POURQUOI ET COMMENT ARRÊTER DE FUMER LA CIGARETTE ?

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

POURQUOI ET COMMENT ARRÊTER DE FUMER LA CIGARETTE ?

Le tabagisme est un grand danger pour les humains car il a de graves conséquences négatives pour les adultes mais plus encore pour les enfants . Pourtant, malgré ses effets dévastateurs dans les pays confrontés à des problèmes aussi urgents que la pauvreté . l ’ absence d’accès à l’eau potable ou les maladies infectieuses le tabagisme est rarement considéré comme une menace prioritaire pour la santé. Dans cet article, nous examinerons des domaines où le tabac est particulièrement nocif et proposons Quelques pistes pour lutter contre ses effets néfastes pour les enfants. Le tabagisme est un problème mondiale il y a dans le monde près d’un milliard de fumeurs chez les hommes et 250 millions de fumeuses chez les femmes .

On estime entre 82000 et 99000 le nombre de jeunes gens qui allument leur première cigarette chaque jour ,bon nombre d’entre eux sont des enfants de moins de 10 ans et ils résident pour la plupart dans des pays à revenu faibles ou intermédiaires . Dans le monde entier, le tabac est commercialisé auprès des enfants . L’industrie du tabac reconnait qu ‘ il faut recruter de nouveaux fumeurs pour remplacer ceux que arrêtent du fumer ou meurent de maladies liées au tabagisme . D ‘ après les projection actuelles ,le nombre de fumeurs dans le monde atteindra 1,6 milliards de personnes au cours des 25 prochaines années.

Tandis que les dangers de la consommation de tabac et du tabagisme passif ont été largement reconnus , d ‘ autres effets nocifs touchent les enfants de manière moins apparente : ils souffrent de la faim ou de la malnutrition lorsque les maigres ressources du foyer sont consacrées à l ’ achat de tabac plutôt que de nourriture , sont exploités en tant que, main d ‘ oeuvre dans les plantations de tabacs, et sont victimes des incendies causés par les cigarettes. Il a été démontré que le tabagisme actif avait des conséquences négatives à cours terme chez les enfants, en plus des conséquences communes de la poursuite du tabagisme à l ’ âge adulte.

Les enfants subissent aussi les effets néfastes d ‘ exposition involontaire au tabagisme d ’ autrui, les taux d ‘ expositions de ce type sont élevés. L ’ enquête mondiale sur le tabagisme chez les jeunes est une enquête qui a été menée dans 157 pays au moyen d ‘ une méthode standard pour la constitution de l ’ échantillon, le choix des écoles et des classes, et le traitement des données. Les résultats indiquent que près de la moitié des enfants qui n ‘ avaient jamais fumé étaient exposés au tabagisme passif soit au sein de leur foyer (46,8%) soit à l ’ extérieur de celui-ci (47,8%) . Les enfants sont dès leur plus jeune âge exposés à la publicité et aux techniques de commercialisation du tabac qui sont endémique dan le monde entier.

POURQUOI ET COMMENT ARRÊTER DE FUMER LA CIGARETTE ?

Nombreuses sont les données qui montrent que l ‘ imagerie et la publicité utilisée par l’industrie du dabac sont responsables du tabagisme et de la dépendance chez les enfants. L ’ image du fumeur véhiculée par le cinéma a eu une influence particulièrement pernicieuse. Bien que la plupart des travaux de recherche sur l ’ influence des médias ont été menés dans un petit nombre de pays à haut revenu, la distribution gratuite de cigarettes est une pratique manifeste. Et la sensibilisation à la publicité pour le tabac largement répandue auprès des enfants en Afrique .

Le tabagisme est une cause majeure de maladies et décès lorsque les principaux soutiens de famille décèdent ou sont trop gravement atteints par les maladies dues au tabagisme pour pouvoir travailler, des familles entières peuvent basculer dans la pauvreté . En outre, la prévalence du tabagisme tend à être plus élevé chez ceux qui ont les niveaux d ‘ éducation et de revenu les plus faibles. Si les revenus familiaux, déjà insuffisants, sont détournés de la satisfaction des besoins essentiels , y compris de l ’ alimentation, pour être utilisés pour l ’ achat du tabac. Les effets peuvent être dévastateurs pour les enfants.

En outre, les enfants pauvres des pays en développement sont fréquemment employés dans les plantations de tabacs pour subvenir aux besoins essentiels de la famille. Ces enfants sont souvent exploités : leurs journées de travail sont très longues et leurs salaires très faibles. Toute possibilité d ‘ éducation leur est refusée et ils sont exposés à des pesticides dangereux. Bien que la culture du tabac ne soit pas l’ unique forme de production agricole associée à une exposition à des produits nocifs, les pesticides utilisés dans la culture du tabac dont l ’ aldicarbe, le chlorpyrifos, et le 1,3 dichloropropène , sont particulièrement toxiques et peuvent entraîner des problèmes de santé chronique, en particulier lorsqu’ils sont utilisés sans équipement de protection.

ARRÊTER DE FUMER LA CIGARETTE

Les enfants sont aussi vulnérables à la maladie du tabac vert qui résulte de l ’ absorption cutanée de la nicotine ou cours de la manipulation des feuilles humides. L ’ exposition au tabac est un problème de santé toujours plus grave pour les enfants du monde entier. Les organisations chargées de la prestation des soins aux enfants, ont cependant de nouvelles possibilités d ‘ améliorer les interventions de lutte antitabac. En mars 2009, lors de la quatorzième conférence mondiale sur le tabac ou la santé qui s ‘ est tenue à Mumbai( Inde) . L American Academy of paediatrics et l attitude association international de pédiatrie ont lancé une initiative international pour encourager la participation des cliniciens en pédiatrie du monde entier en tant qu’ acteurs et porte-parole de la lutte antitabac.

Cette initiative vise à attirer l ’ attention des médias sur les méfaits du tabac , pour les enfants à diffuser les meilleurs pratiques pour réduire l ’ expositions des enfants au tabac et au tabagisme passif, et à former les cliniciens pour qu ‘ il se fassent les avocats d ‘ un changement dans la politique et adoptentdes méthodes efficaces pour conseiller les parents sur ces questions. L’ American Academy of paediatricset l ’ association international de pédiatrie se sont fermement engagées à travailler avec d ‘ autres partenaires pour lutter contre l ’ épidémie mondiale de tabagisme chez les enfants. Le tabagisme et l expositions au tabac et sa production posent à l’échelle mondiale des problèmes de santé publique majeures pour les enfants et menace les progrès obtenus en vu de la réalisation des objectifs d’un Millénaire pour le développement qui visent à réduire l ’ extrême pauvreté et la faim et à assurer l ’ éducation primaire pour tous. Il s ‘ agit aussi d ‘ un problème moral lorsque les gouvernements et les autres parties prenantes laissent faire sans réagir. Reconnaître le tabagisme comme un problème qui touche les enfantsest un pas important dans le cadre des efforts déployés pour mettre un terme à ce désastre pour la santé publique mondiale.

QUELLES MÉTHODES POUR ARRÊTER DE FUMER

Si les chiffres du tabac connaissent une baisse historique, La France compte encore 13 millions de fumeurs . Lorsque’ on souhaite s ‘ arrêter de fumer, il n ‘ est jamais facile de choisir la bonne méthode adaptée à ses habitudes, à son comportement ou à sa dépendance. Le mieux est de trouver celle qui vous permettra d ‘ arrêter sereinement tout en limitant les risques de rechute.

CHAQUE FUMEUR EST UNIQUE

chaque fumeur est différent sa façon d ‘ arrêter de fumer ne sera pas celle de son voisin ou même de son conjoint d ‘ ailleurs, il est difficile d ‘ affirmer qu ‘ une méthode est meilleur qu’ une autre. Pour déterminer la méthode la plus adaptée pour arrêter de fumer, il faudra s ‘ intéresser à toute l ’ histoire du fumeur et se poser les questions suivantes :

  • As-tu déjà arrêté, avec quoi, de quelle manière ?
  • As-tu été suivi par un médecin?
  • Étais-tu satisfait du résultat ?
  • Si cela n ‘ a pas fonctionné, quelle en est la raison ?
  • Veux- tu recommencer avec la même méthode ou contraire changer radicalement?
  • Surtout as-tu un profil qui fait de toi une cible plus importante face aux dangers du tabac, comme les personnes atteintes de maladies causées ou aggravées par le tabac et les femmes enceintes ?

Que tu choisisses de consulter un spécialiste ou de te sevrer seul, tu dois d ‘ abord te poser ces questions et y répondre afin de choisir ta méthode. La réussite du sevrage tabagique est étroitement liée à la motivation de chaque fumeur et à son degré de dépendance à l ’ égard du tabac.

LES SUBSTITUTS NICOTINIQUES:

Les substituts nicotiniques fonctionnent très bien, s ‘ ils sont bien utilisés il peut s ‘ agir de gommes à mâcher, de patchs à appliquer sur la peau, de nicotine a aspirer grâce à un inhalateur en pulvérisation buccale ou en comprimés à sucer ou à faire fondre sous la langue Ils sont disponibles librement en pharmacie sans ordonnance.

LES MÉDICAMENTS

Certains médicaments tels que le supropion LP (Zyban) et la varénicline ( Champix) peuvent être recommandés au fumeur si les substituts nicotiniques n ‘ ont pas fonctionné et si le sevrage tabagique a été un échec. Ce traitement nécessite toutefois un suivi médical strict et n ‘ es donné qu ‘ en seconde intention chez les adultes ayant une dépendance tabagique ( score au teste de fagerstrom qui définit le taux de dépendance supérieur à 7) . Le recours aux médicaments pour arrêter de fumer est limité en raison des effets indésirables importants qui ont parfois suscité certaines controverses, notamment avec la varénicline ( contre-indiqué chez la femme enceinte)

LES MÉDICAMENTS

LES THÉRAPIES COMPORTEMENTALES

Les thérapies comportementales associées aux médicaments ont fait leurs preuves. Une étude scientifique américaine s ‘ est penchée sur la question et à fourni la conclusion, en comparant les meilleures méthodes pour arrêter de fumer, elle indique les interventions comportementales ( consultations de conseils individuelles consultations par téléphone d ‘ auto-soutien ) , utilisées seules ou avec des substituts nicotiniques est des médicaments, se révèlent les plus efficaces. La thérapie comportementale serait particulièrement adaptée aux femmes enceintes, bien que certains médicaments varénicline soient contre-indiqué en cas de grossesse ou d ‘ allaitement.

LA CIGARETTE ELECTRONIQUE

La cigarette électronique s ‘ est imposée ces dernières années comme une alternative à la cigarette, inventée en chine, elle est un dispositif électronique générant une vapeur aromatisée et pouvant contenir de la nicotine ( si c’est le cas, à une dose plus faible que la cigarette classique ). Cependant, beaucoup de questions subsistent à son propos : est -elle une solution de sevrage à recommander ? Peut -elle être considérée comme un médicament ? Et surtout est -elle sans danger pour la santé ?

LA MÉDECINE DOUCE

( acupuncture, hypnose, cigarettes sans tabac, homéopathie…) est parfois présentée comme une alternative, mais surtout pour donner un coup de pouce en complément du traitement de base et sous certaines conditions. En effet, les études prouvent qu’ elle fournit des résultats encore peu efficaces quand on souhaite arrêter de fumer et qu’ elles ne doivent pas être utilisées en première intention.

ARRÊTER SEUL OU SE FAIRE AIDER

Si vous décidez d arrêter de fumer ,vous pouvez choisir de le faire seul ou bien d ’être entouré par des professionnels de santé. Les fumeurs qui entreprennent leur démarche seul peuvent bénéficier:

  • D ‘ un accompagnement téléphonique grâce à tabac info service;
  • D ‘ un coaching personnalisé en téléchargeant l ’ application tabac info service;
  • La ligne 39 89 et le site internet permettent également aux internaute d ‘ accéder à un suivi personnalisé dans leur démarche d ‘ arrêt ou celle de leurs proches, par messagerie.

Pourtant les chiffres ne mentent pas : plus de neuf fois sur dix ,les fumeurs n ‘ arrivent pas à arrêter leur consommation de tabac sans se faire aider par des professionnels de santé. Dans ce cas, il est conseillé de faire appel à des spécialistes qui pourront vous conseiller et vous orienter, tels que des tabacologues, des addictologue ou encore des psychologues. L implication des médecins traitant grâce à leur rôle de prévention et leur proximité avec les patients, est indispensable. Cela suppose pour certains d ‘ entre eux une sensibilisation préalable. Le rôle d ‘ autres professionnels de santé ( sage-femmes et infirmières, notamment ) est également non négligeable . Selon les enquêtes de l’agence nationale de sécurité des médicaments ( ANSM). L ’ aide au sevrage tabacologie peut prendre des formes variées et plus ou moins intensives selon l ’ importance des dépendances et des difficultés à l arrêt allant du conseil minimal donné par tout professionnel de santé à l ’ intervention de tabacologues pour les formes les plus sévères.

ARRÊTER SEUL OU SE FAIRE AIDER

ARRÊTER BRUTALEMENT OU PROGRESSIVEMENT

Alors qu ‘ on pensait hier que seul l ’ arrêt total du tabac menait a la réussite on sait aujourd’hui qu ‘ un sevrage progressif est possible. Et la encore en fonction de chacun on pourra choisir la méthode la plus adaptée. Et parce que le tabagisme est un comportement renforcé par une dépendance dont la nicotine est principalement responsable, seule une minorité de fumeurs parvient à une abstinence permanente dès la première tentative d ‘ arrêt, alors que la majorité persiste dans une consommation de tabac sur plusieurs années selon une alternance de périodes de rechutes d ‘ abstinence.

Pour le Dr peim, “c’est souvent très anxiogène pour un fumeur d ‘ arrêter brutalement et ce stress peut être synonyme d ‘ échec. Il peut-être pertinent de supprimer d ‘ abord les cigarettes de la journée . Tous les fumeurs qui travaillent savent combien descendre les 25 étages de son bureau 10 fois par jour pour fumer peut- être contraignant… l ’ usage du substitut dans la journée permettra de se passer de ces cigarettes et d ‘ aller progressivement vers un arrêt total “

COMMENT ÉVITER LES RECHUTES

Quand on arrête de fumer, des symptômes peuvent apparaître pendant la période de sevrage : prise de poids, irritabilité anxiété etc. Si c’est le cas, il faut vous tourner vers votre médecin ou vers un professionnel de santé qui pourra vous aider à gérer ces changements, notamment grâce à l ’ établissement de règles de base concernant l ’ équilibre alimentaire et l ‘ activité physique. Arrêter de fumer, c’est bien, mais tenir sur la durée, c’est encore mieux ! Votre médecin ou professionnel de santé qui vous suit pourra également vous sensibiliser aux risques de rechute. Il pourra vous aider à repérer

  • Les situations pouvant conduire à allumer une cigarette;
  • Les émotions ressenties dans cette situation;
  • Les pensées qui amènent à prendre cette cigarette ;

En fin, il vous proposera une alternative vers laquelle vous pourrez vous tourner lorsque surgirons ces situations ou pensées .

COMMENT ARRÊTER DE FUMER

  1. Fixez une date d ‘ arrêt et tenez-vous -y
  2. Après l ’ arrêt, évitez absolument de reprendre une cigarette, même une bouffée : le risques de rechute est trop important
  3. Débarrassez-vous de toutes les cigarettes, briquets et cendriers.
  4. Écrivez une liste des inconvénients du tabac et des bénéfices de l ’ arrêt
  5. Utilisez des substituts nicotiniques du Zyban ou Champix ces produits atténuent les symptômes de manque (irritabilité, nervosité, angoisse, dépression, problèmes de concentration, troubles du sommeil, appétit augmenté, prise de poids ,envie irrésistible de fumer ) et, multiplient par deux vos chances de succès.
  6. Demandez aux autres de ne pas fumer en votre présence. Les premières semaines, évitez les endroits où l ’ on fume . Toutefois, si vous ne pouvez ou ne voulez pas éviter ces lieux, déclinez poliment mais avec fermeté toute offre de cigarette. Soyez fier(e) de ne plus fumer!
  7. Avertissez votre entourage que vous avez arrêté de fumer!
  1. Changez de routine pour éviter les endroits et les situations où vous avez l ’ habitude de fumer. Par exemple quittez la table aussitôt le repas fini.
  2. Utilisez des activités de diversion pour faire face au besoin urgent de fumer (par exemple se promener, boire de l’eau, mâcher un chewing – gum, laver vos mains ). L ’ envie de fumer augmente progressivement , atteint un “pic” et régresse spontanément. La forte envie de fumer ne dure pas plus de 5 minutes, plus le temps passe, plus ces envies diminuent en nombre et en intensité, jusqu’à disparition complète.
  3. Dites -vous que s ‘ habituer à vivre sans tabac peux prendre du temps et nécessite souvent plusieurs tentatives
JE NE SUIS PAS CAPABLE JE N’ AI PAS DE VOLONTÉ

JE NE SUIS PAS CAPABLE JE N’ AI PAS DE VOLONTÉ

Vous avez cette pensée à cause d échecs répétés ? Vous vous pensez faible au stupide de ne pas avoir réussi à arrêter de fumer malgré l ’ impact négatif du tabac sur votre santé ? Si vous avez répondu ?oui ?, ces pensées sont multiples pour vous et, en plu, sans fondements !

  • Vous vous attaquer à une drogue qui crée une dépendance aussi puissante que celle causée par la cocaïne ou l ’ héroïne. Ce n’est pas rien!
  • La volonté seule ne suffit pas pour réussir à arrêter de fumer. Votre volonté doit s ‘ appuyer sur un projet ou des valeurs qui tiennent vraiment à cœur. Posez-Vous donc la question suivante:?est-ce que cesser de fumer est vraiment important pour moi? ?. Si la réponse est ?oui?, vous avez la base de votre motivation. Il ne vous reste qu ‘ à la renforcer . Votre motivation sera plus grande si :
  • Vous êtes convaincu que les avantages d ‘ arrêter de fumer dépassent les inconvénients que vous pourriez rencontrer;
  • Vous avez confiance que vous pouvez utiliser des moyens efficaces pour faire face à vos craintes et aux difficultés que vous risquez de rencontrer . Rappelez-vous que les inconvénients d ‘ arrêter de fumer ne durent pas alors que les avantages dureront toute votre vie
  • L ’ aide ou les avantages que vous apporte le tabac viennent avec une foule de conséquences négatives pour votre santé physique, mentale et économique. Les mêmes avantages peuvent être obtenus par une foule de moyens simples qui eux, n ‘ ont que des retombées positives sur tous les aspects de votre vie.

J ‘ AI PEUR D ‘ ÊTRE TROP STRESSE ( E ) SI JE NE FUME PLUS

Vous croyez que fumer vous relaxe ? C’est pourtant le contraire qui se produit la nicotine rend les gens non seulement très rapidement dépendant, mais elle crée aussi une cascade de réaction dans le corps, comme cette fausse sensation de détente. Celle-ci est plutôt un relâchement de votre corps . Un apaisement de votre cerveau ,suite à l’absorption de sa dose de nicotinedevenue nécessaire. Vous n ‘ êtes pas stressé(e) , vous êtes en manque ! En effet, le cerveau ? accro ? communique son besoin de nicotine par différents messages qui se traduisent par un état de tension et d ‘ autres symptômes désagréables de manque . Ceux – ci surviennent naturellement à intervalles réguliers à cause de l élimination de la nicotine par le corps. C’est symptômes désagréables sont également déclenchés par des pensées des émotions ou diverses situations.

Étant donné que l être humain est comme tout être vivant physiologiquement constitué pour éviter la douleur, vous ?en allumez une ?pour soulager ces tentions désagréables, comme vous le faites depuis longtemps. C’est la disparition de cette tension et des symptômes de manque qui crée cette sensation de détente. Autrement dit, au lieu de vous détendre réellement, la cigarette représente plutôt une source majeure de tension ! Vous pouvez commencer à briser ce cercle vicieux en adoptant les stratégies suivantes quand vous sentez une envie de fumer monter en vous :

  • Prenez 2-3 grandes respirations (inspiration profonde et expiration lente ) juste avant d ‘ allumer votre prochaine cigarette et observez ce que ça vous fait. Une technique de respiration simple à faire, “la cohérence cardiaque ” vous fera un bien énorme si vous la pratiquez régulièrement.
  • Débutez vos prochaines pauses en étant juste… vous-même c’est -à – dire sans être accroché au petit cylindre en papier bourré de miettes de plantes. Donnez-Vous le droit de prendre ce petit moment d ‘ arrêt pour briser la routine, ralentir le rythme, reprendre votre souffle (ce que la cigarette vous enlève. ?Pof?après ?pof?Commencer à faire les choses que vous faites habituellement avec le petit cylindre en papier, sans celui -ci…

En mettant en pratique les deux points précédents et ce peut importe le type de situation( heureuse, difficile ,ennuyeuse etc.).

TROP TARD POUR RETIRER DES BÉNÉFICES POUR MA SANTÉ

Peut-être changerez-vous d ‘ idée en lisant ceci…

ARRÊTER DE FUMER LA CIGARETTE
Voici les changements qui se produisent dans le corps humain lorsqu’une personne arrête de fumer.
20 minutes
  • La tension artérielle baisse et redevient normale.
  • Le pouls ralentit et redevient normale.
  • La température des mains des pieds augmente et redevient normale.
8 heures
  • La quantité de nicotine et de monoxyde de carbone présente dans le sang diminue de moitié.
  • L ’ oxygénation des cellules redevient normale.

24 heures

  • Le monoxyde de carbone est complètement éliminé de l ’ organisme.
  • Les poumons commencent à rejeter les résidus de fumée .
48 heures
  • La nicotine à été entièrement expulsée de l ’ organisme.
  • Les terminaisons nerveuses commencent à se régénérer.
  • L ’ odorat et le goût s ‘ améliorent .
72 heures
  • Les bronches se relâchent, ce qui facilite la respiration
  • La capacité pulmonaire s ‘ accroit.
  • L ’ énergie augmente.
2 semaines
  • La circulation sanguine s ‘ améliore
  • La marche devient plus facile
  • Le fonctionnement des poumons peut s ‘ améliorer jusqu’à 30%
  • Pour la femme enceinte, le risque d ‘ avoir un enfant de faible poids est comparable à celui d ‘ une femme qui n ‘ a jamais fumé si elle à cessé durant les trois premiers mois de sa grossesse
TROP TARD POUR RETIRER DES BÉNÉFICES POUR MA SANTÉ

1 à 9 mois

  • La toux , la congestion nasale , la fatigue et l ’ essoufflement diminuent
  • La voix devient plus claire
  • Les cils vibratiles dans les poumons se régénèrent et la capacité de l ’ organisme de retenir le mucus, de purifier les poumons et de combattre l ’ infection s ‘ accroît. Le corps reprend de l ’ énergie.
1 an
  • Le risque de maladies cardiovasculaires est réduit de moitié
  • Dans les premières années après avoir cessé de fumer, le risque, pour la femme de contracter un cancer du col de l ’ utérus devient comparable à celui d ‘ une personne n ‘ ayant jamais fumé.
5 ans
  • Le risque de cancer de la bouche, de la gorge et de l ’ œsophage diminue de moitié. Le taux de mortalité relié au cancer du poumon pour un fumeur d ‘ un paquet par jour diminue également de moitié
  • De 5 à 15 ans après avoir cessé de fumer, le risque d ‘ AVC ( accident vasculaire cérébral ) diminue et se compare à celui d ‘ un non fumeur.
10 ans
  • Le taux de mortalité attribuable au cancer du poumon est semblable à celui d ‘ un non-fumeur.
  • Les cellules précancéreuses sont remplacées par les cellules saines
  • Le risque de cancer de la bouche, et de la gorge, de l ’ œsophage , de la vessie et du pancréas diminue
15 ans
  • Le risque d ‘ accidents coronariens est semblable à celui d ‘ un non-fumeur
Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils