RELATION DE COUPLE : COMMENT ARRÊTER DE SURANALYSER

Arrêter de suranalyser

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Relation de couple : comment arrêter de suranalyser ?

La durabilité et la solidité d’une relation tiennent parfois à très peu de choses. Un seul petit élément perturbateur peut venir mettre à mal un couple, qu’il soit naissant ou solide. Mais il y a une catégorie de personnes pour qui il est encore plus difficile d’entamer une relation, ce sont les personnes qui passent le temps à tout (trop) analyser. Sans pour autant entrer dans le schéma du “celui qui intellectualise est plus difficile à caser”, le fait de vous questionner en permanence sur le sens de la vie et tous les petits détails qui la compose peut être un véritable frein à une relation amoureuse.  Si, en amitié, vous arrivez à composer, l’amour vous cause beaucoup plus de difficultés.Pourquoi ? À cause de la complexité des sentiments qui sont liés à la situation. Sans parler du fait que ces personnes ne seront jamais sûres à 100% que la personne qu’ils visent leur plaît réellement. Ce flot de pensées, souvent contradictoires, rend la situation très difficile à appréhender pour les personnes qui ont tendance à être anxieuses. Ce besoin maladif de tout sur-analyser est évidemment une source de stress et d’anxiété. Au-delà de ce besoin de tout comprendre, les personnes qui passent leur temps à tout analyser ont également besoin d’avoir un certain contrôle de la situation.
C’est en ça que les relations amoureuses sont déroutantes pour eux, ils n’ont pas totalement la mainmise sur les évènements et ça a tendance à les désarçonner.
Aucun détail ne lui échappe et il ou elle ne peut pas s’empêcher d’imaginer tous les scénarios possibles et imaginables avant de prendre une décision. Dans certains cas, cette « qualité » peut être un véritable avantage comme, par exemple, lorsqu’il ou elle doit faire un choix professionnel important. Ou, lorsqu’une décision pour améliorer sa situation financière doit être prise. Mais, quand il s’agit des relations amicales et amoureuses, cela peut vite tourner au cauchemar. Chaque phrase et chaque geste de son ou sa partenaire est analysé. Chaque discussion avec sa moitié est disséquée. .
Donc, quand un désaccord se présente, il peut être très difficile de faire entendre raison à une personne qui est toujours dans la suranalyse. Si cette situation est difficile pour le ou la partenaire qui réfléchit trop, elle l’est également pour sa moitié. Aimer quelqu’un qui suranalyse tout c’est aimer une personne à qui l’esprit joue des tours. Aimer un tel individu c’est aimer quelqu’un qui n’est pas capable de contrôler sa façon de penser ni la quantité de remises en question qui le ou la submerge.

Donc, si vous souhaitez montrer à votre partenaire à quel point vous l’aimez, vous devez d’abord comprendre à quoi ressemble l’amour inconditionnel pour une personne qui est constamment dans la suranalyse.

Suranalyser

Être dans la suranalyse, qu’est-ce que ça veut vraiment dire ?

De manière générale, les personnes qui réfléchissent trop sont des gens très intelligents. Ils ont toujours des millions de choses en tête. Même quand la situation est propice à la détente, ils stressent car leur esprit ne s’arrête jamais ! Qu’est-ce que je dois porter ? Qu’est-ce que je vais manger ? Que pensait-il vraiment en disant cela ? Pourquoi est-elle arrivée en retard ? Des questions, encore et toujours… Ils s’imaginent différents scénarios pour tout ce qui leur arrive et ils s’inquiètent même pour les choses qui ont très peu de chance de se produire.
 Ces individus ne se reposent jamais et n’ont jamais une minute de tranquillité. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils n’aiment pas être pris par surprise.Ils veulent planifier tout ce qui pourrait se produire et ainsi garder n’importe quelle situation sous contrôle. Se retrouver au dépourvu est inimaginable pour eux ! Ils détestent le fait de ne pas savoir ce qui les attend, ce qu’ils doivent faire ou de se sentir perdus. Cela leur donne l’impression d’être des idiots. Ce qui est, bien sûr, loin d’être le cas. Dans les relations amoureuses, cette suranalyse prend une toute autre dimension. Quelqu’un qui réfléchit trop va passer beaucoup de temps à essayer de décrypter le langage corporel de son ou sa partenaire. Cette personne hypersensible et spirituelle rejette alors ses doutes sur sa moitié. Elle est toujours en quête d’approbation et de rassurance quant aux sentiments de son ou sa partenaire.
Il ou elle a besoin de se sentir aimé(e) et soutenu(e) par son ou sa partenaire. Une personne qui suranalyse tout n’aime pas laisser la place aux sous-entendus. Il ou elle va donc poser de nombreuses questions à sa moitié et va peut-être même insister pour répéter encore et encore.Pour bien comprendre une personne qui est dans la suranalyse, il faut savoir que ce n’est pas parce que vous la rassurez sur vos sentiments, une fois, qu’il ou elle va accepter cela comme une vérité absolue.Très souvent, cet individu va continuer à remettre en question votre couple et la sincérité de vos sentiments. Et, cela peut être épuisant.
Mais, il ou elle ne le fait pas exprès. Une personne qui réfléchit trop ne cherche pas à vous blesser ou à vous faire fuir. Il ou elle a simplement besoin d’apaiser son esprit en vous entendant dire que vous l’aimez, que vous serez toujours là pour lui ou elle et en cherchant les preuves physiques de vos sentiments. Cet individu va analyser votre manière de vous comporter et va essayer de lire entre les lignes de vos messages et de vos discours. Il ou elle ne va pas se contenter d’étudier vos mots.

A quoi ça sert de suranalyser

À Quoi ça sert de suranalyser
Suranalyser est un mécanisme très lié à l’ego. Ce dernier veut notre bien à tout prix. Même au prix de notre tranquillité d’esprit ou de notre repos… Rappelons que l’ego est ce qui nous oriente dans ce monde. Il repère ce qu’il est bon de faire pour se nourrir, “s’intégrer”, se faire des amis, être aimé. Bref, être en sécurité. Mais il s’oriente en fonction des codes culturels dans lesquels nous vivons .Pour cela, il doit être capable d’observer et d’écouter chaque élément, pouvant être susceptible d’éveiller une émotion apaisante, pour vous mettre dans un sentiment de sécurité. Mais parfois, il arrive que certains éléments ne collent pas avec vos croyances ou valeurs. Alors vous remettez en question l’information perçue, puis vous la retournez dans tous les sens. Justement pour y trouver un sens (sécurisant). C’est là que la suranalyse commence, l’ego est en alerte.

Les risques de la suranalyse à long-terme

Vous pouvez prendre goût à la suranalyse car vous aurez l’impression qu’elle vous apporte une réflexion plus approfondie du monde qui vous entoure. Et vous n’aurez pas tout à fait tort. Seulement, à long-terme, elle est perçue comme un couloir sans fin. C’est un générateur d’émotions fortes mais qui s’épuise rapidement. À l’image de la masturbation intellectuelle dont seul l’ego jouit. Vous vous enliserez dans un dialogue intérieur plein d’incertitudes. Le plus souvent, malgré toute la connaissance que vous aurez de vous ou vis à vis des gens, vous vous sentirez comme “bloqué”, pas entendu ou incompris. Vous aurez l’impression d’être considéré comme “dans votre monde”. Alors que finalement, votre ego n’aspire qu’à votre sécurité, comme vous à votre tranquillité.  La suranalyse n’est satisfaisante que pour votre ego. Pour vous, elle ne débouchera que sur de la frustration : une part de vous aime, l’autre en a marre. Laquelle écouter ? Devez-vous suivre forcément l’une d’entre elles seulement ? Et si la solution ce n’était pas donner raison à l’une d’entre elles mais de les mettre d’accord ?

Prenez du temps pour vous-même

Prenez dû temps pour vous-même
En vous pensant trop à une autre personne, vous pourriez développer une obsession malsaine, ce qui ne serait pas une bonne chose, n’est-ce pas ? Tomber dans ce piège est très facile et engendrera une trop grande dépendance, de la jalousie et finalement une dépression. Tous ces états mènent à une perte de votre « pouvoir personnel » et peuvent amener une relation de couple à se détériorer rapidement et toute l’attention que vous portez à votre partenaire n’aurait alors plus aucun intérêt. Pour cela, lorsque la situation devient intenable au sein du couple parce que vous vous concentrez trop sur votre moitié (ou sur toute chose extérieure à vous-même), il est essentiel que vous vous recentriez sur vous-même et travailliez à être heureux et satisfait (en dehors de votre couple).
Il y a une différence entre le sentiment de sécurité, parfois faux, que l’on éprouve grâce à la compagnie et l’attention d’une personne, simplement parce que nous ne parvenons pas à passer un moment seul et la sécurité de savoir en nous-mêmes que nous pouvons facilement passer du temps seul. Passer du temps seul (cela signifie aussi ne pas se concentrer sur son partenaire 24 h/ 24) sera bénéfique non seulement pour votre épanouissement et votre développement personnel, mais également pour votre relation de couple. En effet, votre relation aura davantage d’espace pour grandir. Sinon, cela vous permettra d’avoir davantage de recul pour juger si cette personne est la bonne pour vous.

Remarquez quand vos pensées font ressortir ce qu’il y a de pire en vous

Cela pourrait vous demander beaucoup d’effort, mais la première étape est souvent la plus difficile. Si vous faites cet exercice pour la première fois, vous pourriez ne même pas réaliser que vous pensez trop à cette personne, parce que cela est devenu tellement naturel pour vous. Voici quelques indicateurs qui vous aideront à comprendre lorsque vous commencez à trop réfléchir.Vous commencez à vous sentir triste et déprimé. Vos pensées commencent à vagabonder vers des idées comme : « combien de temps cette relation va-t-elle encore durer ? » et « je pense qu’il (ou elle) va rompre avec moi. » Lorsque vous vous surprenez à être accroché à votre téléphone, à attendre que cette personne vous envoie un message, tout en vous disant « pourquoi ne m’a-t-il pas encore répondu… ça fait déjà 2 minutes ! » Vous remarquez que votre blog personnel est rempli de pensées négatives et de peurs liées à votre relation de couple.

Renouez avec la nature

Si vous ne vivez ou ne travaillez pas dans la nature, alors vous en grand besoin. Prenez le temps de sortir dans la nature. Cela peut signifier vous rendre dans un parc à proximité pour votre pause déjeuner, ou partir en vacances pour vous évader. Tout ce que vous pouvez faire pour renforcer votre lien avec la nature sera bénéfique pour votre esprit et vous arrêterez immédiatement de suranalyser. Vous pouvez vous focaliser sur la beauté des arbres, d’une feuille, d’une chute d’eau, du ciel, des montagnes, d’un lac ou tout ce qui vous attire.  Votre esprit s’arrêtera immédiatement. Lorsque vous vous autoriserez à faire cela, vous constaterez que votre esprit sera plus clair tout au long de la journée.

Répétez-vous des paroles paisibles 

Paroles paisibles
Faites attention à votre cerveau en ce moment même … quel genre de pensées observez-vous? Vous remarquerez très probablement que la majorité de vos pensées tournent autour de ce que vous avez à faire aujourd’hui, ou de ce que quelqu’un vous a dit qui vous a mis en colère, ou même des pensées dégradantes sur vous-même. Ne vous en faites pas, mais avec autant de négativité autour de nous, garder un état d’esprit positif cohérent n’est pas toujours facile.Cependant, vous pouvez réellement contrer les mots négatifs et penser davantage avec la répétition de paroles paisibles. Chaque fois que vous remarquez que vous suranalysez ou que vous sentez monter l’anxiété ou l’inquiétude, coupez ces pensées dans leur élan avec des paroles paisibles. Peu importe les mots qui résonnent le mieux avec vous.
Les exemples sont:
  • Paix.
  • Amour.
  • Lumière.
  • Tout va bien.
  • La vie est belle.
  • Je vais bien.
Même si cela ne calme pas complètement votre esprit, il arrête de suranalyser, cela permettra à votre esprit de ralentir et de se concentrer sur ce qui importe vraiment en ce moment. Les mots sont porteurs de sens et de puissance, donc utilisez-les à votre avantage à chaque fois que vous vous sentez stressé.

 IL EST ESSENTIEL DE PRENDRE CONSCIENCE QUE LEUR ESPRIT LEUR JOUE DES TOURS

Ils peuvent s’emballer sur le moindre détail d’une conversation ou d’une situation. Vu qu’ils ont tendance à absolument tout analyser dans leur quotidien, ils vont faire la même chose lors des interactions sociales. Ainsi, la moindre ambiguïté ou la moindre situation un peu floue peut très vite devenir dévastatrice. Ils vont tourner la situation dans tous les sens pour saisir les potentiels messages subliminaux – alors que dans les faits, le plus souvent, il n’est absolument pas nécessaire d’avoir une double lecture. La meilleure chose à faire dans cette situation, si vous êtes à la place de la personne qui pense trop, n’hésitez pas à demander à votre interlocuteur d’être plus clair ou de donner des réponses plus directes. Cela permettra de briser la glace, mais cela vous aidera aussi à ne pas vous emballer au moindre émoji manquant ou à la moindre tournure de phrase.

L’OVERTHINKER A BESOIN D’ÊTRE SOUVENT RASSURÉ POUR ÊTRE À L’AISE DANS UNE RELATION

Ce qui caractérise ceux qui sur-analysent, c’est un certain inconfort dans la perception que les autres ont d’eux. Dans la recherche de contrôle, ils sont aussi à la recherche de l’approbation générale. Ce sont des profils qui ont besoin d’être rassurés sur la situation plus souvent qu’à l’accoutumée, c’est directement lié à leur habitude de sur-analyser les choses. Ce qui est le plus déroutant pour l’overthinker, c’est l’absence de réponse ou une situation un peu floue. Il aura rapidement tendance à penser qu’il a fait quelque chose de mal et que tout est de sa faute. Il ne faut donc pas hésiter à les rassurer, à leur dire que tout va bien et à quel point ils sont importants pour vous. Ce sont des profils qui nécessitent plus d’attention que les autres, mais en retour, ils peuvent être très démonstratifs et s’attacher très rapidement lorsqu’ils se sentent en confiance. Il ne faut donc jamais hésiter à créer un environnement qui les coupe de tout stress éventuel. C’est le meilleur moyen de construire une relation sur de bonnes bases.

La compassion

La passion
Vous devez faire preuve d’une grande compassion. Comme la peur peut l’envahir d’un coup, vous devez être doux/douce et tendre avec son cœur. Vous allez vous retrouver dans des situations complexes et peut-être irrationnelles comme des moments où il ou elle pense que tout se passe mal alors que vous avez l’impression que tout est super entre vous. Une personne qui suranalyse tout ne peut pas contrôler la manière dont son cerveau est programmé pour gérer les aléas de la vie. Il ou elle ne peut pas maîtriser les pensées qui l’envahissent, le ou la stressent et le ou la poussent au bord du gouffre. Tôt au tard, cet amas d’émotions doit exploser ! Personne ne peut emmagasiner des angoisses et des pensées destructrices sans que cela impacte sa façon d’être ou son couple. C’est pour ça que vous devez faire preuve de patience et de compréhension. Et, je sais que ce n’est pas toujours facile. Parfois, vous vous dites sûrement, « Mais, pourquoi est-ce que je m’embête avec ça ? » Et, vous avez tout à fait le droit de vous-même avoir des doutes quant à votre relation amoureuse. Mais, rappelez-vous : vous êtes tombé(e) amoureux/amoureuse de cette personne et vous devez l’accepter tel(le) qu’il ou elle est. Baisser les bras et l’abandonner ne ferait qu’alimenter ses angoisses. Et, votre partenaire finira par croire que tous ses doutes étaient bel et bien fondés.

L’empathie

Vous devez donc faire preuve de beaucoup d’empathie. Et, vous devez les aider à voir que vous n’allez pas le ou la juger simplement parce qu’il ou elle perçoit le monde d’une manière différente.Quand votre partenaire vous révèle ses angoisses, ses inquiétudes ou ses doutes, vous devez lui montrer que cela ne vous effraie pas. Le ou la rassurer sur votre intention de rester à ses côtés et de l’aimer, quoi qu’il se passe, est essentiel pour leur état mental. Certes, votre partenaire se répète sans cesse. Il ou elle suranalyse tout. Et, il ou elle s’inquiète pour des choses qui n’ont pas lieu d’être.Mais, rappelez-vous : c’est hors de son contrôle. Croyez-moi sur parole, sa vie serait bien plus simple s’il ou elle n’était pas obligé(e) de réfléchir en long et en large à tout ce que vous faites. Cela ne signifie pas que votre partenaire ne vous fait pas confiance. Le véritable problème est son manque d’estime de soi. Votre partenaire est persuadé(e) qu’il ou elle ne mérite pas d’être aimer sincèrement. Donc, même si dans certains cas c’est complètement inconscient, cela se reflète sur votre couple.

Arrêtez-vous consciemment

La conscience
Lorsque vous avez ce sentiment désagréable de ne plus pouvoir arrêter de vous concentrer sur cette personne : arrêtez ! Et si vous le pouvez, asseyez-vous, fermez les yeux et respirez profondément, en laissant l’air sortir doucement de votre bouche. Le simple fait de vous isoler de l’un de vos 5 sens (fermer les yeux) exacerbera votre intuition d’environ 15 à 20 % (pensez à la façon dont les personnes malvoyantes ont plus de facilités que vous dans une pièce sombre). Contrôler votre respiration vous aidera à évacuer le stress que vous avez accumulé en raison de toutes les émotions qui vous envahissent. Comprenez que vous faites face, en quelque sorte, à une addiction.

Demandez-vous pourquoi vous ressentez cela

Votre moitié vous a-t-elle donné des raisons de ressentir ce que vous ressentez ? A-t-elle été infidèle dans le passé ou se comporte-t-elle soudain très différemment ? Essayez d’analyser la situation en prenant le point de vue d’une tierce personne et voyez si vos pensées sont infondées ou même carrément paranos. Si votre partenaire ne vous a donné aucune raison de vous mettre dans un tel état, votre anxiété et votre tendance à tout analyser sont vraiment votre problème et vous devrez y remédier. Comme indiqué précédemment, vous devez arrêter et travailler à changer. Prenez le temps de vous analyser. Commencez par vous poser des questions comme « qui suis-je », « que suis-je » et « pourquoi suis-je là ? ».  Vous pourriez parfois vous demander « quelle est ma plus grande faiblesse ? » et équilibrer cela par « quelle est ma plus grande force ? » Vous pourrez vous demander : « que puis-je faire pour me sentir bien ? » ou « que puis-je faire pour me changer les idées ? ».
  Le subconscient est un lieu merveilleux et largement sous-estimé et si vous vous donnez du temps, vous pourrez être surpris des réponses que vous obtiendrez de vous-même. Souvenez-vous que c’est votre moment personnel avec vous-même, et si le visage de cette fameuse personne vous vient à l’esprit, n’y pensez plus ! Cette technique est appelée « autoanalyse ». En la pratiquant autant que possible, ne serait-ce qu’une minute ou deux chaque heure de la journée (ou même seulement deux ou trois fois dans la journée), vous apprendrez à mieux vous connaitre. Au final, vous développerez un respect pour la personne que vous êtes à l’intérieur et comprendrez votre façon de penser. Si vous traversez une période difficile dans votre couple ou que vous n’arrivez pas à penser à autre chose qu’à votre partenaire, cette technique sera la première étape de votre retour vers vous-même. Finalement, vous apprendrez à prendre des décisions éclairées pour votre vie, au lieu de vous laisser entrainer constamment par la vie d’une autre personne, dont vous pourriez un jour vous faire éjecter.

La communication

La communication
Vous devez être en mesure d’avoir de véritables conversations. Et, non seulement de répondre par des réponses courtes voire monosyllabiques. Les messages d’une phrase ou les discussions yo-yo ne vont pas satisfaire votre partenaire qui réfléchit trop. Cela lui donne beaucoup trop d’espaces pour suranalyser la situation et les sous-entendus qui, en fait, n’existent pas.Au lieu de cacher ce que vous ressentez, le positif comme le négatif, vous devez être capable d’exprimer vos sentiments au moment même où vous les éprouvez. Ne laissez rien pour plus tard surtout si vous-même vous êtes envahi(e) par des émotions négatives ou des doutes. Une personne qui suranalyse tout va essayer de trouver une signification dans tout ce que vous dites et faites. Donc, pour vivre heureux, vous devez être complètement sincère. Même si, parfois, ce n’est pas la chose la plus facile à faire.

Le contrôle de la frénésie

Vous devez être capable de le ou la sortir de sa frénésie, de manière calme et posée, sans exploser ni sortir de vos gonds.Dites-lui calmement, « Non, cela ne s’est pas passé comme ça » ou « Non, cela ne va pas se produire comme tu l’as imaginé ». Rester de marbre face à des accusations imaginaires ou lors d’une discussion houleuse basée sur des faits inexistants peut être un véritable défi. Mais, si vous réussissez à faire preuve de patience et de compréhension, vous réussirez, avec le temps, à lui faire comprendre qu’il ou elle n’a pas besoin de douter de vous. Pour construire une relation amoureuse saine et sereine avec ce genre de personne, vous devez être très endurant/endurante.Vous ne devez pas vous laisser déprimer par les remises en questions perpétuelles ni les demandes que vous pouvez considérer comme aberrantes. L’esprit d’une personne qui est toujours dans la suranalyse est complètement différent du vôtre. Il est donc inutile de le ou la pousser virulemment à changer. Cela ne se produira pas. Tout ce que vous réussirez à faire c’est de le ou la convaincre que vous ne l’aimez pas. En lui forçant la main, vous lui donnez la preuve dont il ou elle avait besoin pour se persuader que vous ne l’acceptez pas tel(le) qu’il ou elle est.Alors, vous aggraverez davantage la situation.
 Et, vous vous retrouverez dans un véritable cul-de-sac dont la seule issue possible sera la séparation. Aimer une personne qui est toujours dans la suranalyse est un vrai défi mais il en vaut la peine. Ce genre de personne aime de tout son être. Votre partenaire a un gros cœur mais cela le ou la rend complexe. Pourtant, c’est aussi ça qui le ou la rend unique et beau/belle. Votre moitié va vous rendre parfois fou/folle mais il ou elle va toujours vous être loyal(e). Après tout, vous non plus vous n’êtes pas parfait(e).Vous avez vos propres habitudes étranges et vos propres bagages émotionnels. Pourtant, votre partenaire vous accepte comme vous êtes, n’est-ce pas ? Il ou elle ne vous juge pas et n’essaie pas de vous changer. Votre partenaire a simplement besoin d’un peu plus de rassurance que les autres, c’est tout ! Donc, oui… Suranalyser est fatigant. Mais, il est également épuisant d’aimer quelqu’un qui réfléchit trop. C’est un combat que vous devez mener à deux si vous souhaitez être heureux ensemble. L’amour a ses raisons que la raison ignore ! Vous avez fait le choix d’aimer cette personne donc vous devez retrousser les manches pour faire fonctionner votre couple. Et, avec le temps, les choses s’apaiseront. Votre partenaire vous posera de moins en moins de questions et il ou elle doutera de moins en moins de votre sincérité.
Pour clarifier les choses : au fond, votre partenaire sait parfaitement que vous l’aimez mais son esprit lui joue des tours.Ses doutes sont surtout causés par des inquiétudes personnelles et des problèmes de confiance en soi. D’ailleurs, cela ne se limite pas à votre relation amoureuse. Il ou elle suranalyse sa vie professionnelle, ses relations amicales et familiales et toutes les situations dans lesquelles il ou elle peut se trouver. Donc, je veux que vous compreniez que le problème ne vient pas de vous. Mais, vous pouvez être la solution, si vous vous montrez patient(e) et compatissant(e).

Méditez

La méditation
Lorsque vous méditez, vous arrêtez le flux de suranalyse et de pensées négatives qui bombardent votre conscience à chaque seconde, et au lieu de cela vous passez dans un espace où le calme est prioritaire. Même si vous n’avez pas besoin de faire le vide dans votre cerveau pour méditer, beaucoup de gens sentent leurs pensées ralentir de façon incroyable et arrêtent immédiatement de suranalyser. Si vous essayez et que vous trouvez que vous suranalysez toujours, essayez une méditation guidée ou le yoga. Ces pratiques sensibilisent le corps, et cela l’aide à faire face beaucoup plus facilement aux défis quotidiens. Si vous voulez arrêter de suranalyser et cultiver plus de paix dans votre vie, ces trois habitudes vous apporteront constamment cela. Il y a 1440 minutes dans une journée, donc prenez au moins 10 minutes par jour pour l’ une ou l’ ensemble de ces activités. Vous constaterez que dans l’ ensemble, vous suranalyserez moins et vous vous sentirez plus détendu. En retour, vous deviendrez plus productif.

Trouvez une distraction

Lorsque vous pensez trop à quelque chose, la meilleure chose à faire est de trouver une façon de distraire vos pensées. Essayez de ne pas rester seul dans un endroit calme. Proposez à vos amis de sortir au cinéma ou de jouer au frisbee. Allez à la salle de sport et mettez-vous à fond dans le nouveau programme de musculation que vous avez trouvé sur Internet. Préparez un gâteau pour un diner entre copines ou allumez votre ordinateur et faites une partie de Warcraft avec vos amis.

Parlez-en à votre partenaire

Il serait mieux que votre

Parler avec son partenaire
partenaire soit au courant de la situation. Cela sera tout particulièrement indispensable si cette personne vous a donné des raisons de ressentir ce que vous ressentez. Si vous pensez qu’elle vous trompe, posez-lui la question. Faites-le gentiment bien sûr : pas besoin de piquer une crise pour finalement vous rendre compte que la personne avec laquelle votre amoureux a été vu était une tante qui était en ville pour les fêtes. La communication est la clé.
Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils