Comment manipuler les autres ?

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment manipuler les autres ?

Comment manipuler les gens. Réussir à influencer ou à manipuler une personne, par exemple dans le cadre d’une négociation. Afin d’obtenir ce que vous voulez de cette personne ! Alors quel est l’intérêt que vous pouvez avoir à vouloir manipuler les autres ?
La manipulation, selon ma définition, n’est pas si différentes de la persuasion. Ou de la volonté de convaincre ou d’influencer les personnes autour de vous. Au final, vous devez comprendre que toute forme de communication, est en soi une manipulation. Et cela peut vous êtes très utile de savoir comment négocier. Pour économiser un peu d’argent sur vos dépenses en négociant certains tarifs. Pour obtenir certaines informations importantes. Ou pour arriver à obtenir ce que vous voulez vraiment. Enfin, connaitre les méthodes utiles pour la manipulation est également le meilleur moyen de s’en prévenir. Si vous sentez qu’actuellement, vous n’êtes pas maitre de vos propres décisions et que vous agissez sous le contrôle de manipulateurs, connaitre leurs méthodes sera une arme de défense redoutable. La plus grande manipulation de masse est réalisée au travers de la publicité. Sur le papier, ce n’est qu’informatif, pour vous présenter un produit ou service.
Mais en réalité, il y a un marketing puissant qui vous pousse à l’achat inconsciemment.
Manipuler les autres est un excellent moyen d’obtenir ce que vous voulez, que vous désiriez persuader votre chef de vous donner une augmentation ou convaincre votre petit ami de vous enlever pour une escapade romantique. Quelles que soient vos raisons de manipuler quelqu’un, vous devez aiguiser vos talents en la matière, essayer diverses techniques de manipulation et apprendre à manipuler les gens dans des situations diverses, si vous voulez le faire correctement. Note : Cet article est à but informatif, manipuler les gens peut avoir des conséquences désastreuses, nous ne conseillons pas de le faire.

Commençons par démystifier le terme de « manipulation »

Beaucoup de personnes voient le mot « manipulation » comme quelque chose de mauvais. Mais aujourd’hui, n’êtes-vous pas manipulé positivement ? Au travers de mes articles et de mes vidéos éducatives, qui vous apprennent à être meilleur à l’oral, je change sûrement votre perception de la prise de parole en public. Je possède une certaine influence sur les personnes qui me regarde ou qui me lisent. C’est pourquoi je me dois de vous apporter un contenu vidéo irréprochable et de qualité optimum. Imaginez que je dise en vidéo que la prise de parole ne sert à rien dans la vie, que l’on peut rester timide et que c’est génial de vivre ainsi. Non, mon objectif est simple, c’est de vous tirer vers le haut pour que vous deveniez meilleur. Certaines personnes pourront se contenter de leur niveau actuel, et si elles sont heureuses ainsi, tant mieux. Mais je ne me permettrais pas de faire des vidéos, potentiellement vu par des plus jeunes que moi, qui ne vous tirent pas vers le haut. Donc comprenez bien qu’au travers de mes vidéos, j’ai une influence sur les personnes qui me regardent, en les faisant passer de timides à confiantes et percutantes à l’oral.
Commençons par démystifier le terme de « manipulation »

 Manipuler les gens, et surtout vos amis pour les aider

Maintenant, un autre exemple que j’aime beaucoup donner pour montrer l’utilité de connaitre des méthodes de manipulation est le suivant. Vous avez un ami qui vient vous voir en vous parlant de son nouveau projet d’acheter une voiture. Il possède 15.000 € sur son compte en banque et souhaite acheter une voiture pour 14.000 €. La voiture en question est performante, puissante, belle et il n’arrête pas de voir des publicités à la télévision dessus ou sur Internet. Pourtant, vous qui n’avez pas été victime de manipulation publicitaire, savez que cela serait un mauvais choix de placer presque tout son argent dans une voiture. Surtout qu’il habite en ville et réside à 10 minutes à pied de son lieu de travail. Comment faire pour aider au mieux votre ami dans son choix ?
C’est à ce moment qu’intervient le fait de savoir manipuler les gens. Le pouvoir que vous donnera cette connaissance, vous aidera à contrer la manipulation publicitaire et à raisonner votre ami.

Suivez des cours d’art dramatique

Le plus gros de la manipulation consiste à apprendre à maitriser vos émotions et faire en sorte que les gens soient réceptifs à vos sentiments factices. Si vous voulez savoir comment paraitre plus désespérée que vous ne l’êtes en réalité ou bien utiliser une série d’autres techniques pour parvenir à vos fins, le meilleur moyen est de suivre des cours d’art dramatique pour améliorer votre pouvoir de persuasion. Ne dites pas aux autres que vous suivez des cours d’art dramatique si c’est juste pour apprendre à manipuler les gens. Sinon, ils risquent de se montrer plus méfiants vis-à-vis de vos tactiques.

Suivez des cours pour apprendre à parler en public

Suivre un cours oratoire  va vous permettre d’apprendre à convaincre les gens d’une manière calme et raisonnée de vous donner ce que vous désirez, tandis que les cours d’art dramatique peuvent vous aider à maitriser vos émotions et convaincre les autres que vous serez bouleversée si vous n’obtenez pas ce que vous voulez. Vous apprendrez non seulement à ordonner et présenter vos pensées d’une manière plus constructive, mais vous apprendrez aussi les techniques susceptibles de rendre vos besoins très convaincants.

L’influence sociale est étroitement liée à l’empathie

Avez-vous déjà remarqué combien la critique est inutile dans les relations humaines ? Dans 99% des cas, l’être humain se considère innocent, quelle que soit la situation, sa part de responsabilité, sa faute. Il s’agit tout simplement d’amour propre et d’instinct de préservation. L’individu critiqué se retrouve en posture défensive et se sent obligé de se justifier, quitte à faire preuve de mauvaise foi… Dans la vente, on constate ce phénomène lors du traitement des objections. Voici une citation de Lincoln pleine de bon sens, mais si peu appliquée dans la vie de tous les jours : « Ne juge point si tu ne veux point être jugé ». Ce grand homme savait par expérience que les reproches, les griefs et les accusations demeurent vains. Commencez donc par travailler sur vous en modifiant votre état d’esprit et vos schémas de pensée, avant de vouloir changer tout le monde. Cela sera beaucoup plus efficace et productif pour influencer les autres.
Manipuler les gens, et surtout vos amis pour les aider
Ne te plains pas de la neige qui se trouve sur le toit du voisin quand ton seuil est malpropre ».
Alors en matière d’influence, évitez les critiques, ne condamnez pas les autres, et ne vous plaignez pas ! Voici un autre exemple que je trouve intéressant d’un personnage emblématique qui connaissait bien le pouvoir de l’empathie et l’impact de la critique sur les relations humaines. Il suffit de regarder son parcours et ses accomplissements pour en avoir le coeur net… Savez-vous quel était son adage ?
« Je ne veux critiquer personne… Je veux dire tout le bien que je sais de chacun. »
Car il est à la portée de tout le monde de se plaindre, de reprocher. Il est tellement facile de critiquer et de condamner les actes d’autrui, car nous commettons tous des erreurs.
Mais il faut de la grandeur et de la maîtrise de soi pour comprendre et pardonner. Nous avons tous tendance à juger les autres en fonction de notre cadre de référence et du haut de l’expérience que nous avons acquise. Cependant, réfléchissez un peu au temps que cela vous a pris pour vous construire et au prix de combien d’erreurs de jugement. Cela vous rendra, je l’espère, plus tolérants envers les autres. Au lieu de condamner les gens, essayez de les comprendre. C’est la première clé de l’influence dans les relations humaines.

Complimentez votre interlocuteur honnêtement et sincèrement

Le seul moyen de pousser une personne à accomplir une action, c’est de susciter en elle le désir de le faire. Alors, vous allez surement me demander comment susciter ce désir ? Sigmund Freud prétend que tous les actes de l’être humain proviennent de 2 désirs fondamentaux :
  1. Le désir sexuel
  2. Le désir d’être reconnu
C’est un peu trivial, mais c’est très instructif pour la compréhension de ce qui va suivre.
Dale Carnegie a quant à lui regroupé l’ensemble de nos besoins en 8 catégories :
  • La santé et la conservation de la vie
  • La nourriture
  • Le sommeil
  • L’argent et les biens qu’il procure
  • La survivance future
  • La satisfaction sexuelle
  • Le bonheur de nos enfants
  • Le sentiment de notre importance
En l’occurrence, c’est bien ce dernier le plus important, car il n’est jamais totalement rassasié.
« Le principe le plus profond de la nature humaine, c’est la soif d’être apprécié. »
Inconsciemment, chaque être humain affiche au quotidien la volonté d’affirmer son importance au travers ses actes les plus banals. C’est donc en encourageant l’individu que l’on réveille et que l’on développe son potentiel.
Complimentez votre interlocuteur honnêtement et sincèrement

Copiez le comportement de l’autre

Vous pouvez faire cela en imitant les intonations vocales de l’autre personne et en copiant son langage corporel. La méthode calme et persuasive est excellente pour convaincre votre chef ou vos collègues de faire quelque chose pour vous. L’expression d’une trop grande sensibilité pourrait ne pas être appropriée dans un cadre professionnel.

Soyez charismatique

Les personnes charismatiques ont une tendance naturelle à obtenir ce qu’elles désirent. Si vous voulez manipuler les autres, vous devez peaufiner votre charisme. Vous devriez être capable de sourire et d’illuminer une pièce, d’avoir un langage corporel éloquent qui donne envie aux autres de vous parler et être capable d’avoir une conversation avec absolument n’importe qui, de votre petit cousin de neuf ans à votre professeur d’histoire. Voici quelques moyens d’être charismatique. Rendez les autres intéressants. Cherchez leur regard quand vous leur parlez et demandez-leur ce qu’ils pensent et ce qui les intéresse. Montrez-leur que vous avez réellement envie de mieux les connaitre, même si ce n’est pas le cas. Ruisselez d’assurance tranquille. Les personnes charismatiques adorent ce qu’elles sont et ce qu’elles font. Si vous croyez en vous, les autres seront plus susceptibles de vous prendre au sérieux et de souscrire à vos besoins. Que vous ayez raison ou inventiez quelque chose, faites toujours preuve d’une extrême confiance en vous. Donnez l’impression que vous savez exactement de quoi vous parlez.

Telle est la base de toute stratégie d’influence !

Nous voyons toujours les qualités de loin et les défauts de prés, pas vrai ? Alors que c’est exactement l’inverse qu’il convient de faire… et tout manager digne de ce nom vous le confirmera. Vous n’imaginez pas tout le pouvoir de la confiance en soi ! Les éloges, la considération et les encouragements sont des besoins vitaux, tout aussi importants que la faim. Bien sûr, évitez de feindre ou de flatter à tout va, mais essayez plutôt de complimenter spontanément lorsque l’occasion ce présente. C’est aussi simple que ça…
Observez ce que les autres font de bien et dites-leur, rendez simplement justice aux mérites des autres.
« Tout homme m’est supérieur en quelque manière et je m’instruis auprès de lui. »
Il vous suffit d’être observateur et d’en faire autant ! Cela pousse les gens à vouloir vous donner le meilleur d’eux même. C’est vraiment l’un des principes fondamentaux du management commercial. On commence toujours par évoquer les points positifs avant d’annoncer les axes d’amélioration lorsque l’on souhaite influencer positivement un commercial en formation !

Éveiller d’abord un ardent désir chez celui que vous souhaitez influencer

Dans le monde dans lequel nous vivons, chacun est concentré sur lui-même, ses besoins, ses désirs et aspirations. Si vous souhaitez influencer quelqu’un, alors parlez-lui plutôt de ce qu’il veut et montrez-lui comment il peut l’obtenir ! Vous obtiendrez ainsi toute son attention. Pour influencer les autres, il faut tout d’abord éveiller un désir ardent chez eux. Et ce n’est certainement pas en parlant de vous que vous y parviendrez.
« Le secret du succès s’il existe, c’est la faculté de se mettre à la place de l’autre et de considérer les choses de son point de vue autant que du nôtre. »
C’est pourquoi les meilleurs vendeurs vous parlent des bénéfices que VOUS retirerez de l’utilisation du produit et non des multiples fonctionnalités de l’appareil. L’impact est immédiat !
« L’homme qui peut se mettre à la place des autres, qui peut comprendre le mécanisme de leurs pensées, n’a pas à s’inquiéter de ce que l’avenir lui réserve. »
Éveiller d’abord un ardent désir chez celui que vous souhaitez influencer

Inspirez-vous des maitres du genre

Si vous avez un ami, un membre de la famille ou même un ennemi qui est un maitre en manipulation, vous devriez étudier cette personne et même prendre des notes pour voir comment il fait pour obtenir ce qu’il désire. Cela vous donnera un nouvel éclairage dans l’art de manipuler les gens, même si vous finissez par être prise dans vos propres filets. Si vous désirez réellement apprendre à manipuler les gens, vous pourriez même finir par être suffisamment outillée en la matière pour manipuler jusqu’aux personnes que vous aviez prises pour modèles.

Apprenez à étudier les gens

Chaque personne possède une structure émotionnelle et psychologique différente et se trouve, de ce fait, manipulée pour des raisons différentes. Avant de monter votre prochain plan de manipulation, prenez le temps d’étudier la personne que vous voulez manipuler afin de comprendre ce qui la fait réagir et de voir la meilleure approche possible pour que cette personne cède à vos demandes. Voici quelques-uns des aspects que vous pourriez trouver si vous étudiez une personne. Beaucoup de personnes sont sensibles à des réactions émotionnelles. Ces personnes sont elles-mêmes très émotives, pleurent volontiers quand elles regardent un film, adorent les chiots et possèdent une grande force d’empathie et de sympathie. Pour les faire plier, vous devez jouer avec leurs émotions jusqu’à ce qu’elles aient de la peine pour vous et vous donnent ce que vous voulez. D’autres personnes souffrent d’un énorme sentiment de culpabilité. Elles ont été élevées durement et punies pour chaque petite chose faite de travers et se sentent à présent coupables vis-à-vis de tout ce qu’elles entreprennent. La solution est évidente avec ces personnes : culpabilisez-les si elles ne vous donnent pas ce que vous voulez, et ce jusqu’à ce qu’elles cèdent. Certaines personnes sont plus sensibles à une approche rationnelle.
 Vous devez vous servir de vos pouvoirs de persuasion les plus pondérés plutôt que de vos sentiments, si la personne à manipuler possède un esprit très logique, se tient au courant de l’actualité et a constamment besoin de faits et de preuves avant de prendre une décision.

Se faire rendre un service

Lorsqu’on lui offre quelque chose, l’être humain se sent redevable et essaye généralement, le plus rapidement possible, de rendre un service en retour pour se sentir soulagé, et ainsi se délester de ce sentiment d’obligation qu’il ressent. C’est notamment pour ça que beaucoup de marques donnent des échantillons gratuits de leurs produits !
Consciemment ou non, dans l’esprit humain, le fait de contracter une dette engendre le fait de devoir la régler. C’est une règle qui est le ciment du lien social, même dans des sociétés humaines primitives. Or, la violation de la règle de réciprocité est mal perçue, ce qui fait son succès. C’est pourquoi, le fait de vous faire rendre un service tisse un lien de confiance avec la personne et la rend plus facilement manipulable par la suite . Néanmoins, attention, il existe des gens que cela met mal à l’aise, voire met en colère, de devoir quelque chose à quelqu’un. Autre aspect de la règle de la réciprocité : il existe un autre principe, celui de la concession réciproque. Lorsqu’un individu formule une requête que l’on refuse dans un premier temps, et qu’il reformule sa requête, il fait donc une concession et on a donc tendance à répondre avec une concession réciproque.
Se faire rendre un service

Pour manipuler quelqu’un, demandez quelque chose plutôt que donner quelque chose. Par exemple, demandez un petit service plutôt que d’en rendre un. Ou alors, demandez quelque chose que vous ne voulez pas vraiment puis reformulez votre requête en faisant semblant de faire une concession…

Utiliser le prénom de la personne

Il est très important pour le cerveau humain de pouvoir nommer les actions, les choses et les gens. Un prénom sur un visage et hop, ce n’est plus l’inconnu. Ce n’est plus « la masse ». Un prénom, tout comme un mot, permet de rendre les choses concrètes. Par ailleurs, le prénom est souvent le premier mot connu et retenu par le bébé. Cela crée donc une connexion particulière entre le prénom du bébé et lui-même. Une sorte d’ancrage. Du coup, les gens qui utilisent le prénom pour s’adresser à quelqu’un (même s’ils le connaissent à peine) paraissent tout de suite plus sympathiques et familiers. Deux critères qui favorisent la manipulation. Avez-vous déjà entendu quelqu’un prononcer votre prénom sans s’adresser à vous ? Pourtant vous vous êtes sûrement retourné ou au moins senti concerné à ce moment-là. C’était plus fort que vous! Voilà la preuve qu’il existe un ancrage émotionnel fort entre votre prénom et vous. Du coup, la prochaine fois qu’un inconnu demandera votre prénom et l’utilisera pour formuler ses requêtes, vous saurez qu’il essaie de vous manipuler !

Faites suivre une demande déraisonnable par une autre, plus sensée

Il s’agit d’une tactique de persuasion à l’usure pour obtenir ce que vous voulez vraiment. C’est simple. Si vous voulez manipuler quelqu’un, vous devriez d’abord faire une requête insensée, attendre que la personne la rejette pour ensuite lui soumettre une demande plus sensée. Cela aura plus d’attrait pour votre victime en comparaison avec la première demande . Si, par exemple, vous voulez qu’un collaborateur soit présent plus tôt au travail le lendemain, contentez-vous de dire : « Cela ne vous dérangerait pas de prendre la tête de ce nouveau projet ? Vous avez juste besoin de venir tous les matins deux heures plus tôt dans les prochains mois. » Si la personne secoue la tête, dite simplement : « Bon, d’accord. Mais voudriez-vous venir plus tôt demain pour m’aider à boucler ce dossier ? » La personne sera bien plus coopérative après la première demande.

Faites une demande inhabituelle avant de sortir celle qui vous importe

Un autre moyen de demander à quelqu’un de faire quelque chose pour vous est de formuler une demande incongrue qui va déstabiliser la personne au point qu’elle ne peut pas dire non. Si vous demandez d’emblée à ce qu’une tâche ordinaire soit faite (le ménage, un coup de main, une aide aux devoirs), les gens seront plus susceptibles de dire non, car leur esprit a été conditionné pour éviter ce type de tâches . Si, par exemple, vous voulez demander à une personne dans la rue de signer une pétition, vous pouvez d’abord demander à cette personne de vous aider à lacer votre chaussure, car vous avez un problème de dos et ne pouvez vous baisser. Cela va instaurer une relation avec cette personne et la rendra moins susceptible de refuser si vous lui demandez de signer la pétition.

La flatterie

La flatterie
Contrairement aux idées reçues, la flatterie est une technique de manipulation qui fonctionne. Cependant, il faut que vous pensiez un minimum ce que vous dites. Si vous respectez cette condition, alors, même si la personne sait que vous êtes en train de la flatter, elle y sera sensible. Cependant, attention, cette technique ne fonctionne pas si la personne que vous tentez de manipuler ne vous pense pas sincère un minimum. La flatterie est une technique de manipulation qui appartient à la famille des démonstrations d’amour. On crée un pseudo-esprit de famille et d’appartenance par l’embrassade, les démonstrations affectives, l’attendrissement et la flatterie. Et c’est très efficace car l’individu se sent tout de suite pris dans une nouvelle famille, accueillante, etc.

Donner une raison

Notre cerveau est câblé pour accepter davantage une requête quand celle-ci est accompagnée d’une raison. Même si c’est une raison de merde « Est-ce que je peux passer avant vous dans la file d’attente parce que je dois aller faire des photocopies après ? » Sachez que pour manipuler les gens, vous pouvez tout à fait choisir de donner une justification. Même si votre argumentation est foireuse, la personne sera tentée de vous dire « oui ». Davantage, en tout cas, que si vous ne vous donnez pas la peine de d’argumenter. Je sais que ça ressemble à du foutage de gueule, mais pourtant, cela fonctionne…

Inspirez de la crainte puis du soulagement

Si vous voulez avoir ce que vous désirez, vous pouvez d’abord faire craindre le pire à la personne concernée pour ensuite la soulager et la rendre trop contente de vous octroyer tout ce que vous voulez. C’est une astuce odieuse, mais elle vous donnera de bons résultats  . Vous pourriez, par exemple, dire à votre ami : « Tu sais, j’étais en train de conduire ta voiture quand j’ai entendu un bruit affreux, j’étais sure que ton engin allait rendre l’âme. Mais je me suis rendu compte que ça venait en fait de la radio, c’est drôle, n’est-ce pas ? » Faites une pause et attendez que votre ami se soit remis de ses émotions avant d’ajouter : « Ce qui me rappelle que je voulais te demander si tu ne pourrais pas me prêter à nouveau ta voiture pour le weekend. »Lorsque vous signalez un danger clair et urgent pour la personne, cela fait plus que simplement attirer son attention. Mais pour utiliser efficacement cette technique, il faut créer cet état d’urgence par la peur. Puis derrière, vous devez offrir immédiatement le soulagement à cette peur. La crainte puis le soulagement ainsi que la création d’un sentiment d’urgence sont deux techniques de manipulation diaboliquement efficaces. Cependant, il va sans dire que cette technique est très moyennement éthique… c’est d’ailleurs comme ça que beaucoup de politiciens ont fait passer des réformes que le peuple n’aurait jamais acceptées autrement !

Culpabilisez la personne

 
La culpabilité est une autre excellente tactique pour obtenir ce que vous voulez si vous manipulez la personne adéquate. Choisissez d’abord quelqu’un qui a tendance à se sentir tout de suite coupable. Puis donnez à cette personne l’impression qu’elle est une mauvaise parente, amie ou amoureuse pour ne pas vous avoir donné ce que vous réclamiez, qu’importe le ridicule de la chose en question   . Si vous voulez culpabiliser l’un de vos parents, contentez-vous de lui faire comprendre que votre vie ou votre enfance a été difficile parce qu’on ne vous a pas laissé assez de liberté. Si vous voulez culpabiliser votre amie, rappelez-lui toutes les choses géniales que vous avez faites pour elle ou bien évoquez mine de rien toutes les fois où elle vous avait laissé tomber. Si vous voulez culpabiliser votre petit ami, contentez-vous de dire : « C’est bon, je m’y attendais » ce qui va lui donner l’impression qu’il vous laisse tout le temps tomber.
Culpabilisez la personne

Le pied dans la porte

Le pied dans la porte est une technique de manipulation très connue. En fait, demander une petite faveur à quelqu’un est une bonne façon de mettre en place une « dynamique » de persuasion. Ensuite, vous lui présentez votre « vraie » requête. Cette technique est dans la suite logique de celle qui consistait à se faire rendre un petit service. Sauf qu’ici, au lieu de jouer sur la réciprocité, on joue sur l’engagement et la cohérence.  La personne vous a répondu oui à votre première requête, ou bien vous a rendu un petit service, vous pouvez en demander quelque chose de plus important. La personne a davantage de chances de dire oui parce qu’elle veut justifier le fait qu’elle vous a déjà aidé et parce que vous avez bâti une pseudo relation de confiance.

La porte au nez

L’astuce repose sur la puissance de la culpabilité humaine. C’est l’inverse du pied dans la porte. Ici, vous allez demander quelque chose d’énorme ou de ridicule afin d’obtenir un non. Lorsque la réponse NON vous arrive enfin, vous présentez une deuxième requête qui est plus raisonnable (mais qui est la vraie depuis le départ bien sûr). Au fait, si par miracle la personne accède à votre première « énorme » requête, alors tant mieux ! Mais le plus souvent, elle acceptera plutôt la seconde.

Le foulard rouge

La technique du foulard rouge consiste à faire semblant de refuser quelque chose à contrecœur pour avoir plus de chances d’obtenir une contrepartie (ce que l’on voulait en fait depuis le début). Exemple pour mieux comprendre : un divorce où on insisterait pour avoir le chien puis au dernier moment on ferait mine d’y renoncer à contrecœur en compensation d’une autre chose comme un bibelot (que l’on voulait en fait depuis le début). L’autre partie nous le laissera en pensant avoir gagné.

Utilisez la corruption

La corruption est un autre moyen génial d’obtenir ce que vous voulez. Vous n’avez pas besoin de faire chanter quelqu’un pour vous servir de cette astuce pour arriver à vos fins. Vous pouvez même corrompre quelqu’un avec une récompense qui n’est pas très alléchante ou bien avec quelque chose que vous auriez cédé de toute façon. Vous pouvez, par exemple, demander à un ami de vous aider à faire votre comptabilité et lui offrir en échange de l’emmener faire les courses, même si vous l’aviez déjà dépanné auparavant et que cela n’a rien d’extraordinaire. Sachez ce que veut l’autre et tâchez de le lui donner. Si votre copine est amoureuse d’un nouveau collègue, promettez-lui de chercher à obtenir son numéro de téléphone si elle fait ce que vous voulez qu’elle fasse. Ne montrez pas que vous êtes en train de corrompre l’autre. Faites en sorte que l’on croit vraiment que vous voulez rendre service à cette personne en échange.
Utilisez la corruption

Jouez à la victime

Jouer à la victime est un excellent moyen d’obtenir ce que vous voulez tant que vous n’exagérez pas. C’est une superbe tactique à utiliser avec modération, mais qui va transpercer le cœur de votre victime si elle est employée à bon escient. Agissez comme si vous étiez une personne merveilleuse et follement altruiste et que tous les malheurs du monde vous sont tombés sur la tête.
  • Faites l’idiot(e). Dites : « Je ne sais pas ce que j’ai pu faire de travers. » Faites en sorte d’avoir vraiment l’impression d’être totalement sidérée parce que rien ne marche jamais comme vous le voudriez.
  • Dites : « C’est bon, j’ai l’habitude. » Culpabilisez la personne, comme si vous étiez entourée de gens qui ne vous viennent jamais en aide.
  • Soyez pathétique. Si l’on vous refuse de vous emmener en voiture à l’autre bout de la ville, dites : « C’est bon, je vais y aller à pied. L’exercice ne me fera pas de mal. »

Servez-vous de la logique

La logique est une puissance de persuasion pour les esprits rationnels qui vous entourent. Venez armée d’au moins trois raisons très logiques pour expliquer pourquoi ce que vous voulez pourrait vous être utile ainsi qu’à la personne à laquelle vous le demandez. Parlez calmement et de façon rationnelle quand vous présentez votre situation et ne perdez pas votre sang-froid. Vous devez vous abstenir de toute réaction émotionnelle pour toucher une personne rationnelle, sans quoi vous n’obtiendrez pas ce que vous voulez. Agissez comme si ce que vous désirez est la seule chose logique à faire. Faites sentir à la personne qu’elle est ridicule de n’avoir pas vu le problème par elle-même.

Classer émotionnellement la personne

Un quêteur de la Croix Rouge dirait : « votre pharmacie est bien rangée, on voit que vous aimez prendre soin des gens ». Puis, il demanderait un don pour soigner les personnes pauvres. Une variante de cette technique, c’est l’étiquetage. L’étiquetage (exemple : « tu es courageux ») permet, d’après des études en environnement scolaire, aux élèves de tisser un lien entre leurs actes et ce qu’ils sont. Les études montrent qu’il est intéressant de créer ce lien quand l’acte va dans le sens de ce que l’on attend d’eux. Ils intériorisent alors l’idée que c’est dans leur nature d’être courageux. Ils sont donc plus enclins à réaliser des actes qui impliquent leur courage.

Le défi

Défier est également une technique de manipulation qui peut se révéler efficace. Dire quelque chose du genre « je vois que tu n’as pas le courage de… », « je constate que tu n’es pas assez ouvert d’esprit pour… », « tu as sans doute trop peur… » Cependant, tout comme la culpabilisation, cette technique peut avoir l’effet inverse, énerver la personne et la braquer.

Ne cassez pas votre personnage

Quelle que soit votre méthode, n’admettez jamais rien si votre ami, collègue ou autre vous reproche de vous servir de techniques de manipulation ou d’avoir l’air plus effondrée que vous ne l’êtes en réalité. Ayez plutôt l’air encore plus blessée et dites : « Je n’arrive pas à croire que tu puisses penser une chose pareille », ce qui va encore culpabiliser la personne et être désolé pour vous. Une fois que vous avez admis avoir utilisé des tactiques de manipulation, il sera très difficile de manipuler à nouveau la même personne.
Ne cassez pas votre personnage

Manipulez vos amis(es)

Manipuler vos amis peut être délicat, car ils vous connaissent assez bien pour dénoncer vos stratagèmes si ces derniers ne sont pas au point. Mais ne vous en faites pas, vous pouvez demander n’importe quoi à vos amis. Vous devez d’abord flatter vos amis. La semaine précédant votre énorme requête, soyez gentille, rendez de petits services à celui ou celle dont vous avez besoin et tâchez de lui faire comprendre à quel point il ou elle est une amie inestimable. Faites tout ce que vous devez faire pour apparaitre comme une amie modèle sans trop exagérer. Servez-vous de vos émotions. Vos amis vous apprécient et ne voudraient pas vous voir triste ou choquée. Utilisez vos talents de comédienne pour avoir l’air plus effondrée que vous ne l’êtes en réalité. Rappelez à votre ami à quel point vous êtes une amie géniale. Munissez-vous d’exemples d’occasions où vous aviez fait des choses extraordinaires au nom de l’amitié. Servez-vous de la culpabilité. Vous n’avez pas besoin de sortir le jeu de la « mauvaise copine », mais vous pouvez évoquer en passant les fois où vos amis vous ont laissé tomber. Donnez l’impression d’avoir l’habitude de ce type de comportement peu prévenant chez vos amis sans être trop accusatrice.

Manipulez l’être cher

Manipuler celui qui compte dans votre vie pour vous donner ce que vous voulez n’est pas très difficile à faire. Le moyen le plus évident de le faire est de s’en prendre à lui pour ensuite lui demander une faveur, en insinuant qu’il ne pourra vous garder s’il ne vous donne pas ce que vous voulez. Mais si vous ne voulez pas emprunter une voie aussi radicale, vous pouvez employer un grand nombre de moyens plus subtils pour manipuler l’être cher. Quel que soit votre angle d’attaque, assurez-vous d’être très séduisante quand vous faites votre demande. Vous serez plus susceptible d’obtenir ce que vous voulez si l’être cher se souvient à quel point vous êtes mignonne ou sensuelle.

Travaillez votre image

Les autres vont tomber entre vos griffes en fonction de l’effet que vous avez sur eux et de l’impression que vous leur donnez. Servez-vous de vos émotions. Votre chère et tendre amie a-t-elle envie de vous voir pleurer ou de vous voir réellement effondré ? Bien sûr que non. Si vous voulez vraiment obtenir ce que vous voulez, servez-vous de la technique crise de larmes en public. Tout comme un parent est plus susceptible de céder à un enfant qui fait une scène en public, votre homme sera plus tenté de vous céder si vous pleurez en public. Servez-vous cependant de cette astuce avec modération. Faites un peu de chantage. Si vous voulez vraiment que votre homme vous offre un piquenique romantique, proposez-lui de l’accompagner au prochain match de football. Car ceci ressort davantage du compromis classique de la vie en couple que de la manipulation.

Manipulez votre chef

Une approche rationnelle et logique avec votre chef est ce qui convient le mieux. Si vous arrivez en larmes dans le bureau de votre chef ou si vous lui sortez vos problèmes personnels, vous aurez plus de chances d’être renvoyée que d’obtenir ce que vous recherchez. Soyez plutôt logique et ferme avec votre chef, en produisant des raisons sérieuses de vouloir ce que vous désirez. Tâchez d’être une collaboratrice modèle la semaine avant de déposer votre requête. Restez un peu plus tard au bureau, gardez un sourire éclatant et apportez même des croissants le matin « juste comme ça ». Faites une demande l’air de rien. Demandez quelque chose à votre chef comme s’il s’agissait d’une bricole et faites votre requête dans la foulée, plutôt que de dire : « Je voudrais vous demander quelque chose de vraiment important. » Cela va lui signaler que vous êtes sur le point de lui demander quelque chose d’énorme. Essayez de faire votre demande à la fin de la journée ou pendant une pause. N’en parlez pas à votre chef en début de journée quand il est submergé par le travail à faire. Demandez-lui plutôt quand il compte prendre sa pause du déjeuner ou quand il va quitter son bureau à la fin de la journée, il sera plus réceptif à votre demande que s’il doit gaspiller son temps libre à se disputer avec vous.
Pour manipuler votre professeur, vous devez faire preuve de professionnalisme mêlé d’émotions. Le jour de votre requête, vous devriez avoir l’air d’une étudiante modèle. Arrivez en cours avant l’heure, montrez que vous avez appris vos leçons et participez activement au cours. Dites à votre professeur à quel point il est bon sans sombrer dans l’excès de zèle. Mentionnez simplement au passage ses compétences et le fait que vous adorez cette matière. Mentionnez que « c’est assez mouvementé à la maison ». Cela va rendre la situation délicate et votre professeur sera désolé pour vous sans vouloir en savoir davantage. Quand vous poursuivez vos allusions à votre vie privée, attendez que le professeur soit mal à l’aise et proposez-lui de vous donner un nouveau délai pour votre remise de devoir ou d’avoir le droit de refaire votre exposé. Si cela ne se produit pas, allez-y un ton en dessous. Dites : « Je sais que normalement, vous n’offrez pas de délais… », et laissez votre voix devenir chevrotante et vos yeux s’embuer pendant que vous regardez mélancoliquement par la fenêtre. Si cela ne prend pas, faites vibrer la corde sensible. Commencez à pleurer tout en restant très mystérieuse par rapport à ce qui cloche à la maison et attendez que votre prof soit si mal à l’aise qu’il finisse par vous donner ce que vous voulez.

Manipulez vos parents

Vos parents sont censés vous aimer sans restriction et de ce fait, ils sont bien plus sensibles à la manipulation. Si vous êtes soutenue et aimée d’eux, il vous suffira d’être pendant un certain temps une fille idéale avant de faire votre demande. N’oubliez pas de rentrer avant le couvre-feu, plongez-vous dans vos études et donnez un coup de main à la maison toutes les fois que cela vous est possible. Après quoi, vous pouvez donner le coup de grâce. Annoncez votre demande comme étant quelque chose de tout à fait raisonnable. Si vous voulez vous rendre à un concert ou à une soirée, parlez-en d’un ton détaché et d’une manière désinvolte, plutôt que de vous assoir pour déballer gravement ce qui vous tient à cœur. Faites en sorte de donner l’impression que vous ne pourriez imaginer vos parents dire non. Vous pouvez même tenter le coup pendant que vous pliez du linge ou lavez la vaisselle. Cela rappellera à vos parents à quel point vous êtes formidable. Dites que tous vos amis seront de la partie et que les parents sont tous d’accord. N’en faites pas l’affaire du siècle. Culpabilisez vos parents. Si vous désirez vous rendre à ce concert, dites simplement :
« Ce n’est pas grand-chose. Je voudrais juste que mes camarades récupèrent pour moi un t-shirt offert à la fin du spectacle. » Donnez-leur l’impression de vous faire manquer un évènement majeur ou toute autre expérience. Ne dites pas : « Vous me pourrissez la vie ! » Si vous savez vous y prendre, ils arriveront à cette conclusion par eux-mêmes.
Avertissements : Si vous manipulez constamment les gens pour avoir ce que vous voulez, vous perdrez des amis au même titre que vous perdrez l’estime de vos professeurs, chefs ou collègues. Les personnes intelligentes vont se rendre compte que vous essayez de les manipuler, cela ne vous mènera à rien de bon… Il est préférable d’être un expert dans le domaine.
Manipulez vos parents

Conclusion

Suivez des cours d’art dramatique pour maitriser vos émotions. Une autre astuce géniale est de tromper celui ou celle que vous voulez manipuler en faisant ce que vous voulez qu’ils fassent, mais quand ils s’y mettent, cela devient, comme par hasard, bien plus difficile pour eux. Mais s’ils viennent se plaindre auprès de vous de ce que ça a été affreusement dur, dites simplement : « Oh, je suis désolé(e), je ne savais pas que c’était si difficile à faire. » Et donnez l’impression que ce n’était pas de votre faute. Assurez-vous cependant qu’ils ne vont pas se désister avant d’entreprendre ce type de ruse. Ne vous efforcez pas trop et faites attention à ce que cela ne se voit pas, pour certaines personnes ceci est naturel. Montrez de l’intérêt pour une personne et faites comme si vous avez besoin de quelque chose, les gens seront ainsi plus enclin à vous aider. N’essayez pas de manipuler un manipulateur(trice). Il va s’en rendre compte. Si vous souhaitez manipuler vos parents ou un groupe d’amis, dirigez-vous vers le maillon le plus faible de la chaine.
 Si par exemple votre but est que vos parents vous autorisent à faire quelque chose, adressez-vous à celui qui va céder le plus facilement en le faisant sans que l’autre soit présent(e).
Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils