Bienvenue sur le site jeuninfo.com » Réseau social d'actualités » INTELLIGENCE FINANCIÈRE : COMMENT LE DÉVELOPPER

INTELLIGENCE FINANCIÈRE : COMMENT LE DÉVELOPPER

Intelligence financière : Comment le développer?

Intelligence financière : comment le développer ?

la notion d’intelligence financière connaît un succès de plus en plus important. Ceci est dû au fait que les gens ont de plus en plus de dettes que seul le travail ne peut pas régler.
Certains préfèreront parler de quotient intellectuel financier pour évoquer notre capacité à gérer nos finances personnelles et plus globalement toutes les questions liées à l’argent. Si vous arrivez le 15 sans avoir assez à dépenser jusqu’au début du mois suivant, avec les factures qui s’accumulent et les maux de tête qui s’accumulent, nous avons quelque chose à vous dire : il est temps de développer votre intelligence financière.L’argent est, en effet, quelque chose de très important dans votre vie et plus vous développerez votre intelligence financière, moins vous aurez de maux de tête et de soucis dans votre vie. L’intelligence financière ne se mesure pas nécessairement à des milliers d’euros en banque ou aux investissements à haut risque.
Quelle que soit votre situation financière actuelle, vous pouvez mieux gérer vos finances au quotidien. Commencez par élaborer un budget pour respecter vos finances et donner la priorité à vos objectifs. Après cela, vous pouvez entamer le remboursement de vos dettes, mettre en place un plan d’épargne et prendre de meilleures décisions en matière de dépenses.

Votre intelligence financière en point de mire

Le renseignement financier est également recommandé pour ceux qui souhaitent échapper à la survie. Pour ceux qui se battent jour après jour pour se maintenir dans ce monde capitaliste vorace. L’objectif est de faire évoluer l’esprit à l’aide des ces conseils avisés. Sachez qu’une vie confortable sans soucis financiers dépend uniquement et exclusivement de vous. La mesure dans laquelle vous rechercherez ce succès, avec un cœur inébranlable face aux difficultés, reflétera le degré de réussite que vous aurez dans votre vie économique. Voyez le développement de votre intelligence et capacité financière comme un but de vie afin d’atteindre la tranquillité d’esprit, de sortir de la survie et d’acquérir la capacité de jouir de la légèreté, de la sérénité et de la possibilité d’obtenir ce que vous désirez.
Votre intelligence financière en point de mire

L’expression « l’argent n’apporte pas le bonheur » est à moitié juste. L’argent n’apporte peut-être pas un bonheur total, mais il aide beaucoup à y parvenir. Suivez les conseils avisés et profitez d’une vie financière saine et des avantages qu’elle procure.

Comment développer son intelligence financière?

Tout comme l’intelligence est la capacité à résoudre des problèmes, l’intelligence financière est la capacité à résoudre des problèmes d’argent.Selon Robert Kiyosaki, dans notre monde capitaliste et en perpétuel changement, nous ne pouvons devenir riche qu’en développant notre intelligence financière. Et malheureusement, il n’est pas possible, selon lui, de compter sur le système éducatif pour cela car il n’enseigne aux étudiants que très peu de connaissances financières. Pour être en mesure de prendre les bonnes décisions concernant votre argent, il est donc vital que vous assumiez vous-même votre propre éducation financière ainsi que celle de vos enfants. Robert Kiyosaki précise qu’il existe de nombreuses formes d’intelligence. Il ne considère pas du tout l’intelligence financière comme supérieure aux autres. Mais il pense cependant que vivant dans un monde régi par l’argent, c’est une intelligence dont nous avons tous besoin à des degrés divers.Vous pouvez énumérer plusieurs techniques et conseils qui vous aideront à avoir une vie financière saine et à créer une intelligence financière de premier ordre qui vous mettra à un niveau que vous n’avez jamais vu auparavant. Mais, comme pour tout dans la vie, il faut toujours partir de l’essentiel sans brûler les étapes.
En mettant ces conseils en pratique, le développement de votre intelligence financière sera orienté et, une heure ou une autre, tout au long de votre vie, vous réaliserez que les minutes passées à lire, à étudier et à vous consacrer à votre travail changeront votre vie. Compte tenu de toutes ces explications sur les raisons du développement de l’intelligence financière, sachez que chaque suggestion conduit au développement d’un domaine différent de votre mentalité sur la vie et la façon dont elle affecte votre côté financier. Analysez les résultats en appliquant chacune de ces observations et soyez heureux.

Se connaitre comme quelque chose de primordial

Pour beaucoup, gagner de l’argent est la seule et unique solution pour mener une vie financière saine et c’est là qu’ils ont tort. Disposer d’un flux constant de capitaux sur votre compte bancaire est l’une des exigences, mais ce n’est pas la première. Plusieurs constantes interviennent dans le processus et l’une d’entre elles est de savoir comment gérer l’argent gagné en le faisant travailler pour vous. C’est là que la lecture entre dans le développement de votre intelligence financière. Dans la vie, nous devons savoir comment appliquer la théorie à la pratique. Comment savoir quand utiliser chacune des techniques que nous apprenons en théorie ? Nous devons d’abord acquérir autant de connaissances et de techniques financières que possible. La lecture est essentielle pour le développement d’une intelligence financière extraordinaire. Vous pouvez le vérifier : tous ceux qui ont une certaine mentalité financière créent des listes de lecture et sont de fervents dévoreurs de connaissances. La raison en est qu’avec un livre, il est possible d’acquérir plusieurs expériences que nous n’avons pas nécessairement à vivre pour en connaître les implications.
Se connaitre comme quelque chose de primordial
Cette suggestion englobe la lecture de livres de toutes les niches qui sont liées au thème abordé, de « L’homme le plus riche de Babylone » à « Le secret de l’esprit millionnaire », en passant par les biographies de grands hommes avec Sam Walton et Warren Buffet. Cette suggestion inclut également les livres d’administration et de philosophie, c’est-à-dire que tout ce qui augmente les connaissances est valable pour développer votre intelligence financière.

Privilégier systématiquement l’achat d’actifs à l’achat de passifs

Pour Robert Kiyosaki, ce qui différencie les personnes riches des personnes pauvres c’est précisément la nature de leurs dépenses. Les personnes pauvres ont tendance à systématiquement privilégier les dépenses dans des produits passifs. En agissant ainsi, elles ne créent pas de spirale vertueuse pour augmenter leurs revenus. En cas de difficultés, elles n’ont pas d’autres recours pour faire face aux paiement de leurs factures que de solliciter des crédits à la consommation qui ne feront qu’amplifier leurs problèmes. A l’inverse, les personnes riches investissent dans des actifs qui rapportent. De cette façon, elles augmentent progressivement leurs revenus et deviennent de plus en plus riches. En cas de difficultés (factures imprévues,) elles ont une marge de sécurité qui leur permet d’absorber la dépense.
Pour évaluer le quotient intellectuel financier d’une personne, selon Robert Kiyozaki, il suffit d’observer la nature de ses dépenses.

Fixez-vous des objectifs financiers

Le fait de comprendre vos objectifs vous permettra d’élaborer un budget pour satisfaire vos besoins. Voulez-vous rembourser vos dettes ? Épargnez-vous pour conclure un achat important ? Recherchez-vous une meilleure stabilité financière ? Énoncez clairement vos priorités afin d’élaborer un budget pour les couvrir .

Considérez votre revenu global mensuel

Un budget intelligent est un budget qui ne va pas au-delà de vos moyens. Commencez par calculer vos revenus mensuels. Ne prenez pas en compte uniquement le salaire que vous recevez au travail, mais aussi vos allocations pour enfants, votre pension alimentaire et vos activités secondaires. Si votre partenaire partage les dépenses avec vous, calculez la moyenne de vos revenus pour déterminer un budget familial .Vous devez veiller à ce que le total de vos dépenses mensuelles ne dépasse pas vos revenus. Les imprévus et les urgences surviennent, mais fixez-vous un objectif de ne jamais utiliser votre carte de crédit pour des dépenses qui ne sont pas nécessaires, lorsque votre solde en banque est bas.
Considérez votre revenu global mensuel

