COMMENT APPRENDRE À CUISINER

Comment apprendre à cuisiner

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment apprendre à cuisiner ?

Apprendre à cuisiner : que vous soyez cuisinier débutant ou « chef » aguerri, vous vous êtes sûrement déjà demandé comment cuisiner des recettes gourmandes, délicieuses mais saines et pleines de goût. Quels sont les ingrédients de base pour maîtriser l’art de la cuisine saine ? Comment consommer mes aliments pour conserver leurs propriétés nutritionnelles tout en faisant ressortir au maximum leur goût, sans leur ajouter de « mauvaise » matière grasse, de sucre ou d’ingrédients raffinés et blanchis, et par quoi remplacer les ingrédients industriels que l’on retrouve dans nos cuisines ? Comment bien manger de facon saine ? Cuisiner relève probablement aussi bien de l’art que de la science, mais il s’agit d’une activité à la portée de tous. Si vos plats vous semblent fades, sachez qu’il suffit de quelques ajustements pour les rendre savoureux et appétissants. Ne vous contentez pas de mélanger les ingrédients au hasard. Apprenez quelques techniques basiques de cuisson et d’assaisonnement ainsi que des recettes faciles à accommoder. Au fil de vos expériences, vos plats deviendront meilleurs en bouche, à l’œil et au nez. Vous pourrez progressivement enrichir votre répertoire de recettes avec vos propres compositions.

Les erreurs à éviter

Cuisiner, c’est tout un art, avec des codes et des règles à suivre, mais c’est aussi un plaisir du quotidien. Aussi, si vous aimez la cuisine, il existe un certain nombre d’erreurs à éviter, afin de faire perdurer cette envie de créer et le bonheur de déguster de délicieux plats sur le long terme. Tout d’abord, ne vous mettez pas la pression, et ne paniquez pas. Quand on s’essaye à une nouvelle discipline, quelle qu’elle soit, il est normal de se tromper, de ne pas obtenir du premier coup le résultat escompté. Mais c’est comme ça que l’on progresse. Si vous devez recevoir, essayez la recette une première fois auparavant, afin d’être en terrain connu à votre deuxième essai et de prendre confiance en vous. Ensuite, pensez bien à goûter régulièrement l’assaisonnement de votre plat. Certaines recettes indiquent d’ajouter « une pincée » de sel, ou « un peu d’huile ». Comment apprendre à cuisiner : goûter permet d’éviter de servir un plat trop gras, ou trop salé, ce qui est problématique tant au niveau du goût que de l’impact sur votre santé.

Comment apprendre à cuisiner : la cuisine saine est une cuisine organisée

Comment apprendre à cuisiner

Cuisiner sain, c’est être capable d’anticiper. En effet, comme nous l’avons vu dans notre article sur l’équilibre alimentaire, il est important de manger de toutes les catégories d’aliments pour se maintenir en bonne santé, éviter les excès mais aussi les carences alimentaires. Par ailleurs, vos repas devront également différer en fonction de l’heure de la journée, et de vos besoins personnels. Aussi, il est important de prévoir vos menus sur plusieurs jours pour varier au maximum vos sources de nutriments. Si vous manquez de temps, pourquoi ne pas vous essayer au batch cooking ? Il s’agit en fait de préparer tous les repas de la semaine le week end, afin de gagner du temps en rentrant du travail le soir, tout en ayant un maximum de visibilité sur le contenu des repas, pour les rendre plus sains. Le batch cooking permet d’avoir cette vision globale de son alimentation de la semaine, et d’éviter les repas rapides, industriels ou de fast food vers lesquels on se tourne généralement par souci de gain de temps. Concrètement, vous préparez de façon neutre des ingrédients de base (légumes, céréales, légumineuses…) que vous n’aurez plus qu’à assaisonner le jour J en rajoutant des épices, une sauce maison, une vinaigrette… Vous pouvez même préparer les assaisonnements à l’avance et mélanger le tout le jour J pour gagner encore plus de temps.

Certains livres et sites internet proposent des plannings complets de batch cooking sur plusieurs semaines en fonction des saisons, et sont très pratiques lorsque l’on manque d’inspiration. Comment apprendre à cuisiner : quand vous avez préparé vos menus et bien étudié chaque recette, préparez une liste de courses afin de ne rien oublier une fois arrivé au magasin.

Achetez des ingrédients de qualité

Comment apprendre à cuisiner : une cuisine saine et savoureuse passe par la sélection des meilleurs ingrédients. Pour cela, privilégiez les produits frais et issus d’une agriculture locale ou biologique. Achetez de préférence des fruits et légumes de saison, car ils sont meilleurs tant du point de vue du gout que des qualités nutritionnelles. Si vous êtes novice en cuisine, suivez les recettes à la lettre. Évitez de substituer les ingrédients par d’autres afin d’éviter toute altération du gout ou de la texture du plat. Si vous ne pouvez pas consommer certains aliments, cherchez des recettes différentes.

Préparez la mise en place

Cette tâche préalable, accomplie par le commis dans la restauration, permet de cuisiner avec efficacité et sérénité . Comment apprendre à cuisiner : organisez votre plan de travail avec les ustensiles et les ingrédients nécessaires à la réalisation de votre recette. Vous aurez ainsi tous les éléments à portée de main et pourrez vous concentrer sur votre préparation. À moins que la recette ne précise de faire autrement, préparez vos aliments au moment de la mise en place. Un fruit ou un légume peut être tranché, haché, émincé, taillé en julienne, coupé en dés, concassé, ciselé ou encore écrasé . La viande peut se tailler en lanières, en tranches, en dés ou en escalopes . Notez que la taille des morceaux influe sur la durée de leur cuisson. Préparez également les herbes aromatiques, les condiments et autres assaisonnements.

Des techniques de cuisson à maitriser pour une cuisine saine et délicieuse

Avez-vous déjà entendu parler de la réaction de Maillard ? Cette réaction chimique porte le nom d’un chimiste français, qui a découvert que les protéines, soumises à de très fortes températures, brunissaient en présence de sucres. Cela se produit quand on cuit des aliments à four très chaud, lorsqu’on déglace une poêle, ou que l’on fait griller des ingrédients au barbecue ou à la plancha… Ces modes de cuisson permettent de développer de nouveaux arômes et saveurs. Toutefois, pour une cuisine saine, il est recommandé de privilégier des modes de cuisson doux, avant que la réaction de Maillard ne puisse se produire dans les aliments. En effet, en plus de diminuer la qualité des protéines et de les rendre moins digestes, elle provoque l’apparition de certains composés toxiques et cancérigènes. Préférez donc cuire vos aliments à basse température au four. Vous pouvez aussi les faire mijoter, c’est à dires les cuire lentement et longtemps, dans leur jus et à petit feu, ou les pocher, ce qui consiste à les faire cuire dans un liquide à une température légèrement inférieure à la température d’ébullition (frémissement).

Zoom : la cuisson vapeur, une méthode simple et bonne pour la santéComment apprendre à cuisiner

Souvent associée à l’idée d’un régime amaigrissant peu appétissant la cuisson vapeur est en fait largement sous-estimée et pourrait bien être votre alliée santé et praticité. Comme nous venons de le voir, ce mode de cuisson évite la réaction de Maillard, et ainsi, n’engendre pas de formation de composés toxiques ni de dégradation des vitamines. Comment apprendre à cuisiner : cuire vos aliments à la vapeur permet bien de cuisiner plus light, mais sublime également la saveur des ingrédients de votre plat. D’autre part, puisque les nutriments ne sont pas détériorés au moment de la cuisson, les cuire à la vapeur vous promet aussi de belles assiettes colorées et appétissantes. Nous vous avons convaincu et vous souhaitez investir dans un appareil de cuisson vapeur ? JeunInfo vous recommande le Vitaliseur de Marion. Cet appareil permet de cuir vos aliments à coeur en les maintenant à une température constante ne dépassant pas 95 degrés. Les aliments ne sont pas desséchés, et conserve toutes leurs qualités nutritionnelles, tandis que les mauvaises graisses, les résidus de pesticides et les toxines à leur surface sont éliminées en tombant dans l’eau de cuisson. Comme son nom l’indique, ce procédé consiste à cuire l’aliment grâce à sa propre vapeur ou à celle dégagée par un liquide . Cette méthode douce est adaptée aux aliments fragiles comme un légume ou un poisson, mais vous pouvez également y recourir pour cuisiner des raviolis ou des bouchées asiatiques.

Cuire ses aliments à la vapeur est sain, car cette technique ne nécessite pas de matière grasse et préserve les nutriments dans la mesure où l’aliment n’est pas en contact direct avec le liquide. Pour cuire vos aliments à la vapeur, vous pouvez investir dans un autocuiseur. À défaut, placez une grille ou un panier en bambou dans votre casserole habituelle. Ces accessoires sont disponibles en ligne ou dans les magasins dédiés à la cuisine .

Ayez des produits et du matériel de base toujours à disposition

Vous le savez, la cuisine classique nécessite souvent l’ajout de matières grasses, de sucre ou de produits industriels comme la farine de blé blanche, pauvres en nutriments. Saviez-vous qu’il existe un grand nombre d’alternatives ? JeunInfo vous recommande les produits de base de la cuisine saine. Tout d’abord, si vous cherchez à remplacer le beurre fondu dans vos recettes, pensez aux huiles végétales ! Les huiles végétales apportent de nombreux bienfaits, et des nutriments essentiels. Attention toutefois, toutes les huiles ne se valent pas. Vous pouvez juger une huile sur son goût, sur sa résistance à la chaleur, et sur son intérêt nutritif (notamment en termes de rapport oméga 3 / omégas 6 qui ont un rôle…..).

  • Les huiles de lin, de cameline et de noix sont excellentes pour la santé, car individuellement riches en oméga 3 et en omégas 6. En revanche, elles ne résistent pas à la chaleur, et peuvent devenir toxique si employées à la cuisson. Utilisez les pour assaisonner vos salades par exemple.
  • Les huiles d’arachide et de sésame ont un goût unique mais un faible intérêt nutritionnel, on peut les utiliser pour assaisonner un wok par exemple.
  • L’huile de coco, l’huile de tournesol et l’huile d’olive supportent très bien la chaleur. Renseignez-vous quand même au préalable sur la température maximale à laquelle vous pouvez faire chauffer chaque huile.

Comment apprendre à cuisiner : préférez des huiles issues de l’agriculture biologique, qui vous apporteront plus de nutriments et renseignez-vous sur les propriétés de chaque huile avant de l’utiliser. Par ailleurs, la purée d’amande (également appelée « beurre d’amande ») est votre indispensable pour remplacer le beurre pommade dans vos préparations (pâte à gâteau, pâte à biscuits…) Plus riche en protéines, en acides gras mono insaturés (le « bon gras ») qui aide à faire baisser le cholestérol, et plus pauvre en acides gras saturés (le « mauvais gras »), les amandes sont également très riches en fibres, et en magnésium, et ont un grand pouvoir antioxydant. Ayez aussi toujours un paquet de graines de chia ou de graines de lin dans votre placard. Très discrètes et au goût neutre, elles vous apporteront beaucoup de fibres et d’omégas 3 et permettent de remplacer les œufs dans vos préparations car elles ont la faculté d’absorber l’eau (les graines de chia l’absorbent directement, tandis qu’il faudra moudre les graines de lin). Comme toutes les graines et oléagineux, vous pourrez également les saupoudrer à volonté sur vos plats, salades, et bowls en tant que « topping » pour des recettes plus saines et plus nutritives.Ayez des produits et du matériel de base toujours à disposition.

Ayez des produits et du matériel de base toujours à disposition

En ce qui concerne la farine, ingrédient clé dans un grand nombre de recettes, ayez dans vos placards de la semi complète comme la farine de blé semi-complète T110 Demeter ou la farine de riz demi-complet pour les personnes intolérantes au gluten. Le semi-complet est un bon compromis entre un goût délicat et un bon apport nutritionnel. Le type élevé de cette farine (T110) lui confère également une plus grande richesse en minéraux que d’autres farines. Évitez de manière générale les céréales « blanches » et préférez les produits à base de céréales demi-complètes ou complètes (farine, pâtes, riz, grains, flocons…). Comment apprendre à cuisiner : pour vos préparations sucrées il est par ailleurs recommandé de manière générale de privilégier les sucres naturels présents dans les fruits en utilisant de la compote de pomme (non industrielle) ou des bananes, car faciles à écraser. En effet, les fruits contiennent des fibres et des antioxydants qui vont ralentir l’assimilation des sucres et éviter un pic de glycémie, diminuant ainsi le risque de diabète.

Vous pouvez également utiliser du sirop d’agave. Il s’agit d’un édulcorant naturel issu de la sève d’un cactus mexicain, naturellement sucrée, sans produits chimiques ! Le sirop d’agave possède un indice glycémique très faible ce qui, contrairement au sucre classique, évite un pic d’insuline et limite les risques de diabète. Avec son goût neutre, il remplace parfaitement le sucre dans les gâteaux, crêpes, biscuits, et même pour sucrer un thé ou un yaourt nature. Préférez un sirop d’agave issu de l’agriculture biologique. Si vous souhaitez tout de même utiliser un véritable sucre, tournez-vous vers le sucre de coco qui possède un goût légèrement caramélisé et un indice glycémique très bas. Son pouvoir sucrant est néanmoins inférieur au sirop d’agave et au sucre naturel des fruits. Enfin, les laits végétaux pourront remplacer le lait de vache traditionnel dans toutes vos recettes. Plus riches en fibres, en vitamines et en nutriments mais pauvres en graisses et sans lactose, vous en aurez pour tous les goûts. Pour vos préparations, vous pouvez les sucrer légèrement avec des sucres naturels pour plus de gourmandise !

Combinez les textures

Il est généralement plus facile de maitriser les mélanges de textures que de saveurs. Ainsi, même le plus simple des plats peut être transformé en véritable expérience gustative en associant des préparations onctueuses, fondantes ou moelleuses avec des aliments croquants ou croustillants. Par exemple, parsemez de chapelure croustillante un gratin de pâtes comme des macaronis au fromage ou un plat de légumes tel que des aubergines au parmesan. Comment apprendre à cuisiner : sublimez le gout et la texture d’une purée de pommes de terre en y mélangeant en fin de préparation de l’échalote ciselée ou du cèleri taillé en julienne.

Salez et poivrez vos plats

Comment apprendre à cuisiner : L’association d’une pincée de sel et de quelques tours de moulin de poivre noir est un assaisonnement minimal. Ces deux condiments sont des exhausteurs de gout que vous pouvez utiliser pour toutes vos recettes de viande, de poisson ou de légumes. Veillez cependant à les doser en juste quantité, au risque que votre plat soit trop salé ou trop épicé. Goutez votre plat au fur et à mesure, à la manière des grands chefs. Il s’agit de la meilleure façon d’en ajuster l’assaisonnement . Salez votre plat et goutez-le. Si nécessaire, ajoutez une pincée de sel supplémentaire. Testez à nouveau le gout et rectifiez l’assaisonnement à votre convenance. Si le sel agit comme un exhausteur de gout aussi bien dans une préparation salée que sucrée, il est également utilisé en cuisine pour ses diverses propriétés . Vous pouvez en saupoudrer vos morceaux de poulet avant de les rôtir, en mettre dans vos sauces pendant qu’elles mijotent ou encore en fin de préparation d’un plat pour en rectifier l’assaisonnement. Salez l’eau de cuisson du riz, des pâtes ou des légumes frais pour leur donner saveur et texture. Notez cependant que l’excès de sel est néfaste pour la santé.Salez et poivrez vos plats

Maitrisez les bases du gout. Alex Hong, propriétaire et chef du restaurant Sorrel à San Francisco , estime que les deux sensations gustatives fondamentales sont le salé et le gout acide : « Les deux saveurs les plus importantes en cuisine sont le salé et l’acide. Par exemple, si vous préparez une vinaigrette, elle sera fade si elle manque d’acidité. Il faut donc l’ajuster avec du vinaigre ou du jus de citron. Cependant, votre sauce manquera toujours de gout s’il n’y a pas de sel pour en exacerber tous les arômes. »

Incorporez le beurre dans vos préparations

À la fois décrié pour ses effets sur la santé et plébiscité pour son intérêt en cuisine , le beurre est pourtant à l’origine de nombreuses recettes . Afin d’en profiter au maximum, consommez-le avec modération. Vous pouvez également alterner avec d’autres produits au fil de vos expériences culinaires . Incorporé dans une préparation liquide comme une sauce, le beurre lui donne onctuosité et saveur. Vous pouvez également le faire fondre à feu doux jusqu’à ce qu’il prenne une teinte brune. Nappez-en vos plats pour leur donner un subtil arôme de noisette . Préparez un beurre composé pour le tartiner ou décorer un plat . Le beurre est également utilisé dans tous ses états en pâtisserie, que ce soit pour préparer un fond de tarte, une crème onctueuse, un gâteau moelleux ou des biscuits sablés .

Maitrisez la préparation des sauces et des fonds

Comment apprendre à cuisiner : relevez la texture et la saveur de vos plats de viande, de poisson ou de légumes avec une sauce onctueuse, une marinade épicée ou une émulsion. Apprenez à réaliser vos sauces et autres accompagnements et donnez une dimension nouvelle à votre cuisine ! La béchamel est une sauce liée à base de beurre, de farine et de lait . Épaisse et onctueuse, vous pouvez en faire une base pour un gratin de légumes, en napper vos lasagnes ou l’incorporer dans vos potages et vos plats de pâtes. Apprenez à préparer un velouté. Composé d’un roux mouillé avec un bouillon de volaille, de poisson ou de légumes, il peut accompagner le plat de votre choix ou être à la base d’un potage. Vous pouvez également le servir tel quel, garni et assaisonné à votre convenance. Selon la saveur du bouillon, associez-y des morceaux de poulet ou de poisson blanc, des champignons ou des carottes . Agrémentez vos recettes italiennes de sauce marinara. Cette préparation à base de tomates relèvera vos pizzas et vos pâtes. Vous pouvez la confectionner avec des tomates fraiches ou en conserve et l’assaisonner avec des herbes aromatiques, des ognons ou des câpres . Maitrisez la technique de préparation de la hollandaise. Cette sauce chaude est une émulsion de beurre clarifié, de jaunes d’œufs et de jus de citron qui se prépare à la dernière minute. Nappez-en un poisson, des œufs, des fruits de mer ou des légumes .

À base de crème fraiche, d’huile, de bouillon, de vin, d’herbes, de fruits, de légumes ou encore de chocolat, les sauces se déclinent quasiment à l’infini. Vous pouvez ainsi confectionner une sauce sucrée aux notes fumées ou à la saveur aigre-douce. Accompagnez vos plats de sauce crémeuse à l’ail, au piment, au fromage ou au chocolat .

Agrémentez vos plats d’herbes aromatiques

Généralement, les mélanges d’herbes et d’épices sont typiques d’une cuisine du monde . Les herbes aromatiques sont caractérisées par des saveurs particulières et puissantes. Comment apprendre à cuisiner : si vous ne les connaissez pas, commencez par les sentir. Frottez-les légèrement entre vos doigts pour libérer leurs arômes et vous faire une idée de leur gout. Achetez-en en petite quantité afin de ne pas les gâcher si vous ne les appréciez pas. Essayez plusieurs herbes afin de trouver celles qui vous plaisent. Utilisez-les pour relever visuellement et gustativement un plat en sauce, une soupe, une tarte salée ou une salade. Le basilic, très utilisé dans la cuisine méditerranéenne, déploie pleinement ses arômes lorsqu’il est associé à la tomate, à l’ail ou à la fraise . Il est également à la base du pesto, une sauce italienne qui accompagne idéalement un plat de pâtes ou de poisson. Le persil est très présent dans la cuisine européenne. Optez pour du persil plat pour la cuisson, car il est plus parfumé et présente une bonne tenue à la chaleur. Vous pouvez l’inclure en fin de préparation dans une soupe, une sauce ou une purée de légumes. Réservez le persil frisé, au gout plus léger, à la décoration de vos plats et salades . La coriandre est un ingrédient de base de la cuisine nord-africaine, asiatique, indienne et mexicaine.

Toutes ses parties peuvent être utilisées . Ciselez des feuilles fraiches crues et parsemez-en sur vos fruits de mer. Parfumez un ragout, un plat de viande ou une omelette avec de la coriandre fraiche. Utilisez les tiges pour relever un bouillon ou les racines pour confectionner une pâte de coriandre thaïlandaise .Comment apprendre à cuisiner

La menthe, essentielle dans la cuisine arabe et nord-africaine, apporte de la fraicheur aux plats et une saveur très appréciée. Elle peut agrémenter vos salades d’été, vos viandes mijotées ou vos sauces. Comment apprendre à cuisiner : aromatisez-en vos desserts, vos boissons chaudes comme le thé ou un cocktail rafraichissant tel que le populaire mojito. Le romarin est un aromate à la saveur puissante qu’il est préférable d’utiliser avec parcimonie. Seul ou associé à d’autres herbes comme le thym, il parfume les grillades, les viandes blanches comme le poulet, les plats mijotés ou les soupes. Vous pouvez également parfumer une huile ou une sauce marinara au romarin .

Apprenez à cuisiner avec des épices

Comment apprendre à cuisiner : seules ou incorporées dans un mélange savamment dosé, les épices donnent de la couleur, de la saveur et de la texture à tous les plats. Notez qu’il est préférable de les acheter sous leur forme originale et de les broyer au fur et à mesure de leur utilisation. En effet, une fois réduites en poudre, les épices perdent une partie de leurs qualités et se conservent moins longtemps . Néanmoins, le conditionnement en poudre est pratique et permet de les découvrir. Achetez-les en petite quantité et lorsque vous serez familiarisé avec les gouts et les odeurs, vous pourrez confectionner vos propres mélanges d’épices ! La cannelle est une épice douce et très riche en arômes qui évoque souvent les recettes sucrées comme les compotes, les desserts, les tourtes aux pommes ou les biscuits secs. Dans la cuisine indienne, marocaine ou mexicaine, elle parfume également les plats de riz, de viande ou de légumes . Le paprika est très utilisé dans la cuisine espagnole et portugaise, mais également dans la cuisine hongroise dont il est typique. Il apporte une saveur piquante plus ou moins forte selon la variété et donne une coloration rouge aux plats . Ajoutez-le en fin de préparation pour renforcer la saveur et la couleur d’une soupe ou d’une sauce. Vous pouvez également épicer et colorer du fromage frais avec une pincée de paprika. Le cumin est une épice que l’on trouve dans la cuisine indienne, mexicaine, nord-africaine ou encore de l’Europe de l’est. Son arôme puissant est idéal pour parfumer les soupes, les sauces ou les plats de riz et de viande . Les graines de coriandre ont une saveur citronnée et légèrement sucrée qui peut rehausser les sauces et les pâtes d’épices. Elles sont notamment utilisées dans les plats indiens et arabes .

Le gingembre est utilisé sous toutes ses formes. En poudre, en pâte, râpé, confit ou frais, il relève de sa saveur chaude et légèrement piquante les préparations salées et sucrées. Vous pouvez ainsi accompagner un poulet ou un poisson d’une sauce au gingembre. Aromatisez vos boissons, vos gâteaux et vos biscuits avec du gingembre en poudre ou râpé. Confit et parsemé de graines comme le sésame, il peut également constituer une friandise .

Apprenez à cuire les aliments à l’eau

La cuisson à l’eau est l’une des plus anciennes techniques culinaires. Il s’agit de cuire une viande ou des légumes dans un grand volume d’eau bouillante. La chaleur pénètre ainsi rapidement l’aliment et le cuit uniformément, ce qui limite la perte de saveur et de texture. Néanmoins, l’un des défauts de cette méthode est le risque de perte des nutriments hydrosolubles qui s’échappent dans l’eau . À titre d’information, sachez que le point d’ébullition de l’eau est de 100 °C dans des conditions de pression et de température normales. Comment apprendre à cuisiner : le pochage est une technique de cuisson douce qui consiste à plonger un aliment dans un liquide maintenu juste au seuil de la température d’ébullition, soit entre 60 et 90 °C. Vous pouvez pocher des œufs, du poisson, de la viande blanche ou des fruits . La cuisson mijotée est très utilisée pour les viandes et les sauces. Elle est également à la base des ragouts . Elle s’opère en deux temps. Les aliments sont rissolés, au besoin dans un peu de matière grasse. Ils sont ensuite mouillés avec un liquide comme un bouillon, maintenu à une température moyenne de 90 °C. La cuisson se fait ensuite à couvert et à feu doux . Le frémissement est l’état de l’eau juste avant qu’elle commence à bouillir et à s’évaporer . Des petites bulles remontent régulièrement à sa surface. Dans les conditions normales de pression et de température, cet état apparait lorsque la température de l’eau atteint environ 95 °C.

Braisez les viandes et les gros légumesComment apprendre à cuisiner

Cette technique consiste à cuire les aliments avec peu de liquide. La cuisson se fait lentement, à couvert et à feu doux. Elle permet de préparer les pièces de viande rouge les plus dures, des volailles de belle taille ou de gros légumes comme les choux . Comment apprendre à cuisiner : pour braiser une viande, faites-la revenir dans du beurre ou de l’huile dans une large casserole. Lorsque la viande est colorée et uniformément saisie, réservez-la. Déglacez le récipient en y versant un peu de votre liquide de cuisson. Il peut s’agir d’un bouillon, de vin rouge pour une viande rouge ou de vin blanc pour une volaille. Raclez le fond du récipient afin d’enlever les éventuels restes de viande et de dissoudre les sucs . Replacez la viande dans le récipient et ajoutez le reste du liquide de cuisson jusqu’à l’immerger à moitié ou aux trois quarts . Couvrez le récipient et laissez la viande cuire à feu doux pendant plusieurs heures. Il est également possible de braiser au four. Pour cela, préchauffez-le à 180 °C et saisissez la viande. Réservez-la dans un récipient adapté pour la cuisson au four et muni d’un couvercle. Faites bouillir le liquide de cuisson et versez-le sur la viande jusqu’à l’immerger à moitié ou aux trois quarts. Couvrez le récipient et enfournez-le . La durée de cuisson peut être de plusieurs heures, mais elle dépend de la nature et de la taille des pièces préparées.

Faites sauter vos aliments

Cette technique consiste à les faire revenir rapidement à feu vif dans de la matière grasse très chaude. Vous pouvez faire sauter de la viande, du poisson ou des légumes. Il est plus facile et rapide de faire sauter les aliments lorsqu’ils sont détaillés en morceaux réguliers .

Pour faire sauter des aliments, commencez par faire chauffer de l’huile dans une poêle. Le récipient et le corps gras doivent être très chauds afin d’éviter que l’aliment absorbe l’huile et adhère au récipient. Pour vous assurer de la température de la poêle, jetez-y quelques gouttes d’eau. Si elles s’évaporent quasi instantanément, alors le récipient est suffisamment chaud. Le corps gras devant être très chaud, choisissez une huile de cuisson adaptée aux fortes températures. Mettez vos morceaux de viande ou de légumes dans la poêle. Retournez-les régulièrement afin d’assurer une cuisson uniforme. Ne les piquez pas, au risque que le jus s’en échappe et que l’aliment perde sa saveur. La plupart des légumes ainsi que les morceaux de viande les plus tendres peuvent être sautés à la poêle. Comment apprendre à cuisiner : n’hésitez pas à les faire mariner, à les assaisonner en fin de préparation ou à déglacer le récipient pour confectionner une sauce.

Faites revenir les aliments dans l’huile

Cette méthode de cuisson convient aux morceaux de viande et aux légumes entiers. Vous pouvez ainsi faire revenir des escalopes de volaille, des tranches de bœuf ou de porc ou encore des filets de poisson . La température de cuisson est moins élevée que lorsque les aliments sont sautés. En effet, les morceaux étant plus gros, la durée de cuisson est plus longue. Si la température est trop élevée, la surface de l’aliment risque de bruler avant même que l’intérieur soit cuit.

Faites frire les aliments dans une poêle

Cette technique de cuisson rapide permet d’obtenir des aliments à la surface croustillante et colorée et au cœur savoureux. Elle est donc idéale pour paner de la viande ou du poisson. Elle est également parfaite pour cuire les aliments composés d’une pâte farcie comme les beignets. Comment apprendre à cuisiner : versez de l’huile de friture dans une poêle de manière à pouvoir y plonger votre aliment jusqu’à mi-hauteur. Lorsqu’elle est suffisamment chaude, déposez vos morceaux de poulet, vos galettes de légumes ou vos beignets. Lorsqu’ils sont colorés, retournez-les jusqu’à terminer la cuisson. Cette méthode permet de préparer du poulet frit, des beignets de crevettes ou des aubergines gratinées au parmesan.

Faites frire les aliments

Pour obtenir une surface croustillante et un cœur moelleux, optez pour la friture dans un bain d’huile. L’aliment est complètement plongé dans une huile portée au préalable à très haute température. Comment apprendre à cuisiner : il n’est pas nécessaire de le retourner, car il est complètement immergé, ce qui assure une cuisson uniforme. Sachez que le processus est très rapide puisque l’aliment peut être frit en quelques secondes ou en quelques minutes selon sa taille. Veillez à utiliser une huile de cuisson adaptée à la friture et à égoutter votre aliment avant de le consommer . Ce type de cuisson est adapté aux frites, aux beignets et autres préparations à base de pâte frite.Faites frire les aliments

Cuisinez dans un wok

Comment apprendre à cuisiner : cet ustensile est typique de la cuisine chinoise. Large et profond, il permet de préparer en quelques minutes les légumes, les viandes et les crustacés. Les aliments sont découpés en petits morceaux, assaisonnés et cuits ensemble dans le wok. Ils peuvent être sautés dans un peu d’huile ou cuits à la vapeur. Les parois lisses du wok permettent de limiter l’ajout de matière grasse et de mélanger rapidement les ingrédients sans qu’ils accrochent au récipient . Le wok est profond, ce qui permet de faire cuire plusieurs aliments à la fois. En effet, le fond du récipient est plus chaud que ses parois. Vous pouvez ainsi préparer votre viande et vos légumes en même temps tout en respectant les temps et les températures de cuisson de chaque produit.

Faites rôtir des viandes ou des légumes au four

Cette technique de cuisson à sec permet de préparer des volailles entières ou de grosses pièces de viande comme un carré de veau ou de porc ou encore un contrefilet de bœuf . Vous pouvez également faire rôtir au four du poisson ou des légumes. Assaisonnez votre aliment et posez-le dans un plat creux. Vous pourrez ainsi récupérer les sucs et arroser la viande, le poisson ou les légumes de bouillon ou de jus en cours de cuisson. Enfournez à mi-hauteur et laissez cuire en veillant à ce que l’aliment ne sèche pas. Il est préférable d’utiliser un four à convection ou à chaleur tournante afin que la cuisson et la coloration soient uniformes. Comment apprendre à cuisiner : vous pouvez faire rôtir du poulet, de la dinde, des légumes, du bœuf, de l’agneau, du canard, des pommes de terre, du porc ou encore des châtaignes.

Utilisez votre four

Que vous vouliez préparer un gâteau, une tarte, des biscuits, des muffins, du pain ou une pâte à pizza, le four est votre appareil de base. Familiarisez-vous avec son fonctionnement et ses programmes. Si vous préparez des produits de pâtisserie ou de boulangerie, initiez-vous aux gestes et aux préparations de base. Notez que leur cuisson se fait généralement à des températures inférieures à celles de la rôtisserie. Lorsque vous préparez une pâte à gâteau, mélangez-la juste assez pour incorporer les ingrédients. Si vous la travaillez trop longtemps, le gluten contenu dans la farine se développe. La texture du gâteau devient alors élastique au lieu d’être moelleuse et aérée . Comment apprendre à cuisiner : pesez précisément vos ingrédients. Pour cela, utilisez un verre doseur pour les liquides et une cuillère à mesurer pour les ingrédients secs. Cet ustensile est plus pratique, car vous pouvez prélever votre farine ou votre sucre et araser la surface à l’aide d’un couteau. De cette façon, vous ne compactez pas l’ingrédient et pouvez le mesurer correctement. Selon les performances de votre four, vous pouvez concocter des recettes diverses et variées. Il est également possible de faire cuire plusieurs préparations à la fois, ce qui optimise votre temps et votre consommation d’énergie. Vous pouvez préparer des gâteaux, des tartes, des muffins, des pains, des pizzas, des pommes de terre, du poisson ou des filets de poulet.

Faites griller vos aliments au four ou au barbecue

Ces techniques de cuisson à sec conviennent aussi bien pour les viandes et les légumes que pour les poissons. Vous pouvez même faire griller du fromage comme du camembert. Comment apprendre à cuisiner : faire griller au four permet de contrôler la température de cuisson et la répartition de la chaleur. Au barbecue, la source de chaleur provient des braises situées sous l’aliment et seule une vigilance accrue permet de s’assurer d’une cuisson correcte. Ces techniques nécessitent de placer l’aliment à proximité de la source de chaleur. Sa surface cuit donc rapidement, ce qui est idéal pour les pièces tendres de viande rouge, les volailles ou les poissons. La cuisson au barbecue utilise une source de chaleur provenant de la combustion de copeaux de bois ou de charbon. Cela donne aux aliments une saveur fumée caractéristique et très appréciée.Faites griller vos aliments au four ou au barbecue

Préparez des œufs brouillés

Les œufs sont faciles à cuisiner et offrent de nombreuses possibilités de recettes. Il existe ainsi plusieurs façons de les brouiller. L’une d’entre elles consiste à faire cuire une préparation d’œufs battus. Dans un bol, battez deux œufs avec une cuillère à soupe de lait. Faites fondre deux cuillères à café de beurre dans une poêle et versez-y votre préparation. À l’aide d’une spatule en bois ou en caoutchouc, remuez lentement et sans discontinuer. Au fil de la cuisson, les œufs vont former des amas séparés. Pour obtenir une texture crémeuse, retirez la poêle du feu lorsque les œufs sont juste cuits. Assaisonnez à votre gout . Comment apprendre à cuisiner : brouiller des œufs est une technique basique qui vous permettra de réaliser des plats, des entrées ou des accompagnements de choix. Les œufs peuvent également être cuits entiers dans de l’eau bouillante. Selon le temps de cuisson, vous obtenez des œufs durs, mollets ou à la coque.

Apprenez à cuire le riz

La technique de cuisson du riz varie selon la recette et le type de riz. Par exemple, le riz complet et biologique, meilleur pour la santé, nécessite un trempage préalable d’au moins trois heures. Si vous cuisinez du riz blanc, mettez-en 250 g dans un saladier et rincez-le plusieurs fois jusqu’à ce que l’eau soit claire. Couvrez d’eau et laissez-le tremper pendant environ trente minutes. Portez à ébullition 500 ml d’eau. Pendant ce temps, filtrez le riz à travers une passoire et rincez-le à l’eau claire. Lorsque l’eau bout, incorporez-y une pincée de sel et versez le riz. Laissez-le cuire à feu doux et à couvert pendant une vingtaine de minutes. Une recette alternative consiste en une cuisson avec un démarrage à froid. Comment apprendre à cuisiner : pour cela, mettez un verre de riz lavé et égoutté dans une casserole et versez deux verres d’eau. Couvrez et laissez cuire pendant une quinzaine de minutes après l’ébullition . Un riz cuit à la perfection n’est ni collant ni croquant, à moins que la recette l’exige. Les plats les plus divers peuvent être accompagnés de riz. Apprendre à le préparer vous permettra de créer des repas complets, nourrissants et appétissants. Les pâtes à base d’œufs, de blé ou de riz peuvent être des accompagnements ou les ingrédients de base d’un plat. Apprenez à les préparer et à les accommoder afin de diversifier votre répertoire de recettes.

Préparez un poulet rôti au four

Dans l’idéal, achetez une volaille issue d’une production locale ou biologique. Préchauffez votre four à 180 °C. Séchez le poulet à l’extérieur et à l’intérieur en le tamponnant avec du papier absorbant. Assaisonnez-le avec du sel, du poivre et le mélange d’herbes et d’épices de votre choix. Pour une viande moelleuse, beurrez l’intérieur du poulet. Pour rendre la peau croustillante, badigeonnez-la avec de l’huile et du beurre avant de frotter votre mélange sec . Comment apprendre à cuisiner : posez votre poulet dans un plat à bords hauts, la poitrine dirigée vers le bas. Enfournez votre volaille pendant 45 à 50 minutes. Retournez-la et laissez cuire à nouveau pendant 45 à 50 minutes. Réunissez votre famille pour le diner ou une occasion spéciale autour d’un poulet rôti. Ce plat convivial est apprécié des petits et des grands.

Faites griller un steak

Une belle tranche de viande doit être tendre, juteuse et gouteuse. Une cuisson mal maitrisée risque de l’assécher et d’en dénaturer le gout. Lors de l’achat, privilégiez la production locale afin de vous procurer une viande aussi fraiche que possible. Sélectionnez un steak persillé, dont les inclusions de graisse donneront davantage de saveur et d’une épaisseur d’environ deux à trois centimètres. Dans l’idéal, fournissez-vous directement auprès d’un boucher. Comment apprendre à cuisiner : salez et poivrez votre viande à température ambiante. Préchauffez votre gril à forte température en prévoyant si possible une zone de plus faible intensité. Déposez le steak sur le gril chaud jusqu’à ce que la viande soit cuite à votre gout . Si vous aimez la viande, un steak grillé et cuit à votre convenance est l’une des façons les plus simples et les savoureuses pour la déguster. Régalez-vous en l’accompagnant d’une salade ou de frites fraiches.Comment apprendre à cuisiner

Privilégiez une cuisson à la vapeur des légumes

Si vous n’avez pas d’appareil dédié à la cuisson à la vapeur, vous pouvez utiliser votre casserole habituelle. Pour cela, versez-y de l’eau sur environ un à deux centimètres et faites-la bouillir. Mettez-y ensuite tous vos légumes en les séparant si leur temps de cuisson est différent. Couvrez et laissez cuire en vérifiant au fur et à mesure la cuisson de chaque produit. La cuisson à la vapeur des légumes permet de préserver les couleurs, les arômes et les qualités nutritionnelles des produits. Compte tenu de l’importance des légumes dans l’alimentation générale, la cuisson à la vapeur est recommandée, car elle permet de maximiser les bienfaits de leur consommation.

Suivez les recettes de pâtisserie à la lettre

Lorsque vous préparez un gâteau, chaque étape a son importance, que ce soit l’ordre dans lequel vous incorporez les ingrédients dans la pâte, les quantités relatives des éléments ou le temps de cuisson. Comment apprendre à cuisiner : veillez à préchauffer votre four avant de commencer la préparation de votre pâte. Chemisez le moule avec du beurre ou du papier sulfurisé avant d’y couler la pâte en une couche uniforme . Vérifiez la cuisson de votre gâteau à l’aide d’un cure-dent, de la lame d’un couteau ou d’un thermomètre de cuisine. Apprendre à préparer un gâteau vous sera toujours utile. Cette activité peut être ludique et conviviale si vous la réalisez entre amis ou en famille. En outre, réussir un gâteau bon et beau est toujours une source de satisfaction personnelle. Avant de vous lancer, informez-vous sur le rôle des ingrédients et débutez par des recettes simples. Vous pouvez en trouver en ligne ou dans des livres publiés par des pâtissiers reconnus. En tant que novice, ne cherchez pas à ajuster les recettes. Essayez-en plusieurs jusqu’à trouver celle qui vous convient. Une fois les bases maitrisées, vous pourrez élaborer vos propres pâtisseries.

Commencez par des recettes simples comme un gâteau au chocolat, à la vanille, au café, au citron, au yogourt ou aux fruits. Tentez les pâtisseries américaines comme le cheesecake ou le red velvet.

Avertissements : Soyez vigilant lorsque vous réalisez une cuisson à l’huile, particulièrement si elle est très chaude. En effet, il y a un risque d’incendie d’autant plus important que l’huile peut s’enflammer spontanément au-delà d’une certaine température. Si vous constatez un départ de feu, éteignez immédiatement votre gazinière ou votre plaque de cuisson. Fermez la casserole au moyen d’un couvercle, d’un torchon humidifié ou une couverture antifeu afin de couper tout apport d’oxygène. Vous pouvez aussi jeter du bicarbonate de soude sur les flammes si elles sont petites. Ne versez jamais d’eau sur un feu d’huile et n’utilisez pas d’extincteur, car ces actions provoquent une réaction exothermique et un retour de flammes. Laissez refroidir aussi longtemps que nécessaire. Soyez prudent lorsque vous manipulez des ustensiles tranchants. En cas de coupure, passez immédiatement la plaie sous l’eau. Lavez-la à l’eau savonneuse et posez un pansement étanche. À défaut, vous pouvez couvrir la coupure avec du papier absorbant. Faites cuire les œufs, les volailles et les poissons à cœur. La cuisson des viandes rouges peut être plus ou moins saignante, à condition que leur fraicheur soit garantie. Si nécessaire, utilisez un thermomètre de cuisine pour vous assurer de la cuisson de vos aliments. Prenez vos précautions dès lors que vous faites cuire un aliment, quelle que soit la méthode. En effet, l’eau ou les matières grasses chaudes peuvent éclabousser et provoquer des brulures plus ou moins graves. Restez à distance de votre casserole lorsque vous cuisinez. Lorsque vous manipulez un appareil ou un récipient chaud, pensez à vous munir d’une mitaine, d’un torchon ou de gants de cuisine. Veillez à vous protéger de toute éclaboussure d’huile ou de matière grasse. Si vous êtes sujet à des allergies ou à des intolérances, soyez vigilant aux ingrédients indiqués dans les recettes. Si vous découvrez un aliment, renseignez-vous au préalable sur ses propriétés et ses méthodes de préparation afin de le cuisiner au mieux. En effet, certains produits peuvent libérer ou contenir des composés néfastes, voire toxiques, pour la santé.

Conclusion Comment apprendre à cuisiner

Comment apprendre à cuisiner : cuisiner est à la portée de tous, à condition de s’initier aux techniques et aux produits. Vous pourrez ensuite vous perfectionner en tentant diverses recettes et associations de saveurs et de textures. Si vous découvrez un produit, renseignez-vous sur la meilleure façon de le préparer. Battre une préparation consiste à la fouetter énergiquement pour en modifier la texture. Vous pouvez ainsi battre des blancs d’œufs en neige ou battre le beurre en crème. Le zeste d’un agrume est la partie colorée de son écorce. Elle peut être récupérée à l’aide d’une râpe, d’un économe ou d’un zesteur. Parfumez-en vos desserts, vos boissons ou vos plats salés. Veillez à ne pas incorporer la partie blanche de l’écorce, car elle est très amère. Pétrir une pâte est une technique de boulangerie qui vise à l’homogénéiser et à lui donner de la souplesse. La pâte est repliée plusieurs fois sur elle-même et travaillée avec la paume des mains, ce qui favorise le développement du gluten . Plier une préparation consiste à l’incorporer délicatement à une autre afin d’éviter toute perte de volume. Le mélange se fait à l’aide d’une cuillère en bois ou d’une spatule souple par des mouvements dirigés de bas en haut et du bord vers le centre du récipient. Cette technique s’applique souvent en pâtisserie lorsqu’il s’agit de travailler des blancs d’œufs . Fouetter une préparation consiste à la mélanger en y incorporant progressivement de l’air. Cela en augmente le volume, apporte de la légèreté et donne une texture plus moelleuse à la préparation finale. Vous pouvez utiliser un fouet manuel, un batteur électrique ou une fourchette. Une infusion est un procédé par lequel un ingrédient est mis à tremper dans un liquide chaud ou froid afin que celui-ci s’imprègne de ses arômes.

Par exemple, le fait de tremper un sachet de thé ou des feuilles de thé en vrac dans l’eau est une infusion. Vous pouvez aussi laisser infuser un bâton de cannelle dans une huile neutre pour la parfumer. Pour quadriller une viande, réalisez au couteau des entailles sur toute sa surface. Cette méthode est souvent utilisée pour l’attendrir et laisser la graisse s’en échapper tout en conservant les arômes au cœur de la pièce. Il est aussi possible de quadriller une préparation cuite au four pour la décorer. Les pâtes peuvent être plus ou moins fondantes selon votre gout. Ceci dit, la texture italienne al dente est la plus plébiscitée tant du point de vue gustatif que nutritionnel . Signifiant littéralement « à la dent » en français, la cuisson al dente donne aux pâtes une consistance à la fois ferme et fondante. Faire réduire une sauce consiste à la laisser cuire à petite ébullition afin que l’eau s’en évapore. La réduction, qui est le résultat de ce procédé, a une texture onctueuse, voire sirupeuse, et ses saveurs sont concentrées. Elle peut ainsi napper ou accompagner un plat. Pour éviter que les aliments adhèrent à la poêle, vous pouvez en enduire le fond d’une fine couche d’huile. Pour une cuisson au four d’une pâte salée ou sucrée, il est fréquent de chemiser le moule avec du beurre ou du papier sulfurisé. Pour éviter cette étape, vous pouvez utiliser des récipients ayant un revêtement antiadhésif ou des moules en silicone.

Comment apprendre à cuisiner : en cuisine, blanchir des aliments est une technique de précuisson dont les utilisations sont nombreuses. Il est possible de blanchir des légumes pour fixer leur saveur et leur couleur ou diminuer leur âcreté. Dans ce cas, plongez-les dans de l’eau bouillante salée pendant quelques minutes puis dans un bain d’eau froide. Pour blanchir des pommes de terre ou des légumineuses et ainsi en retirer l’amidon, immergez les aliments dans de l’eau froide et portez-la à ébullition. Cuisinez-les ensuite à votre convenance. Vous pouvez aussi blanchir une viande pour la dessaler ou des abats pour les raffermir. Mettez alors le produit dans de l’eau froide et portez à ébullition . Cette technique permet aussi de peler les tomates ou d’émonder les amandes plus facilement. Comment apprendre à cuisiner Pour badigeonner un aliment, enrobez-le au pinceau d’une préparation liquide comme un œuf battu, une sauce ou encore une huile parfumée. Cette étape est généralement réalisée en amont de la cuisson pour donner un supplément de saveur à un aliment ou créer un effet visuel.

JeunInfo

Webmaster & blogueur fondateur du site : JeunInfo

COMMENT APPRENDRE À CUISINER

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Publication publiée :10 février 2023
  • Post category:DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
  • Temps de lecture :48 min de lecture
  • Dernière modification de la publication :22 avril 2023