Bienvenue sur le site jeuninfo.com » Réseau social d'actualités » COMMENT PRENDRE SA TENSION ARTÉRIELLE MANUELLLEMENT

COMMENT PRENDRE SA TENSION ARTÉRIELLE MANUELLLEMENT

Comment prendre sa tension artérielle manuellement ?

Comment prendre sa tension artérielle manuellement ?

Comment prendre sa tension artérielle manuellement ? La mesure de la tension artérielle à domicile est prescrite pour diagnostiquer une hypertension, ou contrôler l’efficacité du traitement antihypertenseur. Votre médecin peut vous demander d’effectuer ce geste vous–même avec un tensiomètre (automesure). Si vous ou quelqu’un que vous connaissez courrez le risque d’une tension artérielle basse ou élevée, vous pourriez vouloir investir dans un appareil de mesure de la tension pour l’utiliser à la maison. Il va vous falloir un peu de temps pour apprendre à prendre votre tension artérielle manuellement, mais c’est en fait plutôt facile une fois que vous avez appris comment faire. Vous devez savoir quoi porter, à quel moment prendre votre tension, comment la prendre de manière exacte et comment en interpréter les résultats. Avec un peu de pratique, vous saurez comment trouver votre tension systolique et diastolique et comprendre ce que signifient ces nombres. L’automesure est une vraie révolution dans la prise en charge de l’hypertension artérielle ces dernières années. Cela concerne énormément de monde. Il y aurait près de 15 millions d’hypertendus en France.
La tension artérielle correspond à la pression exercée par le sang sur la paroi des artères. Quand la tension est trop élevée, les conséquences sur la santé peuvent être très graves : un arrêt cardiovasculaire, un AVCL’automesure a cet avantage que vous pouvez faire cela tranquillement chez vous. Pour avoir des résultats fiables, il faut tout de même choisir le bon équipement et effectuer les bons gestes. Votre médecin peut vous demander de prendre votre tension vous-même dans 2 cas principaux : pour diagnostiquer ou non une hypertension artérielle permanente ou pour vérifier l’efficacité d’un traitement antihypertenseur.

Qu’est-ce que la tension artérielle ?

Comment prendre sa tension artérielle manuellement ?
La tension artérielle (TA) correspond à la pression exercée par le sang sur la paroi des artères.
Elle se mesure aux deux bras, avec deux types d’appareils électroniques :
  • Un tensiomètre : il peut être employé en cabinet ou en officine, par les professionnels de santé (médecin, pharmacien ou infirmier le plus souvent) ou chez vous. Si vous l’utilisez vous–même, on parle d’automesure tensionnelle, ce geste nécessitant le respect de consignes strictes.
  • Un appareil de mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) : il prend votre tension à domicile et durant vos déplacements, automatiquement et régulièrement (toutes les 15 minutes environ). Si votre médecin vous recommande ce type de mesure, vous devez porter l’appareil sur vous pendant 24 heures, y compris la nuit.

Pourquoi mesure -t- on sa tension artérielle à domicile ?

Votre médecin ou votre cardiologue peut vous demander de réaliser ce geste :
  • avant de porter un diagnostic d’hypertension artérielle permanente ;
  • pour vérifier l’efficacité de votre traitement antihypertenseur.
Dans ce cadre, l’automesure tensionnelle permet d’obtenir plusieurs valeurs de tension artérielle à différents moments de la journée, sur quelques jours, en supprimant l’effet » blouse blanche » c’est à dire une augmentation passagère de la tension artérielle lorsqu’elle est prise par un médecin. Quant à la mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA), elle sert à rechercher des variations tensionnelles au cours de la journée, pendant les activités habituelles.

Les appareils les plus fiables

La tension peut se prendre avec deux types d’appareil que vous trouvez en pharmacie :
  • Un tensiomètre que vous mettez au poignet.
  • Un appareil que vous mettez autour du bras.
Selon le Dr Patrick Assyag, cardiologue, l’appareil le plus fiable est clairement le tensiomètre de bras, muni d’un brassard adapté à l’épaisseur et à la longueur de votre bras. Tout simplement parce que le bras est au même niveau que le cœur, ce qui permettra une mesure plus précise. En revanche, les appareils à placer sur le poignet présentent un risque d’erreur plus élevé. Pour en choisir un de bonne qualité, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Ils vous renseigneront aussi sur le mode d’emploi. Si vous l’achetez sur internet, vérifiez bien qu’ils bénéficient du marquage CE et soit homologué par l’ANSM, l’agence nationale de sécurité du médicament. Pour une mesure plus fiable de la tension artérielle, privilégiez un tensiomètre électronique de bras (muni d’un brassard adapté à l’épaisseur et à la longueur de votre bras). En effet, les appareils à placer sur le poignet présentent un risque d’erreur de positionnement plus élevé.
Les appareils les plus fiables
Certains tensiomètres mesurent le rythme cardiaque. Le chiffre de fréquence cardiaque apparaît en complément des chiffres de la tension artérielle. D’autres, enfin, sont munis d’une mémoire qui enregistre toutes les valeurs relevées. Pour en choisir un de bonne qualité, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Ils vous renseigneront aussi sur le mode d’emploi.

Comment avoir le bon geste avec son appareil ?

Assurez-vous d’avoir la bonne taille de brassard

Assurez-vous d'avoir la bonne taille de brassard
Un brassard de taille standard pour prendre la tension artérielle acheté en pharmacie convient à la plupart des adultes. Cependant, si vous avez un bras particulièrement mince ou large ou si vous voulez prendre la tension artérielle d’un enfant, vous allez avoir besoin d’une taille différente. Vérifiez la taille du brassard avant de l’acheter. Vérifiez la ligne de l’index. Comment prendre sa tension artérielle manuellement ? C’est une ligne sur le brassard qui vous indique s’il va vous aller . Une fois qu’il se trouve sur le bras du patient, vous saurez si la circonférence de son bras se trouve dans la fourchette de l’index. Si vous n’utilisez pas la bonne taille de brassard, vous pourriez vous retrouver avec des mesures faussées.

Comment avoir le bon geste avec son appareil ?

Pour les bons gestes, le site AMELI.fr explique bien comment prendre convenablement votre tension. À chaque fois, procédez selon les étapes suivantes :
Asseyez–vous confortablement sur une chaise, au calme, pendant 5 minutes.Avec un tensiomètre de bras, le brassard doit être positionné sur le biceps, à même la peau ou sur une chemise fine. L’avant-bras est simplement posé sur une table de façon à ce que le coude soit au niveau du cœur. Le brassard se gonfle, puis se dégonfle automatiquement. Comment prendre sa tension artérielle manuellement ? Pendant la mesure, vous ne devez ni parler, ni bouger, ni serrer le poing. Pour la mesure au poignet, il faut surélever légèrement le poignet pour le mettre au même niveau que votre cœur. Il est conseillé de prendre ces mesures selon la « règle de trois ».
  • Réaliser 3 mesures espacées de quelques minutes (10 minutes selon le docteur Assyag) le matin avant le petit–déjeuner et avant d’avoir pris vos médicaments. Par exemple, 8h-8h10-8h20.
  • Effectuer également 3 mesures espacées d’une dizaine de minutes le soir avant de vous coucher.
  • Répéter ces mesures pendant 3 jours de suite.
    Évitez les facteurs qui pourraient faire augmenter votre tension artérielle

    Évitez les facteurs qui pourraient faire augmenter votre tension artérielle

Certains troubles peuvent faire augmenter temporairement la tension artérielle. Pour obtenir une mesure exacte, vous ou le patient devez éviter ces situations avant de mesurer la tension artérielle. Voici quelques facteurs qui peuvent affecter la pression artérielle : le stress, le tabagisme, les exercices physiques, le temps froid, l’estomac plein, la vessie pleine, la caféine et certains médicaments. La pression sanguine peut changer pendant la journée. Si vous devez vérifier régulièrement la pression artérielle de quelqu’un, essayez de le faire au même moment de la journée à chaque fois.

Trouvez un lieu calme

Vous allez devoir écouter vos battements cardiaques ou ceux du patient, c’est pourquoi il vaudrait mieux que vous vous trouviez un lieu calme. Cela permettra aussi à la personne qui se fait vérifier la tension de se sentir plus calme et détendue au lieu de se sentir stressée. Vous obtiendrez alors une mesure plus exacte.

Mettez-vous à l’aise

Puisque le stress physique peut affecter la lecture de la tension artérielle, vous ou le patient devez vous mettre à l’aise. Par exemple, allez aux toilettes avant de prendre votre tension. Il vaudrait mieux aussi que vous vous teniez au chaud. Trouvez une pièce chaude ou s’il fait froid dans la pièce, portez des vêtements supplémentaires pour vous tenir chaud. En plus, si vous avez mal à la tête ou autre part, essayez de réduire ou de soulager cette douleur avant de prendre votre tension artérielle.

Retirez les manches trop serrées

Roulez la manche gauche ou changez même de chemise pour exposer le haut de votre bras. Comment prendre sa tension artérielle manuellement ? La tension artérielle doit être mesurée au niveau du bras gauche, c’est pourquoi vous devez retirer la manche sur le haut du bras gauche.

Reposez-vous pendant 5 à 10 minutes

Comment prendre sa tension artérielle manuellement ?
Ce repos vous assurera que votre cœur et votre tension artérielle ont le temps de se stabiliser avant de prendre les mesures

Trouvez un lieu confortable et adéquat pour prendre votre tension artérielle

Asseyez -vous sur une chaise près d’une table. Reposez votre bras gauche sur la table. Positionnez votre bras gauche pour qu’il se trouve au-dessus du niveau de votre cœur. Maintenez la paume de la main gauche tournée vers le haut. Asseyez-vous droit. Votre dos doit se trouver contre le dossier de la chaise et vos jambes ne doivent pas être croisées.

Trouvez votre pouls

Posez votre index et votre majeur vers le centre de l’intérieur de votre coude. En appuyant doucement, vous devriez sentir le pouls de l’artère brachiale.Si vous avez du mal à trouver votre pouls, posez la tête du stéthoscope (la partie ronde au bout du tube) sur cette zone et écoutez jusqu’à ce que vous puissiez entendre les battements de votre cœur.

Enroulez le brassard autour de votre bras

Insérez l’extrémité du brassard à travers la bouche métallique et glissez-le sur le haut de votre bras. Le brassard devrait se trouver à environ 2 ou 3 cm au-dessus du coude et il devrait être bien serré sur le bras. Assurez-vous de ne pas vous pincer la peau avec le brassard pendant que vous l’installez. Le brassard devrait présenter une partie en velcro, c’est là où vous allez le refermer.

Vérifiez que le brassard est bien serré en glissant deux doigts en dessous

Comment prendre sa tension artérielle manuellement ?
Si vous pouvez faire passer le bout de vos deux doigts sous le bord du brassard, mais si vous ne pouvez pas les enfoncer plus loin sous le brassard, il est suffisamment serré. Si vous pouvez glisser toute la longueur de vos doigts sous le brassard, vous devez l’ouvrir de nouveau et le serrer un peu plus.

Faites glisser la tête du stéthoscope sous le brassard

La tête doit être posée à plat sur le bras et la partie plate et large doit être en contact sur le bras. Elle doit être positionnée directement sur le pouls de l’artère brachiale que vous avez trouvée plus tôt. Mettez aussi les écouteurs du stéthoscope dans vos oreilles. Les écouteurs doivent être tournés en avant et pointer vers le bout de votre nez.

Installez la jauge et la pompe

La jauge doit être installée là où vous pouvez la voir . Maintenez la jauge doucement dans la paume de votre main pour prendre votre tension artérielle. Si vous prenez la tension de quelqu’un d’autre, vous pouvez maintenir la jauge de la façon que vous voulez du moment que vous pouvez la voir clairement. Vous devez tenir la pompe dans la main droite. Tournez la vis de la pompe dans le sens des aiguilles d’une montre pour fermer l’arrivée d’air si cela est nécessaire.

Gonflez le brassard

Appuyez rapidement sur la pompe jusqu’à ce que vous n’entendiez plus le son du pouls dans le stéthoscope. Arrêtez-vous dès que la jauge indique 30 à 40 mmHg au-dessus de votre tension artérielle normale. Si vous ne connaissez pas votre tension artérielle normale, gonflez le brassard jusqu’à ce que vous obteniez une lecture de 160 à 180 mmHg sur la jauge.

Dégonflez le brassard

Ouvrez la valve d’arrivée d’air en dévissant la vis dans le sens inverse des aiguilles d »une montre. Laissez le brassard se dégonfler petit à petit. La jauge devrait montrer une perte de 2 mm ou de deux lignes par seconde.
Dégonflez le brassard

Prenez la mesure de la tension systolique

Notez la mesure sur la jauge au moment précis où vous entendez de nouveau le cœur. Cette mesure est la tension systolique. Comment prendre sa tension artérielle manuellement ? La tension systolique se réfère à la force exercée par le sang contre les parois des artères pendant que le cœur bat . C’est la tension artérielle produite lorsque le cœur se contracte.

Prenez la mesure de la tension diastolique

Notez la mesure sur la jauge au moment précis où le son des battements cardiaques disparait. Cette mesure est la tension diastolique. La tension artérielle diastolique se réfère à la pression artérielle entre chaque battement cardiaque .

Reposez-vous et recommencez le test

Laissez le brassard se dégonfler complètement. Après plusieurs minutes, suivez les mêmes étapes pour prendre une autre mesure. Si votre tension artérielle est toujours élevée, envisagez de comparer avec des mesures prises sur l’autre bras. Il est possible de faire des erreurs en prenant votre tension artérielle, surtout si vous n’avez pas l’habitude de le faire, c’est pourquoi il est important de vérifier les mesures que vous avez prises en en prenant une deuxième.

Comment savoir si la tension est normale ?

L’écran du tensiomètre affiche deux valeurs exprimées en millimètres de mercure (mm Hg). Vous notez soigneusement ces valeurs sur une feuille, en précisant le jour, le moment de la mesure, et l’heure de prise de vos médicaments, si vous en prenez. Ensuite vous communiquez ces 18 mesures à votre médecin pour qu’il puisse en calculer la moyenne. Une tension est dite « normale » lorsqu’elle est inférieure à 13,5/8,5 (chiffres qui s’affichent 135/85) en moyenne. La tension artérielle varie tout au long de la journée, selon votre activité, votre niveau de stress, et si vous parlez ou bougez pendant la mesure. Ce qui compte donc pour les médecins est la moyenne de toutes ces mesures. Ne vous inquiétez pas, un chiffre élevé, s’il est isolé, ne peut être interprété comme anormal. Cette mesure trop élevée reflète, la plupart du temps, un moment de fatigue ou de stress.
Comment savoir si la tension est normale ?
En revanche, face à des symptômes d’apparition brutale (paralysie faciale, perte de force dans un bras ou une jambe, trouble de la parole …), et si vous atteignez des chiffres comme 155/160 sur 110 il faut absolument appeler votre médecin .

Sachez reconnaitre la préhypertension

La préhypertension n’est pas nécessairement dangereuse en elle-même, mais une personne qui souffre de préhypertension prend le risque de développer de l’hypertension dans le futur. Un adulte qui présente de la préhypertension aura une tension artérielle systolique comprise entre 120 et 139 mmHg et une tension diastolique comprise entre 80 et 89 mmHg. Discutez avec votre médecin à propos des changements que vous pouvez faire au niveau de votre alimentation et de vos exercices physiques pour faire tomber votre tension sanguine.

Sachez reconnaitre les signes du premier stade de l’hypertension

Pendant le premier stade de l’hypertension, la tension systolique de l’adulte est comprise entre 140 et 159 mmHg. La tension diastolique est comprise entre 90 et 99 mmHg.L’hypertension demande des soins médicaux. Comment prendre sa tension artérielle manuellement ? Prenez rendez-vous avec votre médecin pour qu’il puisse vous prescrire des médicaments pour soigner l’hypertension.

Essayez de déterminer si vous souffrez du deuxième stade de l’hypertension

C’est un trouble grave qui demande des soins médicaux immédiats. Si votre tension systolique dépasse les 160 mmHg et si votre tension diastolique dépasse les 100 mmHg, vous souffrez du deuxième stade d’hypertension.

Sachez aussi que la pression sanguine peut être basse

Si votre tension systolique reste aux alentours des 85 mmHg et si votre tension diastolique reste autour des 55 mmHg, votre tension artérielle pourrait être trop basse . Parmi les symptômes de la tension artérielle basse, on retrouve des étourdissements, des vertiges, de la déshydratation, un manque de concentration, des problèmes de vision, des nausées, de la fatigue, une dépression, des mouvements respiratoires rapides et une peau moite. Comment prendre sa tension artérielle manuellement ? Discutez avec votre médecin pour trouver des raisons possibles à la baisse de votre tension artérielle et des solutions pour la refaire monter.
Sachez aussi que la pression sanguine peut être basse

Consultez un médecin si vous pensez souffrir d’un des stades de l’hypertension ou de tension artérielle basse

Votre médecin va la mesurer une nouvelle fois pour être sûr de votre mesure. Si vous souffrez d’hypertension ou de préhypertension, votre médecin vous donnera des conseils pour la faire baisser. Il vous faudra peut-être changer d’habitudes si vous souffrez de préhypertension ou prendre des médicaments si vous souffrez d’hypertension.Le médecin pourrait aussi vous faire passer des analyses pour trouver des troubles qui pourraient affecter la tension artérielle, surtout si vous prenez déjà des médicaments. Si vous prenez déjà des médicaments à cause de votre tension artérielle, votre médecin vous suggèrera de suivre une thérapie ou de faire d’autres analyses pour trouver un trouble qui pourrait empêcher les médicaments de faire leur effet.

La mesure ambulatoire de la pression artérielle

L’appareil de MAPA est posé au cabinet du cardiologue. Il comprend un boîtier électronique, porté à la ceinture ou en bandoulière. Celui–ci est relié à un brassard placé sur votre bras, qui se gonfle automatiquement régulièrement (tous les quarts d’heure environ). Les mesures de tension artérielle correspondantes sont enregistrées dans l’appareil, pour être analysées par le médecin spécialiste.
Pendant les 24 heures de l’examen, pensez à noter précisément sur une feuille :
  • l’heure et la nature de vos différentes activités (travail, repas, sport, loisirs, repos, sommeil) ;
  • les éventuels symptômes ressentis (essoufflement, douleur, etc.) ;
  • les heures de prise de votre traitement, le cas échéant.

Des applications pour aider dans ce suivi ?

Il n’est pas forcément évident de suivre sa tension seul. Pour vous aider, il existe des applications pour faciliter l’automesure. Comment prendre sa tension artérielle manuellement ? Ces outils sont cependant là pour vous aider et ne remplacent en aucun cas le travail d’un médecin. L’application et le site internet Hy-Result croise les mesures de votre tension artérielle avec vos données de profil (âge, sexe, poids, traitement, consommation de tabac…), ensuite cela vous donne une interprétation de vos résultats, exprimée sous la forme d’un schéma avec un code couleur. Une autre application a été mise en place par des spécialistes de l’hypertension. Elle ne réalise pas de diagnostic médical, mais elle donne des conseils personnalisés et émet une alerte en cas de tension artérielle trop élevée.
Comment prendre sa tension artérielle manuellement ?

En cas d’hypertension, votre médecin peut vous prescrire un traitement anti hypertenseur, et surtout des conseils à suivre : réduire le sel, manger mieux, boire au moins 1,5 litres d’eau par jour bouger plus. L’hypertension est à surveiller attentivement car les conséquences peuvent être graves.


En savoir plus sur JeunInfo

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur JeunInfo

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Retour en haut