COMMENT ÊTRE SOI MÊME

Comment être soi-même

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment être soi-même ?

Devenir soi-même n’est pas aussi facile que ça en a l’air. Et pourtant, si l’on ne laisse pas sa personnalité vivre pleinement, on risque de passer à côté d’une belle partie de son existence. Être soi-même est bizarrement d’une grande difficulté. Ne serait-ce que si l’on considère simplement le nombre de « vies parallèles » que nous menons: employée, maman, enfant, épouse, copine, chef… Nous ne pouvons tout simplement pas être exactement la même dans tous ces rôles que nous jouons. Comment déterminer alors lequel est le bon? Qui pourrait dire avec précision à quel moment je suis authentique? A quel moment je ne suis plus moi-même? Parce qu’il y a moi. Et parce qu’il y a les autres. Il est d’ailleurs tout aussi dangereux d’avoir perdu le fil de sa petite voix intérieure, que de ne faire que l’écouter pour être soi-même et oublier totalement le regard d’autrui.Oui mais voilà, pas toujours évident et tellement vague…
Nous mettons toutes différents masques: la fille, la sœur, l’amie, la collègue, l’épouse, la mère, etc … différentes étiquettes que l’on porte tout au long de la journée que l’on s’y perd. Parfois, influencée par notre entourage, par peur d’être rejetée; on adopte un nouveau soi et l’on s’oublie tellement que l’on finit par ne plus savoir qui l’on est vraiment. Être soi-même. C’est probablement la phrase la plus souvent utilisée dans toute l’histoire des conseils. Soyez vous-même. C’est un conseil tellement vague. Que veulent vraiment dire les gens qui vous conseillent d’être vous-même ? Est-ce aussi facile que cela en a l’air ?

Bien que ça soit le conseil le plus fréquemment utilisé, être soi ne va pas de soi!

Contrairement aux générations précédentes, structurées et définies par un héritage familial, religieux et social, vous avez aujourd’hui, en principe, la possibilité de choisir et de façonner votre destin. Ceci nécessite une phase d’introspection. Une fois que vous connaissez vos valeurs, il est possible de n’agir qu’en étant vous-même !

Au fond de moi qui suis-je ?

La réponse à li’nterrogation « Qui suis-je ? » est vraiment complexe car elle revêt une multitude d’aspects et de critères qu’il serait difficile d’énumérer, tant ils font partie intégrante de ce que nous sommes et habitent au plus profond de notre être. Chacun détient en lui-même un héritage éducatif, familial, historique, culturel, social et religieux qui peut nous prédestiner et dont il peut être difficile de se différencier. Malgré tout, nous vivons dans une époque où le plein accomplissement personnel, loin des préjugés et des prédispositions sociales et culturelles, est l’outil indispensable pour être heureux et réussir sa vie. Mais est-il vraiment possible et souhaitable de se détacher de ce qui nous a construit ? Ne risquons-nous pas de nous sentir quelque peu démuni, isolé, orphelin ? Sans rester cloisonné ou conditionné par votre héritage, sachez faire le tri de ce que vous voulez pour votre propre vie et de ce que vous ne voulez pas transmettre.
Faire le point vos qualités

Faites le point sur vos qualités et vos défauts

Pour se connaître vraiment il faut accepter de se regarder dans la glace et prendre tout ce qui nous constitue : les qualités et les défauts, le positif et ce qui l’est moins. Si l’on se voile la face sur certains défauts – qu’ils soient physiques ou qu’ils fassent partie de notre caractère -, on se ment à soi-même et l’on ne peut avancer car on ne sera jamais pleinement soi-même. En revanche, ne vous laissez pas submerger par les remarques parfois désobligeantes de certaines personnes de votre entourage. Cela pourrait mettre en avant tel ou tel défaut, vous obnubiler, et par conséquent vous faire oublier que vous n’êtes pas que cela ! Écoutez-vous, ouvrez-vous à vos réactions et à vos sentiments face aux situations que vous vivez, acceptez vos erreurs passées et présentes et acceptez de changer : on n’est pas le même à 8 ans, 15 ans, 35 ans ou 60 ans !

Trouvez-vous et définissez-vous avec vos propres mots

Oscar Wilde a dit avec son sens de l’humour habituel : soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris. Même si cela a l’air très amusant, c’est un résumé basique de la vérité. En effet, vous ne pouvez pas être vous-même si vous ne savez pas, ne comprenez pas et ne savez pas vous accepter en premier lieu. Ceci doit être votre premier objectif. Trouvez le temps d’en apprendre plus sur ce qui a de la valeur pour vous et prenez le temps d’envisager ce qui constitue l’essence de qui vous êtes. Pendant que vous le faites, contemplez votre vie et vos choix. Essayez de penser aux choses que vous aimeriez et n’aimeriez pas faire et agissez en conséquence. Vous arriverez à vous aider beaucoup plus que vous ne le pensez en faisant des essais et des erreurs. Vous pouvez même passer des tests de personnalité, mais faites attention de n’en récupérer que ce que vous voulez pour ne pas laisser ce genre de test vous définir. Au lieu de cela, assurez-vous de vous définir selon vos propres termes et en vous semblant complètement à l’aise avec cette définition. Vous pourriez vous sentir complexé, mais avec le temps, si vous vous entourez des personnes adéquates, elles vous accepteront pour ce que vous êtes.

Examinez vos valeurs

Pendant que vous les cherchez, ne soyez pas surpris si certaines d’entre elles entrent en conflit. C’est le résultat naturel d’une acquisition de valeurs de sources diverses et variées, y compris votre religion, votre culture, vos modèles, les personnes qui vous inspirent, vos ressources éducationnelles, etc. Ce qui est important est que vous continuiez à travailler et à passer ces conflits pour trouver qu’elles sont les valeurs qui vous semblent le plus en adéquation avec vous-même. Ce n’est pas parce que vos valeurs ont l’air en conflit que vous devez nécessairement les abandonner. Envisagez-les comme des parties dynamiques qui vous constituent. Vous ne pouvez pas être mis dans une boite et étiqueté. Vous avez des valeurs pour tous les différents aspects de votre vie, c’est pourquoi il est naturel d’être différent.

Se (re)découvrir

Se redécouvrir
Comme je l’ai écrit plus haut, les différents masques que l’on porte, les différentes personnes que l’on côtoie ainsi que les différentes peurs ancrées en nous peuvent nous faire oublier qui l’on est vraiment. Se redécouvrir est, alors, primordial. Prendre le temps de se questionner est important, de faire le point sur soi et sa vie. Être soi-même c’est être capable de répondre à ces questions:
  • Comment je me définirais, quels sont mes principaux traits de caractère?
  • Quels sont mes qualités et mes défauts?
  • Quelles sont mes valeurs?
  • Qu’est-ce que j’aime faire?
  • Qu’est-ce que je n’aime pas?
  • Quels sont mes talents?
  • Quelles sont mes passions?
  • Quelles sont mes plus belles réussites?
  • Comment je réagis face à l’échec?
  • Quelles sont mes croyances sur la vie?
Si tu n’es pas capable de répondre à ces questions c’est que tu n’as jamais pris le temps de réfléchir, de te connaître réellement. Autre point important: tenir un journal. Noter chaque jour ou chaque semaine ton ressenti, tes émotions, ton quotidien; va te permettre de te découvrir, de voir ton évolution lorsque tu reliras au fur et à mesure ton journal. C’est réussir à avoir un œil extérieur, se détacher de ses émotions pour pouvoir t’analyser.

S’accepter

Pour être vraiment soi-même, il faut s’accepter pleinement. Parfois, par peur d’être rejetée par les autres , tu n’es pas réellement toi car tu ne t’assumes pas pleinement. L’acceptation de ses qualités comme de ses imperfections, de son présent comme de son passé est primordiale pour être réellement soi-même.
Voici différents points dont tu dois prendre conscience pour t’accepter:
  • Assume ton passé, ton histoire, n’ai pas honte des choses que tu as vécues, elles font partie de toi. Regarde ta vie comme une biographie.
  • Tes souffrances, tes douleurs font partie de ton apprentissage de la vie. Accepte-les et dis-toi qu’il n’y a pas de droit chemin.
  • Tu n’es pas parfaite. Arrête de te focaliser sur tes défauts. C’est une chose de connaître ses faiblesses, mais cela devient problématique si tu ne vois que cela. Prends plutôt conscience de tes forces, cesse de te comparer aux autres. Être soi-même c’est connaître ses imperfections mais surtout assumer ses qualités et ses points forts.
  • Accepte ce que tu aimes, que tu vibres pour des choses impopulaires. Être soi-même c’est vivre une passion qui semble ringarde aux yeux des autres, c’est accepter d’aimer des choses que les autres n’aiment pas.
  • Assume tes opinions. S’accepter, être soi-même c’est être en accord avec ce que tu penses et ne pas dire amen à tous ce que ton entourage dit par peur d’être rejetée. Accepte de ne pas voir la vie de la même façon que les autres, c’est ce qui fait que nous sommes tous différents.

Se connaître

Se connaitre
Et oui cette étape sonne comme une évidence, n’est-ce pas? Et pourtant c’est loin d’être si simple. Nous sommes le résultat de tant de paramètres, nous avons subi tant d’influences, nous faisons tant de choses à la fois qu’il est très facile de perdre le fil de soi. Qui suis-je? Qu’est-ce que j’aime vraiment faire? Faire le point est une démarche qui nécessite de prendre du temps pour soi, et de mener une réflexion sérieuse.Apprendre à se connaître est une thématique infinie… et bien indispensable pour être soi-même. Faire le bilan sur ce qui va et ce qui ne va pas dans sa vie, en identifiant les points de malaise est une première façon d’avancer sur ce point. S’exercer à identifier et comprendre ses émotions est un autre axe d’approche. Vous pouvez également avoir une pratique de méditation ou de pleine conscience, qui vous aidera à observer simplement ce qui se passe en vous et à vous accueillir telle que vous êtes. Ou bien vous pouvez commencer par trouver vos valeurs et ce qui a du sens pour vous.
Bref, vous êtes au bon endroit. Sur le blog vous trouverez de nombreux outils qui vous permettront d’avancer dans cette étape cruciale de la connaissance de soi. Notez bien que vous tomberez lors de cette découverte sur de nombreux paradoxes et qu’il vous faudra accepter de ne pas être parfaite .Ce que vous êtes n’est pas tout fait, mais se construit tout au long de la vie. Au fond de vous, il y a donc des potentialités. Être soi-même va de pair avec la connaissance de soi. C’est un parcours, mais qui fait quand même un peu peur parce que c’est un chemin qui peut dévoiler des choses surprenantes. Trouvez le temps d’en apprendre plus sur ce qui a de la valeur pour vous et d’envisager ce qui constitue l’essence de qui vous êtes. Pendant que vous le faites, contemplez votre vie et vos choix. Essayez de penser aux choses que vous aimeriez faire et agissez en conséquence. Vous arriverez à vous aider beaucoup plus que vous ne le pensez en faisant des essais et des erreurs.

S’exprimer

C’est ici que les autres entrent en jeu. Nous ne vivons pas toute seule dans notre coin, et bien nous connaître ne suffit pas. Nous endossons de nombreux rôles en société, dans lesquels nous nous perdons plus ou moins, parce qu’il existe une pression sociale, ou simplement des règles de bonne conduite. Il va falloir prendre une habitude que nous avons déjà évoquée quand nous avons parlé de communication non violente: s’exprimer clairement. Pour être soi-même en société, il faut dire clairement quels sont nos besoins, quelles sont nos attentes, quel est notre ressenti. Bien sûr, cela implique de les connaître au préalable (d’où le point 1!). Oser se révéler aux autres, quitte à paraître différente et à ne pas être comprise, est le seul moyen de vivre une vie plus authentique et dans laquelle on sera plus heureuse, plus à sa place.
Alors oui, il est normal de jouer des rôles dans la société (mère, épouse, enfant, chef…), mais il faut impérativement que les différences de comportement qui existent entre toutes ces facettes soient minimes. Si nous avons l’impression de porter un masque dans l’un de ces rôles, que cela nous pèse, c’est que visiblement, nous ne sommes pas à notre place. Encore une fois, être soi-même, c’est réussir à se mettre à l’écoute de cette petite voix intérieure, et à oser lui laisser une place plus importante.

Cultivez une image positive à votre sujet

Être soi-même est très difficile si vous croyez que vous ne valez rien ou n’avez aucun mérite, ce qui n’est évidemment pas vrai. Prenez l’habitude de cultiver des sentiments positifs sur vous. Félicitez-vous pour tout ce que vous faites de bien et toutes vos réussites personnelles. Si vous vous donnez l’autorisation de mériter votre vie, votre identité ne sera pas subordonnée à l’approbation des sources extérieures.

Démystifiez les attentes

Les attentes de ceux qui vous entourent exercent une forte influence sur votre identité. Beaucoup de choix que vous pensez avoir fait dans la vie ont probablement été programmés en vous par les attentes de ceux dont vous convoitez l’approbation. Puis, il y a les attentes que vous mettez sur vous-mêmes parce que vous pensez que vous devez le faire.

Cherchez vos propres forces en toute confiance

Avoir confiance en soi, croire en soi, cela vous permettra de redonner à votre petite voix intérieure sa juste place en lui laissant le droit de s’exprimer. Vous ne devez jamais arrêter de vous concentrer sur vos forces. Elles donnent un équilibre adéquat à vos faiblesses. Le meilleur moyen d’avoir confiance, ce n’est pas de vous focaliser sur les signes de faiblesse mais de faire taire cette sensation de peur, faites semblant d’avoir confiance en vous, en osant faire toutes les choses qui vous terrifient.

Évitez de faire une fixation sur le passé

Fixation sur le passé
Une des approches les moins saines lorsque vous cherchez à être vous-même est de prendre la décision de vous définir selon un moment ou une période et de passer le reste de votre vie à essayer d’être la même personne que vous étiez sans vouloir évoluer avec le temps qui s’écoule. Donnez-vous de l’espace pour évoluer, pour vous améliorer et pour devenir plus sage. Donnez-vous le droit de vous pardonner vos erreurs du passé et vos comportements dont vous n’êtes pas fier. Faites des efforts pour accepter vos erreurs et les choix que vous avez faits, car ils sont déjà faits et appartiennent au passé. Vous avez eu vos raisons de les faire et la décision que vous avez prise était logique à ce moment-là, alors au lieu de vous accrocher à vos erreurs passées, donnez-vous la possibilité d’en tirer des leçons et de continuer à évoluer.Trouvez des personnes autour de vous qui affirment haut et fort qu’ils ne sont pas différents de ce qu’ils étaient lorsqu’ils avaient 16, 26 ou 36 ans.
Ces personnes vous semblent-elles flexibles, faciles à vivre et heureuses ? Souvent, ce n’est pas le cas, car ils sont trop occupés à insister sur le fait que rien n’a changé dans leur vie, qu’ils sont incapables de recevoir de nouvelles idées, d’apprendre des autres ou d’évoluer. Une évolution, quel que soit votre âge ou l’étape de votre vie est une partie essentielle si vous voulez être honnête avec vous-même et si vous voulez être émotionnellement sain et entier.

Ne vous arrêtez jamais de rechercher vos propres forces

Avec le temps, celles-ci pourraient changer et faire évoluer votre définition de vous-même. C’est pourquoi vous ne devez jamais arrêter de vous concentrer et de vous reconcentrer sur vos forces. Elles donnent un équilibre adéquat à vos faiblesses et deviennent la raison principale de vous comparer aux autres. La comparaison mène à la rancune. Une personne remplie de rancune ne peut pas se concentrer sur la découverte de sa personnalité, car elle est trop occupée à penser à quelqu’un d’autre ! La comparaison mène à la critique des autres. Une vie remplie de critiques dirigées vers les autres permet le développement d’une mauvaise estime de soi et d’un besoin de faire tomber les autres du piédestal sur lequel vous les avez érigés. C’est une façon sure de perdre des amis et du respect et c’est aussi une façon de ne jamais arriver à être vous-même, car vous enviez tout le monde et vous passez trop de temps à admirer les qualités des autres au lieu de vous concentrer sur vous-même.

Cultiver sa vraie personnalité

Tu es la personne qui t’accompagneras toute ta vie, tu dois prendre le plus grand soin de toi et c’est ainsi que tu seras un vrai soutien pour les autres. Être soi c’est cultiver sa propre personnalité.
  • Traite-toi comme si tu étais ta meilleure amie. Prend soin de toi. Quand la petite fille blessée qui parle en toi, rumine, te dévalorise, écoute-la et rassure-la comme tu le ferais avec ta meilleure amie. Avec les personnes qui nous sont chères, nous les estimons, nous prenons soin d’elles; il doit en être de même avec toi-même.
  • Cultive ton style. Accepte d’avoir tes goûts, sois fière de toi-même.
  • Tu as des passions, n’hésite pas à les pratiquer peu importe ce qu’en pensent les autres. Va à fond dans tes envies, dans tes goûts, dans ton style de vie.
  • Comprends que ton véritable « toi » est composé d’une multitude de facettes. Tu as d’abord été la fille, la sœur , l’amie, l’amoureuse, la collègue, etc … Tu es tous cela: ce que tu as été dans le passé, puis, ce que tu es aujourd’hui, ton évolution, etc … Être soi-même c’est prendre en compte toutes ces facettes de toi.

Ne vous comparez pas aux autres

Pour être soi-même et permettre à sa personnalité de s’exprimer pleinement, les effets de la mode peuvent être néfastes. Qu’ils soient vestimentaires ou qu’ils relèvent des loisirs ou des courants de pensées, nous sommes souvent guidés par ces effets de masse qui nous empêchent de choisir en vérité pour nous-même. Tout le monde fait du yoga ? Et si pour moi l’escalade est plus épanouissante ? Les vêtements ont aussi une grande part de responsabilité dans l’affirmation de soi. Alors, faites-vous plaisir et déplacez le curseur où bon vous semble ! Le regard des autres aura de moins en moins d’impact sur vous-même au gré de cette quête intérieure. Vous aurez pris davantage confiance en vous et vous saurez alors qui écouter : non pas ceux qui ont un impact négatif sur vous, mais ceux qui veulent votre bien et vous aident à grandir. À vous de choisir votre entourage, ayez confiance en vous, faites grandir votre estime de vous, soyez indulgent avec vous-même. Entre un ego surdimentionné et un regard juste sur soi, l’équilibre n’est pas toujours facile à trouver, mais patience, le temps travaille avec vous ! Si vous faites des efforts pour être une personne que vous n’êtes pas, vous ne serez jamais heureux.
Ne pas se comparer aux autres
Cela vous vient en vous comparant aux autres et voulant des choses qui ne vous viennent pas naturellement. C’est une pente glissante sur laquelle vos pensées ne font que devenir de plus en plus négative. Vous pouvez toujours voir l’apparence que les autres voudraient afficher en public, mais vous ne verrez jamais ce qui se passe en coulisse de leur monde apparemment parfait. En vous comparant aux autres, vous donnez trop de pouvoir à leur image de façade et vous réduisez votre propre estime de vous-même en vous basant sur ce mirage. C’est une activité inutile qui ne vous apportera que des problèmes. À la place, donnez de la valeur à la personne que vous êtes, aimez votre personnalité et acceptez vos défauts, nous en avons tous et comme cela a

Avoir confiance en soi ou pas!

Avoir confiance en soi, croire en soi, cela vous permettra de redonner à votre petite voix intérieure sa juste place en lui laissant le droit de s’exprimer. Mais je sais bien que nous manquons toutes de confiance en nous… Moi la première. Là, au risque de vous étonner, j’ai envie de vous faire passer un message très simple. Le meilleur moyen de renforcer votre confiance en vous, ce n’est pas de vous répéter que vous manquez de confiance et que c’est vraiment dommage, et que qu’est-ce que je serais heureuse si j’avais confiance en moi, si j’osais prendre la parole pendant les réunions, animer des formations sur ces sujets qui me passionnent pourtant, demander à mon chef une augmentation, etc… Le meilleur moyen d’avoir confiance en vous, ce n’est pas de vous focaliser sur les signes qui accompagnent ce manque de confiance. Ce que malheureusement, tout ce que nous lisons sur cette question, nous encourage à faire.
C’est de faire semblant d’avoir confiance en vous. Oui, vous avez bien entendu. Faire semblant et faire cette première chose qui vous terrifie. Puis une autre. Puis encore une autre. Parce que vous pouvez avoir peur, et cette peur là ne sera pas facile à supprimer (et encore moins si vous mettez le focus dessus). En revanche, même si vous ne pouvez pas faire taire cette émotion, vous pouvez l’accepter. Et surtout, ce truc qui vous fait peur, et bien…. vous pouvez le faire quand même.

Un environment propice

Est-ce obligatoire? Peut-être pas, mais il bien plus facile d’être soi-même lorsqu’autour de soi tout nous le permet. Mettre en place un environnement propice à cette libre expression de soi-même,cela passe d’abord par les personnes que nous fréquentons. Nous avons peur de la solitude, et la pression sociale aidant, nous avons tendance à nous entourer… parfois de manière inappropriée. Côtoyer en permanence des personnes visiblement à l’opposé de qui nous sommes, avec une forte personnalité, pas très ouvertes, peu sensibles à nos valeurs, cela rendra très certainement notre accomplissement plus difficile. A l’opposé, échanger avec des personnes qui font preuve d’une grande ouverture, proches de notre conception des choses ou qui pratiquent l’écoute active et bienveillante est plus propice au développement de notre authenticité et devrait nous encourager à révéler qui nous sommes.
Cela est vrai également pour notre travail. Si nous avons le sentiment de jouer un rôle au travail, dans lequel nous n’avons pas de place pour nous exprimer, et que nous attendons impatiemment la fin de la journée pour relâcher la pression et libérer notre Moi, il y a assurément un problème également! Car ne pas être soi-même, ne pas être authentique et se forcer à être autrement, c’est très consommateur d’énergie. Nous puisons dans nos réserves et nous fatiguons rapidement. Changer son travail ou changer les conditions de son exercice pourrait nous être particulièrement bénéfique dans cette démarche de réalisation de soi.

Détendez-vous. Arrêtez de vous soucier

du pire qui pourrait se passer, surtout lorsque vous vous retrouvez en groupe. Que pourrait-il bien arriver si vous tombiez par terre ou si vous avez des épinards coincés entre les dents ? Apprenez à rire de vous-même au moment opportun et même après. Faites-en une histoire amusante que vous pourrez partager avec les autres. Cela leur montre que vous n’êtes pas parfait et vous aide à vous sentir plus à l’aise. C’est aussi une qualité attirante pour une personne qui est capable de rire de soi et de ne pas se prendre trop au sérieux ! Si certaines personnes font des remarques méchantes, ne le prenez pas personnellement. Ce sont eux qui ont un problème, pas vous, il s’agit de jaloux ou de frustrés (ou les deux).

Soyez honnête et ouvert

Honn3
Qu’avez-vous à cacher ? Personne n’est parfait et tout le monde évolue et apprend. Si vous avez honte ou si vous manquez d’assurance à propos d’un certain aspect de vous-même et si vous sentez le besoin de le cacher, que ce soit physiquement ou émotionnellement, vous devez faire la paix avec vous-même et apprendre comment changer vos prétendus défauts en caractéristiques uniques ou en reconnaissances basiques et terre-à-terre de vos propres imperfections. Apprenez à avouer vos imperfections pendant une discussion avec quelqu’un d’autre. Vous allez souvent vous rendre compte que vous avez perdu tout d’un coup la raison qui vous faisait vous cramponner obstinément à vos arguments, ce qui revient le plus souvent à sauver les apparences et à ne pas abandonner. Au moment où vous dites : en fait, je deviens très irascible lorsqu’il y a du désordre dans la pièce et je reconnais que je ne devrais pas faire une pile de vêtements sur le sol, mais je le fais parce que je suis paresseux et j’essaye de me défaire de cette mauvaise habitude. Je suis désolé. Je sais que je pourrais faire mieux et je vais essayer. Vous allez subitement diffuser une honnêteté sincère dans la discussion qui désamorcera la raison première de la dispute.

Arrêtez de vous soucier de ce que les autres pensent de vous

Certaines personnes vont vous admirer, et d’autres non. Chacune de ces attitudes sera positive ou négative. Il est presque impossible d’être vous-même si vous passez votre temps à vous demander si les autres vont vous trouver drôle, gros, bête, suffisamment intelligent ou populaire pour faire partie de leur groupe. Pour être vous-même, vous devez laisser partir ces inquiétudes et laisser s’exprimer votre comportement naturel avec d’autres types de considération en guise de filtres et pas leur considération à propos de vous. Si vous vous changez pour vous adapter à une personne ou un groupe, une autre personne ou un autre groupe pourrait ne pas vous apprécier. Vous pourriez vous retrouver bloqué pour toujours dans un cercle vicieux dans lequel vous essayez de plaire à tout le monde, au lieu de vous concentrer sur l’amélioration de vos tal

Arrêtez de vouloir plaire à tout le monde

Vouloir l’amour et le respect de tout le monde est un exercice inutile, car cela va faire du mal à votre développement personnel et à votre assurance. Qui se soucie de ce que les autres pensent ? Comme Eleanor Roosevelt le disait : personne ne peut vous rabaisser sans votre accord. Ce qui importe le plus est que vous écoutiez votre propre assurance intérieure et si vous n’en avez pas, vous pouvez commencer à la développer !Cela signifie-t-il que vous ne devez pas vous préoccuper de l’opinion des autres ? Non. Vous ne vous sentirez pas bien si vous vous faites rejeter socialement. Si vous vous retrouvez forcé dans une situation où vous passez le plus clair de votre temps avec des personnes que vous ne supportez pas, quelles qu’en soient les raisons, il est dangereux d’internaliser leurs idées négatives à votre propos. Cependant, vous pouvez choisir les opinions et les personnes que vous souhaitez écouter. Il vaut beaucoup mieux que vous fassiez attention aux personnes qui veulent vraiment votre bien et qui sont d’accord avec ce que vous voulez faire de votre vie.

Entourez-vous de personnes positives

Ne dévalorisez pas la période que vous traversez si vous faites face à une pression sociale négative ou à du harcèlement. Il est plus facile d’y résister si vous en êtes conscient et si vous mettez en place un système de défense sain. Construire un cercle d’amis de confiance qui partagent vos vues et vos croyances est une excellente façon de réduire l’impact des personnes négatives dans votre vie. Vous pouvez vous dire que leurs opinions ne vous intéressent pas et elles ne le devraient pas, mais c’est beaucoup plus facile si d’autres personnes sont d’accord avec vous et restent à vos côtés.Comparez les personnes qui vous aiment aux personnes qui vous harcèlent. Tout d’un coup, vous vous rendez compte que ce qu’elles pensent à propos de vous, de votre famille ou de votre vie n’a aucune importance. Nous nous soucions naturellement de ce que pensent les personnes que nous respectons et que nous admirons. Cela fonctionne dans les deux sens. Si quelqu’un ne vous respecte pas, ce qu’il dit à propos de vous n’a aucune valeur, comme si ce qu’il disait venait d’un parfait inconnu.

Ayez l’esprit critique

L'esprit critique
Apprenez à faire la différence entre des commentaires intimidants, sarcastiques ou sournois et des commentaires constructifs qui partent d’une bonne intention. Ils vont se concentrer sur les vraies erreurs dont vous n’avez pas conscience et auxquelles vous pouvez remédier. Dans ce cas-là, des personnes comme vos parents, vos modèles, vos professeurs, vos entraineurs, etc., pourraient vous dire des choses que vous devez digérer et repenser à votre propre rythme pour pouvoir vous améliore. La différence est que les critiques qu’ils formulent sont faites pour vous aider. Ces personnes se soucient de vous. Elles veulent vous voir évoluer en tant que personne et vous respectent. Apprenez à faire la différence et vous vivrez bien en ignorant les critiques négatives et en écoutant les critiques constructives.

Traitez-vous comme vous traiteriez votre meilleur ami

Vous estimez vos amis et vos proches, mais qui peut bien être plus proche de vous que vous-même ? Donnez-vous le même traitement gentil, attentionné et respectueux que vous donnez aux personnes qui se soucient de vous. Si vous deviez passer toute la journée avec vous-même, quel est le type le plus amusant, appréciable, satisfait, calme ou content de personne que vous pourriez être, tout en restant vous-même ? Quelle peut être la meilleure version de vous-même ? Soyez responsable de vous-même et stimulez votre estime de vous-même. Si les autres ne vous disent pas que vous êtes extraordinaire, ne vous laissez pas abattre. Au lieu de cela, dites-vous que vous êtes spécial, fantastique et que vous avez du mérite. Lorsque vous croyez que vous l’êtes, les autres vont reconnaitre votre aura d’assurance et vont confirmer ces affirmations en un rien de temps !

Développez et exprimez votre individualité

Que ce soit un style propre ou même une manière de parler, si votre façon préférée de faire quelque chose s’éloigne de la façon générale et produit un résultat positif, soyez-en fier. Soyez un personnage, pas un genre. Apprenez à bien communiquer. Plus vous arriverez à vous exprimer correctement, plus il sera facile aux personnes qui vous aiment comme vous êtes de vous trouver et à vous-même de vous éloigner des personnes qui ne vous aiment pas.

Évitez d’être injuste avec vous-même

Parfois, nous comparons des pommes avec des poires. Vous voudriez être un scénariste reconnu d’Hollywood alors que vous n’écrivez que de petites histoires. Comparer votre vie à celle d’un producteur à succès est injuste, cette personne a des années d’expérience et de galères derrière elle, alors que vous ne faites que commencer et prendre la température avec votre talent en écriture qui pourrait un jour s’avérer exceptionnel.Soyez réaliste avec vos comparaisons et ne cherchez des personnes que pour l’inspiration et la motivation qu’elles vous apportent, pas dans

Suivez votre propre style

De nombreuses personnes se contentent de copier les autres parce qu’il leur semble que c’est le meilleur chemin à suivre, mais en fait, vous devriez sortir du lot. Il est très difficile de le faire, c’est vrai, mais vous devez éviter d’imaginer ce que les autres pensent de vous, même si c’est quelque chose que vous faites d’habitude. C’est alors que vous pourrez devenir vous-même. Qui que vous soyez, acceptez-le. La différence est une chose magnifique et elle attire les gens vers vous. Ne laissez pas les autres vous changer.

Acceptez que certains jours soient meilleurs que d’autres

Les gens pourront hausser des épaules ou même se moquer de vous lorsque vous sentez que vous êtes vraiment vous, mais vous pouvez vous en moquer et leur dites que c’est ce que vous êtes, les autres vous respecteront finalement pour ce que vous êtes et vous vous respecterez vous-même. La plupart des gens ont du mal à être eux-mêmes, si vous arriviez, ils pourraient vous admirer. Parfois, vous pourriez vous sentir blessé lorsque les autres vous taquineront. Même si cela peut être difficile et beaucoup plus facile à dire qu’à faire, faites de votre mieux pour ne pas vous en soucier. À la fin, vous deviendrez une meilleure personne et vous saurez comment survivre à tous les obstacles qui se mettent sur votre chemin dans le futur.

Défendez-vous

Défendez-vous
Lorsque quelqu’un vous harcèle, ne le laissez pas faire. Il n’a pas le droit de vous harceler ! Si vous avez un problème, il existe beaucoup de personnes gentilles qui ont envie de vous aider.

Prenez la défense des autres

Lorsque vous vous rendez compte qu’une personne en harcèle une autre, votre bonne nature vous pousse à la faire s’arrêter. Quelle que soit la façon que vous utilisez, vous avez le droit d’y mettre un terme. Vous croyez en vous.

Prenez la défense de vos adversaires

Ce n’est pas parce que vous avez eu à vous défendre contre eux que ces personnes n’ont pas de cœur.

Conclusion

Ce n’est pas parce que quelqu’un dit qu’il n’aime pas quelque chose chez vous que cela signifie que c’est une mauvaise chose et que vous devez la changer. Selon ce que c’est, c’est souvent une opinion subjective. Le changement doit être constant. Il est inévitable que votre personnalité évolue avec le temps, et cela devrait être une bonne chose si vous suivez de prés l’actualité dans le monde et si vous avez fait de votre développement personnel une priorité dans votre vie. La mode est une décision personnelle. Tandis que certaines personnes l’évitent comme la peste au nom de l’individualisme, cela ne veut pas dire que vous n’êtes pas vous-même si vous choisissez de suivre une mode. Cela dépend seulement de ce que vous voulez. Sachez reconnaitre les moments où suivre le courant est plus avantageux que de vous tenir obstinément à quelque chose. Parfois, il est mieux de consentir à aller à un concert d’un groupe de rock que vous n’aimez pas avec des amis pour passer du temps ensemble et vous amuser au lieu de maintenir votre position personnelle, de critiquer la qualité du groupe et de rater un bon moment passé avec vos amis. Vous devez savoir faire des compromis et respecter les préférences des autres au lieu de vouloir toujours avoir raison.
Ne dites pas que vous pouvez faire quelque chose seulement pour faire plaisir à tout le monde, alors que vous savez que vous ne le pouvez pas ! Cela ne va pas vous aider du tout et l’autre va s’en rendre compte facilement. Pendant que vous essayez de vous accepter, ne vous laissez pas démoraliser par vos défauts. Si vous faites des efforts et même si vous n’y arrivez pas, sachez qu’ils font aussi partie de votre personnalité et qu’ils vous aident à vous définir. En fait, vos défauts font partie de vous, n’en ayez pas honte.En choisissant un vêtement, regardez-vous dans un miroir. Au lieu de sélectionner quelque chose qui ne vous va pas, prenez plutôt un vêtement qui rehausse votre apparence. Les filles et les garçons ne doivent pas vous empêcher d’être vous-même. Si vous aimez le sport et la lecture, tant mieux pour vous ! Vous êtes un être humain unique à plus d’un titre.
Prendre la défense
En vous comparant aux autres, vous ne serez probablement pas quelqu’un d’impressionnant. Chaque personne a un côté extraordinaire, et il lui suffit de le montrer. Pendant certaines périodes, vous souhaiterez être quelqu’un d’autre. Mais, souvenez-vous que vous êtes une personne admirable et merveilleuse. Ayez de l’estime pour vous-même !

JeunInfo

Webmaster & blogueur fondateur du site : JeunInfo

COMMENT ÊTRE SOI MÊME

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Publication publiée :21 mai 2022
  • Post category:DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
  • Temps de lecture :43 min de lecture
  • Dernière modification de la publication :24 avril 2023