Devenir humoriste

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment devenir humoriste ?

Devenir humoriste : souhaitez-vous devenir un grand humoriste ? Sachez qu’une bonne blague se base sur trois principes, le public, le timing et le comédien. Un humoriste vit, en partie, de ses représentations appelées également one-man-show ou one-woman-show. Il sillonne la France et les pays étrangers pour se produire sur les scènes de spectacle et rencontrer son public à l’affut de nouvelles histoires pleines d’humour. Beaucoup de passionnés et passionnées du théâtre peuvent se demander comment devenir comédien ou comédienne . Connaître quelles sont les étapes principales pour débuter dans ce métier, vous permettra de savoir si ce domaine d’activité vous conviendrait et si vous pensez être capable de maintenir ce rythme de vie. Ainsi, vous pourrez planifier votre future, vous orienter vers une école en particulier et travailler vos compétences professionnelles pour débuter cette carrière artistique.Il peut être très difficile de réussir dans le monde de l’humour, mais ce peut également être très amusant et satisfaisant. Si vous souhaitez devenir humoriste amateur ou professionnel, vous devez commencer par composer une liste courte de blagues qui peut vous faire tenir au moins 5 min.

Travaillez sur votre façon de les présenter sur scène, votre timing comique et votre personnage. Vous pouvez commencer par participer à des scènes ouvertes hebdomadaires. En général, les spectateurs y sont assez gentils. Si vous souhaitez aller plus loin, il faudra contacter des responsables de salles de spectacles et trouver des façons d’y faire des représentations.

Qu’est-ce qu’un humoriste ?

Un comédien ou une comédienne est un professionnel qui interprète des personnages pour divertir le public au cinéma, au théâtre, à la télévision et dans d’autres lieux d’art de la scène. Ces artistes travaillent dans des studios de production, des théâtres, sur un lieu de tournage spécifique, mais ils peuvent aussi se produire en voix-off. Les comédiens et les comédiennes doivent être capables d’incarner différents personnages dans le but de convaincre et d’émouvoir le public.

Quel est le rôle d’un humoriste ?

Véritable acteur, l’humoriste monte sur scène pour partager avec son public un spectacle où humour et prise de conscience s’entremêlent. Le rire devient ici un art et permet d’aborder des sujets sensibles voir tabous. Les humoristes, nommés également comiques, travaillent durant de longs mois chaque sketch faisant partie du spectacle d’humour. Ils montent sur scène seuls ou au sein d’une troupe. L’exercice de leur métier ne s’arrête donc pas sur les planches. L’humoriste professionnel ou amateur doit passer parfois par les studios d’enregistrement ou les plateaux télé avec l’espoir de devenir un humoriste français reconnu. Le café-théâtre est un de ses terrains de jeu.

Quelles sont les qualités requises pour devenir humoriste ?Devenir humoriste

S’il y a une qualité à posséder et à travailler pour devenir humoriste, c’est certainement l’autodérision. En effet, les adeptes du stand up, ou autres formes d’arts mêlant humour et prise de position ont tout intérêt à réussir à rire d’eux-mêmes pour le plaisir de leur public. Faire rire des spectateurs venus pour passer un bon moment demande une certaine humilité avec une bonne dose de répartie. Même si les sketchs sont écrits à l’avance, il n’est pas rare que le public assistant au spectacle se prenne au jeu et interpelle l’humoriste en pleine représentation. Il lui faut alors être réactif et toujours sur le qui-vive. Ce métier demande également une certaine rigueur. Le laisser-aller n’a pas sa place. Pour se produire à terme sur de grandes scènes comme le Marrakech du rire, l’humoriste en devenir doit s’astreindre à des heures d’écriture, mais aussi de pratique, comme un comédien le ferait pour la préparation d’une pièce de théâtre.

Les qualités attendues pour devenir humoriste sont donc variées : créativité, passion, vivacité d’esprit, rigueur et persévérance.  Step by step, l’humoriste apprenti prend ses marques en montant sur des scènes de plus en plus importantes et en variant son exercice du métier en mêlant plusieurs arts (vidéos, enregistrements audio, danse, chant, etc.).

Quelle est la différence entre un comédien et un acteur ?

Le métier de comédien et celui d’acteur sont deux métiers quasiment équivalents. Cependant, la différence entre ces deux professions se distingue dans l’interprétation du personnage. En effet, le comédien ou la comédienne devra s’immerger dans son rôle, afin de s’imprégner de son caractère. En quelque sorte, il va oublier sa propre personnalité pour incarner son rôle. L’acteur ou l’actrice mettra en avant son charisme et sa prestance. Indépendamment du caractère interprété, les caractères de ce professionnel pourront être reconnu. Alain Delon est un exemple parfait du métier d’acteur.

Il est commun de retrouver des caractéristiques que le définissent dans plusieurs de ses films, comme sa manière de parler, son jargon ainsi que certaines de ses postures.

Quelles sont les responsabilités quotidiennes d’un humoriste ?

Le métier de comédien et de comédienne étant très vaste, il implique un nombre varié de responsabilités quotidiennes, en voici quelques-unes :Devenir humoriste

  • assister à des auditions et à des castings ;
  • étudier et répéter les scripts ;
  • connaître son personnage à la perfection ;
  • comprendre et transmettre de façon réaliste les émotions impliquées ;
  • faire des recherches sur le personnage en question ou sur la période jouée ;
  • servir de porte-parole ;
  • effectuer un travail personnel pour correspondre au profil du personnage.

Comment devenir humoriste

L’humour est un brise-glace. Il rapproche les gens et les fait se sentir bien. Il soulage la douleur et transforme la façon dont les gens regardent le monde. Il existe d’innombrables formes d’humour qui feront de vous un humoriste à succès. Seulement, les places sont peu nombreuses. Écrire un spectacle, monter sur scène et faire rire tout un public demande de maitriser l’art de l’humour à la perfection.Tant que l’envie et la passion sont présentes, devenir humoriste est atteignable à tout âge. En suivant les étapes mentionnées ci-dessous, il vous sera plus simple d’accéder au trône de l’humour.

Placez bien vos blagues !

Il y a de bons et de mauvais moments pour les dire, comme quand elles sont trop connues de vos auditeurs ou qu’ils ne veulent pas rire de tel ou tel sujet.

Habillez-vous comme un comédien rigolo

Comment devenir humoriste : votre habillage représente votre personnalité pour le public. Essayez de toujours porter des t-shirts portant des slogans ou des dessins humoristiques. Vous pouvez en trouver n’importe où, chez Bershka par exemple, mais essayez tout de même d’éviter des lieux trop classes comme Massimo Dutti ou Zara. Si vous ne pouvez pas vous permettre du Bershka, essayez d’obtenir des vêtements issus de magasins qui proposent des vêtements funs.

Racontez une blague dans laquelle vos auditeurs peuvent se retrouver

Mais vous devez toujours ajouter de l’humour et du style dans vos récits, vous devez toujours raconter vos blagues avec un ton approprié.

Ne vous limitez pas à un seul sujet, car au bout d’un moment cela perdra de son tranchant et les gens risquent de s’ennuyer ou de penser à autre chose

Essayez donc de changer régulièrement de sujet pour garder l’attention du public.

Aimer faire rireAimer faire rire

Le métier d’humoriste n’est pas une profession courante. C’est un métier de passion qui, sans cette envie irrépressible de faire rire, ne vous mènera à rien. L’humour est un art. Et comme tout art, il doit être apprécié et ressenti par son auteur. De cette manière, lors de l’écriture de vos sketchs, votre gestuelle et votre éloquence paraitront naturelles. Autrement, une frustration de votre public pourrait s’installer. Tout porte à croire qu’un artiste qui n’aime pas faire rire ne fera pas de l’humour son métier.

Effectuez une formation en ligne spécialisée dans l’humour

Vous savez désormais que l’humour est un art que vous appréciez. La solution la plus simple pour devenir humoriste est de vous former. On pourrait croire que l’humour est un talent inné. Ce n’est en réalité pas le cas, les acteurs et les chanteurs les plus célèbres suivent encore des cours de comédie. Suivre une formation pour devenir humoriste vous permet de développer vos compétences et votre technique en matière d’humour. Souvent réalisés par des professionnels des arts du spectacle, ces cours vous instruisent sur les techniques d’écriture de blagues et d’art de la scène. Vous retrouverez dans les exercices scéniques, des techniques pour améliorer votre présence et votre aisance devant un public. Tous deux sont importants pour rendre votre show inoubliable. Il est important de noter que suivre une formation n’est pas une condition absolue pour devenir humoriste.

Certaines personnes peuvent réussir sans avoir suivi de formation spécifique, mais pour la plupart, une formation peut être très utile pour développer ses compétences et sa carrière.

Prenez des cours de théâtre

Comment devenir humoriste : tout comme le suivi d’une formation en ligne, prendre des cours de théâtre permet d’affirmer votre appétence pour l’humour. Le théâtre est un magnifique terrain de jeu pour apprendre le métier d’humoriste. Vous y développerez des compétences d’orateur, d’improvisateur et de comédien. De plus, le théâtre implique de se mettre en scène et d’interpréter différents rôles, ce qui vous apprendra à mieux vous exprimer en public. De plus, avec le temps, vous pourriez trouver des partenaires d’humour et écrire un spectacle en équipe comme ce fut le cas par exemple, en France, des Inconnus. Il existe de nombreux clubs de théâtre dans l’hexagone. De ce fait, vous ne devriez pas avoir de mal à trouver une école à la hauteur de vos attentes.

Lisez des livresLisez des livres

Les livres sont intéressants dans tous les domaines : pour apprendre un sujet ou juste vous divertir. En humour, vous trouverez des livres de plusieurs types :

  • des Bandes Dessinées aux livres classiques, les images et les répliques peuvent être une belle source d’inspiration.
  • Les livres plus universitaires qui sont rédigés uniquement dans un but d’apprentissage.

Après la lecture de ces deux types de livres, il vous sera plus aisé de comprendre les mécanismes de l’humour.

Notez vos blagues et vos idées de sketch

À moins d’exceller dans l’art de l’improvisation, il est complexe de vous présenter sur scène sans préparation. Lorsque vous vous produirez sur scène, vous aurez besoin d’avoir un stock de blagues pour divertir votre public. Il est possible de rédiger vos blagues 5 minutes avant votre spectacle, mais entre nous, vous risquez d’oublier la plupart des idées retenues les jours précédents. Afin de retenir le plus d’idées possibles, il n’est pas rare de voir les humoristes accompagnés d’un carnet de note. De cette manière, lorsqu’une situation inspirante se produit sous vos yeux, vous pourrez vous en souvenir. Et puis, quand vous serez prêt, vous pourrez commencer l’écriture de votre premier one man show.

Étudiez d’autres humoristes

Pour devenir humoriste professionnel, une technique consiste à vous inspirer des humoristes ayant déjà fait leurs preuves. En étudiant leur gestuelle, leur comportement, leur mode d’expression et leur style d’humour, vous progresserez dans votre technique. D’ailleurs, même les grands humoristes continuent de s’inspirer des autres. La même chose se produit lors des matchs de football, l’équipe adverse étudie votre manière de jouer et se perfectionne pour la vaincre. Ici, le but n’est pas de battre une équipe mais de vous inspirer de ce qui est déjà proposé. Et ne vous cantonnez pas à un seul pays. Par exemple, la scène comique aux États-Unis regorge de talents aussi drôles que Kevin Hart.Vous en apprendrez énormément en regardant et en écoutant des humoristes plus expérimentés que vous. Assistez à des spectacles d’humour le plus souvent possible et regardez tous les one-man-shows comiques que vous trouvez en ligne.

Observez attentivement ces personnes. Notez comment elles gèrent le temps dans leur blagues, comment elles passent d’un sujet à un autre et quelles semblent être leurs sources d’inspiration.

Trouver votre styleTrouver votre style

Pour vous faire une place parmi les humoristes de renom, il est important de travailler votre style. Le type d’humour pratiqué et la manière de l’exercer vous démarquent des autres comédiens. L’humour absurde, l’humour noir, l’autodérision, le comique des gestes ou le grotesque, font partie des familles d’humour qu’on aperçoit lors des spectacles. Chacun de ses humours a sa particularité. L’humour noir par exemple est une forme d’humour impliquant des sujets sensibles, rendant la plaisanterie comme offensante, dure, horrible. D’autres, comme l’autodérision est le fait de rire de soi-même. Le choix d’un style plutôt qu’un autre se fait en fonction de vos ressentis. Une fois celui-ci choisi, le public concerné s’identifiera naturellement à votre humour.

Testez vos blagues dans des comédies clubs

Les comédies clubs sont des lieux de détentes ou des artistes amateurs et professionnels viennent s’essayer à l’art de l’humour ou tester de nouvelles vannes. Avec les années, le nombre de comédies club n’a cessé d’augmenter. Entre le “Jamel Comedy Club” ou le “Paname Café”, le choix ne manque pas. Cette salle de fêtes et de spectacles est devenue indispensable aux futurs humoristes. Essayer vos blagues dans ce genre d’établissement peut vous éviter de subir un bide devant un public plus important. De cette manière, vous pourrez supprimer ou améliorer vos répliques en fonction de la réaction du public.

Ayez du second degré

Le second degré est l’arme principale du parfait humoriste. Sur scène, il peut vous arriver un tas de péripéties : une glissade, une erreur dans votre texte, un tacle de la part du public. Le second degré vous aidera à rebondir sur tous types de situation. Autrement, une réaction au premier degré pourrait braquer votre audience et fermer les rires.

Montrez-vous

Vous montrer est la clé pour réussir dans le stand up. Que ce soit à la télé, à la radio ou sur internet, le public doit se souvenir de vous. Plus vous votre notoriété grandira, plus le nombre de propositions pour jouer dans des spectacles, au cinéma ou dans des festivals augmentera. Par ailleurs, il n’y a pas de “meilleures” façons de se montrer. Le plus important est de vous lancer. Peu importe si le canal que vous choisissez est une émission de télévision, ou un concours d’humoristes.

Les qualités d’un bon humoriste

Le sens de l’humour est la qualité principale de tous les humoristes. Mais ce n’est pas la seule qualité. Chaque artiste qui crée un spectacle de toute pièce maitrise l’art de la mise en scène. Ils savent raconter des histoires, user d’une gestuelle unique et capter l’attention de leur audience. Par ailleurs, la créativité est aussi une qualité importante de l’humoriste. Un spectacle qui vit est un spectacle qui sait se renouveler.

L’évolution de carrière d’un humoristeL’évolution de carrière d’un humoriste

Lors de sa carrière, un humoriste aura la chance de participer à de nombreux projets audiovisuels à conditions que sa réputation le permette. Apparition au cinéma, création de one man show, participation à des festivals, ces possibilités d’évolution sont grandes. De plus, il aura l’occasion de rencontrer d’autre personne du secteur audiovisuel (producteur, réalisateur, directeur de casting, comédiens…). Le début de carrière d’un humoriste peut être compliqué : c’est un parfait inconnu, ses blagues sont pauvres et son réseau est proche du néant. En revanche, avec beaucoup de travail, sa notoriété commencera à augmenter pas à pas.

Développer vos compétences professionnelles

Il y a bien évidemment des compétences qui sont propres au métier de comédien et de comédienne. Les connaître vous donnera la possibilité de les travailler et de les améliorer afin d’être plus performant dans votre métier, mais aussi de les mettre en avant dans votre CV. Voici une liste qui regroupe dix aptitudes requises pour devenir comédien ou comédienne et dont vous pouvez vous en inspirer :

  1. Persévérance
  2. Bonne mémoire et capacité à apprendre ses lignes
  3. Créativité
  4. Solides compétences en communication
  5. Connaissances techniques
  6. Capacité à travailler en équipe, mais aussi de manière individuelle
  7. Expérience dans l’improvisation
  8. Compétences en termes d’adaptabilité, notamment lors de période de travail intense ou d’horaires décalés
  9. Culture cinématographique et théâtrale
  10. Capable de prendre la parole en public

Notez toutes vos idées

Écrivez-les dans un carnet. Inscrivez toutes les idées amusantes qui vous traversent la tête ainsi que les choses étranges qui se produisent et qui vous font rire. Vous n’avez pas encore besoin d’écrire des blagues complètes. Contentez-vous de prendre note de situations, de phrases ou d’anecdotes personnelles de votre passé qui vous semblent amusantes et que vous pouvez potentiellement exploiter pour créer des blagues par la suite  . Si vous ne voulez pas emporter un carnet partout avec vous, de nombreux smartphones ont une application de prise de notes.

Créez une blagueCréez une blague

Basez-la sur une idée amusante ou deux. Une fois que vous avez noté les choses que vous trouvez drôles, commencez à écrire des blagues et des anecdotes plus longues en partant de vos idées. Cherchez des façons de les présenter de manière surprenante, inattendue ou étrange. Une technique souvent employée dans l’humour sur scène consiste à emmener le public dans une direction, ensuite inverser ce à quoi il s’attendait au moment de la chute de manière à le surprendre. Répétez ce procédé plusieurs fois. Étoffez une idée drôle issue d’une observation, associez-la à d’autres idées amusantes semblables et écrivez une blague ou une anecdote complète . Par exemple, si vous avez noté que vous détestez vous retrouver dans les embouteillages et que le lendemain soir, vous avez eu un rendez-vous amoureux qui s’est mal passé, vous pouvez écrire une blague sur le fait que les embouteillages et les mauvais rencards semblent toujours aller de pair dans votre ville.

Organisez vos idées

Une fois que vous avez écrit vingt à trente blagues ou une poignée d’anecdotes amusantes que vous souhaitez raconter, commencez à réfléchir à l’ordre dans lequel elles s’enchaineront. Cela vous aidera à donner une structure logique à l’ensemble . Choisissez de grosses blagues pour ouvrir et clôturer le spectacle. Vous devez commencer et terminer par les meilleures. Si vous démarrez de façon très drôle et ne terminez pas de façon aussi amusante, le public sera déçu  . Par exemple, si vous commencez par raconter une blague sur votre enfance, vous pouvez donner une structure plus ou moins autobiographique à votre spectacle et enchainer avec une blague au sujet de votre adolescence ou de votre scolarité au lycée. Lorsque vous commencez dans le monde de l’humour, vous pouvez faire un numéro assez court. 5 min peuvent être suffisantes.

Au début, ce n’est pas grave s’il y a quelques blagues médiocres au milieu du spectacle. Observez la façon dont les spectateurs réagissent à vos blagues et adaptez-les en fonction de ces réactions.

Choisissez un style

Bien entendu, un bon contenu est indispensable pour réussir en tant qu’humoriste, mais si vous restez immobile et racontez chaque blague de façon monotone, ce ne sera pas très drôle (à moins que vous cultiviez ce type de personnage sur scène). Pour bien transmettre votre humour et faire rire le public, choisissez un style de mise en scène qui correspond à ce que vous racontez et à votre personnalité. Certains humoristes choisissent d’être presque fous sur scène et sautent partout avec une énergie débordante. D’autres sont pince-sans-rire et enchainent leurs blagues sans modifier leur expression faciale ou le ton de leur voix.

Vous pouvez aussi choisir la voie de l’autodérision en vous moquant de vous-même et de vos expériences personnelles dans la majorité de vos blagues.

Coordonnez mouvements et expressionsCoordonnez mouvements et expressions

Les humoristes qui ont du succès emploient généralement des gestes avec leurs mains, des expressions faciales et des mouvements corporels précis pour faire rire leur public. Décidez ce que vous allez faire de votre visage et de votre corps. Vous pouvez vous déplacer sur scène de façon dynamique ou bien vous limiter à des mouvements beaucoup plus subtils. Par exemple, vous pouvez gesticuler pour insister sur ce que vous dites. Certains humoristes incorporent même le micro ou son pied dans leur spectacle. Par exemple, vous pouvez tapoter le micro contre votre paume ou le sol pour vous servir du son produit. Pour ce qui est de votre visage, vous pouvez faire la grimace à certains moments afin d’accentuer des éléments inattendus ou ridicules.

Vous pouvez aussi garder une expression impassible pendant tout le spectacle afin que votre absence crée un contraste avec l’humour de vos blagues.

Entrainez-vous

Apprenez votre contenu par cœur et répétez-le. Il peut être difficile de tout mémoriser, mais cela vous aidera lorsque vous serez sur scène. Si vous oubliez vos blagues en plein milieu ou devez lire des anecdotes sur une feuille, vous ne ferez pas rire vos spectateurs. Répétez le spectacle entier jusqu’à ce que vous le connaissiez sur le bout des doigts. Répétez-le devant une glace chez vous, lorsque vous êtes au volant et lorsque vous êtes sous la douche  . N’hésitez pas à apporter des modifications aux blagues ou à l’ordre. Si vous vous rendez compte qu’il y a une ou deux blagues qui sont moins drôles que les autres en répétant, retirez-les ou bien échangez leur place avec du contenu plus amusant.

Demandez des avis

Une fois que vous pensez que votre contenu est drôle et bien structuré et que vous pouvez le présenter sans consulter vos notes, il est temps de recueillir des avis. Présentez votre spectacle à des amis ou à des membres de votre famille qui acceptent de vous regarder. Écoutez ce qu’ils en pensent et prenez en compte tout ce qu’ils vous disent. Cela peut vous aider à mieux vous préparer pour présenter votre spectacle à un public dans une salle bondée.

Profitez de scènes ouvertes

Commencez à vous y produire dès que possible. La seule façon de faire des progrès est de présenter votre spectacle à un vrai public. Les scènes ouvertes sont excellentes pour vous lancer. En général, elles sont gratuites, ne mettent pas trop de pression sur les artistes et encouragent les débutants à essayer de nouvelles choses. S’il y a une scène ouverte qui convient aux spectacles d’humour dans votre ville, renseignez-vous sur les dates auxquelles vous pouvez vous inscrire  . Il y a souvent des scènes ouvertes dans les bars, les cafés et certaines salles de concerts.Devenir humoriste

 « Si vous voulez devenir bon en spectacle d’humour, vous devez vous entrainer. Faites une recherche en ligne et demandez à des humoristes du coin où vous pouvez trouver des scènes ouvertes autour de chez vous. Cependant, ne vous souciez pas trop de produire un spectacle parfait au début. Tout le monde rate à un moment ou à un autre, mais si vous continuez de faire des efforts, vous commencerez à augmenter votre confiance en vous et à faire rire les gens. »

Incarnez votre personnage

Lorsque vous commencerez à vous produire en public, il vous faudra une voix et un personnage comiques qui vous serviront à raconter vos blagues. Par exemple, vous pouvez être pince-sans-rire ou employer le comique de geste pour amuser vos spectateurs. Identifiez la voix et le personnage qui correspondent le mieux à votre type d’humour. De nombreux humoristes débutants pensent que c’est une bonne idée d’imiter des professionnels connus, mais en réalité, il vaut mieux être vous-même. Si vous essayez de reproduire le style d’un(e) humoriste connu(e) (comme Florence Foresti, Jamel Debbouze ou Coluche), vous semblerez manquer d’originalité ou d’imagination.

Rencontrez d’autres humoristes

Comme pour n’importe quel loisir ou métier, il est important de vous faire un bon réseau ainsi que des amis pour vous faire remarquer. Essayez d’établir des liens avec d’autres humoristes et même avec des responsables de salles de spectacles et des organisateurs d’évènements  . Si vous voyez un humoriste plus connu, présentez-vous et dites quelque chose comme : « Je vous ai vu faire pas mal de spectacles d’humour dans la ville. Connaissez-vous de bons endroits pour les humoristes débutants ? » Vous pouvez aussi lui demander s’il connait des manageurs ou des responsables de salles de spectacles pouvant vous aider à vous produire sur scène.

Cherchez un lieu plus sérieux

Après avoir fait plusieurs scènes ouvertes et fait connaissance avec quelques humoristes dans votre ville, il faudra vous produire dans un cadre plus professionnel, comme un festival d’humour ou un théâtre. Si vous trouvez des coordonnées ou des pages Facebook pour les responsables de lieux et d’évènements de ce genre, demandez-leur poliment s’il est possible pour vous d’y présenter votre spectacle  . Au début, vous vous produirez sans doute au milieu d’une soirée d’humour, entre deux humoristes fiables.

N’ayez pas peur de l’échecDevenir humoriste

Aucun humoriste n’est parfaitement drôle dès le début. Il y aura des occasions où les spectateurs ne riront pas et où certains essaieront de vous perturber. Tous les humoristes connus sont passés par là. Persévérez et refaites des spectacles (ou revenez à votre scène ouverte préférée), même lorsque tout ne se passe pas bien  . Les publics peuvent aussi varier énormément d’un jour à l’autre. Ce qui plait aux spectateurs un jour peut tomber à l’eau le lendemain.

Avertissements : Souvenez-vous la phrase de Molière : « Mon but est de faire rire les gens, si je n’y arrive pas, alors mon message n’est pas passé. » Évitez de raconter des blagues trop offensantes, surtout si elles sont racistes. Un petit peu de controverse ou de sujets politiquement incorrects est intéressant, mais sachez évaluer les limites à ne pas dépasser. La situation la moins risquée consiste à rire d’une race ou d’une religion dont vous faites vous-même partie. Dans ce cas-là, précisez tout de même vos origines à votre public avant de raconter toutes les histoires drôles que vous voudrez. Ainsi, votre public ne prendra pas mal une offense à un peuple ou une minorité dont vous faites vous-même partie, surtout si c’est clair dès le début. Essayez de ne pas copier ou répéter des blagues que d’autres ont dites avant vous. Suivez l’actualité pour en faire un sujet de plaisanterie ! Évitez les blagues qui prennent trop de temps à être expliquées ou qui impliquent des faits que personne ne connait. Essayez de toujours éviter de vous moquer de personnes spécifiques d’une manière qui risquerait de les blesser. Et enfin, n’essayez jamais de faire rire en ridiculisant quelqu’un. Cela n’est plus vraiment de l’humour.

Conclusion

Essayez de raconter des blagues à vos proches et prenez note de leur réaction. Faites une sorte de sondage mental de l’efficacité de vos blagues. Essayez de ne pas rire à vos propres blagues. Le sourire et l’éventuel gloussement sont amplement suffisants. N’oubliez pas de parcourir la scène. Il ne faut pas montrer votre nervosité en restant figé à un seul endroit. D’ailleurs, cela risquerait de désintéresser les gens placés sur les côtés, car ils se sentiraient exclus de la « conversation ». Regardez des sketchs ou des dessins animés comiques pour voir quel type de comédie vous aimez faire. Le langage corporel et le timing. Envisagez de regarder ou d’écouter les spectacles d’autres comédiens. Cela peut vous donner de l’inspiration ou des techniques, des grimaces, une certaine notion du timing utilisé par d’autres comédiens. Ne faites pas de votre public le dindon de la farce. Racontez une histoire embarrassante à propos de vous-même. Mais si quelqu’un du public quitte la salle ou fait quelque chose de bizarre (rire original, téléphone qui sonne, etc.), ne manquez pas l’occasion d’en faire un sujet de plaisanterie improvisée. Faites référence à « monsieur tout le monde ».N’ayez pas peur de l’échec

Choisissez un type d’humour particulier. Regardez des comédiens qui sont devenus experts en la matière. Raymond Devos par exemple pour les jeux de mots. Notez que vous devrez essayer de persévérer dans le genre que vous avez sélectionné. Une petite note à propos des comédiens, Dieudonné en particulier. Ne vous limitez pas à un seul thème de comédie, comme les différentes cultures ou religions, car cela ferait de vous un comédien fermé d’esprit et pourrait même vous coller l’étiquette de raciste. Dieudonné est un bon exemple : son humour quasiment exclusivement antisémite lui a valu des condamnations judiciaires pour diffamation et incitation à la haine. Vous devez absolument vous diversifier. La marque des bons comédiens est de pouvoir rire de tout et de tout le monde sans discrimination quelconque. Inspirez-vous d’humoristes classiques célèbres comme Coluche, Pierre Desproges, Raymond Devos, Bourvil, Louis de Funès ou de show-men contemporains comme Gad Elmaleh, Laura Laune ou Jamel. Habillez-vous de manière ridicule de sorte qu’à peine monté sur scène vous fassiez rire votre public avant même d’avoir prononcé votre première phrase !

Si vous avez le trac de la scène, essayez de vous imaginer votre public en sous-vêtements ou quelque chose dans le genre pour vous débarrasser de votre stress. L’humour racial peut être approprié avec modération et considération du public. Alors qu’en général l’humour à l’égard des minorités est tabou, l’humour à l’égard du blanc occidental américanisé est universellement accepté. Soyez conscient de ce double principe et prudent !Servez-vous de votre téléphone ou d’un caméscope pour vous filmer en train de présenter un extrait de 3 min de votre spectacle. Vous pourrez l’envoyer à des responsables de salles de spectacle, car ils auront besoin de voir ce que vous faites avant de vous engager. Parfois, un commentaire sur une blague que vous venez de raconter peut faire rire le public encore plus que la blague elle-même. Cependant, faites attention à ne pas abuser de cette astuce. Il se peut parfois qu’une blague que vous ne trouvez que légèrement amusante fonctionne très bien sur scène au milieu de votre spectacle. N’oubliez pas qu’en général, les spectateurs sont prêts à rire avant même que vous ayez ouvert la bouche.N’ayez pas peur de l’échec

Il faut de l’entrainement pour écrire de bonnes blagues. Plus vous en écrirez, mieux vous saurez les raconter, gérer le temps et créer votre propre style. Prévoyez de rester debout pendant tout le spectacle, car les humoristes s’assoient rarement sur un siège sur scène. Inspirez-vous de vos expériences personnelles et faites remarquer des choses que vous trouvez drôles ou gênantes. Le public s’y identifiera plus facilement.

Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils