POURQUOI ET COMMENT APPRENDRE À VIVRE DANS LE MOMENT PRÉSENT

Vivre dans l'instant présent      

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Pourquoi et comment apprendre à vivre dans le moment présent ? 

La société ultra rapide dans laquelle nous vivons aujourd’hui, nous propulse vers l ‘ avenir à une vitesse folle ! Nous gérons un quotidien qui passe trop vite et nous devons produire sans cesse des résultats. Si nous nous arrêtions un moment ? Nous découvririons peut-être de petites choses qui rendent la vie plus belle. On entend de plus en plus parler de vivre le moment présent, d’être connecter à ce qui est entrain d’arriver ici et maintenant. Au départ, j’avais du mal à comprendre cette notion : Pour moi, nous étions forcément, constamment dans le moment présent. Mais j’ai pris conscience qu’a plusieurs moments de ma vie, je pensais être présent alors que mon esprit était en train de vagabonder . Nous avons cette capacité magique de pouvoir  revoir des moments de notre passer ou bien à nous projeter dans le future pour faire des projets.

Pour autant, il est important de savoir se recentrer sur le moment présent pour en profiter, et pour ne pas passer à côté de nos vies. C’est en profitant de l’instant présent que l’on apprécie ce qui est entrain de se passer, que l’on met de la valeur sur les moments que l’on est entrain de vivre.

Qu’est-ce que vivre l’instant présent ? 

Vivre l’instant présent, c’est accepter ce qui se présente ici et maintenant. C’est faire expérience en conscience des événements de notre vie à un moment T. L’instant présent ne se vit pas dans les pensées sur le passé mais dans l’anticipation de l’avenir. L’instant présent ne peut se vivre qu ’a un seul temps : ici et maintenant. À chaque instant de votre vie, à chaque seconde, et entre toutes ces secondes, nous sommes traversés de sensations physiques, d’émotions, de perceptions. Vivre l’instant présent, c’est simplement en prendre conscience. C’est observer que nous ne sommes qu’un élément du monde dans lequel nous vivons. Nos sens nous permettent d’être en contact permanent avec notre environnement direct . Il nous rappellent que nous ne sommes pas une simple entité séparée du tout, mais bien une partie de celui-ci. 
 
Vivre l’instant présent, c’est donc à la fois être à l’écoute de ce que nos sens interprètent du monde extérieur et de ce qu’il se passe à l’intérieur de nous.

Pourquoi nous ne vivons pas l’instant présent ? 

Alors pourquoi  ne vivons-nous pas toujours l’instant présent alors que tout le monde s’accorde à dire que c’est certainement une des  solutions à nos problèmes ? Anticiper le futur serait une source d’angoisse et se retourner sur son passé favoriserait la dépression . Alors oui, je vous la pose encore une fois : pourquoi laissons-nous filer ce temps si précieux en ne prenant pas conscience du moment présent ? Pourquoi  vivons nous le plus souvent en anticipant l’avenir ou en nous remémorant le passé ?

Les réalités insupportables du quotidien 

En bien, voici une bonne partie de la réponse à cette question : nous évitons de vivre l’instant présent pour fuir une réalité qui ne nous satisfait pas. C’est un réflexe qui nous vient tout naturellement. Réfléchissez-y : par exemple, au cours de vos journée, vous vivez des situations que vous ne supportez pas. Au lieu d’en prendre conscience et d’y remédier en agissant dans le présent, pas pour les modifier ou les faire cesser, vous vous accommodez en vous échappant par l’esprit, par les pensées. Le problème, c’est qu’en adoptant cette attitude mentale,  vous ne changez pas les situations qui vous déplaise. Tout empire et vous vous rongez de l’intérieur, créant ainsi un arrêt de travail, burn-out et état dépressif.

Regardont d’un peu plus prêt ce phénomène et étudions-le lors d’un cas précis pour exemple les parisiens ou les habitants des banlieues se rendant à paris pour travailler. Je précise au passage que je connais bien ce que je vais décrire car j’ai vécu à paris pendant de nombreuses années. Observant leur attitude dans les trains ou dans les métros. Que constatez-vous ? Des corps vides, on dirait que l’esprit à quitter le corps. Qui peut d’ailleurs les en blâmer ?  Aux heures de pointe, prendre le métro est inacceptable pour celui qui ne fuit pas par l’esprit et reste présent à observer et à vivre réellement cette situation. La promiscuité  est intolérable.

S’évader par l’esprit, une solution pour fuir l’instant présent 

Fuir l'instant présent

Nous qui vivons dans une société où nous nous  touchons de moins en moins, ou les contacts humains sont remplacés par des machines. Paradoxalement, le métro est le lien où les corps sont entassés et collés les uns aux autres. Les odeurs corporelles et les virus  en tout genre se côtoient  chaleureusement. Les bruits assourdissants, les grincements stridents, les cliquetis et brouhaha permanents se font écho. Il est bien normal, au vue de ce malmenage des sens et du corps, que l’esprit cherche l’évasion et évite de prendre conscience avec l’instant  présent. Le parisien se coupe alors du moment présent de divers manières : il préfère couvrir le bruit par la musique, qu’il écoute via des écouteurs intra auriculaire, lire un livre pour s’évader, par l’imaginaire, dans des contrées lointaines.

Il éloigné son esprit de se présent insoutenable en revivant son dernier wee-kend ou en anticipant des vacances qui mettent un peu trop de temps à venir. Et ça, c’est pour les plus équilibrés. Car ceux qui sont proches de l’état dépressif s’enfuient  de ce présent en pensent à leurs ?emmerdes?quotidiennes, qui d’ailleurs leur paraissent insalubres, et cherchent en boucle de fausses solutions. Voilà pourquoi nous ne vivons pas le moment présent. Nous prenons notre vie présent comme s’il s’agissait d’une fatalité et nous acceptons l’inacceptable. Nous nous rassurons en pensant que nous sommes tous dans le même bain  et que, par rapport à d’autres, ce n’est pas si mal, que nous avons de la chance en comparaison… Mais en comparaison de quoi ? Des plus pauvres, des plus malades, de ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un toi ?

Vous pensez que c’est parce que vous n’avez pas eu de  chance au départ, que vous avez les mauvais choix ? Ou pire encore, vous croyez au plus profond de vous être plus bête qu ‘un ou une  autre ? Permettez-moi de vous contredire ! C’est juste de la trouille, oui, de la peur, la peur de vivre, la peur de perdre la vie que souvent vous n’aimez pas, peur de connaître pire. Mais en force d’avoir peur, rien ne change et vous finissez par tourner  en rond, ressassant le passer et rêvant votre vie.

Comment vivre à l ‘instant présent ? 

Si vous êtes encore là, chers lecteurs, chères lectrices, c’est que vous avez envie que ça change. Alors, comment reprendre contact avec l’instant présent ?

La prise de conscience du moment présent 

Prendre conscience, du présent  regarder le film de votre vie en face est la première marche à gravir pour changer et vivre au présent. Que vous prenez le métro, la voiture, le bus, que vous soyez parisien ou provincial pour la plupart, vous fuyez le présent et vous avez recoure à  des subterfuges mentaux pour supporter les anomalies de vos vies. Alors, Plutôt que recourir au rêves, prenez conscience des situations que vous n’aimez pas et avez dans le présent pour créer un monde à votre image . Réfléchissez a ce que vous fuyez et vous saurez ce que vous devez changer.

Retrouver son regard d’enfant 

Retrouver son regard d'enfant

Chaque jour, lorsque vous sortez de la maison, arrêtez-vous quelques instants. Imaginez que vous avez l’éternité devant vous. Vous  Découvrez alors les petites détails que vous avez ignorés jusqu’alors. Un oiseau est perché sur une branche, la douce brise du vent vous caresse le visage, des enfants traversent la rue un peu plus loin  pour aller à l’école. Au-delà de nos préoccupations quotidiennes, dans tous ces petits détails ils font aussi partie de la vie. Ne vaut-il pas la peine de les redécouvrir ?

Ne pas vivre dans l’avenir 

Il est agréable de réaliser un objectif. Mais lorsque nous nous projetons sans cesse dans l’avenir nous oublions tous ce que nous avons. ?Ah ! Comme je serai heureux lorsque j’aurais acheter ma nouvelle voiture ! ?? Comme la vie sera plus facile lorsque j’aurai obtenu une promotion.?pourtant, une fois nos buts atteints nous nous habituons très vite à notre nouvelle situation. C’est la raison pour laquelle nous devons prendre plus de plaisir au quotidien, à réaliser ces objectifs qui nous sont chers. Cette attitude sera source de beaucoup plus de plaisir que si nous attendons toujours la fin du projet pour être satisfaits.

Soyez à l’écoute de vous-même 

Il n’est pas si difficile d’améliorer l’écoute que nous avons de nous-même. Pourtant pour être heureux dans la vie , nous devons être à l’aise avec nos choix, nos valeurs et tout ce que nous sommes. Malheureusement, nous éprouvons des difficultés à notre sujet. Qui n’entretient pas de doutes ? Qui s’apprécie vraiment à sa juste valeur ? Pour favoriser votre introspection et apprendre à vous écouter davantage, voici ce vous pouvez essayer. 
 
  • Visitez des endroits tranquilles et inspirants, comme un parc ;
  • Enrichissez vos intérêts et vos connaissances en faisant des activités que vous aimez ;
  • Essayez d’accepter vos choix, même lorsqu’ils ne sont pas les meilleurs ;
  • Encouragez votre ouverture face à vous mêmes et à la nouveauté. Peut-être vous surprendrez-vous !

La méditation, un ticket vers la sortie 

Il y a bien longtemps, lorsque je vivait à paris, je cultivais la technique de l’autruche, celle que je viens de décrire un peu plus haut. Puis je fais entrer la méditation dans ma vie et ce fut pour moi la ? R-évolution?tout bascula. Je repris contact avec ma nature et commençai à diriger mes choix en accord avec elle je vis, depuis lors, le plus souvent au présent. Ceci me permet de vivre davantage de temps objectif et de ne plus avoir cette sensation désagréable d’un  temps qui s’écoulerait trop vite. La méditation est une technique fabuleuse permettant d’accepter le réel et de diriger sa vie en accord avec lui. La méditation n’est pas comme de nombreux pratiquants ou simple visiteurs d’un soir le pensent, un ? mindtrip à pas cher?permettant de comprendre le sens caché de l’univers. C’est beaucoup plus simple que cela… La méditation, c’est une prise direct avec soi-même. 

Elle vous permet de ressentir ce que vous êtes réellement, au-delà de l’apparence de votre ego, et de comprendre ce que vous devez faire pour être en accord avec votre véritable nature. Exprimé autrement, c’est réaliser la paix en nous et diriger notre vie vers qui nous sommes.

La médiation

Méditer pour mieux agir au présent sur nos vies 

Méditer, c’est aussi prendre conscience du moment présent et, de ce fait, vous ne pourrez plus fuir l’action qui en résulte. Eh oui, l’action ! Car nous sommes des êtres incarnés et non des âmes éthérées. Agir au présent plutôt que de rêver au passé révolu, au futur qui ne se passera pas comme prévu ou à des chimères. En méditation, nous apprenons à nous concentrer sur le?ici et maintenant?. À agir sur l’instant. L’action résulte du temps présent. L’attitude mentale en méditation est la suivante : ? ne rien chercher et ne rien rejeter non plus, ?. Et ? l’action juste ?surgit de cet état d’esprit . Une action libérée de tout jugement de tout esprit de perfection, une action sans entrave mais une action tout de même. Cette action. Cette attitude n’est pas à confondre avec cette phase que j’ettends trop souvent 😕 ne rien faire et les choses viendront à vous?quelle belle phrase !

Je la vois passer fréquemment sur  les réseaux sociaux et sur certains blogs. Elles fait partie de ces phrases toutes faites qui ont l’air de respirer le bon  sens et l’intelligence. Mais en vérité, lorsque l’un gratte un peu, ces phrases finissent par s’écrouler sur elles-mêmes comme un soufflé raté. Quelle confiance… Pour ne rien faire et laisser  les choses se faire ! J’en connais beaucoup qui sont, morts à attendre toute leur vie des événements qui ne sont jamais venus. Au pire encore, des personnes confiantes à l’extrême folie préférant ne pas se faire soigner  (ne pas agir sur leur maladie) et imaginer qu’ils serons soigner par la seule force de leur médiation. La méditation, au contraire, nous défait de l’illusion et nous donne la lucidité nécessaire pour agir au présent et au mieux de nos intérêts en relation avec ceux des autres.

C’est une création permanente en interactivité avec le monde qui nous entoure. Car le destin, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, appartient à ceux ou celles qui actent et mettent tout en oeuvre pour le créer. Ne rien faire et attendre, c’est juste ne rien faire et attendre. C’est au mieux une cure de repos pour mettre entre parenthèses ces difficultés que vous rencontrez dans votre vie. Apprenez à être présent et concentrez-vous sur vos actions. Ne perdez plus votre temps à réviser un passé révolu ou à rêver d’un avenir qui de toute façon sera différent de ce que vous pouvez imaginer. Concentrez votre énergie sur l’action. En agissant dans le présent, vous sortirez de la somnolence et vous gagnez en présence. Soyez conscient de ce que vous faites et votre vie en un instant, passera du noir & blanc   à la couleur.

Mes chers lectrices, mes chers lecteurs, comprenez bien ceci : avant de pratiquer la médiation, je contemplais la beauté du monde, aujourd’hui, je vis avec elle.

Acceptez ce que vous ne pouvez pas changer 

Une autre manière de vivre sereinement le moment présent consiste à accepter ce que vous ne pouvez pas changer. Il vous a probablement été donné de rencontrer des personnes révoltés agressifs, qui dirigeaient continuellement leur colère contre des détails de leur passé. Ces personnes entretiennent une inépuisable révolte intérieur qui empoisonne leur existence et tourmente leur entourage. La difficulté a accepter les événements procure ainsi de nombreux souffrances et se poursuit parfois toute la vie. Nous nous révoltons face à ce qui nous déplaît, à ce qui nous porte préjudice. Cette réaction est saine dans la mesure ou elle nous aide à corriger  la situation. Mais que se passe-t-il lorsque nous ne pouvons rien changer ? Nous entretenons des comportements combatifs, exigeants  émotionnellement ,sans aucun résultat.

Accepter ce que vous ne pouvez pas changer

Par exemple, j’ai souvent eu l’occasion d’observer la difficulté à accepter des changements lorsqu’ils surviennent dans les organisations. Je sais combien les changements qui sont catapultés depuis la direction sans que les employés ne soient consulter peuvent être frustrants. Mais quand aucun contrôle n’existe, résister ne fait qu’augmenter les souffrances. Les personnes qui refusent les changements- un nouveau système informatique, de nouvelles procédures de travail, de nouveaux collègues, etc – s’enferment dans une manière de penser ou elles ne font que se plaindre de ce qui leur arrive. Elles gaspillent leur énergie à se battre contre ce sur quoi elles n’ont aucun pouvoir. Au contraire, les personnes qui acceptent le changement s’intéressent à ce quoi elles ont un réel contrôle dans la situation :  Leur activité attitude et leur manière de voir les choses.

Elles concentrent ainsi leur énergie à apprendre et à s’habituer au nouveau contexte de travail. 

Lorsqu’il est difficile d’obtenir ce que nous aimons, il vaut parfois mieux accepter ce que nous aimons moins…

Lorsque nous nous  acceptons  nous cessons de nous battre. Nous nous permettons ainsi  de comprendre les événements et de les apprivoiser. Les conséquences positives sont innombrables. L’acceptation fait diminuer l’anxiété , l’aigreur, la culpabilité . Elle permet de mieux nous connaître, d’arrêter de nous juger trop sévèrement et de nous heurter continuellement à des situations que nous ne pouvons changer. Le fait d’accepter aide à nous réapproprié des souvenirs pénibles sans que cela ne suscite de la tristesse ou de l’agressivité. Nous pouvons nous dire par exemple, ? je constate que je ne peux changer le passée : Il est donc plus utile d’arrêter  de me battre? ? je peu trouver des aspects positives à travers mes désagréments?par exemple, si une femme anxieuse s’agite et anticipe négativement sa réaction en se disant ? je ne dois pas être stressée ! ?. Son anxiété augmentera. En fait elle s’énervera de la simple possibilité de s’énerver…

Les pensées anti-zen 

L’être humain dispose de l’incroyable faculté d’imaginer avec force détail son avenir. Mais que se  passent-t-il lorsque notre avenir nous obsède, lorsque nous inquiétudes se multiplient ? Nous empoisonnons notre présent. Nos pensées négatives sont souvent insidieuses. Heureusement, nous pouvons en prendre davantage conscience, histoire d’éviter qu’elles ne nous tourmentent, car ce sont nos pensées qui nous empêchent de nous arrêter et qui nous font imaginer le pire. Ce sont à travers nos pensée que nous nous comparons aux autres, que nous nous insatisfons de ce que nous sommes. Notre manière d’interpréter les événements peut-être source d’anxiété et de tristesse. Si vous vous dites que vous ne réussirez jamais, si vous avez peur de ce que les autres pensent de vous, vous perdrez pied. Vous ne vivez plus dans le moment présent mais dans un avenir négatif et peu réaliste. 

À la place, vous pouvez prendre le temps de vous écouter vraiment et de réfuter vos craintes lorsqu’elles découlent de conclusions trop hâtives. Savez-vous que l’inquiétude et l’imagination vont de pair ? Si vous vous Concentrez davantage sur la réalité, plusieurs de vos inquiétudes s’évanouiront ! Qu-est-ce que le passé  qu’un présent révolu ? Qu-est ce que l’avenir  où n’est encore arrivé ? Le présent est le seul véritable moment qui compte. Vous pouvez apporter plus d’attention à votre monologue intérieure, pour voir s’il ne vous tyranniserait pas  de temps à autre. Ainsi, vous vous assurerez de vivre dans un présent pour toujours agréable !

Cultivez le moment présent 

Cultivez le moment présent
  • Acceptez-vous des périodes de silence, elles favorisent le contact avec  vous même ;
  • Privilégiez les activités qui vous aident à faire le point avec vos préoccupations et le stress , comme l’exercice, la méditation, la rédaction d’un journal, etc ;
  • Enrichissez l’ambiance de votre demeure pour mieux vous dorloter  (décoration , musique douce, encens etc ;
  • Pensez à tout ce que vous avez au lieu de vous mécontenter de ce vous n’avez pas ;
  • Inspirez vous des enfants qui profitent tout naturellement du moment présent ;
  • Apprivoisez le quotidien, car chaque minute qui passe gagne toute la valeur de la vie . Vous verrez combien vos activités banales prendront de la valeur si vous vous concentrez sur l’essentiel : vivre ! 

Une piste pour mieux vivre le moment présent 

Prenez-vous du temps de profiter des petits moments doux que la vie vous apporte ? Si vous êtes tournés vers l’avenir cela vous aidera à le construire mais n’oubliez pas que votre vie se déroule maintenant. Le plus souvent possible, essayez de vous arrêter et concentrez-vous sur tout ce que vous vivez au présent. Comment ressentez-vous votre corps ? Qu’elle sont vos pensées vos sensations vos émotions ?

  1. Éprouver de la gratitude pour ce que nous avons est le meilleur moyen d’obtenir davantage !
  2. Pensez à tout ce que vous avez plutôt que de vous plaindre de tout ce que vous n’avez pas.
  3. Vous vivez chaque jour de nombreux petits succès. Prenez le temps de savourer chacun d’eux a sa juste valeur.
  4. Savez-vous que l’inquiétude et l’imagination vont de pair ? Si vous vous Concentrez davantage sur la réalité, plusieurs de vos inquiétudes s’évanouiront !
  5. Le fait de reconnaître tout ce que vous possédez présentement est une grande source de richesse et de bonheur. Il est facile d’oublier tout ce dont la vie nous gratifie. Aucun devoir n’est important que de s’en souvenir.
Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils