COMMENT BIEN CHOISIR UNE BAGUE DE FIANÇAILLES

Comment bien choisir une bague de fiançailles ?

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment bien choisir une bague de fiançailles ?

Bien choisir une  bague de fiançailles.  La demande en mariage est l’un des moments les plus importants de votre vie. En particulier, choisir une bague de fiançailles est sans conteste l’une des démarches les plus difficiles qui soit. « Va-t-elle l’apprécier ? Est-ce la bonne forme ? Y ai-je consacré suffisamment de budget ? Le bijou est-il de bonne qualité ? Comment être certain de ne pas me tromper ? » Autant de questions que beaucoup d’hommes se sont posées… et qui méritent des réponses. Il nous est donc apparu indispensable de vous apporter une méthode pour vous lancer dans l’aventure sans vous sentir trop perdus. D’où nous vient cette assurance ? D’une part, nous avons mené des études et des sondages auprès de la population française ; d’autre part, nous avons étudié de près des milliers de clients satisfaits… et surtout de leurs fiancées, émerveillées par le bijou choisi.

Après avoir tourné et retourné la question un bon paquet de fois dans votre tête, le constat est aujourd’hui sans appel, vous avez trouvé votre moitié ! Celle avec qui vous pensez faire un bon bout de chemin, et avec un peu de chance, parcourir toute la route ensemble. Il est temps de se jeter à l’eau et de lui témoigner votre total engagement. Traditionnellement, cela passe par une demande en mariage en bonne et due forme. Quelle que soit la manière, nous ne sommes pas sans savoir qu’elle s’accompagne presque automatiquement d’une jolie bague de fiançailles. Comment bien  choisir une bague de fiançailles : c’est lors du choix de ce bijou fort en symbole que l’on peut parfois rencontrer certaines difficultés. Quel type de bague choisir ? Quels matériaux ? Quelle taille ?

Tant de questions dont les réponses, non figées, dépendront des goûts de la future mariée ainsi que du budget que vous souhaitez dédier à ce bijou. Rien de tel que de pouvoir s’appuyer sur les conseils de professionnels de la joaillerie pour vous aiguiller dans ce choix. Voici quelques conseils pour vous éclairer et vous inspirer tout au long de cette étape épineuse. Avant d’aborder la question des goûts de votre moitié ou bien du budget dont vous disposez, voici un court rappel sur la différence entre bague de fiançailles et alliance. Comment bien  choisir une bague de fiançailles : la bague de fiançailles est un bijou que l’on offre traditionnellement à sa moitié le jour de sa demande en mariage. Si votre partenaire l’accepte (on vous le souhaite !), elle le portera sur l’annulaire gauche. En règle générale, la bague de fiançailles est un anneau en or (blanc la plupart du temps) et surmonté d’un diamant appelé Solitaire. Si la tradition veut que l’homme choisisse seul la bague de fiançailles avant d’effectuer sa demande, le choix s’effectue de plus en plus souvent à deux, ou par la femme elle-même.

L’alliance, elle, est un anneau en or qui scelle l’union, et que l’on passe également à l’annulaire gauche le jour du mariage. Contrairement à ce que beaucoup d’hommes pensent (nous y compris !), une femme peut tout à fait décider de porter conjointement la bague de fiançailles et l’alliance après s’être mariée. En règle générale, l’investissement est plus important pour la bague de fiançailles que pour l’alliance. Comment  bien choisir une bague de fiançailles :  les deux bijoux ont vocation à être conservés toute la vie, d’où l’importance de choisir des bagues de qualité.

Comment choisir un costume pour un mariage ?

Qu’est-ce qu’une bague de fiançailles ?Comment bien choisir une bague de fiançailles

La bague de fiançailles est un bijou que l’on offre en symbole d’engagement. De nos jours, cette pièce est souvent un solitaire (c’est-à-dire une bague ornée d’une pierre de centre). Celui-ci peut être travaillé de différentes manières : avec un pavage de diamants autour de la pierre de centre, sur l’anneau, ou les deux, d’ailleurs. Mais au-delà de ce choix classique, la bague de fiançailles peut également présenter un design plus original et créatif, loin du solitaire traditionnel. Au final, le symbole reste toujours le même : un bijou offert par amour. Si le rituel des bagues de fiançailles a évolué dans le temps, la tradition d’offrir un bijou par amour existe depuis des temps immémoriaux et s’est perpétué dans de nombreux pays, milieux sociaux ou religions : que ce soit en Rome Antique où l’on offrait à sa future promise un anneau d’or ciselé, au Moyen-Age avec les premiers bijoux ornés de gemmes ou encore au XXe siècle avec l’avènement du diamant de centre. Comment bien choisir une bague de fiançailles : on distingue la bague de fiançailles de l’alliance, qui prend généralement la forme d’un anneau rond, en métal précieux, parfois pavé de pierres précieuses. La forme pure et circulaire de l’alliance symbolise l’union éternelle entre deux personnes qui s’aiment. On l’offre traditionnellement le jour du mariage.

Est-ce qu’on la porte toujours au même doigts que l’alliance ? En-dessous ou au dessus ?

Traditionnellement, l’alliance et la bague de fiançailles se portent toutes deux à l’annulaire gauche. La légende dit que ces bijoux symboles d’amour se portent à ce doigt car celui-ci serait directement relié au cœur par une veine. On lit beaucoup de choses au sujet de l’ordre à respecter entre les deux bagues : la bague de fiançailles en premier, parce qu’elle serait chronologiquement prioritaire, ou l’alliance d’abord, pour la garder plus proche du cœur… Nos enquêtes et nos expériences montrent tout simplement qu’il n’y a pas de règle, et qu’en fonction des designs, du confort et des envies, vous pouvez décider de placer l’alliance devant ou derrière la bague de fiançailles sur l’annulaire, sans avoir peur de commettre un impair ! Si les deux bijoux choisis ne permettent pas d’être portés au même doigt (par exemple si la bague de fiançailles comporte une pierre de centre imposante), l’usage veut que l’alliance reste sur la main gauche et que la bague de fiançailles bascule en revanche sur l’annulaire droit. Si votre fiancée est très sensible au fait de porter ses deux bijoux au même doigt, il faudra veiller à choisir une bague de fiançailles qui le permette : en général, il vaut mieux choisir un anneau droit et une pierre de centre qui ne soit pas trop volumineuse, ou alors suffisamment surélevée dans son panier pour passer au-dessus de l’alliance.

Qu’est-ce que de l’or 18 cts 750 millièmes ?

 Comment bien choisir une bague de fiançailles : l’or 750 millièmes (750 ‰) et 18 carats (18 cts) sont les deux terminologies acceptées pour désigner la même chose : le métal précieux de prédilection utilisé en joaillerie. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait penser, on n’utilise pas de l’or pur (appelé aussi 24 carats) en joaillerie car celui-ci serait trop mou pour être travaillé convenablement. Ainsi, l’or 750 millièmes – ou 18 cts – désigne un mélange de 75% d’or fin (d’or pur donc) et de 25% d’autres métaux comme l’argent et le cuivre qui vont durcir l’alliage. C’est cette proportion (ce qu’on appelle le « titre » en langage technique) qui donne son nom à l’or 750 millièmes. Il existe également d’autres matériaux utilisés en joaillerie : l’or 14 carats et l’or 9 carats. Ceux-ci comportent une proportion inférieure d’or pur dans l’alliage : 37% dans le cas de l’or 9 carats et 58,5% dans le cas de l’or 14 carats. Moins onéreux, leur tenue est toutefois moins bonne dans le temps. C’est ce qui explique que l’or 18 cts constitue l’équilibre parfait entre tenue et dureté et en fait le métal de référence en joaillerie depuis des décennies.

Qu’est-ce qu’ un « carat  » le carat d’une pierre est-il le même que le carat de l’or ?

Le système des carats ou karats (les deux orthographes sont possibles) a été inventé au 14ème siècle pour simplifier l’usage de l’or dans le commerce. Il s’agit tout simplement d’une unité de mesure de la pureté de métaux précieux tels que l’or. Pour les pierres, on utilise aussi le terme de carat… il faut pourtant bien distinguer les deux notions. En effet, « carat » est utilisé comme une unité de masse pour les pierres précieuses. Pour un diamant, on dira par exemple qu’il « pèse » ou « fait » 1 carat : c’est tout simplement son poids. Un carat vaut exactement 0,2 gramme de nos jours – cela correspondait jadis au poids d’une graine de caroubier, qui avait la réputation de présenter un poids peu variable d’une graine à l’autre… d’où le terme de « carat » ! En bref, attention : le carat de l’or, n’est pas la même chose que le carat des pierres !Qu'est-ce qu' un « carat  » le carat d'une pierre est-il le même que le carat de l'or ?

Le serti qu’est-ce donc ?

Comment bien choisir une bague de fiançailles : le sertissage est l’étape la plus délicate de la fabrication d’un bijou : il s’agit du moment où l’artisan va sceller la pierre dans la monture de métal précieux. Pour cela, il passe par de nombreuses techniques différentes : le serti clos (la pierre est encerclée par un bord de métal), le serti griffes (des petites tiges de métal – les griffes – viennent maintenir la pierre) ou encore le serti grain (de minuscules boules de métal s’intercalent entre les pierres pour les maintenir). Cette étape est d’assez loin la plus technique de la fabrication: réalisée à la main et à la loupe ou au microscope, elle nécessite une très grande habileté et des années d’expérience. Et malgré tout le soin qu’on y apporte, il est courant qu’une pierre se brise au moment du sertissage parce qu’une fragilité de la pierre a cédé sous la pression. C’est un risque du métier que le joaillier prend à sa charge. Quelques notions de vocabulaire pour les amateurs, d’ailleurs : on désigne l’artisan spécialisé dans l’art de sertir une pierre par le mot « sertisseur ». On parle de « sertissure » ou de « serti » pour parler de la partie du bijou qui maintient la pierre. Enfin, le terme « sertissage » est l’action de sertir une pierre dans une monture.

Quels sont les différents types de bague ?

Pour vous y retrouver dans les différentes types de bagues de fiançailles, voici quelques repères qui pourront vous être utiles :

Quel métal ?
  • L’argent : pour une bague de fiançailles, l’argent est généralement déconseillé. Si son aspect brillant et inoxydable peut sembler être un sérieux argument, l’argent est un métal qui vieillira moins bien que l’or et le platine. Ça n’est donc pas le meilleur choix pour un bijou supposé durer toute la vie !
  • Le platine : utilisé en haute joaillerie, le platine est un métal précieux qui a, tout comme l’or, une grande durée de vie. En revanche, le platine est très difficile à travailler pour les joailliers, ce qui rend les bijoux en platine particulièrement chers.
  • L’or : il s’agit du principal métal utilisé. Les bijoux en or pur (24 carats) sont rares car le métal est n’est pas assez solide pour tenir sur le long terme. La majorité des bijoux sont conçus en or 18 carats, ce qui signifie qu’il est associé à d’autres métaux. C’est d’ailleurs cette association qui définit sa couleur de l’or (jaune, rose, blanc ou noir). Par exemple, un or rosé est dû à une plus grande quantité de cuivre dans l’alliage.
Quelle pierre ?
  • Les pierres-fines (ou semi-précieuses) : elles sont plus abordables que les pierres précieuses. Il est généralement déconseillé de sélectionner une bague avec une pierre semi-précieuse. Si celles-ci peuvent paraître tentantes, elles sont de moins bonne qualité et risquent de ne pas tenir toute la vie.
  • Les pierres précieuses : il existe 4 pierres précieuses : le diamant, l’émeraude, le rubis et le saphir. Le diamant est plus régulièrement choisi pour ce type de bague. Il s’agit de la pierre la plus solide (10/10 sur l‘échelle de Mohs). La façon dont la pierre est travaillée a également un impact sur sa solidité
    Les modèles se rapprochant de ceux portés par certaines célébrités ont généralement la côte.

Quels types de bijoux apprécie t-elle ?

Deux éléments viendront par la suite déterminer le choix de ce bijou symbolique : le budget et l’envie de lui faire plaisir ! Ce dernier point est évidemment primordial. Comment bien choisir une bague de fiançailles : l’idée est d’opter pour un modèle qui la séduira à coup sûr et qui demeurera intemporel au fils des années. Ce n’est pas une mince affaire, surtout lorsque l’on considère la quantité de marques et de bagues proposées sur le marché de la joaillerie. Pourtant, elle a peut-être déjà une idée assez précise de ce qu’elle souhaiterait voir autour de son annulaire dans le cas d’une hypothétique demande en mariage. Mieux encore, elle a probablement envoyé innocemment quelques signaux auxquels nous n’avons pas nécessairement été attentifs. Il n’est pas trop tard pour tenter de les décrypter ou bien de les faire remonter à la surface. Au cours de balades parfois accompagnées d’un peu de lèche vitrine, il se peut qu’elle montre volontairement un modèle, un style d’anneau qu’elle trouve très beau. Il est essentiel de porter une attention toute particulière à ce genre de virées et aux remarques « anodines ».Quels types de bijoux apprécie t-elle ?

Comment bien choisir une bague de fiançailles : au-delà de l’aspect symbolique que représente l’achat d’un tel bijou, il faut avoir en tête qu’en toute logique, elle l’arbora fièrement à son doigt durant plusieurs décennies. Dans le but de vous faciliter la tâche lors du choix, nous avons préparé une petite série de questions dont les réponses se trouvent d’ores et déjà au sein de votre environnement actuel :

  • Porte-t-elle des bijoux et plus précisément des bagues ? Si ce n’est pas le cas, il faudra certainement s’orienter vers un modèle intemporel et plutôt discret.
  • Est-ce un bijou qu’elle peut porter et assumer quotidiennement ? Effectivement, dans l’éventualité ou vous auriez des vues sur un solitaire avec une pierre colorée de type rubis, saphir ou émeraude, soyez sûrs qu’elle osera le mettre à son doigt en toutes circonstances (ou presque) et avec toutes ses tenues.
  • A-t-elle l’habitude de porter des bijoux discrets ou imposants ? Si vous optez pour un diamant proéminent, pensez practicité et tâches quotidiennes. Une énorme pierre peut en faire rêver certaines alors que d’autres peineront à la porter tous les jours. Vous trouverez la réponse à cette question tout simplement en observant ce qu’elle porte déjà.
  • Qui pourrait m’aider dans ce choix ? Pourquoi ne pas solliciter une personne de son entourage pour vous aider et transférer un peu du poids de cette lourde mission sur les épaules d’un(e) complice ? Que ce soit ses parents ou sa meilleure amie, vous trouverez bien quelqu’un qui la connaît (presque) aussi bien que vous…
  • A-t-elle déjà fait référence à la bague de fiançailles que sa copine Suzie a reçue lors de sa demande en mariage ? Elle a certainement émis un avis sur ledit bijou, ce qui vous permet d’apprécier ce qui lui plaît ou non. À condition bien sûr de se souvenir du genre de modèle porté par Suzie, ça c’est une autre histoire !

Analysez le style de votre future femme : sage ? pointu ? nature ? mode ?

Comment bien choisir une bague de fiançailles : vous ne vous êtes sans doute jamais posé la question du « style » de votre future femme… pourtant ce point sera très utile pour déterminer le type de bague de fiançailles qui lui correspondra le mieux ! Pour déterminer le style de votre fiancée, nous vous recommandons de répondre aux questions suivantes :

  • Quelles couleurs de vêtement aime-t-elle porter ? Aime-t-elle les couleurs sobres (bleu marine, noir, blanc) ou plus marquées (rouge, orange, jaune, vert) ?
  • De façon générale, aime-t-elle plutôt se faire remarquer ou au contraire brille-t-elle par une élégance discrète ?
  • A-t-elle toujours à cœur de découvrir le nouveau designer à la mode ? Ou préfère-t-elle à l’inverse les vêtements intemporels ?
  • A-t-elle l’habitude de porter des bijoux précieux ? Et si oui, comment sont-ils ? Brillants ? Discrets ? Epurés ? Colorés ? Massifs ? Fins ?

Ces questions vous donneront un faisceau d’indices pour déterminer le style de votre future bague de fiançailles. Bien sûr, aucune femme ne correspond à un stéréotype et nos descriptions ne correspondront pas en tous points à votre fiancée. Essayez simplement de déterminer laquelle lui correspond le mieux… et cela vous aidera à déterminer le type de bague qui lui plaira le plus.

Choisissez le bijou qui correspond à son style

Le solitaire 

Le solitaire

  • Elle porte plutôt des couleurs unies et sobres, et de façon générale, n’apprécie pas que ses vêtements soient voyants.
  • Elle fuit tout ce qui est bling bling ou « m’as-tu vu » et se reconnaît dans un style discret.

le solitaire pavé Le solitaire pavé

  • Que ce soit pour des vêtements ou accessoires, elle apprécie d’avoir des objets qui peuvent se porter en toutes circonstances et a toujours peur de se lasser de quelque chose qui serait un effet de mode.
  • Elle ne porte pas de bijoux précieux, ou si elle en porte, ils sont plutôt fins et discrets.
  • Elle porte plutôt des couleurs unies, attache de l’importance à avoir un style soigné et fuit les fautes de goût.
  • Pour elle, l’élégance est une attitude : elle fait attention à son style, mais évite les logos qui peuvent être perçus comme bling bling ou m’as-tu vu.
  • Elle apprécie une pointe de sophistication pour rehausser une tenue (un joli sac, une écharpe en cachemire, du rouge à lèvres, de jolies sandales tressées etc.).
  • Elle porte des bijoux discrets : des puces d’oreille, un pendentif en diamant, des bracelets fins.

le solitaire entouré 

Le solitaire entouré

  • Elle n’a pas de couleur de prédilection et sera tout aussi à l’aise avec des couleurs sobres qu’une touche de couleur plus marquante.
  • Elle adore porter de nouveaux accessoires : une montre, le dernier sac à la mode, des lunettes de soleil de créateur.
  • Elle n’est pas bling bling mais n’a pas non plus peur de se faire remarquer : que ce soit via les nombreux bijoux qu’elle a l’habitude de porter, un maquillage marqué ou, le temps d’une soirée, une robe particulièrement habillée.

