L INTELLIGENCE DU BÉBÉ : COMMENT LA STIMULER PENDANT LA GROSSESSE

stimuler le l ’ intelligence de l ’ enfant

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

L ’ Intelligence du bébé : comment la stimuler pendant la grossesse ? 

 

L ’ Intelligence du bébé : la médecine moderne  nous a montré que, d ‘ un point de vue physique, la structure cérébrale du bébé est complètement développée lorsqu’il naît. Mais  ce n’est que depuis quelques décennies, grâce aux techniques échographiques de plus en plus avancées que l ‘ on découvre que la vie ?intérieure? de l ’ être humain commence bien avant la naissance. Probablement même dès les premières semaines de gestation. Certains experts parlent même ?d ‘ intelligence fœtale?. Exagèrent-Ils ? Sans doute non, car si l ’ on qualifie d ‘ intelligence la capacité à résoudre des problèmes d ‘ adaptation, alors on peut dire même un petit être de quelques semaines est doté d’un esprit. Pour commencer, le bébé est capable de recevoir des stimuli  (provenant du ventre maternel, mais aussi du monde extérieur ) a travers ses organes sensoriels et d ‘ y répondre : par exemple, en accélérant son rythme cardiaque lorsqu’il entend un bruit ou en bougeant s ‘ il perçoit de la lumière et d ‘ y apporter la réponse adaptée, comme s ‘ il y était ?habitué?.

Ce phénomène demande la présence d ‘ une mémoire capable de stocker des informations pour les réutiliser au moment le plus opportun. Qui plus est, on a pu constater que les mêmes stimuli appliqués à différents bébés montrent des réponses personnalisées. On peut donc dire que, déjà à ce moment, le fœtus est un ? individu?ou tout au moins peut être considéré comme tel. Certaines études démontrent qu ‘ il existe une connexion extrêmement intime entre la stimulation du bébé , l ’ Intelligence, l ’ amélioration de la capacité motrice, le langage et les aptitudes sociales de l ’ enfant. Tout cela est très important quand vous essayez de faire en sorte que votre enfant développe son intelligence et ses talents.L ’ Intelligence du bébé : comment la stimuler pendant la grossesse ? 

Parmi ces études, il y en a beaucoup qui évoquent l ’ utilisation de la musique pendant la grossesse . Aujourd’hui, l ’ image d ‘ une femme enceinte avec des écouteurs sur le ventre est une image courante . Et on sait qu’il existe véritablement une connexion étroite entre la communication avec le bébé et son développement de nouveau-né. Beaucoup de chercheurs affirment que le fait de faire écouter de la musique au bébé depuis l ’ utérus augmente ses capacités à apprendre. Et l ’ Intelligence se développe de manière plus rapide une fois qu ‘ il naît. C’est la même chose avec la lecture. Vous pouvez tout à fait lire des histoires à votre bébé pendant la grossesse. Une fois que les oreilles sont développées, lui lire des histoires peut aider à développer le langage plus rapidement. 

Il y a plein d ‘ autres choses qui stimulent l ’ intelligence prénatale , et qui aident à ce que le bébé apprenne alors même qu’il est dans le ventre on peut notamment déjà enseigner du vocabulaire associé à l ’ action. Par exemple, vous pouvez dire un mot à voix haute, bien clairement, pendant que vous réalisez l ’ action en  même temps. Cela aidera le bébé à associer les mots avec l ’ action, et quand il naîtra, il pourra apprendre plus rapidement. Beaucoup de bébés ont démontré qu’ils sont capables de reconnaître les voix et la musique qu ‘ ils ont entendues quand ils étaient dans le ventre leur mère. D ‘ autres part, il existe une bonne technique à utiliser quand vous voulez calmer votre bébé. Vous pouvez mettre sa tête du côté gauche de votre poitrine, d ‘ où il pourra entendre les battements de votre coeur et se détendre, car c’est un son qu ‘ il reconnaît et qui le calme. 

 Quel est le meilleur moment de la grossesse pour stimuler le bébé ? 

L ’ idéal est de commencer la stimulation de votre bébé après trois mois de grossesse environ. Même si l ’ ouïe ne se développe pas jusqu’à cinq mois de grossesse, vous pouvez utiliser le toucher, la lumière et les vibrations. Et au bout de 5 mois, vous pouvez commencer à lui faire écouter de la musique et des chansons. Le bébé est aussi facilement affecté par votre état. Une mère qui est capable de se détendre apprendra en fait à son bébé à le faire aussi. Le fait de ressentir moins de stress aidera aussi au bon développement cérébrale de l ’ enfant . La façon dont les parents interagissent avec le bébé alors même qu ‘ il est encore dans le ventre maternel, peut avoir un effet durable car l ’ enfant se sentira aimé, dans un espace de confiance. L ’ Intelligence du bébé : comment la stimuler pendant la grossesse

C’est important d ‘ être organisé quand on introduit la stimulation. En faisant ainsi, ce sera plus facile que le bébé organise les informations dans son cerveau. A ce moment-là, le bébé dépend entièrement des parents, qui doivent donner un sens à cette stimulation, sans en faire trop, car cela pourrait aussi le stresser , et il ne serait alors plus capable de gérer toutes les nouvelles informations. 

L ’ activité physique pendant la grossesse booste l ’ Intelligence et l ’ immunité du nouveau-né

Si une femme est physiquement active pendant la grossesse, ça peut stimuler le développement du cerveau du bébé. Selon les résultats d ‘ une nouvelle étude, les scientifiques s ‘ accordent à dire que les bienfaits de l ’ exercice physique peuvent commencer à s ‘ accumuler avant même que le bébé ne naisse. Il a longtemps été soupçonné que l ‘ activité de la mère ou son absence affecte  sa progéniture  (à naître), ce qui n’est pas surprenant, étant donné la façon dont leurs physiologies s ‘ entrelacent. Des études antérieures  ont montré, par exemple, que le rythme cardiaque d ‘ un fœtus  (bébé) s ‘ accroît lors de l ’ exercice de sa maman, comme si l ’ enfant le pratiquait également. 

En conséquence les scientifiques pensent que les nouveaux-nés de mères actives ont tendance à avoir des systèmes cardio-vasculaire plus robuste à un âge précoce que les nouveaux-nés dont les mamans sont plus sédentaires. Une expérience présentée ce moi-ci a la société pendant la réunion annuelle de neuroscience à San Diego a indiqué que les rongeurs en gestion  autorisés ayant une activité physique tout au long de leur grossesse, dans un laboratoire, ont des rats plus intelligents que les autres. Ils avaient identifié les objets dans un environnement familier que les petits nés de mères sédentaires.

Pour mieux comprendre le phénomène, les chercheurs de l ’ Université de Montréal au Canada ont récemment recruté un groupe de femmes qui sont dans leurs premiers trimestres de grossesse. À ce moment, les futurs mamans étaient presque identique en terme de mode de vie. Toutes jeunes et en bonne santé. Aucune n ‘ était athlète et peu d ‘ entre elles avaient exercé régulièrement dans le passé une activité sportive durant l ’ année écoulée. Certaines ont commencé un programme d ‘ exercice, à compter de leur deuxième trimestre et d ‘ autres ont eu l ’ obligation de rester sédentaire. 

On a demandé aux femmes du groupe d ‘ exercice pour travailler pendant au moins 20 minutes, trois fois par semaine et à une intensité modérée le premier groupe s ‘ active. La plupart des femmes ont marché ou ont fait du jogging. Chaque mois, pour le reste de la grossesse, chaque femme se rend au laboratoire de l ’ Université, afin que les chercheurs surveillent ses conditions physiques. Dans les 12 premiers jours suivant la naissance, chaque nouveau-né étant équipé d ‘ un petit bonnet contenant des électrodes qui surveillent l ’ activité électrique du cerveau. 

Sportive

Les chercheurs ont commencé une boucle sonore mettant en vedette une variété de sons doux faible que revenaient souvent, entre coupés de temps en temps… tandis que le cerveau du bébé enregistrait. ?Nous savons que le cerveau des bébés répondent à ces sortes de sons avec un pic “dans certains types d ‘ activité cérébrale, à déclaré Élise Labonté-Lemoyne, un doctorante candidate à l ’ Université de Montréal, qui dirige l ’ étude et a également présenté ses conclusions à la société pour la réunion annuelle neuroscience. Cette hausse est la plus marquée dans les cerveaux immatures, poursuit-elle, et diminue à mesure que le cerveau d ‘ un nouveau-né se développe et commence à traiter l ’ information plus efficacement. 