Mettre en place une épargne systématique en se payant en premier

Pour gérer leur budget, la plupart des ménages commencent par payer leurs factures.
Ils utilisent ensuite le solde restant pour faire face à leurs dépenses. Si, à la fin du mois, il reste de l’argent, ils épargnent. A défaut, ils n’épargnent pas. Le problème, nous rappelle Robert Kiyosaki, c’est qu’en procédant ainsi , il y a de grandes chances pour qu’en fin d’année, la somme mise de côté soit très faible. Pour arriver à épargner, l’auteur de « Rich Dad, Poor Dad » nous propose de changer nos habitudes. Chaque mois, nous commençons par mettre une somme de côté ( 5%, 10%, 15 % ou 20 % de ce que nous gagnons) et ensuite nous payons nos factures. En acceptant de nous payer en premier, nous reprenons la main sur nos finances. Si, à la fin du mois, nous sommes en difficultés de paiement, c’est qu’il y a urgence à trouver des solutions. En se mettant dans une situation d’urgence, nous envoyons un message fort à notre cerveau pour nous aider à trouver des solutions. C’est en sollicitant ainsi notre cerveau et notre créativité que nous trouvons des solutions et mettons en place des systèmes qui vont devenir gagnants avec le temps.
Nous pouvons, par exemple, décider de donner des cours du soir ou mettre en vente des produits sur le bon coin que nous n’utilisons plus …. Si la mise en place d’un tel système s’avère difficile, sur les premiers mois, elle permet de créer un rituel qui devient vertueux avec le temps.

Ce sont les actifs qui paient les passifs

Robert Kiyosaki ne s’oppose pas au fait d’acheter des passifs. En revanche, il recommande d’acheter les passifs lorsqu’on a créé des actifs. Ainsi, avant d’investir dans une belle voiture, il est préférable d’avoir investi dans des actifs (appartements, immeubles de rapport, produits boursiers …) qui vont vous permettre d’acheter cette voiture. En agissant dans cet ordre, vous ne mettez pas votre famille dans une situation délicate. C’est l’argent, que vous faites fructifier, qui vous permet de financer votre voiture.A défaut, vous puisez dans vos réserves sans construire l’avenir en parallèle. Vous prenez le risque de vous mettre dans une situation financière délicate.
Cette analyse vaut également pour la résidence principale. Pour Robert Kiyosaki, la résidence principale ne constitue pas un actif. C’est un passif, car elle génère des frais sans pour autant créer de revenus en contrepartie. Si vous souhaitez vous enrichir, il est souhaitable de commencer par investir dans de l’immobilier locatif avant d’acheter votre propre résidence principale. Présenté sous cette forme, on comprend pourquoi l’achat de passifs devient positif. C’est en effet une jolie incitation à créer plus d’actifs !

Être heureux de gagner, pas de dépenser de l’argent

Ce sont les actifs qui paient les passifs
Avez-vous déjà remarqué que beaucoup de gens riches en arrivent au point où la grâce de leur vie consiste simplement à accumuler de plus en plus d’argent ? Ils préfèrent épargner en dépensant et en donnant à d’autres les fruits de leur labeur en sueur ou même en les échangeant contre des biens dont ils n’ont pas besoin pour le moment.Ils comprennent que plus vous dépensez, moins vous avez et plus vous gagnez, plus vous avez. Cette logique semble simple, mais plus on se développe, plus on obtient de l’intelligence financière. Financièrement parlant, ce concept prêche l’argent en main, le plaisir de gagner et d’accumuler de plus en plus. Faites un test et voyez comment vous réagiriez à cette suggestion si suivie par les milliardaires. Vos services de renseignement financier vous en sont reconnaissants.

Avoir le contrôle total de son argent

Cela peut sembler ennuyeux à faire, mais pour développer votre intelligence financière, chaque centime de votre argent compte dans ce calcul. Vous ne pouvez pas laisser dix cents passer inaperçus. Tout ce que vous dépensez doit permettre de contrôler votre vie financière. Oui, pour se développer financièrement, tout doit aller jusqu’à la pointe du crayon et chaque petite somme doit faire l’objet d’une discrimination dans sa responsabilité. Ecrivez tout et rendez vous compte, économisez et sachez où va l’argent.
Si vous avez des difficultés avec les calculs, les papiers et les feuilles de calcul, il existe des dizaines d’applications qui vous aideront dans ce parcours.

Calculez les dépenses nécessaires à effectuer

Vos dépenses mensuelles devraient être votre priorité lorsque vous élaborez un meilleur budget. Elles sont considérées comme prioritaires parce qu’elles sont non seulement nécessaires au quotidien, mais peuvent aussi porter atteinte à votre crédit si vous ne les réglez pas à temps et en intégralité . Il peut s’agir du loyer ou des prêts hypothécaires, des factures des services publics, des crédits auto, des paiements par carte de crédit, ainsi que le cout de vos provisions, du carburant et de votre police d’assurance.Optez pour un service de paiement automatique pour vos factures pour vous faciliter la tâche. Ainsi, le montant de vos factures sera automatiquement déduit de votre solde le jour du paiement.

Tenez compte des dépenses qui ne sont pas essentielles

Les budgets sont plus efficaces quand ils reflètent votre quotidien. Considérez vos dépenses habituelles qui ne sont pas nécessaires et intégrez-les à votre budget afin d’anticiper tous les frais. Par exemple, si vous achetez du café tous les jours en allant au travail, mettez cela dans votre budget

Faites quelques sacrifices

Faites quelques sacrifices
Un budget vous permettra d’identifier les réductions que vous pouvez faire sur vos dépenses habituelles et que vous pouvez utiliser pour payer vos dettes ou épargner. Par exemple, l’achat d’une bonne cafetière et d’une tasse de qualité peut vous permettre de faire des économies à long terme . Ne considérez pas uniquement les dépenses journalières. Vérifiez des éléments comme vos polices d’assurance pour voir s’il y a des dépenses que vous pouvez réduire. Par exemple, si vous payez une assurance multirisque et collision pour une vieille voiture, vous pouvez choisir de vous limiter à une assurance responsabilité .

Utiliser la puissance de l’effet de levier du crédit pour s’enrichir plus rapidement

Pour Robert Kiyosaki, il est intéressant d’utiliser le crédit immobilier pour « faire plus avec moins » selon sa propre expression. Très concrètement, utiliser l’effet de levier du crédit consiste à se faire prêter une somme d’argent par l’établissement bancaire et à faire rembourser cette somme par le locataire. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir de l’épargne ou d’utiliser cette épargne pour s’enrichir. Emprunter sous cette forme constitue une bonne dette. C’est une façon intéressante d’accélérer sa croissance ou de se diriger vers l’indépendance financière. A l’inverse, souscrire un crédit à la consommation constitue une mauvaise dette car il n’y a pas de création de valeur.

Faire fructifier son argent en prenant le contrôle sur son rendement locatif

Développer son patrimoine immobilier suppose développer son intelligence pour améliorer son rendement locatif. Robert Kiyosaki ne recommande pas de miser sur une plus-value dans le temps de son bien pour réussir en immobilier. La réussite repose selon lui sur notre capacité à bien piloter 3 indicateurs : les revenus, les charges et le passif. Côté revenus, il s’agit d’être capable d’augmenter les revenus locatifs en apportant une vraie valeur ajoutée (rénovation, services spécifiques, qualité du logement, …) et en réduisant la vacance locative. Côté charges, l’investisseur doit être capable de les challenger à la baisse en permanence ( négociation des travaux, optimisation des coûts …). Pour ce qui est du passif (l’emprunt), il faut veiller à obtenir les meilleurs conditions de prêt pour réduire mensualités, coût d’assurance et frais annexes. C’est en travaillant sur ces composantes que vous donnerez de la valeur à votre bien, pas en tablant sur une hypothétique progression du marché.
Faire fructifier son argent en prenant le contrôle sur son rendement locatif
Pour Robert, un rendement locatif élevé ne signifie pas un risque élevé. Si l’investisseur maitrise les postes sur lesquels il peut agir, alors il réduit les risques liés à aux investissements. La question n’est donc pas de savoir si une affaire constitue de bons investissements mais plutôt de savoir si derrière une affaire il y a ou non un bon investisseur.

Savoir comment faire ses investissements

Après avoir connu les théories et les suggestions des techniques financières et administratives, avoir changé sa mentalité de dépenser plus qu’il ne gagne, d’avoir le contrôle de l’argent et le désir de le faire accumuler, il est temps de développer la quatrième suggestion visant à développer son intelligence financière : l’application dans les investissements. Apprenez à faire travailler l’argent pour vous, à sortir de la survie et à prendre le contrôle de votre vie financière. Découvrez le rapport idéal entre les investissements sûrs et les investissements risqués à revenus plus élevés. Mettez-le sur la pointe de votre crayon, comme suggéré plus haut, concentrez-vous sur le fait de gagner de l’argent et améliorer votre rendement, et non sur les dépenses inconsidérées. Utiliser les connaissances acquises dans le cadre d’études constantes.

Pratiquer l’intelligence financière

Rien ne changera si vous ne mettez pas ces conseils en pratique et ne les vivez pas dans la vie réelle. Il est important de développer cette méthode étape par étape en tirant les leçons de vos erreurs et de vos succès et en les corrigeant progressivement. Suivez ces conseils et ces enseignements, ainsi que toutes les connaissances que vous acquerrez en étudiant le marché. Rompez avec les vieilles habitudes et prenez l’habitude de changer et de bien gérer vos finances. Sachez que l’intelligence ou la capacité financière est essentielle à votre développement en tant que personne. Ne laissez donc pas de côté cette partie essentielle de votre vie. Ne restez pas toujours dans la survie, développez et profitez du meilleur de ce monde.

Surveillez vos habitudes de dépense mensuelle

Un budget encadre vos dépenses globales. Vos dépenses mensuelles réelles vont varier en fonction de vos besoins personnels. Servez-vous d’un journal spécial, un tableur ou même une application de budgétisation qui vous permettra de rester dans les limites de vos moyens. Si vous faites une bêtise et allez au-delà de vos prévisions budgétaires, ne vous en faites pas. Saisissez cette occasion pour voir si vous devez élargir le budget à de nouvelles dépenses. Souvenez-vous qu’il arrive à tout le monde de manquer sa cible, mais qu’il est toujours possible de rectifier le tir.
Surveillez vos habitudes de dépense mensuelle

Prévoyez des épargnes dans votre budget

Le montant exact de votre épargne dépendra de votre emploi, vos objectifs financiers et vos besoins personnels. Vous devriez songer à épargner une certaine somme chaque mois. Le montant peut aller de 50 à 500 euros. Gardez cette somme dans un compte épargne, séparé de votre compte bancaire principal. Ces sommes que vous épargnez doivent être séparées de votre plan d’épargne pour la retraite collectif ou de tout autre investissement. Le fait de mettre en place une petite épargne vous offre une protection en cas d’urgence, comme une réparation couteuse dans votre maison ou la perte subite de votre emploi. Plusieurs experts en finance recommandent une épargne de la valeur de trois à six mois de vos dépenses. Si vous avez beaucoup de dettes à rembourser, visez un fonds d’urgence partiel d’un à deux mois afin de consacrer le reste de votre argent à vos dettes.

Déterminez le montant que vous devez

Pour mieux comprendre comment rembourser vos dettes, vous devez d’abord connaitre à combien elles s’élèvent. Additionnez toutes vos dettes, notamment vos crédits auto, votre prêt hypothécaire, vos prêts étudiants, vos prêts à court terme, ainsi que vos cartes de crédit. En un mot, tout prêt qui est en votre nom. Analysez la somme pour connaitre le montant que vous devez, puis déterminez le temps qu’il vous faudra réellement pour vous en acquitter .

Donnez la priorité aux dettes dont le taux d’intérêt est élevé

Les dettes comme les cartes de crédit ont tendance à avoir un taux d’intérêt plus élevé que les prêts étudiants. Si vous mettez trop de temps à rembourser un prêt à taux d’intérêt élevé, vous finirez par payer beaucoup plus. Vous devez donc donner la priorité à ces prêts. Cela vous permet de payer de petits montants sur les autres dettes et d’économiser de l’argent pour celles qui sont prioritaires . Si vous avez une dette à court terme comme un prêt auto personnel, cherchez à la rembourser le plus tôt possible. Ces dettes peuvent avoir un effet dévastateur si elles ne sont pas remboursées à temps et en intégralité.
Donnez la priorité aux dettes dont le taux d'intérêt est élevé

Remboursez vos dettes successivement

Lorsque vous remboursez une carte de crédit, ne réinvestissez pas cette somme dans vos fonds discrétionnaires. Réservez cela au paiement de votre prochaine dette .Par exemple, si vous finissez de rembourser une carte de crédit, ajoutez le montant que vous versiez sur votre carte de crédit au paiement minimum pour votre prêt étudiant.

Fixez-vous un objectif

Il est plus facile d’épargner lorsque vous savez pourquoi vous le faites. Essayez de fixer un objectif comme la création d’un fonds d’urgence, le remboursement d’un prêt, la création d’un fonds de retraite ou des investissements importants dans la maison. Si la banque vous le permet, vous pouvez même donner à votre compte un surnom comme « fonds pour les vacances » pour vous aider à vous souvenir de ce pour quoi vous épargnez .

Épargnez dans un compte séparé

Un compte épargne est généralement l’option la plus facile pour un débutant de faire des économies. Si vous disposez déjà d’un bon fonds d’urgence ainsi que d’un montant non négligeable à investir, comme 1 000 euros, vous pouvez envisager un certificat de dépôt (CD). Un CD rend vos fonds plus difficiles à retirer avant une période donnée, même s’il présente généralement un taux d’intérêt plus élevé . Vous aurez plus de mal à dépenser votre fonds d’épargne si vous le séparez de votre compte courant. Les comptes épargne tendent aussi à avoir un taux d’intérêt légèrement supérieur à celui des comptes courants. La plupart des banques vous permettront de configurer un transfert automatique entre votre compte épargne et votre compte courant. Programmez un transfert mensuel de votre compte courant vers votre compte épargne, quel qu’en soit le montant.

Épargnez vos bonus et vos augmentations

Épargnez vos bonus et vos augmentations
Si vous obtenez un bonus, une déclaration de revenus, une augmentation ou d’autres profits inattendus, déposez-le sur votre compte épargne. C’est un moyen facile de booster votre épargne sans compromettre votre budget actuel . Si vous obtenez une augmentation, transférez le surplus de votre salaire budgétisé vers votre compte épargne. Étant donné que vous vous êtes fixé comme objectif de vivre avec votre ancien salaire, vous pouvez mettre la différence sur votre épargne.

Mettez de côté les gains issus de vos activités secondaires

Si vous faites de petits travaux, élaborez votre budget en fonction de votre principale source de revenus et consacrez tous les gains issus de ces activités à votre épargne. Cela vous permettra de grossir plus rapidement vos économies et de maintenir votre budget en bonne santé .

Établissez l’ordre de priorité de vos besoins

Commencez chaque exercice budgétaire en prenant en compte vos besoins. Vous devriez penser aux frais médicaux récurrents, aux frais d’épicerie, au carburant, aux assurances, aux factures des services publics, à votre hypothèque, à votre loyer et à toute autre dépense. Évitez de dépenser de l’argent pour vos besoins superflus, tant que les besoins vitaux ne sont pas couverts .

Magasinez

Il peut être facile de vous habituer à faire les courses au même endroit, mais vous pouvez avoir de meilleurs prix si vous prenez le temps de visiter plusieurs magasins. Vous pouvez également chercher en ligne, afin de comparer les prix des articles dont vous avez besoin. Recherchez les magasins en promotion ou qui sont spécialisés dans la vente de produits excédentaires ou à réduction . Il peut être utile d’acheter des produits que vous utilisez au quotidien ou des articles qui n’expirent pas, comme les produits de nettoyage dans les magasins qui vendent en gros.
Magasinez

Achetez des chaussures et des vêtements hors-saison

De nouveaux styles de chaussures, de vêtements et d’accessoires sortent généralement de façon saisonnière. Le fait de les acheter hors-saison peut vous permettre de profiter de meilleurs prix sur les articles de mode. Les achats en ligne sont très utiles à cet effet, vu que tous les magasins n’auront pas des articles hors saison .

Utilisez du liquide au lieu de votre carte de crédit

Prévoyez un budget pour les dépenses inutiles comme aller au cinéma ou manger au restaurant. Avant de sortir, retirez le montant nécessaire et laissez votre carte de crédit à la maison. Vous aurez ainsi plus du mal à gaspiller de l’argent ou à faire des achats impulsifs quand vous sortez .

Contrôlez vos dépenses

Pour finir, du moment où vos dépenses n’excèdent pas vos revenus, il n’y a pas de problème. Surveillez régulièrement vos dépenses, comme bon vous semble. Si vous le souhaitez, consultez votre compte en banque tous les jours ou utilisez une application de finances personnelles comme Mint, YNAB ou Tricount pour suivre vos dépenses .

Mesurer et développer son Quotient intellectuel financier

Si vous souhaitez développer votre QI financier, voici les 5 recommandations que je vous encourage à suivre.

Se former

Se former
La lecture du livre « Père riche, père pauvre » et du livre « Augmentez votre intelligence financière » a changé la vision de beaucoup, beaucoup de personnes. La plupart des personnes qui invertissent qui ont lu ces livres en parlent avec énormément d’enthousiasme tant ces livres ont été fondateurs dans leur parcours et leur réussite.A titre personnel, je considère ces livres comme le socle de l’éducation financière. Ils ont ancré des croyances positives qui m’aident quotidiennement à prendre de bonnes décisions. Plus que des livres, c’est une philosophie sur la façon d’acheter, de consommer, de dépenser. Aussi, si vous n’avez pas encore eu l’occasion de lire ces livres, je vous invite à le faire au plus vite. Il existe bien sur d’autres livres sur le marché qui peuvent venir le compléter. Si vous ne devez en choisir qu’un, choisissez « Père riche, père pauvre ».

Identifier la nature de vos dépenses

Si vous analysez de façon objective les principales dépenses de votre foyer, diriez-vous que vous faites partie des personnes qui privilégient les dépenses d’actifs ou de passifs ? Une autre façon de répondre à cette question consiste à comptabiliser les lignes d’entrées d’argent qui apparaissent sur votre compte bancaire. Si une seule ligne de revenus apparait : celle de votre salaire (et/ou celle de votre conjoint), c’est sans doute que vous n’avez pas encore investi dans des actifs qui rapportent.Pas de panique, il y a un début à tout ! Si à l’inverse, chaque mois s’ajoutent à vos revenus principaux d’autres formes de revenus ( loyers, dividendes …), c’est que vous avez créé une spirale positive pour diversifier vos revenus. Vous avez donc déjà intégré un des principes d’enrichissement de Robert Kiyosaki.

Mettre en place une discipline d’épargne

Avez-vous mis en œuvre une discipline d’épargne en vous payant en premier ? Si ce n’est pas encore le cas, je vous invite à mettre en place un prélèvement automatique sur un compte d’épargne ou un livret A dans un premier temps. Il n’est pas nécessaire de mettre des sommes importantes. En fonction de votre revenu, 5 à 10 % de votre salaire suffisent pour démarrer. Ce qui est important, c’est la régularité de vos versements. Vous verrez que rapidement, en suivant cette technique, vous arriverez à épargner des sommes non négligeables.
Mettre en place une discipline d’épargne

Utiliser pleinement l’effet de levier pour vos investissements

Si vous êtes sur le point d’investir, avez-vous prévu d’emprunter pour utiliser pleinement l’effet de levier ? Si vous avez des liquidités, faites vous partie de ceux qui pensent qu’elles peuvent vous aider à lever des sommes encore plus importantes auprès de votre établissement bancaire ?

Améliorer votre rendement locatif

Si vous analysez de façon objective, le rendement locatif de vos biens immobiliers, êtes-vous satisfait des résultats ? Pensez-vous pouvoir améliorer vos revenus locatifs ? Avez-vous cherché à comprimer vos charges ? Côté emprunt, estimez-vous que les conditions obtenues sont rénégociables ? Si vous avez eu le courage de répondre de façon objective à ces questions, je vous félicite. Vous êtes sur le chemin vertueux de ceux qui souhaitent améliorer leur intelligence financière. Courage, vous vous apercevrez qu’il est facile de progresser rapidement. Une seule condition pour ce faire : passer à l’action !

En savoir plus sur JeunInfo

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur JeunInfo

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Retour en haut