Le solitaire épaulé

  • Que ce soit pour des vêtements ou accessoires, elle apprécie un style vintage, et des objets chinés qu’elle ne trouvera pas chez ses amies.
  • Elle porte plutôt des couleurs unies et sobres mais n’hésite pas de temps à autre à réhausser l’ensemble avec une couleur plus forte.
  • Ses amis ou sa famille l’estiment pour son bon goût, toujours juste, et les trouvailles qu’elle aura dénichées chez des créateurs ou des antiquaires.

La bague creative 

La bague creative

  • Que ce soit pour des vêtements ou accessoires, elle n’a pas peur de sortir des sentiers battus.
  • Sans nécessairement avoir un style ostentatoire, elle trouve un malin plaisir à se différencier que ce soit par une paire de chaussures audacieuses, un châle coloré ou pourquoi pas un rouge vif aux lèvres.
  • Elle aime le beau, et n’a pas peur de porter des objets précieux.

En cas de doute…

N’oubliez jamais qu’il vaut mieux privilégier la sobriété et le bon goût à l’originalité.

Notre conseil : si vous êtes perdus, optez pour un solitaire simple ou un solitaire pavé.

Le cadrage du budget 

On le sait, la bague de fiançailles est un objet de valeur – un objet précieux – dont l’acquisition nécessite un certain budget. Comment bien choisir une bague de fiançailles : malgré tout, se focaliser exclusivement sur le budget n’est pas une bonne idée : mieux vaut privilégier une bague réellement personnelle, qui correspondra à votre future femme, plutôt qu’un bijou très cher qui ne lui ressemble pas. A l’inverse, opter pour un bijou de mauvaise qualité, qui ne reflétera pas l’intensité de vos sentiments représente un risque inutile : celui de ne pas paraître attentionné. Pour vous guider, voici quelques grands principes de budget. Vous ne nous en voudrez pas d’être un peu plus terre à terre que d’habitude, ce sont des questions qu’on nous pose souvent ! Aux Etats-Unis, la convention veut que l’on choisisse une bague (souvent un solitaire diamant simple) pour un budget représentant 3 mois de salaire. Nos amis américains sont précis et pragmatiques comme vous voyez. En Europe, les choses sont heureusement beaucoup plus libres et chacun décide de la somme à mettre dans ce bijou de valeur. On dit toutefois qu’entre 1 et 2 mois de salaire est une bonne fourchette de prix, celle qui vous permettra de viser juste, sans pour autant mettre en péril vos finances personnelles. Une idée à garder en tête : dites-vous que votre future épouse portera sa bague de fiançailles durant de nombreuses années. Il ne faut pas qu’avec l’âge elle se lasse d’un bijou qui ne serait plus à la hauteur de ses exigences. Si vous hésitez, essayez de vous projeter et d’imaginer si elle portera encore ce bijou dans 10 ans. Enfin, un dernier conseil : si vous hésitez entre deux bijoux à différents budgets, mieux vaut étonner votre fiancée à la hausse avec un bijou légèrement « trop », plutôt que de prendre le risque de paraître mesquin. Mettez-vous à sa place : si votre bague ne lui convient pas, il sera plus facile pour elle de vous avouer qu’elle n’osera pas porter son bijou et demander ainsi un retour ou échange, plutôt que de vous dire qu’elle trouve votre bague « cheap »…

Et si on achetait un bijou éthique ?

Comment bien choisir une bague de fiançailles : si les préoccupations éthiques progressent en ce qui concerne l’achat de nos vêtements, elles restent encore moins présentes concernant nos bijoux. Bien qu’il soit aujourd’hui possible de pouvoir retracer la provenance des métaux, il en est autrement pour les pierres précieuses et la réalité de ce que l’on appelle les “diamants de sang” est encore bien présente. On peut toutefois relativiser la chose grâce au fait que les trois premiers pays producteurs de diamants sont la Russie (30%), le Canada et le Botswana. À eux trois, ils représentent près de la moitié de la production mondiale. Malgré tout, une grande partie est toujours extraite dans des pays sous-développés, participant parfois au financement de conflits armés. Guillaume, cofondateur de la joaillerie éthique Breidal, nous parle un peu plus de ce secteur :

«Le nombre d’intermédiaires présents dans le commerce de pierres précieuses est particulièrement élevé, ce qui rend la traçabilité opaque. De plus, les labels supposés garantir la bonne provenance des pierres ne sont pas 100% sûrs. C’est le cas par exemple du processus Kimberley, qui est sensé nous garantir la bonne provenance des diamants purs. Mais aujourd’hui, il est difficile de garantir la provenance d’un diamant. La chaine de valeur est en effet longue, et le diamant attire des personnes mal intentionnées. Comme l’a démontré Global Witness (enquête en français ici), des diamants camerounais, certifiés par le processus de Kimberley, peuvent en réalité très bien provenir de République Centrafricaine. C’est cette réalité que nous souhaitons montré, tout en trouvant des solutions alternatives permettant aux clients qui le souhaitent d’acheter un diamant naturel et tracé. »

Depuis quelques années, la création de diamants de synthèse se répand. Si cette pratique permet de répondre aux problématiques expliquées précédemment, elle possède également un impact environnemental 3 à 4 fois supérieur à l’extraction de diamants naturels.

Bague solitaire

« La manière la plus éthique de procéder dans le monde de la bijouterie est de faire preuve d’une totale transparence, et de permettre aux consommateurs d’effectuer leur choix en âme et conscience. Chez Breidal, on essaye de maximiser la durabilité en proposant des bijoux en or 18 carats qui vieillissent particulièrement bien, et en concevant des designs intemporels pour qu’ils puissent traverser les années sans se démoder. Aussi, nous ne mentons pas sur la provenance de nos diamants car nous ne sommes pas encore en mesure de la garantir à 100% »

Aussi, il n’est plus rare de trouvé sur le marché des marques qui proposent des bijoux en or recyclé. Concrètement, cet or provient de la refonte d’or inutilisé comme d’anciens bijoux mais également de vieilles pièces de monnaie ou bien de matériels industriels. Réutilisable à l’infini, l’or recyclé permet ainsi d’éviter l’extraction de nouveaux kilos d’or. En moyenne, il faut 50 000 litres d’eau, 150 litres d’essence et 18 kg d’oxyde de souffre pour extraire seulement 20 grammes d’or. Et cette quantité aura qui plus est produit 415kg de CO2. Pour une bague, c’est plus de 12000 litres d’eau et 750 grammes de cyanure, un véritable désastre pour l’environnement.

Quelle couleur choisir ?

Comment bien choisir une bague de fiançailles : la première question à se poser concernant le métal est celle de la couleur : blanc, jaune ou rose ? Nous vous conseillons deux astuces pour vous guider : pensez tout d’abord à regarder les bijoux que porte habituellement votre compagne. Aussi sachez qu’aujourd’hui, le métal le plus plébiscité par nos clients est de loin l’or blanc (à 50%), suivi de l’or rose (25%), du platine (15%) et enfin de l’or jaune (10%).

Comment choisir une bague de fiançailles

Or blanc dans 50% des cas

L’or blanc est incontestablement le métal le plus courant pour une bague de fiançailles. Sa couleur neutre est facile à porter et se mariera à merveille avec toutes les couleurs de pierres. L’or 18 cts qu’il soit blanc ou d’une autre couleur, est le matériau le plus dur que l’on utilise en joaillerie et donc le plus résistant au temps. Les statistiques parlent d’elles-mêmes, 50% de nos clients choisissent une bague de fiançailles en or blanc et en sont pleinement satisfaits.

Notre conseil : si vous hésitez entre toutes les options, ne prenez pas de risque et choisissez l’or blanc.

Or rose dans 25% des cas

L’or rose est le second métal le plus apprécié , il est particulièrement à la mode depuis quelques années. Sa tonalité lumineuse en fait un métal qui met particulièrement en valeur les femmes à la carnation claire (cheveux châtains clairs, blonds ou roux, yeux verts ou bleus). Il a par ailleurs l’avantage d’être solide et de ne jamais perdre sa belle couleur rosée, parfaitement stable dans le temps.

Notre conseil : si vous voyez que votre future épouse a l’habitude de porter cette couleur de métal, alors choisissez l’or rose !

Platine dans 15% des cas

Comment bien choisir une bague de fiançailles : le platine ressemble à s’y méprendre à l’or blanc. Il sera tout aussi facile à porter au quotidien. En revanche, le platine, ne réagit pas de la même façon au passage du temps. Le platine garde sa merveilleuse couleur blanche indéfiniment, alors que l’or blanc a tendance à se patiner et légèrement jaunir dans la durée. Le platine est toutefois plus onéreux que l’or blanc à l’achat, ce qui explique sans doute pourquoi il est sélectionné moins souvent que l’or pour une bague de fiançailles.

Notre conseil : si vous voulez offrir ce qu’il y a « de mieux » à votre future femme, alors n’hésitez plus, le platine est fait pour vous.

Or jaune dans 10% des cas

L’or jaune est le métal historique de la joaillerie. Sa couleur solaire en fait un matériau reconnaissable entre mille. A l’heure actuelle, l’or jaune est toujours apprécié, même s’il a laissé la place à l’or blanc dans le cœur d’une majorité de femmes. L’or jaune met particulièrement valeur les femmes à la peau mate, noire ou bronzée.

Notre conseil : si vous voyez que votre future épouse a l’habitude de porter de l’or jaune, ou qu’elle est plutôt d’une carnation mate ou bronzée, alors choisissez l’or jaune.

Evitez l’argent

Si l’argent est un matériau apprécié pour sa couleur blanche et son prix beaucoup plus abordable, il faut savoir qu’il résiste beaucoup moins bien à l’usure du temps que l’or ou le platine. Même si votre compagne a l’habitude de porter de l’argent pour ses bijoux actuels, ou qu’elle vous dit en apprécier la couleur, il peut être assez dangereux de choisir ce métal pour une bague de fiançailles. Le bijou pourrait se tordre, se rayer voire même perdre une pierre, car l’argent est un matériau beaucoup plus malléable que l’or. S’il n’est pas entretenu régulièrement et tenu à l’écart de l’humidité, l’argent a tendance à noircir.

Notre conseil donc, pour votre bague de fiançailles, évitez l’argent !

Quelle qualité d’or choisir ?

Au-delà de la couleur, certains d’entre vous pourraient se demander quelle pureté d’or choisir. Ici, le choix est assez simple : si vous souhaitez un bijou de qualité qui résiste au temps, alors, il faudra choisir de l’or 18 cts ou 750 millièmes (les deux termes peuvent être utilisés indifféremment), la plus haute qualité d’or utilisée en joaillerie. Le type d’or utilisé est identifiable par le poinçon d’Etat que vous retrouverez sur l’anneau de votre bague. En l’occurrence, dans le cas de l’or 18 cts, le poinçon prend la forme d’une minuscule tête d’aigle. De façon générale, nous vous déconseillons l’or 14 cts ou 9 cts qui résiste moins bien au temps. Le platine est une autre excellente option qui conservera sa couleur blanche dans le temps. Là aussi, le poinçon de maître certifie la pureté du métal. Dans le cas du platine, il s’agit d’une petite tête de chien.

Quelle couleur de pierre choisir ?

Comment bien choisir une bague de fiançailles : la pierre est un autre élément fondamental de votre choix. Au-delà de la dureté d’une pierre, il faudra se poser la question de sa couleur. Voici les statistiques que nous observons  depuis des années : le diamant est de très loin la pierre la plus appréciée pour une bague de fiançailles (à 45%), suivie du saphir bleu (20%) de l’aigue-marine (15%) et enfin de l’émeraude (5%), de la tanzanite (5%) ou du rubis (5%).

 Comment choisir une bague de fiançailles

Pourquoi ce règne incontesté du diamant ? D’abord car il s’agit de la pierre la plus brillante. On a beau dire, l’éclat d’un diamant taillé n’a pas son pareil. Deuxièmement, un diamant blanc a l’immense avantage de pouvoir se porter avec tous les tenues et ainsi d’être très facile à porter au quotidien. Enfin, le diamant est la pierre la plus dure, la plus recherchée, la plus mythique… demandez autour de vous, et vous verrez que c’est statistiquement la pierre précieuse préférée des femmes. Saphir et aigue-marine sont les autres pierres qui sont très appréciées pour une bague de fiançailles. Si votre future épouse vous a laissé des indices laissant penser qu’elle préférera l’une de ces pierres, profitez-en pour lui montrer que vous êtes attentifs à ses moindres désirs et optez pour la pierre vers laquelle elle vous aura orienté.

Notre conseil : si vous hésitez, sachez que la très grande majorité des femmes s’attendent à recevoir une bague de fiançailles en diamant. Ainsi, à moins que celle-ci ne vous ait laissé un message clair pour une autre pierre précieuse, nous vous conseillons de ne pas prendre de risque et de choisir un diamant en pierre de centre.

Quelle qualité de diamant ?

Vous avez opté pour le diamant ? Reste à déterminer la qualité de la pierre qui ornera votre bague de fiançailles… Il s’agit des « 4 C » : la méthode élaborée par le Gemological Institute of America (GIA) en 1931 : Carat, Color, Cut & Clarity (en français : carat, couleur, taille & pureté).

Comment choisir une bague de fiançailles

Le monde du diamant est complexe et l’on pourrait s’y perdre en explications techniques. Si l’on simplifie, toutefois, il faut considérer deux éléments :

  • D’une part, il est crucial d’opter pour un diamant de qualité supérieure (qualité HSI et au-dessus). Cela vous garantira un diamant brillant, lumineux, et suffisamment pur pour valoriser le bijou que vous aurez choisi. La méthode des 4 C permet justement d’évaluer la qualité de la pierre avec quelques critères scientifiques et objectifs.
  • D’autre part, il faut savoir que le diamant est une pierre très demandée dont le prix varie considérablement en fonction de la taille, de la couleur et de la pureté.

Ainsi, choisir un diamant est un délicat équilibre entre budget, taille et qualité. Un équilibre qui nécessite bien souvent de faire des choix… Demandez-vous ce qui compte le plus pour vous : avoir le diamant le plus pur possible (quitte à avoir une pierre plus petite) ou au contraire un diamant plus gros.

Pour vous décider voici 3 options possibles :

  • Beaucoup de connaisseurs estiment que la qualité HSI est le meilleur rapport qualité-prix en matière de diamant. En dessous de cette qualité, la pierre sera nettement moins lumineuse et blanche. Nous vous le déconseillons fortement. Au-delà, les prix sont supérieurs mais la qualité également. HSI est une bonne qualité, commercialisée par la plupart des grandes maisons, qui offre donc un bon rapport “effet-prix”.
  • La qualité GVS apportera une blancheur et une pureté supplémentaire à votre pierre.
  • La qualité DIF est quand à elle la plus haute qualité de diamant utilisée en joaillerie: un blanc éclatant exceptionnel et aucune inclusion visible même à la loupe x10.

Notre conseil : la qualité GVS est le parfait “entre deux” entre la qualité HSI (la qualité la plus répandue) et la qualité DIF, la plus haute qui soit.

Comment bien choisir une bague de fiançailles : quoi qu’il arrive sachez qu’un diamant de centre de plus de 0,3 ct doit systématiquement être accompagné de son certificat de laboratoire. Il s’agit en quelque sorte de la carte d’identité d’une pierre. Ce certificat, édité par deux organismes indépendants, le GIA (Gemological Insitute of America) ou le HRD Anversois (Hoge Raad voor Diamant), est la preuve de la qualité de votre diamant. Il est indispensable pour s’assurer de la qualité du diamant, et doit être conservé précieusement.

Une pierre de couleur

Les pierres de couleur sont rarement accompagnées de certificats de laboratoires indépendants (à l’exception de quelques pierres absolument exceptionnelles de collectionneur). Toutefois les critères de qualité sont proches de ceux du diamant : l’intensité de la couleur, la pureté (transparence de la pierre), ou encore sa taille.

Comment  choisir une bague de fiançailles

Comment reconnaître une pierre de qualité ?

  • D’abord par l’intensité de sa couleur. Celle-ci doit être vibrante, assez intense. Si par exemple votre aigue-marine est trop translucide, il se peut que sa qualité ne soit pas au rendez-vous.
  • Deuxième critère, la pureté : à part dans le cas de l’émeraude qui cultive son jardin, ou des rubis qui sont quasiment toujours inclus, les pierres de couleur de qualité sont pures à l’œil nu. Si vous décelez de larges impuretés au milieu de la pierre, il est fort probable que la qualité ne soit pas suffisante.
  • Enfin, concernant la coupe ou la taille de la pierre : celle-ci doit simplement être harmonieuse et homogène. Un rond doit être bien rond, un ovale bien ovale et un carré… bien carré !

Quelle forme choisir ?

  • La forme ronde est de loin la plus répandue pour une bague de fiançailles. Appelée « taille brillant », c’est celle qui – comme son nom l’indique – apportera le plus d’éclat à votre pierre.
  • La forme ovale est aussi très appréciée. Elle a l’avantage de paraître plus volumineuse qu’elle n’est réellement (car elle est large mais peu profonde) et de fonctionner tout autant avec des pierres de couleur qu’avec des diamants. Elle apporte une touche vintage aux solitaires.
  • La forme coussin (un carré bords arrondis) apporte modernité et douceur aux bijoux qu’elle orne. C’est une forme assez difficile à tailler et à trouver, en particulier pour les pierres de couleur rares. Avis aux amateurs de rareté donc !
  • La forme poire (ou goutte) plaira à celles qui veulent un bijou résolument féminin et avec une pointe d’originalité.
  • La taille princesse (carrée) séduira pour son aspect graphique et très régulier.

Notre conseil : en cas de doute, ou d’incertitude, ne prenez pas de risque et optez pour la forme ronde, qui est statistiquement la plus appréciée pour une bague de fiançailles !

La qualité de votre bijou 

Comment bien choisir une bague : vous avez choisi le style, le métal et la pierre de votre bague, vous y êtes presque ! A ce stade, il ne reste plus qu’à s’assurer que votre bijou a la qualité requise pour pouvoir être porté durant de nombreuses années. Avant de nous lancer dans ce sujet et de vous donner nos astuces pour déterminer avec certitude la qualité de votre bague, remettons quelques principes à plat :

  • D’abord, si un bijou est un objet qui doit durer toute la vie, il n’en est pas moins un objet précieux, qui nécessite de l’entretien. De la même manière que des chaussures en cuir pleine fleur aniline (la meilleure qualité possible, pour les connaisseurs) nécessitent d’être choyées pour ne pas s’abîmer, une bague en métal et pierre précieuse, mérite toute votre précaution pour garder son éclat comme au premier jour.
  • Ensuite, par manque de précision, on a souvent coutume d’entendre des vérités… qui n’en sont pas ! Battons en brèche quelques fausses idées reçues :
    « Le diamant est incassable ». C’est faux. Le diamant est la pierre la plus dure qui soit, elle a ainsi la caractéristique d’être inrayable (par autre chose qu’un diamant). En revanche un diamant peut tout à fait casser. Si la pierre reçoit un choc mal placé ou intense, elle peut se fendre. Attention donc à ne pas maltraiter votre diamant !
  • « L’or est éternel ». Oui et non. L’or 18 cts est le matériau le plus dur que l’on utilise en joaillerie, certes, mais cela reste un métal précieux qui subit les aléas de la vie. Il se raye et se patine, notamment au contact d’autres métaux. Attention donc à éviter au maximum les frottements entre votre bijou en or et tout autre métal.
  • « Le platine est le plus dur de tous les métaux ». Et non ! Le platine est un métal particulièrement beau et précieux, mais il a l’inconvénient d’être un peu plus malléable que l’or 18 cts. Certes, il ne s’oxyde pas, est très pur (à 95%, contre 75% pour l’or 18 cts), ne change jamais de couleur, est réputé hypoallergénique, mais il peut tout à fait se déformer s’il subit une pression, ou se rayer !

Quel budget consacrer à une bague de fiançailles ?

Lorsque vous avez une idée un peu plus précise du type de bague qui pourrait faire plaisir à votre dulcinée, la question du budget que vous souhaitez allouer à cet objet va se poser. En effet, il n’est pas évident d’évaluer ce que l’on peut réellement lui offrir lorsque l’univers de la joaillerie nous est inconnu. Comment bien choisir une bague de fiançailles : comme évoqué un peu plus haut dans l’article, le prix du bijou dépendra du métal choisi (argent, or, platine) ainsi que de la taille et de la régularité du diamant ou de la pierre. En grande romantique, la France est un pays pour lequel le budget alloué à la bague de fiançailles est plutôt élevé. Selon la tradition, l’anneau doit coûter l’équivalent de un à deux mois de salaire. Les Etats-Unis mettent la barre encore plus haut, en grimpant à trois mois de salaire ! Bien-sûr, il est important d’allouer un budget à la hauteur de vos moyens, et votre chérie ne vous en voudra pas si vous ne faites pas un prêt à la consommation pour financer ce gros caillou ! Peut-être serez-vous plus rassurés en parcourant les sites de bijouterie en ligne qui proposent un large choix dédié à cette occasion. Cette démarche vous permettra de vous familiariser avec les nombreux modèles existants, d’affiner votre recherche et pourquoi pas de concrétiser ce projet en passant une commande.Quel budget consacrer à une bague de fiançailles ?

D’un point de vue financier, l’achat de ce bijou sur internet peut en effet présenter quelques avantages que nous expose Philippe Boiché, président de la bijouterie en ligne OCARAT :

« Nos prix sont très attractifs ce qui s’explique par l’absence de point de vente ainsi que nos importants volumes de vente contrairement aux bijouteries traditionnelles. Notre catalogue propose un large choix et nos délais sont souvent plus courts. Plus de 800 bagues de fiançailles sont disponibles, ce qui permet d’avoir des modèles très éclectiques afin de satisfaire toutes les envies ! Nous avons également notre propre artisan joaillier qui s’occupe des demandes spéciales et créations sur-mesure. Sans oublier nos conseillers formés à l’univers de la joaillerie capables de répondre à toutes les questions, même les plus techniques. »

Quelle taille choisir ?

Comment bien choisir une bague de fiançailles : une des questions qui va se poser lors de l’achat du bijou, c’est celle de son tour d’annulaire. Généralement, il est classé par taille, de la plus petite (46) à la plus grande (62). Si vous n’en avez aucune idée, pas de panique : la plupart des bijoutiers ont l’habitude de vous vendre le modèle dont ils disposent en magasin et vous proposent de revenir avec la future mariée pour définir sa taille de bague exacte et commander la bague. Le cas de figure est le même lors d’un achat en ligne, vous aurez la possibilité de renvoyer l’anneau pour obtenir un échange. Finalement, cette histoire de taille ne doit absolument pas devenir un frein ou un moyen de vous trahir auprès d’elle. Pour l’épaisseur de la bague, l’élément le plus important à observer est la longueur des doigts. Tout est finalement une question de bon sens. Une bague imposante sur un doigt court donnera l’impression d’occuper toute la phalange ! On conseillera alors une bague assez large pour des doigts longs, alors qu’une bague fine sera adaptée à des doigts plus courts. Si il est vrai que le solitaire représente environ 95% des bagues offertes traditionnellement pour ce type d’occasion, rien n’est figé pour autant. Si vous l’épousez, c’est certainement qu’il ne s’agit pas d’une femme comme les autres. Peut-être appréciera-t-elle une pointe d’originalité dans le choix de ce bijou ? Dans ce cas là, il n’y a rien de mal à choisir un modèle qui n’a absolument rien à voir avec le diamant classique monté sur un anneau. Une autre option peut être de réutiliser des pierres présentes sur des bijoux de famille (sans mauvais jeu de mots) et de les monter sur une bague dessinée par vos soins avec l’aide d’un joaillier.

L’épineuse question de la taille de doigt

Comment bien choisir une bague de fiançailles : vous êtes maintenant décidé sur le bijou qui correspondra le mieux à votre moitié et vous vous êtes assuré du sérieux de votre joaillier. Vous y êtes presque, courage ! Il ne reste plus qu’à déterminer la taille de doigt de votre future femme.

La méthode simple : lui emprunter discrètement une bague à sa taille

Si vous avez la chance d’avoir une fiancée qui porte un bijou à l’annulaire gauche (et oui, les tailles de doigt ne sont pas les mêmes à droite et à gauche), le plus simple est de lui subtiliser discrètement son bijou le temps de l’amener chez votre joaillier. Il pourra vous donner précisément son tour de doigt à l’aide d’un triboulet.

 Comment une bague de fiançailles

Une autre option simple consiste à placer ce même bijou sur un baguier papier que certains joailliers vous proposent . Attention toutefois à vraiment l’utiliser avec précision : entre une taille et une autre il y a très peu d’écart et il est aisé de se tromper !

La méthode complexe : estimer sa taille de doigt

Comment bien choisir une bague de fiançailles : si votre future femme n’a pas l’habitude de porter de bijou, ou qu’elle n’en porte pas à l’annulaire gauche, vous allez devoir faire preuve d’un peu d’inventivité. Il va falloir « deviner » sa taille. Si, si c’est possible, promis ! Le plus simple dans ce cas est de décrire votre future fiancée à votre joaillier : quelle taille mesure-t-elle ? A-t-elle des doigt plutôt fins ou larges ? Quelle est l’épaisseur de son poignet ? Autant d’indices qui pourront donner une idée assez précise de la taille de doigt qu’il lui faudra !

Quoi qu’il arrive : s’assurer d’avoir le droit à une remise à taille de la bague de fiançailles

Bien sûr, la taille étant incertaine jusqu’à ce que votre compagne essaie son bijou, il est absolument impératif que votre joaillier vous propose une remise à taille gratuite. C’est un élément essentiel qui vous permettra de vous tromper sans que les conséquences soient onéreuses !

Anticiper le port de l’alliance

 Comment bien choisir une bague de fiançailles : pour terminer, on peut évoquer une dernière subtilité au choix de la bague de fiançailles. C’est même le petit détail qui lui prouvera que vous avez vraiment pris le temps de réfléchir au bijou que vous alliez lui offrir… Il s’agit de déterminer si la bague de fiançailles se porte facilement avec une alliance de mariage. En effet, l’alliance peut avoir une incidence sur le choix de votre bague de fiançailles. Pensez-vous que votre future femme souhaitera porter une alliance droite simple, courbe ou empierrée ? Cette question n’est pas totalement anodine. De nombreuses bagues de fiançailles ornées d’une pierre de centre imposante ne permettent pas de glisser une alliance droite contre son flanc. Il faut alors soit opter pour une alliance courbe, soit porter la bague de fiançailles et l’alliance sur deux mains séparées. Comment savoir ce que préférera votre fiancée ? A nouveau, fondons notre réflexion sur les statistiques : 80% des femmes choisissent une bague de fiançailles conçue pour s’encastrer parfaitement avec leur alliance. C’est même un facteur fondamental de leur choix. En effet, de très nombreuses femmes ne supportent pas l’idée d’avoir une bague qui ne soit pas parfaitement « collée » avec leur alliance…

Comment choisir une bague de fiançailles

Au final, que votre future fiancée soit un tantinet maniaque en la matière ou pas, mieux vaut ne pas jouer avec le feu : si vous voulez être certain de ne pas commettre d’impair, assurez-vous que la bague que vous choisissez a été conçue pour pouvoir être portée avec une alliance droite.

Ne prenez pas de décisions irreversible 

Encore un conseil, avant de vous laisser voler de vos propres ailes : ne prenez pas de décision irréversible. On l’a écrit plus haut, choisir une bague de fiançailles est sans conteste l’une des décisions les plus difficiles d’une vie. Même si vous connaissez parfaitement votre future femme et que vous avez suivi nos conseils à la lettre, il est toujours possible de se tromper. Peut-être que la taille de doigt ne sera pas la bonne ou que vous n’aurez pas choisi le design dont elle rêvait secrètement. Cela n’enlève en rien votre mérite et tout le travail que vous avez fourni jusqu’ici ! Néanmoins, il serait trop dommage que votre fiancée ne puisse pas porter la bague parfaite à ses yeux. Assurez-vous donc de ne pas prendre de décision irréversible et choisissez un joaillier qui propose la remise à taille, l’échange ou le retour gratuitement. Mais méfiez-vous : tous les joailliers (surtout lors d’une fabrication à la commande) ne proposent pas cette option. Soyez donc vigilants ! Ces garanties vous permettront de faire votre choix sans avoir la mort dans l’âme à l’idée de faire une erreur.

Et un dernier conseil pour la route…

Nous savons que choisir une bague de fiançailles est un moment difficile et stressant : vous voulez bien faire, mais vous avez peur de vous tromper, quelle vous dise non ou que vous ne fassiez pas votre demande au bon moment.  Mais sachez que le secret d’une demande réussie réside plus dans l’histoire que vous allez raconter à votre fiancée que dans la bague elle-même… Alors, faites-la rêver ! Choisissez le bon moment pour lui faire votre demande, et jouez la carte de l’émotion. Ensuite, une fois la demande faite, expliquez-lui par quelles phases vous êtes passé pour lui trouver sa bague ou encore le temps qu’il vous a fallu pour trouver le bijou qui lui correspondait parfaitement. Vos hésitations, vos peurs, vos envies : tous ces éléments seront pour elle autant de preuves de votre amour. Ne passez pas à côté ! C’est votre moment !

Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils