Devenir plus discipliné

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Comment devenir plus discipliné ?

 La discipline ne renvoie pas à l’idée de punition, de mise en application ou d’un environnement strict. Chacun peut devenir adepte de la discipline. Être capable de s’auto discipliner est une vraie qualité pour parvenir à réaliser nos ambitions. L’auto discipline devient un attribut essentiel de celui qui s’engage sur la voie du développement personnel. Tous les objectifs requièrent de l’autodiscipline.

Perdre du poids, créer un blog influent, écrire un livre, monter une entreprise, apprendre un instrument, parler couramment une langue… demandent des heures et des heures de travail. Et dans ce long processus d’accomplissement, il arrive parfois que l’on ne ressente pas l’envie de travailler. Dans ces moments, l’autodiscipline joue alors un rôle crucial. C’est elle qui nous permet de continuer d’avancer même lorsque nous manquons de motivation. Quand on a eu une longue journée de travail et que l’on rentre chez nous fatigué, c’est l’autodiscipline qui nous pousse à travailler encore quelques heures sur notre side-business.
Quand il est dimanche matin et qu’il pleut, c’est l’autodiscipline qui nous fait mettre nos chaussures de sport pour aller courir. Quand on met le réveil un peu plus tôt le matin pour écrire quelques pages de notre livre, c’est l’autodiscipline qui nous fait sortir de notre lit où on est si bien. C’est elle qui nous aide à faire les bons choix, à écrire un article plutôt que de regarder Netflix, à manger un fruit plutôt qu’un donut, à réviser l’espagnol plutôt que de jouer à Candy Crush, à contacter des prospects plutôt que trainer sur Youtube… Et à chaque fois que l’on fait le bon choix, on avance un pas de plus dans la bonne direction jusqu’à atteindre nos objectifs.
 
C’est probablement la qualité la plus importante à développer pour réussir. Donc dans cet article, nous allons voir quelques conseils pour apprendre à s’autodiscipliner. L’autodiscipline peut être définie comme la manifestation extérieure de votre force intérieure. Grâce à elle, vous faites des choix délibérés. Vous n’êtes plus dirigé par vos mauvaises habitudes, vos émotions, les circonstances ou l’influence des autres. C’est une compétence essentielle pour l’amélioration de soi, mais aussi l’une des plus difficiles à maîtriser et à mettre en œuvre. Pour la développer, il faut deux choses : cultiver des qualités comme l’enthousiasme, la ténacité, le courage et l’optimisme, et prendre des mesures concrètes pour passer à l’action.
 
Une personne autodisciplinée évolue dans un environnement stimulant, agit de façon cohérente sur une période donnée, est prête à prendre des risques, voit son estime de soi augmenter, influence la vie de ceux qui l’entourent, et continue d’avancer pour atteindre ses objectifs.Vous avez tendance à procrastiner et à vous éparpiller ? Vous éprouvez des difficultés à vous organiser ou à tenir des engagements ? L’autodiscipline peut vous aider à concentrer votre esprit et votre énergie sur vos objectifs de manière continue.

Commencez par vous analyser

Analysez vous

Demandez-vous ce qui vous empêche de faire preuve de discipline sur le moment. Il peut s’agir d’un trait de caractère, d’une incapacité à décider de vos priorités ou une tendance à vous réfugier dans la consommation de stimulants ou de substances addictives. Peut-être suivez-vous le mouvement sans réfléchir par vous-même. Il est parfois plus facile de suivre l’idée que quelqu’un d’autre se fait de la discipline que de tester ce qui vous correspond vraiment et répond à vos besoins propres. Quelle que soit la raison de votre manque de discipline, commencez par la découvrir. Pourquoi avez-vous la sensation de ne pas être assez discipliné ? Qu’est-ce qui vous empêche de vous discipliner davantage ?

Interrogez-vous sur l’influence de votre entourage en même temps que sur vos propres limites. Cherchez-vous trop à faire plaisir aux autres pour passer du temps pour vous ? Laissez-vous toujours les désirs des autres passer avant les vôtres ?

Disciplinez-vous pour croire en vous

Dites-vous bien que le but de l’autodiscipline est de pouvoir croire en vous. C’est particulièrement important si vous consacrez beaucoup de votre temps à répondre aux désirs des autres. Ce sera beaucoup plus difficile de rester discipliné si vous avez le sentiment que ce sont les autres qui doivent vous fixer des limites ou bien vous dicter votre conduite et votre façon de penser. Quelles sont les petites voix qui vous disent que vous êtes indigne de réussir ? Ces pensées sont négatives et ne reposent sur aucune base concrète. Vous devez les affronter pour commencer à prendre soin de vous et à discipliner votre vie.

Peut-être l’aide d’un thérapeute vous sera-t-elle utile, mais peut-être cela vous suffira-t-il d’affronter vos pensées autodestructrices grâce à la méditation de pleine conscience ou aux techniques de thérapie du comportement.

Recherchez la liberté et vous deviendrez esclave de vos désirs. Recherchez la discipline et vous trouverez la liberté. (Koan zen)

Identifiez vos freins et vos motivations

Il s’agit avant tout de faire un travail d’introspection pour déterminer ce qui vous empêche de faire preuve de plus de discipline. Il est important d’identifier les facteurs bloquants pour savoir comment les transformer. Pourquoi avez-vous besoin de plus de discipline ? Quelles sont vos motivations ? Vos sources d’inspiration ? Développer l’autodiscipline nécessite d’avoir un fort désir d’atteindre un objectif précis. Sinon, vous aurez du mal à rester concentré sur de longues périodes. Demandez-vous : « Qu’est-ce que je veux ? », « Pourquoi est-ce que je le veux ? », « Pourquoi dois-je réaliser cela ? »

Définissez ce que vous voulez

Définissez ce que vous voulez

L’autodiscipline ne peut durer que si elle est orientée vers quelque chose de spécifique. Ce résultat peut être un objectif que vous souhaitez atteindre, une habitude que vous souhaitez développer ou un comportement que vous voulez modifier. Vous devez donc définir très clairement ce que vous souhaitez réaliser. Cette chose doit vous tenir à coeur. C’est votre carburant, ce qui vous fait vous lever le matin. Cet objectif doit être suffisamment puissant pour vous faire traverser les moments les plus difficiles. En général, la plupart des gens définissent leurs objectifs autour des 4 domaines qui ont le plus d’influence sur votre vie : la santé, la famille, l’argent et leur propre personne.

La santé est liée à votre bien-être, à votre corps, à votre capacité à vivre pleinement votre vie. La famille concerne votre entourage le plus proche, les personnes autour de vous qui constituent la base sur laquelle vous avez un impact sur le monde. L’argent est l’outil qui vous permet de réorganiser le monde selon vos attentes. Et la personne renvoie aux notions de croissance et d’apprentissage, et à la façon dont vous percevez le monde. Une fois l’objectif identifié, déterminez les habitudes et les comportements qui vous aideront à atteindre le résultat souhaité.
En d’autres termes, quel genre de personne avez-vous besoin de devenir pour atteindre votre objectif ? Ce que vous mettez en oeuvre doit refléter vos valeurs fondamentales. C’est la seule façon d’assurer le respect de votre objectif à long terme.
Avec peu de discipline, vous faites peu de choses. Avec beaucoup de discipline, vous faites beaucoup de choses. Et avec une discipline inarrêtable, tout devient possible”.

Considérez que l’autodiscipline est un muscle

“L’autodiscipline est comme un muscle, plus vous l’exercez, plus il se renforce”

Quand vous faites du sport, votre corps crée de nouvelles fibres musculaires. Et lorsque vous vous entraînez régulièrement, ces fibres se renforcent. C’est grâce à cela qu’avec le temps vous êtes capable de porter des poids de plus en plus lourds. Pour l’autodiscipline c’est la même chose. Quand vous vous entrainez à être discipliné, vous créez plus de masse tissulaire dans votre cortex préfrontal. Et plus vous sollicitez cette partie du cerveau, plus vous la renforcez. Avec le temps, vous êtes alors capable de résister de plus en plus facilement à vos impulsions et vos envies.

Donc si vous voulez améliorer votre autodiscipline, approchez là comme si c’était un sport. Dites vous qu’à chaque fois que vous résistez à quelque chose, vous musclez votre cerveau et que plus vous vous exercez, plus vous serez capable de vous contrôler. En voyant les choses sous cet angle, vous considérerez alors chaque résistance est une opportunité de vous améliorer.

Pratiquez la méditation quotidiennement

Pratiquer la méditation
En 2015 le neuroscientifique Italien Tomasino conduit une étude de 8 semaines sur des personnes lambda. Il leur demanda pendant cette période de méditer régulièrement. A la fin de l’étude, il analysa leur activité cérébrale et remarqua que les participants avaient renforcé leur cortex préfrontal, autrement dit la partie de leur cerveau responsable de l’autocontrôle. En somme ils avaient plus de facilité à résister à leurs envies et impulsions.
 
Ce que cette étude confirme c’est que la méditation est un excellent moyen de muscler notre autodiscipline. En méditant non seulement on améliore sa discipline mais on s’entraîne aussi à être plus concentré. Si vous voulez vous aussi commencer à méditer, essayez l’exercice suivant : Prenez 10 min le matin pour observez votre respiration. A chaque inspiration sentez l’air entrer dans vos narines puis remplir vos poumons et sentez l’air en ressortir à chaque expiration. Concentrez-vous sur ce rythme, sans forcer. Lorsque votre esprit s’égare, ramenez calmement votre attention sur votre respiration. Faites ce simple exercice tous les jours pendant 8 semaines et vous verrez que vous parviendrez mieux à vous discipliner.

Choisissez un aspect de votre vie

Dans quel secteur de votre vie souhaitez-vous vous discipliner ? S’agit-il du travail, des études, d’une mauvaise habitude dont vous voulez vous débarrasser, de votre santé ?

Adoptez une attitude positive

Prenez la décision de changer et restez concentré sur votre but. Dites-vous que ce ne sera pas facile, mais qu’il s’agit d’un bon défi à relever et non une source de privation ou de difficulté. Une fois que vous aurez pris votre décision, respectez l’engagement pris envers vous-même. Vous aurez souvent la tentation de faire preuve de paresse , inhibant tous vos efforts. Souvenez-vous que c’est quelque chose de normal, qui arrive même aux personnes qui ont l’habitude de travailler dur. La différence qui vous sépare n’est pas qu’ils sont « meilleurs » que vous, ils ont simplement pris l’habitude de se ressaisir avant que le problème ne s’installe.

Acceptez le fait que c’est vous, et vous seul qui pouvez changer votre vie. Vous n’êtes plus un enfant qui a besoin qu’on lui dise quoi faire. Observez votre journée, déterminez ce qui doit être fait et faites-le. Les routines quotidiennes sont réconfortantes parce qu’elles sont connues. Vous risquez donc de reprendre vos mauvaises habitudes. Essayez de remarquer chaque fois qu’une vieille habitude resurgit et prenez immédiatement la décision de vous arrêter.

Etablissez des objectifs SMART

Etablir des objectifs
Votre objectif doit être :

Spécifique : Assurez-vous que l’objectif est précis. Ne vous contentez pas de dire « Faire de l’exercice puis travailler ». Dites plutôt « Faire 30 minutes d’étirement puis terminer ma leçon pour le cours d’anglais ». Ne rendez pas un objectif complexe. Plus il est simple, plus vous avez des chances de le réaliser.

– Mesurable : Faites en sorte de pouvoir mesurer les progrès en qualité ou en quantité. Par exemple, évitez un objectif du type « écrire la première partie d’un nouvel article ». Privilégiez plutôt quelque chose comme « écrire 500 mots d’un nouvel article ».

Atteignable : Soyez capable d’atteindre votre objectif. N’envisagez pas de travailler 16 heures par jour pendant un mois, vous n’y arriverez pas. En tout cas pas de façon saine et efficace. L’ambition est essentielle dans la réalisation d’un objectif, mais elle doit être accessible.

Réaliste : Evitez de vous lancer dans des choses qui ont très peu de chance de se produire. Choisissez un objectif pertinent et réaliste suffisamment ambitieux pour représenter un défi, mais qui ne dépasse pas vos compétences. Sinon il deviendra une source d’anxiété et vous abandonnerez.

– Temporellement défini : Délimitez l’objectif dans le temps avec un début et une fin sinon vous n’en finirez jamais. Si vous n’avez pas atteint votre objectif à la date de fin prévue, rien ne vous empêche d’en fixer une nouvelle. Mais il est important de fixer des limites.

Trouver des modèles adéquats

La route est longue, et il est facile de se sentir seul lors de ce périple, mais soyez assuré que vous n’êtes pas la première personne à le faire. De nombreuses autres sont passées par là avant vous. Après avoir réfléchi aux objectifs, identifiez des modèles (amis, famille, collègues) qui peuvent vous inspirer ou vous aider à les atteindre. Ce sont des personnes qui font ce travail en ce moment ou qui ont atteint leurs objectifs avec succès. De qui pouvez-vous apprendre pour avancer plus efficacement ? Prenez le temps de demander à ces personnes comment elles ont acquis leur autodiscipline. Demandez-leur quelles actions spécifiques elles ont mises en place pour obtenir le résultat souhaité. Ensuite, tirez profit de leur expérience, c’est une aide précieuse pour vous accompagner dans votre travail.

Inspirez-vous de modèles, lisez à leur sujet – les biographies sont une source précieuse d’information – regardez leurs interviews, écoutez leur histoire. S’ils l’ont fait, cela signifie que c’est possible. Donc vous aussi pouvez atteindre la destination.

Faites du sport régulièrement

Il est plus facile d’aller boire un verre entre amis après le travail plutôt que d’aller à la salle de sport. De regarder Netflix au chaud sous la couette plutôt que de mettre sa paire de basket pour aller courir dans le froid. Pratiquer une activité physique demande un effort physique et de la volonté. Même si l’exercice est bon pour nous, ce n’est pas forcément quelque chose que nous avons la motivation de faire. En vous forçant régulièrement à faire du sport, vous entraînez donc votre autodiscipline. Vous vous poussez à faire quelque chose d’inconfortable ce qui vous permet de muscler à la fois votre corps mais aussi votre esprit. Le sport est un excellent moyen d’améliorer votre discipline personnelle. En outre, les activités physiques contribuent fortement à améliorer votre bien-être mental.

Pratiquer une activité physique vous donne l’occasion d’apprendre à faire de votre mieux et à vous dépasser. Ensuite, vous intégrerez ce processus dans votre vie quotidienne.

Rappelez-vous pourquoi vous vous autodisciplinez

Autodiscipline

On veut rarement être discipliné juste pour le plaisir d’être discipliné. L’autodiscipline est un moyen pour arriver à une fin. Donc quelle est votre fin ? Quelle est la raison pour laquelle vous voulez vous discipliner ? Est-ce que c’est pour monter un projet qui vous tient à cœur ? Est-ce que c’est pour perdre du poids ? Est-ce que c’est pour apprendre une nouvelle langue et partir vivre dans un autre pays ? Est-ce que c’est pour vivre une vie plus saine ?En vous rappelant pourquoi vous voulez être discipliné, vous aurez une raison de l’être.

Souvenez-vous qu’il est impossible d’atteindre vos objectifs sans un minimum d’autodiscipline. En intégrant bien cela, vous trouverez l’énergie de vous discipliner parce que vous saurez que cela va de pair avec l’accomplissement de votre objectif.

Faites preuve de modération

Les comportements humains sont influencés par la culture, la prédisposition et les valeurs personnelles, les émotions et les normes sociales en vigueur dans un groupe de personnes ou une communauté. Faites preuve de politesse et de bon sens en toutes situations.

Apprenez les bases de l’autogestion

Que ce soit pour établir un budget ou pour organiser une soirée entre amis, il est essentiel d’être capable de gérer vous-même certaines choses. Cela n’implique rien de très compliqué, simplement de mettre sa vie en ordre. Commencez par de petits changements et prenez l’habitude de faire certaines choses à certains moments de la journée. Décidez par exemple de manger tous les midis à 12 h et tous les soirs à 20 h. Planifiez votre travail. Mettez au point un emploi du temps et suivez-le de manière assidue.

Divisez votre travail en petites tâches faciles à accomplir. Ne restez pas assis plus d’une heure de suite. Levez-vous, étirez-vous et faites quelques pas. Accordez une petite pause à la fois à votre corps et à votre esprit, vous pourrez ainsi reprendre votre tâche en étant physiquement et mentalement détendu.

Développez un plan d’action

Mettez en place un plan d’action pratique pour vous aider à atteindre votre objectif. Décomposez votre objectif en étapes successives plus faciles à gérer. Cette technique vous aide à contrôler les tâches sur lesquelles vous travaillez sans vous laisser submerger ou céder à la procrastination. Comme défini dans les objectifs SMART, avoir un délai précis vous aide à vous discipliner, car il concentre votre esprit sur une date de fin spécifique pour la réalisation de votre objectif. En gardant à l’esprit cet ultimatum, toutes vos ressources et votre énergie sont canalisées de manière appropriée pour conserver l’élan nécessaire pour mener à bien vos actions.

De plus, une date limite donne un sentiment d’urgence, ce qui vous aidera à rester concentré et discipliné sur les tâches à accomplir.

Définissez la priorité de vos tâches et activités

Priorité de vos tâches et activités

L’objectif que vous avez choisi est censé changer votre vie. Le considérer comme une priorité est la chose la plus importante que vous puissiez faire pour le moment. Avant de faire quoi que ce soit, veillez à faire passer en premier les étapes pour atteindre votre objectif. Tout le reste est secondaire. Dans l’autodiscipline, les priorités sont primordiales, car elles aident à donner à votre journée la structure dont vous avez besoin. Lorsque vous établissez efficacement les priorités, vous ne vous demandez plus ce qui doit être fait. Au lieu de cela, vous savez déjà ce qui est le plus important, et comment structurer votre journée. Plus vous êtes structuré, moins il y a de décisions à prendre. Avec moins de choix, vous êtes moins susceptible de vous laisser distraire par des tâches et des activités non pertinentes.

Utilisez le renforcement positif / négatif

Le renforcement positif / négatif est une façon bien connue d’encourager un comportement. Le renforcement positif consiste à se récompenser après une bonne action. Par exemple si vous vous forcez à aller au sport alors qu’il pleut, un renforcement positif serait de vous préparer votre plat préféré une fois votre séance terminée. En associant vos bons comportements à quelque chose de positif, vous serez ainsi encouragé à les reproduire. Le renforcement négatif à l’inverse punit un mauvais comportement. Un bon exemple de renforcement négatif est celui de Thomas Frank. Pour se forcer à se lever tôt le matin il programme tous les jours sur Buffer le tweet suivant :

Il est 6:10 et je ne suis pas debout parce que je suis fainéant! Répondez à ce tweet pour gagner $5 (à condition que mon alarme n’est pas eu de problème). Limité à 5 personnes.
S’il ne se réveille pas à 6:00 pour annuler l’envoi, ce tweet est automatiquement publié et il est contraint de payer ses followers pour ne pas s’être levé à l’heure prévue.
Manquer de discipline a des conséquences directes pour lui. L’idée avec les renforcements positifs et négatifs est donc d’associer l’autodiscipline à quelque chose de positif et l’indiscipline à quelque chose de négatif. En utilisant ces deux forces à votre avantage, vous serez encouragé à agir dans le bon sens.

Ayez une bonne hygiène de vie

Bonne hygiène de vie

Notre capacité à être autodiscipliné dépend beaucoup de notre niveau d’énergie. Il n’y a qu’à voir notre niveau de discipline après avoir passé une journée fatigante. Généralement on a la motivation de ne rien faire. Il est beaucoup plus difficile de se mettre à faire quelque chose qui requiert un effort. Pour être autodiscipliné, vous devez donc maintenir un haut niveau d’énergie. Garder une bonne hygiène de vie est primordiale. Vous devez manger le plus sainement possible, prendre des pauses, dormir suffisamment et éviter l’alcool et les drogues. Ce sont des choses que nous savons tous mais que nous avons tendance à négliger.

Optimisez votre environnement

L’autodiscipline requiert de fournir un effort, mais cela ne veut pas forcément dire que vous ne pouvez pas vous faciliter la vie. En optimisant votre environnement, vous pouvez rendre l’autodiscipline plus facile. Utiliser Freedom pour éliminer les distractions tel que les Facebook, Instagram et Youtube par exemple peut vous aider à vous auto-contrôler. Préparer vos affaires de gym la veille, pour être encouragé à aller au sport le lendemain facilite aussi l’autodiscipline. Et vous débarrassez des mauvais aliments qui sont dans vos placards et votre frigo peut vous aider à favoriser une nourriture saine. Créer un environnement qui vous pousse à faire les bons choix n’est pas de la triche, c’est agir intelligemment pour dépenser moins d’énergie à vous discipliner.

Restez propre et net

Non seulement cela sera bon pour vous, mais en plus cela vous fera du bien. Le fait de se sentir propre fait une grande différence dans le ressenti émotionnel. La propreté crée également un meilleur environnement pour vous, plus frais. Vous trouverez quantité d’articles en ligne pour vous guider sur ce sujet.

Contrôlez votre gestuelle

Communiquez de manière claire et éloquente et utilisez des gestes adéquats pour souligner vos propos, si besoin est. Ne criez pas et évitez d’utiliser des superlatifs. En faisant preuve de discipline dans votre façon de communiquer, vous améliorerez de manière conséquente votre sens de la discipline dans d’autres secteurs de votre vie, plus visibles.

Suivez vos progrès

Suivre les progrès

L’autodiscipline s’épanouit lorsqu’il est possible de mesurer les progrès accomplis dans la réalisation d’un objectif. Dans ce contexte, il est essentiel de mettre en place un processus pour suivre l’évolution de vos actions. Aidez-vous d’un calendrier ou un journal pour consigner vos progrès. Suivre vos résultats et mesurer efficacement les progrès que vous réalisez contribue à rester motivé et concentré sur les tâches à accomplir. Si vous ne parvenez pas à atteindre les étapes intermédiaires que vous vous êtes fixées, le suivi de vos progrès peut vous aider à effectuer les ajustements nécessaires pour rester sur la bonne voie. Surveillez vos résultats et les tentations éventuelles qui surgissent. Une fois identifiées, effectuez les ajustements nécessaires pour les éviter.

Rappelez-vous que rarement, voire jamais, les choses se passent idéalement. Il y a toujours des imprévus. Cela fait partie du processus de changement. Cependant, avec l’autodiscipline, vous réussirez à surmonter ces obstacles.

Oubliez les excuses et les plaintes

Trouver des excuses ou se plaindre aide rarement, voire jamais, à améliorer une situation. Au contraire, cela peut même aggraver les choses. Les problèmes arrivent toujours quand on s’y attend le moins. Mais un problème n’est que votre opinion de la situation. Les choses pourraient être un peu différentes de ce que vous imaginez. Vous avez juste besoin d’un changement de perspective.Vous laisser aller à des conclusions hâtives ne fera que saboter vos efforts. Utilisez plutôt votre imagination de manière constructive pour recentrer vos efforts sur ce que vous devez faire. Si vous ne prenez pas le contrôle de votre imagination, vous créez un espace pour la colère ou la frustration, puis les excuses et les plaintes.

 Celles-ci peuvent vous faire sentir mieux, à très court terme, mais en aucun cas elles ne fournissent un moyen de surmonter la situation. Gardez le contrôle de vos émotions pour recentrer vos efforts sur ce qui doit être fait pour vous aider à atteindre votre objectif.

N’attendez pas demain

Combien de fois avez-vous entendu un ami dire « j’arrête de fumer la semaine prochaine »? On aime se convaincre que demain sera plus facile qu’aujourd’hui. Qu’on sera mieux disposé, plus en forme, plus motivé, etc. La réalité est différente. Demain est rarement mieux que maintenant. Reporter, procrastiner, ne fait que vous éloigner de vos objectifs chaque jour davantage. Le meilleur moment pour commencer quelque chose était hier. Le second, c’est aujourd’hui. Imaginons que votre objectif consiste à économiser. Où en seriez-vous si vous aviez commencé il y a 6 mois ou 5 ans ? N’attendez pas demain. Commencez maintenant, c’est la seule option valable.

Régulez vos émotions

Réguler vos émotions

Nous connaissons tous des situations où nos émotions font jaillir le pire de nous-mêmes et détruisent notre autodiscipline. Les pensées, les émotions et les comportements sont intimement liés et s’influencent mutuellement. Par conséquent, lorsqu’il s’agit de développer une discipline personnelle et d’agir, il est très important de savoir comment réguler ses émotions. La pleine conscience est un excellent outil pour nous aider à prendre le contrôle de nos émotions et donc de notre comportement. En pratiquant des techniques de pleine conscience telles que la méditation, nous apprenons à prendre conscience de nos états émotionnels changeants.

 Ce faisant, plus on est attentif, plus il est facile de remarquer les changements de nos états émotionnels. Cette technique, combinée à l’acceptation et au non-jugement, nous donne la capacité de rester au contact de nos émotions sans les laisser nous déborder.

Intégrez l’autodiscipline à votre identité

Chacun s’identifie à des valeurs et agit en fonction de celles-ci. Si l’altruisme est important pour vous, vous aiderez votre prochain à la moindre occasion. Et si vous considérez que la liberté est capitale dans votre vie, vous chercherez des moyens d’être plus libre et indépendant. En intégrant la discipline à vos valeurs, vous agirez aussi en fonction de celle ci. Vous vous direz que comme vous êtes une personne disciplinée, vous devez agir avec discipline. Tout comme un personne qui se considère altruiste, se dira qu’elle doit agir avec altruisme.

Pour intégrer la discipline à vos valeurs, vous devez commencer par agir avec discipline. C’est seulement une fois que aurez suffisamment fait preuve de contrôle, que vous commencerez à considérer que l’autodiscipline fait partie intégrante de votre identité. Admettons que commenciez à courir 3 fois par semaine par exemple. Par moment vous n’en n’aurez pas l’envie et vous devrez vous forcer à mettre vos baskets, sortir de chez vous et faire les premières foulées. Avec le temps et après vous être forcé suffisamment de fois, vous commencerez à penser que vous êtes une personne disciplinée. Si toutes ces fois vous avez réussi à courir alors que vous n’en n’aviez pas envie, c’est probablement parce que vous êtes le genre de personne qui ne lâche rien et qui sait faire preuve de volonté.
Quand vous commencerez à avoir ce genre de réflexion cela signifiera que vous aurez intégré la discipline à votre identité. Vous serez alors encouragé à continuer d’agir ainsi pour être aligné avec votre identité.

Accordez-vous de la flexibilité

Ce serait génial de pouvoir être discipliné tout le temps. De pouvoir faire le bon choix à chaque fois. D’avoir toujours de la volonté. D’avoir toujours de l’énergie. Mais la vérité est que nous sommes des humains et que les humains sont imparfaits. Il arrivera par moment que vous ayez des faiblesses. Que vous mangiez un donut au lieu d’un fruit. Que vous restiez un peu plus tard au lit. Que vous rentriez du travail le soir et que vous regardiez Netflix plutôt que de travailler sur votre projet. Et c’est totalement normal. Le plus important n’est pas d’être parfait. Ce qui est important c’est de garder la bonne trajectoire.

Tant que vous avancez dans la bonne direction, vous pouvez vous autorisez ces moments de faiblesses de temps en temps. Accomplir les bonnes actions dans 80% des cas est toujours mieux que de ne pas les accomplir du tout. Soyez donc indulgent avec vous même.

Soyez conscient qu’on essaiera peut-être de vous dissuader

Il y aura toujours quelqu’un pour tirer parti de votre manque de discipline. Lorsque ce sera clair pour tout le monde que vous souhaitez changer, certaines personnes se sentiront peut-être menacées. Soyez vigilant et repérez les tentatives de vous détourner de votre but et de votre motivation. Restez poli, écoutez-les, mais faites ce que vous savez être bon pour vous et protégez-vous de leurs tentatives pour vous retarder ou de leurs tactiques de diversion.

Continuez sur votre lancée

Continuez sur votre lancée

Lorsque vous aurez appris à faire quelque chose correctement, faites-en une habitude. Cela doit devenir aussi naturel que le fait de respirer. Récompensez-vous lorsque vous atteignez un but.

Conclusion

Pour conclure entraîner son autodiscipline est probablement la chose la plus utile que vous puissiez faire pour atteindre vos objectifs. Avec une bonne dose d’autodiscipline beaucoup de choses deviennent possibles. Suivez les conseils de cet article et vous serez capable d’exercer un meilleur contrôle sur vous même. Devenez adepte de l’autodiscipline et cela finira par faire partie de vous. L’autodiscipline ne s’applique pas à vous, elle est en vous. Il est question de qualité, pas de quantité. C’est quelque chose qui s’acquiert , mais qu’on n’achète pas. Pour rester motivé, souvenez-vous des raisons pour lesquelles vous voulez changer.

Would like to install our app?

For IOS and IPAD browsers, Only option to install PWA is to use add to home screen in safari browser

Progressive Web App (PWA) is installed successfully. It will also work in offline

Aller à la barre d’outils