Bienvenue sur le site jeuninfo.com » Réseau social d'actualités » COMMENT GÉRER UNE ADDICTION AUX JEUX D’ARGENT

COMMENT GÉRER UNE ADDICTION AUX JEUX D’ARGENT

Comment gérer une addiction aux jeux d’argent

Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ?

Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? Pour certaines personnes les sensations provoquées par le jeu dépassent le divertissement et se transforment en une addiction. De la même façon que l’alcool, le jeu pathologique déclenche excitation et ivresse dont il est difficile de se défaire. Vous jouez trop, vous n’arrivez pas à arrêter et vous ne savez plus quoi faire ?Être addict aux jeux d’argent présente des risques à bien des niveaux, qu’ils soient financiers, familiaux, professionnels ou personnels. Il est important de déterminer son niveau de dépendance pour mieux se libérer. La dépendance aux jeux d’argent implique l’incapacité à contrôler les montants dépensés pendant ces jeux, ce qui mène à des problèmes psychologiques ainsi que financiers, professionnels et légaux . Les jeux d’argent peuvent activer le système de récompense du cerveau, comme le font les autres addictions, c’est pourquoi il est très difficile de s’arrêter de le faire . Cependant, vous pouvez gérer correctement votre problème de jeux en sachant accepter votre problème, en gérant les éléments déclencheurs de l’envie de jouer et en vous faisant aider et soutenir.

Qu’est-ce que l’addiction aux jeux d’argent ?

C’est une pratique du jeu qui se veut répétitive et inadaptée, entraînant une souffrance importante et des bouleversements sur la qualité de vie et le quotidien : les activités habituelles, mais aussi familiales et professionnelles sont impactées. Le simple plaisir de jouer n’existe plus et devient un besoin excessif, prenant toute la place dans la vie. Le joueur ne peut plus arrêter librement, son attitude est compulsive : le jeu s’est transformé en une drogue. On parle de jeu pathologique ou de ludomanie pour caractériser l’addiction aux jeux. Le joueur compulsif risque une mise d’une certaine valeur dans le but de gagner encore plus : casino, jeux en ligne, loterie, tickets à gratter, paris sportifs, cartes, courses hippiques… Chaque joueur possède une ou plusieurs préférences. Pathologie reconnue, ses causes sont multifactorielles : comme pour tout . La dépendance aux jeux d’argent est une forme d’addiction dite comportementale. Cette notion est établie dès lors que l’activité ne se limite plus au simple plaisir. Devenue excessive, elle n’est plus adaptée à la vie quotidienne, se répète et persiste au point de devenir la seule préoccupation du joueur.
Qu’est-ce que l’addiction aux jeux d’argent ?
L’intéressé devient alors un joueur pathologique. Dans certains cas, il adopte une conduite compulsive. Il est incapable de se libérer de son habitude et de décider librement l’arrêt de son activité addictive. Le jeu d’argent est pour lui une réelle obligation. La dépendance aux jeux d’argent est tout à fait similaire à d’autres formes de dépendance comme celle à l’alcool, à la pornographie ou aux médicaments par exemple. En France, les joueurs à risque représentent plus ou moins 1 % de la population, et les joueurs excessifs près de 0,5 %. Où s’arrête la passion pour le jeu et où commence l’addiction aux jeux d’argent, destructrice d’un point de vue financier et social ? Le jeu est une partie invariable de l’humain, une constante que l’on retrouve même dans le comportement de certains animaux : tout le monde joue. Dans la mesure où le jeu est un plaisir qui tient un rôle essentiel dans l’épanouissement personnel d’une personne, il participe à la construction du bien-être et à son équilibre.
Le jeu provoque une libération d’endorphines, l’hormone du plaisir et du bien-être, cette même substance qui permet à un sportif de se sentir bien dans sa peau pendant ou après l’effort, à atteindre la sérénité. Il est possible de développer une addiction à cette hormone car elle agit comme un analgésique. Son action est similaire à la morphine et elle est considérée comme un opioïde, comme une drogue naturelle. L’addiction au jeu – aussi appelée jeu compulsif, jeu pathologique ou trouble du jeu – est un trouble des habitudes et des impulsions. Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? Si vous êtes un joueur compulsif, vous ne pouvez pas contrôler l’impulsion de jouer, même si cela a des conséquences négatives pour vous ou vos proches. Vous jouez, que vous ayez de l’argent ou non, et vous continuez à jouer quelles que soient les conséquences… même si vous savez que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre.
Bien sûr, vous pouvez aussi avoir un problème de jeu sans être en danger. L’addiction au jeu comprend tout comportement qui perturbe votre vie :
  • si vous pensez de plus en plus au jeu,
  • si vous y consacrez de plus en plus de temps et d’argent,
  • si vous jouez pour rattraper vos pertes,
  • si vous jouez alors que vous n’en avez pas les moyens…
…vous avez un problème de jeu.

Comment l’addiction au jeux affecte-t-elle le cerveau ?

Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? 
L’addiction est souvent associée à d’autres troubles du comportement, de l’habitude ou de l’humeur. Beaucoup de joueurs souffrent également de problèmes de drogues, de TDAH non géré (Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité), de stress, de dépression, d’anxiété ou de trouble bipolaire. Aussi, pour réussir à stopper ses problèmes de jeu, il est nécessaire de s’attaquer à ces autres problèmes.
Pour résumer, voici les différents neurotransmetteurs et leurs actions :
  • L’adrénaline : Neurotransmetteur du combat ou de la fuite
  • Noradrénaline : Neurotransmetteur de la concentration
  • Dopamine : Neurotransmetteur du plaisir
  • Sérotonine : Neurotransmetteur de l’humeur
  • GABA : Neurotransmetteur apaisant
  • Acétylcholine : Neurotransmetteur de l’apprentissage
  • Glutamate : Neurotransmetteur de la mémoire
  • Endorphine : Neurotransmetteur de l’endorphine

Conséquences de l’addiction aux jeux d’argent

L’addiction aux jeux d’argent a plusieurs conséquences. Bien entendu, elle entraîne un investissement financier de plus en plus important, voire sans aucune mesure avec les moyens du joueur pathologique. Les conséquences sont également d’ordre social. Le joueur pathologique s’exclut de son cercle familial et/ou amical, car la pratique du jeu d’argent occupe la majeure partie de son temps. Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? Chaque perte d’argent donne lieu à l’envie irrépressible de tenter de regagner la somme perdue, ou de se « refaire ». L’addiction aux jeux d’argent peut en outre être constatée chez les personnes qui souhaitent fuir leur quotidien pour diverses raisons : difficultés professionnelles, problèmes de couple, mésentente familiale, insatisfaction personnelle. Ce type d’addiction risque d’entraîner le joueur pathologique qui a perdu beaucoup d’argent à emprunter à des membres de sa famille ou à des amis. À défaut, il peut se tourner vers des solutions illégales pour tenter de combler ses pertes financières. Parmi ces solutions, on retrouve le plus souvent le détournement de fonds et le vol.

Reconnaître les signes de l’addiction

La dépendance au jeu est parfois qualifiée de « maladie cachée », car elle ne présente pas de signes ou de symptômes physiques évidents comme c’est le cas pour la toxicomanie ou l’alcoolisme. En outre, les joueurs à problèmes nient ou minimisent généralement cette addiction. Par exemple, ils affirmeront que leur comportement compétitif n’est dû qu’à l’appât du gain, que la pratique du gambling ne comporte aucun risque ou encore que ces risques sont « calculés » et « qu’il n’y a pas de hasard ».
Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ?
Voici quelques signes qui trahissent généralement une addiction :

1. Vous avez du mal à gérer vos habitudes de jeu

Vous jouez en secret et/ou mentez sur les montants investis dans le jeu. Vous pensez que les autres ne comprendront pas, ou vous espérez les surprendre avec un gros gain.

2. Vous avez du mal à gérer vos habitudes de jeu

Une fois que vous avez commencé à jouer, pouvez-vous vous arrêter ? Ou bien êtes-vous obligé de jouer jusqu’à ce que vous ayez dépensé votre dernière pièce ? Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? Augmentez-vous les mises afin de tenter de regagner l’argent perdu ?

3. vous jouez même si vous n’ avez pas d’argent

Même déjà endetté, vous jouez. Vous pouvez vous sentir poussé à emprunter, à vendre des biens, voire à voler afin d’obtenir l’argent du jeu et assouvir votre addiction.

4. Votre famille et vos amis s’inquiètent pour vous

Le déni permet à l’addiction de perdurer. Si vos proches s’inquiètent pour vous, il faut les écouter attentivement. Ce n’est pas un signe de faiblesse que de demander de l’aide. De nombreux joueurs âgés hésitent à demander de l’aide à leurs enfants. Pourtant, il n’est jamais trop tard pour améliorer la situation.

5. Délaissement de la vie professionnelle

Afin d’assouvir votre addiction au jeu, votre environnement professionnel passe rapidement au second plan. Vous avez des difficultés à vous concentrer au travail.

6. Sensation d’euphorie au moment de jouer

Lorsqu’on commence à jouer à des jeux d’argent, les récompenses du jeu induisent un comportement conditionné. D’autant plus si vous avez « la chance du débutant » lors de vos premières parties. Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? Les gains obtenus créent instantanément un sentiment d’euphorie qui va vous inciter à rejouer rapidement pour revivre cette expérience euphorique. De plus, le cerveau a tendance à enregistrer plus facilement les gains que les pertes, vous poussant à continuer à jouer en vous donnant l’illusion que la chance va tourner à votre profit. Un comportement très rapidement addictif. Ces problèmes de dépendance aux jeux d’argent sont souvent résolus par le suivi d’une psychothérapie ou de séances de psychanalyse.
Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ?

Sachez reconnaitre le comportement pour ce qu’il est

La première étape majeure pour gérer votre problème est de l’accepter. Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? Si vous commencez par reconnaitre les signes de votre problème, vous pouvez apprendre à modifier le comportement. Voici quelques signes et symptômes d’un problème de jeux d’argent : vous ressentez de l’excitation à prendre des risques pendant les jeux d’argent, vous prenez des risques de plus en plus grands avec le temps, vous revivez des expériences de jeu du passé (en les imaginant ou en racontant leurs histoires), vous utilisez les jeux d’argent pour vous échapper de vos problèmes ou de vos sentiments négatifs, vous sentez de la culpabilité ou du remord après avoir joué à des jeux d’argent et vous faites des efforts répétés pour vous arrêter sans y arriver . Il y a aussi des problèmes d’ordre social lorsque vous êtes dépendant des jeux d’argent : cela vous empêche de passer du temps au travail ou avec votre famille, vous cachez des choses ou vous mentez pour pouvoir jouer et vous empruntez de l’argent ou en volez pour pouvoir jouer .
« Si vous écoutez, il y a une voix qui accompagne toutes les explications et les distorsions que vous utilisez pour justifier votre comportement, et cette voix vous dira la vérité. Si votre voix intérieure vous dit que vous avez un problème avec les jeux de hasard, il vaut mieux demander l’avis d’un spécialiste afin de pouvoir aborder le problème correctement. »
L’addiction aux jeux repose sur des manifestations bien spécifiques pour être diagnostiquée. Si vous souhaitez mettre fin à votre dépendance, vous en avez probablement déjà constaté certains signes :
  1. Vous jouez des sommes d’argent qui augmentent constamment afin d’atteindre un état d’excitation proche de l’effet désiré ;
  2. Réguler votre pratique ou essayer d’arrêter vous irrite fortement, vous rend agité.e ;
  3. D’ailleurs vous n’arrivez pas à réduire ou cesser sur le long terme, vos efforts échouent
  4. Le jeu vous préoccupe énormément : vous pensez à vos anciens succès, vous prévoyez vos prochains coups, vous cherchez comment vous procurer de l’argent ;
  5. Vous pariez fréquemment quand vous êtes en souffrance ou lorsque vous ressentez du mal-être ;
  6. Quand vous perdez, vous retournez jouer systématiquement pour vous « refaire » ;
  7. Vous mentez, à votre entourage, à vous-même, pour cacher l’ampleur de votre trouble et ses conséquences ;
  8. Vous avez perdu des amitiés, des proches ou même votre travail (ou vos études sont en danger) et votre famille est mise de côté ;
  9. Il vous arrive de solliciter les autres pour obtenir de l’argent et sortir de vos dettes.
Un joueur pathologique doit présenter quatre de ces symptômes dans les douze derniers mois. Le trouble est considéré comme étant grave lorsque huit à neuf critères sont présents. Reconnaître les signes de la ludomanie qui impactent votre cerveau va favoriser votre cheminement vers la guérison de la dépendance aux jeux d’argent.
Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ?

Analysez vos comportements

La première étape afin de mettre fin à votre dépendance aux jeux, est la prise de conscience qui passe par l’analyse de vos comportements. Cette étape s’effectue avant d’entamer votre sevrage. Vous devez faire le point sur vos habitudes de jeu : Comment jouez-vous ? À quoi ? Avec qui ? Pour quelles raisons ? Dans quels lieux ? L’objectif est ici de prendre du recul sur vos comportements, afin de les analyser. Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? Réfléchir à vos routines et vous questionner sur vos pratiques vous aidera à trouver les éléments déclencheurs : pensées, émotions, sensations, comportements, situations… Les possibilités sont larges, c’est pourquoi il est essentiel de les analyser. À cet effet, de quoi écrire est toujours utile (un carnet suffit), car vous pourrez y revenir librement à tout moment. Pour commencer, dès que vous avez envie de jouer, arrêtez-vous et examinez ce qui se passe en vous, sans jugement : que ressentez-vous ? Que pensez-vous ? Notez ces informations. Essayez ensuite de comprendre ce qui a provoqué cette envie.
Il peut s’agir d’une émotion comme la joie ou la tristesse. L’ennui fait aussi partie des situations qui poussent à jouer, pour soulager un manque d’excitation. Les individus addicts possèdent souvent des traits impulsifs, ce qui n’aide pas à tempérer leur compulsion. Parfois, l’élément activateur est un lieu : en cas d’addiction aux paris sportifs ou aux jeux de grattage, passer devant un bar ou un café risque de réveiller en vous l’envie de miser. Enfin, une personne peut être en cause, ou encore une substance. En effet, la cigarette et l’alcool sont fortement associés aux jeux et en les consommant vous encouragez certainement votre désir de parier.

Acceptez les conséquences de votre addiction

Les jeux de hasard en excès peuvent provoquer de nombreux problèmes : des problèmes de relation, des problèmes financiers, des problèmes avec la justice, des problèmes professionnels (par exemple la perte de son emploi), la prise de drogues, une mauvaise santé et des problèmes mentaux (par exemple la dépression ). Perdez-vous du temps que vous devriez passer au travail à jouer à des jeux d’argent ? Jouez-vous plus d’argent que vous en avez par exemple en utilisant de l’argent que vous avez mis de côté pour votre loyer, votre crédit ou d’autres factures ? Utilisez-vous des cartes de crédit pour jouer ? Cachez-vous la vraie raison de la disparition de cet argent après l’avoir joué ? Faites une liste de tous les problèmes auxquels vous avez dû faire face à cause des jeux d’argent. Identifiez aussi les personnes auxquelles vous avez fait du mal à cause de votre problème de jeu, par exemple des membres de votre famille ou des amis. Cette troisième étape peut être douloureuse, malheureusement elle est nécessaire. En tant que joueur excessif, vous souffrez probablement des conséquences engendrées, car les risques sont nombreux.
En effet, cette dépendance aux jeux pose des soucis à plusieurs niveaux :
  • Financièrement : dettes, crédits, retards… ;
  • Avec la justice (interdiction de jouer, accès à des sites illégaux, défaut de paiement…) ;
  • Difficultés et disputes avec votre entourage, la famille, les amis : le coût social est élevé ;
  • Problèmes au travail, à l’école, dans les études ;
  • Sur votre santé : abus de substances, anxiété, mauvais sommeil
    Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ?
Pour avancer vers le chemin de la guérison correctement, il est important de faire le point sur les retombées de votre maladie, à la fois sur vous, mais aussi sur votre entourage. Prenez le temps de dresser une liste de toutes les problématiques auxquelles vous a confronté le jeu (et cela même si vous avez déjà réglé le problème). Notez également les personnes que vous avez blessées, ou à qui vous devez de l’argent. C’est une étape difficile, cependant elle vous permettra de prendre le recul nécessaire pour vous rendre compte de l’impact de votre dépendance. Cette liste pourra par la suite vous servir de guide et de rappel dans les moments de faiblesse.

Comprenez les risques des jeux d’argent

Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? En connaissant les risques liés aux jeux d’argent, vous pourriez vous encourager à prendre en compte les conséquences avant de décider de jouer. Un excès de jeux d’argent peut mener à la dépression, à de l’anxiété, une agressivité, un risque de suicide plus élevé, des problèmes de relation ou des maladies liées au stress . Les jeux d’argent font aussi augmenter le taux de stress (à cause d’une hormone appelée cortisol) et votre rythme cardiaque, ce qui peut mener à des problèmes de santé . Les problèmes de jeux d’argent pathologiques et addictifs peuvent mener à une baisse des compétences en prise de décision et réduire votre capacité à évaluer les conséquences de vos actions .

Apprenez à vous contrôler face aux déclencheurs

Réfléchir sur les actions à mettre en place, pour résister aux déclencheurs qui vous poussent à jouer. En les contournant : par exemple, en cas d’addiction au casino, vous éviterez de passer devant votre casino préféré. En les remplaçant : si vous jouez par ennui, une autre activité comme le sport ne pourrait-elle pas vous contenter ? Attention, cependant il ne s’agit pas de tomber dans une nouvelle addiction sans substance ! En y faisant face : affronter les émotions que l’on cherche à fuir est la meilleure façon de comprendre ses besoins. Mais en cas de mauvaise gestion de ses affects, un accompagnement thérapeutique est nécessaire. La Clinique E-Santé dispose de protocoles adaptés : n’attendez plus si vous souffrez. En sachant quels sont les éléments qui vous donnent envie de jouer, vous arriverez à mieux gérer cette envie de jouer. Les éléments déclencheurs sont des pensées, des sensations, des situations ou des comportements qui créent l’envie de jouer. Par exemple, si vous vous retrouvez avec des amis qui jouent, vous allez probablement avoir très envie de jouer aussi.
Identifiez les éléments déclencheurs en tenant un journal. Lorsque vous avez envie de jouer, arrêtez-vous un instant et écrivez les pensées (par exemple lorsque vous pensez aux jeux), les sensations (l’ennui peut être un élément déclencheur) et les façons de gérer cet élément déclencheur . Certaines émotions négatives comme le stress ou la tristesse vous donnent-elles envie de jouer ? Si c’est le cas, vous devez apprendre de meilleures façons de gérer ces émotions. Vous prenez-vous souvent à jouer lorsque vous recherchez quelque chose d’excitant ? Si c’est le cas, l’ennui pourrait être un élément déclencheur. Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? Vous devez rester occupé ou trouver quelque chose d’excitant (et de sûr) pour satisfaire votre besoin d’adrénaline.
apprenez à vous contrôler face aux déclencheurs
Essayez d’écouter de la musique. La musique peut vous aider à vous calmer et à vous détendre pour réduire votre impulsivité et gérer les éléments déclencheurs des jeux d’argent.

Soyez honnête à propos de votre problème de jeux

Ne faites pas de secrets à propos de vos finances ou des jeux auxquels vous jouez. Soyez honnête avec vous-même et avec les autres à propos de l’argent que vous dépensez. Payez vos factures immédiatement lorsque vous avez l’argent pour le faire. Notez vos pertes et tenez des comptes à jour. Lorsque vous avez accumulé des pertes après avoir joué, faites une liste des choses que vous auriez pu acheter avec cet argent et des dettes dont vous auriez pu vous acquitter. Avouez à vous-même et aux autres que vous avez joué.

Ne vous mettez pas en position de jouer

Un individu avec un problème de jeux d’argent ne peut pas jouer de manière responsable, car il est accro à la poussée d’adrénaline associée au jeu. Il est difficile de vous contrôler si vous êtes préoccupé par le sentiment que vous obtenez de cette activité. Si vos amis vous suggèrent une sortie au casino, soyez honnête avec vous-même et avec les autres et reconnaissez que votre envie de jouer a dépassé le cadre du simple loisir Suggérez une autre activité ou ne participez pas à celle-là. Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? Au début de votre guérison, vous devriez même éviter de passer devant un casino. Évitez de vous rendre dans des endroits où il y a des casinos. Si vous vous entourez de jeux d’argent, il va vous être très difficile de résister à l’envie de parier.

Changez votre façon de penser les jeux d’argent

Les habitudes de pensées négatives comme les croyances irrationnelles, l’illusion de contrôle et les faux raisonnements peuvent mener à des comportements addictifs . Réduisez ces pensées négatives en les identifiant et en les modifiant. L’illusion de contrôle est un problème commun chez les personnes dépendantes des jeux d’argent. Cela vous amène à penser que d’une certaine façon, vous pouvez contrôler le résultat d’un jeu. Pour pouvoir contrôler cette pensée, souvenez-vous qu’il n’existe pas de stratégie ou d’astuce pour contrôler le résultat. Il est impossible de contrôler le jeu, que ce soit un jeu de cartes, le poker en ligne, les paris sur des matchs sportifs ou des courses de chevaux, ou même les machines à sous. Chaque lancer de dés est indépendant et complètement aléatoire. Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? Le faux raisonnement amène un individu à penser qu’un évènement aléatoire a moins de chances de se produire à cause d’un évènement précédent. Par exemple, une personne pourrait croire que ses chances de perdre à un jeu de cartes sont moindres parce qu’il a déjà perdu. Il va alors croire qu’il a plus de chances de gagner au prochain tour.
Changez votre façon de penser les jeux d'argent
Cependant, d’un point de vue statistique, les chances sont les mêmes qu’au tour précédent. Les superstitions sont aussi une habitude commune chez les joueurs. Vous pourriez croire que des incidents aléatoires ont un sens. Par exemple, si vous pariez sur une course de chevaux, vous allez peut-être choisir un cheval avec un certain nom parce que c’est votre nom porte-bonheur. Souvenez-vous que les superstitions naissent d’évènements aléatoires qui se produisent en même temps. Cela ne veut pas dire que vous avez de la chance. Réduisez les comportements de prise de risque en pensant logiquement aux conséquences et aux résultats de la situation . Lorsque vous voulez jouer à un jeu d’argent, vous devez penser à l’argent que vous avez perdu ou que vous allez probablement perdre si vous placez un pari.

faites le deuil de l’argent

L’argent joué est perdu. Il ne reviendra pas. Si vous continuez à jouer, soyez honnête avec vous-même. Ne vous mentez pas sur combien vous misez et combien vous perdez. Soyez sincères avec les proches au courant de votre situation. Vous devez accepter que le hasard ne se contrôle pas. Vous n’avez pas de pouvoir dessus. En revanche, vous pouvez maîtriser dès maintenant ce que vous décidez de faire avec l’argent : vous seul.e détenez votre propre ticket gagnant. Tenir un registre est essentiel. Si vous continuez à jouer, vous y inscrirez l’argent dépensé et perdu. À la fin de chaque semaine, notez ce que vous auriez pu vous offrir à la place ou les dettes que vous auriez pu effacer. Si vous ne jouez plus, écrivez tout de même, chaque jour qui passe sans parier, l’argent mis de côté. Libre à vous de constituer une cagnotte, pour vous en servir à rembourser vos emprunts ou vous récompenser. Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? Pourquoi ne pas investir cet argent pour vous : projet de formation, moments de bien-être, voyages ?
Enfin, rappelez-vous que vos mises seront toujours supérieures à vos gains. Dans tous les cas, pour réduire vos prises de risque, pensez de façon logique : « Si je joue, les conséquences seront que je vais perdre de l’argent. Jusqu’à présent j’ai d’ailleurs déjà perdu autant d’argent. Cette somme va augmenter si je parie. »
Bon à savoir : Mentir entraîne de la culpabilité. Culpabiliser impacte l’estime que vous avez de vous-même. Pour apaiser cela, vous jouez. Alors que vous vous étiez promis de ne plus parier, ce qui vous fait éprouver du ressentiment. Vous perdez de nouveau. Les émotions négatives s’emparent de vous, mais disparaissent dès que vous rejouez, car subsiste toujours l’espoir de gagner. Cette dynamique vous maintient dans un cercle vicieux.

fuyez les situations à risques

fuyez les situations à risques
De manière générale, pour diminuer ou sortir du jeu pathologique, vous devez évitez toutes les situations de tentation : ambiance du café, musique en boucle des machines à sous, odeur des salles, texture des jetons, bruit des pièces… Avec le jeu, se met en place une sorte de rituel, et tous ces éléments environnementaux sont associés à votre envie de jouer et y participent fortement. Si vous êtes entouré.e par votre drogue, il sera difficile d’y résister. Dites non à votre cercle de jeu : aux personnes qui veulent faire une sortie au casino, expliquez-leur pourquoi vous refusez et suggérez une autre activité. Évitez de passer devant les lieux proposant loteries et jeux de hasard. Si vous souffrez d’une addiction aux jeux en ligne, vous pouvez vous interdire l’accès à certains sites sur votre ordinateur ou votre téléphone. L’addiction, qu’elle soit de substance ou à un comportement, provoque dans le cerveau un état appelé le craving. C’est ce qui engendre le besoin irrépressible et impérieux de jouer dans le cas de la ludomanie.
Une personne addicte au jeu ne peut pas jouer de manière responsable pour cette raison. C’est son cerveau qui commande et il cherche uniquement à être contenté. Le phénomène de craving est également présent si vous décidez de commencer un sevrage d’alcool.

Préparez les mots que vous allez vous dire lorsque vous voudrez jouer

En planifiant ce que vous allez vous dire lorsque vous sentez le besoin de jouer, vous vous assurerez d’avoir une stratégie lorsque le moment va se présenter. Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? Cette stratégie peut vous aider à limiter ou à éradiquer votre dépendance aux jeux . Vous pouvez commencer en vous disant : « Ce jeu est trop risqué, je sais que si je commence, je ne pourrai plus m’arrêter, je ferais mieux de l’éviter. » Explorez d’autres idées de choses à vous dire et choisissez celles qui fonctionnent le mieux pour vous. Vous pouvez les noter sur des cartes pour arriver à vous en souvenir. Vous pouvez ensuite les sortir et les lire à voix haute lorsque vous avez envie de jouer.

Limitez votre consommation de drogues

Les drogues, y compris l’alcool, ont un lien fort avec l’augmentation des comportements compulsifs qui mènent aux jeux d’argent . Lorsque vous buvez de l’alcool ou prenez d’autres substances, cela fait baisser votre inhibition et diminue votre capacité à prendre des décisions logiques. Évitez de boire trop d’alcool. Quelques verres pourraient ne pas vous faire de mal selon votre tolérance à l’alcool et votre poids, mais l’ébriété est un facteur de risque important dans le problème de jeux d’argent. Votre gestion du problème et votre capacité à résister à l’envie vont diminuer de manière importante si vous êtes ivre.
Limitez votre consommation de drogues

Améliorez votre contrôle des impulsions

Certaines personnes dépendantes aux jeux pourraient avoir un problème de contrôle de leurs impulsions . Les impulsions sont comme les envies alimentaires, ce sont des envies automatiques qui vous pressent à faire quelque chose, dans le cas présent à jouer. Lorsque vous avez envie de jouer, arrêtez-vous et inspirez au lieu d’agir immédiatement. Prenez du recul et observez vos pensées et vos sentiments. Quelles sont les pensées que vous avez ? Quelles sont les émotions que vous ressentez ? Identifiez des façons de gérer ce problème ou des activités alternatives que vous pouvez pratiquer. Trouvez quelque chose qui marche pour vous.

acceptez votre illusion de contrôle sur le hasard

Entre espoir de gagner et crainte de l’échec, il existe plusieurs mécaniques de pensées dans la tête des parieurs qui favorisent leur conduite et les encouragent à jouer. L’addiction occupe tellement de place psychique qu’il n’est pas toujours évident de garder son objectivité. Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? Mais prendre conscience de ces croyances vous aidera à prendre du recul sur vos comportements. L’illusion de contrôle est fréquente : vous vous imaginez que vous avez un pouvoir sur les jeux de hasard et que vous maîtrisez l’issue à venir d’un jeu. Mais rien de cela n’est vrai. Chaque course, chaque ticket, chaque lancer de dés ne dépend pas de vous, mais d’un processus aléatoire. Cette mécanique se manifeste différemment selon les joueurs : On parlera de :
  • Contrôle cognitif si vous faites, par exemple, une prière avant de jouer ;
  • Contrôle comportemental qui implique par exemple de souffler sur les dés avant de les jeter ou encore de vouloir battre les cartes vous-même ;
  • Talisman qui est aussi une expression de contrôle : porte-bonheur obligatoire dans la poche ou gri-gri à caresser avant de gratter ;
D’autres formes de contrôle sont possibles, comme tenir compte des chiffres déjà sortis à la roulette, par exemple.

Sachez gérer vos humeurs

Les humeurs, en particulier la dépression et l’anxiété, peuvent avoir un lien direct avec les comportements de jeux chez certains individus . Apprenez à mieux gérer vos émotions négatives. Essayez de gérer vos émotions en les écrivant, en les exprimant à travers l’art ou la danse ou en en parlant à quelqu’un d’autre.
Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? 

Trouvez du soutien social

Le soutien social est une composante importante de la guérison d’une addiction aux jeux . Parlez de votre problème à votre famille s’ils n’en sont pas encore au courant. Vous pourriez par exemple leur dire : « Je voudrais que vous sachiez que j’ai un problème de jeux. Je sais que cela m’a causé du tort et j’aimerais m’arrêter. J’apprécierai beaucoup votre soutien. » Discutez du problème avec vos amis et tenez-les informés. Ils peuvent vous aider à éviter les éléments déclencheurs de l’envie de jouer. Vous pourriez leur dire : « Salut, je voulais simplement vous faire savoir que je lutte en ce moment contre un problème de jeux, car je veux m’arrêter. Votre soutien me serait très utile. » De cette façon, vos amis comprendront que vous ne voulez pas aller au casino.

démarrez un suivi thérapeutique

Cette dernière étape est essentielle pour garantir la fin de votre addiction aux jeux d’argent. Vous avez déjà effectué une grande partie du travail, mais pour arrêter définitivement, une prise en charge médicale est souvent nécessaire. Vous pouvez vous rapprocher dans un premier temps de votre médecin traitant : il saura vous orienter. Le traitement de l’addiction au jeu pathologique comprend un suivi avec un.e addictologue dont c’est la spécialité. L’accompagnement thérapeutique peut reposer sur plusieurs méthodes qui se combinent : par exemple une thérapie familiale, associée à de l’hypnose et des groupes d’entraide. La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est une psychothérapie qui a fait ses preuves. En effet, elle est relativement rapide et se concentre sur les schémas de pensées négatifs et les comportements inadaptés qui en découlent, pour les transformer. Les symptômes de la ludomanie s’atténuent ainsi au plus vite. Elle est fortement recommandée en première intention. Par la suite, vous pourrez rechercher la cause profonde responsable de votre dépendance.
En complément, de façon limitée et dans le cadre de la thérapie, un traitement pharmacologique est possible pour soulager les troubles de l’humeur associés à la dépendance aux jeux, comme la dépression. Même si l’hospitalisation reste rare, elle est envisageable, notamment si les conséquences de la pratique pathologique mettent la vie en danger.
À retenir : Contrairement aux joueurs récréatifs, les parieurs compulsifs vivent dans la souffrance, car l’appel du jeu est plus fort que tout. Le jeu pathologique se soigne, mais plus le temps passe, plus le cercle vicieux s’installe et renforce le mal-être. Aussi, une prise en charge précoce favorise grandement les chances de guérison. Ne restez pas seul.e et n’attendez plus en contactant l’équipe de La Clinique E-Santé : tous les psychologues utilisent des protocoles spécialement adaptés aux addictions, afin de garantir les meilleurs résultats thérapeutiques et dans le respect de vos volontés : arrêter de fumer sans grossir, sevrage progressif du tabac ou de la drogue …
démarrez un suivi thérapeutique

Rejoignez un groupe de soutien

Les groupes de soutien peuvent vous apporter un environnement sûr pour discuter de votre problème de jeux. Cela pourrait aussi vous aider à apprécier la compagnie de personnes qui ont le même problème que vous, ce qui pourrait être réconfortant et vous aider à vous sentir moins seul pendant la phase de guérison. Faites des recherches sur Internet pour trouver un groupe dans votre région pour discuter de votre problème .

Discutez avec un thérapeute

Votre problème de jeux pourrait être hors de contrôle. Il affecte vos relations, vos finances, votre travail et vos résultats universitaires, vous mettez de plus en plus de temps et d’énergie en œuvre pour votre addiction. Vous avez essayé plusieurs fois de ralentir ou de vous arrêter sans succès, vous essayez de cacher votre addiction à votre famille ou aux autres, vous recourez aux petits larcins ou à la fraude pour obtenir de l’argent que vous allez jouer ou vous demandez aux autres de vous en prêter parce que vous avez perdu tout votre argent aux jeux . Ce genre de problème peut s’accumuler et il existe une aide professionnelle si vous en avez envie. Contactez votre mutuelle pour trouver une liste de thérapeutes. Si vous n’avez pas de mutuelle, vous pouvez faire des recherches pour trouver des cliniques gratuites ou peu chères près de chez vous.Posez certaines questions au thérapeute, par exemple : « quelle est la meilleure approche à mon problème de jeux ? Devrais-je consulter un psychiatre, un psychologue, un thérapeute spécialisé en addictions ou un autre spécialiste ? »

Explorez différents types de traitement

En sachant quels sont les types de traitement disponibles, vous arriverez à prendre une décision à propos du traitement le mieux adapté à vos besoins. La thérapie comportementale est une forme répandue de traitement des problèmes de jeux. Ce genre de traitement utilise une exposition systématique au comportement que vous voulez éviter (le jeu) et vous apprend des techniques pour réduire votre envie de jouer. Comment gérer une addiction aux jeux d’argent ? La thérapie cognitivocorportementale est une autre forme efficace de thérapie qui se concentre sur l’identification des croyances malsaines, irrationnelles et négatives pour les remplacer par des croyances saines et positives .

Envisagez de prendre des médicaments

La prise de médicaments sur ordonnance est une option si vous vous rendez compte que vos efforts pour contrôler vos envies de jeux ne fonctionnent pas. Les antidépresseurs et les stabilisateurs d’humeur pourraient vous aider à traiter les troubles qui coïncident souvent avec l’addiction aux jeux, mais ils pourraient ne pas traiter directement l’addiction . Discutez des options de traitement avec votre médecin ou avec un psychiatre.
Envisagez de prendre des médicaments

Prévention de l’addiction aux jeux d’argent

Les jeunes publics sont très exposés à tout type d’addiction. La prévention est la meilleure carte à jouer pour éviter qu’ils ne deviennent des joueurs pathologiques. Tout parent ou éducateur doit pouvoir mettre un jeune en garde contre ce type d’addictions.Aujourd’hui, les jeunes mais aussi les adultes et les séniors sont de plus en plus exposés à l’addiction aux jeux d’argent et/ou aux jeux de hasard, l’accès à ce type d’activité étant largement facilité par les outils informatiques dont nous disposons. Il est possible de s’adonner à toute sorte de jeux d’argent sans sortir de chez soi, tout simplement en se connectant à Internet, et ce malgré la régulation des jeux d’argent et de hasard en France. En cas d’addiction aux jeux d’argent, il est important que l’entourage aide le joueur pathologique à prendre la décision de se soigner. Il est possible de demander conseil à un médecin ou de consulter un réseau en addictologie tel que le Réseau National pour la Prévention et le Soin du Jeu Pathologique (RNPSJP).
Avertissements : Cet article contient des informations médicales ou des conseils pouvant affecter votre santé. JeunInfo : s’efforce de proposer du contenu aussi précis que possible, mais ne peut en aucun cas être responsable du résultat de l’application (liste non exhaustive) des traitement, des techniques, des médicaments des dosages et/ou méthodes proposées dans ce document. L’utilisateur en assume la pleine responsabilité. Si les symptômes persistent plus de quelques jours, allez voir un professionnel de la santé. Lui seul est apte à vous fournir un avis médical, quelle que soit votre condition. S’il s’agit d’un jeune enfant, consultez un pédiatre sans attendre.

En savoir plus sur JeunInfo

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur JeunInfo

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Retour en haut