POURQUOI ET COMMENT SE PARDONNER À SOI MÊME

Se pardonner à vous-même

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Pourquoi et comment se pardonner à soi-même ?

Apprendre à se pardonner ses erreurs ou ses petits déboires du quotidien est indispensable pour se libérer de toute culpabilité et de tout blocage. En règle générale, la santé physique ainsi que le bien-être psychologique dépendent grandement de la capacité d’une personne à se défaire des charges émotionnelles superflues. En effet, celles-ci empêchent souvent l’être humain d’améliorer sa vie. C’est pourquoi il s’avère essentiel d’apprendre à réduire la douleur et à gérer la colère afin de vivre plus sereinement. Malheureusement, un grand nombre d’entre nous ont des difficultés à oublier le passé et se remémorent quotidiennement les préjudices infligés. Il est d’autant plus compliqué d’y parvenir lorsqu’il s’agit de se pardonner à soi-même.Il est difficile de pardonner. Il faut du temps, de la patience et du courage pour admettre qu’il y a un problème et pour mettre en place une solution. Lorsque vous devez vous pardonner pour ce que vous avez fait, le processus peut être encore plus difficile. Le chemin vers le pardon n’est pas un chemin facile. En vous exerçant à prendre conscience de vous et en comprenant que vous devez prendre votre temps dans la vie, vous pouvez aussi apprendre à vous pardonner.

Savoir se pardonner à soi-même est le début de la réparation

De précédentes études ont en effet montré qu’une incapacité à l’auto-indulgence peut être un facteur de dépression, d’anxiété et même d’affaiblissement du système immunitaire. Après avoir fait du tort, certaines personnes estiment devoir “souffrir”, avant de se pardonner à elles-mêmes et se sentent moralement obligées de s’accrocher à ces sentiments, expliquent Thomas Carpenter, étudiant au doctorat en psychologie et le Pr Jo-Ann Tsang, professeur agrégé de psychologie et de neurosciences à l’université de Baylor.
L’équipe a mené 2 expériences :
· La première a demandé à 269 participants de se rappeler plusieurs infractions commises dans la vraie vie, des trahisons amoureuses aux gestes de violence physique. Les participants ont ensuite été interrogés sur leur capacité à se pardonner à eux-mêmes et jusqu’à quel point, sur les efforts entrepris pour faire amende honorable et réparer le préjudice (excuses, restitution etc…). Ils devaient également évaluer si l’autre leur avait pardonné et à quel point. Et enfin, si leur propre absolution leur semblait dans ce cas moralement acceptable. Plus les participants avaient fait amende honorable, plus ils considéraient leur pardon légitime. Obtenir le pardon de l’autre contribue bien entendu aussi à s’autoriser à laisser aller…
Cependant, dans cette première expérience, les résultats varient selon l’importance du préjudice commis. Dans une seconde expérience, 208 participants ont été interrogés sur une fausse hypothèse d’infraction, commune à tous les participants : leur responsabilité dans le licenciement d’un ami. L’interview des participants apporte des conclusions similaires à la première expérience, hormis l’absence d’effet du pardon de l’ami hypothétique. Ces expériences montrent que plus forte et longue est la culpabilité ressentie, moins le sujet est susceptible de parvenir à se pardonner à lui-même. Faire amende honorable contribue à réduire le sentiment de culpabilité. Prendre conscience du préjudice commis, reconnaître ses torts, se pardonner et s’efforcer de réparer, permet ensuite de mieux laisser aller.

Savoir se pardonner

Savoir se pardonner
Le philosophe espagnol José Luis Villacañas explique que :”le pardon est une promesse d’oubli en échange d’une promesse de non-récidive”.
C’est-à-dire, je te pardonne en échange que tu ne me blesses plus jamais. Il s’agit d’un contrat dans lequel les deux parties s’engagent à poursuivre leur relation (famille, amitié, couple, parents et enfants, etc.) sans rancune ni double intention.Demander pardon et pardonner doivent être des actes authentiques et sincères, sinon il reste des mots vides qui peuvent ensuite faire plus de mal. Si tu demandes pardon sans l’intention de changer quoi que ce soit, la seule chose que tu fais est un acte superficiel pour te sentir bien avec toi-même et être bien avec l’autre, parce que le pardon implique action : assumer des responsabilités, changer d’attitude et/ou réparer le dommage causé.,Demander pardon n’est pas facile parce que cela implique de reconnaître une erreur, d’accepter que nous ayons fait du mal à quelqu’un et de se mettre dans la peau de cette personne pour comprendre pourquoi cela lui a fait si mal et pourquoi il faut réparer les choses.
Si l’autre personne interprète que ce ne sont que des mots et que celui qui s’excuse veut quelque chose en retour ; s’il n’y a pas d’honnêteté dans l’acte et qu’il n’assume pas de responsabilité, c’est insuffisant pour rétablir la confiance ; et cela cause des blessures émotionnelles, car il n’y a pas de consensus sur ce que sont les valeurs communes”, indique la psychologue Cristina Martínez.
Mais que se passe-t-il quand c’est à nous-même que nous devons pardonner ? Il n’y a pas d’autre personne impliquée, mais seulement nous devant le miroir que nous récriminons pour quelque chose que nous avons dit, fait ou omis.

Comment puis-je me pardonner ?

Se pardonner à soi-même est libérateur parce qu’il nous permet de reprendre le contrôle de nos décisions et de nous reconnaître comme des êtres imparfaits, en constante croissance intérieure. Gérer des émotions comme la colère et la peur qui nous causent nos propres défauts, nous permet de nous connaître encore plus et d’apprendre de nos erreurs.

Se pardonner à soi-même : plus difficile qu’il n’y paraît

Pour certaines personnes, se pardonner à soi-même est une chose curieusement facile. Elles s’excusent, jurent de faire mieux à l’avenir ou ne plus recommencer et continuent leur vie comme si de rien n’était. Pour d’autres, en revanche, la honte d’avoir fait un acte répréhensible est telle qu’elle ne leur permet pas de faire la paix avec eux-mêmes. L’ironie est que ce sont les individus qui en ont peut-être le plus besoin (et qui le méritent peut-être le plus) qui n’y parviennent pas. C’est notamment le cas lorsque vous avez commis une infidélité que vous regrettez amèrement, par exemple. Ou si, dans un moment de colère extrême, vous avez giflé votre enfant. Peut-être même que vous avez volé de l’argent dans le porte-monnaie de votre mère pour aller au ciné avec votre copain. Ou quand vous avez fait un faux pas qui a contraint un être cher à s’éloigner de vous.
La liste peut encore être très longue, mais la vérité est que les torts n’ont pas besoin d’être aussi flagrants pour ronger votre âme. De plus, si c’est à vous qu’on a causé ces torts, pourriez-vous tout simplement passer à autre chose ? Après avoir compris les bienfaits du pardon, il y a de fortes chances que vous arriverez. En particulier si cela concerne quelqu’un que vous aimez. Toutefois, il est souvent plus facile de pardonner aux autres que de se défaire du sentiment de culpabilité à l’égard de soi-même. Après tout, il s’agit d’un acte tellement insaisissable qui inclut d’oublier de manière authentique les erreurs passées. Et cela est juste beaucoup plus compliqué à mettre en pratique.

Mais alors pourquoi ?

Le pardon de soit
Dans la majorité des cas, cette difficulté à se pardonner à soi-même émane de l’insatisfaction chronique. Ce désir qui nous pousse à toujours vouloir plus. Cette exigence qui nous demande d’être parfaite dans tous les domaines. Parfois, nous avons même tendance à surestimer notre pouvoir à contrôler tout et n’importe quoi. Cela nous incite à assumer la responsabilité d’actes ou de situations que nous ne sommes pas en mesure de maîtriser. Aussi, la rumination mentale que nous nourrissons tous les jours nous retient dans le passé et nous prive de cette formidable opportunité qu’est de pouvoir aller de l’avant.On peut également faire mention du manque de confiance en soi. Nous agissons en partant du principe qu’une personne comme nous ne puisse que causer des préjudices ou des blessures aux autres.
Et la prophétie autoréalisatrice fait que chacun de nos agissements a tendance à confirmer cette inadéquation et renforce le sentiment de culpabilité. Cela accentue notre opinion selon laquelle nous ne méritons pas d’être pardonnés. D’autre fois, il s’agit juste de l’auto-sabotage qui nous éloigne de ce que nous désirons le plus dans la vie. Ce ne sont là que quelques exemples déterminant les raisons potentielles qui rendent l’acte de se pardonner à soi-même compliqué. Mais il va sans dire que se détacher de tous sentiments négatifs est primordial afin qu’une personne puisse espérer améliorer sa vie.

Se pardonner à soi-même plus facilement : que faire ?

Pour nous les êtres humains — en particulier les adultes, se pardonner à soi-même n’a rien de simple. Il est même étonnant de constater que la majorité d’entre nous préfèrent s’accrocher à nos ressentiments et à notre colère parce qu’ils nous protègent contre les blessures futures. Mais en fin de compte, nous sommes humains, et commettre des erreurs fait partie du deal. Afin de pouvoir améliorer sa vie cependant, il convient de prendre quelques mesures.

Comprenez pourquoi vous devez vous pardonner

Si vous reconnaissez votre faute, vous allez vous sentir coupable et vous allez avoir besoin de vous pardonner. Lorsque vous pensez à vos souvenirs, cela pourrait générer des sentiments qui vous mettent mal à l’aise. Pour identifier la raison qui vous amène à avoir ces sentiments, posez-vous les questions suivantes.Ai-je ce sentiment à cause du résultat négatif de ce que j’ai fait ?Ai-je ce sentiment, car ce résultat négatif est de ma faute ?

Acceptez que les échecs ne fassent pas de vous une mauvaise personne

Tout le monde échoue à un moment ou à un autre de sa vie. Ne voyez pas vos échecs comme des choses qui font de vous une mauvaise personne, que ce soit sur le plan professionnel ou relationnel. Comme l’a dit Bill Gates : « il est normal de fêter ses succès, mais le plus important reste de tirer des leçons de ses échecs ». En tirant les leçons de vos échecs, vous faites le premier pas pour vous pardonner à vous-même.

Trouver où est la cause de la faute

Il faut réfléchir sur l’origine même du sentiment de culpabilité. Qu’est-ce que j’ai fait ou que je n’ai pas fait et que je n’ai pas pu surmonté ? Cette situation ne dépendait-elle pas entièrement de moi ? À quel point cette erreur commise est-elle importante ? L’ai-je répété? Vous avez eu tort, oui. Vous n’avez pas aimé votre comportement à l’époque, oui. Pourquoi n’êtes-vous pas capable de supposer que vous êtes un être humain avec des défauts et que vous avez déjà appris la leçon de ce qui s’est passé ?

Prendre ses responsabilités

Si vous êtes déjà conscient que ce qui s’est passé vous a profondément bouleversé et que vous ne voulez pas le répéter, vous avez fait un grand pas. Pouvez-vous réparer les dégâts ? Faites-le. Vous ne pouvez pas ? Assumez.


Se reconnaître avec des défauts et des erreurs

Donnez-vous la chance d’être comme vous êtes et de vivre avec ce que vous avez appris. C’est humain d’échouer, de se relever et de reprendre le chemin. Nous avons tous des peurs, de le culpabilité et des insécurités, mais nous avons tous de nouvelles occasions de nous connaître, d’apprendre de nous-même et de ceux qui nous entourent. Améliorer est un processus continu.

Apprivoisez vos émotions

Apprivoisez vos émotions
L’une des premières étapes pour apprendre à se pardonner à soi-même est de se concentrer sur les émotions. Cela signifie qu’avant de pouvoir aller de l’avant, vous devez d’abord reconnaître l’origine de votre mal-être. Afin d’y apporter une solution efficace. La sincérité envers vous-même est ici de rigueur. Ce processus implique également de vous donner la permission d’accepter vos sentiments — aussi mauvais soient-ils. S’agit-il de la honte ? Du regret ? Peut-être du déshonneur ? Du ridicule ? De l’amertume ? Ou de la débilité ? En effet, il n’y a rien de pire que de refouler les réactions qui ne vous plaisent pas ou vous mettent mal à l’aise pour leur donner davantage de force.

Reconnaissez votre erreur à haute voix

Si vous commettez une erreur, l’une des meilleures solutions pour éviter de continuer à vous battre pour l’oublier c’est de l’exprimer à vive voix. Cela semble un peu idiot au premier abord. Toutefois, mettre des mots sur ce que vous ressentez vous aide grandement à vous libérer de nombreux fardeaux. En entendant ces paroles, vous imprimez également dans votre esprit ce que vous avez appris de vos actions et de leurs conséquences. Cela s’applique d’ailleurs dans tous les domaines. De même, il est impératif pour vous de considérer chacune de vos erreurs comme une expérience d’apprentissage. Celle-ci vous offrira à son tour la possibilité d’avancer progressivement à l’avenir. Il convient tout de même de tirer des leçons en toute bonne foi pour ne pas les refaire dans le futur. Quand cela devient une habitude, il devient beaucoup plus facile de se pardonner à soi-même.


Se pardonner à soi-même : adoptez le bon état d’esprit

Comme toute chose, aller de l’avant et se libérer de votre passé demandent de la force et de la rigueur. Mais cela vaut la peine de ne pas se complaire dans la douleur et de prendre l’initiative de se pardonner à soi-même. Vous pouvez avancer avec joie en regardant en vous et en réalisant que vous en valait encore la peine. Que votre valeur en tant qu’individu à part entière n’a pas diminué malgré votre maladresse. Bien sûr, vous aurez encore des moments d’incertitude ou de doute de temps à autre. C’est inévitable ! Cependant, plus vous vous apprenez à lâcher prise, plus vous serez susceptible de faire la paix avec vous-même.

N’ayez pas peur de reprendre à zéro

Pour vraiment vous pardonner, n’ayez pas peur de reprendre depuis le début. Vous n’apprendrez pas à vous pardonner simplement en apprenant à vivre avec votre passé. Vous devez tirer les leçons de cette expérience. Prenez ce que vous avez appris et appliquez-le à votre vie pour construire une meilleure version de vous-même .

Adoptez un nouvel état d’esprit pour apprendre de vos erreurs passées

L’une des façons de passer à autre chose est de vous adapter à ce que vous avez appris .
Fixez-vous des objectifs pour le futur afin de vous aider à mettre en place un état d’esprit plus fort. Ce regard vers votre futur vous aidera à vous pardonner dans le présent en vous concentrant sur les changements positifs que vous pouvez faire .Lorsque vous vous sentez coupable, suivez les conseils de Les Brown : « pardonnez-vous vos fautes et vos erreurs et passez à autre chose ». Cela vous aidera chaque fois que vous ferez une erreur.

Prenez conscience que personne n’est parfait

Vous pourriez vouloir vous pardonner à cause de ce que vous avez fait aux autres. Tout d’abord, vous devez réaliser que vous n’êtes pas responsable de ce que font les autres. Tout le monde fait des erreurs et tout le monde passe par des moments où leurs actions ne sont pas particulièrement brillantes. En réalisant cela, vous faites peut-être le premier pas vers votre guérison.
Erreurs du passées

Ne ressassez pas vos erreurs passées

Vous devez tirer les leçons de vos erreurs passées, mais vous n’arriverez pas à vous pardonner en les ressassant en permanence. Vous pourriez ne plus être conscient du moment présent. Votre vie commence à stagner, car vous vous retrouvez obsédé par ce que vous avez fait ou par ce que vous n’avez pas fait. Concentrez-vous plutôt sur le présent et sur ce que vous pouvez faire à l’avenir pour améliorer votre vie.

Organisez-vous un futur agréable en évitant de vous laisser étouffer par votre passé

Envisagez de réparer ce qui est réparable ou de passer à autre chose. Si vous êtes passé par une rencontre similaire dans le passé qui vous a causé les mêmes tourments émotionnels, concentrez-vous sur les choses que vous pouvez contrôler.Essayez de réparer les problèmes que vous pouvez réparer et laissez tomber les autres. Vous ne voulez pas répéter les mêmes erreurs .

Apprenez à prendre conscience des choses

. Vous aiderez votre guérison future en prenant conscience de vos actions présentes . Si vous cultivez un sens fort de ce que vous êtes et si vous acceptez les actions que vous souhaitez entreprendre, vous allez vous aider à vous construire un meilleur futur et à vous pardonner vos actions ou vos réactions passées.

Réfléchissez à vos choix passés

Vous ne devez pas ressasser vos erreurs, mais vous devez en tirer des leçons pour passer à autre chose de façon saine. Une des façons de vous pardonner est d’identifier l’élément déclencheur ou la cause de vos émotions. Si vous arrivez à identifier ce que vous avez fait, vous pouvez changer votre point de vue dans le futur. Demandez : « qu’ai-je fait la première fois et que puis-je faire pour éviter le même résultat ? »

Identifiez les situations où vous ressentez des émotions fortes

Cela vous aidera à mettre le doigt directement sur les situations dans lesquelles vous ne vous sentez pas à l’aise. Une fois que vous avez identifié la situation, il vous sera encore plus facile de mettre en place une solution. Posez-vous les questions suivantes.
Est-ce que je me sens plus anxieux ou coupable lorsque je parle avec mon patron ? Est-ce que je ressens des émotions négatives fortes lorsque je parle avec mon partenaire ? Est-ce que je me sens en colère ou énervé lorsque je passe du temps avec mes parents ?

Laissez les autres entrer dans votre vie

Comme le disait le philosophe Derrida : « le pardon est souvent confondu avec des sujets apparentés, parfois de manière calculée : les excuses, le regret, l’amnistie, la prescription, etc. » Le pardon est un chemin à deux sens. Vous pourriez ne pas être capable de vous pardonner à moins que vous appreniez à pardonner aux autres. Vous avez peut-être besoin de laisser les autres entrer dans votre vie pour vous donner le soutien nécessaire pour vous pardonner. Parlez avec vos proches pour qu’ils vous soutiennent pendant vos efforts pour vous pardonner à vous-même.

Mettez en place une solution ou un plan

Pour vous pardonner, vous devez prendre des choses dont vous avez besoin pour vous pardonner. En écrivant un plan détaillé étape par étape, vous arriverez à vous concentrer sur les choses importantes tout en vous donnant une structure de base pour pardonner à vous-même ou aux autres . Prenez en compte les aspects suivants pour créer une solution afin de demander pardon. Affirmez votre pardon ou demandez pardon en utilisant un langage direct. Ne tournez pas autour du pot. Dites : « je suis désolé » ou demandez : « pourrais-tu me pardonner ? » directement. Vous ne voulez pas avoir l’air trop vague ou hypocrite. Demandez-vous comment vous pouvez réparer la situation. Si vous demandez à quelqu’un d’autre de vous pardonner, réfléchissez à des actions précises qui peuvent vous aider à vous racheter. Si vous voulez vous pardonner à vous-même, demandez-vous quelles étapes vous pouvez mettre en place pour passer à autre chose en ayant un point de vue plus sain sur votre vie. Promettez-vous à vous-même et aux autres de faire des efforts pour mieux faire dans le futur. Une excuse n’a pas de sens si vous ne la faites pas suivre d’actes. Assurez-vous de ne pas répéter les mêmes erreurs.
Demandez autres de vous pardonner

Demandez aux autres de vous pardonner

Si vous demandez aux autres de vous pardonner, vous vous sentirez mieux envers vous-même. Parfois, en apaisant les tensions, vous arriverez à résoudre un problème existant. Cela pourrait aussi vous aider à montrer que vous gardiez pour vous un problème plus grand que ce que vous laissiez paraitre . Il a été démontré qu’en demandant pardon, vous arriverez à des résultats plus positifs et vous formerez des relations plus fortes.

Soyez honnête avec vous-même à propos de vos actions

Avant de pouvoir vous pardonner complètement, vous devez tout d’abord reconnaitre ce que vous avez fait. Il pourrait vous être utile de noter les actions qui vous provoquent des émotions fortes. Cela vous aidera à trouver des exemples précis des raisons qui vous amènent à avoir des sentiments négatifs.

Arrêtez de rationaliser et commencez à prendre la responsabilité de ce que vous dites et de ce que vous faites

Une des façons d’être honnête avec soi-même est d’accepter les conséquences de vos actions. Si vous avez dit ou fait quelque chose de mal, vous devez en prendre la responsabilité avant de vouloir vous pardonner. Une des façons d’y arriver consiste à oublier votre stress. Plus vous gardez du stress à l’intérieur de vous, plus cela provoque de dégâts. Le stress peut parfois mener à une libération de la colère et vous faire du mal ou faire du mal aux personnes autour de vous. Cependant, si vous vous pardonnez, cette colère va disparaitre, et avec elle toutes les mauvaises choses. Au final, vous vous retrouverez plus concentré sur les choses positives au lieu des choses négatives.

Acceptez la culpabilité que vous ressentez

Accepter votre responsabilité est une chose, mais comprendre vos émotions en est une autre. Il est tout à fait normal de ressentir des émotions comme la culpabilité et c’est même sain. La culpabilité vous encourage à agir pour vous-même et pour les autres . Vous pourriez vous sentir coupable à cause de vos propres pensées. Vous pourriez souhaiter de la douleur ou du malheur aux autres. Vous pourriez aussi ressentir d’autres émotions comme la luxure et l’avarice. Si vous vous sentez accablé par ces sentiments de culpabilité, sachez qu’ils sont très répandus. Votre culpabilité pourrait prendre racine dans ces émotions fortes. Il vaut mieux les affronter et reconnaitre la raison de ces émotions. Ce n’est qu’en faisant cela que vous arriverez à vous pardonner. Vous pourriez vous juger vous-même (ou les autres) trop sévèrement à cause de votre culpabilité. Vous pourriez faire ressortir ce que vous ressentez sur vous-même ou sur les autres, ce qui vous fait vous sentir coupable de vos actions. Vous pourriez reprocher aux autres votre propre sentiment d’insécurité et faire augmenter votre culpabilité.
Si vous vous prenez à accuser les autres, faites un pas en arrière et prenez conscience de la raison qui vous amène à dire ce genre de choses. Cela pourrait vous être utile sur le chemin vers votre propre pardon.Vous pourriez aussi prendre la responsabilité des actions des autres. Il n’est pas anormal dans une situation de couple que l’un des partenaires se sente coupable des agissements de son compagnon. Vous pourriez vous sentir coupable des actions ou des insécurités de votre partenaire.Vous devez identifier la raison qui vous fait ressentir ces émotions pour savoir si vous devez vous pardonner ou si vous devez pardonner l’autre .

Identifiez vos valeurs propres et vos croyances personnelles

Identifiez vos valeurs propres
Avant de pouvoir vous pardonner, vous devez identifier vos valeurs et vos croyances . Prenez un moment pour penser à ce que vous pourriez faire pour réparer la source de votre culpabilité. Pensez à la façon dont vous pourrez faire une différence. Ces actions pourraient être basées sur votre religion ou sur votre culture.

Analysez vos besoins et vos désirs

Une des façons de vous pardonner si vous ne vous sentez pas à votre place est d’identifier ce dont vous avez besoin dans la vie par rapport aux choses que vous voulez.Identifiez vos besoins concrets, par exemple un abri, de la nourriture et des besoins sociaux et comparez-les avec vos désirs concrets, par exemple une jolie voiture, une maison plus grande, un corps plus attirant. En identifiant ces besoins et ces désirs, vous arriverez à réaliser que vous étiez peut-être trop dur avec vous-même ou que vous ne contrôlez pas certaines choses .

Devenez une meilleure personne en vous imposant des défis

Pour vous obliger à ne plus vous retrouver dans une situation de doute et de culpabilité, mettez en place de petits défis qui vous aideront à devenir une meilleure personne . Vous pouvez y arriver en mettant en place un programme mensuel à propos d’un sujet que vous voulez améliorer. En vous concentrant sur une seule chose pendant un mois, par exemple suivre votre apport en calories, vous allez commencer à développer des habitudes saines qui vous aideront à vous améliorer. Cela vous aidera à vous pardonner en agissant de manière positive.

Faites des efforts pour identifier vos fautes

Essayez de revoir vos performances pour identifier des moyens quantifiables de vous améliorer. Si vous vous rendez compte que vous vous sentez coupable de remettre les choses au lendemain, préparez une liste des choses à faire et suivez-la. Il est important d’identifier les choses que vous pouvez contrôler. Vous arriverez alors à vous pardonner en vous améliorant.

Prenez conscience de vous

Cette prise de conscience vous aidera à prédire les conséquences de vos actes . En pensant à vous-même et à vos actions, vous deviendrez une meilleure personne en créant une morale que vous vous imposez à vous-même. Vous pouvez pratiquer cette conscience de vous en notant vos forces, en observant vos réactions à différentes situations et en exprimant vos émotions .
Avertissements : Ne vous forcez pas à passer du temps avec des gens qui vous rappellent votre passé de façon négative, qui vous énervent, qui vous rabaissent, qui ne vous apprécient pas à votre juste valeur ou qui ne se préoccupent pas du mal qu’ils peuvent vous faire.Évitez de parler du mal que vous avez fait et de dire que vous êtes une mauvaise personne lorsque vous êtes avec d’autres personnes. Vous allez aussi créer cette réalité dans leurs esprits. Consultez un thérapeute pour oublier ces pensées négatives et pour les remettre à leur place.Évitez de fréquenter les gens qui ont tendance à saboter tous vos efforts pour vous améliorer. La plupart du temps, ces gens sont trop concentrés à réparer leurs propres insécurités et se sentent menacés par les personnes qui font des efforts pour surmonter la pression négative dont ils souffrent dans leur vie. Acceptez qu’en voulant vous pardonner à vous-même, vous alliez parfois perdre certaines relations où la négativité était une source de pouvoir que l’autre avait sur vous. Demandez-vous si vous voulez vraiment continuer cette relation malheureuse ou si vous ne préférez pas passer à autre chose et devenir une personne qui peut entrer en contact avec des personnes plus saines. Le pardon est l’une des qualités les plus difficiles à conquérir, mais elle n’en est pas moins essentielle. En prenant conscience de votre capacité à vous pardonner à vous-même et à pardonner aux autres, vous allez vous développer encore mieux, ce qui représente une récompense qui mérite tous les efforts que vous devez faire pour apprendre à pardonner.

Conclusion

Le pardon
Au lieu de penser au passé, concentrez-vous sur le présent et préparez-vous pour le futur. Souvenez-vous que votre passé n’est pas la chose qui vous définit. Vous êtes une personne extraordinaire et vous êtes génial ! Apprenez de vos erreurs, pardonnez-vous et passez à autre chose ! Pensez à la façon dont vous avez pardonné aux autres dans le passé. Tirez les leçons de ces expériences et appliquez-les à votre propre situation. Il sera rassurant de voir que vous avez la capacité de vous pardonner, vous devez simplement diriger cette capacité de pardon dans la bonne direction.Vos erreurs du passé ont contribué à créer la personne que vous êtes aujourd’hui. Ne les voyez pas comme des erreurs, voyez-les plutôt comme des guides. Vos erreurs ne vous définissent pas. Soyez sûr d’être une bonne personne. Pensez aux erreurs horribles que les gens normaux ou bons ont faites et tirez-en des leçons. Vos erreurs ne sont pas si terribles après tout !La personne que vous êtes est le résultat des bonnes et mauvaises choses qui vous sont arrivées dans la vie, ainsi que de bonnes et de mauvaises choses que vous avez faites.
La façon dont vous répondez à des évènements négatifs est aussi importante que la façon dont vous répondez à des évènements positifs. Une personne qui est plus encline à ressasser et à aggraver un évènement négatif aura plus tendance à vivre pleine de colère et de rancune et à s’attendre à encore plus de choses négatives dans le futur qu’une personne qui voit les mauvaises choses comme des incidents isolés qui n’ont pas d’incidence sur ce qu’elle est en tant qu’être humain . Pardonner à vous-même ou aux autres ne signifie pas que vous oubliez le passé. Pardonner signifie que le souvenir de l’évènement reste. C’est exactement la même chose qu’un cycle de deuil vie continue, c’est pourquoi vous devez pardonner et oublier. Pardonnez aux gens qui vous ont fait du mal et espérez qu’avec le temps ils se rendent compte du mal qu’ils vous ont fait et qu’ils cherchent à se réconcilier avec vous ou avec eux-mêmes.
Passez à autre chose, la vie est trop courte et précieuse pour rester amer. Achetez-vous un jouet antistress. Lorsque vous commencez à vous sentir coupable, jouez avec cet objet.Vous arriverez aussi à vous pardonner en aidant les autres. Les autres vont faire preuve de compassion face à vous et votre compassion va anéantir votre culpabilité. Souvenez-vous de ne pas vous concentrer sur les mauvaises choses que vous avez faites, car la vie est trop courte pour la vivre plein d’amertume.

JeunInfo

Webmaster & blogueur fondateur du site : JeunInfo

POURQUOI ET COMMENT SE PARDONNER À SOI MÊME

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Publication publiée :17 mai 2022
  • Post category:DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
  • Temps de lecture :36 min de lecture
  • Dernière modification de la publication :24 avril 2023