LA NOMOPHOBIE : COMMENT VAINCRE SON ADDICTION AUX SMARTPHONES

La nomophobie : Comment vaincre son addiction aux smartphone ?

 

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

La nomophobie : Comment vaincre  son  addiction aux smartphones ? 

Comme l’avait déjà révélé une récente étude, 67% des utilisateurs consultent l’écran de leur téléphone pour vérifier si elles n’ont pas reçu un appel ou un SMS, même lorsqu’aucun signal sonore indiquant une notification n’a retentit, 44% dorment avec et 29% déclarent ne pas pouvoir vivre sans. Une addiction qui devient rapidement désocialisante. Avouez tout de même que c’est dommage de rompre la communication réelle au profit du virtuel.Les Journées Mondiales sans téléphone portable ont lieu du 6 au 8 février. L’occasion de revenir sur un mal de plus en plus fréquent : l’addiction au téléphone mobile. La nomophobie, autrement dit la peur de se retrouver sans téléphone portable, n’est pas reconnue scientifiquement, mais inquiète. Et pour cause : les comportements addictifs liés à l’utilisation du mobile sont de plus en plus fréquents. 62 % des Français se jugent ainsi incapables de se passer de leur téléphone portable, selon une étude menée par Bouygues Télécom en 2018.
A l’origine de ce phénomène ? L’essor des smartphones, des réseaux sociaux, mais aussi de l’information en continu, qui ont entraîné un phénomène propre à notre époque appelé FOMO, (pour “fear of missing out”), qui renvoie à la peur de rater quelque chose. Mais comment différencier une personne qui passe beaucoup de temps sur son téléphone portable, d’une personne totalement accro à son mobile ? Quand il ne se passe rien sur Facebook, c’est Instagram qui vient toquer à votre porte. FOMO, baisse des intéractions sociales … Votre téléphone portable est devenu l’extension de votre bras.Êtes-vous toujours en train d’envoyer des messages, de surfer sur Internet, d’envoyer des emails, d’utiliser des applications ou de jouer sur votre smartphone ? En fonction du temps et des efforts que vous consacrez à chacune de ces situations, il est probable que vous souffriez d’un problème d’addiction. L’utilisation excessive d’un smartphone peut affecter la qualité des relations personnelles et la productivité au quotidien.

Addiction au smartphone : les signes qui doivent alerter

Plusieurs éléments peuvent alerter, à commencer le nombre d’heures passées sur son téléphone. Comme le nombre de cigarettes ou le nombre de verres d’alcool consommés, ces chiffres peuvent constituer un premier baromètre pour jauger le niveau de dépendance. Les répercussions de la sur-utilisation du téléphone portable sur la vie d’une personnelle peuvent également donner des indications sur la potentielle addiction. Parmi ces conséquences, on retrouve les troubles du sommeil, les difficultés d’endormissement, la fatigue ou encore l’isolement social.  Un autre élément à prendre en compte est le laps de temps qui s’écoule entre le lever et la première consultation du smartphone : plus celui est court, plus l’addiction est forte. Le craving, autrement dit l’envie irrésistible d’utiliser son téléphone portable est également un marqueur fort de la nomophobie.
Addiction au smartphone : les signes qui doivent alerter

Une fois ces différents facteurs identifiés, comment lutter contre la dépendance au téléphone portable ? Voici les conseils pratiques pour y parvenir.

Contrôlez votre utilisation du smartphone

Selon une étude, les étudiants passent 8-10 heures par jour sur leur smartphone  . En contrôlant l’utilisation que vous faites du vôtre (par exemple, en comptant le nombre de fois où vous regardez votre smartphone en une heure), vous aurez mieux conscience du problème  . Ce n’est qu’une fois que vous aurez compris la gravité de la situation que vous pourrez vous fixer des objectifs et chercher des solutions. Téléchargez une application, comme Checky, qui vous permet de contrôler votre utilisation du smartphone . Utilisez les données collectées pour vous fixer un objectif spécifique consistant par exemple à limiter le nombre de fois par heure ou par jour où vous consulterez votre téléphone.

Créez un plan d’utilisation de votre smartphone

Limitez l’utilisation de votre smartphone à certaines heures de la journée. Vous pouvez paramétrer une alarme pour savoir quand vous avez atteint la limite que vous vous êtes fixée. Par exemple, vous pouvez vous autoriser à utiliser votre smartphone entre 16 h et 17 h chaque jour. Vous pouvez également vous fixer des horaires durant lesquels vous ne l’utiliserez pas, comme au travail ou à l’école . Notez votre plan et vos objectifs sur un papier pour les rendre plus concrets. Indiquez les objectifs que vous avez atteints et ceux qui vous restent à accomplir.

Mettez votre smartphone en silencieux

On n’y pense pas forcément et pourtant mettre son smartphone en silencieux est la première chose à faire quand on souhaite s’en échapper. Attention, pas en mode vibreur mais bien en silencieux. Et ensuite vaquez à vos occupations sans regarder l’écran toutes les cinq minutes.Vous verrez, au bout d’un petit moment, vous n’y penserez même plus pour la simple et bonne raison que vous aurez recommencé tout simplement à vivre dans le présent et dans ce que vous êtes en train de faire et pas dans l’attente incessante d’un nouveau message ou d’une notification. Après tout, Facebook et vos SMS peuvent attendre. Votre seule priorité c’est vous !
Mettez votre smartphone en silencieux

Cachez votre téléphone 

C’est tellement simple qu’on n’y pense même pas et pourtant tellement efficace. En mettant votre smartphone hors de votre vue (après l’avoir mis en mode silencieux, comme expliqué plus haut) , vous n’aurez plus la tentation d’allumer constamment l’écran pour vérifier l’arrivée de nouvelles notifications ou de nouveau messages. Bien sûr, il ne s’agit pas de le cacher au fin fond de votre maison ou de votre jardin au risque de l’égarer ou de l’endommager mais simplement de le mettre hors de votre vue. Les plus courageux pourront le laisser face contre table. Attention à ne pas tricher en le retournant au bout de cinq minutes. Pour les autres, l’idéal sera de le mettre au fond de leur sac ou tout simplement dans un tiroir avant de passer à l’étape suivante. Et attention, n’en profitez pas pour vous jeter sur votre tablette !

Bannir le téléphone portable de la chambre

Pour se débarrasser de son addiction au smartphone, il est essentiel de bannir cet appareil de la chambre. Un geste utile, puisqu’il permet de décrocher de son mobile pendant un certain laps de temps, mais aussi parce que la lumière bleue des écrans a un effet néfaste sur la santé : elle stimule la rétine, rend le cerveau actif, et est donc peu propice à l’endormissement.

Eteindre son téléphone portable la nuit

Bannir son téléphone portable de la chambre, c’est une chose. Mais cela ne suffit pas ! Il est également recommandé d’éteindre son appareil la nuit. L’objectif ? Eviter que le téléphone ne sonne ou qu’une notification ne retentisse, afin de ne pas être tenté de se lever le consulter.

Faire des pauses sans téléphone

“L’idée derrière la déconnexion n’est pas de ne plus utiliser son téléphone mais de réguler son usage”, affirme le Dr Karila. Commencez alors par instaurer des moments dans la journée où vous laissez votre téléphone de côté. Cela peut être le matin au réveil, le soir en rentrant chez vous ou pendant la pause déjeuner. Cela vous permettra d’être plus présent lors de vos moments en famille. Si vous avez du mal à vous en passer, rangez-le dans un tiroir ou loin de votre vue pour ne pas être tenté de faire défiler votre fil Instagram à l’infini alors que vous êtes en train de travailler. “On peut mettre en place une boîte à doudou comme pour les enfants de maternelle et laisser son portable dedans en arrivant chez soi”, indique l’addictologue. C’est d’ailleurs ce que conseillait Meik Wiking, auteur du très célèbre Livre du hygge, lorsque nous l’avions rencontré en janvier 2018.
Faire des pauses sans téléphone

Désactiver les notifications

Vous faites partie de ceux qui consultent leurs notifications toutes les cinq minutes ? SMS, Facebook, tous les moyens sont bons pour prendre votre smartphone en main et allumer l’écran pour vérifier qui a commenté la dernière photo que vous avez posté sur le réseau social où si vous avez reçu une réponse au dernier message envoyé à votre bien aimé(e) ou à votre meilleur(e) ami(e). Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul et en plus, la bonne nouvelle, c’est que ça se soigne. Il vous suffit, pour cela, de vous rendre dans les paramètres de votre téléphone et de limiter, voire stopper totalement les notifications. Vous disposerez ainsi de plus de temps libre pour penser à autre chose et en plus votre batterie vous en remerciera.”Les alarmes sonores et visuelles agissent comme un conditionnement pavlovien”, assure Laurent Karila. Dans ses travaux, le physiologiste russe Pavlov a montré qu’un stimulus, a priorinon-associé à une récompense, pouvait être aussi fort que la récompense elle-même. Pour ce faire, Pavlov a fait tinter une cloche à chaque fois qu’il apportait de la nourriture à ses chiens. Ces derniers ont ensuite commencé à saliver dès qu’ils entendaient la cloche.
Ainsi, en entendant la sonnerie d’un message, notre cerveau active les régions de la récompense et nous consultons notre téléphone de façon compulsive. Pour y pallier, la meilleure chose à faire est de désactiver les notifications des applications où nous passons beaucoup trop de temps.

Mettre son écran en noir et blanc

Si nos smartphones nous attirent tant, c’est aussi tout simplement parce qu’ils sont beaux. Passez votre écran en noir et blanc. Vous verrez, faire défiler les photos de vacances des autres sur un écran bicolore donne moins envie de s’y attarder. Nous avons testé cette astuce et elle a permis de réduire de moitié le temps passé sur les écrans. Tous les constructeurs proposent cette option, le plus souvent dans les réglages d’accessibilité. “Il faut distinguer le temps d’écran qui sert à quelque chose de celui qui nous fait perdre du temps et la capacité de concentration”, explique Laurent Karila. Avec un écran en noir et blanc, vous êtes certain de consulter votre téléphone de façon moins compulsive et excessive.

Récompensez vos efforts

Accordez-vous une récompense chaque fois que vous passez moins de temps sur votre smartphone. Ce concept est appelé autorenforcement positif et est utilisé en thérapie pour inculquer à une personne des comportements individuels positifs via un système de récompense. Par exemple, si vous atteignez votre objectif du jour, vous pouvez vous autoriser à manger votre plat préféré, acheter un nouvel objet ou faire une activité qui vous plait.
Récompensez vos efforts

Allez-y progressivement

Au lieu de vous sevrer brutalement et d’arrêter brusquement d’utiliser votre smartphone (ce qui ne fera que vous rendre encore plus nerveux), vous pouvez réduire progressivement le temps que vous passez à le consulter  . Par exemple, vous pouvez y jeter un œil seulement toutes les 30 min, puis toutes les 2 h et ainsi de suite. Souvenez-vous combien de fois par heure vous consultez votre smartphone. N’utilisez votre smartphone que lorsque c’est nécessaire ou pour les appels d’urgence.

Prenez conscience du temps passé sur votre téléphone 

Vous l’avez payé cher, vous l’aimez et il fait partie de votre quotidien. Mais vous êtes vous déjà demandé combien de temps vous passiez réellement sur votre smartphone ? D’ailleurs, avez-vous vraiment envie de savoir ? Pourtant, cette petite indication chiffrée pourrait fort bien s’avérer être la solution miracle pour devenir moins accro. Et en plus, vous n’aurez même pas besoin de vous chronométrer puisque l’application Quality Time le fera pour vous. Par contre la réponse risque de vous faire peur. Ceci dit, si ça vous permet de décrocher pour de bon, le jeu en vaut bien la chandelle.

Offrez vous des moments sans téléphone 

Du fait de leur aspect multifonctions, les smartphones nous accompagnent dans chaque moment de la journée. Bavardage par le biais de l’application SMS, surf web et même pour écouter de la musique. Ceci dit, si vous parvenez à vous offrir des moments sans téléphone, ce ne sera pas un mal. D’ailleurs, il existe encore plein d’occasions de se passer de son téléphone, comme prendre un bon bain (à condition, bien sûr qu’il ne soit pas étanche), faire du jogging (sans utiliser la moindre application de tracking d’activité physique) ou faire la cuisine (sans consulter une application de recettes). Mieux encore, mettez votre smartphone en mode avion ou éteignez le et laissez libre cours à votre imagination.

N’utilisez pas votre téléphone comme réveil 

On ne dira pas le contraire, la fonction réveil qu’on retrouve sur tous les smartphones est très pratique. Ceci dit, elle a également ses effets pervers puisqu’elle vous oblige à conserver l’appareil près de votre lit et vous incite à consulter vos notifications dès le matin au réveil. L’un des seuls moments ou vous pourriez parfois avoir la tête libre et penser à autre chose.
N'utilisez pas votre téléphone comme réveil

Pragrammez des pauses

Vous trouvez les solutions citées plus haut trop radicales ? C’est compréhensible, néanmoins cette dernière astuce apparaîtra peut-être à vos yeux comme le meilleur compromis. Mise au point par Dr Larry D. Rosen, professeur de psychologie à l’Université d’État de Californie, celle-ci consiste à consulter vos notifications, appels, SMS et réseaux sociaux pendant une minute puis à éteindre votre téléphone pendant 15 minutes, tout en le laissant hors de votre vue.Vous aurez, bien évidemment, fait en sorte de programmer l’alarme 15 minutes plus tard, pour que celle-ci vous rappelle que vous pouvez à nouveau consulter l’appareil puis recommencer l’opération. Le but ici est bien sûr d’étendre la durée des pauses, de cinq minutes chaque semaine, par exemple avant de vous apercevoir que même lorsque vous n’avez pas votre smartphone sous les yeux en permanence, vous ne manquez rien.

Sortez de chez vous sans votre smartphone 

L’idée pourrait paraître saugrenue, pourtant elle ne l’est pas. Un smartphone étant un appareil mobile, il est fait pour être emmené partout mais on peut aussi très bien sans passer. Prenons l’exemple de l’individu qui sort de chez lui tous les jours pour promener son chien ou acheter une baguette de pain son smartphone en main. Et bien là le but, c’est de sortir de chez soi sans son smartphone, 5 minutes, 10 minutes, 15 minutes, voire des heures entières lorsque l’habitude sera ancrée. C’est un peu le même principe que les pauses, sauf que là, votre smartphone sera vraiment à distance !

Passez une journée sans smartphone

Arrêtez complètement d’utiliser votre smartphone un certain temps, comme chaque fin de semaine par exemple. Partez en voyage ou campez dans un endroit où il n’y a pas de réseau téléphonique. Vous serez obligé de vous passer de votre smartphonePrévenez vos amis et votre bienaimé(e) que vous serez injoignable un certain temps. Vous pourrez facilement les prévenir via les réseaux sociaux.

Modifiez les paramètres de votre smartphone

Votre smartphone est configuré pour vous alerter chaque fois qu’il reçoit un email ou une notification Facebook. Pensez à désactiver cette option pour empêcher votre appareil de vibrer et sonner en permanence. Vous êtes de cette manière sûr de ne pas être dérangé chaque fois qu’un évènement se produit. En dernier recours, vous pouvez opter pour un forfait prépayé rassemblant les possibilités offertes par un téléphone public et une carte d’appel. Vous devez acheter un forfait correspondant à un certain nombre de minutes pour pouvoir appeler et, une fois vos minutes épuisées, vous ne pouvez plus passer d’appels.
Modifiez les paramètres de votre smartphone

Changez votre manière de considérer votre smartphone

En considérant autrement votre smartphone, vous aurez une nouvelle vision des choses et adopterez un comportement différent  . En d’autres mots, vous vous sentirez mieux et aurez moins envie d’utiliser votre téléphone. Dites-vous que ce que vous voulez voir sur votre smartphone n’est pas si important et que ça peut attendre . La prochaine fois que vous ressentirez l’envie d’utiliser votre smartphone, demandez-vous : « Est-ce que je dois vraiment appeler/envoyer un message à cette personne tout de suite ou est-ce que ça peut attendre plus tard ? »

Focalisez-vous sur l’instant présent

La pleine conscience, l’art d’être conscient, peut vous aider à organiser vos priorités et à combattre l’envie de jeter un œil à votre smartphone  . Essayez de vivre l’instant présent en vous focalisant sur ce qui se passe autour de vous ainsi que sur vos propres pensées et réactions  .

Ne jamais dormir avec son téléphone

“Il ne faut plus utiliser son smartphone comme un doudou, c’est-à-dire s’endormir et se réveiller avec”, souligne l’addictologue. D’après une étude du cabinet d’audit Deloitte, 41 % des Français confessent qu’il leur arrive de consulter leur téléphone au milieu de la nuit, hors vérification de l’heure . Pour vous déconnecter, sortez-le de votre chambre. Si votre portable vous sert de réveil, éloignez-le du lit ou investissez dans un radio-réveil.

Ne sortir son téléphone que lorsqu’on en a besoin

Même dans des situations où il ne vous sera d’aucune utilité, vous sortez systématiquement votre smartphone, comme pour le surveiller. Et si vous le gardiez dans votre poche ou dans votre sac ? Cet écran noir vous distrait et vous met dans un état d’alerte même s’il ne sonne pas. Marcher dans la rue avec votre portable à la main vous arrive souvent ? Rangez-le dès que vous êtes à l’extérieur et sortez-le seulement quand vous voulez connaître votre itinéraire ou répondre à un appel. En resumé, demandez-vous toujours avant de dégainer votre téléphone, si vous en avez vraiment besoin à ce moment-là.
Ne sortir son téléphone que lorsqu'on en a besoin

Identifiez vos déclencheurs

Les déclencheurs sont ce que vous pensez et ressentez face à une situation. Ils vous poussent à adopter un certain comportement (ici, l’utilisation excessive du smartphone), mais si vous arrivez à identifier les raisons qui vous rendent dépendant de votre appareil, vous pourrez trouver une alternative à cette dépendance  . Utilisez-vous votre smartphone parce que vous avez envie de communiquer et d’interagir avec les autres ? Si c’est le cas, essayez de faire durer les contacts directs avec vos amis et vos proches. Est-ce que vous vous ennuyez ? L’ennui contribue en grande partie aux comportements de dépendance. Si vous vous ennuyez souvent, il peut être temps d’avoir un passetemps ou de vous adonner à des activités occupant votre attention.

Adonnez-vous à de nouvelles activités

Il est prouvé que l’utilisation d’un smartphone contribue à la bonne humeur de son propriétaire et ne fait donc qu’augmenter l’envie de l’utiliser . Au lieu d’utiliser votre appareil pour vous sentir mieux, adonnez-vous plutôt à d’autres activités comme des exercices, du sport ou des activités créatives comme le dessin et l’écriture.

Occupez-vous 

Si vous élaborez un plan spécifique pour chaque jour de la semaine et si vous vous focalisez sur vos tâches quotidiennes, vous arriverez à passer moins de temps sur votre téléphone. En prime, vous pourrez vous concentrer sur vos objectifs et être plus productif. Si vous ne travaillez pas, vous pouvez postuler à des emplois ou devenir bénévole pour des organisations locales. Adonnez-vous à un nouveau passetemps comme le tricot, la couture ou jouez d’un instrument de musique. Consacrez votre temps à faire des choses urgentes, comme des tâches ménagères, l’organisation d’une réunion de famille ou autres.

Faites des choses constructives

Faites des choses constructives au lieu d’utiliser votre smartphone. Focalisez-vous sur vos objectifs personnels et sur ce que vous voulez faire durant la journée. Dressez une liste d’activités ne nécessitant pas l’utilisation d’un téléphone et, chaque fois que vous avez envie de regarder votre appareil, redirigez votre attention sur l’une des tâches listées .
Faites des choses constructives

Définir un temps d’écran

Sur les smartphones, il existe désormais des fonctionnalités permettant de suivre le temps que l’on passe sur son écran. Il est même possible de définir la durée d’utilisation de son appareil, et d’activer une notification lorsque cette durée est dépassée. Pour utiliser intelligemment cet outil, il est conseillé de commencer par définir une durée réaliste par rapport à notre utilisation habituelle, puis de la diminuer au fil du temps.

Profiter des vacances pour décrocher de son téléphone

Les vacances sont le moment idéal pour laisser son téléphone de côté, et privilégier d’autres activités. Pour y parvenir, il est possible de le mettre en mode avion ou de désactiver les données cellulaires dès que cela est possible. Autre astuce : partir en vacances à la montagne ou à la campagne, dans un endroit où le réseau est faible ou inexistant. Une bonne alternative aux stages de digital detox de plus en plus tendances !

Accomplissez vos tâches sociales

Le désir inné et évolutif de devenir un être social contribue énormément à l’envie de toujours utiliser son téléphone. Il existe cependant d’autres façons plus avantageuses et plus satisfaisantes à long terme d’atteindre cet objectif  . Plutôt que d’envoyer un message texte, écrivez une lettre ou donnez rendez-vous à un ami pour prendre un café ou déjeuner. Plutôt que de publier vos photos sur Instagram, invitez un proche chez vous et montrez-lui vos albums photo. La qualité de votre relation n’en sera que meilleure.
Accomplissez vos tâches sociales

Changez vos habitudes

Réfléchissez aux raisons qui vous poussent à utiliser votre smartphone (jeux, messages, appels, etc.). Si certaines fonctionnalités sont indispensables à votre vie professionnelle et personnelle (emails professionnels, etc.), d’autres peuvent être supprimées de votre quotidien sans problème. Essayez de transformer vos mauvaises habitudes en expériences productives et sociales de meilleure qualité. Si vous utilisez votre smartphone pour jouer, essayez à la place de vous amuser aux jeux de société avec un ami. Si vous passez beaucoup de temps à consulter les profils d’autres utilisateurs sur les réseaux sociaux, allez à la rencontre d’un ami ou d’un proche pour lui demander directement de ses nouvelles (au lieu de lire ses publications sur Internet).

Prévenez vos amis

Le soutien social contribue énormément à la bonne santé mentale d’une personne  . Avoir un réseau d’amis fidèles vous donne un sentiment de sécurité et de connexité et vous devez en tenir compte si vous souhaitez vraiment vaincre votre addiction aux smartphones. Il est certain que vous vous serviez de votre appareil pour rester socialement connecté (grâce aux messages et aux réseaux sociaux). Pourtant, si l’utilisation du smartphone semble sans risque, elle peut vous pousser à vous renfermer sur vous-même et vous couper du contact de vos proches. Dites simplement à vos proches et amis que vous pensez être trop dépendant de votre smartphone et que vous essayez de résoudre le problème. Expliquez-leur que leur aide peut vous être utile. Exposez-leur la situation et intégrez-les à votre plan. Par exemple, vous pouvez leur demander de ne vous appeler et de ne vous envoyer des messages qu’à certaines heures de la journée. Demandez conseil à votre entourage. Vos proches vous connaissent personnellement et sont les mieux placés pour vous proposer un plan spécifique qui vous permettra de limiter votre utilisation du smartphone.

Prévenez votre entourage

Dites à vos proches et vos amis que vous ne répondrez pas à leurs messages, appels ou emails puisque vous essayez de vous défaire de l’emprise de votre smartphone. S’ils sont au courant de votre projet, ils seront plus compréhensifs et ne risqueront pas de vous en vouloir.
Prévenez votre entourage

Organisez des rencontres directes

Au lieu de chercher du soutien social sur votre smartphone, essayez plutôt d’entretenir une relation plus personnelle et plus intime avec votre entourage. Ce ne sera entièrement possible que si vous organisez des rencontres directes  . Organisez des activités avec vos proches et vos amis. Consacrez votre forfait téléphonique limité à l’organisation d’évènements. Ainsi, vous utiliserez votre énergie utilement et de façon productive.

Ne gardez pas votre smartphone avec vous

Donnez votre smartphone à quelqu’un quand vous ressentez l’envie urgente de l’utiliser, que ce soit après les cours, après le diner ou en fin de semaine.

Suivez un traitement

Bien que l’addiction aux smartphones ne soit pas encore considérée comme un problème spécifique, ça ne signifie pas que vous ne pouvez pas vous faire aider pour vous en sortir. Il existe des centres de traitement et des conseillers spécialisés dans ce genre de problèmes . Si votre addiction est sévère et perturbe votre vie personnelle et professionnelle, des conseils et un traitement spécifique pourront vous être utiles. Parmi les signes indiquant que vous avez besoin d’aide, on peut citer l’impossibilité à accomplir des tâches quotidiennes (au bureau, à l’école ou à la maison) ou la baisse notable de qualité dans vos relations interpersonnelles. La psychothérapie cognitivo comportementale (ou thérapies cognitivo comportementales, TCC) est un type de traitement utilisé contre une large variété de problèmes et de dépendances. Elle agit sur vos pensées pour modifier votre comportement et ce que vous ressentez. La psychothérapie cognitivo comportementale peut s’avérer utile si vous décidez de suivre un traitement.

Addiction au téléphone portable : comment la prévenir ?

Addiction au téléphone portable : comment la prévenir
 Le meilleur moyen de lutter contre l’addiction au smartphone reste la prévention, et ce, dès l’enfance, car les jeunes sont particulièrement concernés par cette dépendance. Les principales recommandations à suivre sont les suivantes :
  • ne pas acheter de téléphone portable à son enfant avant le collège ;
  • mettre en place un contrôle parental limitant le temps passé sur le téléphone ;
  • rester ouvert, mais proposer des alternatives à son enfant, comme l’utilisation du téléphone fixe pour joindre ses copains.
Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils