COMMENT NE PAS SE SOUCIER DE CE QUE LES AUTRES PENSENT DE VOUS

Comment ne pas se préoccuper de ce que les autres pensent de vous ? 

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment ne pas se soucier de ce que les autres pensent de vous ? 

Ne pas se soucier de ce que les autres pensent de vous : une des meilleures leçons que la vie m’aie apprise depuis un bout de temps, c’est de ne pas me soucier de ce que les autres pensent de moi. La plupart des gens qui me connaissent, pensent que je m’en fous de ce que les autres peuvent penser de moi et me demandent comment je fais. Même si ce n’est pas vrai, je n’ai jamais cherché à les convaincre du contraire. Si vous souhaitez vraiment ne pas vous laisser atteindre parce que les gens pensent de vous, vous devrez vous souvenir des mots de Taylor Swift, « the haters gonna hate, hate, hate… » Vous ne pourrez rien y changer ! Ce que vous pouvez faire cependant est de vous concentrer à vous aimer, à faire ce qui vous passionne et à oublier le reste du monde. Même s’il est naturel de vous soucier de ce que les autres pensent de vous, vous pourriez vous sentir accablé(e) et angoissé(e) si vous vous en préoccupez trop et vous aurez du mal à être vous-même. Si vous vous sentez souvent énervé ou inquiet à cause de ce que les gens autour de vous pensent de vous, vous pourriez vous concentrer plutôt sur l’amour que vous vous portez.  Reprogrammez votre esprit pour vous concentrer sur les choses importantes sur le moment au lieu de penser à ce que les autres pensent ou disent. Pour terminer, vous devez apprendre à utiliser les critiques constructives d’une manière saine et à filtrer les critiques inutiles ou trop dures.

 Faites une liste de vos forces et de vos réussites

Il est important de comprendre que votre valeur vient de l’intérieur pour apprendre à ne pas vous soucier de ce que pensent les autres. Vous pouvez stimuler votre assurance et avoir une meilleure idée de votre valeur en faisant une liste de choses positives à propos de vous . Vos forces peuvent être des traits de votre personnalité (par exemple votre gentillesse ou votre patience) ou des aptitudes que vous possédez (par exemple si vous savez bien cuisiner ou bien conduire). Vos réussites pourraient inclure de nombreuses choses, par exemple de bonnes notes, la fin d’un projet ou une promotion au travail. Si vous avez du mal à trouver des choses à mettre sur la liste, demandez à un ami ou à un proche de vous aider. Vous pouvez aussi utiliser un site Internet spécialisé pour en avoir une meilleure idée.

 Comment ne pas se soucier de ce que les autres pensent de vous : remplacez les pensées négatives par des pensées plus réalistesComment ne pas se soucier de ce que les autres pensent de vous ? 

Si vous avez l’habitude de ruminer les choses négatives ou de prendre trop à cœur les critiques dures, vous pourriez essayer de vous entrainer à penser de manière plus positive. Lorsque vous remarquez votre petite voix intérieure négative, arrêtez-vous et examinez ces pensées. Sont-elles vraiment réalistes ? Si ce n’est pas le cas, remplacez les pensées négatives par quelque chose de plus neutre et réaliste  . Par exemple, si vous vous prenez à penser que tout le monde vous déteste dans votre nouvelle école, vous devriez plutôt vous dire que tout le monde ne va pas vous aimer, mais que ce n’est pas un problème. Il n’est pas possible de faire plaisir à tout le monde. Si vous faites un effort pour être gentil(le) et amical(e), vous trouverez des gens avec lesquels vous vous entendrez bien. Apprenez à accepter vos faiblesses pour vous améliorer.

Développez votre assurance

Pour arrêter de vous soucier de ce que les autres pensent de vous, vous devrez travailler à développer votre assurance, autant que vous le pouvez. Si aimer véritablement la personne que l’on est peut prendre des années, en avançant doucement vers cet objectif, vous vous sentirez progressivement mieux dans votre peau et vous soucierez de moins en moins des personnes malveillantes qui vous rabaissent. Voici quelques façons de travailler votre assurance. Notez toutes les choses que vous aimez en vous. Prenez le temps de reconnaitre la personne merveilleuse que vous êtes. Travaillez à accepter les défauts que vous ne pouvez pas changer. Vous n’aurez jamais véritablement confiance en vous si vous n’êtes pas capable d’accepter les choses que vous ne pouvez pas changer en vous, qu’il s’agisse de votre voix ou de votre taille. Passez plus de temps à faire les choses pour lesquelles vous êtes doué(e). En passant davantage de temps à faire des choses qui font ressortir votre talent et vos capacités, vous développerez votre assurance. Prenez le temps de faire du bénévolat. En prenant conscience que vous avez quelque chose à offrir au monde, vous embrasserez véritablement votre valeur.
Prenez soin de vous. En faisant l’effort de faire du sport, en mangeant sainement, en vous douchant régulièrement et en portant des vêtements bien coupés, vous vous sentirez mieux dans votre peau. Prétendez jusqu’à y parvenir. Vous tenir droit, sourire, éviter de vous avachir et de jouer nerveusement avec vos doigts et garder votre corps « ouvert » lorsque vous parlez aux autres vous aidera à renvoyer davantage d’assurance que vous ne ressentez véritablement.

N’y réfléchissez pas tropComment ne pas se soucier de ce que les autres pensent de vous

Un autre moyen de moins vous soucier de ce que les autres pensent est de simplement tourner votre esprit vers d’autres sujets. Si vous passez tout votre temps à vous soucier d’un commentaire que quelqu’un vous a fait, à vous demander ce que les gens pensent de votre tenue ou à ne pas croire au compliment d’une personne à votre égard, vous ne vous sentirez jamais bien dans votre peau. Au lieu d’analyser ce que les gens pensent de vous, concentrez-vous sur toute l’énergie positive que les gens vous apportent et ne perdez pas votre temps à vous soucier des aspects négatifs des relations humaines. Sachez qu’en matière de jugements, vous êtes certainement votre pire ennemi. Vous seul avez le pouvoir de décider de vous soucier ou non de l’avis des autres. Préférez alors vous concentrer sur toutes les choses pour lesquelles vous êtes doué, vos projets d’avenir ou les gens qui vous apportent de bonnes choses. Vous pourriez parfois avoir l’impression que personne dans votre vie ne vous apporte rien de positif. En y réfléchissant bien, vous pourrez néanmoins probablement trouver au moins une personne qui a une influence positive sur vous, que ce soit un professeur, un voisin ou un camarade de classe.

Engagez-vous à vous améliorer

Tout le monde a des défauts et ce n’est pas un problème. Il est important de reconnaitre vos faiblesses pour vous développer. Si vous les identifiez vous-même, vous les verrez comme une possibilité de vous améliorer au lieu de vous apitoyer dessus et de vous soucier de ce que les autres vont en penser. En agissant pour vous améliorer, vous vous aiderez à vous développer et vous vous inquièterez moins de ce que pensent les autres de vous. Par exemple, si vous n’êtes pas en forme et si cela vous dérange, vous pourriez vous fixer des objectifs de fitness raisonnables, même s’ils ne sont pas extraordinaires au départ. Vous pourriez commencer en vous décidant à marcher une demi-heure par jour, trois jours par semaine.

Soyez gentil sans aucune raison

En vous concentrant plus sur les autres que sur vous-même, vous arriverez à mieux vous sentir dans votre peau. Faites un effort tous les jours pour être gentil et attentionné envers les autres, sans vous inquiéter de leur faire plaisir ou de recevoir quelque chose en échange de votre gentillesse. Vous vous sentirez bien et même si les autres ne vous remercient pas ou ne vous jugent pas de manière juste, vous saurez que vous avez fait ce que vous aviez à faire . Essayez d’incorporer des actes de gentillesse dans votre vie de tous les jours, même si ce sont de petites choses, par exemple en tenant la porte ouverte à quelqu’un ou en faisant un compliment à quelqu’un à propos de sa tenue.

Faites une liste de gratitudeFaites une liste de gratitude

En vous concentrant sur toutes les choses positives qui peuplent votre vie et toutes les choses pour lesquelles vous avez une raison de vous réjouir, vous vous déferez facilement des opinions des autres. Prenez le temps de vous assoir pendant au moins 15 minutes et notez toutes les choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant. Il pourrait s’agir des choses que vous aimez en vous, du toit au-dessus de votre tête, de vos quartiers préférés de la ville dans laquelle vous vivez, de votre chien, de vos amis ou de tout ce qui vous apporte de la joie et donne du sens à votre vie. Écrivez pendant au moins 15 minutes, jusqu’à avoir rempli une page. Vous verrez que vous avez bien plus de raisons d’être heureux que vous ne le pensiez. Reprenez cette liste et complétez-la au moins une fois par semaine. Vous pourriez même la punaiser au-dessus de votre bureau ou la garder dans votre portefeuille. Cette liste de toutes les belles choses qui peuplent votre vie vous rappellera que vous n’avez pas de temps à perdre à ressasser de la négativité. Si cette liste ne vous apporte pas grand-chose, vous pourriez aussi consacrer davantage de temps à exprimer votre gratitude. Dire à vos amis, à votre famille et à votre entourage tout ce qu’ils représentent pour vous vous apprendra à vous concentrer sur tout le bien que ces gens vous apportent et à vous défaire des méchancetés que d’autres personnes pourraient penser ou dire.

Apprenez à penser de façon positive

 Vous pensez peut-être qu’il est difficile de rester positif lorsque tant de personnes dans votre école se montrent négatives et disent des choses méchantes à votre propos, mais vous devrez tout de même faire l’effort de voir le soleil derrière les nuages, même si vous avez du mal à l’apercevoir. Faites l’effort de vous concentrer sur toutes les choses qui vous rendent heureux et non sur les choses qui vous plombent le moral et essayez autant que possible de parler de choses positives avec les gens qui vous entourent. Et même si vous avez l’impression de vous forcer à parler de choses positives alors que vous n’avez pas vraiment le moral, cela vous aidera à changer votre vision du monde et à voir votre vie de façon plus positive. Faites l’effort de sourire davantage. Le simple fait de sourire, ne serait-ce qu’à un inconnu, peut avoir pour effet de vous rendre, vous et cette personne, plus heureux. Apprenez à vivre davantage dans le présent. En passant trop de temps à vous inquiéter des erreurs que vous avez faites dans le passé ou à redouter le futur, vous ne pourrez pas profiter de toutes les belles choses qui se déroulent dans votre vie à cet instant même.

Posez-vous des limites avec les autres

Même s’il est important d’être gentil avec les autres, cela ne veut pas dire que vous devez les laisser vous marcher sur les pieds. Si vous n’avez pas l’habitude de poser des limites, cela peut être difficile au début. Cependant, vous vous sentirez mieux avec vous-même et plus en sécurité dans vos relations avec les autres si vous leur posez des limites fermes  . N’oubliez pas que vous avez le droit de dire non parfois. Soyez clair et direct avec les autres à propos de vos limites et informez-les des conséquences s’ils venaient à outrepasser ces limites. Par exemple : « maman, je vais devoir arrêter de t’inviter à la maison si tu te disputes avec moi à propos de la manière dont j’élève mon fils chaque fois que tu viens. » Vous pourriez devoir faire face à des désaccords, de la colère ou une résistance au début, surtout si c’est quelque chose de nouveau pour vos proches. Cependant, les gens qui se soucient vraiment de vous vont respecter vos limites, même si elles ne les rendent pas vraiment heureux. Si quelqu’un refuse en permanence de respecter vos limites, vous allez peut-être devoir communiquer moins souvent avec cette personne.

Affirmez ce qui vous inquièteComment ne pas se soucier de ce que les autres pensent de vous

La peur de ce que les autres pensent de vous pourrait être difficile à gérer si elle est importante et vague. Essayez de réfléchir à ce qui vous inquiète vraiment. Cela vous aidera à calmer vos anxiétés tout en vous rapprochant d’une stratégie efficace pour les gérer .
Par exemple, vous pourriez avoir peur en général des gens qui vous jugent au travail. Essayez de mettre le doigt sur vos inquiétudes en particulier. Avez-vous peur que votre chef ne pense pas que vous soyez suffisamment productif ? Vous inquiétez-vous des rumeurs que vos collègues peuvent discuter à votre propos ? Avez-vous l’impression d’avoir besoin de plus de formation et de soutien dans votre travail ?

Ayez pitié des personnes malveillantes

Alors que vous apprenez à vous aimer davantage et commencez à moins vous soucier de ce que pensent les autres, vous commencerez à développer une perspective plus mature et réaliserez que les gens qui sont méchants ou disent des choses négatives le font surtout parce qu’ils manquent d’amour-propre et ne sont pas heureux dans leurs vies. Leur méchanceté est alors un moyen pour eux de se sentir mieux, en vous rabaissant. Ces gens manquent d’amour-propre et sont simplement méchants. Vous valez mieux que cela. Au lieu de leur renvoyer leur haine, apprenez à avoir pitié d’eux et à garder vos distances. Vous prendrez ainsi le dessus sur la situation. Rien ne vous oblige à leur dire que vous êtes désolé(e) pour eux. Il est bien suffisant que vous le sachiez.

Réalisez que la plupart du temps, les gens ne pensent même pas à vous

Gardez aussi à l’esprit qu’alors que vous vous inquiétez constamment de ce que les autres pensent de vous, ces gens s’inquiètent de leurs propres problèmes. La plupart du temps, les gens sont bien trop égocentriques ou distraits pour dépenser leur énergie à penser à vous. Cela ne devrait pas vous déprimer, mais bien plutôt vous libérer : 99 % du temps, lorsque vous vous souciez de ce que les gens pensent de vous, ils ne pensent absolument pas à vous. Cela signifie que, que vous portiez une nouvelle tenue, ayez une nouvelle coupe de cheveux, dites quelque chose d’idiot en classe ou meniez tranquillement votre vie, la plupart des gens n’en auront que faire. Réfléchissez-y : n’êtes-vous pas trop occupé(e) à vous soucier de ce que les gens pensent de vous pour même vous rendre compte de ce que les autres portent ou disent ?

Déterminez ce qui se cache derrière certaines peursComment ne pas se soucier de ce que les autres pensent de vous

 Une fois que vous avez trouvé ce qui vous inquiète vraiment, réfléchissez à la provenance de vos peurs. Dans certains cas, vous pourriez vous rendre compte que vos inquiétudes ne sont pas rationnelles. Cependant, il est aussi possible que vous vous accrochiez à des inquiétudes que vous avez apprises dès le plus jeune âge. En y réfléchissant un peu, vous pourriez décider que vos peurs ne sont pas fondées  . Par exemple, vous pourriez vous inquiéter que le reste de vos collègues de travail vous jugent à cause de vos tatouages. Si c’est le genre de lieu de travail où les tatouages sont considérés comme inappropriés (par exemple dans un bureau d’avocats), cela pourrait être une inquiétude fondée. Si vous travaillez dans un café plus décontracté où tout le monde a des tatouages, vous ne devriez probablement pas vous en inquiéter. Demandez-vous si votre anxiété ne provient pas d’une autre source, par exemple de choses que vous avez entendu vos parents dire pendant votre enfance (« si tu te fais des tatouages, personne ne te fera confiance ! »).

Entrainez-vous à la pleine conscience

La pleine conscience vous aide à avoir une meilleure conscience de votre environnement, de vos pensées et de vos émotions à un certain moment. En faisant un effort pour le faire, vous vous aiderez à vous ancrer dans le moment présent au lieu de vous inquiéter de ce qui pourrait se produire ou de ce que les autres pourraient penser  . Si vous vous prenez à vous inquiéter de ce que les autres pensent, ramenez doucement vos pensées sur le moment présent. Réfléchissez à ce que vous êtes en train de faire, à ce que vous ressentez et à ce que vous essayez d’accomplir en ce moment. Reconnaissez vos sentiments et vos pensées sans les juger. En prenant simplement conscience de ce qu’il se passe dans votre tête, vous vous aiderez à reconnaitre et à gérer votre anxiété plus facilement. Essayez la méditation de pleine conscience pour vous aider à vous habituer à sa pratique. Trouvez des applications de méditation de pleine conscience ou trouvez des exercices guidés en ligne.

Acceptez le fait que vous ne puissiez pas plaire à tout le monde

Il y a probablement beaucoup de gens autour de vous qui ont une idée différente de la vôtre de la façon dont vous devriez vivre. Vos professeurs, vos parents, vos amis ou vos camarades de classe ont probablement une idée différente de la façon dont vous devriez réagir, de ce que vous devriez dire, des vêtements que vous devriez porter. Au final, la meilleure chose à faire sera de réaliser que vous ne pourrez pas rendre tout le monde heureux et que vous devrez simplement faire ce qui vous semble être le mieux pour vous.
Quoi que vous fassiez, il y aura toujours quelqu’un qui y trouvera à redire. Cela ne devrait pas vous empêcher de prendre des décisions ou vous inciter à essayer de contenter tout le monde, sans prendre en compte ce que vous voulez. Au final, vous ne devrez vous soucier que de vous. Si ce que vous considérez être la meilleure façon d’agir correspond à ce que vos amis ou parents attendent de vous, tant mieux, mais cela ne devrait pas être votre objectif premier.

Fréquentez des gens avec qui vous vous sentez bienFréquentez des gens avec qui vous vous sentez bien

L’un des moyens les plus simples d’arrêter de tant vous soucier de ce que les gens pensent de vous est de vous entourer au maximum de gens positifs qui vous soutiendront. Si quelqu’un vous rabaisse en permanence et se prétend votre ami, éloignez-vous-en et rapprochez-vous de gens qui veulent le meilleur pour vous. En fréquentant des gens qui vous soutiennent, vous serez une personne plus heureuse et arrêterez de tant vous soucier de ce que les gens pensent. Pensez-y : y a-t-il quelqu’un dans votre entourage qui ne vous soutient jamais et vous rabaisse en permanence ? Même si cette personne est un vieil ami, vous devrez réfléchir si cette relation vous apporte réellement quelque chose et si elle mérite d’être sauvée. Bien sûr, vous n’aurez parfois pas d’autres choix que de fréquenter des gens qui vous rabaissent, que vous soyez coincé à une réunion de famille ou en cours de chimie. Essayez alors de créer autant de distance que possible entre vous et la personne négative et concentrez-vous sur les personnes présentes que vous appréciez.

Développez une stratégie pour gérer les pires situations

Une grande partie de l’anxiété que vous ressentez en imaginant ce que pensent les autres provient de la peur de ce qui pourrait se passer. Vous pouvez soulager une partie de ces peurs en trouvant une solution ou un plan d’action au cas où le pire se produirait . Par exemple, vous pourriez penser sans arrêt que vous allez rater votre part dans un projet de groupe et que les autres élèves vont vous détester. Demandez-vous ce que vous feriez si vous le ratiez. Quelles sont les choses qui vous aideraient à vous sentir mieux ? Comment pouvez-vous éviter que cela se produise ? Même si la seule solution qui vous vient est simplement de vous excuser, c’est toujours un début. Vous vous sentirez moins impuissant et angoissé si vous avez déjà prévu un plan de secours.

Distrayez-vous en agissant

Une des meilleures façons d’oublier ce que les autres pourraient penser de vous est de faire quelque chose de productif. En vous occupant avec une tâche importante, vous arriverez à vous concentrer sur ce que vous faites au lieu de vous demander ce que les autres pensent de vous . Voici quelques exemples de choses que vous pourriez faire. Vous pourriez terminer une tâche ménagère ou un projet que vous avez laissé en suspens. Vous pourriez faire du bénévolat pour une cause qui vous tient à cœur. Vous pouvez faire des efforts pour être gentil avec quelqu’un (par exemple en aidant votre voisin à tondre la pelouse). Travaillez à un passetemps ou un projet créatif. Passez du temps de qualité avec une personne à laquelle vous tenez.

Pratiquez des activités qui vous apportent du bonheurComment ne pas se soucier de ce que les autres pensent de vous

Plus vous passerez de temps à faire des choses que vous aimez ou pour lesquelles vous êtes doué, moins vous vous inquièterez de ce que les autres pensent. Que vous soyez un très bon skieur, adoriez jouer au basket, aimiez faire du bénévolat à la bibliothèque de l’école ou appréciez cuisiner en famille, prenez conscience de ce qu’une certaine activité vous apporte et pratiquez-la autant que possible. Plus vous passerez de temps à faire les choses que vous aimez, moins vous aurez de temps pour vous soucier des personnes malveillantes. En étant occupé à faire quelque chose qui vous rend heureux, vous n’aurez pas le temps de vous inquiéter de ce que les autres pensent de vous. De plus, en vous inscrivant dans un club ou en pratiquant une activité que vous aimez, vous rencontrerez facilement des gens qui partagent vos centres d’intérêt. Ces gens vous aideront à vous sentir moins seul.

Fixez-vous des objectifs et atteignez-les

Un autre moyen de se défaire de ce que les gens pensent de vous est de vous fixer des objectifs qui vous donneront l’impression d’avancer dans votre vie. Que vous souhaitiez écrire un roman, courir un marathon, obtenir une mention au bac ou tout autre objectif, faites la liste de toutes les choses que vous devrez faire pour y parvenir. Vous serez fier de vous, alors que vous mettez tout en oeuvre pour réaliser vos rêves. Vous fixer des objectifs et les atteindre vous aidera à vous sentir mieux dans votre peau. De plus, cela vous aidera à vous concentrer sur autre chose que sur les gens négatifs. Vous serez tellement occupé à avancer vers votre but que vous n’aurez pas le temps de penser à l’opinion des autres.
En vous fixant plusieurs petits objectifs qui vous mèneront vers le but ultime, vous développerez encore davantage votre confiance en vous et le processus sera d’autant plus bénéfique.

Écoutez les critiques avec l’esprit ouvert

Les critiques sont souvent douloureuses, mais il vous sera plus facile de les gérer si vous les voyez comme une occasion de vous développer et de vous améliorer au lieu de les considérer comme des commentaires blessants ou décourageants. Si quelqu’un vous fait une critique, écoutez activement avant de vous défendre. Vous pourriez même vous rendre compte que ce qu’il dit est utile. Avant de vous énerver ou de rejeter la critique, prenez en compte les choses suivantes . La source : la critique provient-elle de quelqu’un qui en général vous soutient ou dont vous respectez l’opinion ? Le contenu : cette personne vous a-t-elle dit quelque chose de vague ou d’insultant (par exemple « tu es un idiot ») ou a-t-elle mis le doigt sur un trait de votre comportement et sur la manière dont cela l’affecte (par exemple « lorsque tu arrives en retard, cela me déconcentre et dérange mon travail ») ? La manière : cette personne a-t-elle essayé de faire preuve de tact et vous a-t-elle donné une critique constructive ou a-t-elle été impolie et dure sans raison apparente ?

Rejetez les critiques et les jugements infondésRejetez les critiques et les jugements infondés

Ce n’est pas parce que quelqu’un a des critiques à vous faire qu’il a forcément raison. Pesez ses mots avec précaution et n’oubliez pas que vous n’avez pas toujours besoin de prendre les opinions des autres pour argent comptant  . Par exemple, si quelqu’un vous dit que vous êtes paresseux, mais si vous savez que vous travaillez du mieux que vous pouvez, vous devez vous en souvenir. Vous pourriez vous dire : « je ne suis pas paresseux. Je ne suis peut-être pas capable de faire tout ce qu’il fait, mais c’est seulement parce que tout le monde est différent. Je fais de mon mieux et c’est très bien ».

Ne combattez pas le feu par le feu

Vous pourriez être tenté de penser que la meilleure chose à faire face à des gens méchants est de leur retourner leurs insultes. Sachez que vous valez mieux que cela. Au lieu de vous rabaisser au niveau des gens qui racontent des méchancetés à votre sujet, montrez que vous êtes bien au-dessus de tout cela en ne répondant pas à leurs attaques. Ne vous impliquez pas dans une dispute sans fin et inutile, vous vous fatigueriez pour rien.
Plutôt, soyez fier d’avoir fait le bon choix et de ne pas vous rabaisser au niveau des gens qui vous veulent du mal.

Ne laissez pas les autres voir qu’ils vous ont touché

Il n’est pas toujours possible de ne pas prêter attention à ce que les autres disent à notre sujet, même pour les gens les plus assurés. Néanmoins, travaillez à contrôler vos émotions et ne montrez jamais à ces gens que leurs paroles vous affectent. Si des gens vous taquinent ou sont méchants avec vous, ignorez-les, restez calme et ne leur montrez pas que vous bouillez à l’intérieur. Il n’est pas toujours facile de contrôler ses émotions. Si vous êtes véritablement contrarié(e), isolez-vous le temps de retrouver votre calme. Si les gens voient que rien de ce qu’ils pourront dire ne vous fait réagir, ils se lasseront bien plus vite que si vous bondissez chaque fois qu’ils vous font une remarque méchante. Vous pourriez parler en privé à un ami de ce que vous ressentez véritablement ou bien noter votre colère dans un journal intime, mais essayez de rester aussi calme et indifférent que possible lorsque vous êtes en public.

Ne répondez pas aux jugements et aux critiques

Si quelqu’un vous dit quelque chose de méchant à propos de vous, vous pourriez être tenté(e) de lui répondre et de le blesser aussi. Cependant, cela ne va vous amener à rien. Même si vous ne vous sentez pas bien à cause de ce qu’il vient de dire, vous vous sentirez mieux (et vous impressionnerez les autres en même temps) si vous pouvez tendre l’autre joue et réagir avec gentillesse et politesse  . Même si vous n’êtes pas d’accord avec ce que cette personne a dit, vous pouvez toujours y répondre pour qu’elle comprenne que vous l’avez entendue (seulement elle, pas ses mots). Par exemple, vous pourriez lui dire : « je vous remercie de votre conseil. Je vais y réfléchir ». Si l’autre personne essayait d’être méchante avec vous, une réponse gentille pourrait la décontenancer et la faire réfléchir à ce qu’elle vous a dit. Même si cela ne se produit pas, vous en ressortirez quand même grandi.

Comprenez que vous ne contrôlez pas l’opinion des autresComment ne pas se soucier de ce que les autres pensent

Si quelqu’un dit ou pense quelque chose de mal à propos de vous, cela en dit plus sur cette personne que sur vous-même. Vous ne pouvez pas changer ce que les autres pensent de vous, ils sont les seuls à pouvoir le faire. N’oubliez pas que le mieux que vous pouvez faire est de travailler dur à vous améliorer et à accepter que vous ne puissiez jamais faire plaisir à tout le monde.

Habituez-vous à dire ce que vous pensez

Alors que vous gagnez en assurance, habituez-vous à dire ce que vous pensez et à argumenter vos idées. Rien ne vous oblige à être extraverti, mais si vous avez une opinion, que ce soit en classe ou avec des amis, n’ayez pas peur de la partager sans vous soucier de ce que les autres veulent entendre. Tant que vous parlez clairement et avez des arguments pour appuyer vos idées, vous vous déferez rapidement de ce que les autres pensent.
De plus, en développant la réputation d’une personne franche et honnête, les gens seront moins enclins à parler derrière votre dos, car ils verront que vous êtes bien dans votre peau.
Si d’autres gens ont des idées différentes des vôtres, écoutez-les avec respect et voyez si vous avez quelque chose à apprendre d’eux. Mais ne changez pas trop facilement d’avis et ne retirez pas ce que vous venez de dire pour leur faire plaisir.

Apprenez à aimer faire des choses seul(e)

En apprenant à faire davantage de choses seul et à aimer cela, vous vous inquièterez bien moins de ce que les autres pensent. Si vous êtes bien dans votre peau et vous concentrez sur vos passions, qu’il s’agisse de la lecture, du cinéma ou de la marche à pied, vous ne penserez même plus à ce que pensent les autres de vous. Si vous n’avez bien sûr pas à être seul tout le temps, apprenez à apprécier la solitude au lieu de rechercher constamment la compagnie des autres. Vous développerez ainsi votre amour-propre et votre confiance en vous et ne vous soucierez plus de ce que pensent les autres de vous. Trouvez des activités que vous aimez pratiquer seul, que ce soit le yoga, écrire de la poésie, regarder des films classiques ou bien courir.

Passez du temps avec des gens qui vous soutiennent

Il va être difficile pour tout le monde de se sentir bien lorsqu’on est entouré de personnes qui nous rabaissent ou nous tirent vers le bas en permanence. S’il y a quelqu’un dans votre vie qui vous rabaisse en permanence, qui vous juge, qui vous exploite ou qui enfreint vos limites, vous devriez couper les ponts avec cette personne. Essayez de passer du temps avec des gens qui vous respectent et qui vous donnent de l’amour et du soutien, même s’ils vous critiquent parfois. Si vous recevez beaucoup de négativité d’une personne que vous ne pouvez pas vraiment éviter, par exemple un collègue de travail, essayez de réduire le temps que vous passez avec cette personne au maximum. Soyez poli ou du moins neutre en sa présence, mais n’allez pas chercher sa compagnie.

Arrêtez de vous excuser lorsque vous n’avez rien fait de malComment ne pas se soucier de ce que les autres pensent de vous

Les gens qui se soucient trop de ce que pensent les autres d’eux ont une fâcheuse tendance à demander pardon en permanence, alors même qu’ils n’ont rien fait de mal. Vous pourriez par exemple avoir l’habitude de vous excuser parce que vous pensez qu’il est préférable d’être du côté d’une personne plutôt qu’elle commence à raconter des choses méchantes sur vous. Néanmoins, lorsque vous n’avez aucune raison de présenter vos excuses, évitez de le faire simplement pour que les gens ne se retournent pas contre vous. Développez l’assurance nécessaire pour vous affirmer et sachez que vous n’avez aucune raison de vous excuser de votre comportement. Vous montrerez ainsi votre force et en prenant l’habitude d’être sûr de vous, vous attirerez le respect des gens. Si quelqu’un vous accuse de quelque chose qui n’était clairement pas de votre faute, dites quelque chose du genre « je suis désolé que tu ais l’impression que… », mais ne cédez pas et n’admettez pas une erreur que vous n’avez pas commise par facilité.
Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils