L ART DE COMMUNIQUER : COMMENT LE MAÎTRISER

art de communiquer

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

L ‘art de communiquer : comment le maîtriser ? 

 
La communication  interpersonnelle est un art qui demande beaucoup de sagesse et beaucoup  de conscience. Elle ancre votre confiance en vous. Être en mesure d’ engager une conversation , de la maintenir et de la conclure, s’avère une compétence très utile,au travail, en amour ou dans la vie de tout les jours. À une époque où la technologie nous permet d ‘échanger une multitude d ‘informations à une vitesse vertigineuse partout dans le monde . Jamais tant de gens ne se sont sentis si seuls. Nous oublions parfois que la communication est d’abord un moyen d ‘établir un lien avec l’autre et qu’un contact humain réel empreint d’émotion vaut mieux qu’un post ou un tweet sur notre humeur du jour. Mais une fois qu ‘on est face à face, comment arriver à se comprendre et à bien traduire notre pensée.

L ‘importance de communiquer 

La communication est un sujet qui revient au galop quand nous parlons des problèmes qui existent dans nos organisation. Nous entendons souvent des gens se plaindre  de faire partie d’un milieu, qu’il soit professionnel ou qu’il soit personnel où la communication n’est pas adéquate, ce qui engendre de nombreuses frustrations voire des crises est pire encore. Comment se fait-il alors qu ‘en 2020 avec autant d ‘ouvrages et d ‘études sur le sujet, la communication ne soit pas adéquate  et efficace, pour ma part, je vois deux raisons à cela :

D ‘abord, nous confondons parler et communiquer. Il ne veut pas dire qu ‘une grande quantité de mots dits  nous proportionne un état communicatif. Ce n’est pas parce nous passons nos journées à écrire sur les médias sociaux que nous communiquons pour autant. Au travail, avoir plusieurs outils ou canaux pour se communiquer n ‘a pas toujours comme effet de créer des échanges de qualités. Ensuite, je crois que communiquer est un art qui demande un certain investissement personnel, une volonté de grandir et de changer. Nous devant nous connaître afin d ‘identifier  quel type de communiquant nous sommes pour éventuellement savoir a qui nous nous adressons et en connaissance  de cause être en mesure de s’adapter à l ‘autre et d’ajuster son approche communicative.

Si vous êtes prêt à adopter de nouvelles attitudes qui vous aideront à devenir de meilleurs communicants, je invite à lire cet article jusqu’à la fin.

La communication et les relations 

Je crois qu’il est fondamental de faire la différence entre se parler et parler. Dans ?se parler?il y a réciprocité ,on comprend donc qu’il s ‘agit d ‘un échange entre deux ou plusieurs personnes, alors que pour parler simplement nous n ‘avons ni besoin d ‘ interlocuteur  ni de correspondance. Je crois en fait que la communication est art qui s ‘apprend et qui se développe. Pour communiquer, on doit aussi comprendre et être compris d’où l’importance de l’intercompréhension . Pour favoriser tout échange verbal ,nous devons somme toute écouté, savoir écouter et développer nos habiletés d ‘écoute active . Poser des questions et reformuler ce que l ‘autre dit afin de s ‘assurer d’avoir bien compris est la base de l ‘écoute active.

En appliquant ces deux principes ,plusieurs conflits et malentendus seront évités. Il est également important d’être attentif à ce que l’autre nous dit autant pour son discours verbal que pour son langage corporel , être réceptif et ouvert et laisser tous jugement de côté favorisera une bonne écoute active. Bien sûr il est important de choisir le bon moment pour initier une conversation et parler au ?je? aide toujours. Dire quelque chose comme ?je me sens comme ça quand…?aide énormément à établir une situation d’ouverture.

Mais nous questionnons-nous suffisamment quant à nos pratiques de communication ? Prenons-nous le temps de revoir nos stratégies communicatives ?

Le langage non verbal

langage non verbal

D ‘après les statistiques, le langage non verbal , compte pour 80% de nos échanges avec les gens et nos paroles pour seulement 20%. Alors avant toute conversation, commencez par prendre une belle posture charismatique . Redressez-vous les épaules en arrière afin d ‘augmenter votre charisme. Regarder les gens dans les yeux quand vous leur parlez afin de dégager de la franchise et la confiance en soi . Et surtout, surtout souriez. D ‘une part, le langage non verbal va vous faire sentir bien et de deux, ça va inciter les gens à aller vers vous puisque vous paraîtrez plus sympathique et abordable. Comme dit le proverbe. ?Un sourire coûte peu mais produit beaucoup ?. Détendez-vous et pensez à garder toujours une posture ouverte en ne croisant pas les bras, c’est une posture de défense qui pourrait tout aussi bien signifier ? allez-vous-en et ne venez surtout pas me parler?.

Quand aux jambes, si vous les croisez, faites-le qu’en direction de votre interlocuteur, c’est un signe d ‘intérêt. Dans la direction opposée, ça veut plutôt dire que vous n ‘êtes pas connecté(e) et avez envie de fuir votre interlocuteur. Si vous n ‘avez pas l ‘habitude au début, ça peut vous paraître bizarre mais vous allez vite vous habituer. Et abordez toujours les gens amicalement, même si vous venez  pour régler un problème et que vous êtes énervé. L’ approche, comme une introduction, peut vraiment faire la différence et tout changer.

Intéressez-vous réellement aux gens 

Une compagnie de téléphone américaine a fait une étude sur les mots les plus prononcés au téléphone. Il est ressorti que les 2 mots les plus prononcés sont ?je?et ?moi?, ) les gens sont plus intéressés par leur propre personne que par n ‘importe quelle autre chose dans le monde . C’est un fait, tout le monde aime parler de soi et j ‘ai toujours remarqué qu’il suffit vraiment de pas grand chose pour que les gens vous confient des choses très personnelles. Il n’y a qu’à voir dans les consultations médicales. Les gens viennent pour un problème mais la majorité du temps est consacrée à raconter leur vie. Beaucoup payent aussi pour la compagnie, surtout les personnes âgées. Alors commencez par vous intéresser réellement au gens.

Posez leurs des questions sur ce qu’ils font, ce qu’il aiment, les voyages qu’ils ont faits, les films  qu ‘ils ont vues, ce qu’ils ont aimé dans  ces activités, ce qu’ils pourraient vous conseiller dans tel ou tel domaine et les gens vont vous trouvez passionnant(e)

L ‘importance des points communs pour renforcer le contact 

On a des points communs avec tout le monde même si, avec certaines personnes, ça peut paraître moins évident. Mais même si les activités de la personne ne vous passionnent pas, cherchez pourquoi elle aime ça, qu’est-ce qui il y a derrière ? Ça peut être le fait de relever des défis ou la patience ou autre et peut-être que ça peut être en résonance avec quelque chose que vous cherchez à maîtriser. Autre astuce : les gens accordent de l ‘importance à leur nom plus qu ‘à n ‘importe quoi d’autre. Regardez par exemple les gens aisés qui sont prêts à payer les sommes colossales pour que des monuments, des rues, des établissements   portent leur nom. Victor Hugo voulût même que paris soit rebaptisé de son nom. Napoléon III avaient à cœur d’appeler chacun par leur nom, il les notait. Se les faisait appeler s’il les comprenait mal et s ‘arrangeait pour prononcer 2 ou 3 fois le nom de la personne dans la conversation.

Le président Roosevelt faisait de même et c’est une astuce très utilisée en politique pour s ‘attirer des électeurs. Vous en conviendrez. C’est extrêmement flatteur de se voir appeler par son prénom par une personne qu ‘on n ‘à rencontrer quelqu’une fois. On se dit qu ‘on l ‘à marqué(e) et rien ne fait plus plaisir. En tout cas, ça fait toujours plus plaisir qu’un ?heum… comment t’appelles tu déjà ? ?. Ou pire la personne qui confond votre nom avec un autre…

Abandonnez critiques et polémiques

Critiques et polimique

Il faut bien comprendre qu ‘on ne change pas les gens par la critique. Les gens se sentent atteints dans leur dignité, se mettent tout de suite en position de défense et sont prêts à faire valoir leur position et en prime, nous critiquent en retour. On ne gagne rien avec les critiques . La critique ne sert au final qu ‘a blesser les gens mais ce n’est certainement pas par ce biais qu ‘on les fera évoluer. Si vous n’avez rien de bien a dire, alors taisez vous. idem pour la polémique. Personne ne remporte une polémique. Dans la majorité des cas, chacun se retire fâché dans son coin, plus que jamais persuadé d ‘avoir raison. Si vous dites à quelqu’un qu’il a tort et vous empressez de le lui démontrer, il admettra peut-être à contre cœur que vous avez raison mais vous garder une rancœur éternelle et vous aurez peut-être perdu un ami  plus important qu’une victoire anecdotique.

Honnêtement, être en paix ne vaut-il pas mieux qu ‘avoir raison ? Alors respectez les opinions de votre interlocuteur. Faites preuve d ‘humilité. Socrate lui-même disait que plus il apprenait et plus il se rendait compte qu’il ne savait rien : ?tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien tandis que les autres croient savoir ce qu’ils ne save pas ?. Alors êtes-vous sûr(e) de savoir plus de chose que Socrate  (éminent philosophe grec pour ceux qui ne connaissent pas) ?

S ‘exprimer clairement 

En relation, certaines personnes parlent sans arrêt alors que d ‘autres peinent à aligner deux mots. Peu importe de quel type vous êtes, pour s ‘assurer d ‘être compris, il est nécessaire de vous mettre en contact avec ce que vous ressentez intérieurement pour exprimer vos besoins ou vos désirs. Si vous êtes du type moulin à paroles tentez d ‘aller à l ‘essentiel sans diluer votre propos dans mille et un détails inutiles qui finissent par semer la confusion chez celui ou celle qui vous écoute. Si, au contraire, vous avez tendance à croire que ce que vous sentez devrait être évident sans que vous n ‘ayez à le nommer, assurez-vous de formuler en quelques mots précis ce que vous vivez ou ce que vous souhaitez sans attendre que l ‘autre devine

Écoutez véritablement

Quand on communique, l’écoute est aussi important que la parole, si on regarde son cell et répond à ses textos en même temps qu ‘une personne nous parle, on lui envoie  le message que ce qu’elle a à dire nous importe peu . Si on lève les yeux au ciel blasé ou qu ‘on lance des petits commentaires négatifs ,on la place dans une situation elle se sent jugée et incomprise. Et si notre esprit vagabonde entre notre liste d ‘épicerie, nos tracas de job et la fille qu’on vient de voir passer, notre regard absent trahira inévitablement notre désintérêt . Être conscient que notre façon de réagir en tant que récepteur peut biaiser et nuire à l ‘expression de l ‘émetteur est primordial.

Il vaut mieux arrêter ce qu’on est en train de faire pour être totalement présent, avoir un regard soutenu et expression au fil de la conversation pour montrer qu ‘on suit la puck et laisser toutes les critiques et le potinage pour permettre à l ‘autre de s’ ouvrir en toute conscience et arriver à un échange satisfaisant.

Respectez tous les avis personne n ‘a raison et personne n ‘ a  tort 

personne n 'a tor ou raison

Il n’y a pas une vérité, chacun a la sienne au final, la vérité qui résonne en nous et fait sens pour nous. Les rapports de police ont depuis longtemps noté qu ‘entre deux personnes ayant vécu et racontant la même scène. Il peut y avoir des différences énormes. Chacun a son univers et ce à quoi il est sensible. Alors qui est-on pour affirmer avec certitude aux autres qu ‘ils ont tort ? De plus, les gens ne se confieront vraiment à nous que s ‘ils sentent qu’ils peuvent tout dire sans craindre d ‘être jugés. Et la encore, c’est une chose sur laquelle vous pouvez faire la différence car c’est chose rare.

Comment critiquer quelqu’un de façon constructive ? 

Maintenant, si vous avez vraiment envie de critiquer quelqu’un  faites ce qu ‘appelle ?un sandwich?commencez par complimenter sincèrement, notez les progrès s’il y en a, puis placez votre revendication formulée si possible en terme d ‘objectif à atteindre et terminez à nouveau par des compliments et des encouragements. Mais attention, après les premiers compliments, selon Dale Carnegie, auteur du best-seller, comment se faire des amis, n’ employez surtout pas le mot  ?mai? après les compliments, ça viendrait tout annuler. Employez le mot ?et?par exemple : ?félicitations, tu as réparé cette voiture rapidement et tu pourrais aller encore plus vite en commençant par faire ceci?

Écoutez  et utilisez la reformulation 

Comme on l ‘a  vu plus haut, les gens aiment parler d ‘eux. Moralité, ils ne savent pas vraiment écouter, pour la majorité d ‘entre eux. Parler à quelqu’un et la personne renchérit en disant ?Ah oui, moi aussi, ça m’est arrivé…? . On ramène toujours tout à nous et même quand on donne l’ impression d ‘écouter, on cherche le point commun avec nous et on rappelle nos propres histoires dans notre tête. Alors si vous savez écouter et écouter vraiment  (parce qu ‘on ressent très bien si la personne en face est attentive ou bloquée dans ses pensées), vous allez vous différencier de la majorité des gens. Et les gens vont rechercher au maximum votre compagnie parce qu ‘une oreille attentive est bien rare de nos jours. 

Et quand je vois souvent les couple au restaurant ou en voyage, chacun les yeux rivés sur son portable. Je me dis que ça, n’est pas près de s ‘arranger. Pour écouté apprenez à faire le vide en vous et chasser toutes pensées négatives . Puis concentrez-vous vraiment sur les propos de votre interlocuteur. Soyez intéressé ou faites en sorte d ‘orientée la discussion sur un sujet qui vous intéresse .comme tout, ça demande de l ‘entraînement et comme tout, plus vous vous entraînez à être concentré(e) et plus ça sera facile.

Les 3 niveaux d ‘écoute 

niveau d écoute
  • Premièrement ,vous écoutez passivement sans rien dire
  • Deuxièmement, vous pouvez hocher la tête de temps à autre et approuver ou désapprouver avec des onomatopées
  • Efin troisièmement, il y a l’écoute active qui demande quand même un peu d ‘entraînement.

En résumé, la communication non violente consiste à rebondir sur le discours de votre interlocuteur pour lui faire préciser et même réfléchir sur sa pensée et ses besoins. Et ça donne des résultats fabuleux en terme de compréhension de l’ autre parce que ça vous éclaire et ça l ‘éclaire également lui-même sur ses besoins. On peut par exemple, reformuler ce que l ‘autre vient de dire afin de clarifier : ?si j ‘ai compris, vous voulez…?. Dit comme ça, on peut se sentir idiot mais je l ‘ai personnellement testé en tant qu ‘interlocutrice dans un atelier d ‘écoute active et vous ne pouvez pas savoir à quel point ça peut donner le sentiment d ‘être compris par l ‘autre et d ‘avoir été entendu et écouté.

On peut aussi rebondir uniquement sur un mot ou un groupe de mots. Exemple :

  • ?J’en ai marre ?
  • ?Vous en avez marre ? ?

Ça incite l’autre personne à développer et préciser sa pensée.

Acceptez les differences 

Reconnaître et accueillir le fait que chacun a droit à ses propres besoins, ses limites, ses valeurs et ses perception et que ceux-ci peuvent être différents des nôtres permet de créer un espace d ‘ouverture et de respect indispensable au dialogue. Si on a le sentiment qu ‘on sera réellement entendu, que peu importe ce qu ‘on a à exprimer on ne sera pas mal interprété, ridiculisé ou rabaissé, que ce qu ‘on dit ne sera pas répété ou utilisé contre nous, on pourra se livrer en toute intimité. En choisissant d ‘un commun accord de parler avec honnêteté  et d’écouter en retour de façon mâture et responsable, les peurs qui nous empêchent de communiquer de façon authentique disparaissent. Vous souhaitez sincèrement  améliorer la communication dans vos relations ? Mettez-y l ‘ingrédient essentiel : l ‘amour !
accepter la différence

Voilà, appliquez ces quelques astuces et vous allez voir que les gens vont vous aimer pour ça, rechercher votre compagnie et vous trouver fascinant(e). Le tout alors que vous n ‘avez quasiment pas parlé, c’est ça qui est magnifique. Vous allez voir vos rapports avec les autres littéralement changer, vous allez mieux les comprendre et identifier leur besoins. Et Dieux sais que dans un couple ou en famille, une bonne communication est juste obligatoire pour que les choses soit fluides.

Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils