COMMENT SURMONTER LE SENTIMENT D ÊTRE EXCLU

Sentiment d'exclusion

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment surmonter le sentiment d’être exlu ?

Tout le monde peut se sentir un jour rejeté, exclu ou mis à l’écart. Que ce soit en société, au travail, dans sa vie amoureuse, au sein de sa famille, avec ses amis… Mais cela devient une blessure lorsque la personne en souffre de manière persistante. Une des causes principales de cette impression d’être exclu provient d’un manque affectif pendant l’enfance. La croyance va ensuite se renforcer à travers des pensées et des paroles telles que « je suis de trop », « je ne me sens pas à ma place », « on ne veut pas de moi car je suis différent »,… Ceci provoque un mal-être particulièrement visible à l’adolescence et qui se poursuit ensuite.
Le sentiment d’exclusion peut venir également d’une rupture traumatisante dans les plus jeunes années (un séparation qui a fragilisé ou détruit l’attachement sécure par exemple). Dans ce cas, la personne, par crainte d’être de nouveau rejetée, va se comporter inconsciemment pour déclencher ce rejet selon le cercle vicieux suivant :
Désir trop fort de plaire pour ne pas être de nouveau séparé->fortes exigences envers autrui->recul d’autrui face à cette demande oppressante.
Quel que soit votre âge, il est toujours douloureux de sentir exclu. Même s’il est normal de faire l’expérience du rejet de temps à autre, le sentiment d’abandon que cela entraine provoque tristesse et solitude. Pour surmonter le sentiment d’exclusion, il existe plusieurs solutions. Il est important de prendre en considération les sentiments de chacun, y compris les vôtres. Commencez par réfléchir à ce que vous ressentez, reprenez courage et parlez à vos amis de ce que vous ressentez, afin de trouver peut-être le réconfort dont vous avez besoin.

C’est quoi la blessure de rejet ?

La blessure de rejet est une blessure émotionnelle qui a été popularisée par le livre “Les cinq blessures qui vous empêchent d’être soi-même”, écrit par Lise Bourbeau. Selon l’auteure, spécialiste du développement personnel, la blessure de rejet est “relative au sentiment (fondé ou imaginaire) d’avoir été repoussé et non désiré par l’autre”. Ce sentiment peut être plus ou moins fort en fonction de son âge, de sa structure de personnalité et du contexte. Le rejet peut correspondre à une opposition, un mépris, une exclusion, une mise à l’écart, un refus, un déni, un dédain, un licenciement, une rupture amicale ou amoureuse… “Il s’agit souvent d’une blessure refoulée et donc inconsciente qui se réactive dans le présent, en écho avec le passé. La personne qui souffre de cette blessure peut avoir l’impression de vivre des situations de rejet à répétition dans sa vie quotidienne. Et comme de nombreuses blessures émotionnelles, la blessure de rejet est souvent peu identifiée ou sous-estimée par la personne qui en souffre”, précise la psychologue clinicienne.
Blessure du rejet

Quelles sont les causes d’une blessure de rejet ?

La blessure de rejet est souvent en lien avec les stades de développement de l’enfance, parce que c’est à ce moment-là qu’on va acquérir l’estime de soi et qu’on va être baigné dans un environnement social. Concrètement, cette blessure a souvent un lien avec l’angoisse de séparation (quand l’enfant prend conscience que lui et sa mère ne font pas qu’un, ndlr) vécue durant l’enfance. Cela peut aussi être lié au vécu de l’adolescence”, précise notre interlocutrice. Autrement dit, on a tous été plus ou moins blessés dans notre enfance, mais certains d’entre nous ont réussi à complètement “effacer” ou refouler cette blessure car elle n’a pas été très impactante, tandis que d’autres ne sont pas parvenus à la cicatriser. La blessure de rejet est notamment renforcée par :
  • La structure de personnalité ou son degré de sensibilité : “Les personnes hypersensibles, présentant des troubles psychiques ou des troubles autistiques sont plus susceptibles de ressentir un sentiment de rejet par exemple”, précise notre psychologue.
  • La récurrence du sentiment de rejet, autrement dit, plus l’impression de rejet est répétitive, plus la blessure est palpable.
  • Une situation de violence, de négligence ou de maltraitance, particulièrement si elle a été vécue pendant l’enfance.
  • Le degré d’affectivité avec la personne responsable du rejet. “Il est évident que le rejet sera moins bien accepté s’il a été infligé par une personne qui représente une figure d’attachement ou de référence (la mère, le père, un ami très proche…). Un rejet subi par un parent blesse plus qu’un rejet subi par un inconnu dans la rue par exemple”, illustre la psychologue.
  • Le contexte ou l’investissement : “Une personne qui s’investit beaucoup dans son travail ou dans son activité sportive par exemple ressentira le rejet un peu plus fort.”

Les conseils à celui ou celle qui se sent toujours exclu(e) :

  • Comprendre le mécanisme : Comment le sentiment s’est-il installé ? quel évènement fut le déclencheur ? quels en étaient les acteurs ? Une fois la prise de conscience du mécanisme faite, il est nécessaire de redonner du sens (en écrivant par exemple), de dialoguer et de libérer les émotions qui sont attachées à l’évènement.
  • Dédramatiser : pour sortir de l’isolement, l’humour peut aider. Cette approche plus légère du vécu permettra à la fois de verbaliser pour se libérer d’un poids, de changer de perspective et de réécrire les souvenirs (afin qu’ils n’alimentent plus de comportements inconscients)
  • Aller vers les autres : pour lutter contre le sentiment d’exclusion, rien de tel que l’action sociale. Par cela, j’entends le fait de créer de nouveaux liens, se faire des amis, pratiquer une communication non-violente et une écoute bienveillante.
  • Exister en l’absence d’un regard valorisant : le but est de ne pas chercher auprès de l’autre la confirmation de ce que nous sommes. Cela implique de renforcer notre estime personnelle et de cultiver de la bienveillance envers nous. Ceci en se donnant le droit d’être différent et d’échouer.

Comprenez en quoi vous sentir exclu est douloureux

Le sentiment d’exclusion nait généralement du fait d’avoir été mis de côté, rejeté par un groupe de personnes que vous appréciez et que vous aimeriez voir vous apprécier en retour. Il est possible de se sentir exclu après avoir été rejeté par un groupe de collègues ou d’amis. Lorsque l’on se sent mis de côté, il est normal d’avoir de la peine, car tout le monde ressent un besoin d’appartenance sociale. Ce besoin est réel et lorsqu’il n’est pas comblé, c’est tout à fait normal de se sentir triste et d’en souffrir. Cependant, si cette douleur est normale, elle n’en est pas moins réelle, c’est pourquoi il est important de mettre en place des stratégies qui vous permettront de surmonter ce sentiment d’exclusion.
Des études récentes ont montré que la douleur ressentie lorsque l’on se sent rejeté est traitée de la même façon par le cerveau que la douleur physique, par exemple celle causée par un bras cassé . Le sentiment de rejet peut provoquer de la colère, de la jalousie, de la tristesse et même de l’anxiété ou de la dépression . Des études ont montré que cela peut même être douloureux de se sentir rejeté par des personnes que l’on n’aime pas !
Le rejet

Gardez à l’esprit que cela fait partie de la vie

Tout le monde se sent rejeté de temps à autre et il n’y a aucune raison que cela se reproduise trop souvent, à moins que vous ne vous fâchiez avec vos proches ou que vous ne leur ayez fait de la peine. Cela vous réconfortera sans doute de vous dire que le sentiment de rejet est passager et que cela ne durera pas .

Soyez objectif

Il arrive que l’on se sente rejeté sans réelle raison. Pour savoir si vous avez de bonnes raisons de vous sentir rejeté, vous devez analyser la situation de manière objective, en l’observant sous tous les angles. Prenez en compte tous les éléments de la situation, aussi bien vous-même que les autres et même le contexte . Pour analyser la situation de manière objective, aidez-vous des conseils suivants. Pouvez-vous prouver que vous avez vraiment été mis de côté ou est-ce seulement un sentiment ? Demandez-vous si le comportement qui vous a amené à vous sentir rejeté est bien intentionnel. Il est possible que votre ami ait simplement des soucis en ce moment ou doive se rendre quelque part en vitesse.
Votre perception de la situation est-elle basée sur des faits ou sur un sentiment ?Demandez à une personne neutre si votre perception de la situation lui semble objective. Tant que vous n’avez pas de preuve du contraire, partez du principe que vos amis étaient animés par de bonnes intentions.

Passez à autre chose

Une fois que vous avez identifié ce que vous ressentez, il est temps de passer à autre chose. Changez-vous les idées. Cela ne vous aidera pas à vous sentir mieux de ressasser ce qui vous a rendu triste, au contraire. Essayez plutôt de trouver quelque chose à faire qui vous change les idées et vous remonte le moral. Pourquoi ne pas vous concentrer sur ce qu’il y a de bien dans votre vie en écrivant trois choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant ? Vous pouvez aussi vous lancer dans une activité que vous aimez, comme dans les exemples suivants. Si vous vous sentez coincé chez vous alors que vos amis sont en train de prendre du bon temps, profitez-en pour prendre soin de vous. Pourquoi ne pas vous installer dans un bon bain moussant pour lire votre livre préféré ou peut-être préférez-vous aller vous promener, faire un footing avec vos écouteurs sur les oreilles ou encore faire une virée shopping ? Choisissez n’importe quelle activité, tant qu’elle vous rend heureux.

Respirez pour vous calmer

Le sentiment de rejet peut vraiment être douloureux. Cela peut également entrainer du stress et de l’agitation. Des études ont montré que le simple fait de respirer profondément pendant quelques minutes peut aider à rétablir un sentiment de calme et à réduire le stress . Pour pratiquer la respiration profonde, inspirez profondément en comptant doucement jusqu’à cinq. Retenez votre souffle en comptant encore jusqu’à cinq, puis expirez doucement. Respirez deux fois à votre rythme naturel, puis répétez. Pour vous aider à retrouver votre calme, vous pouvez aussi essayer la méditation, le yoga ou le taïchi.

Utilisez un discours intérieur positif

Pour vous encourager après un sentiment de rejet, utilisez un discours intérieur bienveillant. Le rejet peut entrainer un sentiment de tristesse et de dénigrement. Contrebalancez ces émotions négatives avec un discours intérieur bienveillant afin de vous sentir mieux. Regardez-vous dans le miroir et dites-vous quelque chose de gentil, que ce soit quelque chose que vous pensez réellement ou bien que vous aimeriez penser de vous . Inspirez-vous de ces exemples d’affirmations positives.
  • « Je suis quelqu’un de drôle et d’intéressant ».
  • « Je suis un bon ami ».
  • « Les gens m’apprécient ».
  • « Les gens apprécient de passer du temps avec moi ».

Prenez soin de vous

Prendre soin de soit
En prenant soin de vous, vous vous sentirez aimé et non plus rejeté. Comme tout le monde est différent, cela peut prendre diverses formes. Vous pouvez décider de vous préparer un bon repas, de prendre un bon bain chaud, de travailler à quelque chose qui vous passionne ou de regarder votre série préférée. Assurez-vous également de prendre bien soin de votre santé et de votre corps, de cette façon votre cerveau enregistrera le fait que vous méritez que l’on prenne soin de vous. Consacrez le temps nécessaire à manger dormir et bouger suffisamment . Essayez de faire une demi-heure d’exercice tous les jours. Mangez équilibré. Veillez à consommer principalement des fruits et des légumes, des céréales complètes et des protéines maigres. Dormez huit heures par nuit.

Prenez conscience de ce que vous ressentez

Lorsque l’on se sent rejeté, on a parfois tendance à ignorer ses sentiments pour essayer de mettre la peine de côté. Plutôt que d’ignorer ce que vous ressentez, autorisez-vous à être triste pendant un moment. Si vous avez vraiment beaucoup de peine et que vous avez envie de pleurer, ne vous retenez pas. Le fait de ressentir pleinement vos émotions, même négatives, vous aidera à les surmonter afin de mieux tourner la page .Prenez un moment pour identifier ce que vous ressentez, pourquoi vous vous sentez rejeté et pourquoi cela vous touche autant. Par exemple, vous vous dites peut-être que vous vous sentez rejeté parce que vos amis sont allés sans vous à une fête ce weekend. Vous vous sentez trahi et vous êtes triste, parce que vous avez l’impression qu’ils ne vous apprécient pas vraiment . Essayez d’écrire ce que vous ressentez dans un journal. Si vous n’aimez pas écrire, vous pouvez aussi essayer d’exprimer vos émotions à travers la musique ou le dessin, afin de mieux les surmonter.

Parlez-en éventuellement à quelqu’un

Parfois, cela peut aider de parler de ce que vous ressentez à un membre de votre famille ou un ami de confiance. Qui plus est, cela vous permettra de constater que certaines personnes tiennent à vous, même si vos amis vous ont donné l’impression de ne pas vouloir de vous. Si vous décidez de vous confier à quelqu’un, choisissez quelqu’un qui vous écoutera vraiment et qui saura vous soutenir. Si vous videz votre sac auprès de quelqu’un qui n’en a rien à faire, vous vous sentirez encore plus mal .

Parlez à vos amis de ce que vous ressentez

Une autre très bonne façon de gérer la situation, après que vos amis vous ont donné l’impression de vous rejeter, est d’en parler avec eux et de leur demander pourquoi ils ont agi de la sorte. Expliquez-leur pourquoi et à quelle occasion vous vous êtes senti rejeté et pourquoi vous auriez voulu qu’ils restent avec vous ou bien qu’ils vous invitent avec eux lors de telle ou telle situation. Demandez-leur aussi poliment pourquoi ils ne l’ont pas fait. Ne partez pas du principe qu’ils ont quelque chose à se reprocher, posez-leur simplement la question de manière respectueuse, afin que cela débouche sur une réelle discussion. Inspirez-vous des exemples suivants . « Cela m’a fait de la peine que vous alliez faire du skate ensemble samedi dernier sans me proposer de venir avec vous. Même si j’étais fatigué vendredi soir, samedi j’étais en forme pour faire des choses et c’est seulement quand X m’a dit que vous étiez là que j’ai su que vous ne m’aviez pas invité.
Je me suis senti rejeté. Est-ce que vous aviez des raisons de ne pas vouloir que je vienne ? »« J’ai adoré la fête à laquelle nous sommes allées la semaine dernière, mais je me suis sentie abandonnée quand X et toi avez quitté la conversation. Je me suis retrouvée seule avec ce garçon inconnu qui n’avait pas trop envie de me parler et quand je vous ai cherchées, je ne vous ai trouvées nulle part. Peut-être que vous ne vous êtes pas rendu compte que j’étais toute seule à cette fête et que j’avais envie de passer du temps avec vous plutôt qu’avec des inconnus ? »
Parler ce que vous ressentez

Écoutez les réponses de vos amis de manière objective

Peut-être seront-ils surpris d’apprendre que vous vous êtes senti rejeté. Leur décision de ne pas vous proposer une sortie peut reposer sur de nombreuses raisons, comme une récente maladie, une récente rupture, un manque de moyens, de la famille qui vous rend visite ou encore des parents qui vous laissent peu de liberté. Ce sera peut-être l’occasion pour vous de rectifier des idées fausses que vos amis pourraient avoir sur votre situation, à l’origine de malentendus entre vous . Soyez honnête vis-à-vis de vous-même. Avez-vous fait des choses qui auraient pu donner des raisons à vos amis de vous laisser de côté ? Peut-être êtes-vous trop exigeant ou bien insensible à leurs problèmes ou bien peut-être les avez-vous légèrement étouffés ? Vos amis vous ont peut-être laissé de côté pour avoir un peu la paix. Si c’est le cas, il vous revient de leur présenter des excuses et de faire des efforts pour changer.

Intégrez les autres

La meilleure façon de surmonter un sentiment de rejet ou d’abandon au cours d’une conversation ou d’un évènement est souvent de faire en sorte que les autres se sentent les bienvenus. De cette façon, plutôt que de vous concentrer sur vos sentiments négatifs, vous pouvez changer votre perception de la situation en reprenant le contrôle. Pour intégrer les autres et qu’ils se sentent les bienvenus, vous pouvez :
  • sourire et saluer les autres,
  • initier la conversation,
  • poser des questions aux gens et apprendre à les connaitre,
  • être à l’écoute,
  • vous montrer attentif et attentionné,
  • montrer un intérêt réel dans ce que les autres ont à dire.

Prévoyez des activités avec vos amis

Si votre sentiment d’être exclu vient en partie de votre propre situation (par exemple des horaires de travail ou de révision exigeants, des responsabilités familiales ou des loisirs qui vous prennent beaucoup de temps), suggérez des activités à vos amis à des moments où vous êtes libre. Ils sauront apprécier les efforts que vous consentez vous aussi pour les voir. Si votre emploi du temps chargé vous empêche de voir vos amis, vous pouvez demander à l’un d’eux de vous accompagner lors de l’une de vos activités quotidiennes, par exemple si vous devez faire une course dans le centre-ville ou aller à la salle de sport . Faites de votre mieux pour prévoir des choses avec vos amis, mais reconnaissez le moment où cela ne sert à rien d’insister. Si vous essuyez plusieurs refus successifs, votre ami veut peut-être mettre un terme à votre relation. Si un ami refuse la plupart de vos propositions ou annule les rendez-vous à la dernière minute, arrêtez de prévoir des sorties avec lui.

Demandez-vous si vous avez besoin de vous faire de nouveaux amis

S’ils vous laissent sans cesse tomber, tout simplement vos amis ne le sont peut-être pas. Mieux vaut vous faire de nouveaux amis. Prenez la décision de trouver de nouveaux amis, qui vous apprécient et vous respectent. Même si c’est parfois difficile, c’est vraiment préférable à continuer de voir des personnes qui ne vous considèrent pas à votre juste valeur. Vous méritez mieux que ça. Vous pouvez par exemple vous inscrire dans un club ou faire du bénévolat pour rencontrer des personnes qui partagent les mêmes centres d’intérêt que vous. En vous entourant de personnes qui partagent vos gouts, vous vous assurez de rencontrer des gens avec qui vous avez des choses en commun. Cela peut déboucher sur de nouvelles amitiés .

Les conseils pour l’entourage d’une personne qui se sent rejetée

Une personne qui se sent rejetée
L’entourage a un rôle essentiel à jouer. Il s’agira de savoir écouter et valoriser (sans complaisance) la personne. Cela pourra passer par des sollicitations telles que « que penses-tu de cette idée ? » ou encore des expressions telles que « j’aime te regarder faire ceci… ». Cette dernière formule marque à la fois l’intérêt, la place et l’influence de la personne mais aussi le fait qu’ »on est ce qu’on fait », au-delà des étiquettes figées qu’on nous (ou se) colle tout au long de la vie.

Avertissements :

Si quelqu’un vous évite pour mettre fin à l’amitié qu’il partageait avec vous ou parce qu’il n’ose pas vous dire quelque chose, ne vous accrochez pas. Pour de nombreuses personnes, c’est plus facile de s’éloigner graduellement que de mettre fin à une relation par une confrontation. Les amitiés ne sont pas toutes faites pour durer, parfois chacun évolue de manière différente. Mieux vaut garder cela à l’esprit plutôt que de vous en vouloir ou de vous croire responsable de la situation.

N’abordez pas le sujet de la religion avec des personnes qui pratiquent une religion différente de la vôtre ou bien que vous ne connaissez pas bien. Mieux vaut garder ce sujet de conversation pour des amis proches dont vous partagez le point de vue.

Conclusion

Si un groupe d’amis proches se met soudainement à vous laisser de côté ou fait preuve d’hostilité à votre égard, c’est peut-être que quelqu’un dit du mal de vous dans votre dos. Demandez à un ami de confiance ce que l’on dit de vous en votre absence. Une rumeur malveillante suffit souvent à détruire toute la vie sociale de quelqu’un. Il arrive même que ce soit un mensonge inventé de toutes pièces, dont il est impossible de se défendre, car on ne peut même pas imaginer l’avoir fait. Si quelque chose de tel vous arrive, essayez d’identifier le menteur. Il arrive que ce soit simplement quelqu’un de jaloux. Dans ce cas, confrontez sa version des faits à la vôtre et faites savoir la vérité autour de vous. Si vous êtes souvent confronté à ce genre de situation et que vous n’avez personne à qui vous confier, vous pouvez consulter un psychologue. Il saura vous aider à reconstruire un entourage sain et à comprendre ce qui a pu provoquer ces situations. Parfois, un regard extérieur est nécessaire.
Le sentiment de rejet
Si vos amis vous donnent sans cesse l’impression d’être rejeté, ce ne sont probablement pas de vrais amis. Essayez de concentrer votre attention sur les personnes de votre entourage qui le méritent ou sur une activité que vous appréciez afin de vous changer les idées.

JeunInfo

Webmaster & blogueur fondateur du site : JeunInfo

COMMENT SURMONTER LE SENTIMENT D ÊTRE EXCLU

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Publication publiée :26 mai 2022
  • Post category:DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
  • Temps de lecture :27 min de lecture
  • Dernière modification de la publication :24 avril 2023