COMMENT AMÉLIORER SON IDENTITÉ NUMÉRIQUE

Comment améliorer votre identité numérique ?

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment améliorer votre identité numérique ?

Améliorer votre identité numérique : pour trouver un emploi dans certains métiers et secteurs d’activité, savoir valoriser son expérience et son parcours sur le web est un atout majeur pour attirer l’œil du  .L’image de marque personnelle constitue le signal constant émis à des collègues, des clients ou des employeurs potentiels de ce que votre empreinte numérique représente. Cette image de marque est essentiellement mise en valeur grâce à votre présence en ligne. Ainsi, votre site, vos profils sur les réseaux sociaux, le contenu que vous publiez sur le web jouent un rôle essentiel à l’élaboration de votre réputation. Bien sûr, l’image de marque personnelle ne se construit pas en un jour, il faut du temps et un entretien régulier pour assurer l’essor de votre marque. L’identité numérique fait référence à toutes les informations qu’une personne laisse volontairement ou involontairement sur Internet. Elle se détermine de trois manières :
  1. L’identité déclarative, qui concerne le nom, les prénoms, la date de naissance, les identifiants, l’e-mail et autres données de l’internaute.
  2.  L’identité agissante qui porte sur les activités de l’utilisateur
  3.  L’identité calculée qui concerne le nombre de communautés ou de réseaux sociaux sur lesquels une personne est active
Que vous soyez un particulier ou un professionnel, vous devez trouver des stratégies pour protéger votre identité numérique et pour améliorer votre E réputation sur le web et votre image dans la vie réelle. Une mauvaise réputation sur Internet peut vous discréditer lors d’une recherche d’emploi ou dans votre vie professionnelle et personnelle.

 Qu’est ce que l’identité numérique ?

Avant de commencer à gérer son identité numérique, il est bon d’en connaitre sa définition. L’identité numérique se caractérise par les traces numériques qu’un internaute laisse de lui en ligne.  Si vous préférez, l’identité numérique ou l’identité digitale est l’image que vous renvoyez sur internet. Une image qui est virtuelle, dématérialisée mais une image quand même, visible de tous. Toutes les informations qu’il a pu laisser au fil de ses nombreuses navigations sont collectées par le ou les moteurs de recherche utilisés et sont ainsi rendues publiques. Un particulier ou une société, est doté de cet attribut et ne peut pas se soustraire à son identification numérique (adresse IP). Cette identité est le reflet de votre entité. Votre âge, la géolocalisation, votre navigation, vos actions sur le web, sont fichés, stockés, compressés.  Une identité numérique se compose d’un pseudo, d’un nom, d’une ou des images, de vidéos, d’adresses IP, de favoris, ou encore de commentaires. L’identité numérique a donc une influence sur la réputation en ligne d’un internaute car ses actions peuvent être perçues par d’autres personnes, également en ligne.
Qu’est ce que l’identité numérique ?
Alors comment protéger votre identité numérique efficacement ? Pour votre sécurité et votre e-réputation, maîtrisez les traces numériques abandonnées sur internet. Pour votre protection adoptez le concept de la forteresse numérique. Limitez vos informations pour éviter que des tiers ou fraudeurs malveillants les utilisent. L’identité numérique, c’est l’ensemble des informations que l’on trouve sur vous sur Internet?: cela concerne les informations que vous avez données volontairement mais aussi celles que vous avez laissées involontairement ! C’est pourquoi on conseille aux internautes de vérifier régulièrement leurs traces sur Internet, en tapant leur nom et prénom dans les moteurs de recherche. Bref, de se “googliser”. Sans oublier de vérifier aussi les résultats concernant les images?! Car sans le savoir, vous laissez beaucoup de données sur le web à mesure que vous naviguez et donnez des informations (parfois personnelles comme votre adresse ou votre date de naissance) pour créer et alimenter des comptes. Vous en laissez aussi en échangeant avec d’autres internautes sur les forums, blogs et réseaux sociaux.
Si on ne surveille pas suffisamment la confidentialité de ses comptes et de ses propos, un employeur peut très facilement recouper vos centres d’intérêts, vos activités, vos points de vue, les pétitions que vous avez signé… Bref, tout un tas de données que vous pensiez réservées à vos amis en ligne.
Soyez vigilant : réfléchissez toujours à ce que vous publiez et où vous le publiez. Partez du principe qu’Internet est un espace public et que, sur la Toile, la vie privée y est une notion vraiment très relative.

Comment créer une identité numérique ?

L’identité numérique se crée par le biais des réseaux sociaux et de l’utilisation que vous en faites. Mais pas seulement ; des commentaires laissés sous un blog font également partie d’un bout de votre identité en ligne que vous aurez laissé sur le web. Les sites web construisent également notre identité en ligne et récoltent nos données qui se retrouvent à la portée de tous. La gestion de ces données rendues publiques constitue un risque pour la protection de la vie privée des utilisateursIl faut savoir que les informations présentes sur les moteurs de recherche sont très difficiles à faire effacer ; certains internautes ont même recours au principe de déréférencement. C’est pour cette raison qu’il est préférable de bien réfléchir avant de laisser une trace numérique afin d’éviter tout risque d’une mauvaise e réputation.

En quelques click… nos conseils 

Construire et entretenir son image en ligne demande du temps et beaucoup de travail. Voici nos conseils, pas à pas :
  • Vérifier souvent son nom dans les moteurs de recherche, 1 fois par mois, pour se rendre compte des dernières traces qu’on a laissé sur le Web et qui peuvent être vues par un employeur potentiel. Il faut être réactif pour, par exemple, supprimer à temps un “post” ou un commentaire que vous pensiez “privé”.
  • Déposer et mettre à jour son CV sur des sites d’emploi généralistes et spécialisés dans votre secteur, en valorisant ses compétences et ses points forts.
  • Choisir les bons outils (“site CV” fait soi-même, book en ligne, e-portfolio, blogs) pour se rendre visible et y imprimer sa “patte” en publiant des productions, des photos, des vidéos en lien avec son domaine d’expertise.
  • Faites connaître vos passions ou centres d’intérêt pouvant être associés à votre projet professionnel par le biais notamment de Twitter (ou d’autres réseaux sociaux), ou encore de forums spécialisés à votre secteur.
    En quelques click... nos conseils
Si vous jugez qu’un contenu puisse vous créer du tort, soyez réactif et supprimez les contenus incriminés en faisant une demande de déréférencement. Vous pouvez même vous créer une alerte google en renseignant votre nom et prénom. Dès qu’une actualité comportant votre patronyme apparaitra sur le web, vous serez automatiquement notifié par mail.

Faire fais l’audit de ma réputation en ligne

Faire l’audit de sa réputation en ligne, c’est d’abord dresser un listing clair et exhaustif des canaux et des internautes qui parlent de vous ou de votre marque. C’est une façon de mesurer l’autorité de votre marque et de connaitre au mieux vos communautés. Définissez ensuite des personas type, c’est-à-dire l’identité numérique de chaque internaute qui parle de vous en tenant compte de leurs pratiques et de leurs objectifs. Vous devez définir également un contexte informationnel pour distinguer les informations négatives des informations positives.

raconter mon histoire

On peut raconter son histoire sur les réseaux sociaux pour améliorer son identité numérique. Avant de vous lancer, cherchez à connaitre la sociologie du réseau choisi, puis intégrezvos codes et usages qui vous permettront d’affiner votre image de façon efficace. Vous devez connaitre également la temporalité des plateformes numériques sur lesquelles vous faites vos récits. Choisissez Twitter et Instagram si vous souhaitez poster plusieurs informations par jour. Dans le cas contraire, utilisez Pinterest si vous publiez des photos ou YouTube pour les vidéos.

sélectionnr les réseaux sociaux les mieux adaptés à ce que je veux raconter

Vous devez choisir les réseaux sociaux adaptés à l’histoire que vous souhaitez raconter pour améliorer au mieux votre identité numérique. Cherchez donc à connaitre et à maitriser les fonctionnalités de chaque plateforme. Viadeo et Linkedin sont des réseaux sociaux professionnels, qui permettent aux entreprises, aux employés et aux demandeurs d’emplois d’affiner leur image. Ce sont des endroits idéaux pour développer un réseau de contacts fiables ou pour présenter des produits et services. Youtube, Facebook et Snapchat conviennent aux personnes qui souhaitent partager des textes, des images, des musiques, des vidéos. Twitter et Tumblr sont adaptés aux messages courts, notamment des textes, images et des vidéos. Instagram, Snapchat et Pinterest sont orientés visuels.

metre  en scène son histoire

Savoir mettre en scène son histoire est indispensable pour améliorer son image sur les réseaux sociaux, sur les sites de partage et sur son blog. C’est une façon d’amener les internautes à s’intéresser à vous ou à votre marque. Vous devez trouver des sujets ou des valeurs qui correspondent aux centres d’intérêt de votre cible. Cherchez à construire un scénario original ou créatif autour de votre personnalité, afin d’attirer l’attention de vos followers ou vos clients.
metre en scène son histoire

Se valoriser… sans s’éparpiller 

Les contours de votre identité numérique cernés, il s’agit de la valoriser sur Internet. Les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook sont d’excellents relais, “à condition d’y publier des informations en adéquation avec son projet professionnel. Pour éviter tout écueil, il est bon d’avoir deux types de profils : un pour le réseau professionnel, un pour le réseau privé“, conseille Eric Barilland, directeur chargé de l’image du groupe Orange sur le Web de 2012 à 2017. “Il faut s’intéresser aux réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo. Il est bien d’y décrire ses expériences, ses stages, son parcours”, ajoute Eric Barilland. Vous pouvez y mettre en lien vos productions personnelles (blogs, contributions, book en ligne, etc). Vous pouvez également y relayer des actualités sur un sujet ou une thématique qui vous intéresse. Toutefois, pour cette dernière activité, c’est bel et bien Twitter le réseau à privilégier.
Attention à l’éparpillement : il vaut mieux une présence limitée mais assidue (animation de votre blog et d’un compte Twitter par exemple) plutôt qu’une multiplication de comptes peu mis à jour.

 Réfléchissez et sélectionnez le bon réseau social

“Les paroles s’envolent, les écrits restent”. N’oubliez jamais ceci. Avant de poster, une vidéo, un commentaire ou un post, réfléchissez à la portée de vos actions et à la finalité que cela pourrait causer à votre réputation en ligne. Conjointement à ceci, toute vérité n’est pas bonne à dire sur n’importe quel réseau social. Choisissez avec prudence et sagesse le contenu ainsi que le réseau social sur lequel vous souhaitez apporter votre message. Vous pourriez même améliorer votre réputation en ligne avec les réseaux sociaux si ces derniers sont bien maitrisés ! Photos, propos et informations ne sont pas supprimés mais deviennent public. Vos indices numériques peuvent être capturées par des personnes malveillantes de l’informatique. Un nom de domaine évite que l’on subtilise votre nom. La création positive d’une page web, décrit votre activité et personnalité. Alimenter votre espace personnel régulièrement apporte un bon référencement sur Google. Créer des liens vers votre page web ou site est une valeur ajoutée. Exprimez-vous sincèrement sans dévoiler votre vie privée. Un simple pseudonyme autorise des discussions franches sur un blog ou un forum.
Contrôler son image comme dans la vie, est essentiel pour éviter les pièges du web. Modérer ses propos avec humilité et discrétion, ce n’est pas s’abstenir de bons commentaires justes et authentiques. Le web est une performance technologique, il ne faut pas s’en priver mais en user habilement.
Réfléchissez et sélectionnez le bon réseau social

Mettez à jour vos informations

Vous pensez que ne pas avoir mis à jour votre profil LinkedIn n’est pas sans conséquence sur le Web ? Erreur. Des informations remontant à des années en arrière peuvent en effet ne pas avoir de poids sur votre réputation en ligne. Pour autant, cela peut renvoyer l’image en ligne d’une personne laxiste voire paresseuse. Si vous êtes dans une phase de recherche de travail, mettez à jour vos informations sur vos réseaux sociaux professionnels (LinkedIn, Twitter) et évitez les informations obsolètes.

Une image numérique passe aussi par la photo

On associe souvent l’image numérique au contenu laissé par l’internaute sur le web. Pourtant, l’image numérique comprend également la photo de l’utilisation. Choisissez une photo professionnelle de vous et évitez de publier des photos de vous qui pourrait se retrouver dans Google Images.

Quelques autres conseils à appliquer :

  • Mettre à jour son mot de passe (12 caractères) ;
  • Mettre à jour ses pare-feu, logiciels, appareils ;
  • Rester pondéré sur les réseaux sociaux ;
  • Surfer avec un nouveau moteur de recherche ;
  • Adoper des réseaux wifi sécurisés ;
  • Vérifier la provenance des mails ;
  • Se garder des liens/pièces jointes venant d’expéditeurs douteux ;
  • Désactiver la géolocalisation ou la transmission de données personnelles ;

Les metiers qui exigent une identité numérique travaillée

Si pour tous les candidats, il est désormais indispensable de vérifier et de soigner son image sur le net, pour certains métiers voire certains secteurs d’activité, une présence active sur le Web s’avère indispensable. Les métiers de l’image (par exemple les graphistes, webdesigners, photographes), de l’écrit (par exemple les rédacteurs, journalistes, communicants) et bien évidemment tous les métiers du web requièrent un réel investissement de la part des candidats. Il peut aussi être pratique pour les métiers d’art (costumiers, décorateurs, designers) ou encore les métiers du spectacle et de la musique d’investir la Toile pour présenter ses travaux ou productions.
Les metiers qui exigent une identité numérique travaillée
Pour se démarquer de la concurrence, certains vont même travailler leur identité virtuelle comme une vraie “marque” personnelle (le “personal branding”). Mais si cette démarche semble légitime pour certaines professions (les métiers de l’image notamment), gare à l’auto-promo qui peut être disproportionnée par rapport à votre expérience?!
Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils