COMMENT TROUVER UN TRAVAIL À L ÉTRANGER

Comment trouver un travail à l'étranger

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment trouver un travail à l’étranger ?

Trouver un nouvel emploi à l’étranger est un sentiment incroyable. Tu rencontres de nouvelles personnes, découvres des cultures différentes et fais d’innombrables nouvelles expériences. Pourtant, beaucoup de gens ne font jamais le dernier pas pour s’installer dans un autre pays. Tout le monde ne souhaite pas vivre et travailler dans son pays d’origine, mais trouver du travail à l’étranger est parfois très difficile. Chaque situation est unique et dépend de la politique du pays d’origine et du pays de destination, ainsi que de l’industrie, de l’expérience et de la formation de celui qui est en quête de travail. La recherche d’un emploi à l’étranger demande beaucoup de temps, de patience et de volonté. Si vous désirez vraiment franchir les frontières pour y vivre l’expérience professionnelle de vos rêves, il faudra s’armer de persévérance et ne pas se laisser décourager trop facilement. Par où commencer et comment trouver le travail à l’étranger qui vous permettra d’assouvir votre désir d’évasion ? Si vous souhaitez trouver du travail à l’étranger, il y a quelques conseils et astuces que vous pouvez mettre en application pour y arriver, que vous cherchiez un emploi permanent, temporaire ou souhaitiez découvrir le monde.

Choisissez l’endroit

Peut être que vous souhaitez travailler dans un pays bien précis ou êtes simplement enthousiaste à l’idée de travailler à l’étranger et disposé à saisir toutes les opportunités de carrière qui s’offrent à vous quel que soit le pays. Quoi qu’il en soit, il faudra nécessairement que vous commenciez par un endroit précis. Ainsi vous pourrez vous renseigner sur les critères à remplir pour y trouver du travail. Si vous souhaitez vous établir dans un pays, n’oubliez surtout pas de vous renseigner sur le cout de la vie, le salaire que vous pouvez y gagner, les possibilités de logement, et le niveau de vie .,Le World Factbook de la CIA, le bureau des affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni et d’autres organisations similaires détiennent une foule d’informations sur les pays du monde entier. Si vous êtes en France, consultez ce site. Consulter ces informations vous aidera à choisir plus facilement l’endroit où vous aimeriez travailler. Quel que soit le pays que vous choisirez, pensez également à la manière dont les étrangers y sont traités généralement. Cherchez à savoir si la sécurité des personnes et des biens y est une réalité. Posez-vous la question de savoir si le pays respecte les droits de l’homme, à une préférence raciale ou ethnique, si l’égalité entre l’homme et la femme y est une réalité, si ses habitants acceptent aisément toutes les orientations sexuelles, etc.
Choisissez l’endroit

Chercher depuis la France

Pour entamer la recherche d’un emploi à l’étranger, le plus simple est de se tourner vers les organismes comme le Pôle emploi international, qui regroupe les offres disponibles à l’étranger sur une même plateforme. Vous pouvez aussi vous rendre à la Maison des Français de l’Étranger (MFE) qui, outre la liste des entreprises françaises qui ont des représentations à l’étranger, met également à disposition de nombreux services facilitant la recherche d’un poste, la rédaction d’un CV et la constitution du dossier nécessaire au départ. Les personnes qui désirent rester dans l’espace de l’Union européenne ont tout intérêt à se renseigner auprès du réseau européen de l’emploi EURES. De même, l’Apec (Association pour l’emploi des cadres) dispose d’un vivier d’offres destinées aux cadres. Les diplômés spécialisés dans le secteur de l’agriculture peuvent s’adresser à l’Apecita, l’Association pour l’emploi des cadres, ingénieurs et techniciens de l’agriculture, afin de trouver un emploi en harmonie avec leurs qualifications. Il existe également des sites spécialisés comme CareerTrotter.fr qui vous permettent de découvrir une multitude d’emplois francophones en Europe.
Afin de recenser les entreprises françaises se trouvant à l’étranger, la chambre de commerce et d’industrie française de chaque pays dispose d’une base de données à jour. Il est donc possible de cibler certaines entreprises, établissements ou commerces français lors de l’envoi des CV. Il n’est pas toujours indispensable d’être très qualifié pour décrocher un job à l’étranger. Les structures comme CursusMundus proposent aux francophones des offres diversifiées dont des postes de baby-sitter, de téléopérateur ou des emplois en hôtellerie. Les sites d’offres accessibles sur Internet sont également nombreux à publier des offres d’emploi à l’étranger. Il importe seulement d’être prudent et de faire le tri pour trouver les meilleures plateformes permettant de dénicher des offres sérieuses.
Si votre objectif est de partir à tout prix à l’étranger, sachez qu’il existe de nombreuses autres opportunités à saisir tels les stages, le système de volontariat comme la VIE ou la SVE, ayant l’avantage d’offrir une prise en charge totale du séjour, ainsi que les différents programmes tels que les visas vacances-travail, accessibles aux jeunes de 18 à 30 ans ou de 18 à 35 ans pour le Canada.
Le programme Léonardo da Vinci
Pôle Emploi vous présente par ailleurs le programme européen de mobilité “Leonardo da Vinci” mais aussi toute une série d’organismes susceptibles de vous accompagner dans votre projet (Pôle emploi international, Maison des français à l’étranger, Comités consulaires pour l’emploi et la formation professionnelle, Association pour l’emploi des cadres…).
Le programme Léonardo da Vinci

Le Permis Vacances Travail (PVT), mode d’emploi

De plus en plus de jeunes partent à l’étranger avec le Permis Vacances Travail) connu aussi sous le nom de Working Holiday Visa. Cet outil bien pratique permet aux jeunes de 18 à 30 ans (35 ans pour le Canada) de rester 12 mois dans un certain nombre de pays en toute légalité. Créé en 2003, le PVT rencontre un joli succès. Idéal pour mélanger petits boulots et grands voyages. Assez facile à obtenir, le PVT a un gros avantage : il n’exige pas d’avoir trouvé un emploi avant de partir. La France a signé des accords avec l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, le Japon et la Corée du Sud. Certains PVT sont toutefois soumis à un quotas. C’est notamment le cas du PVT canadien (7.000 par an). L’Australie et la Nouvelle-Zélande n’imposent plus de quotas. Il est par ailleurs possible de cumuler plusieurs PVT successifs. Les demandes se font auprès des ambassades des pays concernés

Les réseaux de professionnels à votre service

Offres d’emplois, conseils de pro pour élaborer votre projet… Ces organismes sont incontournables :

  • Le réseau Espace Emploi International (EEI) rassemble les compétences de structures spécialisées en matière d’emploi et d’expatriation : l’Office des Migrations Internationales (OMI), l’Agence Nationale de l’Accueil des Etrangers et des Migrations (ANAEM), l’ANPE et les comités consulaires (Ministère des Affaires Etrangères). l’Espace Emploi International travaille également avec le réseau Eures (European Employment Service). L’EEI met en relation des entreprises qui recherchent du personnel à l’international et des candidats souhaitant s’expatrier. Concrètement, l’EEI dispose d’un service de placement à l’étranger pour des postes diplômés et qualifiés et met à la disposition des candidats, une documentation relative à l’expatriation avec pas moins de 150 dossiers-pays. l’Espace Emploi International vous fait bénéficier de conseils de spécialistes
  • Le réseau Eures (European Employment Services) est un réseau réparti sur les pays de l’espace économique européen. Y officient des professionnels des services publics de l’emploi chargés de la mobilité profesionnelle au sein de l’espace économique européen. 500 conseillers Eures aident les candidats à l’expatriation dans leurs recherches d’emploi et dans l’élaboration de leur projet profesionnel.
  • l’APEC (Association Pour l’Emploi des Cadres) fait partie du réseau Eures depuis 1994, mais son développement est aussi international, notamment vers l’Amérique du Nord. l’Apec offre un espace reservé aux jeunes diplômés et aux cardes, disposant notamment de salles de documentations.
  • l’APECITA (Association Pour l’Emploi des Cadres, Ingénieurs et Techniciens de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire) récolte des offres d’emploi à l’international d’entreprises françaises basées à l’étranger mais aussi d’institutions internationales, d’ONG ou d’organismes parapublics.

La recherche sur internet

Internet reste l’outil indispensable lors d’une recherche d’emploi. De nombreux sites proposent des offres d’emplois classées par secteur d’activité et par pays. Vous pourrez très souvent y déposer votre candidature en ligne (CV et lettre de motivation) en vue d’être contacté par une entreprise.
La recherche sur internet

Décide où aller

En effet, cela semble évident, mais nous savons que cela peut être un problème. Parfois, on a l’impression d’avoir besoin d’aller ailleurs… mais où ? Es-tu même fait pour partir à l’étranger et commencer un travail à l’international ? Maintenant, tu te demandes comment prendre la décision, n’est-ce pas ? Commençons par tes intérêts. Aimes-tu profiter du beau temps presque toute l’année ? Tu devrais peut-être travailler sous le soleil de Barcelone. Ou as-tu toujours rêvé d’aller un jour à Paris ou à Berlin – c’est peut-être maintenant ! Regarde les salaires moyens dans les différentes villes et les industries les plus courantes. Quelle est le meilleur choix pour toi ?

Procurez-vous les règlements et autorisations nécessaires

Si vous souhaitez travailler dans un pays étranger, vous devrez vous procurer un visa de travail de ce pays ou un visa qui vous autorisera à effectuer certains types de travail. La demande devra le plus souvent être faite auprès de l’ambassade ou du consulat du pays de destination de l’État de résidence du demandeur . Chaque pays a ses propres lois concernant les travailleurs étrangers, alors renseignez-vous suffisamment sur ces dernières avant de décider de l’endroit où vous aimeriez travailler. Informez-vous sur les lois fiscales de votre pays d’origine, tout en veillant à vous conformer aux critères pour travailler dans le pays que vous avez choisi. Par exemple, il est possible que vous deviez payer des impôts dans votre pays d’origine sur l’argent que vous gagnerez à l’étranger, en plus des impôts que vous aurez payés dans le pays où vous travaillez.
« Pour obtenir un visa de travail plus facilement, il vaut mieux travailler pour une multinationale établie dans votre pays de résidence. »

Décidez du type de travail que vous voulez

Déterminez si vous souhaitez obtenir un emploi à court ou à long terme . Savoir si vous souhaitez ou non passer un long moment à l’étranger vous aidera énormément dans votre quête d’emploi. Il existe des programmes destinés spécialement aux travailleurs temporaires, mais l’obtention d’un emploi permanent à l’étranger peut se révéler être une expérience particulièrement immersive. En décidant de la durée de votre séjour à l’étranger, cherchez à savoir si cela cadre bien avec vos autres obligations et projets (école, famille, parcours professionnel, etc.).
Décidez du type de travail que vous voulez

Décidez du bon moment pour trouver l’emploi

Déterminez si vous souhaitez trouver votre emploi avant de déménager, ou si vous devez d’abord déménager et trouver du travail une fois sur place . Selon votre situation et votre lieu, l’une ou l’autre de ces options est viable. Le fait de trouver un emploi avant de partir vous simplifiera les choses et réduira votre anxiété. D’autre part, attendre d’être sur place pour le faire vous incitera à partir plus tôt. En outre, vous aurez plus de facilité à chercher et trouver votre emploi une fois que vous aurez rencontré d’autres personnes et appris sur place à connaitre le lieu de travail.

Chercher sur place

Rester en France pour faire les premières recherches relève du bon sens. Une fois que vous aurez un aperçu du marché du travail et que vous aurez fixé votre destination, l’idéal est d’essayer d’organiser un premier séjour. Ce voyage peut accroître vos chances de décrocher un entretien ou un poste. En effet, vous serez rapidement disponible en cas de besoin et vous aurez l’occasion de vous déplacer, de déposer des candidatures spontanées, de prospecter directement sur place ou par téléphone et de juger si le train de vie qui vous attend dans ce pays correspond réellement à celui que vous recherchez. Pour les travaux saisonniers comme la cueillette de fruits ou les emplois dans les fermes biologiques, la connaissance linguistique et les qualifications ne sont pas toujours requises. L’important est d’être en bonne forme physique et d’être sur place lors de l’ouverture de la saison.

connecte-toi

Rester assis chez soi sans aucune motivation à chercher des opportunités d’emploi à l’étranger n’est pas la meilleure façon, et certainement pas la plus facile. Donc, si tu as de la difficulté à rester concentré quand tu es seul, demande à un ami de te rejoindre. Ou peut-être que tu connais quelqu’un qui a déjà travaillé à l’étranger et qui a des relations dont tu pourrais profiter. Il suffit de quitter ton appartement et de commencer à faire des contacts, rejoindre des groupes pour des emplois en Europe en ligne, échanger… C’est le moyen idéal d’accroître ta visibilité et de bâtir ta réputation. Un des principaux bénéfices du « networking » est que tu rencontres beaucoup de nouvelles personnes et que tu te fais probablement de nouveaux amis avant de quitter tes anciens. Tu ne le sais peut-être pas encore, mais tu seras reconnaissant pour ces liens, car trouver des amis dans un nouveau pays et construire une nouvelle vie peut parfois être difficile !
connecte-toi

Prépare ton CV

Selon le pays que tu choisiras, les normes de recrutement ainsi que celles qui s’appliquent au CV peuvent varier. Assure-toi de savoir ce qui doit figurer sur ton CV, combien de page tu dois écrire et quelle est la meilleure façon de te présenter. Peut-être même un CV vidéo pourrait être le meilleur choix pour toi. Garde à l’esprit que même si les normes de rédaction d’un CV peuvent varier légèrement d’un pays à l’autre, les bases restent toujours les mêmes. Concentre-toi sur les faits les plus importants de ta carrière professionnelle et donne des détails seulement s’ils sont pertinents pour obtenir le poste ! Si tu ne veux pas être moyen mais te distinguer d’autres candidats, consulte nos conseils pour faire de ton CV un chef-d’œuvre. N’oublie jamais : ton résumé représente aussi ta personnalité, n’oublie pas de le personnaliser.

Apprenez la culture et la langue

Si tu apprenais une nouvelle langue ? Ce n’est pas un secret que tu peux trouver des emplois dans le monde entier si tu as déjà un bon niveau d’anglais, mais pour être honnête : l’expérience culturelle dans un nouveau pays est si différente quand tu parles la langue ! Tu n’es plus un touriste et tu devrais le montrer aux gens. Alors, prépare ta liste de vocabulaire ! Quelle langue choisis-tu ? Si vous souhaitez vraiment acquérir une véritable expérience internationale, la meilleure manière de le faire est de vous immerger complètement dans la culture et la langue du pays d’accueil. Toutefois, apprenez autant de choses que vous le pouvez à l’avance si vous voulez être un candidat plus viable et travailler dans le pays de destination.
  • Cherchez à savoir si une université ou une institution locale enseigne la langue du pays dans lequel vous souhaitez travailler.
  • Cherchez les formations en ligne.
  • Apprenez la langue en pratiquant l’autoapprentissage.
  • Apprenez au moins les mots et expressions de base (les expressions pour saluer, savoir dire « s’il vous plait », « merci », connaitre les chiffres, etc.) avant de partir.
Notre experte est d’accord : « Assimilez autant de vocabulaire que possible. J’aime regarder des séries dans la langue que j’étudie sur Netflix. Je ne les comprends pas toujours, mais au bout d’un certain temps, la langue m’est devenue plus familière ! »

Acquérez certaines compétences

Développez des compétences particulièrement recherchées à l’étranger . Si vous possédez des compétences dans certains domaines comme la technique, le commerce ou un domaine où la demande est forte comme la médecine, l’ingénierie ou l’enseignement de l’anglais comme langue étrangère (TEFL), il vous sera plus facile de trouver un emploi à l’étranger. Songez à vous former dans ces domaines avant de vous lancer à la recherche d’un emploi.
Acquérez certaines compétences

Informez-vous sur les ressources disponibles

Cherchez à savoir les outils et ressources qui vous aideront à trouver un emploi à l’étranger. Après avoir choisi l’endroit où vous souhaitez travailler, commencez à vous renseigner sur ce que vous devez faire pour trouver du travail dans ce pays. Consultez certaines données comme celles relatives aux expatriés et personnes en quête de travail à l’étranger. Ces informations vous permettront de savoir en gros le type de programmes, de soutien et de services de placement dont vous avez besoin pour vous insérer sur le marché du travail à l’étranger.
« Faites du réseautage, postulez en ligne et préparez-vous à répondre à de nombreux appels Skype ! »

Trouvez un poste à l’étranger

Cherchez un poste à l’étranger au sein d’une entreprise ou d’une organisation basée dans votre pays d’origine. Pour trouver facilement du travail à l’étranger, candidatez pour un poste à l’international dans une organisation ou une entreprise dans laquelle vous travaillez déjà dans votre pays d’origine. Cherchez à savoir si elle a des filiales, succursales ou recherche un employé pour un poste dans un autre pays.

Conseils pour trouver un emploi

  • Renforcer vos compétences linguistiques : c’est la première chose à faire pour faciliter votre recherche d’un travail à l’étranger. Il est évident que comprendre et parler la langue locale ne peut que simplifier vos démarches et optimiser vos chances d’être embauché plus rapidement.
  • Adapter votre CV aux spécificités du mode de recrutement propre à chaque pays. Si dans des pays comme la France, le diplôme et les qualifications sont des atouts à mettre en avant, dans des pays comme l’Angleterre, ce sont les  centres d’intérêt et la motivation qui sont des éléments essentiels à développer.
  • Vous tenir prêt à passer un entretien.  Une fois vos premiers dossiers de candidature envoyés, vous devez réfléchir aux futurs entretiens d’embauche.  Une bonne préparation facilitera beaucoup ces entrevues.
  • Enrichir votre expérience professionnelle en saisissant les opportunités de travail et de stage qui se présentent en France. Ce sera pour vous un atout supplémentaire pour vous démarquer des autres candidats.
  • Valoriser vos diplômes par le biais de reconnaissance et d’équivalences afin qu’ils soient reconnus à leur juste valeur à l’étranger.
  • Recourir aux services d’une agence de placement peut être d’une aide précieuse, à condition de prendre le temps de se renseigner sur la fiabilité et le sérieux de celle-ci.
  • Apprendre à connaître les habitudes culturelles du pays visé vous aidera à vous  intégrer plus facilement à votre nouveau milieu de travail. Apprivoiser les us et coutumes ainsi que les pratiques culturelles professionnelles vous permettront de mieux vous adapter à la nouvelle culture qui fera désormais partie de votre quotidien.
    Informez-vous sur les ressources disponibles
    Obtenez un emploi du gouvernement
Les autorités fournissent beaucoup d’emplois aux étrangers. Si vous le souhaitez, trouvez directement du travail en postulant à un emploi à l’étranger auprès de votre gouvernement ou travaillez pour l’administration publique de votre pays d’origine, avant de chercher par la suite à occuper un poste international. Certains programmes, comme l’APECITA (Association pour l’emploi des cadres, ingénieurs et techniciens de l’agriculture et de l’agroalimentaire), aident les candidats à trouver plus facilement un emploi au sein des organismes gouvernementaux à l’étranger.

Travaillez pour les organisations non gouvernementales

Les organisations non gouvernementales et à but non lucratif offrent également des possibilités d’emploi intéressantes à l’étranger. Commencez par vous renseigner sur les organisations qui ont des bureaux à l’étranger et cherchez à savoir si l’une d’entre elles a des postes à pourvoir à l’étranger.

Faites du volontariat à l’étranger

Si vous avez du mal à trouver un emploi rémunéré, faites du bénévolat. Mettez-vous à la recherche d’un travail bénévole. Cela est également gratifiant et permet de vivre des expériences immersives, internationales, enrichissantes et uniques. Renseignez-vous auprès des organisations gouvernementales et non gouvernementales, des centres religieux et d’autres groupes qui offrent souvent des possibilités de volontariat à l’étranger. Certains organismes offrent des allocations ou d’autres formes de soutien (logement, allocation alimentaire, etc.) aux bénévoles qui travaillent avec eux. Cela vous permettra de financer un tant soit peu votre séjour à l’étranger. Si vous souhaitez travailler à l’étranger comme volontaire, pensez peut être à lancer une campagne de financement participatif ou collecter des fonds dans votre communauté avant d’y aller. Faire cela vous permettra de mobiliser assez de fonds pour financer votre séjour dans le pays d’accueil.

Recourez au service de placement

Si vous souhaitez accélérer votre recherche d’emploi à l’étranger, faites appel à une agence de placement spécialisé dans la mise en relation des offreurs et demandeurs d’emploi à l’étranger. Vous aurez à payer les frais de la prestation, mais cela vous soulagera quelque peu d’une bonne partie du travail à faire.
Recourez au service de placement

Envisagez d’autres formes d’emploi

Mis à part le fait de vouloir travailler pour un gouvernement, une entreprise, un organisme à but non lucratif ou toute autre organisation établie, pensez également à trouver un emploi moins traditionnel ou irrégulier. Tant que vous respectez les lois et règlements de votre pays de destination et de votre pays d’origine, vous pouvez également faire certains types de travail. Il s’agit entre autres de :
  • travailler comme fille ou homme au pair ;
  • faire des spectacles de rue ;
  • rédiger des articles de presse en freelance ou faire d’autres tâches similaires;
  • donner des cours informels (langue, musique, etc.) ;
  • servir en tant que guide touristique privé pour les touristes ;
  • devenir fermier. Certaines organisations comme World Wide Opportunities on Organic Farms (WWOOOF) accueillent des hôtes de par le monde et se proposent de partager avec eux leur savoir-faire, leur quotidien et leurs activités avec la possibilité pour ces derniers de se voir offrir le gite et le couvert.

Prenez connaissance des ressources qui s’offrent à vous

Les étudiants ont de multiples possibilités de travailler à l’étranger, car beaucoup de collèges et universités encouragent fortement les expériences internationales. Si vous êtes un étudiant, commencez par prendre contact avec votre école par rapport à vos projets pour savoir les différentes possibilités qui s’offrent à vous. Beaucoup d’universités et de collèges ont des sections internationales dédiées à la formation ou aux études à l’étranger, ils peuvent aussi vous aider à trouver du travail à l’étranger . Certains programmes comme STA Travel, et d’autres organisations à but non lucratif qui promeut l’éducation et les échanges internationaux sont spécialement conçus pour aider les étudiants à voyager, étudier et travailler à l’étranger. Il est possible qu’un ou plusieurs de ces organismes aient un bureau ou un représentant sur votre campus.

Cherchez les programmes destinés aux étudiants

Certains programmes proposent des possibilités d’emploi spécialement conçues pour les étudiants actuels et les jeunes diplômés. Ces programmes visent surtout à trouver du travail à l’étranger aux gens qui en expriment le besoin qu’ils soient débutants ou hautement qualifiés. Ils offrent également certains soutiens (comme des cours de langues, des facilités aux soins de santé, au logement, etc.) qui vous seront d’une grande aide pour travailler aisément dans le pays d’accueil. Voici quelques exemples de ces programmes :
  • FrancExpat Santé ;
  • le programme Fulbright;
  • et le Corps de la paix.

Cherchez un stage à l’étranger

Cherchez un stage à l’étranger
Les stages vous permettront d’acquérir des expériences qui vous seront très utiles pour votre futur emploi. En faisant un stage à l’étranger, vous acquerrez encore plus de connaissances, d’expertise et bénéficierez d’une meilleure formation. Contactez le service chargé de la formation ou des études à I’international de votre école pour en savoir plus sur les possibilités de stages qui s’offrent à vous à I’étranger.

Obtenez des crédits académiques

Si votre travail à l’étranger est directement lié à votre formation académique, vous pouvez obtenir des crédits pour avoir travaillé à l’étranger, comme c’est souvent le cas avec les stages en entreprise. Renseignez-vous sur cette éventualité auprès du service chargé des programmes d’études avant de partir afin d’avoir le temps de tout planifier et coordonner.
Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils