ZONES ÉROGÈNES D UNE FILLE : COMMENT LES CONNAITRE ET LES STIMULER

Zone érogènes

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Zones érogènes d ‘ une fille : comment les connaître et les stimuler ?

Avant de faire l ’ amour, les préliminaires sont essentiels afin de faire grimper la température sous la couette. Et pour faire du bien à votre partenaire, rien de tel que de stimuler ses zones érogènes . Où se trouvent-elles ? Et quels sont les bons gestes pour donner du plaisir ? Les zones érogènes portent bien leur nom. Le mot “érogène” vient de l ’ agrégation de deux mots grecs : éros (l ’ amour ) et gennan (engendrer): ce sont donc littéralement des zones qui donnent envie de faire l ’ amour . Correctement sollicitées, elles permettent de faire grimper le plaisir et de générer une excitation sexuelle et parfois même un orgasme . Les préliminaires sont donc le moment idéal pour les solliciter, si vous tenez à faire plaisir à votre partenaire ! Une femme n ‘ attend pas d ‘ être pénétrée pour atteindre l ’ orgasme. Bien connaître le corps de sa partenaire est donc une garantie de savoir lui prodiguer de nombreux plaisirs à des endroits stratégiquement choisis.

Ce sont ses zones érogènes : elles se situent là où leur stimulation va accélérer la montée vers l ’ extase. Il est donc important de prendre conscience des avantages à savoir caresser votre partenaire afin de localiser ces différentes zones de jouissance. Cependant, il est important de se concentrer aussi sur les endroits qui procurent presque toujours un orgasme ou, en tout cas, beaucoup de plaisir. A la condition bien entendu de comprendre comment les stimuler… Ce classement des zones érogènes féminines résulte d ‘ une étude scientifique : 500 femmes ont été invitées à noter sur dix l ’ intensité de l ’ excitation sexuelle que leur procurait un contact avec 41 zones de leur corps. Chaque partenaire étant unique. Il conviendra cependant de s ‘ assurer auprès d ‘ elle que ces zones considérées comme plus érogènes par la majorité des femmes le sont aussi pour elle.

IL n’ y a pas que le sexe dans la vie

Qui dit zones érogènes pense généralement aux organes génitaux. Certes, ces parties du corps sont considérées comme des zones érogènes primaires et ce n’est pas pour rien : la stimulation du clitoris et du vagin chez la femme, ou du pénis et des testicules chez l ’ homme peut mener tout droit à l ’ orgasme. Mais pourquoi se réduire à ces zones très localisées quand le corps entier peut mener vers le plaisir ? Les seins les fesses, les mamelons, l ’ anus ou encore le pubis sont également des zones érogènes très connues, mais n ‘ importe quelle partie du corps peut-être érogène à condition de trouver la bonne manière de la titiller. La zone du cou et des clavicules ,les hanches ou les cuisses peuvent également apporter leur lot d ‘ excitation si elles sont caressées de la bonne façon.

La découverte des corps

Il n ‘ y a pas deux personnes qui réagissent de la même façon aux caresses. Ce n’est pas parce que vous aimez certaines choses qu ‘ il en sera de même pour votre partenaire. Le meilleur moyen de le faire décoller ? Partez en exploration, prenez le temps de découvrir son corps, et quelles sont les meilleurs techniques pour faire grimper son plaisir. A l ’ aide de vos mains, de vos lèvres, de votre langue… les possibilités sont infinies les réactions le sont aussi. Et surtout, rappelez-vous : les zones érogènes sont là clé de préliminaires réussis. Une bonne façon d ‘ être sûr d ‘ apporter un maximum de plaisir à votre partenaire, et peut être la mener à l ’ orgasme !

Les zones érogènes primaires

Si l ’ excitation naît chez chacune de façon différente (stimulations, ambiances, paroles érotiques…), il y a des zones qui sont primordiales pour mener l ’ excitation jusqu’à l ’ orgasme. On parle alors des zones érogènes primaires que sont le clitoris et le vagin. Le premier, extrêmement innervé est sensible, n’est voué qu ‘ au plaisir et sa simple stimulation, par caresses et mouvements circulaires, peut mener seule à la jouissance. Le second est plus ou moins sensible selon les femmes. On considère qu ‘ il est initiateur d ‘ orgasme à l ’ atteinte du point G (point où afflue le sang, à 4 ou 6 cm de l ’ entrée côté ventre ) et par la contraction des muscles autour du sexe de l ’ homme durant la pénétration.

Il peut également être exploré à l ’ aide des doigts ou de la langue sur les côtés, tout près de l ’ entrée, où passent les deux branches du clitoris . La stimulation de l ’ anus, par caresses et très légères pénétrations, à chez certaines femmes un pouvoir d ‘ excitation très puissant.

Les zones érogènes secondaires

Si elles peuvent conduire à elles seules une femme à l ’ orgasme, les zones érogènes primaires ne sont pas uniques au pays de l ’ excitation et du plaisir. Le corps féminin renferme un grand nombre de parcelles sensibles qui, combinées aux zones primaires, peuvent démultiplier le plaisir sexuel et l ’ intensité de la jouissance. Par contre, il est rare qu ‘ elles déclenchent à elles seules l ’ orgasme. On compte parmi elles le pubis, les fesses, les grandes et petites lèvres, l ’ entrée du vagin et de l ’ anus et les mamelons. Les seins sont des parties du corps très érogènes et les tétons sont connus pour être extrêmement sensibles. Provoqués, caresses, sucés, ils conduisent de nombreuses femmes à l ’ excitation.

Connaître et stimuler les zones érogènes d ' une fille

Les zones érogènes potentielles

Dispersées sur tout le corps, les zones érogènes potentielles sont propres à chacune, c’est-à -dire que chaque femme est susceptible ou non d ‘ être menées à l ’ excitation par leur stimulation. Ces zones érogènes ont davantage une dimension érotique qu ‘ une capacité orgasmique mais jouent un rôle essentiel lors des préliminaires. Ainsi, une caresse ou un souffle dans le cou, une morsure sur le lobe de l ’ oreille, un massage des pieds ou un orteil sucé peuvent facilement vous faire tourner la tête et vous mettre en condition. Découvrez votre corps avec votre partenaire pour trouver vos points sensibles ou faites confiance à votre signe astrologique pour déterminer ce qui est bon pour vous.

Le clitoris

Cet organe dont la taille est variable selon les femmes contient un nombre impressionnant de terminaisons nerveuses, selon les femmes. Situé au dessus de la vulve, il est protégé par un petit morceau de peau qui le recouvre comme un bonnet et sert en fait à le protéger pour lui éviter une stimulation permanente. Quelle que soit la taille du clitoris, celle-ci n ‘ influence pas la capacité à atteindre l ’ orgasme. Du point de vue physique, toutes les femmes sont parfaitement capables de Jouir grâce à leur clitoris. Il a donc une fonction exclusivement dédiée à la jouissance !

Les trucs pour savoir stimuler son clitoris

  • Assise ou allongée, caressez l ’ intérieur de ses cuisses, puis reprochez vous lentement de sa toison pubienne. Humidifiez le bout des doigts et commencez à toucher ses lèvres vaginales. Posez enfin un doigt ou deux autour de son clitoris et promenez-les autour de façon circulaire. Puis vous pouvez le stimuler directement en exerçant une légère pression qui va en s ‘ accentuant.
  • Vous pouvez également utiliser vos deux mains pour agir sur son clitoris, ou encore vous servir de votre pénis ou même d ‘ un vibromasseur. Lors d ‘ une pénétration vaginale, de nombreuses femmes vont atteindre l ’ orgasme non pas par la stimulation de leur vagin mais à cause de la pression exercée par le bas ventre de l ’ homme contre leur clitoris. La position du missionnaire, où l ’ homme vient au dessus de la femme, est très propice à un tel effet.
Conseil : certaines femmes n ‘ apprécient que moyennement la stimulation directe de leur clitoris car il peut se révéler très sensibles et ainsi leur procurer une forme d ‘ irritation. Vous pouvez dans ce cas vous limiter à une stimulation périphérique.
Connaître et stimuler les zones érogènes d ' une fille

Les seins

D ‘ un point de vue anatomique, les seins n ‘ ont rien de très érotique : ce sont des appendices mammaires. Beaucoup de femmes les considèrent trop petits ou bien trop gros. De la même manière que là taille du pénis n ‘ influence pas vraiment l ’ orgasme vaginale, la poitrine n ‘ interfère absolument pas dans le plaisir physique d ‘ une femme. Ce sont les tétons qui comptent ! Ils contiennent de nombreuses terminaisons nerveuses et sont donc sujet à mener la femme vers l ’ orgasme lorsqu’ils sont titillés, sucés, léchés malaxés ou mordus doucement, selon son goût. Leur taille varie selon les femmes et une fois plus, le fait qu ‘ ils soient petits ou gros ne change rien.

Les trucs pour savoir stimuler ses seins

Attrapez d ‘ abord un sein avec une seule main comme si vous vouliez le soupeser. Avec le pouce, carresez lentement le haut de la poitrine tandis que les autres doigts exercent une légère pression au-dessous. Puis laissez redescendre votre pouce pour faire rouler le téton. Vous pouvez ensuite commencer à le pincer en ramenant vos autres doigts. N ‘ oubliez pas votre langue : ainsi humidifiez, ils seront encore plus sensibles. Selon ses goûts, vous pouvez vous occuper des deux seins en même temps.

Le point G des femmes

Malheureusement pour les hommes, il semble bien que le point-G soit une exclusivité féminine, si vous souhaitez lui demander de vous prodiguer certaines plaisirs qui vont vous aider à atteindre l ’ orgasme, il est conseillé d ‘ être capable d ‘ en faire autant. Les sexologues en particulier et les médecins en général en ont fait l ’ objet d ‘ un débat trépidant, s ‘ interrogeant sur son existence et sa localisation. A l ’ inverse du clitoris, il n’est pas situé à l ’ extérieur du vagin et ne se voit pas à l ’ œil nu. Il se trouve sur la paroi supérieur interne du vagin ou aboutissent de nombreuses terminaisons nerveuses et peut donc, selon les femmes, provoquer plus ou moins de plaisir quand il est stimuler. Contrairement au mythe qui règne à son sujet, sa stimulation ne déclenche pas systématiquement un orgasme cataclysmique chez toutes les femmes. C’est en parvenant à le localiser que vous saurez si oui ou non, il peut lui apporter du plaisir à votre partenaire.

Connaître et stimuler les zones érogènes d ' une fille

Les trucs pour localiser son point-G

En la masturbant, une fois qu ‘ elle sent le plaisir monter, introduisez un doigt un peu plié et frottez sur le haut de la paroi interne de son vagin. Plus qu ‘ une simple pénétration, vous devez pliez et dépliez votre doigt. Stimulez maintenant son clitoris et continuez à remuer délicatement votre doigt dans son vagin. Vous pouvez aussi utiliser un vibromasseur que vous allez introduire d ‘ un quart seulement dans le vagin. Pour une réussite de cet exercice, il vous faut vous concentrer à chaque étape sur son plaisir et ne pas hésiter à lui poser les questions suivantes :

  • “Est-ce que ton plaisir est plus intense ? “
  • “Est-ce que tu te sens partir plus vite vers l ’ orgasme ? “

Faire preuve d ‘ imagination

Ne vous limitez pas à la pénétration avec vos doigts pour vous assurer de l ’ humidité de son vagin. Vous pouvez la mener vers l ’ orgasme en vous servant de votre langue. Pratiquer un cunnilingus est une activité sexuelle bien plus intime que la pénétration. Surtout, c’est un moyen de procurer un orgasme plus facilement que dans le cadre d ‘ rapport sexuel traditionnel. Car la stimulation du clitoris par une langue chaude et humide ne peut pas laisser votre partenaire de marbre.

Le cerveau

C’est aussi une zone érogène très importante ,il suffit souvent de faire appel à un fantasmes excitant, à un souvenir à un désir, à une expérience ou avec une lecture érotique pour que l ‘ excitation sexuelle augmente d ‘ un cran… et parfois suffit même à déclencher l ’ orgasme.

Le vagin et les lèvres du bas

Plus ouvert que le clitoris, le corps du sexe de votre partenaire sera moins tatillon que ce dernier. Il aprecira à peu près tous les contacts pour peu qu ‘ ils ne soient pas non plus trop violent ou malhabiles ! Idem pour les lèvres avec lesquelles vous pourrez vous amuser dès lors que vous restez relativement doux.

Connaître et stimuler les zones érogènes d ' une fille

La bouche et les lèvres du haut

Sonore et gracieux baiser ! Divin baiser ! Volupté sans pareille ! Ivresse inénarrable affirmait Verlaine, qui a consacré un poème entier à cette “rose trémière ou jardin des caresses “qu ‘ est le bisous. Alors oui, comme le poète, on investit cette zone, quitte à en jouer un peu, on l’explore, on le fait cinéma, esquimau, papillon, long et profond avec la langue ou petit smack simple et synoptique mais on fait le bisous ! le bisous ! ?Embrassez-vous bordel de merde ! ?

Nb : il y a deux lèvres multipliées par deux personnes et deux bouches en tout. Soit combien de possibilités ? Vous avez 1h.

La nuque et le haut du dos

Ah le cou… Ce petit truc qui relie juste notre tête à notre corps et qui est capable de nous procurer des sensations très fortes, sous forme d étourdissements ou de frissons. Comme les zones précédentes, la nuque se caresse aussi bien avec les mains et les doigts qu’ avec la langue (et plus si affinités… je laisse ici place à votre imagination débordante).

Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils