COMMENT SURMONTER LA PRESSION SOCIALE

Surmonter la pression sociale

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment surmonter la pression sociale ?

Surmonter la pression sociale : bien souvent, nous n’avons besoin de personne pour nous mettre la pression. Pour éviter autant d’exigence vis-à-vis de soi-même.Le travail est un domaine de la vie qui n’échappe pas aux multiples injonctions de la société. Mieux vaut ainsi bien gagner sa vie, avoir un emploi stable (en CDI) ou occuper un poste prestigieux si l’on ne veut pas subir les remarques de ses proches. Du moins selon les normes. Cette pression sociale n’est d’ailleurs pas sans conséquence et occasionne souvent perte d’estime de soi, culpabilité voire même anxiété. Il est alors primordial d’apprendre à la surmonter. La pression sociale est un phénomène courant qui peut affecter notre bien-être et notre confiance en nous. Cela peut se manifester sous forme d’attentes élevées, de normes rigides et d’un désir de se conformer aux normes sociales.

Pour les femmes en particulier, il peut être difficile de résister à ces pressions et de se sentir acceptées et appréciées pour qui elles sont vraiment. Heureusement, il existe des moyens de gérer cette pression et de se sentir mieux dans sa peau. Dans cet article, nous vous donnons les conseils puissants pour survivre à la pression sociale.

D’où vient la pression sociale ?

Comment surmonter la pression sociale : pour pouvoir arrêter de se mettre la pression, il faut d’abord en identifier la cause : pourquoi est-ce que je me mets la pression ? Est-ce parce que j’ai un grand besoin de reconnaissance ? Est-ce la peur de manquer, d’échouer, la peur du regard des autres, de ne pas être à la hauteur ? Bien souvent, nous sommes pétris de croyances qui font qu’on ne se juge pas assez bien. Il faut pouvoir s’affranchir de ses croyances souvent erronées pour se “ficher la paix”. Souvent les premiers à mettre la pression ce sont nos proches, famille, parents. Car ces personnes nous aiment et aimeraient nous savoir en sécurité. Deuxième source de pression, les médias car pour être lus ou écoutés, les médias ont besoin de choisir des sujets qui vont provoquer des émotions, des réactions. La troisième source de pression sociale c’est nous-mêmes, avec des idées telles que l’on doit absolument obtenir un diplôme, le mariage, des enfants, une maison, etc.

Dans tous les cas, relativise et avance un pas après l’autre. A chaque jour suffit sa peine. Ne te mets pas la pression et refuse que les autres te mettent la pression.

Une pression étouffante et culpabilisanteSurmonter la pression sociale

Difficile d’y échapper, quel que soit notre âge. La pression sociale qui entoure le travail est énorme. Pas le temps d’ailleurs de se demander ce que l’on veut vraiment faire de sa vie. La société et les proches ont tranché : il faut faire carrière ! Ce sera alors un emploi prestigieux, stable et/ou rémunérateur qu’il nous faudra occuper. Dans le cas contraire, gare aux commentaires ! Dès que l’on s’écarte de cette définition de la « réussite » imposée par la société, la pression autour du travail se fait ainsi de plus en plus pesante, voire oppressante. On subit alors les jugements, le regard moqueur, voire même accusateur, de notre entourage et, plus généralement, de la société toute entière. Les conséquences sont alors désastreuses pour notre estime personnelle. Culpabilisation, perte de confiance en soi, honte, comparaison, anxiété et même dépression sont ainsi parfois à déplorer…

À ces difficultés s’ajoute également une conséquence parfois insoupçonnée. Certain.e.s finissent ainsi par céder et se détourner de leurs propres aspirations. Iels se retrouvent alors à vivre une vie qui n’est pas la leur, qui ne leur ressemble pas avec les conséquences que l’on imagine. Il est alors primordial d’apprendre à se détacher des attentes de notre entourage.

Surmonter la pression et se détacher des attentes de la société

Surmonter la pression sociale demande beaucoup de courage et de force de caractère. Se poser les bonnes questions facilite alors ce travail.

Se donner une priorité par jour

On a tôt fait de se laisser emporter dans la spirale infernale du quotidien. Comment surmonter la pression sociale : pour éviter de finir la journée “sur les genoux”, établissez vos priorités et n’en retenez qu’une en tête de liste. Il est en effet très anxiogène d’avoir une to-do list très chargée. Si on n’est pas capable de se souvenir de ce qu’on a à faire dans ta journée et qu’on a besoin de l’écrire, alors c’est qu’on a trop de choses à faire.

Avoir un mantra

Comment surmonter la pression sociale : en cas de pression qui monte d’un cran, il est important de redescendre. Comment ? En ayant un mantra bien à soi. Ce peut être une citation, une phrase tirée d’un livre qui trouve un écho particulier en nous, etc. Ce mantra est à noter et à lire dès que le stress arrive pour permettre de se recentrer et de revenir à l’essentiel. Qu’il s’agisse de prendre soin de soi ou de s’entourer de personnes qui vous soutiendront, il existe de nombreux moyens de survivre aux pressions sociales. Les mantras peuvent être un outil fabuleux pour nous aider à rester centrés dans les situations difficiles – former un dicton personnel et inspirant peut offrir la force et la motivation dont nous avons besoin pour les surmonter. Chacun est confronté à différents types de pression dans sa vie et il est donc essentiel d’avoir son propre mantra pour pouvoir l’utiliser comme un mécanisme d’adaptation efficace.Surmonter la pression sociale

Comment surmonter la pression sociale : commencez à écrire ce dont vous avez besoin lorsque vous êtes confronté à ces pressions, commencez par de petites phrases et progressez jusqu’à ce qu’elles vous conviennent. Vous serez étonné de voir à quel point ce simple exercice peut vous aider à construire les fondations nécessaires à une résilience et un courage solide dans les moments de pression. Autorisez-vous à laisser transparaître votre voix unique dans votre mantra – elle n’en sera que plus puissante !La pression sociale peut être difficile à gérer, mais cela ne doit pas vous empêcher d’être vous-même. En utilisant ces conseils puissants pour survivre à la pression sociale, vous pouvez améliorer votre bien-être et votre confiance en vous.

Apprenez à vous connaître, soyez fidèle à vous-même, entourez-vous de bonnes personnes, célébrez vos réussites, vivez dans le présent et trouvez-vous un mantra qui saura vous accompagner tout au long de votre parcours. Vous avez le droit d’être qui vous êtes sans vous excuser et de créer votre propre chemin dans la vie.

Définir sa propre vision du mot « réussite »

Pour se détacher des attentes des autres, on commence par se demander si réussir signifie la même chose pour nous que pour la société. Si pour nous réussir sa vie signifie être heureux.se et que cela n’a rien à voir avec le fait d’occuper un bon job, bien payé et sans risque, alors ne nous laissons pas impacter par les injonctions sociales. La question à se poser est : qu’est-ce qui compte vraiment pour moi ?

Trouver ses réelles aspirations

Réfléchir à ses réelles aspirations permettra de confirmer que nous menons bien la vie qui nous ressemble, peu importe ce que la société en pense, ou nous aidera à prendre conscience que notre vie est ailleurs. On peut ainsi se faire accompagner par un.e conseiller.ère afin de réaliser un bilan de compétences, trouver sa vraie vocation et éventuellement amorcer une reconversion professionnelle.

Apprenez à vous connaître

L’ autre étape pour survivre à la pression sociale est de savoir qui vous êtes et ce que vous voulez. Prenez le temps de réfléchir et d’analyser vos valeurs, vos passions et vos intérêts. Identifiez vos forces et vos faiblesses, et soyez honnête avec vous-même sur ce qui vous importe le plus dans la vie. Une fois que vous êtes en phase avec vous-même, vous serez mieux à même de résister aux opinions des autres qui ne correspondent pas à vos valeurs et à vos intérêts.

Ne vous excusez pas pour qui vous êtesNe vous excusez pas pour qui vous êtes

En étant fidèle à vous-même, rappelez-vous que vous avez le droit d’être qui vous êtes sans vous excuser. Ne laissez pas les autres vous dicter comment vous devez vous comporter ou ressentir. Restez ferme dans vos convictions et n’ayez pas peur de dire “non” aux choses qui ne vous conviennent pas. Vous valez mieux que de suivre les normes sociales et de vous sentir mal dans votre peau.

Être positif

Se sentir vidé, épuisé et stressé à la fin de la journée en ayant l’impression de n’en avoir pas suffisamment fait et que les bouchées doubles sont à mettre pour le lendemain est mauvais pour l’estime de soi et de manière générale pour la santé. Plutôt que de voir le verre à moitié plein, voyez plutôt toutes les belles choses que vous avez accomplies au cours de votre journée et réjouissez-vous.

Être bienveillant avec soi-même

Lorsqu’on a beaucoup d’exigences vis-à-vis de soi-même, on est peu compatissant envers sa propre personne. De la même façon que vous le feriez avec un ami, réconfortez-vous et encouragez-vous. Prendre soin de soi est le premier pas pour faire baisser la pression. Si notre carrière professionnelle n’est pas à la hauteur de nos espérances ou de celles de nos proches, ce n’est pas si grave. Pour mieux vivre cette déception, traitons-nous avec compassion. La bienveillance est un élément clé pour surmonter la pression sociale et être plus heureux.se. La pression sociale autour du travail est l’un des principaux freins qui empêchent l’épanouissement professionnel. Réussir à s’en détacher est essentiel pour se sentir bien.

Arrêter de se comparer

La comparaison est sans doute ce qui mène le plus facilement à la souffrance. Plutôt que de regarder ce que les autres font mieux que nous, concentrons-nous sur nos propres réussites, progressions et victoires.

Détacher son estime personnelle de son statut socioprofessionnel

Notre profession détermine notre statut social qui à son tour influe considérablement sur l’estime qu’ont les gens de nous. Pour nous détacher de la pression sociale, il va donc nous falloir détacher notre estime personnelle de notre statut socioprofessionnel. Ce n’est pas notre travail seul qui fait de nous une belle personne. Notre façon de traiter les autres, notre attitude dans la vie, nos qualités sont tout aussi importantes.

Refuser de se laisser écraser

Pas question de supporter sans rien dire cette pression sociale qui se matérialise souvent à travers des remarques ou jugements de nos proches. Nous avons le droit de manifester notre opposition, de dire stop à la culpabilisation et à la honte. Et si le besoin s’en fait sentir, nous pouvons même rompre les liens avec cet entourage toxique qui nous enfonce.

Entourez-vous de bonnes personnesEntourez-vous de bonnes personnes

Les personnes avec lesquelles vous passez du temps peuvent avoir une influence majeure sur votre bien-être et votre état d’esprit. Entourez-vous de personnes positives et bienveillantes qui vous soutiennent et vous encouragent à être vous-même. Essayez d’éviter les relations toxiques qui vous font sentir mal dans votre peau ou qui vous obligent à changer pour être accepté.

Célébrez vos réussites

Apprenez à vous féliciter pour vos réussites et vos réalisations, quelle que soit leur importance. Cela vous renforcera et vous donnera confiance en vous. Parlez de vos réalisations avec des amis de confiance ou partagez-les sur les réseaux sociaux pour vous sentir valorisé et encouragez-vous à continuer à vous battre pour ce qui vous tient à cœur.

Adopter la bonne posture

Plus on court partout, moins on est zen et plus la pression monte. Plutôt que de se dépêcher sans cesse, il faut apprendre à lâcher la bride et à faire une pause pour se recentrer en effectuant quelques respirations longues et posées. Redresser son buste et dégager ses épaules favorisent le calme.

Accepter de se tromper

Se mettre la pression vient souvent des prises de décisions et de la peur de se tromper. Les mauvais choix et les mauvaises décisions n’existent pas : nous sommes responsables des choix que nous faisons, mais nous ne sommes pas responsables de ce qui se passe ensuite. Parfois, rien ne se passe comme prévu, il faut l’accepter et tirer des enseignements positifs.

Faire le deuil de son envie de satisfaire ses proches

Nous voudrions tou.te.s faire plaisir à nos proches, rendre nos parents fiers ou impressionner nos ami.e.s. Mais pour notre propre bonheur, il nous faut parfois accepter de décevoir leurs attentes. Nous sommes les seul.e.s à devoir supporter nos choix de vie à chaque instant de celle-ci. Ne l’oublions pas.

Être moins perfectionniste

Les personnes qui se mettent la pression sont souvent des personnes perfectionnistes. Si leur niveau d’exigence est louable, il ne faut pas oublier que la perfection n’existe pas. Nous avons le droit de nous tromper, de faire des erreurs ou de changer d’avis. La vie est faite de changements et d’imperfections. Ne pas être parfait ne fait pas pour autant de nous des êtres mauvais.

Se détacher du regard de l’autreSurmonter la pression sociale

On se met souvent la pression sous le regard de l’autre parce que nous avons peur de son jugement ou parce que nous voulons être meilleur que lui. Plutôt que de perdre son énergie dans des comparaisons pas comparables, acceptons d’être nous-même avec nos propres qualités et défauts, sans nous mesurer à l’Autre, mais en avançant sur notre propre chemin, à notre rythme et avec nos moyens.

Prendre son temps

Comment arrêter de se mettre la pression sociale ? En prenant le temps de savourer chaque instant et chaque chose qu’on est en train de faire. Les adeptes du Carpe Diem l’ont bien compris et mènent une existence sans trouble. Prendre son temps permet d’éviter de faire les choses dans la précipitation et de ne pas avoir la tête dans le guidon, pour mener à bien les idées et projets qui nous tiennent vraiment à coeur.

JeunInfo

Webmaster & blogueur fondateur du site : JeunInfo

COMMENT SURMONTER LA PRESSION SOCIALE

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Publication publiée :27 novembre 2023
  • Post category:DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
  • Temps de lecture :16 min de lecture
  • Dernière modification de la publication :27 novembre 2023