Bienvenue sur le site jeuninfo.com » Réseau social d'actualités » COMMENT SURVIVRE À L’UNIVERSITÉ

COMMENT SURVIVRE À L’UNIVERSITÉ

Comment survivre à l'université ?

Comment survivre à l’université ?

Comment survivre à l’université ? L’université est difficile. Vous êtes essentiellement jeté dans les profondeurs de la vie et on vous demande de nager. D’après mon expérience personnelle, le lycée ne vous préparera pas à la vie à l’université, mais peut-être que ce blog vous aidera. Il existe une raison qui amène autant de personnes à regarder en arrière leurs années à l’université avec nostalgie. Vous aviez plus de liberté que jamais auparavant et vous n’étiez pas encore préoccupé par toutes les responsabilités de l’âge adulte. Entre les cours, les amis, les colocataires, etc., il est facile de se sentir accablé. À la place, épanouissez-vous en prenant le contrôle de la situation dès le début.

Arriver à l’avance

C’est le B.A.-ba, mais ça paye. Maylis et Clémence, en PACES (première année commune aux études de santé) à l’université de Bordeaux (33), arrivent systématiquement 20 minutes avant le cours pour s’assurer une bonne place. « C’est impossible de rester concentré 4 heures d’affilée si on est assis par terre, le nez collé à l’écran et le cou cassé », diagnostique Clémence. Autre tactique : connaître comme sa poche les différentes entrées de l’amphi. Les sorties extérieures sont généralement plus faciles d’accès.

Se mettre dans sa bulle

Une fois installé, la tentation est grande de bavarder avec son voisin, surtout quand on est tout au fond de l’amphi. « Il faut à tout prix éviter de se laisser distraire par les bruits, les allers et venues des uns et des autres…« , recommande Magalie, étudiante en M1 psychologie à l’université de Lorraine et présidente de l’association étudiante LEPSY.

Participez aux classes

Pendant les cours de première année, il n’y a personne pour noter la présence ou l’absence des étudiants, c’est pourquoi vous ne vous attirerez pas autant de problèmes qu’au lycée si vous ne vous présentez pas. Cela ne veut pas dire que vous ne devez pas vous rendre en cours et certains professeurs pourraient relever le nom des étudiants présents. Encore plus important, si vous ratiez des cours, vous pourriez aussi rater des informations importantes. Ne vous rendez pas la vie plus difficile en vous forçant à bachoter avant un examen. L’université coute aussi cher et si vous ne vous rendez pas en cours, vous allez gaspiller beaucoup de votre argent ou celui de vos parents .Lisez les lectures obligatoires et prenez des notes. Vous retiendrez plus de choses si vous lisez activement et vos notes vous aideront beaucoup pour réviser avant les examens .Participez en cours si cela est possible. De nombreux étudiants détestent ou ont peur de parler devant un groupe d’étudiants, mais cela vous aidera bientôt à tirer tous les avantages du cours et vous l’apprécierez encore plus si vous arrivez à surmonter cette étape. N’ayez pas peur de faire des erreurs, votre professeur veut seulement que vous essayiez et il ne vous posait probablement pas une question à répondre par vrai ou faux .
Comment survivre à l'université ?

Préparez-vous à prendre du temps pour vos devoirs

Vous devez passer le même temps à faire vos devoirs que vous le feriez si vous travailliez, au moins 40 heures par semaine. Attendez-vous à passer environ deux heures en dehors de la salle de classe pour chaque heure que vous passez à l’intérieur. Cette proportion va varier selon les sujets (les sujets scientifiques en laboratoire vous feront passer plus d’heures en classe), mais la bibliothèque ou votre chambre sont les deux lieux où vous allez travailler le plus .

Habituez-vous à travailler de manière autonome

Si vous avez traversé le système éducatif britannique, vous avez été aidé à chaque tournant. Il en va probablement de même ailleurs – il est peu probable que vous ayez eu à faire des recherches indépendantes au même niveau que vous devrez faire à l’université, où que vous soyez. Au lycée, vous aurez eu des cours réguliers, des manuels adaptés à votre cours et toute l’aide que votre professeur pourra vous apporter. Les choses sont très différentes à l’université – vous devrez effectuer des recherches indépendantes et une lecture plus large pour vos cours et vos évaluations. Bien que vous puissiez vous adresser à vos conférenciers, ils ne pourront fournir qu’un nombre limité d’informations. Leur travail n’est pas de vous fournir des informations à la cuillère, mais de vous aider à comprendre ce que vous découvrez par vous-même. Il existe plusieurs façons de se préparer à ce changement de mentalité au travail. Si vous entrez en sixième, vérifiez si votre école ou collège offre une qualification de recherche indépendante telle qu’une EPQ (Extended Project Qualification) ou STEM. Mener votre propre projet sur un sujet de votre choix est un excellent moyen de vous habituer à faire des recherches efficaces, tout en vous aidant à acquérir des compétences vitales telles que le respect des limites de mots et le référencement.
Si votre lieu d’enseignement n’offre pas quelque chose dans cette veine, faites-le simplement pendant votre temps libre. Choisissez quelque chose qui vous intéresse et compilez un projet sur ce sujet. Aiguisez vos compétences en recherche; vous ne le regretterez pas.

Apprenez à établir un budget

Il y a de fortes chances que le passage à l’université soit votre première expérience de vie autonome. Une compétence essentielle que vous devez acquérir avant le premier jour d’université est la gestion du budget. Vous n’avez pas d’argent illimité et si vous ne faites pas le suivi de votre argent, vous le perdrez très rapidement.Bien que cela semble intimidant, la budgétisation est relativement simple. Vous devez déterminer combien d’argent vous aurez et déduire. Je recommande de travailler sur une base mensuelle avec une répartition hebdomadaire de ce que vous devrez dépenser, combien vous dépenserez/pouvez dépenser et à quelle fréquence vous dépenserez cette somme d’argent. Je vous garantis que vous devrez faire des sacrifices, mais si ne pas avoir Netflix signifie que vous êtes capable de manger, ça vaut le coup. Au sujet de l’argent, n’ayez pas peur de demander de l’aide. Les entreprises parasites telles que les sociétés de prêt sur salaire sauteront sur l’occasion de vous piéger si vous avez peur et ne savez pas quoi faire, il vaut donc la peine d’obtenir de l’aide avant de devenir aussi désespéré.
Comment survivre à l'université ?
La plupart d’entre vous n’auront que 18 ou 19 ans lorsque vous quitterez la maison et les gens, comme vos parents, comprendront si vous vous trompez financièrement. N’ayez pas peur d’admettre vos erreurs et allez vers quelqu’un qui peut vous aider sans vous blesser à long terme.

Se dire que ça ne va pas durer

Gardez en tête que seuls les plus motivés resteront. « Après les vacances de Noël, environ un quart de la promo de L1 psycho abandonne », raconte Magalie. Et le constat est le même dans toutes les filières. À partir de janvier, vous n’aurez donc plus à vous battre pour une bonne place.

Se fixer un cap

Pour rester motivé il est important de travailler sur son projet d’études. « Utilisez les services de l’université en charge de l’orientation pour affiner votre projet professionnel, conseille Loïc, vice-président étudiant de l’université de Rouen (76) et étudiant en master 1 management et marketing des structures sportives professionnelles. Ça donne envie de s’accrocher. »

Viser les horaires de TD moins prisés

Dans certaines filières, les salles de TD sont tout aussi saturées. Et la situation se complique quand les étudiants prennent l’initiative de changer de groupe pour un horaire qui les arrange. Résultat : à Nancy (54), dans la filière psycho de l’université de Lorraine, les TD en début (à 8 h) ou en fin de journée (jusqu’à 20 h) sont moins chargés. Vous savez ce qu’il vous reste à faire… Attention, ce conseil n’est valable que pour les TD où les profs ne font pas l’appel.

Comprenez ce qu’est le plagiat et comment l’éviter

Certaines personnes font du plagiat parce qu’elles pensent qu’elles peuvent le faire sans se faire attraper. D’autres le font parce qu’elles ne savent honnêtement pas ce que cela signifie. Quoi qu’il en soit, vous êtes responsable et vous allez vous faire attraper. De nombreuses universités ont des punitions sévères pour les étudiants qui font du plagiat, ce qui inclut parfois un zéro automatique au cours que vous suiviez ou une mention sur votre relevé de notes . Le plagiat évident inclut par exemple les cas où un étudiant copie le travail de quelqu’un d’autre et le présente comme le sien ou utilise les mots et les idées de quelqu’un d’autre sans citer cette source. L’absence de guillemets autour d’une citation est aussi considérée comme du plagiat, car cela donne des informations inexactes ou incorrectes à propos de la source (c’est pire si vous fabriquez la source) . De mauvaises paraphrases constituent aussi du plagiat. La paraphrase condense l’essence d’une idée avec vos propres mots. Cependant, cela pourrait devenir du plagiat si vous gardez la plupart des mots originaux, surtout si vous utilisez la même structure de phrase de base ou si les passages sont encore similaires aux originaux dans leur longueur ou leur style .
Comment survivre à l'université ?
La malhonnêteté universitaire peut généralement inclure des cas où vous demandez aux autres de vous aider alors qu’on vous a demandé de travailler seul, de travailler à plusieurs sur un projet individuel ou de payer d’autres personnes pour faire votre travail .

Apprenez à connaitre vos professeurs

Vous voulez apprendre un petit secret ? De nombreux professeurs passent des heures assis à leur bureau en espérant que quelqu’un s’arrête et vienne leur parler. Ils vont se réjouir si vous êtes cette personne. Comment survivre à l’université ? Si vous avez une question, c’est une excellente façon de la poser, car cela va aider le professeur à mettre un nom sur votre visage. Envisagez de passer par son bureau au début du semestre pour dire bonjour et pour vous présenter . Fixez-vous des attentes raisonnables. Vos professeurs ne vont pas corriger vos devoirs et ne vont pas vous donner des sujets de présentations. Cependant, ils se réjouissent en général de discuter de vos idées avec vous pour vous aider à les préciser.

Réseauter et socialiser

En tant que psychologue, je peux vous dire que l’humanité est une espèce très sociale. Nous ne pouvons pas survivre sans interaction sociale, mais là encore, tous ceux qui ont joué aux Sims peuvent vous le dire. L’université est l’endroit où vous allez créer des liens avec les gens, potentiellement pour la vie. N’allez pas à l’université et passez tout votre temps à travailler ou à faire la navette entre la maison et la bibliothèque, car vous avez alors dépensé trois ans et 27 000 £ (le chiffre peut varier) pour une bibliothèque. Sortez, faites-vous des amis et découvrez de nouvelles choses. Je vous assure que vous ne le regretterez pas. Sur un fil similaire, je vous encourage fortement à réseauter. L’une des meilleures choses que vous puissiez faire à l’université est de créer un réseau de contacts dans l’industrie et le milieu universitaire. Ce sont ces personnes qui vous offriront des emplois et des opportunités ; ce sont les personnes qui vous écriront une référence élogieuse pour le travail que vous voulez vraiment . N’essayez pas de forcer cela, mais profitez des opportunités naturelles que la vie à l’université vous offrira à coup sûr et vous sortirez de l’université avec un solide réseau de contacts que vous pourrez utiliser pour façonner votre avenir.
Comment survivre à l'université ?

N’ayez pas peur d’exprimer votre opinion

J’admettrai que j’ai été terrible à faire cela dans ma première année. Cependant, si vous n’exprimez jamais votre opinion, rien ne changera. Comment survivre à l’université ? Vous pouvez façonner votre expérience universitaire à travers ce que vous dites et faites. Vous n’aimez pas la façon dont un module est enseigné ? Profitez de l’occasion que votre département vous offrira pour partager votre opinion afin d’améliorer le module. En désaccord avec une décision prise par un corps étudiant ? Faites part de vos préoccupations afin que les choses soient traitées différemment à l’avenir. Vous devriez être libre de dire ce que vous pensez sans crainte de représailles ou de renvoi. Si vous ne parlez pas, la conversation ne commence jamais. Bien qu’il ne soit pas essentiel d’exprimer votre opinion pour survivre à l’université, c’est un excellent moyen d’être le changement que vous souhaitez voir dans le monde. Le changement commence avec vous, et si vous vous levez et vous laissez entendre, vous pouvez faire de grandes choses avec cette opinion.

Trouver sa méthode de travail

Taper ses cours sur l’ordinateur, prendre des notes sur un cahier, enregistrer puis retranscrire le cours… « Il n’y a pas une solution meilleure qu’une autre, juge Antoine, vice-président étudiant de l’université Lille 3, en 5e année de chirurgie dentaire. Tout dépend de la manière dont on aime travailler. » En PACES, la prise de notes sur ordinateur peut s’avérer compliquée pour les matières où il y a beaucoup de schémas. Pour vous aider à suivre, certains enseignants fournissent leur présentation via la plate-forme de la fac, en version complète ou en version « à trous », à compléter pendant le cours.

Récupérer la retranscription du cours

Comment survivre à l’université ? Si vous n’avez pas pu arriver à temps pour avoir une bonne place, pas de panique, les profs envoient parfois leurs cours par mail. Certaines associations étudiantes vendent aussi les cours magistraux (2 centimes la page pour l’impression). Autre solution : rejoindre le groupe Facebook de sa promo et demander à la communauté le cours que vous avez manqué. En PACES, les prépas payantes (environ 3.000 € par an) fournissent des retranscriptions complètes clé en main.
Comment survivre à l'université ? 

Vérifiez vos emails

Pour de nombreux étudiants, les textos sont plus naturels que les emails, mais vous ne pouvez pas vous attendre à ce que les professeurs vous donnent leur numéro de portable. Comment survivre à l’université ? Si vous voulez recevoir les dernières informations, vous devez vérifier régulièrement vos emails. C’est par ce moyen que vous recevrez les annonces à propos des professeurs, des départements, etc. Si votre cours utilise des ressources en ligne, par exemple Blackboard, jetez-y aussi un œil régulièrement. Souvent, les devoirs et les notes y seront postés, si vous ne le vérifiez pas régulièrement, vous allez rater des choses.

Apprenez à utiliser la bibliothèque

Cela vaut aussi bien pour la bibliothèque physique que pour la bibliothèque en ligne. Vos professeurs vont vous donner beaucoup de choses à y rechercher, surtout au début, et ce n’est pas vous qui devez apprendre à vous en servir. Envisagez de suivre une formation avec un bibliothécaire, surtout si vous ne vous êtes jamais rendu dans une bibliothèque auparavant. Vous êtes sûr de ne pas être le seul, alors ne vous sentez pas gêné.La plupart des bibliothèques ont des bibliothécaires de référence pour chaque domaine, par exemple les sciences, la musique ou le français. Si vous travaillez sur un gros projet, vous devriez demander des conseils au bibliothécaire dans le domaine qui vous intéresse. Il se tient au courant des dernières avancées dans le domaine et il peut vous guider vers les meilleures ressources .

Restez ouvert à de nouvelles idées

Qui que vous soyez, vous avez peut-être déjà lu des choses avec lesquelles vous n’étiez pas d’accord. C’est intentionnel, vos professeurs veulent vous donner des lectures provenant de différents points de vue, c’est pourquoi ils vous donnent aussi des lectures avec lesquelles ils ne sont pas d’accord. Vous ne devez pas forcément être d’accord avec les auteurs qui remettent en question vos croyances, mais vous devez comprendre les sources de leur réflexion et les mécanismes de leur pensée, c’est surement la raison qui fait qu’ils vous ont été donnés à lire de toute façon.
Comment survivre à l'université ? 

Frapper à la porte de son asso étudiante

En cas de difficulté, de doute, de coup de déprime, poussez la porte de l’association étudiante de votre filière. Vous trouverez toujours une bonne oreille pour vous remotiver et vous conseiller.

Profiter du tutorat

Dans toutes les filières, les universités mettent en place le système du tutorat. Le principe : des étudiants en L3 ou M1 assurent des permanences pour répondre aux questions des primo-arrivants, approfondir une notion, corriger un exercice… Peu d’étudiants ont le réflexe d’y aller, alors que «c’est une chance, un outil pour étudier sereinement malgré les amphis qui débordent », déplore Loïc.

Aller en cours coûte que coûte

Malgré les conditions d’enseignement qui sont loin d’être optimales, il est important d’aller en amphi. « Les cours en ligne ou les reprises (parfois nécessaires pour les étudiants salariés bien sûr) ne remplacent jamais totalement un cours en présentiel, où l’enseignant commente, reformule, fait des liens logiques, illustre et peut répondre à des questions, met en garde Sophie Orange, maître de conférences en sociologie à l’université de Nantes (44). Les étudiants ne peuvent se contenter de connaître des données ou des faits pour les partiels, mais devront être capables de les faire dialoguer. D’où la nécessité d’entendre les enseignants développer leurs démonstrations. »

Suivez vos progrès

Les universités vont vous demander d’obtenir certaines notes dans des domaines différents pour passer certaines classes, par exemple dans votre discipline majeure et dans vos options. Prenez régulièrement rendez-vous avec votre conseiller pour vous assurer d’être sur la bonne voie ou vous pourriez vous retrouver à payer des cours de rattrapage pendant l’été ou un semestre supplémentaire que vous n’aviez pas prévu .

Voyez au-delà de votre discipline majeure

Si vous suivez des cours d’ingénieur, suivez un cours de littérature. Si vous étudiez la littérature, suivez un cours de biologie. Ce ne sont que des exemples. Quoi qu’il en soit, vous serez exposé à de nouvelles personnes, de nouvelles idées et peut-être à un nouveau sujet dont vous ne vous doutiez pas qu’il puisse vous intéresser . Comment survivre à l’université ? Les employeurs sont souvent plus intéressés par les candidats qui peuvent faire des choses variées, par exemple écrire une phrase cohérente et analyser des formules, plutôt que des gens qui se sont concentrés sur une spécialité et qui ne peuvent pas gérer les demandes variées du monde du travail .
Voyez au-delà de votre discipline majeure

Trouvez le style de vie que vous voulez suivre et suivez-le

Pour certaines personnes, l’université est en premier lieu l’occasion de s’amuser. Pour d’autres, leurs cours sont la seule priorité. De nombreuses personnes se trouvent probablement au milieu. Où que vous vous trouviez, il y en aura d’autres comme vous. Comment survivre à l’université ? Ne vous sentez pas obligé de boire ou de faire des choses que vous ne voulez pas faire si vous n’en avez pas envie. Ceci étant dit, souvenez-vous que l’université est aussi le moment où vous apprenez à devenir un adulte. Faites des choix en accord avec vos valeurs et qui vous rendent heureux. Souvenez-vous que parfois, vous et vos parents ou d’autres personnes représentant l’autorité pourriez ne pas être d’accord et ce n’est pas un problème.

Apprenez à vivre avec vos colocataires

Il peut être difficile de partager une chambre, surtout si vous ne l’avez jamais fait auparavant. Commencez du bon pied en discutant de l’utilisation des espaces et respectez les décisions une fois qu’elles ont été prises. Cela inclut des décisions à propos de l’espace physique et des comportements. Quelles sont les règles en matière de boissons alcoolisées dans la chambre ? Qu’en est-il des soirées ou des invités ? Comment survivre à l’université ? Essayez de tomber d’accord avec vos colocataires et consultez le règlement général si nécessaire. Si des problèmes apparaissent, discutez de vos inquiétudes. Les comportements passifs agressifs ne vont pas aider et vont jeter de l’huile sur le feu. Votre colocataire ne fait probablement pas ce qu’il fait pour vous ennuyer, c’est pourquoi vous pouvez lui donner le bénéfice du doute pour voir si vous pouvez trouver une solution . Même si vous et vos colocataires vous entendez bien, il vaudrait mieux que vous passiez un peu de temps séparés. Assurez-vous de ne pas passer tellement de temps ensemble que vous vous empêchez de vous faire de nouveaux amis. Que vous ne puissiez pas supporter votre colocataire ou que vous soyez des meilleurs amis qui se chamaillent constamment, il pourrait être utile de trouver un lieu en dehors de la chambre pour étudier, par exemple à la bibliothèque ou dans un café.
Si tout le reste échoue, sachez que vous apprenez à gérer votre relation avec les autres, ce qui pourra vous aider avec des personnes plus difficiles dans le futur. Si vous vous sentez menacé par votre colocataire ou s’il s’adonne à des activités illégales, discutez-en avec l’administration. Vous pourriez peut-être changer de chambre. Au pire, il y aura une preuve que vous avez signalé cette activité et que vous n’y avez pas participé.
Apprenez à vivre avec vos colocataires

Prenez soin de votre sécurité

L’université vous propose de nouvelles libertés, mais elle introduit aussi de nouveaux risques. Comment survivre à l’université ? Assurez-vous que votre comportement ne nuit pas à votre santé. Si vous voulez boire, faites-le avec modération et désignez un capitaine de soirée. Sachez aussi que l’université pourrait avoir des règles contre la consommation d’alcool sur le campus, même si vous avez l’âge légal pour boire. Les femmes à l’université ont souvent entendu de nombreux conseils pour éviter les viols et les autres formes d’abus sexuels, ne posez pas votre verre, n’empruntez que des chemins bien éclairés, dites à un ami où vous vous trouvez et à quelle heure vous serez à la maison, etc., mais il est important de savoir que quoi que vous fassiez, la seule responsabilité d’une agression incombe à l’agresseur et vous devez prendre les mesures nécessaires contre ses actions. Signalez les agressions à la police et discutez-en avec un conseiller.

Ne forcez pas les autres à faire des choses qu’ils ne veulent pas faire

Cela s’applique à de nombreuses choses, par exemple à boire de l’alcool, à rater des cours, à avoir des rapports sexuels, etc. Il n’y a plus vos parents pour vous surveiller et vous punir, mais vous êtes devenu un adulte qui prend la responsabilité de ses actes.

Exposez-vous à la diversité de votre campus

Cela va probablement être le moment de votre vie où vous allez avoir le plus d’opportunités d’apprendre de personnes avec une histoire radicalement différente de la vôtre. Vous avez de la chance d’en être arrivé là, c’est pourquoi vous devez en tirer avantage. Suivez des cours avec une approche multiculturelle. Participez à des évènements culturels ou des conférences. Cela vous aidera à élargir vos horizons et à clarifier vos propres valeurs. Même si vous en arrivez à vous accrocher encore plus fort à vos idées, il est toujours bon de connaitre le point de vue des autres.

Inscrivez-vous à un club

En plus de vous amuser, vous allez améliorer votre capacité à gérer des personnes différentes, à organiser des évènements, etc. Vous pourriez vous rendre compte que ces compétences et ces expériences deviennent utiles plus tard dans votre carrière .Ce conseil est encore plus précieux pour les étudiants qui ne vivent pas sur le campus et qui pourraient se sentir déconnectés de ce qu’il se passe à l’université.

Apprenez à rester en bonne santé, même dans un dortoir

Comment survivre à l'université ?
Apprenez à rester en bonne santé, même dans un dortoir. Vous êtes occupé, entouré d’aliments gras et vous n’avez pas beaucoup d’argent, tout cela se produit lorsque vous devez prendre soin de vous pour la première fois. Dans cette situation, il peut être facile de se baser sur les choix disponibles à la cafétéria et vous n’allez pas toujours vous sentir au mieux. Comment survivre à l’université ? Prenez soin de vous pour trouver l’énergie nécessaire pour assumer vos responsabilités. Faites le plein d’énergie au petit-déjeuner. Tout le monde n’a pas faim le matin, mais pour ceux qui ont faim, un départ sain vous aidera à mieux affronter les cours qui se présentent. À la cafétéria, recherchez des aliments riches en fibres et en protéines comme les céréales intégrales, les flocons d’avoine, les fruits frais, le yaourt et les œufs. Gardez des barres protéinées et des fruits non périssables dans votre chambre pour les matins où vous êtes vraiment pressé. Gardez votre énergie pendant la journée avec le déjeuner et le diner. Les sandwichs au blé complet et les salades avec des protéines maigres vous donneront l’énergie dont vous avez besoin pendant toute la journée. Surveillez aussi la taille des portions, car cela peut parfois être difficile dans les cafétérias. Vous pourriez vous sentir somnolent après avoir trop mangé, même si ce sont des aliments sains.
Faites le plein d’encas sains. Même si vous n’avez pas de réfrigérateur ou de microonde, vous pouvez garder du pain complet, du beurre de cacahouètes, des barres de céréales, des bananes, des pommes, de la viande séchée et des fruits à coque dans votre chambre. Si vous avez accès à un réfrigérateur ou à un microonde, vous pouvez aussi garder du lait, du yaourt, d’autres fruits et des burgers végétariens. Comment survivre à l’université ? Méfiez-vous des aliments tout prêts comme les soupes en conserve et les plats congelés, car ils contiennent généralement beaucoup de sodium. Faites de la modération votre qualité principale. Avec tout ce que vous devez gérer, il peut être facile de croire que les aliments sont une chose que vous pouvez contrôler, mais il est important de vous assurer de ne pas trop vous restreindre.
Le plus possible, mangez une part de pizza tard le soir avec des amis de temps en temps. Si vous croyez que vos pensées et vos comportements glissent lentement vers des territoires dangereux, discutez avec un conseiller de votre trouble alimentaire .

Gérez le stress en faisant de l’exercice

Les exercices réguliers sont l’une des meilleures façons de gérer le stress auquel vous êtes exposé pendant votre vie étudiante. Vous pourriez penser que vous êtes trop fatigué ou que vous n’avez pas le temps de le faire, mais cela vous donnera plus d’énergie que vous n’en avez besoin . Votre université a probablement une salle de gym où vous pouvez vous rendre gratuitement. Sachez quand y aller. Surtout si c’est la première fois, une salle de gym bondée peut être intimidante. Elle sera plus remplie au début du semestre, le matin et le soir. Si vous le pouvez, essayez de vous détendre en y allant lorsqu’il y a moins de monde. Envisagez une séance avec un entraineur. Comment survivre à l’université ? Les entraineurs dans les universités sont généralement des étudiants qui peuvent évaluer votre forme physique et vous recommander des exercices à faire. Exposez-vous à de nouvelles formes d’exercices. La salle de gym propose peut-être des cours d’aérobic ou de Zumba . Évitez d’abandonner en vous y inscrivant avec un ami.
Gérez le stress en faisant de l'exercice

Prenez soin de votre santé mentale

En tant qu’étudiant, vous êtes confronté à de nouvelles formes de dépression, d’anxiété, de troubles alimentaires, d’abus de substances, de problèmes de relation, etc. L’infirmerie de l’université peut vous offrir de nombreuses ressources pour vous aider à vous épanouir malgré les défis. N’hésitez pas à tirer avantage de ces ressources . De nombreuses universités vous offriront des séances confidentielles avec un conseiller professionnel ou un étudiant diplômé, souvent gratuitement pour un certain nombre de séances. Comment survivre à l’université ? Vous allez aussi y trouver des groupes de soutien, surtout si vous luttez contre des problèmes répandus chez les étudiants. Si vous avez des problèmes graves, appelez le 112 ou SOS Suicide immédiatement .

Ne prenez pas plus de dettes que vous en avez besoin

Vous pouvez obtenir un diplôme partout, c’est pourquoi vous devez vous demander si l’école de vos rêves en vaut vraiment la peine. Vous pourriez le regretter dans plusieurs années, lorsque vous ne pourrez pas suivre un stage qui vous plait, continuer votre doctorat ou vivre où vous le voulez, car le remboursement de vos dettes étudiantes prend une trop grande partie de votre budget mensuel . Comment survivre à l’université ? Si vous devez emprunter de l’argent, demandez d’abord une bourse là où cela est possible avant de faire appel à un crédit. Certains organismes octroient des bourses aux étudiants en se basant sur le revenu de leurs parents et leurs propres revenus si c’est le cas.

Utilisez vos bourses sagement

Une des choses que vous apprenez à l’université est à devenir un adulte responsable et l’utilisation avisée de vos bourses en est un exercice. Vous savez que vous avez une certaine somme à dépenser tous les mois et vous devez mettre en place un budget pour vous assurer de ne pas dépenser plus d’argent que vous n’en avez . Comment survivre à l’université ? Si vous obtenez un crédit, ne le prenez pas comme un chèque en blanc pour acheter tout ce que vous voulez. Vous devez quand même avoir un budget et le suivre. Ne dépensez pas plus d’argent que vous n’en avez. Certains étudiants font appel à des cartes de crédit pour dépenser plus d’argent, ce qui peut se transformer en agios mirobolants pour avoir acheté des objets dont ils auraient pu se passer. Il existe aussi des programmes de cartes de crédit où vous pouvez obtenir des récompenses si vous avez de bonnes notes ! Renseignez-vous .

Envisagez de trouver un petit boulot à temps partiel

Oui, c’est une responsabilité en plus qui prend de votre temps, mais les activités sociales vous coutent de l’argent. Bien sûr, de nombreux étudiants s’en servent pour payer leurs cours. Comment survivre à l’université ? Trouvez de petits boulots conçus pour les étudiants et qui proposent une meilleure flexibilité .
Envisagez de trouver un petit boulot à temps partiel

Achetez le plus de choses au meilleur prix

Tirez avantage du fait de vous trouver sur un campus. En plus des matchs, vous trouverez des lectures, des jeux et d’autres activités sur le campus beaucoup moins cher. Certains petits commerces autour de l’université pourraient offrir des rabais si vous êtes étudiant.

Calculez vos dépenses alimentaires

Selon ce que vous mangez et votre accès à une cuisine là où vous habitez, il pourrait être intéressant de prendre un abonnement à la cafétéria. La plupart de ces abonnements vous proposent un prix fixe par jour ou par repas. Calculez votre budget hebdomadaire pour faire les courses et demandez-lui s’il ne vous reviendrait pas moins cher de manger à la cafétéria ou de cuisiner. Si vous avez reçu une bourse qui prévoit un budget pour les repas, profitez de cet argent en mangeant des plats tout prêts vendus sur le campus. Cela vous permettra d’avoir plus d’argent pour les livres et pour un petit plaisir occasionnel.

Faites-vous immédiatement aider pour les cours où vous avez du mal

La plupart des professeurs aiment aider leurs étudiants, c’est pourquoi vous ne devez pas avoir peur de leur demander de l’aide. N’attendez pas la fin du semestre. À ce moment-là, plus rien ne pourra sauver vos notes et vos professeurs seront occupés à leurs responsabilités de fin de semestre . N’oubliez pas qu’il est rarement possible de rattraper de mauvaises notes à l’université. Chaque examen compte. Si vous savez que des circonstances extrêmes vont vous empêcher de terminer un devoir à temps, contactez votre professeur avant la date de remise du devoir. Comment survivre à l’université ? Il vaudrait mieux que vous lui demandiez un délai supplémentaire pour rendre le devoir plutôt que lui expliquer pourquoi vous n’avez pas pu lui rendre.

Rendez-vous au centre de soutien universitaire

Un des soucis principaux des professeurs est que leurs étudiants ne sachent pas suffisamment bien écrire pour réussir. Si vous êtes l’exception à la règle, vous allez briller à leurs yeux. Comment survivre à l’université ? Sinon, de nombreuses universités proposent des centres de soutien pour vous aider avec les examens compliqués . Assurez-vous de vous familiariser avec l’orthographe, la grammaire, la ponctuation, etc., mais aussi avec les différentes attentes du sujet en matière de structure du devoir et de style de citation. Envisagez de vous rendre dans le centre de soutien universitaire même si vous savez très bien écrire. Tout le monde peut profiter d’un point de vue extérieur sur leurs écrits et de suggestions d’amélioration.
Rendez-vous au centre de soutien universitaire

Inscrivez-vous dans le système de soutien aux handicaps de votre université

Les universités proposent souvent des aménagements pour les étudiants qui en ont mentalement ou physiquement besoin. Ces aménagements peuvent inclure la façon dont vous passez vos examens, dont vous rendez vos devoirs, etc. Cependant, vous allez devoir être actif pour vous assurer de profiter de ces aménagements. Souvenez-vous que même si les professeurs sont des experts dans le domaine qu’ils enseignent, ils ne sont pas qualifiés ou en mesure de déterminer les aménagements dont les étudiants en difficulté ont besoin. Comment survivre à l’université ? Si vous allez les voir à la fin du semestre pour leur dire que votre maladie mentale a interféré avec votre travail, ils vont probablement vous communiquer leur sympathie, mais ils ne vont pas pouvoir vous aider. Au lieu de cela, rendez-vous dans le bureau du système de soutien aux handicaps le plus tôt possible. Vous allez probablement avoir besoin d’un certificat provenant d’un professionnel de la santé mentale avant que les aménagements dont vous avez besoin soient mis en place.
Vos professeurs ne vont pas connaitre votre état, ils vont seulement voir les changements que vous devez faire pour réussir, par exemple plus de temps pendant les examens, une présence plus flexible aux cours, etc.

En savoir plus sur JeunInfo

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur JeunInfo

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Retour en haut