Ils ont découvert que les nouveaux-nés des mères actives “leur cerveau étaient plus mature?, a déclaré Mme Labonté-Lemoyne. Elle explique la découverte… Contrairement aux systèmes circulatoires, le cerveau de la mère n’est pas lié directement à celui de son enfant. Mais nous pensons que pendant l ’ exercice, la maman génère une variété de produits chimiques, dont beaucoup sont liés à la santé du cerveau qui peut se déplacer dans son sang et finalement se mêler avec le sang de son bébé ?cette explication est théorique pour l ’ instant.

Il est également difficile de savoir si le développement du cerveau précoce vu chez les nouveaux-nés dont les mères actives s’ attardera dans leur vie plus tard ou pas. Mme Labonté-Lemoyne et ses collègues prévoient de soumettre à nouveau les enfants à divers tests après un an. Pour l ’ instant, la leçon est claire 😕Si une femme peut être physiquement active au cours de sa grossesse elle peut donner à son enfant un avantage, en terme de développement du cerveau” déclare Mme Labonté-Lemoyne qui ajoute :”Nous avons été surpris par l ’ effet d ‘ une heure d ‘ exercice par semaine.

Manger des fruits pendant la grossesse peut stimuler l ’ intelligence de votre bébé Manger des fruits pendant la grossesse peut stimuler l ’ intelligence de votre bébé 

Les nourrissons dont les mères mangeaient plus  de fruits étaient plus intelligents un an après la naissance selon une étude préliminaire. Chaque portion quotidienne supplémentaire  de fruits consommées par les femmes enceintes correspondait à une augmentation des scores cognitifs de leurs enfants un an après la naissance, selon une étude. Une nouvelle recherche soulève la possibilité intrigante que manger des fruits pendant la grossesse pourrait stimuler l ’ intelligence d ‘ un bébé normal et en bonne santé. L ’ étude, menée à l ’ Université de l ’ Alberta, a analysée les données de 688 enfants dans le cadre de l ’ étude sur le développement longitudinale des nourrissons ou enfants en bonne santé au Canada.

Les résultats, publiés dans la revue EBIOMEDECINE en avril, sont préliminaires et mieux considérés comme une suggestion pour de futures études sur les mammifères et dans des essais humains randomisés, disent les experts . Pourtant, l ’ étude est frappante. Une seule autre alimentation le poisson-a été associée  à un développement cognitif amélioré chez une progéniture normale en bonne santé, selon les experts. 

drosophile

La drosophile, ou mouche des fruits, est bien sûre très différente de l ’ homme, mais étroitement, elle possède 85% des gènes impliqués dans le fonctionnement du cerveau humain, ce qui en fait un excellent modèle pour étudier la génétique de la mémoire.

Piush Mondhane, professeur agrégé de pédiatrie à l ’ Université de l ’ Alberta et l ’ un des auteur de l ’ article, se dit surpris par la force des résultats. Il a demandé à un collègue de vérifier les résultats à l ’ aide de mouches des fruits, qui sont souvent utilisées dans des expériences pour modéliser l ’ apprentissage et la mémoire. Les tests ont donné des résultats similaires. Pourtant, ?nous ne voulons pas que les femmes enceintes sautent et mangent énormément de fruits prévient le Dr Mondhane. Il s ‘ agit d ‘ une seule étude, et nous n ‘ avons pas examiné les effets sur la santé d ‘ une consommation accrue de fruits. ?La consommation de grandes quantités de fruits pendant la grossesse pourrait augmenter la glycémie, un problème particulier pour les femmes atteintes de diabète gestationnel, ou entraîner une augmentation du gain de poids , selon les experts. 

Combien de fruits devriez-vous manger ? 

Voici les recommandions :
  • Femmes de 19 a 30 ans : 2 tasses par jour
  • Femmes de 31 ans et plus : 1/2 tasse par jour
  • Hommes de 19 ans et plus : 2 tasse par jour.
  • Une tasse de fruits équivaut a peu près à :
  • Une petite pomme
  • Une grosse banane
  • Huit grosses fraises
  • Un pamplemousse moyen
  • Une grosse pêche
  • 1/2 tasse de raisins secs ou d ‘ autres fruits secs
Remarque : les fruits peuvent être frais, en conserve, congelés ou séchés. Les jus de fruits à 100% devraient représenter au maximum la moitié de la consommation de fruits. Source : USDA.Combien de fruits devriez-vous manger

Beaucoup de gens mangent moins de fruits que ce qui est recommandé. La moitié des femmes enceintes interrogées pour l ’  étude ne respectaient plus les directives du gouvernement américain de 1/2 a 2 tasse de fruits par jour. Le Dr Mondhane dit que son conseil aux femmes enceintes ?est de respecter les recommandations? l ’ étude est l ’ une des relativement rares à examiner comment la nutrition prénatale peut améliorer les résultats cognitifs normaux. La plupart de ses recherches se sont concentrées sur les carences en nutriments provoquent un développement anormal.

Par exemple, des preuves solides indiquent des niveaux insuffisant d ‘ acide folique au début de la grossesse peuvent entraîner des anomalies du tube neural, et qu ‘ une quantité suffisante de fer et d ‘ iode est essentielle au développement neural du cerveau. Les acides gras Oméga-3, principalement présents dans les poissons, sont des éléments constitutifs des membranes des cellules cérébrale, et de nombreuses études ont trouvé une association entre les femmes qui mangent plus de poisson pendant la grossesse et les enfants qui obtiennent des résultats plus élevés aux tests d ‘ évaluation cognitive. 

Mais les essais randomisés, utilisent des suppléments d ‘ huile de poisson plutôt que du poisson réel, n ‘ ont pas été concluants. On ne sait pas non plus si une consommation élevée de poisson va de pair avec d ‘ autres facteurs qui peuvent contribuer à de bons résultats ou est-ce que les femmes qui mangent les fruits ont d ‘ autres comportement sains ? “Emily Oken, professeur de nutrition à la Harvard Thchan School of Public Health, parle de la dernière étude. La recherche est ?vraiment suggestive et mérite d ‘ être explorée plus en profondeur?, déclare le Dr Oken, co-chercheur principal du projet viva, une vaste étude longitudinale sur les femmes enceintes et leurs enfants dans le Massachusetts.

fruits

Le Dr Mandhane est codirecteur de l ’ étude Child, qui a recruté 3600 femmes enceintes de la population canadienne en général entre 2008 et 2012, il dit que son équipe a décidé d ‘ examiner quels facteurs aide à prédire le développement neurologique après ajustement pour le revenu familial, l ’ éducation de la mère, si elle a pris des suppléments de vitamines, si elle a allaitée  son bébé et d ‘ autres variable. Ils avaient des données détaillées, sur l ’ alimentation des mères, y compris leurs composants, les calories totales et des mesures statistiques des calories vides et de la salubrité générale de l ’ alimentation dit-il.

?Les fruits revenaient toujours en tête de liste en tant que facteur associé au développement cognitif?, dit-il. Il continue,? le   plus surprenant était l ’ ampleur de l ’ effet ?

Stimuler les sens aide l ’ intelligence à se développer 

La stimulation prénatale est une technique devenue aujourd’hui très a la mode. On expose le bébé à pas de mal de stimulation pendant  qu ‘ il est dans le ventre de sa mère. En même temps qu ‘ il apprend à les reconnaître, il apprend à réagir à chacun d ‘ eux. Le fait d ‘ être fréquemment exposé à ces stimuli fait travailler le système nerveux central. Ainsi, cela aide à développer l ’ intelligence du bébé pendant la grossesse. Les bébés qui sont stimulés pendant la grossesse connaissent un meilleur développement moteur, visuel, auditif et du langage. Ces bébés ont tendance à montrer une plus grande confiance en eux, et il sont plus alerte. Il sont aussi plus joyeux que les bébés qui n ‘ ont pas été stimulés

En général, les chansons et les voix que l ‘ on utilise pour stimuler le bébé pendant la grossesse produisent un effet d ‘ apaisement qui se ressent après la naissance. Les recherches montrent que cette stimulation prénatale a un impact positif sur les capacités d ‘ apprentissage du bébé. Quand il naîtra, il sera plus rapide à apprendre et cette avance se poursuivra pendant l ’ enfance. Elles mettent aussi en évidence le fait que les bébés stimulés gèrent mieux le stress. Cela montre donc que le système nerveux central est mieux développé. Faire des caresses sur le ventre de maman, et lui procurer des espaces de détente, serons toujours des bonnes choses à faire pour tous les deux.

Ces petits gestes améliorent l ’ anxiété de la femme enceinte, et renforcent le lien affectif avec l ’ enfant. 

Il y a beaucoup de merveilles dans l ‘ univers mais le chef-d ‘ œuvre de la création est le cœur d ‘ une mère -Ernest Bersot.

Intelligence du bébé

Une impulsion du système nerveux 

Notre esprit se nourrit de stimuli, que l ‘ on reçoit à travers nos organes sensoriels, ce n’est donc pas par hasard que les sens se développe extrêmement rapidement pendant la grossesse  (sauf la vue, l ’ organe le moins actif  dans l ‘ utérus ). Les premiers récepteurs de la peau  (le toucher) apparaissent autour de la bouche dès la semaine 7, au même moment où se développe le système olfactif. À partir de la semaine 8, les récepteurs du goût se positionne à l ’ extrémité de la langue et l ’ organe auditif commence à se former. Le nerf optique se forme également très tôt  (semaine 7) mais la fonction de la vision n ‘ apparaît qu ‘ entre 4 et 6 mois.

Paradoxalement, c’est un cercle un peu vicieux, ces organes ne continuent a se développer que s ‘ il sont stimulés. Il est donc important que maman et papa aient une relation active avec leur bébé, qu’ ils lui parlent, le caresse, lui fassent écouter de la musique, et le calme comme s ‘ il était déjà né.

enceinte

 

Je bouge, donc j ‘ existe 

 

Une autre manifestation importante de la vie prénatale est le mouvement. De nombreuses études présentent d ‘ ailleurs l ’ intelligence psychomotrice comme la première de toutes. Sa capacité à faire des gestes et à se déplacer dans un petit espace permet au bébé, non seulement de réagir aux stimuli, mais aussi, a partir des semaines 12-13 de faire preuve de créativité en explorant avec ses mains son visage ou le cordon ombilical qui le relie à sa maman. Si au début, les mouvements sont amples et anarchiques, au fil des semaines ils deviennent de plus en plus localisés et précis : dès la semaine 10, on peut ainsi apprécier le mouvement coordonné des jambes contre les parois de l ’ espace amniotique, une sorte de préliminaires aux premiers pas.

Cette activité motrice est comme un entraînement avant la naissance à l ’ effort que le bébé devra fournir pour passer par la voie vaginale. Elle le prépare aussi aux autres activités qui l ’ attendent : par exemple, les actes de succion et de déglutition, visibles dès les semaines 12-13 le préparent à  à respirer à l ’ air libre. Entre les semaines 15 et 20, quand le cerveau est presque complètement formé, d ‘ un point de vue cellulaire, les mouvements de deviennent plus harmonieux : bébé semble avoir le hoquet, sourire, pleurer.

Durant la phase de sommeil paradoxal, qui apparaît a la fin du deuxième trimestre, l ’ échographie en trois dimensions nous laisse deviner des expressions de peur, de joie ou même de colère sur son visage. Il ne connaît pas encore la signification de ces sentiments, mais son organisme s ‘ habitue à les exprimer. 

Les premiers pas vers l ’ affectif 

La phase de sommeil paradoxal (REM-Eye Rapid Mouvement) se caractérise par des mouvements oculaires rapides : c’est la phase d ‘ activité mentale maximale du sommeil, au cours de laquelle le cerveau ? réorganise?les données enregistrées et retravaille les expériences vécues pendant la phase de veille. Mais que peut vivre un bébé enfermé dans le sac amniotique ? Il s ‘ agit des sensations tactiles olfactives gustatives, auditives, mais aussi de ce lien profond qui l ’ unit à sa maman et qui correspond à un aspect  de l ’ intelligence si important à l ’ âge adulte : l aspect affectif , et émotionnel.

Des capacités motrices précoces 

enceinte

Si on observe un nouveau-né on remarquera que des mouvements ne sont pas coordonnés : il ne s ‘ agit pas de mouvements ?intentionnels?, mais plutôt automatiques. Ce n’est qu ‘ à partir de 5-6 mois environ qu’il acquerra une harmonie gestuelle et décidera volontairement de ses actes comme par exemple, de porter son pouce à sa bouche. En conclusion on peut dire que la capacité motrice du fœtus est supérieur à celle d ‘ un nouveau-né. Cette régression post-natale a une explication logique : pendant toute la période de la grossesse, le bébé à travailler sa musculature dans un environnement fluide et étroite : en naissant, face au phénomène de la gravité et sans plus aucune référence spatiale, il doit réapprendre à bouger.

La science ne considèrent donc plus seulement la naissance comme un passage brutale d ‘ un monde à un autre  ( l ’ utérus et le monde extérieur) mais comme un développement linaire et progressif de l ’ individu qui commence bien avant la mise au monde, dès la conception.

 

Musicien… dans l ‘ embryon 

De nombreuses études montrent que les musiques entendues dans l ‘ utérus nous reviennent, d ‘ une certaine façon après la naissance. Certains musiciens affirment d ‘ ailleurs avoir reçu leur première leçon de musique de leur mère pendant la grossesse. Un projet Italien, appelé inConta, a étudié pendant six ans  ( à partir du sixième mois de grossesse jusqu’à l ’ âge de six ans ) un groupe d ‘ enfants dont les mères, pendant la grossesse avaient suivi des séances hebdomadaire de chant ou de musique. Il en est ressorti que, non seulement les enfants se rappelaient parfaitement des mélodies entendues quand ils étaient dans le ventre leur mère, mais aussi que la lallation  (gazouillis) était plus Précoce et articulée que la moyenne des enfants de cet âge.

Enfin, on a constaté que la capacité à chanter juste se manifestait avant l ’ âge de trois ans, alors que normalement elle s ‘ acquiert autour de 6-7 ans.

enceinte

Le coefficient intellectuel (QI) englobe différentes compétences 

Aujourd’hui, on a tendance à considérer les capacités mentales comme une ?pluralité?d ‘ intelligences. Certaines d ‘ entre elles montrent un certain niveau de développement dans la vie prénatale.

  • L’intelligence spatiale : bébé est conscient de l ’ environnement amniotique dans lequel il se déplace avec agilité.
  • L ’ intelligence intra-personnelle : c’est la capacité à comprendre ses propres émotions personnelles. On pense que bébé éprouve certaines sensations comme le goût, qu ’ il exprime en souriant
  • L ’ intelligence-kinésithésique : c’est le contrôle du corps et des mouvements. Le développement des organes de l ’ équilibre commence à la semaine 7. Au cours du troisième trimestre, quand la maman écoute une musique qu ‘ elle aime, le bébé se déplace à son propre rythme : il ?danse?dans l utérus.
  • L ’ intelligence interpersonnelle : c’est la capacité à créer des liens avec les autres, en observant, à l ’ échographie, le comportement de jumeaux pendant la grossesse, on reconnaît des gestes et des  attitudes qui expriment une façon de communiquer entre les deux enfants . Chaque couple a sa manière de le faire. Par l ’ affection, l ’ indifférence ou le conflit.
  • L ’ intelligence linguistique : il a été démontré qu’ à la semaine 28 au moins, un enfant est capable de pleurer dans l ‘ utérus. À ce stade la grossesse, les bébés prématurés le font. Grâce à l ’ analyse spectrographique, le pédiatre Henry Truly a découvert que les intonations et le rythme des pleurs des bébés prématurés correspondait à la façon de parler de la maman, autrement dit l ’ enfant écoute et imite la voix de sa mère.
  • L’intelligence musical : le fœtus présente des réactions différentes selon le type de musique. Par exemple, il se calme avec Vivaldi  et Mozart, et s’ agite en écoutant du Beethoven, du Bramhams ou de la musique rock.Intelligence du bébé
  • L ’ intelligence logico-mathématique : le ?jeu? des coups de pied montre que bébé sait compter : si on donne un, deux ou trois petites tapes sur le ventre de sa maman, il répond avec le même nombre de coups.
Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils