COMMENT FLUIDIFIER SON SANG NATURELLEMENT

Comment fluidifier son sang naturellement ?

 

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment fluidifier son sang naturellement ? 

La prévention des maladies vasculaires et des troubles de la circulation passe avant tout par une alimentation équilibrée, riche en graisses polyinsaturées, en fruits, en légumes, en fibres et en vitamines, et pauvres en graisses saturées et en aliments ultra-transformés. En outre, certains aliments riches en micronutriments particuliers, ont de réelles capacités fluidifiantes. En privilégiant leur consommation, les risques de développer une pathologie cardio-vasculaires sont réduits  . En temps normal et pour de nombreuses raisons médicales, le sang coagule. Cependant, une coagulation excessive du sang présente de graves dangers et peut provoquer des palpitations, des thromboses, des attaques, de l’hypertension et des infarctus. Les médicaments anticoagulants ne fluidifient pas vraiment le sang, en réalité, ils l’empêchent de coaguler et ne peuvent être prescrits que sur ordonnance par un médecin. L’un de ces médicaments, le coumaphène, agit en éliminant la vitamine K, qui participe au phénomène de coagulation. Si votre médecin estime que la prise de ce médicament n’est pas nécessaire dans votre cas, vous pouvez vous tourner vers un certain nombre de fluidifiants sanguins naturels.

Consultez un médecin

Avant toute initiative visant à fluidifier votre sang, vous devez impérativement demander l’avis d’un professionnel de santé, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, une baisse de la faculté du sang à coaguler ou sa fluidification peut provoquer des saignements excessifs. D’autre part, les aliments ou autres remèdes naturels qui fluidifient le sang peuvent être à l’origine d’interactions indésirables entre eux ou avec d’autres médicaments. De plus, certaines pathologies doivent être prises en considération pour savoir quels sont les fluidifiants sanguins que vous pouvez consommer ou non.
Consultez un médecin

Prenez de la nattokinase

La nattokinase est une enzyme qui dégrade la fibrine, une protéine qui participe à la coagulation. La nattokinase provient du natto, un plat à base de haricots de soja fermentés. La nattokinase est reconnue pour être un anticoagulant efficace qui réduit la concentration de fibrogène, un facteur qui permet la coagulation sanguine  .
  • L’organisme a besoin de fibrogène pour éviter les saignements excessifs, mais sa concentration peut augmenter avec l’âge et épaissir le sang.
  • Le sang coagule plus facilement lorsqu’il est épais.
  • La nattokinase doit normalement être prise à jeun.
  • Les doses quotidiennes recommandées de nattokinase vont de 100 à 300 mg  .
  • Si vous avez tendance à saigner facilement ou bien si vous avez récemment subi une opération, si vous avez eu un ulcère, une attaque ou un infarctus, la prise de nattokinase est contrindiquée  .
  • Vous ne devez pas prendre de nattokinase au cours des deux semaines qui précèdent une intervention chirurgicale.

Les poissons gras (saumon, sardine, maquereau, hareng…)

Les omega 3 ont un effet hypocholestérolémiant avéré (qui font baisser le taux de lipides dans le sang) ainsi que des vertus protectrices des vaisseaux sanguins, qui permettent d’éviter la formation de caillots sanguins. Il est indispensable d’en consommer suffisamment car notre organisme ne sait pas les synthétiser, on dit qu’ils sont “essentiels”. On les trouve dans les poissons gras (saumon, sardine, maquereaux …), dans les fruits oléagineux (noisettes, amandes, noix, graines de lin) et dans certaines huiles végétales (huile de noix, l’huile de colza et l’huile de pépin de raisin).

L’oignons, l’ail et l’échalote

Les alliacés sont des composés volatiles contenus dans certains légumes bulbes tels que l’ail, l’oignon ou encore l’échalote, accroissent la fluidité du sang et diminuent le risque de thrombose veineuse. Leur consommation régulière contribuerait également à diminuer le taux de mauvais cholestérol sanguin, lui aussi responsable de la formation de plaque d’athéromes.

La myrtille, le cassis et la framboise

La myrtille, le cassis et la framboise
Antioxydants naturels, aussi connus sous les noms de polyphénols, flavonols ou bioflavonoïdes, les flavonoïdes seraient efficaces pour renforcer et dilater les parois des vaisseaux sanguins. On les trouve dans les baies rouges (myrtille, mûres, cassis, framboises), dans le thé vert (catéchines), dans les agrumes (citroflavonoïdes), dans le raisin et dans la pomme (rutine).

Les minéraux et vitamines à privilégier

Certains minéraux et vitamines contribuent à la bonne circulation sanguine. C’est le cas :
Du sélénium que l’on trouve dans les fruits de mer (huîtres, palourdes, crevettes…), les légumes secs, les noix et les abats de dinde ou de poulet.
Du zinc que l’on trouve dans les fruits de mer, le foie de veau, les champignons shiitakes et les lentilles.
De la vitamine C présente dans les agrumes, les kiwis et les fruits rouges (cassis, mûre, myrtille…)
De la vitamine E que l’on peut trouver dans l’huile de tournesol, les noisettes et les noix.

Prenez des compléments alimentaires à base de broméline

La broméline évite l’adhérence des plaquettes. Il s’agit d’une enzyme extraite de l’ananas qui empêche la synthèse de fibrinogène. La broméline dégrade aussi directement le fibrinogène et la fibrine et agit comme fluidifiant sanguin en diminuant l’adhérence des plaquettes . La dose habituelle de broméline est de 500 à 600 mg par jour  . Ne consommez jamais de broméline en association avec d’autres fluidifiants sanguins, cela pourrait provoquer des saignements excessifs  . Bien que l’ananas contienne de la broméline, le fait de manger ce fruit n’aura aucun impact significatif sur le sang  .

Essayez de manger de l’ail

Essayez de manger de l'ail
L’ail est un fluidifiant sanguin bien connu, il lutte contre l’hypertension et réduit le risque d’infarctus. L’ail appartient au genre allium et contient de l’allicine, une substance dont on pense que certains des dérivés contribuent à limiter les niveaux de triglycérides et de cholestérol dans le sang  .
  • Les propriétés antioxydantes de l’ail permettent aussi de lutter contre les effets délétères des radicaux libres .
  • On conseille de manger une gousse d’ail par jour.

Consommez plus de vitamine E

Veillez à ne pas avoir de carence en magnésium ou en vitamine E pour éviter que les plaquettes s’agrègent. La vitamine E est un puissant fluidifiant sanguin qui évite l’agrégation des plaquettes (en évitant qu’elles se collent les unes aux autres). Elle empêche également la synthèse d’une protéine essentielle à la coagulation  .
  • Pour fluidifier votre sang, prenez quotidiennement 15 mg de vitamine E.
  • On trouve de la vitamine E dans les œufs, les légumes verts, les germes de blé, le foie, les amandes, les noisettes, les cacahouètes, les épinards et les avocats  .
  • Le magnésium permet également une meilleure dilatation des vaisseaux, ce qui peut améliorer l’oxygénation du sang.

Mangez des ognons

Pour lutter contre l’agrégation des plaquettes, incorporez plus d’ognons dans votre alimentation. Les ognons contiennent de l’adénosine, qui a un effet anticoagulant. Les anticoagulants empêchent le sang de figer  . Pour profiter de tous les effets bénéfiques de l’ognon, le mieux est de le manger cru  .

Consommez du gingembre

Le gingérol est une substance contenue dans le gingembre qui fluidifie le sang en limitant la coagulation et en empêchant les cellules sanguines et les plaquettes de s’agréger. Il limite aussi la quantité de cholestérol absorbée par l’organisme  . En facilitant le relâchement des muscles qui entourent les vaisseaux sanguins, le gingembre permet aussi de faire baisser la tension. Vous pouvez consommer du gingembre en poudre, en gélule ou directement sous forme de racine. Les effets bénéfiques seront plus significatifs si vous faites bouillir la racine . Même si certaines études ont montré une corrélation entre la consommation de gingembre et une fluidification de la circulation sanguine, les recherches à ce sujet restent encore à approfondir pour être concluantes .
Consommez du gingembre

Quand privilégier les aliments qui fluidifient le sang ?

Les aliments qui fluidifient le sang sont des aliments riches en intérêts nutritionnels, efficaces pour préserver la santé et lutter contre les maladies cardio-vasculaires. Ils sont donc importants pour tout le monde, mais plus encore pour les personnes à risques cardio-vasculaires élevés :
  • Les personnes avec des antécédents de maladies cardiovasculaires
  • Les personnes fumeuses
  • Les personnes atteintes d’hypertension artérielle
  • Les personnes avec un taux de cholestérol élevé
  • Les personnes en surpoids ou atteintes d’obésité
  • Les femmes sous pilule de 3e génération

Quels aliments éviter quand on prend des médicaments anticoagulants ?

Théoriquement, certains aliments très riches en vitamine K (chou vert, choux de Bruxelles, épinards …) seraient susceptible de perturber l’efficacité des traitements anticoagulants de type AVK (Coumadine©, Sintrom©, Minisintrom©), qui agissent précisément sur cette vitamine de la coagulation. Malgré tout, en pratique, une alimentation équilibrée et diversifiée ne devrait pas entraver l’efficacité des AVK. On ne préconise donc pas la suppression de ces aliments, par ailleurs très bons pour la santé car riches en vitamines et en fibres. Seule une consommation importante et massive de ces aliments est déconseillée.

Cuisinez avec du curcuma

Le simple fait d’ajouter du curcuma à ses plats permet de limiter la coagulation. Le curcuma est une épice qui est utilisée comme remède traditionnel pour beaucoup de pathologies. Le principe actif anticoagulant du curcuma est la curcumine, qui agit sur les plaquettes en diminuant leur faculté à s’agréger les unes aux autres . Il est conseillé de manger entre 500 mg et 11 g de curcuma par jour. La curcumine a les mêmes effets anticoagulants que le coumaphène. Pour éviter tout effet indésirable, ne consommez pas de curcuma si vous prenez des médicaments anticoagulants. Le curcuma est une épice que l’on trouve plutôt dans les plats de la cuisine indienne et orientale et non dans les recettes occidentales.

Faites du sport

Une activité physique régulière permet de faire baisser la quantité de vitamine K dans l’organisme. Pratiqué de façon intensive, le sport est responsable de taux sanguins de vitamine K très bas. Il stimule aussi la production de l’activateur du plasminogène, un anticoagulant puissant qui empêche l’épaississement du sang  . La plupart des sportifs de haut niveau présentent des carences en vitamine K. Pour faire baisser votre taux de cholestérol, n’hésitez pas à faire de la natation, du renforcement musculaire intensif ou toute autre activité qui implique un travail cardiovasculaire. Faire du sport 3 à 4 fois par semaine. Faites des séances de travail cardiovasculaire de 30 à 45 minutes précédées d’un échauffement de 5 à 10 minutes environ.
Faites du sport

Mangez du poisson ou de l’huile de poisson

Le fait d’inclure des produits de la mer dans votre alimentation contribuera à fluidifier votre sang. Les poissons gras contiennent des acides gras essentiels de type omégas-3 qui fluidifient efficacement le sang et qui réduisent le risque de survenue de maladies cardiovasculaires . Les poissons qui contiennent le plus d’acides gras essentiels sont le thon albacore, le maquereau, le saumon, les anchois, le hareng et la truite  . Les plaquettes ont tendance à s’accrocher aux parois des vaisseaux sanguins et à former des caillots ; or, les acides gras de type omégas-3 réduisent l’adhérence des plaquettes  . Les omégas-3 ralentissent également le processus de coagulation, ce qui peut ralentir la survenue d’un AVC ou d’un infarctus  . Pour éviter tout effet secondaire tel que des saignements indésirables ou une hémorragie, consommez du poisson en quantité raisonnable. Si vous consommez plus de 3 g (ou 3 000 mg) d’huile de poisson par jour, vous vous exposez à un risque de saignement intempestif .

Buvez de la kombucha

Vous pouvez essayer de boire de la kombucha pour fluidifier votre sang. La kombucha est une boisson légèrement fermentée et sucrée à base de thé vert ou de thé noir. Elle est fabriquée en faisant fermenter le thé grâce à une colonie de bactéries symbiotiques et de levures  . Aucune donnée scientifique ne prouve que la kombucha soit efficace . Cependant, les adeptes des remèdes traditionnels ainsi que de nombreux herboristes vantent les mérites thérapeutiques de cette boisson pour lutter contre toutes sortes de pathologies  . La kombucha, qui est souvent fabriquée maison, peut en réalité faire plus de mal que de bien. Il n’est pas rare que des personnes tombent malades parce qu’elles ont été contaminées par des agents pathogènes présents dans cette boisson . Il est plus prudent de réduire ou de stopper totalement sa consommation de kombucha une semaine avant de subir une intervention chirurgicale. De même, si vous avez des règles abondantes, cessez de boire de la kombucha une semaine avant qu’elles ne surviennent. La kombucha peut provoquer des effets secondaires comme des maux d’estomac, des gaz, des maux de tête, des diarrhées, de la fatigue, des rougeurs ou des boutons .

Consommez de l’huile d’olive

L’huile d’olive est faite à partir d’olives écrasées ou pressées. Elle contient des polyphénols, qui ont des propriétés antioxydantes, antiinflammatoires et anticoagulantes qui empêchent le sang d’être trop épais . On appelle huile d’olive extra vierge l’huile obtenue par première pression à froid. C’est celle qui a le parfum le plus subtil et qui contient le plus de substances antioxydantes et de phytonutriments.
Consommez de l'huile d'olive

Buvez du vin rouge en petite quantité 

 Le vin rouge contient des molécules qui fluidifient le sang, par exemple des polyphénols et des tanins. Ces substances proviennent des pigments foncés du raisin noir et elles permettent de lutter contre toute coagulation indésirable  .  Il est recommandé de boire un petit verre de vin tous les jours ou de manger une petite poignée de raisins. L’origine des effets bénéfiques du vin rouge sur la santé fait toujours débat. Certains chercheurs affirment que c’est le raisin qui est bon pour la santé, tandis que d’autres avancent l’hypothèse que n’importe quel alcool semble avoir les mêmes propriétés à condition d’être consommé avec modération . Pour obtenir un effet fluidifiant sur le sang, les femmes peuvent boire un verre de boisson alcoolisée par jour, les hommes deux. Les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent jamais consommer de l’alcool sous aucun prétexte. Sachez que si vous dépassez ces quantités quotidiennes d’alcool, vous vous exposez à des conséquences fâcheuses sur votre santé.

Buvez du jus de grenade

Le jus de grenade est également très riche en polyphénols et il améliore la circulation sanguine  . Il est aussi possible qu’il contribue à faire baisser la tension artérielle systolique. On soupçonne la grenade et le raisin d’être responsables d’interactions indésirables avec certains médicaments (parmi lesquels le coumaphène, les inhibiteurs de l’ECA, les médicaments contre l’hypertension et les statines). Consultez votre médecin pour savoir si les médicaments que vous prenez risquent d’interagir avec le jus de grenade. Essayez de boire un demi-verre de jus de grenade chaque matin.

Hydratez-vous bien 

La plupart des gens ne sont pas correctement hydratés, mais ne s’en rendent pas compte. La déshydratation provoque un épaississement du sang et accroit le risque de formation de caillots. Veillez à boire au moins huit grands verres d’eau tous les jours .

Avertissements Évitez de consommer des aliments et des compléments alimentaires qui favorisent la coagulation, parmi lesquels on peut notamment citer l’avocat, les légumes verts tels que l’épinard, la coenzyme Q10, la luzerne et la griffe de chat.

Cet article contient des informations médicales ou des conseils pouvant affecter votre santé.
JeunInfo s’efforce de proposer du contenu aussi précis que possible, mais ne peut en aucun cas être responsable du résultat de l’application (liste non exhaustive) des traitement, des techniques, des médicaments des dosages et/ou méthodes proposées dans ce document. L’utilisateur en assume la pleine responsabilité. Si les symptômes persistent plus de quelques jours, allez voir un professionnel de la santé. Lui seul est apte à vous fournir un avis médical, quelle que soit votre condition. S’il s’agit d’un jeune enfant, consultez un pédiatre sans attendre.

Conclusion

le thé vert
Parmi les autres aliments qui peuvent contribuer à fluidifier le sang, on peut citer la lumbrokinase, le cèleri, le thé vert, la papaye, la myrtille, la canneberge, le ginseng, le ginkgo, le marron d’Inde, la réglisse, la niacine, la graine de soja, le millepertuis, l’agropyre et l’écorce de saule (dont on extrait traditionnellement l’aspirine). De nombreuses plantes médicinales, comme la sauge chinoise et la grande camomille, ont également des propriétés qui leur permettent de fluidifier le sang.
Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils