient à l ’ esprit, accueillez la et laissez la ensuite s ‘ en aller. Puis réorienter votre attention sur le bruit que vous étiez en train d ‘ écouter
  4. Dirigez maintenant votre attention sur chacun des 5 bruits tout a tour rapidement, dans n ‘ importe quel autre, en veillant à bien vous concentrer sur un seul bruit avant de passer au suivant.
  5. Agrandissez maintenant votre champ d ‘ attention et écouter les 5 bruits en même temps cet exercice pratique d ‘ attention consciente que nous venons de voir permet de vivre l ’ ici maintenant sans jugement. En portant votre attention vers l ’ extérieur vous verrez une nette amélioration de votre état d ‘ esprit. Faites cet exercice 10 min deux fois par jour pour plus d ‘ efficacité. Comptez 2 mois pour en ressentir les effets positifs

Technique des nuages 

technique des nuages

Pratiquer cet exercice installé confortablement , les yeux fermés. Visualisez un magnifique ciel bleu avec une multitude de nuages. Ces nuages ont des formes variées et se déplace à grande vitesse. Observez-Les sans chercher à les contrôler. Laissez votre esprit errer et accueillez les pensées qui vous viennent. Vous allez à présent poser sur chacun des nuages, une pensée ou images qui vous vient à l’esprit . Et regardez-les bien aller. Avec cet exercice vous apprendrez à accueillir vos pensées et les laisser traverser votre esprit comme un nuage traverse le ciel. 

Exercice de l ’ astronaute

Il s’agit d ‘ un exercice de pleine conscience. Le but est de redécouvrir l ’ environnement qui vous entoure comme si c’était la première fois  que vous la voyez. Imaginez que vous êtes un astronaute qui pose le pied pour la première fois sur une terre inconnue. Vous découvrez des plantes, des animaux et même une atmosphère nouvelle. Observez intensément votre environnement comme s ‘ il était important pour vous de relever chaque détail jusqu’au plus infime des éléments qui vous entoure. Les pensées négatives prendront ainsi moins de place et d ‘ ampleur dans vos esprit.

Occupez-vous et vous ne serez plus occupé par vos pensées négatives envahissantes 

Pratiquez une activité qui occupe l ’ esprit. C’est simple, si votre esprit est occupé il n ‘ aura plus le temps de se diriger vers des pensées non constructives. Il aura bien mieux à faire. Conscientiser vos actions, Pratiquez quelque chose que vous aimez, une passion. Vous pouvez par exemple refaire la décoration de votre maison ou encore faire du sport qui favorise la libération du dopamine dans le corps. Cela vous aidera à libérer votre esprit de la négativité à retrouver énergie et motivation pour envisager de nouvelle possibilité avec enthousiasme .

Tu penses que… ? Et pourquoi ça ? 

Vous avez certainement  l’impression que vos pensées négatives son vraie, cela ne les rend pas vrai pour autant. Ce son simplement des opinions ou idées toutes faites qui voguent dans votre esprit et qui sont produits par vos expériences passées. Prenez du recule sur vos pensées pour les désactiver posez-vous la question : quel bénéfice est ce que je tire en ayant ces pensées ? Cela ne vous apporte très probablement rien si ce n’est vous laisser ronger par des pensées  destructrices. Dès lors que vous prendrez du recul par rapport à vos pensées, elles n’ affecteront plus vos sentiments. En effet, comme nous l ’ avons vu leur pouvoir vient du fait que vous leur accordez de l ’ importance . Une  solution pour vaincre les pensées négatives est de rester positif.

Pour cela interrogez vos pensées . Demandez-Vous : Pourquoi ai-je cette pensée ! Qu ’ est-ce qui a pu me faire penser cela ? Est-ce vraiment le cas ? Ai-je des preuves vérifiables ou est-ce simplement le fruit de mon imagination ? Cherchez des preuves qui contredisent l ’ hypothèse de vos pensées négatives. Prenez une feuille et un stylo, tirez un trait à la verticale et visualisez d ‘ un côté les suggestions dont vous souhaitez vous défaire et de l ’ autre interrogez les nouvelles informations qui les contredisent.

Désactiver le pilotage automatique de votre vocabulaire 

désactiver les pensées négatives

 

N ‘imaginez pas que vous pourrez vaincre les pensées négatives en gardant vos vieux réflexes de langue. Par exemple, a la place de dire ?la vie est dure ?dite plutôt ?la vie est une aventure ?,au lieu de dire? je ne peux pas?dites ?je ne veux pas?ou encore au lieu de dire il n ‘ y a?que des problèmes?préférez dire ?il n’y a que des opportunités?utiliser un vocabulaire mal adapté ne vous aident pas à vaincre les pensées négatives, elles les entretiennent si cela est devenu un réflexe vous imaginez simplement le nombre de fois que vous avez répété ces suggestions. Plus une information est répétée, plus votre cerveau comprend que c’est une information importante. Vous donnez ainsi l ’ instruction à votre cerveau de rechercher les preuves de ces affirmations.

Vous souhaitez une vie plus sereine ? Choisissez vos mots avec soin et verrez des résultats positifs sur votre état interne.

On ne peut pas résoudre un problème avec le même mode de pensée que celui qui a généré le problème – Albert Einstein

Pratiquez la visualisation 

La visualisation est un outil incontournable, vous avez probablement vu cette méthode  mille et une fois, mais je ne pouvais terminer cet article sans l ’ évoquer tant elle est puissante. Pourquoi ? Tout simplement parce que le cerveau ne fait pas de différence entre quelque chose que vous vivez et quelque chose que vous imaginez. Les émotions sont traitées de la même manière par notre cerveau et croit que vous les vivez réellement. Utilisez votre imagination en faveur et visualisez vous dans la meilleure situation possible cela vous donnera énergie et motivation pour réaliser vos rêves et je vous le souhaite de tout cœur.

Si nous plantons des pensées de paix, d ‘ harmonie, de santé et de prospérité, nous ferons la moisson; Si nous semons des pensées de maladie, de pénurie, de conflits et de disputes, nous les récolterons. Il faut que nous nous rappelions que notre esprit subconscient est semblable à la terre il fera pousser toutes les semences que nous plantons dans le jardin de notre esprit quelles qu’elles soient – Joseph Murphy

Conclusion 

visualisation

Les pensées négatives sont fugaces et  temporaires; elles n ‘ ont pas de réel pouvoir propre, mais elles peuvent faire beaucoup de mal si on leur donne l ’ opportunité de grandir. Une pensée n ‘ a pas d ‘ autres pouvoir que celui que vous lui donnez. Les pensées négatives gagnent une impulsion quand elles s ‘ activent. Les désactiver après est une tâche difficile : ce n’est alors plus une pensée, mais nous parlons bel et bien ici d ‘ une dynamique. Chacun(e) est responsable de la manière qu’il/elle a de gérer ses propres pensées . Peu importe pourquoi cette pensée a surgi : l ’ important, c’est que vous puissiez la chasser  et générer un environnement adéquat pour que ce temps de pensée soit réduit.

La clé passe par le fait de détecter ces pensées négatives avant qu ‘ elles n ‘ aient le temps de se renforcer dans votre esprit et conquérir des alliés.

On ne se débarrasse pas d ‘ une habitude en la flagellant par la fenêtre; il faut lui faire descendre l ’ escalier marche par marche- Mark Twain

Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils